Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Webinaire elearning : Afrique Centrale et Grands Lacs

Transition numérique : Stratégie de mobilisation des acteurs politiques et universitaires francophones

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Webinaire elearning : Afrique Centrale et Grands Lacs

  1. 1. TRANSITION NUMÉRIQUE Stratégie de mobilisation des acteurs politiques et universitaires francophones Mokhtar BEN HENDA Université Bordeaux Montaigne WEBINAIRE AVEC LES EXPERTS DU NUMÉRIQUE ÉDUCATIF EN AFRIQUE CENTRALE ET DES GRANDS LACS 02 février 2021
  2. 2. UN PROJET DE TRANSITION NUMÉRIQUE (ÉDUCATIF) L’objectif du projet :  Contribuer à améliorer l’écosystème africain de l’enseignement par les TIC ;  Proposer des options innovantes pouvant être adoptées et adaptées par les établissements d’enseignement supérieur ;  Venir en appui aux initiatives de structures africaines et francophones (CAMES, OIF, IFEF, IFADEM, etc.)  S’aligner sur des référentiels/normes & standards internationaux (offre de formations, assurance qualité, évaluation, AO, REL, CC, etc.) Une stratégie d’action : agir sur 4 volets de l’écosystème éducatif :  Cadre réglementaire ;  Modèle économique ;  Socle technologique ;  Approche pédagogique.
  3. 3. PLAN D’ACTION : GRANDES LIGNES  Organiser un Webinaire de mobilisation avec les experts FOAD engagés dans le projet :  Aborder les aspects technologiques et pédagogiques;  Massification des formations à l’usage des TICE.  Planifier des Webinaires de sensibilisation avec les Ministres de l’éducation des pays impliqués :  Solliciter un appui réglementaire et juridique  Planifier des Webinaires de sensibilisation avec les Doyens des universités concernées :  Sensibiliser aux questions juridiques, économiques et technologiques, AUF MINISTRES ENS-SUP EXPERTS FOAD RECTEURS UNIVERSITÉS Actions parallèles
  4. 4. FINALITÉ : CONSOLIDER UNE CULTURE NUMÉRIQUE DE L’EAD  Quelques principes d’une culture EAD :  Éviter un bricolage non étudié de solutions anti-productives ;  Éviter l’idée courante : « nous avons besoin du eLearning parce que tout le monde le fait » = juste pour le plaisir de le faire !  Éviter de cloner les pratiques du présentiel avec les TIC ;  Opter pour un processus évolutif : démarrer avec de l’hybridation en mode présentiel enrichi jusqu’à l’EAD ;  Commencer avec un bagage minimum : technologique, pédagogique, gestion de projets…
  5. 5. PRÉREQUIS POUR S’ENGAGER DANS L’EAD  Étape 1 : Commencer par faire une analyse préalable des besoins des apprenants :  Quel problème ou défi l’e-Learning va-t-il surmonter ?  Quelle compétence voulez-vous développer avec l‘EAD ?  Quelle est la masse du public cible ;  Quels sont les niveaux scolaires, techniques, professionnels et culturels du public visé ?  Étape 2 : Définir les objectifs de l'apprentissage :  Créer des objectifs SMART : - Spécifiques, - Mesurables, - Appropriés : ambitieux et réalisables, - Réalistes : pertinents (ce qu’on peut et non ce qu’on veut), - Temporels : sensibles au facteur temps.
  6. 6. PRÉREQUIS POUR S’ENGAGER DANS L’EAD  Étape 3 : Définir un plan de conception pédagogique (le processus par lequel le cours va être développé pour engager les apprenants) :  Des contenus d’information conformes aux questions de l'étape 1 ;  Des activités d’apprentissage (exercices) pour le transfert des connaissances à partir des contenus du cours ;  Des scénarios de suivi des apprenants ;  Des modalités d’évaluation des compétences acquises ;  Étape 4 : Choisir un environnement technologique :  Déterminer les outils de création et les systèmes de gestion de l'apprentissage à utiliser (interne/externe) ;  Testez les fonctionnalités techniques et pédagogiques pour obtenir le meilleur ajustement avant de commencer ;  Étape 5 : Création et mise en ligne du matériel pédagogique ;  Tenir compte des contraintes techniques et pédagogiques : débits de connexion, durées des temps d’apprentissage, motivation et décrochage, besoins individualisés, dynamique de groupe, terminaux mobiles, barèmes d’évaluation, etc. •Défis à relever •Moyens disponibles •Publics cibles 1. Analyse des besoins •Besoins à satisfaire •Objectifs à atteindre 2. Objectifs •Des contenus •Des activités •Des scénarios •Des évaluations 3. Plan de conception •Choix des outils •Tests et simulations 4. Environneme nt TIC •Opérationnalisation •Suivi et rentabilisation 5. Mise en œuvre
  7. 7. Des aspects technologiques et pédagogiques de l’EAD
  8. 8. TECHNOLOGIES EAD EN PAYS EN DÉVELOPPEMENT Scénarios : - Le plus courant : des enseignants qui improvisent individuellement l’usage des TIC du domaine public pour enrichir des activités présentielles (Réseaux sociaux, messagerie, vidéos smartphones, etc.) ; - Le moins courant : des établissements qui encouragent (et investissent dans) l’usage des TICE sans le reconnaitre dans les processus d’évaluation et de valorisation ; - Le rare : des établissements qui investissent dans des dispositifs intégrés d’eLearning (ENT, LMS, équipes, etc.) ; - Des contraintes majeures : - Massification de l’EAD ; - Accès à distance (connectivité digitale) ; - Développement de compétences (formation de formateurs) ? ?
  9. 9. ÉTAT DES LIEUX, ENJEUX ET GESTION D’URGENCES  Une situation TIC non adaptée pour plusieurs pays en développement :  Infrastructure limitée et fragmentaire (ilots de TIC, isolements,) ;  Internet limité (couverture réduite, bas débits, zones blanches) ;  Modalités pédagogiques classiques (présentiel transmissif) ;  Modèle économique non adapté (pas d’indicateurs de mesure des charges de travail EAD).  Covid-19 – l’urgence d’une continuité pédagogique forcée :  Établissements et acteurs individuels ou collectifs sont contraints à produire des solutions d’urgence ;  Enjeux (votre rôle comme experts) :  Aider à construire des systèmes d’enseignement plus résilients ;  Aider à la massification des formations ;  Veiller à la pérennisation des solutions adoptées ;
  10. 10. LE COVID-19, UN DÉCLENCHEUR DE CHANGEMENT  En Côte d'Ivoire, une expérience intéressante a été menée à travers une plateforme nommée Calschool. Avec le confinement imposé par le Covid-19, elle a déployé toute une panoplie de solutions pédagogiques et technologiques pour faire accéder gratuitement à des cours en ligne des élèves de la maternelle au collège.  …, mais, dans certains pays de la sous-région ouest-africaine, notamment en Côte d'Ivoire et au Mali, entre autres, les outils à disposition sont limités. C'est pour répondre à cette insuffisance que nous avons lancé notre plateforme.  Elle permet de mettre à la disposition des enseignants, des élèves, des parents d'élèves et du personnel administratif un outil numérique pour la gestion de la vie scolaire quotidienne, en tenant compte des besoins et des attentes au niveau local. Le maintien de la relation parent-enseignant- élève se fait via SMS et non par e-mails. Quant à l'accès aux ressources numériques, il se fait via notre plateforme, car nous disposons d'un module d'e-learning lancé en début de crise à destination de tous les apprenants (écoles primaires, collèges et lycées).  Nous avons inclus dans nos process de développement des méthodes de gestion de projet agile permettant le déploiement de système itératif et adaptatif. Notre plateforme a évolué constamment grâce aux remontées régulières que nous ont faites les utilisateurs (parents, directeurs d'école, inspecteurs d'enseignement, enseignants et élèves). Dans cette situation où l'École n'est plus dans l'école mais à la maison, pour contourner les contraintes matérielles, tout est hébergé sur le cloud et disponible 24 heures sur 24 sur tout appareil. https://www.lepoint.fr/afrique/ibrahima-sissoko-l-urgence-est-de-maintenir-une-continuite-pedagogique-en-afrique-09-05-2020-2374832_3826.php
  11. 11. PLANS COVID-19 : DES SOLUTIONS D’URGENCE  Rôle majeur joué par les universités virtuelles africaines ;  Rôle joué par des associations et organismes internationaux :  UNESCO : PADTICE UNESCO-UEMOA, etc.;  REL : FUN-MOOC, BNEUF, UNT, etc.  Éditeurs : licences gratuites, logiciels libres, eBook gratuits, etc.  Initiatives locales :  Chaînes de télévision, canaux radios, vidéos YouTube, pour la diffusion de cours ;  Zoom, Skype, Google Meet, Microsoft Teams, Jitsi, Cisco Webex, pour les cours en mode synchrone avec interactions ;  WhatsApp, Facebook, mails ou forums pour les discussions ou échanges différés ;  Plateformes Moodle (ou autres) pour le dépôt de documents et supports de cours accessibles hors ligne, notamment pour les étudiants de secteurs ruraux dépourvus d'ordinateurs permanents ;  Envoi de clés USB, etc.
  12. 12. LE COVID-19, UN DÉCLENCHEUR DE STRATÉGIE Temps 1 : réactions immédiates Assurer la continuité pédagogique :  Analyser l’existant et établir un état des besoins immédiats ;  Déployer des solutions adaptées, modulaire ;  Faire un plan de relance immédiat ; Temps 2 : renforcement des capacités •S’approprier l’innovation : • Mettre en œuvre un système de gestion intégré de l’apprentissage (ENT, LMS) ; • Améliorer les compétences TICE et se concentrer sur la collaboration. Temps 3 : durabilité Institutionnalisation :  Construire des structures institutionnelles ;  Construire des maquettes de formations hybrides ;  S’aligner sur les normes et référentiels internationaux
  13. 13. EAD : APPROCHE DE DISPOSITIF La technologie EAD se fonde essentiellement sur le principe de dispositif (écosystème) : « Un dispositif pédagogique met à la disposition d'un scénario pédagogique des moyens logistiques et des ressources (techniques, humaines, etc.) pour permettre sa mise en œuvre. L'acception systémique du dispositif se réfère à un modèle socioconstructiviste interactionniste des apprentissages ».  Une plate-forme intégrative (ENT) ;  Une équipe d’acteurs techniques, pédagogiques et administratifs ;  Une connectivité permanente et un débit Internet adapté ;  Une portabilité (adaptativité) conforme aux terminaux mobiles des apprenants ;  Des mesures de sécurité et de protection des données ;  Des services d’optimisation des données d’apprentissage : traçabilité, analyse, sauvegarde et diffusion de rapports (contrôle des temps de service en ligne !) ;
  14. 14. EAD : ALTERNATIVES TECHNOLOGIQUES Le cloud learning ou web learning:  Une connexion Internet permanente et de bonne qualité ;  Des ressources multimédia adaptatives (PC, Tablette et Smartphone) ;  Terminaux adaptés (PC, Tablette, Smartphone) ;  Espace de stockage sur le Cloud ;  Compte administrateur de Webservice - Outils de visioconférences (e.g. Zoom, Google Hangouts), - Outils de classes virtuelles en ligne (e.g. Google Classroom, Microsoft Teams), - Outils de sauvegarde de données (e.g. Dropbox, Google Dive), etc. ;
  15. 15. EAD : ALTERNATIVES TECHNOLOGIQUES Le Mobile learning:  BYOD ("Bring Your Own Device") : permettre aux apprenants d’utiliser ou d’amener en classe leurs appareils mobiles privés ;  En Afrique 60% de la population vit dans les zones rurales  Mesures à prendre : - 1 - Déterminer s’il existe un besoin d’apprentissage mobile dans l’établissement et si on y est prêt ; - 2 - Déterminez les coûts (matériel, développement de contenus adaptatifs, intégration à un LMS, connectivité réseau & télécom) ; - 3 – Choix de terminaux mobiles adaptés pour les apprenants (en guise de salle connectée) ou opter pour une stratégie BYOD ;
  16. 16. Modalités pédagogiques en EAD
  17. 17. EAD : COMME PRATIQUE PÉDAGOGIQUE INNOVANTE  4 types de transformations :  Conception des contenus: - Introduction des notions de la granularité (modularité/segmentation fine) et de l’indexation des ressources ;  Scénarisation des parcours d'apprentissage : - Ajout d’activités interactives aux contenus pédagogiques ;  Tutorat : - Accompagnement des apprenants ;  Évaluation des acquis d'apprentissage : - Évaluations formatives (auto-évaluation) - Évaluations collaboratives (dynamique de groupe) - Évaluations sommatives.
  18. 18. INNOVATION PÉDAGOGIQUE PAR LES TICE L’innovation pédagogique dans l’EAD se vérifie selon plusieurs critères, notamment :  Qu’elle soit centré sur l’apprenant et non l’enseignant ;  Qu’elle propose du tutorat/accompagnement à distance et non simplement sur des cours diffusés en ligne ;  Qu’elle prévoit à la fois des activités de groupe (Dynamique de groupe) et des parcours individualisés (assistances individuelles) ;  Qu’elle agisse selon une pédagogie active constructiviste et socioconstructiviste (jeux sérieux, jeux de simulation et de rôles, classe inversée, …) et non des approches de mémorisation de cours  …
  19. 19. LA PÉDAGOGIE ACTIVE L’innovation par la pédagogie active, notamment :  Apprentissage par les jeux (serious games)  Apprentissage par projet ;  Classes inversées ;  Simulation ;  Auto-évaluation ;  Évaluation par les pairs ;  Brainstorming ;  Brise-glace ;  Étude de Cas ;  …
  20. 20. EAD OU HYBRIDE ?  Présentiel enrichi par des supports multimédias :  utilisation en classe par le formateur et/ou les apprenants d’outils de présentation ou de ressources multimédia. Par exemple : Utilisation de diaporama, exploitation de ressource issue de l’internet (documentation constructeur, vidéos d’installation).  Présentiel amélioré par du travail en amont ou en intersession :  Tous les enseignants et les étudiants ont une boîte à lettre électronique. Avant et après le cours, l’enseignant met à la disposition des étudiants un certain nombre de ressources qu’ils peuvent atteindre à distance.  Présentiel alterné :  Mise en place de cours qui alternent des temps de formation en présentiel et à distance.  Présentiel allégé ou réduit :  L’essentiel de la formation se trouve en présentiel. Certains travaux à distance sont remplacés par des activités d’apprentissage en auto-formation, en travaux individuels ou en groupe.
  21. 21. MOOC OU MICRO-LEARNING ?  MOOC (Massive Online Open Course :  Libre accès sur Internet à un grand nombre sur une durée déterminée ;  SPOC (Small Private Online Courses) :  Nombre limité d’apprenants afin de privilégier les échanges individuels et collectifs ;  COOC (Corporate Online Open Course)  Professionnel : collaboratif, contenir des modules d’évaluation et limité dans le temps ;  SOOC (Small Online Open Courses) :  Dispositif ouvert et gratuit, avec des thématiques d’expertises très pointues pour un nombre réduit d’inscrits (social learning).
  22. 22. RECOMMANDATIONS GÉNÉRALES Opter de préférence pour des formations hybrides ; Changer la perception que l’hybridation = moins de travail ; Créer une interdépendance entre présence et distance ; Créer un équilibre entre autonomie et suivi tuteur ; Opter pour une conception modulaire de cours : plus facile à mettre à jour ; Opter pour des scénarios d’apprentissage avec les contenus ; Fournir des rétroactions avec les évaluations des activités.
  23. 23. LA FORMATION DES FORMATEURS La formation doit suivre un enchainement progressif dans l’acquisition des compétences FOAD :  Maîtrise de l’environnement général d’une plate-forme FOAD (i.e. Moodle) ;  Maîtrise des techniques de conception et de structuration de cours en ligne ;  Maîtrise des modalités de scénarisation des parcours d’apprentissage ;  Maitrise des fonctions de tutorat ;  Maîtrise des modalités de l’évaluation des acquis d’apprentissage.
  24. 24. LA FORMATION DES FORMATEURS Des référentiels de compétences :  Le Référentiel de compétences TIC/TICE de l’AUF ;  Les ateliers de formation types de l’IFIC ;  Plate-forme de formation à distance de l’IFIC-Collèges doctoraux ;  TIC UNESCO : un référentiel de compétences pour les enseignants  Édubase, une banque nationale de scénarios pédagogiques .
  25. 25. LE GUIDE DE FORMATION HYBRIDE  Adapté pour :  Une formation hybride (partiellement à distance) ;  Une formation entièrement à distance ;  Un contexte favorable aux TIC ;  Des questions préalables: - La décision de migrer vers un enseignement hybride ou à distance est-elle individuelle ou portée par l’établissement ? Autrement, est-elle issue d’une curiosité personnelle ou d’une décision stratégique réfléchie qui avait pour but d’identifier et de mesurer les conséquences et les plus-values de l’usage des TIC dans l’enseignement ? - Les rôles et les engagements des enseignants et des étudiants dans ce nouveau scénario d’apprentissage ont-ils été définis et planifiés ? - Est-ce qu’il y a une équipe de projet (enseignants et techniciens) capable d’accompagner la migration vers l’e-Learning (avant- durant et après) ? - Les ressources d’enseignement ont-elles été adaptées pour être utilisées dans un système d’enseignement à distance ? - Des formations de formateurs sur les compétences de l’e- Learning* sont-elles prévues et programmées ?
  26. 26. PRÉSENTATION DU GUIDE FOAD ?
  27. 27. Approche projet PRÉSENTATION DU GUIDE FOAD
  28. 28. Des équipes de travail :  Équipe projet : - équipe soit polyvalente - étudie les besoins de l’université et prépare un dossier de candidature  Comité de pilotage : - équipe projet élargie d’un ou de plusieurs experts représentant un ou plusieurs partenaires clés  Comité de suivi : - équipe projet et comité de pilotage auxquels s’ajoutent des partenaires/acteurs socio-économiques PRÉSENTATION DU GUIDE FOAD
  29. 29. Une fiche de proposition de projet (préprojet) ; Un rapport d’évaluation du préprojet par un comité d’experts ; Une fiche d’opportunité du projet si le projet est retenu ; Une feuille de route du projet une fois retenu ; Des fiches de suivi de l’opérationnal isation du projet ; Une évaluation de clôture et un PV de livraison. Des documents de travail PRÉSENTATION DU GUIDE FOAD
  30. 30. DES MOYENS DE CONTACT ET DE DIFFUSION Une liste de diffusion modérée : https://framalistes.org/sympa/subscribe/dracgl-experts  Échanger sur les questions d’intérêt partagé ;  Exclusive aux experts engagés dans le projet ; Une espace nuagique (Cloud) partagé :  Des documents d’intérêt partagé (externes : articles, études, liens, etc.) ;  Des documents techniques et de gestion (internes : PV, rapports, tutos, etc.) Une plate-forme (LMS) de démonstrations :  Démonstrations d’outils pédagogiques innovants (e.g. Plugins Moodle) ;  Simulation de pratiques pédagogiques innovantes (e.g. pédagogie active, scénarisation, évaluation, etc.) ;
  31. 31. Merci de votre écoute Des questions ?

×