Les 5 regles d'or à suivre pour reussir la rédaction de votre questionnaire d'enquete

5,511 views

Published on

Découvrez les conseils de MyFeelBack pour réussir toutes vos enquêtes !
Vous trouverez les recommandations à suivre pour construire une enquête client réussie.
Ce guide vous accompagnera dans la formulation de vos objectifs. Soyez attentifs à nos conseils pour la structure de votre questionnaire et la rédaction de vos questions. Enfin découvrez comment MyFeelBack vous permet de récupérer l'ensemble des données traitées et analysées en temps réel.
Bonne lecture à tous !

Pour en savoir plus, rendez-vous sur : www.myfeelback.com
Pour contacter notre équipe d'expert, envoyez un mail à : contact@myfeelback.com.

Published in: Technology
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
5,511
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1,779
Actions
Shares
0
Downloads
125
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Les 5 regles d'or à suivre pour reussir la rédaction de votre questionnaire d'enquete

  1. 1. Les 5 règles d’or à suivre pourréussir la rédaction de votre questionnaire d’enquête.>Ce livre blanc vous est offert par , la référence de la relation client multicanal.
  2. 2. Comment concevoir un questionnaire ?>IntroductionRépondre à un questionnaire est un acte de communication très riche, pour le commanditaire, car celalui apporte quantités dinformations, et pour le sondé, car cest un moyen dexpression sur sonexpérience personnelle. Mais pour que cela fonctionne, il faut que linterviewé ait le sentiment dunéchange réel entre lui et ceux qui sont derrière lenquête.MyFeelBack permet, le plus souvent, dinterpeller directement une cible avec laquelle vous avez déjà unlien. Ces personnes qui répondent à votre enquête ont déjà vécu au moins une expérience au près devous. Elles ont des choses à dire, cela les concerne.Maintenant vous allez devoir faire en sorte de garder vos contributeurs motivés. Il convient détablir unquestionnaire structuré avec des questions précises et immédiatement compréhensibles, il faut quilsaient le sentiment de pouvoir sexprimer et dêtre utile, avec une enquête qui aborde lensemble dunsujet de façon ludique.>
  3. 3. Déroulement de la conception dun questionnaire>Sommaire>Règle n° 1 : Définir précisément les objectifs de lenquête PAGE 4Règle n° 2 : Structurer le questionnaire PAGE 5Règle n° 3 : Rédiger les questions PAGE 8Règle n° 4 : Rendre le questionnaire ludique et impliquant PAGE 14Règle n° 5 : Accéder à lanalyse des données en temps réel PAGE 17
  4. 4. 1.Définir précisément les objectifs de lenquête ?>Une enquête réussie est toujours précédée d’un important travailde réflexion et de recherche préalable sur les informations déjàdisponibles (expériences terrain, autres études, fichiers internes),sur celles qui manquent et sur les raisons de lancer l’étude.La première question à se poser :’’Quelles sont les informations dont jai besoin ?’’Il faut délimiter le plus précisément possible lobjectif de lacampagne afin déviter la dispersion et daméliorer la pertinencedes résultats. Il est utile de lister le détail des informationsnécessaires, sans prendre en compte la forme, cela permet defaciliter la réflexion sur la conception du questionnaire. Il faut avoiren tête quun questionnaire est dautant plus réussi quil est court,surtout sur un support mobile. Il faut garantir limplication dusondé de la première à la dernière question.4 -
  5. 5. 2. Structurer le questionnaire>La longueur moyenne dun questionnaire se situe un peu en deçàde 30 questions sur les supports classiques. Ce nombre est àrelativiser en fonction du contexte de la campagne. Dans notrecas, linterviewé peut répondre au questionnaire en situation demobilité. Il faut limiter le nombre de questions au maximum. Nousvous recommandons vivement de ne pas dépasser le cap des9-10 questions !Pour ne pas démotiver le sondé, il faut rendre lenquête ludique etinteractive, varier les questions, intégrer des éléments visuels,laisser à lenquêté la possibilité de sexprimer et structurer sondéroulement.Tout dabord il faut établir la structure principale du questionnaire.Il ne faut pas balancer les questions dans nimporte quel ordre, lelecteur doit avancer avec nous dans la compréhension du sujettraité par le questionnaire. Comme dans toute relation, il y a desétapes à franchir.5 -
  6. 6. 2. Structurer le questionnaire>Identifier les comportements La première étape se penche sur les comportements que suitlindividu par rapport au sujet de lenquête. Ce sont des élémentssimples à collecter qui portent sur les habitudes des sondés parrapport à votre thème denquête. Ces éléments peuvent être, parexemple, la durée dune adhésion à une association ou la manièredont lutilisateur à connu une entreprise.Cerner les opinions Létape suivante consiste à interroger linterviewé sur ses opinionsconcernant le produit ou le service mis à sa disposition. Cette partieregroupe, entre autres, toutes les évaluations des différentesexpériences quil a vécu.>>6 -
  7. 7. 2. Structurer le questionnaire>Collecter les Expressions / Réflexions Pour la troisième étape, il est intéressant de questionner la personne sur ses motivations, ses besoins et/ou ses attentes. Ces questions de type ouvertes permettent dobtenir un avis qualitatif de la part delutilisateur. Il ne faut pas poser ces questions trop tôt, afin que lutilisateur ait le temps de sinvestir dansle sujet du questionnaire et ne laisse pas une case blanche à chaque fois.Acquérir les identités Enfin la dernière étape permet denregistrer les caractéristiques de linterviewé afin dobtenir son profil.Lâge, la catégorie socio-professionnelle, le domaine dactivité – toutes ces informations permettront desanalyses comparatives.>>Selon vos besoins, il ne faut pas accorder la même importance à toutes ces étapes.7 -
  8. 8. 3. Rédiger les questions>Formuler les énoncés Les questions doivent être immédiatement compréhensibles par le lecteur tout en restant concises. Letemps de lecture et de compréhension de chaque question doit être pris en compte dans lequestionnaire, si les questions ne répondent pas à ce critère, il y a un risque de perdre lenquêté. Onconseille de ne pas dépasser les 20 mots dans une question sur un support classique. Sur mobile,nhésitez pas à restreindre au maximum le nombre de mots !Un moyen simple doptimiser la question est de se demander’’Comment pourrais-je dire cela plus simplement ?. Il faut faire attention à la redondance des informations, une question ne doit pas demander une donnéeque lon a déjà récoltée dans une question précédente. Ce double questionnement peut être éviterplus facilement si lon simpose de nutiliser quun seul verbe par question.>8 -
  9. 9. 3. Rédiger les questions>Formuler les énoncés (suite) Il est important de sassurer que la question posée mesure parfaitementla variable que lon souhaite étudier. Par exemple si lon souhaite étudierla fréquence dutilisation dun produit, lutilisation dadverbes (souvent,rarement) donnent lieu à des interprétations différentes. Il est plusjudicieux dutiliser des modalités objectives : plus dune fois parsemaine, moins dune fois par an. Spécifier si la réponse à la question est obligatoire à un impact fort surle lecteur et sur la qualité de lenquête. Certaines données stratégiquesdemandent obligatoirement a être récolté. Tandis que rendre obligatoireune question plutôt sensible peut faire chuter votre taux de feedback.On recommande de ne pas indiquer si la question est facultative, maisde faire attention à ne pas laisser séchapper des données importantes.>9 -
  10. 10. 3. Rédiger les questions>Choisir le type de question Il existe deux grandes familles de questions, les questions ouvertes et les questions fermées, chacuneayant leurs spécificités.  Les questions ferméesLes listes de choix et les cases à cocher laissent le soin à lenquêté de choisir une réponse parmiplusieurs soumises par le questionnaire. Il ne faut pas proposer une liste de modalités trop importantes,généralement autour de cinq. Ces modalités doivent englober le maximum de réponses possibles afinque le répondant y retrouve bien sa propre expérience. Il est possible dintégrer une réponse Autre, etde préciser cette autre réponse dans un champ ouvert.Les cases à cocher peuvent permettre de choisir un nombre de réponses multiples. Ce nombre deréponses peut être limité ou non limité, cest-à-dire que lutilisateur peut cocher toutes les réponses ouêtre restreint à un maximum de trois choix par exemple.>10 -
  11. 11. 3. Rédiger les questions>Choisir le type de question  Les questions fermées (suite)Les champs sliders et les baromètres dévaluation sontsouvent utilisés pour mesurer une opinion. Ces échellespeuvent prendre des formes diverses qui nont pas lemême impact. Par exemple une note sur 10 obtiendra demoins bon résultats quune note comprise entre -5 et 5. Lessondés choisissent moins les valeurs extrêmes. Les valeursmoyennes, surtout sur une petite échelle, ont tendance àêtre plus plébiscitées. Nous recommandons les échellesavec un nombre pair de valeurs, de telle sorte que lon nepuisse pas se réfugier dans la valeur centrale. Il estrecommandé de ne pas laisser aux sondés une modaliténe se prononce pas. Ils pourront toujours passer laquestion, mais il ne faut pas leur proposer.>11 -
  12. 12. 3. Rédiger les questions>Choisir le type de question  Les questions ouvertes  Les questions ouvertes sont de trois types.Les champs numériques demandent une réponse libre sous la forme dun nombre. Il faut toujourspréciser lunité. MyFeelBack propose de spécifier les valeurs minimum et maximum que la variable peutprendre afin déviter les valeurs aberrantes. Le support mobile et les enquêtes anonymes permettent deposer des questions précisent sur lâge (en année ou date de naissance), le salaire, beaucoup dequestions dites sensibles.Les champs textuels ne proposent aucune modalité, elles sont plus complexes à analyser que les autresquestions car chaque réponse peut être différente. Il ne faut pas en abuser au risque de lasser lelecteur. Un nombre limite de caractères peut être insérer.>12 -
  13. 13. 3. Rédiger les questions>Choisir le type de question  Les questions ouvertes (suite)Les champs coordonnées ne permettent aucune analyse, mais elles sont très utiles pour récupérerune adresse mail ou un numéro de téléphone. Attention toutefois, ce type de question permet dentreren contact avec les répondants et le questionnaire perd son caractère anonyme. Pour tous les types de questions, il faut prendre garde à ne pas influencer le répondantavec un intitulé orienté qui biaise les données récoltées.>13 -
  14. 14. 4. Rendre le questionnaire ludique et impliquant>Introduire le questionnaire  Il faut rédiger une courte présentation de lenquête. Elle doitrésumer rapidement les objectifs de la campagne, rassurerles enquêtés sur lanonymat des données récoltées et lesassurer quun réel intérêt sera porté à lanalyse de leursréponses. Il peut être judicieux dy donner une indication dutemps requis pour répondre à lenquête.Faire un effort de présentationDans le questionnaire en lui-même, il faut impliquer lelecteur, lui montrer que ces réponses ont un impact. Pensezà introduire de lagrément et de la variété dans lesquestions. >>14 -
  15. 15. Faire un effort de présentation (suite)Les questions ouvertes peuvent être posées sous une forme ludique, citer trois adjectifs qui qualifientlentreprise, dresser un portait chinois (si jétais un animal – ou un titre de film, une couleur – je serais…). Évitez le banal Remarque :.La solution MyFeelBack permet dintégrer du contenu visuel, il est recommandé de stimuler le lecteurpar des images ou des vidéos puis de recueillir ses réactions. Un lien peut être insérer afin de préciserune notion ou dapporter des informations supplémentaires. Ces questions ouvertes peuvent impliquerle répondant en lui donnant simplement la parole, que proposez vous …, selon vous quel serait … . Les échelles de notation sont aussi un moyen dinteraction, lutilisation de sliders est recommandée. Il est souhaitable dalterner le type de question, surtout si elles sont répétitives, afin déviter un tropgrand nombre de non-réponses. Si on demande aux sondés de répondre à une série déchelles denotation sur différents points, il est préférable de les présenter sous forme de batteries, cinq ou six notesmaximum, avec un intitulé commun.>4. Rendre le questionnaire ludique et impliquant>15 -
  16. 16. 4. Rendre le questionnaire ludique et impliquant>Conclure et remercier  En conclusion de lenquête, il faut remercier le lecteur pour sa contribution. Proposer de lui transmettrece quaura permis de mettre en place lanalyse des informations récoltées, et ainsi récupérer sescoordonnées.Se relire (et faire relire)Une fois le questionnaire établit, un test, sur deux ou trois personnes, permet déviter de nombreuxpièges.Cette relecture permet dévaluer la clarté et la précision des questions, ainsi que la pertinence de leurordre. Elle évalue lefficacité de la mise en page et élimine toutes les questions ambiguës. Elle sert aussià repérer les omissions éventuelles. Elle détecte si le questionnaire est trop long, ennuyeux ou indiscret.Cette simple relecture apporte une vraie valeur ajoutée à votre campagne. >>16 -
  17. 17. 5. Accéder à l’analyse des données en temps réel>Une fois votre questionnaire validé et mis àdisposition de vos utilisateurs, vous pourrez lemodifier et ainsi améliorer le taux de réponse.Le tag tracker vous permet de connaître à partir dequel support lutilisateur est arrivé vers votrequestionnaire. Il relève la source des feedbacks etpermet doptimiser la diffusion de la campagne.Chaque répondant est géolocalisé, les donnéesrécoltées sont analysées via notre puissant moteurstatistique et vous permettent davoir une visioncontinue de lavis de vos utilisateurs. Vous pourrezexporter vos données brutes au format CSV ettélécharger vos rapports complets au format PDF viaun lien sécurisé. 17 -
  18. 18. Suivez tous ces conseils pour lancer vos campagnes avecCe livre blanc vous est offert par , la référence de la relation client multicanal.@MyFeelback /MyFeelback /MyFeelbackPour accéder à votre compte d’essai gratuit contactez-nous à :contact@myfeelback.comOu rendez-vous sur www.myfeelback.com

×