Ecologie : un peu, beaucoup ou pas du tout ?

705 views

Published on

0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
705
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
242
Actions
Shares
0
Downloads
8
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Ecologie : un peu, beaucoup ou pas du tout ?

  1. 1. « ECOLOGIE : un peu, beaucoup ou pas du tout ? » Partant du constat que de nombreuses études et typologies existent sur le sujet du « développement durable », Mondadori Publicité a souhaité se positionner comme initiateur d’une approche à la fois exploratoire, décomplexée et positive. Trois sensibilités face à l’écologie passées au crible Objectifs  Explorer des thématiques relatives à l’environnement à travers le prisme de l’opinion publique mais également de différents segments de populations : - Les écolo-modérés - Les super-écolos - Les anti-écolos  Identifier les freins et les leviers pour le changement Originalité  Contribuer à identifier les voies efficaces menant au changement et rafraîchir le discours ambiant sur l’environnement pour rompre avec l’essoufflement, « déranger » pour avancer TendancesSuper Femmes, 78% Écolos Femmes, 78% Anti Hommes, 65% CSP+, 39%écolos CSP+, 26% 25/49 ans, 61% modérés CSP+, 30% écolos < 24 ans, 17% < 24 ans, 14% + 50 ans, 28% + 50 ans, 30% 25/49 ans, 62% 32% Province, 81% 61% Paris, 23% 7% Province, 95% Plus engagés au quotidien ! Prêt à changer ! C’est une contrainte !Militants, convaincus et réceptifs Convaincus, ils comprennent et Résistants, ils se méfient car ilsà tous les enjeux concernant acceptent le changement qu’ils ne sont pas certains de lal’écologie. Ce sont des experts et jugent nécessaire. Mais ils ont besoin fiabilité des argumentsdes anti-égoïstes ! de résultats concrets et de preuves. écologiques mais ils pourraient Optimistes, ils pensent que des changer ... (75%)Etre écolo est une nécessité, pour solutions sont en cours.26% d’entre eux, il n’y a aucune Etre écolo, ça demande tropraison de ne pas s’engager. Etre écolo, au-delà d’être une d’efforts (30%) et c’est de laChaque citoyen est concerné. nécessité c’est aussi agir frime ! collectivement « si on n’est seul à Ce sont aux politiques de quoi bon ? » s’engager avant tout : à eux de montrer l’exemple. Base 657répondants issus du Panel Mondadori 15 ans et +
  2. 2. « ECOLOGIE : un peu, beaucoup ou pas du tout ? » Trois sensibilités face à l’écologie passées au crible super écolos, écolos modérés, anti écolos Conclusions 3 cibles apparemment que tout opposent mais des points et avis communs qui vont dans le bon sens ! Des signes positifs et communs -Une curiosité générale pour le DD (éco-conception et bilan carbone) -Une action généralisée : le tri pratiqué par tous Des attentes concrètes : -Des produits abordables -Des actions d’exemplarité des politiques Ce qu’ils ne veulent pas : -Des discours idéologiques et utopistes -Des visions d’avenir pessimistes sur la planète -La récupération marketing -Cantonner le DD* dans un univers « fade et peu glamour » La communication : -Attentes de communication : prouvée, concrète, accessible*Développement durable

×