BERD-PACS-présentation du secteur TIC Février 06-2017

539 views

Published on

BERD-PACS-présentation du secteur TIC Février 06-2017

  1. 1. Programme d’Amélioration de la Compétitivité des Services Le cas du secteur TIC en Tunisie Etude dirigée par Mondher Khanfir Février 2017
  2. 2. Introduction et enjeux1. Analyse du secteur TIC2. Un écosystème dense et diversifié3. Résultats de l’enquête4. Feuille de route5. Sommaire
  3. 3. Introduction et enjeux 1.
  4. 4. Page 4 Contexte général La BERD, en étroite coopération avec les autorités tunisiennes, fournira des services de conseil sur mesure à 475 entreprises, dont 80 seront des PMEs dirigées par des femmes, avec comme ultime finalité de renforcer l’investissement dans les secteurs des services cibles, en mettant l'accent sur la capacité d’accéder à de nouveaux marchés et générer de la croissance et des emplois pérennes. Le PACS aura à contribuer, non seulement à renforcer la compétitivité sectorielle, mais aussi à une meilleure appréhension des enjeux et des défis auxquels font face les opérateurs économiques dans le cadre de la libéralisation et l’intégration dans les chaines de valeurs mondiales, et la formulation d’une démarche structurée dans une feuille de route détaillée au profit des acteurs clefs opérant dans chacun des clusters cibles, dont le secteur TIC.
  5. 5. Analyse du secteur TIC 2.
  6. 6. Page 6 La Tunisie a fait des technologies de l’information et de la communication l’un des principaux axes de sa stratégie de développement Evolution des agrégats de croissance du secteur TIC 12,5% 9,5% 7,6% 7,5% 11,6% 6,0% 7,0% 8,0% 9,0% 10,0% 11,0% 12,0% 13,0% 2010 2011 2012 2013 2014 Taux de croissance du secteur TIC Source: Ministère des TIC, 2016 Invest TIC/ Invest Globaux (%) 5,8% 5,1% 5,4% 5,2% 4,9% 4,0% 4,5% 5,0% 5,5% 6,0% 2010 2011 2012 2013 2014 Source: Ministère des TIC, 2016 • Avec 4,5 milliards de dinars de valeur ajoutée, la contribution des TIC était de 7,2% du PIB en 2013 contre 2,5% en 2002 • Avec 950 millions de dinars d’Export, le secteur du numérique représente 2,7% du total des exportation tunisiennes Source : euromonitor/gouvernement tunisien
  7. 7. Page 7 La dynamique du secteur est manifeste au niveau des infrastructures de télécommunications Pénétration haut débit fixe (en %) Abonnés à la téléphonie mobile Abonnés à la téléphonie mobile (pour 100 personnes) Source: données banque mondiale Source: données banque mondiale % des individus utilisant internet 10,8 9,6 10,5 10,1 9 9,5 10 10,5 11 2011 2012 2013 2014 115 118 116 128 105 110 115 120 125 130 2011 2012 2013 2014 39,1 41,4 43,8 46,2 35 40 45 50 2011 2012 2013 2014 Source: données banque mondiale • La présence des technologies les plus avancées : ADSL depuis 2002, VSAT depuis 2004 et WiMax depuis 2006 • La densité téléphonique fixe et mobile : 134 lignes en service/100 habitants en 2012 contre 15 en 2001 • La proportion des entreprises disposant d’un réseau local est passée de 52,1% en 2009 à 78,1% en 2014 • L'investissement total dans les télécommunications se situait à TND751 millions (443 millions $ US) en 2014, soit une augmentation de 63,8% en termes réels par rapport à 2009 • Le chiffre d’affaires de l’industrie tunisiennes des télécommunications a été de 2,8 milliards de dinars (soit 3,5% du PIB) en 2014 Autres indicateurs de la maturité de l’infrastructure TIC Source : euromonitor/gouvernement tunisien
  8. 8. Page 8 La Tunisie est l’un des pays pionniers dans le monde arabe, en matière de déploiement de zones technologiques intelligentes  Les zones technologiques constituent un noyau dur à l’origine d’un réseau de 18 cyberparcs régionaux, réparties sur l’ensemble du pays générant plus de 2600 emplois. Premier technopôle du pays, inauguré en 1997, sa principale vocation consiste à accueillir et à soutenir le développement d’activités de hautes technologies et de promouvoir la recherche et développement et le transfert technologique. Le Technopark Elgazala héberge plus de 250 entreprises dont 10 filiales des grands groupes mondiaux opérant dans le domaine des hautes technologies. La Tunisie dispose de deux autres sites importants : le technopark de la Manouba et le technopark d’Ennahli. Il y a également le technopôle de Sfax spécialisé dans les technologies de l’information, de la communication et du multimédia.
  9. 9. Page 9 Une subdivision des activités du secteur des TIC non alignée avec la base de classification de l’OCDE
  10. 10. Page 10 La Tunisie cherche à mieux s’intégrer dans les chaînes de valeur mondiale Un rôle central du secteur TIC pour consolider la fondation du futur modèle économique du pays: Secteur Financier Secteur T&LSecteur TIC • Développement du marché du capital pour favoriser les investissements • Compétitivité logistique et réduction des couts des transactions par une Supply Chain performante • Digitalisation de l’économie et e-Gouvernance Orientations des secteurs dits « backbone »
  11. 11. Page 11 Plan National Stratégique 2020
  12. 12. Page 12 …. Avec un plan d’actions porteurs d’opportunités pour les opérateurs locaux et internationaux.
  13. 13. Un écosystème dense et diversifié 3.
  14. 14. Page 14 Des acteurs actifs qui œuvrent pour l’amélioration du secteur Structure publiques spécialisées Organisations Non Gouvernementales  Ministère des TIC : en charge de définir la stratégie nationale du secteur et veiller à sa mise en œuvre  INT: Institut national des Télécommunications, l’organisme régulateur du pays  ATI: ’Agence tunisienne de l’Internet, l’organisme en charge de proposer un accès à internet en gros aux fournisseurs installés dans le pays  TACT: Association tunisienne pour la communication et la technologie regroupe les acteurs de l’Offshoring et neashoring en Tunisie. Elle a pour objectif de promouvoir la Tunisie comme vivier pour les services à forte valeur ajoutée : le BPO, les R&D, l’ITO…  GET’IT Un groupement d’intérêt économique qui compte plus de 300 entreprises et vise à mettre en commun des moyens financiers et humains en vue de développer une offre de service cohérente et complète à l’international. Fédération et chambres syndicales regroupant les entreprises des TIC  INFOTICA (UTICA): Fédération Nationale des Technologies de l’Information et de la Communication qui regroupe les entreprises du secteur de l’économie numérique et du savoir de la Confédération des entreprises citoyennes de Tunisie.  D’autres chambres syndicales existent comme la Chambre Syndicale Nationale des Installateurs d’Equipements de Communication, la Chambre Syndicale Nationale de Montage Informatique, la Chambre Syndicale Nationale des Centres d’Appels et Relation Client….  CONNECT INTECH: une chambre syndicale dédiée aux startups technologiques et qui est basée à Elghazala Technolopark. Les startups  Les start-ups regroupées d’une manière informelle en task force autour du projet Start Up Tunisia et qui ont produit un projet de réforme pour le développement des Start-ups digitales en Tunisie.
  15. 15. Page 15 Colombus Consulting classifie les services TIC en Tunisie en trois clusters Les services qui renforcent les chaînes de valeur et permettent de délivrer un service au client final Partenariats publics - privées Capital Etudes et conseils Cluster services Support Education Certification Télécommuni cation Cluster services d’Infrastructure Centres d’appels Plateformes digitales SSII Cluster Services d’Affaire marché Le cluster est un ensemble d’acteurs économiques et institutionnels qui créent et entretiennent un système relationnel leur permettant d'augmenter les opportunités d'affaires, de croissance et de compétitivité sur un marché donné. Définition Les services qui fournissent une plate-forme (physique ou immatérielle) pour l‘exécution ou l‘interconnexion inter chaînes de valeur Les services qui permettent d‘améliorer le temps de réponse et d‘optimiser les coûts de transaction Source: Khanfir & Visentin (2005)
  16. 16. Analyse de terrain 4.
  17. 17. Page 17
  18. 18. Page 18 Profil et caractéristique des entreprises interviewées Répartition des entreprises en fonction de leur appartenance Répartition des entreprises selon l’effectif Répartition des entreprises par activité Répartition des entreprises selon le chiffre d’affaire en 2015 CA non communiqué 22% CA entre 10 000 et 100 000 dinars 17% CA entre 10 0001 et 500 000 dinars 22% CA entre 500 000 et 1 000 001 dinars 5% CA > 1 000 001 et 10 000 000 dinars 17% CA > 10 millions dinars 17% 2 4 Logiciels 56% Matériel 11% Services 22% Télécommunication 11%Les entreprises appartenant à un groupe 22% Les entreprsies n'appartenant pas à un groupe 78% Effectif entre 1 et 20 63%Effectif entre 20 et 200 16% Effectif entre 200 et 700 10% Effectif > 700 11% 1 3
  19. 19. Page 19 Les stratégies adoptées par les entreprises interviewées Une proportion non négligeable des entreprises enquêtées déclare vouloir diversifier leur couvertures géographiques afin de stimuler davantage les exportations et la croissance (Amérique du nord et Amérique latine). Répartition des entreprises selon la couverture géographique cible Répartition des entreprises selon la couverture géographique actuelle 8% 18% 15% 11% 11% 18% 8% 7% 3% 0% 5% 10% 15% 20% Région de l'intèrieur Nationale Maghreb Afrique Moyen Orient Europe Asie Amérique du nord Amérique latine 1 2 10% 14% 13% 11% 13% 14% 8% 10% 8% 0% 2% 4% 6% 8% 10% 12% 14% 16% Régionale à l’intérieur Nationale Maghreb Afrique Moyen Orient Europe Asie Amérique du nord Amérique latine
  20. 20. Page 20 Les stratégies adoptées par les entreprises interviewées Répartition des entreprises selon les leviers permettant la mise en place de la stratégie Répartition des entreprises selon les canaux de distribution envisagés bureau en propre 32% Fusion/Acquisition 18%joint-venture 6% partenariat 44% 3 4 L’adoption des nouvelles solutions stratégiques dépend de la taille de l’entreprise. En effet, le recours à la croissance interne se manifeste davantage auprès des PME tunisiennes. 6% 6% 12% 12% 29% 35% 0% 5% 10%15%20%25%30%35%40% Brevets et propriété intellectuelle Élargissement de la couverture géographique (national, international) Etudes, conseils et expertises techniques Croissance externe (fusion/acquisition) Partenariat (stratégique,technique,financier, ) Croissance interne (recrutement et R&D)
  21. 21. Page 21 Les besoins en terme d’accompagnement et de conseil Les entreprises ayant un besoin d’accompagnement pour la préparation du plan de mise à niveau1 Répartition des entreprises selon les besoins de conseil par ordre de priorité2 Pas besoin d'accompagnement 39% Besoin d'accompagnement 61% 7% 7% 14% 21% 21% 29% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% Pas besoin Planification stratégique Certification Marketing Gestion financière Développement à l'export
  22. 22. Page 22 Les besoins en terme de financement Répartition des entreprises selon les besoins de financement Répartition des entreprises selon les besoins de financement en dinars 2% 5% 7% 9% 9% 12% 16% 18% 23% 0% 5% 10% 15% 20% 25% Efficacité opérationnelle Immobilier Brevet et propriété intellectuelle Aquisition de materiel Etudes, conseil et expertises techniques SI Ressources humaines R&D Business developper Entre 10 000 dinars et 100 000 dinars 33% Entre 100 000 dinars et 1000 000 dinars 28% Plus de 1000 000 dinars 39% 3 4
  23. 23. Analyse du secteur 5.
  24. 24. Page 24 • Une infrastructure de communication parmi les plus modernes du bassin méditerranéen • Développement de la 4G accélère la digitalisation du pays • Flux régulier de compétences tunisiennes • Prise de conscience collective de la part des acteurs du secteur • La libéralisation des télécoms Analyse ROAD du cluster services infrastructures • Prix élevés pour le consommateur moyen • Manque de régulation et lourdeurs administratives • Une saturation du marché Btoc • Améliorer la demande locale par la mise en place d’une manière effective du plan Tunisie Digitale 2020 • Des leviers de croissance autour de services BtoB et l’IOT • Certains prestataires de services télécommunication occupent des positions de domination et créent une asymétrie dans la concurrence sur le marché Risques ObstaclesAtouts Défis
  25. 25. Page 25 • Quelques success stories (champions nationaux et multinationales ) Analyse ROAD du cluster services affaires • Demande locale timide et peu sophistiquée • Prix élevés des télécoms pour le consommateur moyen • Conquérir de nouveaux marchés à l’exportation et bénéficier de la forte demande de l'Afrique subsaharienne • Profiter de l’expérience de l’outsourcing BPO en Europe pour se positionner sur les marchés américains • Dualité onshore-offshore entravant les échanges et le volume des opérations • L’accès au marché public reste faible Risques ObstaclesAtouts Défis
  26. 26. Page 26 • Institutions de collaboration dynamiques (UTICA, CONNECT, TACT…) Analyse ROAD du cluster services supports • Manque de régulation et lourdeurs administratives • Autres points soulevés durant les interviews: • Instabilité politique • Règlementation douanières • Relation avec l’administration fiscale • Le cluster des services support est dominé par le secteur public • Développement l’incubation de Startups technologiques • Le renforcement des activités des pôles de compétitivité • Développement de partenariats publics- privés • Difficulté d’accéder au financement • Saturation des cyberparcs sur des activités à faible valeur ajoutée (centres d’appel, archivage des données…) Risques ObstaclesAtouts Défis
  27. 27. Page 27  Les ingrédients nécessaires pour le développement du secteur sont présents mais ils ont besoin d’être renforcés et complétés :  Un niveau d’infrastructures conforme aux standards et normes internationales mais qui reste inégalement développé à l’intérieur du pays.  La stratégie Tunisie Digitale 2020 doit aller au delà des annonces et être mise en place d’une manière effective.  Le financement qui devrait être développé d’avantage pour soutenir les startups technologiques  Le développement de projets PPP.  La stratégie e-Gov nécessite l’adaptation du cadre juridique et règlementaire afin de s’aligner aux standards internationaux et préparer l’environnement des services intégrés (textes juridiques portant la sécurité des données personnelles, commerce électronique,…)  La facilitation de la mobilité professionnelle à travers la réforme des dispositifs d’octroi de visa des pays européens Conclusion: un secteur TIC prometteur mais sous exploité.
  28. 28. Feuille de route 6.
  29. 29. Page 29 Les leviers pour améliorer la qualité et la compétitivité des services TIC Promotion des exportations et développement à l’international Renforcement des capacités d’infrastructure et lancement de projets structurants Stratégie d’innovation et de développement de nouveaux marchés Accès au financement et facilitation des procédures administratives
  30. 30. Page 30 Feuille de route pour les services d’infrastructure
  31. 31. Page 31 Feuille de route pour les services support
  32. 32. Page 32 Feuille de route pour les services d’affaires
  33. 33. Page 33 MERCI POUR VOTRE ATTENTION !

×