Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Présentation Florence ROSA ENVIROBAT BDM

460 views

Published on

Présentation de Florence ROSA, Présidente d'ENVIROBAT BDM à l'occasion de la Rencontre Annuelle de NOVABUILD le 21/04/2016

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Présentation Florence ROSA ENVIROBAT BDM

  1. 1. 21/04/2016 ASSEMBLEE GENERALE NOVABUILD NANTES le 21 avril 2016
  2. 2. 21/04/2016
  3. 3. 21/04/2016 GODAILLE BOUILLABAISSE DES DIVERSITES REGIONALES MAIS…
  4. 4. 21/04/2016 Bâtiment Aménagement Territoires
  5. 5. 21/04/2016 « Partout, des formations convivialistes assainissant et « réhumanisent » les rapports humains, irriguent le territoire, revivifient responsabilités individuelles et démocratie collective: l’économie sociale et solidaire représente désormais 10% de l’économie. » Edgard MORIN le 16/02/2016 http://acteursdeleconomie.latribune.fr/grands entretiens.html
  6. 6. 21/04/2016 « Dans tous les domaines (…) des gens très qualifiés ne se comportent pas comme des citoyens responsables. D’où l’apparition des « whistle blowers » (…), la société ne reconnait pas encore ces « Vigies vertes » mais elle devra rapidement concevoir que leur rôle est primordial » Daniel FAURE « Bâtir éthique et responsable » 2007 ET DANS NOS FILIERES?
  7. 7. 21/04/2016 L’innovation amorce le quoi mais ne peut suffire au déploiement de masse
  8. 8. 21/04/2016 Construire un BD est aujourd’hui connu mais pas maîtrisé par tous
  9. 9. 21/04/2016 Source HBS Research - Baromètre 2015 - Sur 15 000 Bureaux en Ile de France 425 sont certifiés Dates de création 1990 BREEAM 1995 HQE 1998 LEED L’OBJET d’EnvirobatBDM: Participer à la généralisation de la prise en compte des exigences du développement durable dans l’acte de construire, de réhabiliter et d’aménager, principalement en région PACA
  10. 10. 21/04/2016 MULTIPLES SPECIFICITES D’ACTEURSCONTEXTES ET TECHNOLOGIES
  11. 11. 21/04/2016 « La culture n’est pas un luxe, elle nous permet de contextualiser au-delà du sillon qui devient ornière. L’obligation d’être ultra performant techniquement dans sa discipline a pour effet le repli sur cette discipline, la paupérisation des connaissances, et une inculture grandissante. On croit que la seule connaissance « valable » est celle de sa discipline, on pense que la notion de complexité, synonyme d’interactions et de rétroactions, n’est que bavardage. Faut-il s’étonner alors de la situation humaine et civilisationnelle de la planète? Edgard MORIN le 16/02/2016 http://acteursdeleconomie.latribune.fr/grands entretiens.html
  12. 12. 21/04/2016
  13. 13. 21/04/2016
  14. 14. 21/04/2016 « La révolution induite par le P2P aura des effets similaires à ceux provoqués par l’apparition de l’imprimerie au XVe siècle » « Nous assistons à l’émergence d’un nouveau mode de production et d’une nouvelle structure sociétale (…) les entreprises qui s’adaptent le mieux à cette nouvelle organisation de l’intelligence collective renforcent leur compétitivité » Michel BAUWENS http://www.lemonde.fr/entreprises/article/2015/06/25 http://www.lemonde.fr/emploi/article/2015/05/22
  15. 15. 21/04/2016 Mettre en place un label « DDC » « Tous les acteurs de la construction, des plus petits au plus gros, du public au privé, sont actuellement dans l’attente d’un outil qui leur permette d’entrer dans la dynamique du développement durable. En effet les enjeux sont maintenant clairement perçus par un très grand nombre de maîtres d’ouvrage, sans qu’ils puissent trouver de cadre partagé et reconnu, Intégrant toutes les thématiques du développement durable» http://www.enviroboite.net/rapport-sur-le-developpement-durable-dans-la-construction
  16. 16. 21/04/2016 Parce que la filière évolue lentement du fait de la complexité des projets et acteurs, l’évaluation est un moyen efficace pour progresser sur la base des retours d’expériences
  17. 17. 21/04/2016  IC Créative: des règles fixées collectivement, des outils co-créés sur le processus global de bâtir  IC Appropriative : définir une culture commune du bâtir et aménager durable en PACA,  IC de l’Accompagnement: solidarité du réseau, pour la qualité, souplesse du cadre d’évaluation  IC Emulative: les retours d’expérience des uns font progresser les autres et vice versa,  IC du Partage: une cohésion humaine permet l’échange participatif et l’investissement motivé
  18. 18. 21/04/2016
  19. 19. 21/04/2016
  20. 20. 21/04/2016
  21. 21. 21/04/2016 La Commission Démarche BDM tient compte des efforts consentis pour atteindre la meilleure cohérence durable dans un contexte donné.
  22. 22. 21/04/2016 • Interprofessionnelle • Transparente • Participative
  23. 23. 21/04/2016 Membres de la commission, Accompagnateur, Public… … Les ingrédients de l’intelligence collective
  24. 24. 21/04/2016  
  25. 25. 21/04/2016 Pôle amont Pôle projets Pôle administratif Débattre Innover Marketter Evaluer BDM - QDM Projets EU Pôle aval Former Capitaliser Valoriser
  26. 26. 21/04/2016 • • • •
  27. 27. 21/04/2016
  28. 28. 21/04/2016 , observateur du bâtiment durable depuis 2010 sur 300 bâtiments évalués, apporte son expertise à tous les professionnels du bâtiment. Les retours d’expériences montrent que la réalité ne correspond pas toujours avec la théorie et que l’impact du facteur humain dans la chaîne des intervenants est très fort.
  29. 29. 21/04/2016 Ces 300 projets représentent une surface de 1 000 000 m2  Enseignement des retours d’expérience de plus en plus cohérent  Retours d’expériences également de et  Modifier beaucoup plus rapidement nos pratiques  Traiter et structurer l’INFO pour une meilleure utilisation
  30. 30. 21/04/2016 • TERRITOIRE/PLAN MASSE : adaptation projet au territoire et au climat des Sud (1.1) • TERRITOIRE/BIODIVERSITE : espaces biodiversité et méditerranéens (1.2) • MATERIAUX/ACV : Eco-performants et réemploi faute de vrais ACV (2.1) • MATERIAUX/CHANTIER : gestion et réduction des nuisances de chantier (2.2) • ENERGIE/BEPAS MED : isolation, étanchéité, ventilation, inertie (3.1) • ENERGIE SOBRIETE : éclairage efficace (3.2) • ENERGIE EFFICACITE : baisse des consommations (3.3) • ENERGIE EFFICACITE : simplification technique et GTC (3.4) • ENERGIE RENOUVELABLE : renouveau du solaire (3.5) • EAU : économies nécessaires et rentables (4.1) • CONFORT/SANTE : thermique et visuel (5.1) • CONFORT/SANTE : acoustique et QAI (5.2) • SOCIAL-ECO : coûts raisonnables et attitudes citoyennes (6.1) • GESTION DE PROJET : intelligence collective du projet (7.1) Rendre tout ceci possible, la mission d’accompagnement d’EnvirobatBDM !
  31. 31. 21/04/2016 DES PISTES D’ECONOMIES DURABLES…  Emplacement le plus performant POSSIBLE sur la parcelle  Recycler les volumes et matériaux sur l’existant  Jardin sec sans arrosage automatique avec BRF, compost, etc…  Sans oublier les continuités écologiques et la biodiversité  Une vraie étude mobilité : grands, moyens et petits trajets  Optimiser isolation et étanchéité  Baisser le coût des vitrages (pas de vitrages solaires en Sud et Nord)  Remplacer certains brises soleil par de la végétation caduque Commission BDM, Toulon (83), septembre 2015
  32. 32. 21/04/2016 DES PISTES D’ECONOMIES DURABLES…  Réduire le coût du béton en optimisant l’inertie  Calculer l’éclairage juste ( en général 300 lux)  Pas de surpuissance chauffage et clim  Et même parfois supprimer clim et chauffage  Réfléchir les zonages (orientations, usages, isolations, thermique, ventilation, électricité)  Optimiser la centralisation/décentralisation des productions/distribution  Pas de surpuissance ventilation (1 base mécanique hiver, 1 pointe par VN et/ou porosité)  Pas de surpuissance abonnements électriques  Prévoir les veilles de tous les appareils électriques  Installer des comptages faciles à relever  Divise par 4 l’investissement GTC et faire appel à la responsabilité des utilisateurs  Prévoir des espaces extérieurs ou intérieurs conviviaux et responsabilisants  GAIN FINANCIER à l’investissement et au fonctionnement…
  33. 33. 21/04/2016 ….PEUVENT CONDUIRE A DES BATIMENTS….. • Moins chers de 10 à 30% • Plus économes en énergie et en eau de 20 à 50 % • Plus simples et plus économes en contrats d’entretien • Plus confortables en hiver et en été • Donc une productivité accrue des salariés ou avec moins de réclamations des usagers • Avec 3 fois moins de sinistres En coût global sur 30 ans: ENORME!…  Franck HOVORKA, CDC Paris, travaille sur des baisses d’assurance et de taux de prêts pour les bâtiments durables qui respecteraient ces précautions…  LE CERCLE VERTUEUX EST ENCLENCHÉ
  34. 34. 21/04/2016 CHÂTEAU D’EAU - MIRAMAS – MAP ARCHI et ICF34 ETENPLUS,ONPEUT FAIREDUBEAU…
  35. 35. 21/04/2016
  36. 36. 21/04/2016 - Le Lycée Domaine d’Eguilles à VEDENE 84 - Le lycée « Les Eucalyptus » à NICE 06 - Le Lycée Diderot à Marseille 13 - Le lycée La Fourragère à Marseille 13
  37. 37. 21/04/2016 MOA: Région PACA (Direction des lycées) 2007 /2008 Lieu: Vedène (84) Architecte : AURA Passage en commission BDM :Conception / réalisation Mars 2013 niveau BRONZE (45 points) LES POINTS NEGATIFS Absence de protections solaires efficaces Défaut d’étanchéité à l’air Défaut d’étanchéité à la pluie Défaut des systèmes de production d’énergie GTC très peu optimisée Défaut d’entretien a entraîné l’effondrement d’un atelier Des panneaux photovoltaïques en attente de raccordement LES POINTS POSITIFS L’intégration dans le site (qui existait déjà !)
  38. 38. 21/04/2016 MOA : Région PACA (Direction des lycées) 2007 / 2008 Lieu : Nice (06) Architecte : Wollenweider architecture Passage en commission BDM : Conception / réalisation Février 2013 niveau BRONZE (40 points) LES POINTS NEGATIFS Système de GTC trop complexe Mauvaises consignes de température Impossibilité d’accéder à la GTC Fuite d’eau non identifiée et consommation très importante Les bâtiments ne valorisent pas le contexte urbain LES POINTS POSITIFS Aménagements extérieurs du parvis Pérennité des matériaux mis en œuvre
  39. 39. 21/04/2016 MOA : Région PACA (Direction des lycées) 2010 / 2011 Lieu : Marseille (13) Architecte : Fradin et Weck Passage en commission BDM : Conception Novembre 2013 niveau BRONZE (47 points LES POINTS NEGATIFS Absence de protections solaires à l’Est et à l’Ouest Seul le Sud est pris en compte Gestion simpliste de la grande « nef » ou serre. Les protections solaires sont insuffisantes CTA double flux généralisée partout sans distinction des usages La qualité architecturale des parties réhabilitées n’est pas intégrée au projet. Très peu de matériaux biosourcés LES POINTS POSITIFS Retraitement des accès et du parvis d’entrée Meilleure gestion des flux
  40. 40. 21/04/2016 MOA : Région PACA (Direction des lycées) 2008 Lieu : Marseille (13) Architecte : Plans Séquences Architecture Passage en commission BDM : Conception / Réalisation Novembre 2012 niveau BRONZE (53 points) en attente du fonctionnement LES POINTS NEGATIFS Protections solaires insuffisantes (trop peu serrées au Sud) Absence de protections solaires sur les façades Ouest et Est Qualité architecturale assez médiocre Verrière très peu protégée des surchauffes estivales Briques monomur mal mises en œuvre LES POINTS POSITIFS Intégration de panneaux photovoltaïques en toiture
  41. 41. 21/04/2016 - Le Lycée Alexandra David Neel à Digne 04 - Le lycée Saint Mitre à Marseille 13 - Le Lycée Rouvière à Toulon 83 - Le lycée Villars à Gap 05 - L’Internat Thiers à Marseille
  42. 42. 21/04/2016 MOA : Région PACA (Direction des lycées) 2010 Lieu : Digne-Les-Bains (04) Architecte : Leteissier Corriol archit. Passage en commission BDM : Conception / réalisation Janvier 2014 niveau ARGENT (67 points) Fonct. : Juillet 2016 LES POINTS NEGATIFS Vieillissement de certains bardages (grisement non homogène) LES POINTS POSITIFS Construction et réhabilitation bois Intégration importante de matériaux biosourcés Très bon comportement au feu des isolants en fibre de bois (suite à un début d’incendie lors d’une reprise d’étanchéité) Bon comportement thermique estival Très fort respect des locaux par les élèves Appareils hydro économes Toitures végétalisées qui fonctionnent Mutualisation de la restauration scolaire Instrumentation du bâtiment
  43. 43. 21/04/2016 MOA : Région PACA (Direction des lycées) 2013/3014 Lieu : Marseille (13) Architecte : VEZZONI et Associés Passage en commission BDM : conception : Juin 2015 niveau ARGENT (65 points) LES POINTS POSITIFS Forte intégration paysagère Travail sur la biodiversité (recensement, plantations,…) Minimiser la quantité de matériaux sur le second œuvre Trouver des usages multiples ( Mutualisation du gymnase, création d’une place de marchés,…) Bâtiment BEPOS Important travail sur la perméabilité de la parcelle et sur la préservation du talweg Important travail sur les protections solaires
  44. 44. 21/04/2016 MOA : Région PACA (Direction des lycées) 2014 / 2015 Lieu : Toulon (83) Architecte : Daniel FANZUTTI Passage en commission BDM Septembre 2015 niveau ARGENT (60 points) LES POINTS NEGATIFS Usage de la double flux non optimisé LES POINTS POSITIFS Forte intégration paysagère Bâtiment BEPOS Important travail sur la perméabilité de la parcelle
  45. 45. 21/04/2016 MOA : Région PACA (Direction des lycées) 2015 / 2016 Lieu : Gap (05) Architecte :Frédéric NICOLAS Passage en commission BDM : conception : Fevrier 2016 niveau ARGENT (71 points) LES POINTS NEGATIFS Impossibilité d’utiliser la fibre de bois en isolant Malgré les protections solaires, confort d’été à optimiser (brasseurs d’air?) LES POINTS POSITIFS Très forte intégration de matériaux bio-sourcés Minimiser la quantité de matériaux Optimiser la gestion des flux Salles de classe traversantes
  46. 46. 21/04/2016 MOA : Région PACA (Direction des lycées) 2014 / 2015 Lieu : Marseille (13) Architecte : ILR Architecture Passage en commission BDM : conception : Juin 2015 niveau ARGENT (72 points) LES POINTS NEGATIFS Difficulté d’intégrer des matériaux locaux bio sourcés LES POINTS POSITIFS Intégration du patrimoine dans le projet Forte ambition thermique : Cep Ref – 54% Protections solaires intégrées au contexte patrimonial Toitures végétalisées
  47. 47. 21/04/2016  Des missions d’expertise: Sensibilisations, Formations, Expertises sur dysfonctionnements récurrents (CTA, PV…etc)  Co-construction d’un référentiel environnemental « Lycées »: pour aider le MOA à mieux définir son besoin au regard des enjeux environnementaux; guide complémentaire à l’évaluation BDM  Les voyages d’études partagés: proposé aux adhérents et aux chargés d’opération de la Direction des Lycées: un lien très fort s’est installé entre acteurs de l’offre et de la demande.
  48. 48. 21/04/2016 Résidence des Oliviers PARLONIAM SHERPA REHABILITATION 2014 Antibes (06)
  49. 49. 21/04/2016 Logements sociaux /Maison de retraite SEM Vence 2013 Arziari Parola REHABILITATION PATRIMONIALE Vence (06)
  50. 50. 21/04/2016 ICF - MAP Architecture 2014 Neuf - Miramas (13) SACEMA Carrosso 2014 Neuf Antibes (06) AVEC ITE
  51. 51. 21/04/2016 Les Vignes 1&2 2011 LOGIREM Neuf Chateauneuf les Martigues (13)
  52. 52. 21/04/2016 Les Vignes 1&2 2011 LOGIREM Neuf Chateauneuf les Martigues (13)
  53. 53. 21/04/2016 ERYMANTHE 2015 FONCIERE D’HABITAT ET HUMANISME Neuf Draguignan (83) Rue SERAPHIN 2015 NOUVEAU LOGIS PROVENCAL Neuf DONJERKOVIC Marseille (13)
  54. 54. 21/04/2016 Bureaux ORANGE NEXITY YWOOD TANGRAM Neuf 2013 Aix en Provence (13) SIEGE SOCIAL NEXITY YWOOD R.CARTA Neuf 2015 Marseille (13) SIEGE CENTURY WATT SOPHIA ANTIPOLIS (06) Neuf 2012
  55. 55. 21/04/2016 Maison de la vie associative 2013 M.VENEZIANO – Ville de GARDANNE (13) Boiserie de MAZAN - DeSo Associés 2014 Ville de MAZAN (84) AVANT APRES Encore trop de vitrages… Confort d’été et cohérence durable…
  56. 56. 21/04/2016 Pas de « point négatif » sur le bâtiment lui-même : « tout fonctionne » Acoustique remarquable et apprécié pour une salle de spectacle Tous les acteurs impliqués lors de la conception Les gens reviennent… APRES Boiserie de MAZAN - DeSo Associés 2014 Ville de MAZAN (84)
  57. 57. 21/04/2016 Ecole de Peymeinade (06) 2013 FERLA Ecole du Pont du Loup – Neuf 2016 Ville de GOURDON (06) - FERLA AVANT APRES Murs extérieurs ITE Laine de Chanvre 20cmMurs extérieurs ITE Laine de verre 10cm
  58. 58. 21/04/2016 ² ²
  59. 59. 21/04/2016
  60. 60. 21/04/2016
  61. 61. 21/04/2016
  62. 62. 21/04/2016
  63. 63. 21/04/2016
  64. 64. 21/04/2016
  65. 65. 21/04/2016
  66. 66. 21/04/2016 Profil 1: sans approche environnementale Profil 2: projets privilégiant réduction des consommations Profil 3: projets avec approche de qualité environnementale partielle Profil 4: projets avec approche de qualité environnementale complète
  67. 67. 21/04/2016 Source : APOGEE - Extrait du document : Ouvrages publics et Coût global . Une approche actuelle pour les constructions publiques (Mission Interministérielle pour la Qualité des Constructions Publiques - janvier 2006) Source: Sustainable Building Technical Manual / Joseph J. Romm, Lean and Clean Management, 1994
  68. 68. 21/04/2016 • • • • • • • • •
  69. 69. 21/04/2016 • • • • • • •
  70. 70. 21/04/2016 « Penser trouve. Un penseur est un trouvère, un troubadour. Imiter répète, dont le réflexe revient. Découvrir n’arrive pas souvent. La pensée, la rareté. » LE GAUCHER BOITEUX, PUISSANCE DE LA PENSEE Michel SERRES
  71. 71. 21/04/2016
  72. 72. 21/04/2016 Florence ROSA, Présidente d’EnvirobatBDM
  73. 73. 21/04/2016

×