Suivi du Conseil Communal de Liège du 26 octobre 2009

506 views

Published on

Published in: News & Politics
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
506
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
21
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Suivi du Conseil Communal de Liège du 26 octobre 2009

  1. 1. Suivi du conseil communal de la Ville de Liège 26 octobre 2009 27 octobre 2009 Interpellation relative à l’acquisition de nasses pour canettes afin d’améliorer la propreté des rues de notre ville L’Echevin de la Propreté a répondu au nom du Collège qu’il connaissait le système des nasses pour canettes et qu’il s’y était intéressé dès son entrée en fonction. Selon lui, il présente plus d’inconvénients que d’avantages ce qui rend cet outil peu pertinent, ce qui importe étant la sensibilisation ! J’ai directement fait part à l’Echevin de ma déception face à sa réponse. Affirmer empiriquement qu’un système visant à accroître la récupération et le tri des déchets présente plus d’inconvénients que d’avantage est un peu court, d’autant que le matin même, le Bourgmestre m’avait affirmé que la proposition était intéressante ! Je souhaitais une expérience pilote. Les nasses pour canettes permettent la récupération, le tri et la sensibilisation des citoyens. Si la canette rate sa cible, elle se retrouve dans un rayon restreint, ce qui concentre le ramassage. Et quand bien même les nasses seraient l’objet de dépôts illicites, ces dépôts seraient également concentrés ! En clair, quand une proposition vient du Mouvement Réformateur, l’Echevin de la Propreté a de l’urticaire et repousse l’idée sans réflexion et sans dialogue. C’est dommage et démontre l’état de déliquescence du CDH liégeois ! Consultation Liège 2015 : SEPT mois pour obtenir une date pour la commission appelée à évaluer l’organisation de la consultation populaire !!! Quelques heures avant le Conseil communal, le Bourgmestre me proposait que le point ajouté à l’ordre du jour ne soit pas débattu, mais qu’une date soit arrêtée en fin de conseil. C’est donc le samedi 14 novembre, près de 9 mois après la consultation populaire, que cette commission d’évaluation sera enfin réunie. Lors de cette réunion, je suggérerais une méthode de travail et un agenda. Tout en me réjouissant d’enfin pouvoir vérifier les conditions d’organisation de la consultation populaire, je regrette ne plus être accompagné par le groupe Ecolo dans la
  2. 2. démarche. En effet, nos amis verts sont restés bien silencieux sur le sujet depuis quelques mois… Mesures de circulation Place des Marronniers à Glain Je me suis opposé à de nouvelles mesures de circulation adoptées à Glain suite à l’aménagement par le SPW d’une liaison Ravel entre la rue Vandersnoeck et la Chaussée de Gaule. Si je ne veux pas remettre en cause la nécessaire liaison entre les deux tronçons de Ravel, j’estime que le partage de la chaussée – maintenant entièrement dévolue aux vélos et piétons – aurait pu être maintenu. La réduction de la chaussée à une bande de circulation (sens unique) venant de la rue Vandersnoeck aurait permis de maintenir une certaine fluidité du trafic pour les véhicules tournant vers le carrefour de la Tête de Bœuf. Il n’en est rien puisque la chaussée est maintenant laissée aux rares vélos et piétons qui l’empruntent. C’est un bel exemple de confiscation d’une chaussée aux voitures qui n’est pas sans poser de sérieux problèmes de circulation et… quelques accidents. Partage de l’espace public oui, intégrisme en faveur des vélos, non ! Michel Péters Conseiller communal

×