Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Les métamorphoses dans la formation et l'enseignement à l'orée du XXIème siècle

555 views

Published on

Le Cadre européen paru en 2001 contient en germe quelques uns des principes qui ont transformer radicalement l'univers de la formation et de l'enseignement en l'espace de quelques années.

Published in: Education
  • Be the first to comment

Les métamorphoses dans la formation et l'enseignement à l'orée du XXIème siècle

  1. 1. Les métamorphoses dans la formation et l’enseignement Des années 90 au Cadre européen en fle Michel Billières
  2. 2. Déferlante de termes nouveaux depuis quelques années… Ils illustrent les profonds et irréversibles changements que connaît actuellement le monde de l’éducation et de la formation
  3. 3. Un pivot: le Cadre – CECRL- • « L’usage d’une langue, y compris son apprentissage, comprend les actions accomplies par des gens qui, comme individus et comme acteurs sociaux, développent un ensemble de compétences générales et notamment une compétence à communiquer langagièrement. • Ils mettent en oeuvre les compétences dont ils disposent dans des contextes et des conditions variés et en se pliant à différentes contraintes afin de réaliser des activités langagières permettant de traiter (en réception et en production) des textes portant sur des thèmes à l’intérieur de domaines particuliers, en mobilisant des stratégies qui paraissent le mieux convenir à l’accomplissement des tâches à effectuer. Le contrôle de ces activités par les interlocuteurs conduit au renforcement ou à la modification des compétences ». • CECRL, 2001, p. 15 Référence incontournable depuis sa publication en 2001
  4. 4. Pour comprendre l’actuelle mutation, il importe de savoir ce qui a conduit au CECRL Années 80-90: on peut notamment distinguer: 1. Le délitement des méthodologies en fle 2. La montée en puissance des courants psychologiques de l’apprentissage 3. La mise en valeur de la collaboration et de l’autonomie des apprenants 4. L’émergence du web 2.0
  5. 5. 1. Le délitement des méthodologies en fle
  6. 6. Une pluralité de méthodologies/approches 1960 jusqu’au milieu années 80 Fin des années 70 jusqu’au milieu des années 90 Début années 90 jusqu’à aujourd’hui Courant audio-visuel SGAV Approches communicatives Eclectisme Approche actionnelle UTM M2 Pro FLES 6 Petit rappel diachronique de leur évolution
  7. 7. Une pluralité de méthodologies/approches
  8. 8. UTM M2 Pro FLES 8 D’une méthodologie au centre de la didactique du fle… Boyer, H. et coll. Nouvelle introduction à la didactique du fle Paris, Clé international, 1991 années 60-70…
  9. 9. … à une méthodologie reléguée à l’arrière-plan Des années 80 à aujourd’hui
  10. 10. 2. La montée en puissance des courants psychologiques de l’apprentissage
  11. 11. BEHAVIORISME PAVLOV SKINNER GESTALTISME KOHLER KOFKA COGNITIVISME • traitement de l’information ATKINSON & SHIFFRIN ANDERSON • constructivisme PIAGET • cognitivisme pédagogique BRUNER SOCIO-CONSTRUCTIVISME/ NÉO-COGNITIVISME • Approche socio-culturelle VYGOTSKY BRUNER BROWN • Approche intelligence distribuée PERKINS PEA Variété des modèles d’apprentissage Début XX ème Jusqu’aux années 60-70 Années 60-70 jusqu’en 1995… Des années 95… À aujourd’hui… UTM M2 Pro FLES 11
  12. 12. Emergence de 3 grandes figures de l’apprentissage UTM M2 Pro FLES 12 Jerome Bruner Jean Piaget Lev Vygotsky
  13. 13. caractéristiques BEHAVIORISME CONCEPTION PÉDAGOGIQUE Linéaire, progressive, limitative (début, fin); stimulus/réponse; conditionnement; automatismes TECHNIQUE Exposés, exercices d’application RÔLE DU FORMATEUR C’est l’expert, le maître, le seul détenteur du savoir  expose, transmet, informe RÔLE DES APPRENANTS L’apprenant n’existe pas. Boîte noire (cerveau). Il est passif: écoute, observe, réfléchit peu RELATION PÉDAGOGIQUE Verticale et hiérarchique Face à face pédagogique; formateur -> formé AVANTAGES Mise en place rapide, temps maîtrisé; Convient pour la formation de masse, l’acquisition de savoir faire. L’apprenant et le prof sont dans une situation confortable: pas de remise en cause INCONVÉNIENTS Efficacité souvent faible à l’issue de la formation. Pédagogie trop scolaire, modélisante; apprenants trop passifs UTM M2 Pro FLES 13
  14. 14. caractéristiques CONSTRUCTIVISME CONCEPTION PÉDAGOGIQUE Délinéarisée, complexe, adaptée aux besoins des individus; principe d’équilibration majorante: assimilation-accommodation-équilibration; autonomie et stratégies d’apprentissage favorisées TECHNIQUE Résolution de problèmes, étude de cas, jeux de rôles RÔLE DU FORMATEUR Tuteur, éducateur, co-constructeur ; rôle + complexe RÔLE DES APPRENANTS Émergence de l’acteur; on apprend en se confrontant à un problème; l’apprenant est actif il manipule des idées, des concepts, raisonne, développe des stratégies RELATION PÉDAGOGIQUE + horizontale et – hiérarchique Relation formateur <-> formé AVANTAGES Apprentissage + durables, + ancrés, apprenants + autonomes et motivés INCONVÉNIENTS Rôle du formateur parfois mal compris; apprentissage lent par rapport au besoin d’opérationnalité immédiate; temps difficile à maîtriser; groupes peu nombreux UTM M2 Pro FLES 14
  15. 15. Caractéristiques SOCIO-CONSTRUCTIVISME Conception pédagogique Constructivisme + dimension sociale de l’apprentissage: idée de co-qqch; Mise en interactivité -> construction du travail et mise en place de connaissances; autonomie, apprendre à apprendre TECHNIQUE Idem contructivisme + travail en petits groupes coopératifs, constitution de réseaux d’échanges RÔLE DU FORMATEUR Il est guide, tuteur, informateur expert et questionneur; guide à la réflexion, informe, aide à la décision, donne des pistes RÔLE DES APPRENANTS Acteur au centre du système. Il est actif, fait appel aux autres (apprenants, formateur); système d’entre aide entre les différents participants RELATION PÉDAGOGIQUE Côte à côte pédagogique Formateur <-> formé <-> formés AVANTAGES Découverte progressive du savoir; respect des rythmes et des stratégies d’apprentissage; autonomie, travail sur la métacognition INCONVÉNIENTS Difficile d’installer ce travail collaboratif, de changer les habitudes et représentations des personnesUTM M2 Pro FLES 15
  16. 16. Niveau actuel de développement cognitif ZPD: ce que j’arrive à faire avec de l’aide – étayage, interaction de tutelle) Niveau potentiel de développement cognitif Niveau de développement cognitif inaccessible pour l’instant La Zone Proximale de Développement de Vygotsky (pour rappel)
  17. 17. UTM M2 Pro FLES 17 PIAGET VYGOTSKY L’acquition est une construction L’acquisition est une appropriation C’est la signification sociale des objets qui importe Le sujet seul face au monde pourrait ne rien apprendre du tout Le rôle du langage dans le développement de la conaissance est secondaire Le rôle du langage dans le développement de la connaissance est crucial Le développement précède l’apprentissage (conception mentaliste) C’est l’apprentissage qui pilote le développement. 2 situations: • Celle où l’apprenant peut apprendre et accomplir seul certaines activités; • Celle où l’apprenant peut apprendre avec l’appui d’un autre. Celle-ci détermine sa capacité potentielle de développement Entre ces deux situations se situe la zone proximale de développement Pédagogie de la découverte. L’enfant fait des expériences, en tire des résultats, les traite de façon subtile et intéressante Pédagogie de la médiation. Le médiateur intervient entre l’enfant et son environnement . Dans une culture donnée, l’enfant ne peut pas tout découvrir lui-même Précision: les différences entre
  18. 18. UTM M2 Pro FLES 18 Et aussi: le cognitivisme pédagogique de Bruner Jérôme Bruner, psychologue américain des années 60 et figure emblématique de la psychologie culturelle, place la signification au centre de la psychologie  comment l’individu - acquiert la connaissance, - l’interprète - et l’intègre à ses connaissances antérieures au regard de sa culture et de ses expériences passées.  l’apprentissage repose sur l’enchaînement suivant: Je pose des hypothèses => Je teste mes hypothèses => Je révise et corrige mes hypothèses et ma stratégie de test => J’atteins le niveau conceptuel.  Il introduit les notions de : pédagogie en spirale : l’apprentissage est un processus continu,qui repose sur la révision de ce qui a déjà été appris et la complexification croissante des savoirs à acquérir ; « readiness for learning » ou maturité pour apprendre : inutile d’enseigner quelque chose à celui qui n’est pas prêt. Toutefois cette maturité peut être suscitée.  la perception du contexte des apprentissages est également fondamentale et structurante pour l’apprenant.
  19. 19. 3. La mise en valeur de la collaboration et de l’autonomie des apprenants Notamment à travers trois approches pédagogiques actuellement très en vogue dans le monde du fle… et pas que.
  20. 20. 1. Gros plan sur la pédagogie par projet Elle redevient à la mode en France courant années 80
  21. 21. Une présentation imagée de la pédagogie de projet
  22. 22. 2. La pédagogie différenciée  1975: le collège unique (réforme Haby) Les profs doivent enseigner le même programme dans des classes devenues très hétérogènes La pédagogie diférenciée est une alternative pour lutter contre - cette hétérogénnéité - l’échec scolaire  En France, deux dates:  1989: loi d’orientation dans le primaire - Elle promeut l’égalité des chances - Notion d’équité: ne plus traiter chacun de la même façon mais en fonction de ses différences
  23. 23. La pédagogie différenciée repose sur deux postulats 1. Les postulats de Burns (1971) Il n’y a pas deux élèves qui  progressent au même rythme  soient prêts à apprendre en même temps  utilisent les mêmes techniques d’étude  résolvent les problèmes de la même manière  possèdent le même répertoire de comportements  possèdent le même profil d’intérêt  soient motivés pour atteindre les mêmes buts
  24. 24. La pédagogie différenciée repose sur deux postulats 2. Le postulat d’éducabilité Tout individu et apte à l’apprentissage, quels que soient son - âge - sexe - origine sociale et/ou ethnique - état de santé Le cerveau humain permet des apprentissages durant toute l’existence d’une personne. Selon PERRENOUD, "Différencier, c'est rompre avec la pédagogie frontale, la même leçon, les mêmes exercices pour tous ; c'est surtout mettre en place une organisation du travail et des dispositifs qui placent régulièrement chacun, chacune dans une situation optimale. Cette organisation consiste à utiliser toutes les ressources disponibles, à jouer sur tous les paramètres, pour organiser les activités de telle sorte que chaque élève soit constamment ou du moins très souvent confronté aux situations didactiques les plus fécondes pour lui."
  25. 25. Quelques principes de base de la pédagogie différenciée  S’appuyer sur l’évaluation : - Mettre en place des évaluations diagnostiques pour repérer les élèves ayant des besoins particuliers. - Privilégier l’évaluation formative et la considérer comme un outil de progrès.  Conserver dans la mesure du possible les mêmes objectifs  Différencier au sein d’une même tâche ou proposer des tâches différentes  Mettre en place des situations d’entraide entre pairs au sein de la classe (travail en groupes hétérogènes) ou entre classes (tutorat).  Organiser l’espace classe: mobilier modulable pour pouvoir se mettre rapidement en groupes, travaux en autonomie, outils d’aide accessibles…
  26. 26. Vous voulez voir les conseils qui sont prodigués aujourd’hui aux enseignants: https://dane.ac-lyon.fr/spip/IMG/scenari/Differenciation/co/differenciationetnumerique.html
  27. 27. 3. Les intelligences multiples Gardner, 1983; 1994-95 Très grand succès en éducation et en formation permanente, d’abord dans le monde anglo-saxon, ensuite en Europe..
  28. 28. 4. L’émergence du web 2.0 Source des 3 tableaux suivants
  29. 29. Web 1.0 Web traditionnel période 1991-1999 objectif Donner accès à du contenu en ligne présenter des produits aux consommateurs architecture Portails d’information Site web statique données Progrmmes propriétaires lourds et chers contenu Contnu limité –hypertextes, multimédia- créé par professonnels outils de com. Emails forums applications E commerce Encyclopédies en ligne catalogues utilisateur Consommateur passif read only view and link technologies de recherche Répertoires- base : mots clé obstacles Programmes très chers, peu rentables – absence de contexte- Lznt et lourd
  30. 30. Web 2.0 Web social période 2000-2009 objectif Partager du contenu architecture Plateformes interactives; wikis; blogs; microblogs… données Programmes open source; licences CC contenu Contenu illimité créé par amateurs et professionnels outils de com. Réseaux sociaux; plateformes collaboratives; SMS;MMS; video-streaming applications Multiplication d’applis pour communiquer, partager, tagger, présenter… utilisateur Consommateur et acteur. technologies de recherche Base de mots clé (tags) partagés et croisés relation Distribuée, segmentée, échanges obstacles Infobésité; qualité des contenus très inégale; manque de personnalisation
  31. 31. Web 3.0 Web sémantique ou smart web période 2010 xx objectif Connecter le savoir; orienté individu dans son contexte architecture Les web sservice –Cloud- connectent supports et applis à travers des interfaces simplifiées données Web =base de données géante accessible en permanence sur tous supports contenu Organisé par les utilisateurs – réalité augmentée outils de com. Tous les outils adaptés à l’internet mobile applications Personnalisables; mondes virtuels; social games; serious games utilisateur Devient un consom’acteur. De + en + mobile, actif, toujours connecté technologies de recherche Recherches sémantique en langage naturel; Contexte favorisé; rôle du visuel relation contextuelle obstacles Difficulté de combiner le web des données scientifiques et techniques avec le web social (instantané, basé sur les émotions) Et aujourd’hui…
  32. 32. Nous voici en 2001, le CECRL est là! Gaudeamus.
  33. 33. Et la métamorphose se poursuit durant la première décennie du XXI ème Elle est portée par le monde de la formation dont certaines entreprises font preuve d’une grande appétence à l’innovation. C’est notamment la décennie du e-learning avec, en 2008, les premiers MOOCs et le Blended Learning qui apparaît l’année suivante. Et modifie profondément la donne, à nouveau. Le monde de l’éducation est plus frileux. Mais la transition numérique est en marche. Le web 3.0 et l’explosion de la téléphonie mobile accroissent encore la dépendance vis-à-vis des applis et l’indépendance des gens envers les modèles traditionnels de l’éducation maintenant jugés dépassés sinon obsolètes. En 2013, le Plan numérique pour la refondation de l’école est adopté. Le monde éducatif bascule dans la révolution numérique. Nous y reviendrons dans d’autres articles de Au son du fle
  34. 34. Eléments de sitographie Pédagogie de projet: http://eduscol.education.fr/sti/sites/eduscol.education.fr.sti/files/ressources/techniques/5180/5180-186-p46.pdf http://www.ac-nice.fr/ia06/ienstandre/IMG/pdf/pedaprojetversionfinale.pdf http://eductice.ens-lyon.fr/EducTice/recherche/scenario/ScenaTice/pedagogies-actives/pedagogie-de-projet http://www.unige.ch/fapse/SSE/teaching/uf762/rev2006/pedagogiedeprojet.html http://webcom.upmf-grenoble.fr/sciedu/pdessus/sapea/pedaprojet.html http://cursus.edu/article/17166/pedagogie-projet-retour-aux-fondamentaux/#.Wa2rmtNJbm0 http://www.lfme3d.org/wp-content/uploads/2014/04/Pedagogie_de_projet_PPCP_Versailles.pdf http://www.fusionyearbooks.com/fr/blog/pedagogie-de-projet/ Pédagogie différenciée: http://edupronet.com/initiation-a-la-pedagogie-differenciee/ https://dane.ac-lyon.fr/spip/IMG/scenari/Differenciation/co/differenciationetnumerique.html Courants psychologiques de l’apprentissage: http://www.netpublic.fr/2012/04/guide-pedagogique-courants-demarches-methodes-types-de-savoir-exercices/ https://digital-learning-academy.com/theories-de-lapprentissage-technologie-evolution-revolution/ http://pedagogie.uquebec.ca/portail/repertoire/memento-pedagogique-petit-guide-pour-grands-enseignants#overlay-context=repertoire http://www.blog-formation-entreprise.fr/concept-pedagogique-principes-daction-2-le-conflit-socio-cognitif/ https://www.youtube.com/watch?v=4WoGz98lygU https://www.youtube.com/watch?v=Cs-xsvvtEZA&list=PLypsWhoswkg_Yw-hrsBlihKNjubhifzkr&index=4&t=48s https://www.youtube.com/watch?v=4NYAuRjvMNQ&list=PLypsWhoswkg_Yw-hrsBlihKNjubhifzkr&index=3 https://www.youtube.com/watch?v=pJpsWmOeDaM&list=PLypsWhoswkg_Yw-hrsBlihKNjubhifzkr&index=8&t=8s https://www.youtube.com/watch?v=pJpsWmOeDaM&list=PLypsWhoswkg_Yw-hrsBlihKNjubhifzkr&index=8&t=8s https://www.youtube.com/watch?v=f0hkjSkeKZA&list=PLypsWhoswkg_Yw-hrsBlihKNjubhifzkr&index=11&t=20s https://www.youtube.com/watch?v=K-d21_Ubh1E&list=PLypsWhoswkg_Yw-hrsBlihKNjubhifzkr&index=12&t=24s
  35. 35. Ce diaporama est distribué sous Licence Creative Commons: indication de la source et de l’auteur, pas d’utilisation commerciale, pas de modifications Retrouvez toutes les infos utiles sur Le blog Au son du fle http://www.verbotonale-phonetique.com Le site Phonétique corrective en fle http://w3.uohprod.univ-tlse2.fr/UOH-PHONETIQUE-FLE/ @MichelBillieres @verbotonalefle

×