Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Les doctrines du xxème siècle1 : le libéralisme

diaporama sur le libéralisme en histoire

  • Login to see the comments

Les doctrines du xxème siècle1 : le libéralisme

  1. 1. Les doctrines du XXème siècle Libéralisme, capitalisme, socialisme (et consorts)
  2. 2. I) L’histoire du libéralisme économique en Europe et aux Etats- Unis
  3. 3. a) Les fondements du concept Ou la préhistoire du libéralisme
  4. 4. _idée portée dès l’Antiquité _idées de liberté sort surtout pendant les Lumières et encore + pdt la RF _idées libérales s’élargissent à l’Europe _Printemps des peuples en 1848
  5. 5. 1) Les physiocrates Ordre « naturel qui renferme les lois constitutives et fondamentales de toute société » (Dupont de Nemours) 3 notions naturelles à la société : propriété, liberté, autorité => « laissez-faire, laissez-passer » formule de Gournay François Quesnay, chef de file des physiocrates, Berlin
  6. 6. 2) Les révolutionnaires _la liberté acquise par la lutte _l’abbé Sieyès et la rédaction de la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen
  7. 7. Maine de Biran : 1818 Une doctrine favorable au développement des libertés Passage au pluriel donc (ex : constitution de Cadix)
  8. 8. 3) Le courant libéral Anti-passéiste Anti-conservateur Barricade, rue de Soufflot, proche du Panthéon de Paris en 1848, peinture de Horace Vernet. Maerz1848 Berlin
  9. 9. II) Les fondements économiques du libéralisme système philosophique qui a pour base historique l'individualisme social une application dans la loi Le Chapelier de 1791, qui abolit les corporations des métiers au nom de la liberté individuelle
  10. 10. 1) John Locke la liberté est fondée sur la notion de l'individu Þl'individu est fonction de ce qu'il possède, ÞLa relation à autrui est donc basée sur l’échange
  11. 11. 2) Adam Smith : le père du libéralisme Statue d’Adam Smith à Edimbourg
  12. 12. Attardons-nous sur « la main invisible » la main invisible évoque l'idée que des actions guidées uniquement par l'intérêt personnel de chacun peuvent contribuer à la richesse et au bien-être de tous. MAIS Adam Smith ne l’évoque que trois fois MAIS : fort pouvoir évocateur
  13. 13. 3) Les principes libéralistes – 1° la quantité de subsistances limite la quantité de population, selon T. R. Malthus – 2° la quantité de capital limite l'extension de l'industrialisation (A. Smith) – 3° tout produit engendre un revenu égal à sa valeur suscitant une demande équivalente, selon Jean-Baptiste Say.
  14. 14. III) Du libéralisme politique au néolibéralisme Les principes du libéralisme économique qui ont accompagné la naissance et le développement du capitalisme – 1° primauté de l'intérêt personnel – 2° libre concurrence – 3° liberté d'entreprendre et d'embaucher.
  15. 15. 1) John Maynard Keynes _prône l’intervention de l’Etat si besoin _le niveau de l'emploi est ajusté à l'état de la demande. _Or l'état de la demande dépend du revenu des consommateurs _masse des consommateurs DOIT être plus grande pour que vive le système capitaliste. => néolibéralisme
  16. 16. 2) Les néo-libéraux hostiles à l'évolution vers le collectivisme trois principes : –1° priorité donnée à la recherche de l'intérêt personnel, dans un cadre légal déterminé, sous la responsabilité sanctionnée par le risque du producteur et du consommateur – 2° croyance au caractère non nocif de l'inégalité des hommes, de leurs conditions sociales, économiques et culturelles, en ceci que ces inégalités développent le goût du risque, le dynamisme, l'initiative personnelle – 3° enfin – grande originalité dans le cadre du « libéralisme » – intervention de l'État. Friedrich von Hayek l’un des membres du colloque de 1938

×