Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.
Page
I Résumé des Grandes Lignes d’Activité Professionnelle – en français 2
Situation Professionnelle Actuelle 2
Recapitul...
RESUME DES GRANDES LIGNES D’ACTIVITE
PROFESSIONNELLE — EN FRANÇAIS
A. en Sciences Economiques (CNU Section 05), titulaire ...
Employeurs Période Poste occupé et Responsabilités
UVSQ – Université de Versailles
St-Quentin-en-Yvelines
(France)
2010—
D...
Martin O’Connor was born in New Zealand and, has university academic qualifications in Physics, Sociology, Development
Stu...
Contribution to the design and establishment of the Master of Arts in Development Studies inter-disciplinary post-
graduat...
Depuis septembre 1995 je suis professeur en sciences économiques à l’Université de Versailles–St Quentin en Yvelines
(www....
Depuis 1995 j’enseigne à l’Université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines (UVSQ) en France, en 1
er
, 2
ème
et 3
ème
cycl...
Depuis 2003 je poursuis avec des collègues du DSEM/C3ED, notre programme de création et de mise à disposition des
ressourc...
(C-1) — THÈSES DE DOCTORAT EN COURS*
NOM, Prénom Sujet de thèse
Date 1ère
inscription
ANTONOV Borislav
Outil d’aide à la d...
(C-2) — THÈSE DE DOCTORAT SOUTENUES
NOM, Prénom Intitulé de la thèse de doctorat (avec année de 1ère
inscription)*
Année d...
Depuis 1995 je suis professeur en sciences économiques à l’Université de Versailles–St Quentin en Yvelines et pendant les
...
Au sein du jeune C3ED, l’axe de recherche EECN privilégie la dimension " écologique " du développement durable
sans pour a...
III(B) LE POLE EGER DU C3ED 2001-2004
(ECONOMIE & GOUVERNANCE DE L’ENVIRONNEMENT ET DES RESSOURCES NATURELLES)
UMR NO.063I...
III(C) L’OPERATION EGER 07 « NTICS & ENVIRONNEMENT »
(MEDIATIONS DE CONNAISSANCES ENVIRONNEMENTALES — RESPONSABLE DR. JEAN...
III(D) L’EQUIPE IACA DU C3ED — 2005-2009
INCERTITUDES ANALYSES CONCERTATIONS AMENAGEMENTS :
Production & Médiations de Con...
EQUIPE IACA 2005-2009 — COMPOSANTES DU PROGRAMME D’ACTIVITE
DEMARCHES MULTIMEDIA
De l'usage Démocratique des
Nouvelles Tec...
III(e) Le Centre international de RECHERCHES EN ECONOMIE ECOLOGIQUE,
ECO-INNOVATION & INGENIERIE DU DEVELOPPEMENT SOUTENAB...
Le Centre international REEDS (Recherche en Economie écologique, Eco-innovation et
ingénierie du Développement soutenable)...
NOTE : Ces présentations sont présentées des plus récentes vers les plus anciennes. Il s’agit d’un collage de données en
p...
Nom du projet ALARM — Assessing Large-Scale environmental Risks with tested Methods
Période et durée 2004–2008
Lieux Proje...
NOTE : Les deux projets multi-partenaires GOUVERNe et VIRTUALIS, présentés un peu inégalement ci-dessous, étaient
coordonn...
PEGASE — Pesticides in European Groundwaters: representative Aquifers & Simulation of possible
Evolution scenarios (2000-2...
ITSAFE — Integrating Technological and Social Aspects of Foresight in Europe (2000-2002)
Multi-partner research project co...
Les trois projets européens ci-dessous étaient initiés avec la participation de l’équipe du laboratoire C3ED à l’Universit...
CV Intégral MOC sept2014_sansPublications
CV Intégral MOC sept2014_sansPublications
CV Intégral MOC sept2014_sansPublications
CV Intégral MOC sept2014_sansPublications
CV Intégral MOC sept2014_sansPublications
CV Intégral MOC sept2014_sansPublications
CV Intégral MOC sept2014_sansPublications
CV Intégral MOC sept2014_sansPublications
CV Intégral MOC sept2014_sansPublications
CV Intégral MOC sept2014_sansPublications
CV Intégral MOC sept2014_sansPublications
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

CV Intégral MOC sept2014_sansPublications

1,571 views

Published on

  • Get paid to post comments on Facebook - $25 per hour ■■■ http://ishbv.com/socialpaid/pdf
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here

CV Intégral MOC sept2014_sansPublications

  1. 1. Page I Résumé des Grandes Lignes d’Activité Professionnelle – en français 2 Situation Professionnelle Actuelle 2 Recapitulatif de Parcours Professionnel – en français 3 Education Supérieure (Diplômes d’université) 3 Compétences Linguistiques 3 Martin O’Connor – Short Summary in English 4 II Martin O’Connor – Professeur en sciences économiques à l’UVSQ (1995-2014) 6 (a) Contributions administratives à l’UVSQ 6 (b) Survol des activités dans le domaine de la formation universitaire en France depuis 1995 7 (c) Thèses de Doctorat (sous la direction de Martin O’Connor) 9 C-1 — Thèses de doctorat en cours 9 C-2 — Thèses de doctorat soutenues 10 III Survol des Activités de Recherche depuis 1995 11 (Introduction) 11 (a) L’axe EECN du C3ED (1995-2001) 12 (b) Le Pôle EGER du C3ED 2001-2004 13 (c) L’Opération EGER-07 « NTICs & Environnement » 14 (d) L’Equipe IACA du C3ED (Incertitudes Analyses Concertations Aménagements) 2005-2009 15 (e) Le Centre international REEDS 17 IV Documentation des Volets Principaux d’Activité de Recherche 19 a Multi-partner Projects in Europe 19 b Une sélection des projets, études et expertises au niveau international pendant 1995-2014 25 c Une sélection des projects, etudes et expertises en France pendant la période 1995-2014 28 V Direction d’Ouvrages Collectifs — Les Revues Inderscience 32 UNE LISTE DE PUBLICATIONS [1978 – 2014] SE TROUVE DANS UN DOCUMENT COMPLEMENTAIRE
  2. 2. RESUME DES GRANDES LIGNES D’ACTIVITE PROFESSIONNELLE — EN FRANÇAIS A. en Sciences Economiques (CNU Section 05), titulaire 1 ère Classe, Université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines, France. (Depuis 1995) B. , Centre international de Recherches en Economie écologique, Eco-innovation et ingénierie du Développement Soutenable (Equipe d’Accueil 4456 à l’UVSQ), sur les sites sur Rambouillet, Guyancourt et Mantes en Yvelines). (Depuis 2010) C. — Mention IDD (Ingénierie du Développement Durable) du programme interdisciplinaire Master SETE –Sciences de l’Environnement, du Territoire et de l’Economie) dans l’Institut des Hautes Ecoles en Climat, Environnement et Développement Durable de la faculté OVSQ (Observatoire de Versailles St-Quzentin-en- Yvelines) à l’UVSQ. (Depuis 2003). D. — implantation de l’Université de Versailles-St-Quentin-en-Yvelines sur le site de la Bergerie Nationale, Rambouillet. (Depuis 2006). Professeur Martin O’CONNOR Centre international REEDS, Université de Versailles St-Quzentin-en-Yvelines (UVSQ), 15, Bergerie Nationale, Parc du Château (Domaine national) Rambouillet 78120, FRANCE Martin.O-Connor@reeds.uvsq.fr Christchurch, Nouvelle-Zélande 25 janvier 1958 Nouvelle-Zélande, Irlande, Etats-Unis BSC (HONS.) Physique 1975–1977 (University of Canterbury, Nouvelle-Zélande) ; MA Sociologie 1978–1981 (University of Canterbury, Nouvelle-Zélande) ; MPHIL Sciences Economiques 1983–1984 (University of Auckland, Nouvelle-Zélande) ; DEA Sciences Economiques 1986–1988 (IEDES, Paris, France) ; PHD Sciences Economiques 1984–1991 (University of Auckland, Nouvelle-Zélande). : Listed annually since 2010.
  3. 3. Employeurs Période Poste occupé et Responsabilités UVSQ – Université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines (France) 2010— Directeur REEDS – Centre international de Recherches en économie écologique, éco-innovation et ingénierie du Développement Soutenable : Responsabilités de personnels, de programme et de projet, y compris de nombreux doctorants, dans des domaines interdisciplinaires comme l’évaluation multicritères économique et environnementale, indicateurs du développement durable, la modélisation des systèmes intégrés écolo-économiques ; eau, énergie, dechets … UVSQ – Université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines (France) 1995— Professeur en sciences économiques : Activités équilibrées entre recherches académiques, enseignement, administration et conseil/expertise — microéconomie et choix social ; économie écologique ; science et société ; développement durable… KerBabel Concepts Ltd (NZ & International) 2007-2011 Directeur (micro-entreprise de conseil, analyse, médiation de connaissances environnementales — activités d’expertise comme, par exemples : biodiversité (WWF Guyane), ressources en eau (Niger), agriculture durable (AgResearch NZ), déchets radioactifs (NEA, IAEA), processus participatifs (Landcare NZ,… Université d’Auckland (Nouvelle-Zélande) 1990-1995 Maître de conférences en sciences économiques : Domaines de spécialité : microéconomie et choix social ; évaluation économique et environnementale, théories du développement, l’économie informelle, modélisation des systèmes intégrés écolo- économiques, analyses de scénarios, processus participatifs. Dialogue Consultants Ltd (Nouvelle-Zélande) 1984-1988 Analyste en sciences économique et sociale : Bureau d’études en sciences sociales appliquées pour le développement territorial, politiques énergie et environnement, analyses d’impact social et environnemental, stratégie d’entreprise, scénarios de développement sectoriel et national. Auckland City Council (NZ) 1981-1983 Chargé de mission : responsable des programmes de création d’emplois. Waimairi County Council (Christchurch, NZ) 1978-1980 Chargé de mission : Responsabilités d’analyse et rédaction de rapports sur des enjeux et politiques, aménagement de territoire. Institution Date Diplôme obtenu Université d’Auckland (Nouvelle-Zélande) 1991 Doctorat en sciences économiques (Intitulé de la thèse : Time and Environment. Un traitement approfondi des enjeux de la prise en compte de l’interdépendance économie-environnement et du long terme dans les théories, pratiques et politiques de l’environnement. IEDES — Institut des Etudes du Développement Economique et Social (Paris, France) 1988 DEA (Diplôme d’Etudes Approfondies) : Analyse économique et sciences sociales du développement — Initiation aux réseaux français et européens des analyses du développement, des relations Nord-Sud, de l’économie informelle… Université d’Auckland (Nouvelle-Zélande) 1984 M.Phil. (Master of Philosophy) en Sciences économiques Université de Canterbury (Christchurch, Nouvelle-Zélande) 1981 M.A. (Master of Arts) en Sociologie Thèse : une analyse critique des controverses en politiques énergie-environnement des années 1970 en NZ. Université de Canterbury (Christchurch, Nouvelle-Zélande) 1977 B.Sc. (Honours) en Physique (Niveau théorique et appliqué permettant avancement aux études doctorales) Langues Niveau de formation Parlées Lues Ecrites Anglais Langue maternelle (né et grandi en Nouvelle-Zélande) Excellence Excellence Excellence Français 20 ans de vie professionnelle et familiale en France Couramment Excellence Très compétent
  4. 4. Martin O’Connor was born in New Zealand and, has university academic qualifications in Physics, Sociology, Development Studies and Economics. He specialises in inter-disciplinary research on the ‘interfaces’ between society and environment and, on the multi-media interface between material and ‘virtual’ realities. After more than 10 years of university research, teaching and applied social science research in New Zealand, he took up a post of Professor of Economics at the University of Versailles St-Quentin-en-Yvelines in 1995. (a) At the UVSQ — Team Leader C3ED (Centre d’Economie et d’Ethique pour l’Environnement et le Développement) 1995-2009), then Director REEDS (Research in Ecological Economics, Eco-innovation and Tool Development for Sustainability). Martin O’Connor has led interdisciplinary research in a wide spectrum of ecological economics and sustainability studies domains: integrated integrated environmental analysis , energy-economy-environment modelling and scenario studies, social sciences epistemology, qualitative social sciences methods including discourse analysis and participatory processes with applications in territorial development, environmental valuation, corporate social responsibility and risk acceptability; indicators for sustainable development and green national accounting; sectoral and integrative analyses in energy and climate, agriculture, radioactive wastes, soil and subsoil resources, biodiversity, coastal zones and water resources and other domains. Martin O’Connor was the founding editor of the International Journal of Water (an inter-disciplinary scientific journal published by Inderscience since 2000) and, has also been a key member of the editorial team for the International Journal of Sustainable Development (IJSD) from its inception in 1998. He has more than 120 scientific publications, many of a trans-disciplinary character. With the KerBabel™ team and European colleagues he has been a pioneer of Internet-based technologies for collaborative learning, knowledge mediation and deliberation support. He has played a key role in building up interdisciplinary graduate teaching programmes at the UVSQ and internationally. Examples of inter-university teaching cooperation actions include: (1) the interdisciplinary Master SETE — Sciences of the Environment, Territory and the Economy — since 2003 at the UVSQ; (2) the “SUST-3T Sustainability Studies – Theories Tools Terrains” programme with Albion College (USA); (3) e-Learning and inter-university reciprocity with the Education Programme of the European Climate KIC (Knowledge Innovation Community; (4) the new Masters programme in “Territorial Management and Local Development” for the new federal University of Paris-Saclay (UPSay, 2015); and (5) piloting of the Greater Western Paris ‘Regional Centre of Expertise’ within the UNU network of RCE’s for sustainability education. (b) 1990 to 1995: Lecturer in Economics, University of Auckland, New Zealand. During the period 1990-1995, the principal teaching engagements (in the Department of Economics) included: 1st year Microeconomics: major contribution to the lecturing programme, course material preparation, test, assignment and exam preparation and marking. Course teaching material preparation included the production in 1993, and revision in 1994, of a 40 page booklet Market Performance: A Primer in Welfare Economics, prepared as supplementary text for the 1 st year Microeconomics courses. 2nd year Microeconomics: Course co-ordinator. Major contribution to lecturing and to course material preparation, test, assignment and exam preparation and marking. The course material preparation work included the production, and revision over successive years, of a complete set (25 weeks) of ‘Tutorial’ questions and answers. 4th year (post-graduate) Development Economics: Paper co-ordinator. Major contribution to lecturing, exam preparation and marking. 4th year (post-graduate Economics of the Environment: Lecturing, guidance of students with assignments, exam preparation and marking.
  5. 5. Contribution to the design and establishment of the Master of Arts in Development Studies inter-disciplinary post- graduate teaching programme inaugurated in 1994 (jointly by the Sociology, Geography, Anthropology, Education and Economics Departments). Major contribution to teaching and student guidance in the core course of this new programme on Development theory and Issues. Occasional lecture contributions, coursework assessment, and exam marking to papers in the Planning School, Diploma in Business, Sociology Department, Environmental Science, etc. (all at the University of Auckland). Research activities and fields of interest during this period at the University of Auckland centred on: Environment / Ecological Economics. Including: (i) Theoretical studies in ecological economics and environmental ethics; (ii) policy-related analyses and applications to environmental and natural resource management. Areas of particular applied research interest are: natural capital valuation, water and soil resources, social and environmental impact appraisal, pollution and waste, environmental cost-benefit analysis, decision support methods, and distributional conflicts and their resolution. Development: Inter-relations between economic development and culture; history and evolution of the market system; theories and practices of (non)reciprocity; sustainable development; labour and the informal sector. Economic anthropology and epistemology of the social sciences. Research Grants received in support of university research include: (1) University of Auckland Research Committee: $7000 grant-in-aid October 1993 for field research expenses, "Socioeconomic profile of local fishing activity in Northland districts"; (2) Landcare Research (New Zealand): $7000 grant-in-aid April 1994 for a scoping study on "Economics of Sustainable and Non-Sustainable Land-Uses in Aotearoa/New Zealand". Research engagements equally included responsibility for the supervision of research theses for students in the 2 nd year of their Masters in Economics at the University of Auckland.. • DAWSON, Richard M., Acid Rain and Economic Policymaking: An Institutionalist Interpretation, thesis for Master of Commerce, Department of Economics, University of Auckland (January 1992; B+ grade). • ADI, Didi, The Promotion of Non-Oil & Gas Exports and Foreign Investment and their Impacts on Economics Development in Indonesia, thesis for Master of Philosophy, Department of Economics, University of Auckland (December 1992; B- grade). • MARTONO, Wisnu Ali, The Lahendong [Indonesia] Medium Enthalpy Binary-Cycle Geothermal Project: A Cost-Benefit Analysis, thesis for Master of Arts, Department of Economics, University of Auckland (July 1993; B grade). • MUIR, Eliot, The Question of Value: Price and Output Distribution Sensitivities in General Equilibrium, thesis for Master of Science (Environmental Science), Department of Economics, University of Auckland (February 1995; A grade). • HARVEY, Andrew, Property Rights in the Fisheries, thesis for Master of Commerce, Department of Economics, University of Auckland (February 1995; B grade). (c) 1984-86, 1988-89: Assistant Lecturer in Economics (half-time), at the University of Auckland. This is a period characterised by several threads of activity in parallel: (1) Part-time university teaching, while (2) engaged in doctoral studies and (3) free-lance consulting activity. The university teaching was principally in Mathematical Methods and Microeconomics 1 st , 2 nd and 3 rd year levels. The consulting activity was mostly with Dialogue Consultants (see below). (d) Early professional research experience in Christchurch and Auckland (New Zealand). • 1984-88: Analyst/Research Manager, Dialogue Consultants (policy, and market research consultants), New Zealand. Project management and analysis on several research projects in: energy use in industry and domestic sectors; social and environmental impact studies relating to resource development projects and urban planning; market dynamics and strategic analysis in the banking sector; energy modelling; scenario and market dynamics studies in the electricity sector. • 1981-83: Project supervisor and co-ordinator, Employment Department, Auckland City Council. Duties included supervision of Department of Labour funded temporary work programmes, and evaluation of the social implications and community worth of programmes in the Auckland region. • 1978-80: Planning Assistant, Waimairi County Council, Christchurch, New Zealand. Research and public liaison activities for the Council's Town and Country Planning District Scheme Review.
  6. 6. Depuis septembre 1995 je suis professeur en sciences économiques à l’Université de Versailles–St Quentin en Yvelines (www.uvsq.fr). Avec le Professeur Sylvie Faucheux j’ai contribué pendant 1995 à la mise en place du Centre d’Economie et d’Ethique pour l’Environnement et le Développement (C3ED) qui, sous la direction de Sylvie Faucheux est devenu en 2001 Unité Mixte de Recherche (UMR) par accord entre l’UVSQ et l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD). A partir de janvier 2010 avec, parmi d’autres, la mise en place de la faculté interdisciplinaire OVSQ (sciences de climat, de l’environnement et du développement durable), le C3ED n’existe plus et je deviens Directeur du laboratoire REEDS (Centre international de Recherches en Economie écologique, Eco-innovation et Ingénierie du Développement soutenable) rattaché à l’OVSQ. Les pages suivantes du Curriculum Vitae proposent plusieurs volets d’information et de documentation sur les activités pédagogiques et de recherche au sein de l’UVSQ et en partenariat. Il y a bien entendu aussi des contributions administratives qui se sont produites plus ou moins dans la foulée. A titre d’exemple (mais sans tentative d’inventaire systematique) : Depuis 1997 et encore depuis 2001 jusqu’en 2004 je suis membre du Conseil de l'UFR « SSH » (Unité de Formation et de Recherche de Sciences Sociales et des Humanités) de l'UVSQ.* Au sein de l’UVSQ j’ai contribué depuis 1999 à la création et au pilotage de l’Ecole Doctorale « SOFT » (Société du FuTur) ainsi qu’au profil de l’UVSQ comme une institution de recherche et de formation supérieure uniquement adaptée pour affronter les défis de la société de l’information. Au sein du C3ED je fais partie du Conseil du laboratoire, grâce à des responsabilités d’équipe, de manière continue entre 1997 et 2009. Au sein du C3ED; j’ai assumé depuis 1995 jusqu’en 2008 une large responsibilité réelle pour le développement d’un système de documentation des activités scientifiques du laboratoire ; J’ai assumé également pendant 1995-2004 — dans un contexte de penurie permanente de moyens — la responsabilité pour la gestion, le renouvellement et l'élargissement du parc informatique et des services de technologie de communication informatiques pour le laboratoire C3ED... Depuis 1999 et en permanence, je contribue activement au pilotage technique et administratif des initiatives de Campus Electronique et de formation à distance au sein de l’UVSQ et en partenariat avec d’autres organismes universitaires et internationales (IRD, UNESCO, UVED, Climate KIC, UPGO...). Entre 2005 et 2010, je suis le président de la Commission de spécialistes Section 05 (sciences économiques) chargée des procédures de recrutement pour des postes titulaires et contractuls d’enseignement dna la discipline de sciences économiques à l’UVSQ. A partir de 2006 je suis nommé Chargé de mission UVSQ pour l’implantation de l’université sur le site de la Bergerie nationale, dans le Domaine présidentiel à Rambouillet, en partenariat avec des acteurs du Sud-Yvelines.
  7. 7. Depuis 1995 j’enseigne à l’Université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines (UVSQ) en France, en 1 er , 2 ème et 3 ème cycles. Professeur en sciences économiques, mes contributions pédagogiques sont principalement en microéconomie, économie de l’environnement et économie du développement, au sein des formations en économie — mais aussi dans des formations inter-disciplinaires (sciences de l’environnement dans l’UFR de Sciences ; droit et économie dans l’UFR de sciences juridiques et politiques). Depuis l’année 1995-96 je dirige annuellement plusieurs mémoires de DEA et de nombreuses activités de stage (Maîtrise, DESS, etc.). En 1998, s’appuyant sur le dynamisme de l’ESEE (European Society for Ecological Economics), je pilote la mise en place d’un programme de formation 3ème cycle et de collaboration inter-universitaire internationale en anglais, the MASTER IN ECOLOGICAL ECONOMICS & SUSTAINABLE DEVELOPMENT POLICY (MASTER EN ECONOMIE ECOLOGIQUE ET POLITIQUES DU DEVELOPPEMENT DURABLE) ouvert pendant 1999-2001 comme Diplôme d’Université à l’UVSQ en collaboration avec 3 autres Universités européenne (UAB Barcelona, Keele Royaume Uni et Cambridge Royaume Uni). Le Master EE&SDP est ensuite habillé comme diplôme national au sein du D.E.A DESTIN (2002/03 et 2003/04) dans le cadre du Plan Quadriennal de l’UVSQ 2002–2005. Si la période 1995-1999 a été surtout un apprentissage aux complexités du système universitaire français, alors la deciennie des années 2000 a été marquée, à l’UVSQ, par deux profondes inflexions : 1. Une exploitation systématique des nouvelles techniques informatiques multimédias pour la création et la mise à disposition des ressources pédagogiques sous forme éléctronique (y compris la mise en ligne sur websites) ; 2. La reforme dite « LMD » pour l’harmonisation de la structure de l’offre de formation universitaire française aux normes européenne. Les années 2000-2003 se caractérisent par les premières expériences de création d’une bibliothèque virtuelle des ressources pédagogiques en économie écologique et analyses économiques et politiques du développpement durable avec, la création de la « La Forêt de Brocéliande » [sur http://st12.c3ed.uvsq.fr/broceliande/ aujourd’hui en archive]. Depuis 1999 je mène un travail de développement et de démonstration sur l’exploitation des supports NTICs multi- média pour les initiatives de Campus Electronique y compris formation à distance. Le programme « Master EEE–SDP » était un élément principal des projets pilotes de formation en ligne à l’UVSQ Durable » dans le cadre du DEA « DESTIN » de l’UVSQ. Depuis l’année 2001 et dans le contexte de la transformation du C3ED en Unité Mixte de Recherche en partenariat entre l’UVSQ et l’IRD, je lance des initiatives de collaboration pour un réseau en campus électronique entre l’UVSQ, l’université de Corse, l’université de la Réunion et de nombreuses universités francophones africaines. Ces initiatives de partenariat et de production de ressources pédagogiques « en ligne » restent morcellaires mais, elle prennent néanmoins une importance stratégique en 2003 avec la reforme LMD et l’élaboration de la nouvelle structure de l’offre de formations au niveau ‘M’ à l’UVSQ. En effet, pendant 2002 et 2003 je contribue, dans le cadre de la reforme LMD, à la définition et à la mise en place du nouveau domaine de Masters SETE (Sciences de l’Environnement, du Territoire et de l’Economie) à l’UVSQ au sein duquel j’assume la responsibilité pour la Mention « Ingénérie du Développement Durable » avec spécialisations interdisciplinaires sur la base des partenariats européens et Nord-Sud. Avec des collègues des départements d’informatique et de management, nous expérimentons la création de L’ECOLE DOCTORALE « SOFT » (SOCIETE DU FUTUR), structure originale interdisciplinaire qui contribue à l’ambition de la jeune UVSQ pour le 3ème millenium. Je confirmé ma vocation de formation pour et par la recherche par mon activité de direction de thèses de doctorat. Six doctorants parviennent jusqu'à la soutenance de leur thème sous ma direction ou co-direction pendant 2000–2002. Je suis régulièrement solicité comme « External Examiner » (système britannique) et comme membre de jury de thèse par de nombreuses institutions en Europe (Royaume-Uni, France, Belgique, Espagne, ....), en Nouvelle-Zélande et en Australie et aux Etats-Unis.
  8. 8. Depuis 2003 je poursuis avec des collègues du DSEM/C3ED, notre programme de création et de mise à disposition des ressources pédagogiques en ligne au niveau ‘L’, notamment avec la mise en ligne des documents de cours magistral et de l’ensemble des Travaux Dirigés (énoncés et corrigés) du module MICRO-ECONOMIE EN 2 EME ANNEE de DEUG (36 heures d’enseignement). Ce projet est un préceurseur du développement systématique d’une présentation en ligne de l’offre du Département de Sciences Economiques et Management de son offre au niveau ‘L’, actualisée pour chaque année universitaire à partir de septembre 2004 jusqu’à 2012/2013. Pendant la période 2005-2009, les expériences avec les usages pédagogiques des créations multimédia se prolongent, notamment dans le cadre collégial de l’Equipe IACA du C3ED (voir rubrique ‘Recherche’). Par le biais d’un programme de réflexion et d’innovation intitulé MMDD — « METHODES ET METIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE » — nous avons voulu insister sur une vision intégrée de recherche-formation-partenariat au sein de notre UMR. Le programme de formations aux « MMDD » recouvre, sous l’optique de la « formation », tous les « terrains » théoriques et appliqués signalés dans les autres volets, à savoir : DICTUM, CONCERTINA, AIGRET, ECONOMIE ECOLOGIQUE, ANALYSES SPATIALES et KERBABEL. Parmi les points forts de mes propres contributions : Co-pilotage et participation au programme Master SETE (Sciences de l’Environnement, du Territoire et de l’Economie) à l’UVSQ (voir BROCHURE DE PRESENTATION 2004 DU MASTER SETE) où, plus particulièrement, je suis le responsable pour la MENTION IDD (INGENIERIE DU DEVELOPPEMENT DURABLE »). Avec d’autres enseignants-chercheurs membres de l’Equipe IACA du C3ED, je collabore dans l’enseignement des Spécialités(M2) inter-disciplinaires suivantes du Master SETE : — « EEESDP », le parcours « Economie Ecologique et Politiques du Développement Durable » (responsable Louis JOB) du Master Recherche DESTIN ; — « AEGR », le Master Professionnel en « Analyse Economique et Gouvernance des Risques » (responsable Samir ALLAL) — « STRAT-RSE », le Master Professionnel en alternance « Stratégies du Développement Durable et Responsabilité Sociétale des Entreprises (responsable Isabelle NICOLAÏ) — « MEDIATIONS », le Master Professionnel « Médiations des Connaissances Environnementales : Partenariats pour le Développement Durable » (responsable Martin O’CONNOR) avec parcours « Environnement-Territoire (Jean-Marc DOUGUET) et Entreprise-Partenariat (Isabelle NICOLAÏ) — « LOGISTIQUE », le Master Professionnel « Sciences & techniques logistiques, e-logistique, systèmes d’information et NTICS (responsable Barthélémy ALCANTARA) . Note : Les spécialités AEGR, STRAT-RSE, MEDIATIONS et LOGISTIQUE composent ensemble la Mention IDD interdisciplinaire du Master SETE. L’UVSQ est, sous mon impulsion, membre fondateur de l’UVED — UNIVERSITE VIRTUELLE EN ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT DURABLE — qui devient, à partir de 2005, un espace privilégié pour toute l’Equipe IACA (et puis, après 2010, pour les collègues de la faculté OVSQ) , de création et de partage de ressources pédagogiques et de partenariat pour l’éducation supérieur en France et en coopération internationale. Cette période se caractérise également par le montage de nombreux PARTENARIATS RECHERCHE-FORMATION à l’échelle Ile de France, qui réunissent des acteurs de la recherche et de l’enseignement supérieur (dont l’UVSQ), des entreprises et, de la gouvernance territoriale. Citons parmi ces partenariats : FONDaTERRA (la Fondation Européenne pour des Territoires Durables) ; le R2DS (Réseau de Recherche francilien sur le Développement Soutenable) comme DIM (Domane d’Intérêt Majeur) dôté d’un financement multi-année du Conseil Régional Ile de France ; et, des Chaires industriels dont le prototype fût LA CHAIRE INTERNATIONALE ECONOVING (Chaire industrielle sur le management des éco-innovations). La Chaire ECONOVING est portée depuis 2008 par l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines en y associant cinq entreprises partenaires (Alstom, GDFSUEZ, Italcementi, Saur et SNCF) aussi bien que d’autres partenaires académiques. Elle porte sur les conditions permettant d’accélérer l’émergence et la diffusion des éco-innovations de rupture, les outils à mettre en oeuvre, les partenariats à construire, les verrous à lever. L'éco-innovation en tant qu'avantage concurrentiel y est appréhendée comme un processus créatif et collectif depuis la recherche, l'exploration des besoins, la formulation des stratégies de mise en oeuvre, le pilotage financier jusqu'au développement, la mise sur le marché du produit ou service, la création d’entreprise. Cet ensemble de développements de partenariat constitue le socle des capacités pédagogiques portées par les enseignants-chercheurs membres du Centre international REEDS dès sa creation en janvier 2010 (voir plus loin).
  9. 9. (C-1) — THÈSES DE DOCTORAT EN COURS* NOM, Prénom Sujet de thèse Date 1ère inscription ANTONOV Borislav Outil d’aide à la délibération de solutions de mobilité pour les collectivités (Institut VeDeCom) 01/01/2013 AYDIN Cem Conflits miniers et justice environnementale : une approche Top- Down/Bottom-Up, Multicritères/Multi-acteurs (CE : EJOLT ; Codirecteur : Begum Ozkaynak, Bogaziçi University, Istanbul) 01/10/2012 BROU Ettien Contribution méthodologique à la gouvernance durable des ressources renouvelables en Cote d'ivoire: Expérimentation d'une démarche multicritère et multi-acteurs d'évaluation des avenirs possibles des Marais côtiers Tanoé-Ehy 01/10/2009 DOUSSOULIN Jean Pierre Les grands cycles de la biosphère, Boucles de valeur et opportunités d’économie circulaire aux échelles territoriales (Chaire Veolia eau) 01/09/2013 FOUOSSONG Laetitia Stratégie d’entreprise et partenariats innovants pour le développement durable : un guide pour la construction d’une stratégie d’entreprise responsable (Climate KIC) 01/09/2013 LI Ying L'économie circulaire comme instrument au service de la mise en place des projets d'éco-ville. Cas d'études : les projets d'éco-ville de la ville de Chongqing en Chine (Codirecteur : Kleber PINTO SILVA) 18/11/2013 LOIRET Richard Valeur(s) de l’écodéveloppement (Région PACA / Chaire Veolia eau) 01/10/2009 MERINO-SAUM Albert Analyse Intégrée de la problématique des grands incendies de forêt en région méditerranéenne 01/10/2006 NDIAYE Cheikh Potabilité et Equité du Service Public de l’Eau au Sénégal : Evaluation environnementale et valorisation monétaire 01/10/2004 ROMAN Philippe Distribution économique, distribution écologique – une analyse du projet de transfert des eaux du fleuve São Francisco (Codirecteur : Peter MAY, Brésil) 01/10/2009 TRAN Bastien Biodiversité comme enjeu de stratégie d'entreprise et du développement territorial: besoin et opportunités d'une médiation de connaissances efficace (EquipEx DIGISCOPE ; Codirecteur : Michael BAKER) 01/10/2011 VERGER Yoann Transition écologique et économie stationnaire : la question de l’intégration territoriale des bio raffineries (Climate KIC) 01/10/2012 * Note : Certains programmes d’études sont en co-direction. Tous les doctorants actuellement en cour, sont inscrits dans le Centre international REEDS à l’UVSQ, France.
  10. 10. (C-2) — THÈSE DE DOCTORAT SOUTENUES NOM, Prénom Intitulé de la thèse de doctorat (avec année de 1ère inscription)* Année de soutenance GRISEL Pierre-Nicolas Dégradations des fonctions environnementales et modifications du sentier de développement agricole : cas d’une communauté rurale au Brésil (2008) AMORSI Natacha La gestion durable de l’eau : l’apport de la matrice de délibération à l’évaluation économique. Etude de cas : la nappe des calcaires de Champigny (CE : GOUVERNe, 1999) BREMER Scott Mobiliser les savoirs pour la gouvernance des communs côtiers complexes - introduisant une interface science-politique post-normale à la GIZC (Bourse Eiffel et SPICOSA, 2007) [Codirecteur : Murray PATTERSON, Massey University NZ] CORDIER Matéo Ecosystème estuarien et système économique régional : faisabilité d’une intégration par modélisation input/output. Application au cas de l’habitat halieutique dans l’estuaire de la Seine (2007, SEINE-AVAL) DA CUNHA Charlotte Quelle prise en compte de la biodiversité dans les enjeux de performances de l’activité agricole en Ile-de-France ? (2005, R2DS) MAXIM Laura Maria Mobilisation d'un outil multimedia d'aide à la délibération pour l'analyse socio-économique des changements de la bio diversité. Rélexions autour de 3 études de cas, à l'échelle régionale-IDF, nationale-France, continentale-Europe (UVSQ & CE, 2004). AOUFI Abdelkader Les interactions entreprises-clients : l'organisation de la prestation de service et la satisfaction des clients (Bourse CIFRE, 2004) TALLA TENE Marius Le droit positif camerounais face aux impératifs de conservation de la faune sauvage et de promotion des populations autochtones (2006) CHAMARET Aurélie Evaluation multi-critères et multi acteurs des projets miniers dans l'optique du développement durable (BRGM, 2003 ; Codirecteur : Gilles RECOCHE) LETHONEN Markku Environmental Policy Evaluation, Policy-Making and "Environmental-Social interface" : the Case of the OECD Environmental Performance Reviews (Finlande, 1999) MERY Jacques Contribution à une gestion durable du risque environnemental du stockage des déchets ménagers (CEMAGREF, 1999) BENTALEB Nadia Les conditions de la demande solvable d'électrification rurale des pays en développement (ADEME/EDF, 1999) REQUIER- DESJARDINS Mélanie Elevages et transhumances à l'extrême-nord du Cameroun, une étude des contrats d'accès aux pâturages communs (CIRAD, 1997) JOLIVET Patrick Production et gestion des déchets dans l'espace ménager : modes de consommation et perceptions sociales (ADEME, 1997) VAN DEN HOVE Sybille Approches participatives pour les problèmes d'environnement. Caractérisations, justifications, et illustrations par le cas du changement climatique (Commission européenne, 1996) DOUGUET Jean-Marc Systèmes agraires et Soutenabilité : un enjeu pour la préservation d'une eau de qualité en Bretagne, une question d'évaluation (CE : CRITINC, 1996) DAWSON Richard The Treaty of Waitangi and the Fisheries : An Interpretation from Institutional Law and Economics [1993 @ University of Auckland NZ] * Note : Dans les cas d’un financement par un partenaire institutionnel externe (hors UVSQ), la source principale de financement est indiquée par acronyme. Tous les thèses sont soutenues à l’UVSQ sauf celles de Scott BREMER et de Richard DAWSON (NZ).
  11. 11. Depuis 1995 je suis professeur en sciences économiques à l’Université de Versailles–St Quentin en Yvelines et pendant les années 1995-2009 je mène mes recherches au sein du Centre d’Economie et d’Ethique pour l’Environnement et le Développement (C3ED) de cette université. Pendant la période1995-1997 de mise en place du C3ED et encore pendant la période du Plan quadriennal de l’UVSQ 1998– 2001, j’anime L’AXE II “EVALUATION ENVIRONNEMENTALE ET CAPITAL NATUREL” au sein du C3ED, l’un des six axes de recherche du laboratoire pendant cette période. Voir la présentation succincte de l’Axe EECN du C3ED (sur la page suivante). Cette période se caractérise par l’apprentissage à la recherche dans l’espace européen. J’assume le pilotage pour la participation des collègues C3ED dans de nombreux projets de recherche financés sur le plan européen et qui engagent la collaboration de partenaires d’autres universités et d’instituts de recherche européens. La pluri-disciplinarité recherchée favorise une approche transversale des problèmes environnementaux qui est reconnu notamment sur le plan européen : Coordination de projets multi-partenaires européens : VALSE (1996–1998), GOUVERNe (1999–2002) et VIRTUALIS (2001–2003). Responsable scientifique pour la participation du C3ED aux projets multi-partenaires européens, notamment les projets GREENSTAMP (1994–96) CRITINC (1998–2000), VISIONS (1998–2001), PEGASE (1999–2003). Collaborations en réseau scientifique européen, par exemple à travers les Actions Concertées et Réseaux Thématiques subventionnés par la Commission Européenne : EVE (Environmental Valuation in Europe, 1998–2000) ; EFIEA (European Forum for Integrated Environmental Assessment, 1998–2001 and EFIEA II 2002–) ; CATEP (Tradable Emissions Permits for greenhouse gases, 2001–) ; SEDNET (Demand-driven Network for Integrated Sediment Management, 2002–). Les produits d’expertise (quelques-uns signalés dans la liste bibliographique ci-dessous), notamment sur la comptabilité verte (membre du London Groupe pour le SEEA 2001, travaux avec la République Czech, étude pour Eurostat) ; sur la science et le développement durable ; sur l’analyse intégrée environnementale (évaluation environnementale, changement climatique, ressources en eau, zones côtières ; ressources halieutiques...), etc. Pour la période des Plans quadriennaux de l’UVSQ 2002–2005 et 2005-2009, le C3ED devient Unité Mixte de Recherche (UMR) par accord entre l’UVSQ et l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), ce qui a permis pendant les années 2001-2009 departiciper davantage aux actions de coopération Nord-Sud, notamment dans des pays francophones (Madascar, Sénégal, Tunisie…). j’’assiste notamment à la mise sur pied de la nouvelle structure du C3ED en tant qu’UMR — « unité mixte de recherche » avec double tutelle : IRD etUVSQ). Voir la présentation succincte du profil du « Pôle EGER du C3ED » (une page) Voir la présentation succincte de l’Opération « NTICs & Environnement » (une page) Dans ce nouveau contexte institutionnel et scientifique, en fin 2002, j’assume le rôle de coordinateur scientifique pour le Pôle « EGER » (ECONOMIE ET GOUVERNANCE DE L’ENVIRONNEMENT ET DES RESSOURCES NATURELLES) qui régroupe 7 opérations de recherche et de partenariat Nord-Sud. Je pilote la mise en place de l’opération « NTICs & Environnement », établie 2002 au sein du Pôle EGER du C3ED. Je pilote la participation aux projets européens dans le nouveau contexte de l’UMR avec, parmi d’autres, des rôles d’expertise dans AQUADAPT (2002–) et dans HARMONICOP (harmonisation of water information and modelling concepts, 2002–) et, des rôles scientifiques majeurs dans des projets ALARM (risques biodiversité, 2004–2008), SRDTOOLS (soutenabilité forte territoriale,2004– 2006), SPICOSA (gestion intégrée de zones côtières, 2008-2011). Les activités de la période 2001–2004 du Pôle EGER de l’UMR C3ED, bien que fort inflêchies par l’appropriation des NTIC (technologies multimédias), s’inscrivent néanmoins dans un mouvement continu de recherche depuis 1995 à l’Université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines et depuis les années 1980 de mes origines en Nouvelle-Zélande. Le long du parcours depuis les années 1980 je m’intéresse aux questions: d’économie politique et d’éthique (problème d’externalité, justice et équité inter-générationnelle, échange inégal écologique) ; de systémique (indétermination et incertitude, indécomposabilités) ; d’épistemologie (le « devenir » des systèmes ouverts, les méthodes de recherche qualitative et d’analyse institutionnelle appliquées aux problèmes de politiques environnementales et sociales) ; et aux applications dans les domaines de l’énergie et de la pollution, des systèmes vivants et des ressources en eau. La structure UMR (IRD & UVSQ) se prolonge pour le cycle 2005-2009 et, suite à une restructuration pour des regroupements plus importants, je deviens le responsable pour L’EQUIPE IACA DU C3ED (Incertitudes Analyses Concertations, Aménagements). Voir la présentation succincte du profil de l’Equipe IACA du C3ED (sur 2 pages) A partir du 1 janvier 2010, le C3ED n’existe plus et, je deviens deviens Directeur du Centre international REEDS (RECHERCHES EN ECONOMIE ÉCOLOGIQUE, ECO-INNOVATION ET INGÉNIERIE DU DÉVELOPPEMENT SOUTENABLE), Equipe d’Accueil à l’UVSQ. Voir la présentation du Centre international REEDS (sur 2 pages) NOTE: Les paragraphes qui suivent étant composés diversement, les presentations restent quelque peu hétérogènes.
  12. 12. Au sein du jeune C3ED, l’axe de recherche EECN privilégie la dimension " écologique " du développement durable sans pour autant perdre de vue les dimensions socio-économiques et institutionnelles. Il s’agit donc de recherches ayant trait aux « fonctions environnementales » que nous pouvons classer sous cinq grandes catégories: les sources de ressources naturelles primaires (énergie, eaux continentales, minéraux, bois, poissons, sols agricoles) les puits pour les pollutions et les déchets le site de toute activité de production, de consommation et de transport des biens et services produits par l’homme l'objet d'appréciation esthétique et scientifique le support de vie biologique des êtres humains ainsi que des autres espèces vivantes. Ainsi, nous parlons volontiers dans ce contexte de " milieu biophysique " de l’activité économique, et ainsi nous donnons au terme " environnement " ses acceptions naturelles. Il s’agit également d’établir des principes, des méthodes d’analyse et des pratiques de gestion des " capitaux naturels " ; ces derniers se définissant comme étant l’ensemble " des actifs " du milieu biophysique qui sont le support de notre bien-être dans ses dimensions sociales, économiques et écologiques. Si dans les années 1970 une certaine représentation bipolaire était constatée, l’économique (par ex: la croissance de produit national) d’un côté et l’écologique (par ex: la rareté des ressources naturelles) de l’autre, de nos jours les analyses et la gestion de l’environnement dites " integrées " sont proposées. Cette intégration porte aussi bien sur la complexité du sujet (les systèmes et sous-systèmes économiques et écologiques dans leurs interdépendances et leurs interactions) que sur la complexification des méthodologies à utiliser. Les approches réductionnistes se trouvent progressivement mises à l’écart et remplacées par des méthodes d’analyse et d’aide à la décision qui prônent la concertation des différentes catégories de parties prenantes. Par exemple, si l’économie traditionnelle admet des phénomènes d’externalité (en matière de pollution), c’est pour appuyer le concept d'" efficience " parétienne. La réponse standard en économie a donc été d’élargir le domaine du calcul de coûts et de bénéfices, afin d' " internaliser " au mieux les effets externes, au sens où il s'agit de trouver un niveau " optimal " de la pollution ou de l’exploitation d’une ressource naturelle. Or, devant la complexité, les incertitudes et les irréversibilités du changement environnemental, et les enjeux distributionnels et éthiques de toute gestion des systèmes naturels, la " prise en compte de l’environnement " ne peut se réduire à une politique de l’optimum. L’évaluation environnementale devrait être considérée comme un processus social permanent, établi à plusieurs échelles institutionnelles et géographiques et qui intègre comme des dimensions irréductibles de l’analyse : • la connaissance scientifique du milieu, des ressources, des systèmes vivants et de leur changements; • les significations sociales de l’environnement en tant que " lieu de vie " pour les groupes sociaux, aussi bien que pour la cohérence des politiques avec les formes institutionnelles et culturelles existantes; • le principe d’une utilisation efficace des moyens pour parvenir aux fins de gestion des processus et des systèmes écologiques- économiques. Les recherches au sein du C3ED dans les domaines de la gestion de systèmes et des ressources naturels, et de l’évaluation environnementale sont conçues dans cette optique de la complexité, ce qui implique un fort caractère pluridisciplinaire. Cette perspective méthodologique trouve une expression claire dans certains de nos ouvrages, notamment l’étude Costing Environmental Damage (1996) pour le Parlement Européen, le livre collectif Valuation for Sustainable Development (1997), et le travail méthodologique sur la conception et les méthodes d’estimation empirique des revenus nationaux " verts ", en partenariat avec d’autres chercheurs européens. Ces préoccupations trouvent leurs prolongements dans les recherches actuellement en cours. Au-delà de la réflexion permanente sur les apports dialectiques qu'entretiennent méthode et mesure en théorique et empirique, et la nécessaire pluridisciplinarité de base, il s’agit de: promouvoir des approches originales dans la théorie et la modélisation économico-écologique (modèle d’interface M3ED, modèles de production jointe et d’échange inégale, comptabilité verte internationale ....); approfondir quelques aspects méthodologiques et pratiques des sciences sociales qualitatives en tant que composante de l’analyse environnementale intégrée.
  13. 13. III(B) LE POLE EGER DU C3ED 2001-2004 (ECONOMIE & GOUVERNANCE DE L’ENVIRONNEMENT ET DES RESSOURCES NATURELLES) UMR NO.063IRD / UVSQ DIRECTEUR: PROFESSEUR DENIS REQUIER-DESJARDINS Développement Socialement Durable « Pôle DSD » Responsable : Dr. Jean-Luc Dubois Economie et Gouvernance de l’Environnement et des Ressources naturelles « Pôle EGER » Responsable : Professeur Martin O’Connor L’élection fin 2002 de Sylvie FAUCHEUX à la Présidence de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, a entraîné un remaniement responsabilités au sein de l’UMR C3ED. Notamment, la responsabilité pour la coordination scientifique du Pôle EGER a été déléguée à Martin O’CONNOR alors que, au niveau des opérations EGER, Isabelle NICOLAÏ remplace Sylvie FAUCHEUX dans le pilotage de l’Opération EGER 05 et Jean- Marc DOUGUET remplace Martin O’CONNOR dans le pilotage de l’Opération EGER 07. Les autres responsabilités de pilotage au sein du Pôle EGER restent inchangées (voir tableau). La problématique principale du Pôle EGER est centrée sur les enjeux de coordination socio-économique et de résolution de conflits autour de la gestion des ressources naturelles et de l’environnement. Les recherches d’EGER depuis sa constitution (2000/2001) se sont déclinées autour des éléments suivants : L’identification des acteurs et de leurs logiques dans les usages et les négociations relatifs aux ressources naturelles et à l’environnement. Les méthodes participatives d’aide à la décision, du niveau local au niveau international pour la gestion des ressources naturelles et des aires protégées. L’amélioration des outils de modélisation et de représentation en tant que supports pour l’analyse et la communication de la gestion des ressources naturelles et de l’environnement. L’analyse et la représentation des dynamiques coévolutives entre écosystèmes et société. EGER 01 Politiques publiques environnementales et gestion locale des ressources Madagascar Philippe Méral EGER 02 Gouvernance des pêcheries et des systèmes d'activités côtières en Afrique de l'Ouest Afrique de l'Ouest Jean Yves Weigel EGER 03 Dynamique de l'exploitation et pratiques de gestion des pêcheries crevettières tropicales Madagascar Christian Chaboud EGER 04 Dynamiques conjointes "Ressource-Exploitation" Afrique de l'Ouest Francis Laloë EGER 05 Changement technologique et concertation collective Europe, Madagascar, Maroc, Mauritanie, Sénégal, Tunisie Isabelle Nicolaï EGER 06 Biodiversité et développement au Sud Afrique de l’Ouest Jacques Quensière EGER 07 NTICs et Environnement Europe, Madagascar, Mauritanie, Sénégal, Tunisie, Indonesie Jean-Marc Douguet LA SPECIFICITE D’EGER consiste à mettre en évidence les enjeux d’exploitation, de reproduction et de conservation des ressources. Il s’agit d’articuler et d’analyser les systèmes socio-économiques et écologiques par rapport aux processus de décision et de choix. EGER envisage une économie de l’environnement et des ressources naturelles en développant des perspectives de gouvernance et donc en reconnaissant les spécificités géopolitiques, géographiques, culturelles et institutionnelles qui conditionnent leur mode de gestion. VUE DE L’ENSEMBLE : En vue de l’échéance fin 2004 pour l’élaboration d’un nouveau projet scientifique (quadriennaux de l’UVSQ et de l’IRD), on envisage un programme interne de concertation par atelier/symposium pour les échanges de perspectives (jusqu’à une appropriation délibérée des outils et des méthodes d’autres) et par le travail en commun (documentation, production d’ouvrage, brochure...) ; voir à droite. AXES D’ACTIVITE TRANSVERSALE DU POLE EGER DU C3ED Par quel biais chaque Opération vise-t-elle à appréhender/comprendre les enjeux de la gouvernance environnementale ? Dans quel sens, à quelles échelles et par quelles méthodes et procédures envisage-t-on de contribuer à la gouvernance environnementale ? Comment caractériser la qualité des informations (par exemples, des diverses données, des outputs de modélisation, des indicateurs) du point de vue scientifique et du point de vue de la ‘demande sociale’ ? Contributions à la Documentation Scientifique du C3ED Création de brochure(s) et de documentation d’information sur les activités du Pôle (recherche-formation-partenariat) Concertation pour la valorisation de la recherche par l’enseignement Source : document de présentation C3ED 2004
  14. 14. III(C) L’OPERATION EGER 07 « NTICS & ENVIRONNEMENT » (MEDIATIONS DE CONNAISSANCES ENVIRONNEMENTALES — RESPONSABLE DR. JEAN-MARC DOUGUET) L’OPERATION EGER 07 du laboratoire C3ED, « NTIC & Environnement », vise l’exploitation des potentialités radicales des nouvelles technologies d’information et de communication (les NTIC) pour la recherche et l’enseignement, dans les domaines de la gouvernance environnementale et le développement durable. Les NTIC sont retenus comme médium à la fois pour la représentation des systèmes et des processus écologique- économiques et pour l’organisation de la connaissance à des fins pédagogiques (valorisation de la recherche, éducation environnementale, support informatique dans des processus de concertation et de gouvernance délibérative). Reprenant un programme d’activités initié par Martin O’Connor depuis 1999, cette opération comporte cinq volets, étroitement complémentaires : 1. Un programme de recherche et de démonstration (le programme DICTUM) ; 2. Le développement des outils multimédias comme supports pour le partage de connaissances et pour la mise à disposition des ressources pédagogiques (notamment, le portail KerBabel) ; 3. Des activités de partenariats Sud/Nord pour l’échange et la valorisation des connaissances environnementales (les partenariats MERLIN, PASSERELLES) ; 4. Les activités de formation et de production de ressources pédagogiques (les bibliothèques virtuelles de Brocéliande et Fangorn) ; 5. Les activités académiques (publications scientifiques, accueil de stages, thèses de doctorat…) L’Opération EGER 07 envisage les NTIC pour la création, l'organisation et l'exploitation des données spatiales géographiques (par exemple, classements géologiques et écologiques, occupation du sol, climatologie, etc.) — potentialités qui renforcent et renouvellent les pratiques de la cartographie et permettent l'intégration de cette dernière dans les démarches d'analyse dynamique (modélisation de scénarios et techniques de représentation des futurs possibles…). Dans le programme de recherche DICTUM, nous nous engageons dans la création de nouvelles interfaces multimédias entre la science, les décideurs, le monde industriel et les citoyens. Nous exploitons les NTIC multimédias également comme des nouveaux modes de valorisation de la recherche scientifique — de diffusion et de vulgarisation à travers les médias électroniques et les présentations visuelles animées, etc. Nous envisageons plus particulièrement la révolution dans les possibilités de communication et de représentation interactive multimédia et les utilisations dans l’éducation environnementale et comme aides interactives à la décision. Enfin, à travers l’ensemble de ces activités de recherche et de service (valorisation, supports pédagogiques, etc.), l’équipe mène une réflexion permanente sur la signification de la pénétration des technologies digitales au sein de nos sociétés, du Sud comme du Nord. L’ouverture au monde de l'information est donc à la fois méthodologique et empirique. Elle se fait selon les quatre axes principaux suivants : Le multimédia et le traitement de l'information comme outils pédagogiques Le multimédia, le traitement de l'information et les NTIC comme objet de formation pédagogique Le traitement de l'information et les NTIC comme outils de recherche et de valorisation de la recherche Les NTIC comme objet de recherche en économie et management. LE PROGRAMME DE RECHERCHE DICTUM LE PROGRAMME DICTUM (« De l'usage Démocratique des Nouvelles Technologies de l'Information et de la CommunicaTion pour promouvoir l'Utilisation durable des écosystèMes et des ressources du vivant ») met l'accent sur le rôle des systèmes de représentation et de gestion de la connaissance pour établir un pont entre la rigueur technique des analyses scientifiques et économiques et le besoin de délibération et de communication publiques. De manière générale nous parlons, par néologisme, des systèmes d’aide à la délibération (en anglais DST = Deliberation Support Systems). Cette activité de recherche et de démonstration a obtenu son dynamisme initial grâce à des financements français et surtout européens. Nous présentons ci-dessous les acronymes des projets multi-partenaires financés par la Commission Européenne où participe ou a participé les membres de l’équipe EGER 07 dans la période de 2000 à 2004. ACRONYME PÉRIODE 5ème Programme Cadre Projets obtenus à partir de 1998 PEGASE (2000–2003) GOUVERNe (C3ED Coordinateur : 2000–2003) VIRTUALIS (C3ED Coordinateur : 2001–2004) AQUADAPT (2002–2004) 6ème Programme Cadre Projets obtenus à partir de 2003 ALARM (2004-2008) SRDTOOLS (2004-2006) INCOFISH (2004-2007) MENTIONNONS, DANS CE CONTEXTE, LA CONCEPTION ET LE DEVELOPPEMENT DE DEUX OUTILS SCIENTIFIQUES ORIGINAUX : La « MATRICE DE DÉLIBÉRATION » pour structurer l’évaluation de politiques et de programmes aux échelles locale, nationale, internationale ; La « FOIRE AUX INDICATEURS » qui pourrait être, à la fois un catalogue des « indicateurs candidats », un outil de dialogue sur la qualité scientifique et sur la pertinence des indicateurs selon les sites ou objectifs ; un cadre iteractif de documentation des modèles et des représentations en réalité virtuelle. Source : document de présentation C3ED 2004
  15. 15. III(D) L’EQUIPE IACA DU C3ED — 2005-2009 INCERTITUDES ANALYSES CONCERTATIONS AMENAGEMENTS : Production & Médiations de Connaissances pour le Développement Durable LA PROBLÉMATIQUE PLURIDISCIPLINAIRE D’IACA Le programme scientifique poursuivi par du C3ED pendant du cycle 2006–2009, est centré sur les enjeux deL’EQUIPE IACA coordination socio-économique et de résolution de conflits autour de la gestion des ressources naturelles et de l’environnement. Nous envisageons une économie de l’environnement et des ressources naturelles en développant des perspectives de gouvernance à plusieurs échelles et en reconnaissant les spécificités géopolitiques, géographiques, culturelles et institutionnelles qui conditionnent leur mode de gestion. De manière générale, les recherches menées par l’équipe déclinent autour des éléments suivants : • L’identification des acteurs et de leurs logiques dans les usages et les négociations relatifs aux ressources naturelles et à l’environnement. • Les méthodes participatives d’aide à la décision, du niveau local au niveau international pour la gestion des ressources naturelles et des aires protégées. • L’amélioration des outils de modélisation, de représentation et d'apprentissage multimédias en tant que supports pour l’analyse et la communication de la gestion des ressources naturelles et de l’environnement. • L’analyse et la représentation des dynamiques coévolutives entre écosystèmes et société. Le programme s’impose donc dans la continuité de l'approche méthodologique caractéristique du C3ED depuis lesIACA années 1990. Suivant les arguments des documents de politique scientifique fondateurs de l’UMR, nous proposons le champ problématique de l’Equipe IACA comme une réponse scientifique multidisciplinaire au défi de naviguer — aussi bien cognitivement que dans l’action économique, politique et sociétale —au sein de la complexité des interactions nature société. Nous contribuons à la production et à la médiation de connaissances pour permettre à la fois une diagnose des situations soumises à analyse et une recherche de consensus opératoires pour dépasser les conflits que génère la gestion des ressources naturelles et de l’environnement. Il s’agit ainsi d’analyser et de contribuer au devenir des systèmes socio- économiques et écologiques, c’est-à-dire, leurs dynamismes, leurs changements et leurs interactions (l’indétermination ex ante et l’émergence ex post) par rapport aux processus sociétaux de décision et de choix. Les informations significatives relatives à tout problème de gouvernance prennent plusieurs formes, relevant de différentes échelles, de différents niveaux d'agrégation et de différents points de vue. Dans ce champ intrinsèquement pluridisciplinaire, l’analyse économique peut néanmoins nous proposer deux notions heuristiques, utiles pour organiser cette diversité : • NIVEAUX D’ORGANISATION : le passage d’une échelle « micro-économique » ... aux formes plus agrégées d’analyse — par exemple, macro-économie, analyse systémique, institutions politiques, etc. • L’OFFRE ET LA DEMANDE : une analyse croisée qui met en évidence la complémentarité entre ... des analyses en termes des activités faisables (espace de possibilités et contraintes économiques, techniques, écologiques, etc.) et ... des analyses en termes des valeurs et des choix d’une société (les préférences individuelles, l’expression d’une demande sociale, les notions de justice, résolution de conflits, etc.) Il importe aussi de souligner le caractère fondamentalement interdisciplinaire de l’activité scientifique du Programme. Si les questionnements concernant le développement durable implique une attention particulière à l’insertion des activités économiques au sein du milieu biophysique — la problématique propre à l’économie écologique — ils renvoient nécessairement aux domaines anthropologique (conventions sociales et culturelles, etc.) et politique (conviction éthique, etc.). La définition d’objets de recherche issus de l’analyse des éco-socio-systèmes conduit donc naturellement à intégrer explicitement les dimensions culturelles, institutionnelles, géographiques, bioécologiques et physiques. En s’adressant aux aspects socio-économiques portant sur des questions de gestion et de gouvernance très variées (eau, forêts, sols, stocks halieutiques, zones côtières, etc…), l’équipe appréhende des questions à l’interface de l’économique, du social et de l’écologique dans une grande diversité de milieux et sur une grande variété d’échelles, depuis le local jusqu’à l’environnement global (biodiversité, changement climatique). [Tourner la page … / …]
  16. 16. EQUIPE IACA 2005-2009 — COMPOSANTES DU PROGRAMME D’ACTIVITE DEMARCHES MULTIMEDIA De l'usage Démocratique des Nouvelles Technologies de l'Information et de la CommunicaTion pour promouvoir l'Utilisation durable des écosystèMes et des ressources du vivant Biodiversité (Ker-ALARM à l’échelle européenne ; FRAGILE pour Ile de France) Agriculture durable (prototype ViViANE ; Programme AgriVistas : Analyse comparative multi-échelle France/Nouvelle-Zélande, avec éventuelle articulation avec des cas/pays de l’UE et du Sud) Terrains ICZM (Integrated Coastal Zone Management) : le programme PASARELAS (Nord-Sud), le projet ECOST (Nord-Sud), l’éventuel futur projet SPICES (à l’échelle européenne) Réflexions : Outils Multimédia et Pratiques de Concertation et d’Aide à la Délibération (retour permanent sur expériences, à partir des acquis de GOUVERNe, PEGASE, VIRTUALIS, ALARM…) DEMARCHES MULTI-ACTEUR Processus multi-stakeholder d’aide à la délibération, systèmes d’indicateurs et gouvernance participative Systèmes d’indicateurs pour et autour du développement durable ; Responsabilité sociétale d’entreprise (RSE) et Investissement socialement responsable (ISR) ; Technologies environnementales et analyse et gouvernance de risques ; Analyses de scénario, Méthodes et pratiques de veille prospective ; Veille et Gouvernance : gestion de déchets radioactifs au long terme Ecologie industrielle, éco-conception et logistique : analyses et pratiques « INTEGRAAL » Analyses économiques Intégrées et Gouvernance de Ressources Environnementales et des Territoires ECCE: Analyses économiques dans le champ de l’Energie–Changement Climatique et des politiques de l’Environnement ; et de programmes énergétiques Analyse économique et évaluation des politiques agriculture-territoire-environnement ; Analyse économique et évaluation des politiques d’usage des ressources en eau Méthodes et pratiques d’évaluation de projet ; Analyse comparative (institutionnelle, économétrique) de modes de régulation (instruments et incitations, tarification, etc.) dans les domaines de l’énergie-climat, de l’agriculture, de l’eau... Activités en partenariat pour le renforcement de capacité et transferts de technologie Nord-Sud. DEMARCHES THEORIQUES EN ECONOMIE ECOLOGIQUE et domaines assimilés Concepts et modèles du développement durable Evaluation environnementale : concepts, démarches et traductions économétriques Economie et Biosphère : Représentations de l’interdépendance dynamique économie-environnement (processus, services et fonctions environnementaux) ; Thermodynamique et économie écologique ; systèmes complexes et analyses multi-échelle Production jointe et modélisation néo-ricardienne (typologie de sentiers de « développement » de systèmes et sous-systèmes ; définition et appropriation de rentes ; régulation et systèmes de valeur ; distribution économique et écologique inégale ; indicateurs d’éco-efficience et de durabilité dans des systèmes de production jointe) Le modèle politique de la démocratie délibérative. ANALYSES SPATIALES Usages et gouvernance des ressources du littoral (zones côtières et marines) Systèmes spatio-temporels (multi-échelles) d’observation et d’analyse des territoires (zones urbaines, péri-urbaines, littoral, ressources biologiques, cartographie de risques, etc.) ; Prolongations des analyses spatio-temporelles en processus d’aide à la délibération et de support à la prise de décision : gouvernance territoriale ; gestion intégrée des ressources du littoral (y compris ressources halieutiques) tels LINUS/PROA/LITTOA en Afrique de l’Ouest, etc.; Articulations des modélisations économiques aux représentations spatiales ; Réflexions : Analyses et pratiques interdisciplinaires ; formation aux techniques de représentation et d’analyse intégrée territoriale KERBABEL PRODUCTIONS Développements NTIC pour Médiations de Connaissances en Environnement, Economie Ecologique et Développement Durable Activités de service (1) Développement et entretien permanents des Annuaires du C3ED Activités de service (2) Architecture et entretien du système de documentation scientifique du C3ED (gestion et affichage de documents et d’informations, production de catalogues, etc.) Création et entretien de portails documentaires (Les Jardins de Babel), dont —outre les Annuaires et la Documentation scientifique du C3ED — la bibliothèque virtuelle Brocéliande ; les « Foires aux Indicateurs » les documentations du projet en-ligne du programme DICTUM (e.g., GOUVERNe, VIRTUALIS, Ker-ALARM, etc.) ; les websites thématiques, etc. Entretien de la bibliothèque virtuelle thématique « Brocéliande » et (en collaboration avec le PôleTICE de l’UVSQ) adaptation/articulation de Brocéliande au système distribué de ressources pédagogiques de l’UVED (Université Virtuelle en Environnement et Développement) Développement et déploiement d’Outils génériques d’Aide à la Délibération (Foire aux Indicateurs, Matrice de Délibération, etc.) Architecture des « KerBabel Experience », c’est-à-dire, l’articulation des outils d’aide à la délibération multimédia interactifs (ex : VIVIANE et Ker-ALARM) aux bibliothèques de ressources pédagogiques (Brocéliande) dans le cadre de programmes de formation universitaires (Master SETE à l’UVSQ, Chaire UNESCO à l’UCAD Dakar, Master in Ecological Economics à Massey University en NZ, etc.).
  17. 17. III(e) Le Centre international de RECHERCHES EN ECONOMIE ECOLOGIQUE, ECO-INNOVATION & INGENIERIE DU DEVELOPPEMENT SOUTENABLE — REEDS Directeur : PROFESSEUR MARTIN O’CONNOR REEDS Projet Scientifique 2014-2019 Le Projet Scientfiique 2014-2019 pour le Centre international REEDS (Equipe d’Accueil 4456 à l’UVSQ) est formulé dans la prolongation directe du programme des années passées (depuis la création de REEDS le 1 janvier 2010). Pour le prochain cycle d’activité, l’équipe s’organise par deux regroupements principaux qui sont par ailleurs corrélés avec les implantations de site : le regroupement INET (Innovation Environnement Territoires) piloté par le Professeur Isabelle Nicolaï avec son épicentre à l’UVSQ Guyancourt ; et, le regroupement ECOL-ECON (Ecological Economics & Sustainability) piloté par Dr. Jean-Marc Douguet avec sont épicentre à Rambouillet. Nous présentons les grandes lignes pour chaque axe d’activité, dans les pages suivantes. QUOI ? - ECONOMIE ÉCOLOGIQUE & ANALYSES INTERDISCIPLINAIRES AUTOUR DU DÉVELOPPEMENT DURABLE INET ECOL-ECON Dynamiques de systèmes socio-économiques et environnementaux Evaluation économique et environnementale & indicateurs du développement durable (aux échelles micro, méso & macro) Stratégie d’éco-innovation et de responsabilité sociétale des entreprises Aide à la décision privée, publique et collective Observation socio-économique et de valeurs environnementales COMMENT ? - MÉTHODES & OUTILS Modélisation & Analyse intégrées économique et environnementale Techniques d’analyse quantitative (économétrie, comptabilité économique et environnementale... Systèmes d’information géographique (SIG) et analyses spatiales Veille-prospective technologique et sociale, analyse de risque et de scénario Techniques multimédia interactives (médiation de connaissances; plateforme ePLANETe [KerBabel™]) Analyses multicritères et multi-acteurs Méthodes participatives et de recherche-action Observatoire d’éco-innovation et du développement territorial
  18. 18. Le Centre international REEDS (Recherche en Economie écologique, Eco-innovation et ingénierie du Développement soutenable), Equipe d’Accueil depuis le 1 janvier 2010 à l’Université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines, est la structure universitaire actuelle d’une capacité de recherche et de formation à la recherche dont les racines remontent aux années 1980 (notamment, le C3E du Professeur René Passet à l’Université de Paris I). En effet, REEDS est né en 2009, dans le contexte de la mise en place de l’OVSQ (Observatoire de Versailles St-Quentin-en- Yvelines) comme une composante avec une triple mission — recherche, observation, formation — dans le domaine interdisciplinaire du Climat, Environnement et Développement Durable. La décision a été prise de scinder l’ancien C3ED (le Centre d’économie et d’éthique pour l’environnement et le développement) en deux, avec un volet CEMOTEV en économie du développement, économie sociale et géographie restant dans l’UFR de Sciences Sociales ; et, l’autre volet REEDS faisant partie de la nouvelle structure OVSQ. Dans la continuité du C3ED (1995-2009), le Centre international REEDS est implanté sur plusieurs sites des Yvelines. Il se caractérise d’une activité important en partenariat, autant sur le plan territorial (les communautés de St-Quentin-en- Yvelines, Versailles, Mantes-en-Yvelines et Rambouillet), sur le plan industriel (par exemple, les plusieurs Chaires industrielles en développement durable), que sur le plan international (présence depuis les années 1990 dans l’espace européen dans de nombreux projets collaboratifs dont aujourd’hui la ‘Climate KIC’ Knowledge Innovation Community). Aujourd’hui, le fonctionnement de REEDS est stabilisé avec trois pôles territoriaux : A Guyancourt (Bâtiment D’Alembert UVSQ), centré sur le programme INET (Innovation Environnement Territoires piloté actuellement par le Professeur Isabelle Nicolaï), avec des partenariats soutenus avec le monde socio-économique et, une présence importante dans les formations au niveau Master M1 et M2 des Mentions AMENET (Aménagement, Energie et Ecologie Territoriale) et IDD (Ingénierie du Développement Durable) du Master SETE à l’OVSQ. A Mantes en Yvelines (au sein de l’IUT) avec une participation importante aux programmes de développement local (exemples, en tandem avec FONDaTERRA, la Fondation partenariale mise en place depuis 2004 par l’UVSQ pour le développement territorial durable, sur les thèmes de l’efficacité énergétique, biocarburants, éco-mobilité) mais aussi un axe important de coopération internationale en formation et recherche. A Rambouillet, sur le site de la Bergerie nationale (BN) au sein du Parc du Château du Domaine national de Rambouillet, où se situent la Direction et l’équipe d’animation de REEDS, est basé le programme interdisciplinaire EE-AIE (Economie écologique et analyse intégrée environnementale) et, se trouve également le centre de nerfs des activités et des capacités numériques en médiation de connaissances du REEDS. Ces 3 implantations ont chacune leur histoire. Toutes les trois sont l’expression de la détermination de l’Université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines, depuis ses débuts il y a plus de 20 ans, d’être un acteur important du développement des territoires des Yvelines. L’Equipe d’Accueil affiche, depuis sa mise en place fin 2009 dans le cadre à la fois du Plan Quadriennal 2010-2014 de l’UVSQ et, de la mise en place de l’OVSQ comme composante de l’UVSQ, un profil scientifiquement riche et complexe. — Ancrés en sciences économiques théoriques et appliquées, nous pratiquons une ouverture interdisciplinaire soutenue vers les autres sciences sociales et humanités, vers les sciences de l’environnement et, vers certains domaines technologiques (éco-innovations ; les TIC/TICE numériques). — En proximité avec des acteurs du développement territorial (par exemple, la collaboration étroite avec d’autres partenaires de FONDaTERRA ; les programmes en partenariat avec des acteurs industriels des Chaires industrielles ECONOVING, Campus durable avec Bouygues), Hi-Tech Low Cost avec Continental ; la participation dans l’Institut VeDeCom) mais aussi, une ouverture internationale en réseau scientifique interdisciplinaire ; — Une interface importante entre nos programmes de recherche scientifique, nos actions en partenariat à toutes les échelles et, nos activités de formation universitaire dont (1) encadrement de doctorants avec environ 25 thésards actuellement en cours d’études doctorales dont plus de 60% bénéficiant de financements en partenariat ; (2) responsabilités pédagogiques majeures dans le Master SETE interdisciplinaire mis en place au moment de la reforme LMD 2003 avec, aujourd’hui, plusieurs centaines d’étudiants dans les M1 et M2 des Mentions AMENET (Aménagement, Energie et Ecologie Territoriale, Prof. Isabelle Nicolaï) et IDD (Ingénierie du Développement Durable, Prof. Martin O’Connor) ; (3) la participation de plus de 35 membres de REEDS, dont les EC titulaires mais aussi des associés scientifiques internationaux, des chercheurs contractuels et, bon nombre de doctorants, dans les divers programmes d’enseignement M1 et M2 en économie écologique, éco- innovation et développement durable du Master SETE à l’OVSQ. — Un programme original et ambitieux, dans la continuité des projets expérimentaux avec des financements notamment européens depuis plus de 12 ans d’exploitation les TIC et les TICE numériques pour le développement des outils d’analyse et d’aide à la décision, des ressources pédagogiques interactives en-ligne, de systèmes de travail collaboratif, etc., et, aussi pour l’enseignement des principes de design et de bon usage de tels outils.
  19. 19. NOTE : Ces présentations sont présentées des plus récentes vers les plus anciennes. Il s’agit d’un collage de données en provenance de plusieurs sources avec de styles et de formats bien différents. Elles sont rassemblées « en vrac » néanmoins, afin d’offrir un apercç de la variété de projets de recherche appliqueé et de partenariast entretenue depuis 1995 dans l’espace européen. Nom duprojet EURBANLAB — Networking of ‘urban living laboratory’ clusters of eco- innovation across Europe, to accelerate the diffusion of innovative solutions for low-carbon, climate resilient cities Période et durée 2011-2014 (encore en cours) Lieux France et d’autres pays européens Client Climate KIC (programme multi-année financé par la Commission European) Principaux aspects du projet Outils internet de médiation de connaissances et d’évaluation multicritères des activités d’éco-innovation dans leur contexte territorial. L’éco-innovation est ici considéré comme le premier vecteur des stratégies de ‘croissance verte’ pour les économies européens, c’est-à-dire, des trajets caractérisés par une réduction d’émissions de gaz-à-effet de serre et une meilleure efficacité énergétique dans tous les secteurs dont transport, eau, agriculture, bâtiment… Poste occupé Team Leader REEDS (partenaire dans le projet européen) Activités accomplies Multicriteria evaluation methodology and Internet tools: Responsibility for design and implementation of the “Virtual Eco-innovation Fairground”, website and knowledge gateway for the EURBANLAB Project, a state of the art on-line system for knowledge sharing and for the Europe-wide performance benchmarking (ex ante and ex post multicriteria evaluation) of eco-innovation prospects in their territorial contexts (see: www.eurbanlab.com.) Nom du projet EJOLT — Environmental Justice, Organisations, Liabilites & Trade Période et durée 20011-2014 (encore en cours) Lieux Projet multi-partenaire de coopération internationale (Nord-Sud) Client Programme « Science in Society » du 7ème programme cadre de la Commission Européenne Principaux aspects du projet ou de la mission This project involves 23 members representing 20 countries throughout Europe, the African continent, Asia and South America. Half of the partners are Environmental Justice Organisations (EJOs), that is, civil society organisations who are locally or globally involved in conflicts over resource extraction or waste disposal. Academic and EJOpartners work together to build understanding and dissemination of the use of evaluation and communication techniques in order to prepare legal cases and policy recommendations to mitigate and minimise environmental damage as well as damage to human health. An original feature is the development of an Internet based Map of Environmental Injustice around the world. Seer website : www.ejolt.org Poste occupé Team Leader – partidipation de REEDS dans le projet Activités accomplies REEDS contributes with training materials and inputs to workshops on environmental justice, evaluation and several other aspects of EJOLT work (health impacts of radiation, oil and gas extraction and gas flaring, agrofuel and food security), in particular providing materials on methods and examples of participatory multicriteria assessment
  20. 20. Nom du projet ALARM — Assessing Large-Scale environmental Risks with tested Methods Période et durée 2004–2008 Lieux Projet intégré avec 60 partenaires à travers l’Europe Client 6ème programme cadre de la Commission Européenne Principaux aspects du projet ou de la mission Ce projet intégré subventionné par la Commission européenne dans le 6ème Programme Cadre, s’est déroulé sur une période de 60 mois (2004–2008) et regroupe plus de 50 partenaires (coordonné par Joseph Settle, UFZ, Allemagne). Le programme scientifique se focalise sur l’évaluation et la prospective des changements au niveau de la biodiversité, de la structure, du fonctionnement et de la dynamique des écosystèmes. Poste occupé Team Leader – partidipation de l’Equipe IACA du C3ED (partenaire dans le projet) Activités accomplies L’analyse socio-économique a engagé quatre équipes (l’Equipe IACA du C3ED avec le SERI, Sustainable Europe Research Institute, Autriche ; le SEIT, Estonian Institute for Sustainable Development, Estonie ; et l’UAB, Université Autonome de Barcelone, Espagne). Leur rôle était de contribuer à l’intégration des méthodes et des outils d’évaluation du risques et développera des instruments pour communiquer sur les questions de risques auprès des utilisateurs finaux et pour indiquer les options politiques possibles pour limiter de tels risques. L’évaluation en vue de la gouvernance de risques s’est organisée en termes des indicateurs de pressions environnementales et de changements (ou de risques de changement associés aux pressions environnementales) dans les « quatre dimensions du développement durable », moyennant des outils multimédia dont kerDST et le « Jardin Virtuel de la Biodiversité » (au sein du système modulaire KerALARM). Nom de la mission/projet SRDTOOLS — Methods and Tools for Evaluating the Contribution of Cohesion Policies to Sustainable Regional Development Période et durée 2004-2006 Lieur France et d’autres pays européens Client Commission européenne (6ème programme cadre) Principaux aspects du projet Le projet SRDTOOLS était financé par le 6ème Programme Cadre de la Commission européenne et s’est adressé aux enjeux de l’évaluation de l’efficacité des programmes et des politiques de développement régional sous l’optique de « développement durable ». Il s’agit d’un programme d’analyse à l’échelle régionale aussi bien dans plusieurs pays de la Communauté européenne que dans des pays « candidats », d’évaluation multicritères de scénarios des politiques de développement. L’évaluation de politiques et de programmes de développement organisée en termes des indicateurs de changements dans les « quatre capitaux » se complète par une activité de concertation de stakeholders pour une meilleure appréciation et une meilleure communication des enjeux. Poste occupé Team Leader C3ED-UVSQ (partner in the European project consortium) Activités accomplies Méthodologie et application des outils d’évaluation multicritères en ligne (kerDST) pour l’évaluation de projets de développement territorial contre des critères de la « soutenabilité forte ». Le projet européen SRDTOOLS était l’opportunité de démonstration de l’outil d’évaluation kerDST en ligne (voir http://kerdst.kerbabel.net) sur une diversité de projets de développement territorial dans de pays différents d’Europe. O'Connor, M., Bureau, P., Frame, B., Reichel, V., Spangenberg, J., & Sunde, C. (2006. ). Deliberative Sustainability Assessment. Multiple Scales, Multiple Stakeholders, Multidisciplinarity and Multiple Bottom Lines - A Methodological Study for Work Package WP6 of the SRDTOOLS Project. EC 6th Framework Programme, Contract No.502485 (2005-2006). (A Methodological Study for Work Package WP6 of the SRDTOOLS Project. EC 6th Framework Programme, Contract No.502485 (2005-2006). No. 2006-02 EN). Guyancourt: C3ED, UVSQ. O'Connor, M., Bureau, P., & Reichel, V. (2007). Deliberative Sustainability Assessment with the on line KerDST Deliberation Support Tool. Cahiers du C3ED(07-03), 19pp.
  21. 21. NOTE : Les deux projets multi-partenaires GOUVERNe et VIRTUALIS, présentés un peu inégalement ci-dessous, étaient coordonnés tous les deux par Martin O’Connor et, étaient les terrains de travail collaboratif européen qui permettaient à l’Equipe IACA du C3ED et plus tard REEDS de se lancer sur un programme permanent de développements multimédia, le programme ‘KerBabel’. VIRTUALIS — « Apprentissage social autour des enjeux environnementaux à travers l'utilisation des technologies interactives d'information et de communication » Projet subventionné par la Commission européenne 5ème Programme Cadre (« Société des Technologies de l'Information », Action Clé 1: Systèmes et Services pour les citoyens, n°IST-2000-28121). Il s’est déroulé sur une période de 36 mois (fin 2001 jusqu’au milieu de 2004), coordonné par Prof. Martin O'Connor (C3ED-UVSQ, France) avec la participation de 10 équipes à travers l’Europe. Rassemblant des spécialistes des technologies de l'information, du développement soutenable, de la modélisation environnementale, des politiques publiques et de la gouvernance, de la psychologie et de l'apprentissage à distance, son objectif principal est de développer des outils à l’aide des techniques multimédias innovantes d'apprentissage environnemental. Il s'agit d'organiser les connaissances scientifiques autour des enjeux de gestion et des risques environnementaux, pour des publics non scientifiques. Quatre domaines ont été sélectionnés : Agriculture, Pêche, Gestion de l'eau et Emissions de gaz à effet de serre. Quatre types d'outils ou de « fonctionnalité » sont élaborés : les baromètres personnels qui permettent la quantification des impacts environnementaux des modes de vie individuels ; les générateurs de scénarios qui visent l'exploration des changements de l'activité économique à travers l'usage durable des ressources ; les visites virtuelles (ou les environnements numériques interactifs) à l'intérieur desquels les apprentissages peuvent prendre place ; les jeux multi-agents, qui permettent aux individus d'appréhender les enjeux de gouvernance et d'accès à la ressource. Les prototypes ont été conçus afin de pouvoir les exploiter : (1) comme interface gratuite sur l'Internet, (2) comme des produits sur CDrom utilisables dans le contexte de l'enseignement et de l'apprentissage des citoyens, (3) comme concepts et produits de communication qui pourront être développés sur une base commerciale et professionnelle. DOUGUET J-M., O'CONNOR M., EWING J., KULJIS S., LANCELEUR P., LEGRAND F., SCHEMBRI P. (2004), ViViANE Users’ Manual (réalisé dans le cadre du projet européen ViRTUALiS (2001-2004), n°IST-2000-28121, coordonné par M. O’Connor (C3ED), pour le programme Société des Technologie de l’Information, l'Environnement, Commission Européenne dans le cadre du 5 ème PCRD), KerBabel Productions, C3ED, Université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines, Guyancourt, 113 pages (December 2004). O’CONNOR M. (2004) The KerBabel Indicator Dialogue Box: Generic Design Specifications for the “Indicator Dialogue Box” – Version 3, Rapport de Recherche du C3ED, Université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines, Guyancourt, décembre 2004. DOUGUET J-M., O'CONNOR M., LANCELEUR P., 2002, Architecture du logiciel ViViANE pour le domaine de l’agriculture, Livrable D.2.B.1 pour le Work Package 2B Programming and Multi-media, réalisé dans le cadre du projet européen ViRTUALiS (2001-2004), n°IST-2000- 28121, coordonné par M. O’Connor (C3ED), pour le programme Société des Technologie de l’Information, l'Environnement, Commission Européenne dans le cadre du 5ème PCRD, 38 pages, 2002. DOUGUET J-M., O'CONNOR M., LANCELEUR P., 2002, Conception & Structure du logiciel ViViANE pour le domaine de l’agriculture, Livrable D.2.A.1 pour le Work Package 2A ICT coneption & Design (Agriculture), réalisé dans le cadre du projet européen ViRTUALiS (2001-2004), n°IST-2000-28121, coordonné par M. O’Connor (C3ED) pour le programme Société des Technologie de l’Information, l'Environnement, Commission Européenne dans le cadre du 5 ème PCRD, 33 pages, 2002. O’CONNOR, M. (Coordinateur scientifique), DOUGUET, J.-M. & CHATENAY, S. (2003), Documentation Integrale du Projet VIRTUALIS (actualisation permanent pendant 2004) sous forme électronique, dans les « Jardins de Babel », voir le site KERBABEL. GOUVERNe — Guidelines for the Organisation, Use and Validation of information systems for Evaluating aquifer Resources and Needs Ce projet subventionné dans le cadre du 5ème Programme Cadre de la CE (« Energy, Environment and Sustainable Development », Contrat N° EVK1–CT-1999–00043) a été coordonné par Martin O’Connor au C3ED (début 2000 jusqu’à février 2003) et a impliqué huit partenaires européens. Il a développé des prototypes de systèmes multimédias et interactifs dite « d’aide à la délibération » (en anglais, Deliberation Support Tools) pour quatre études de cas concernant la gestion des ressources en eaux souterraines. Une « passerelle » entre les perspectives scientifiques et les préoccupations des stakeholders est constituée grâce aux interfaces conviviales en réalité virtuelle ainsi que des innovations méthodologiques (notamment la « Matrice de Délibération », « Foire aux Indicateurs »). Les DST offrent un support aux délibérations des décideurs et des stakeholders, dans la perspective d’une gouvernance concertative qui vise l'identification d’options de gestion innovantes et, dans la mesure du possible, des solutions coopératives aux conflits.
  22. 22. PEGASE — Pesticides in European Groundwaters: representative Aquifers & Simulation of possible Evolution scenarios (2000-2004) Ce projet subventionné dans le 5ème Programme Cadre de la CE (Energy, Environment and Sustainable Development, 2000/2004, Contrat N° EVK1-CT-1999-00028), coordonné par le BRGM (France) et engagent 11 partenaires à travers toute l’Europe) avait pour objectif de développer des modélisations prédictives de la contamination des six aquifères européens par les pesticides. Quatre types d’analyse étaient abordés : production de données, développement de modélisation de la contamination des nappes phréatiques par les pesticides, l'évaluation de la performance de ces modèles, l'évaluation socio- économique de scénarios alternatifs dans le contexte d'un développement durable. Le C3ED menait une activité de recherche impliquant divers acteurs sociaux (agriculteurs, utilisateurs de l'eau de la nappe phréatique) qui a abouti à la création d’un système multimédia interactif (« d’aide à la délibération » — voir : www.c3ed.uvsq.fr/KerPEGASE. DOUGUET J.-M., O'CONNOR M., 2003, Evaluation socio-économique des implications des scénarios alternatifs développés pour les aquifères retenus, Livrable n°21 pour le Work Package 4, réalisé dans le cadre du projet européen PEGASE (2000-2003), n°EESD-ENV- 99-1, coordonné par C. Mouvet (BRGM, France), pour la DG de l'Environnement, Commission Européenne dans le cadre du 5ème Programme Cadre de Recherche & Développement, 50p. DOUGUET J-M., O'CONNOR M., SCHEMBRI P., LANCELEUR P., ABDELLAOUI A., CHAKIRI M., 2003, Scénarios concernant un usage alternatif des pesticides pour les études de cas retenues, Livrable n°19 pour le Work Package 4, pour la DG de l'Environnement, Commission Européenne dans le cadre du 5èmePCRD réalisé dans le cadre du projet européen PEGASE (2000-2003), 36 pages, 2003. DOUGUET J.-M., O'CONNOR M., SCHEMBRI P., LANCELEUR P., 2003, Evolution possibles des concentrations de pesticides dans les aquifères retenus, Livrable n°20 pour le Work Package 4, réalisé dans le cadre du projet européen PEGASE (2000-2003), n°EESD-ENV- 99-1, coordonné par C. Mouvet (BRGM, France), pour la DG de l'Environnement, Commission Européenne. AQUADAPT — Strategic Tools to support Adaptative, Integrated Water resource Management under changing Conditions at Catchment Scale: A Co-evolutionary Approach (Outils stratégiques d'aide à la gestion intégrée et adaptative de la ressource en eau sous différentes conditions d'utilisation au niveau d'un bassin versant: une approche coévolutionniste) Ce projet financé par la Commission européenne dans le cadre du 5 ème Programme Cadre (Key Action "Sustainable Management and Quality of Water" n°EVK1-2000-22050) et coordonné par le Prof. Antonio Escarré de l'Université d’Alicante en Espagne, développe, dans une optique coévolutionniste, une évaluation de la planification stratégique et de la gestion des ressources en eau. Cette analyse s'effectue au niveau d'un bassin versant, dans le contexte de changement des caractéristiques d'offre et de demande de l'utilisation de l'eau. O’CONNOR, M. 2002, "Sustainable Development: Some Starting Points”, background paper for the project Strategic Tools to support Adaptative, Integrated Water resource Management under changing Conditions at Catchment Scale: A Co-evolutionary Approach", Projet financé par la Commission européenne dans le cadre du 5ème Programme Cadre, Key Action 1 "Sustainable Management and Quality of Water", n° EVK1-2000-22050, coordonné par le Prof. Antonio Escarré de l'University of Alicante, Espagne. CRITINC — Making sustainability operational: Critical Natural Capital and the implication of a strong sustainability criterion (1998–2001) Multi-partner research project contract (No.PL9702076, 1998-2000) with the DG XII of the European Commission (Coordinator: Prof. Paul EKINS). C3ED Scientific Leader : Prof. Martin O’CONNOR Other Researchers involved at the C3ED: Jean-Marc DOUGUET, Jean-François NOËL, Patrick SCHEMBRI O’CONNOR M., DOUGUET J.-M., "Treason in the Terroir ? Socio-economic significance of the degradation of French Critical Natural Capital", Working Paper 6 for the European Project N° PL9702076 , Making Sustainability Operational : Critical Natural Capital and the implications of a strong Sustainability Criterion (Coordination, P. Ekins, Keele University, UK), réalisé par le C3ED , St Quentin en Yvelines, France, 2000. DOUGUET J-M., NOËL J.F. & O'CONNOR M., "Systèmes de Valeurs et Appropriation du Capital Ecologique: Modes de Régulation de la Ressource en Eau en Bretagne", Cahier du C3ED n°00-08, 2000. DOUGUET J.M., O'CONNOR M., "Maintaining the Integrity of the French Terroir? Critical Natural Capital in its Cultural Context", Cahier du C3ED n° 01-01, 2001.
  23. 23. ITSAFE — Integrating Technological and Social Aspects of Foresight in Europe (2000-2002) Multi-partner research project contract with the DG XII of the European Commission, STPA Programme. C3ED Scientific Leader : Prof. Martin O’CONNOR Other Researchers involved at the C3ED: S. Faucheux, C. Hue FAUCHEUX S., HUE C., O'CONNOR M. (2002), “The Environment Dimension", contribution à "The ITSAFE Project – Integrating Technological and Social Aspects of Foresight in Europe. State-of-the-Art Report” publié comme Annex 4 du Rapport Final Integré, 64pp., December 2002, Report for the European Commission (STPA-2001-00010). EVE — ENVIRONMENTAL VALUATION IN EUROPE (CONCERTED ACTION 1997-2000) Multi-partner research network (1997-2000) under contract with the DG XII of the European Commission. Coordinator : Dr. Clive SPASH. C3ED Scientific Leader : Prof. Martin O’CONNOR Other Researchers involved at the C3ED: S. Faucheux, J.-M. Douguet O’CONNOR, M. (2000), Natural Capital, EVE Policy Brief No.3 (series editors C.L. Spash & C. Carter), Cambridge Research for the Environment, Cambridge (UK). O’CONNOR, M., A. STEURER, M. TAMBORRA (2000), Greening National Accounts, EVE Policy Brief No.9 (series editors C.L. Spash & C. Carter), Cambridge Research for the Environment, Cambridge (UK). VISIONS — INTEGRATED VISIONS FOR A SUSTAINABLE EUROPE (1998-2001) Multi-partner research project contract (1997-2000) with the DG XII of the European Commission. C3ED Scientific Leader : Prof. Sylvie FAUCHEUX Other Researchers involved at the C3ED: M. O’Connor, S.Allal, S. van den Hove O'CONNOR M., "Our Common Problems — ICT, the Prisoners'Dilemma, and the Process of working out. Reasonable Solutions to Impossible Environmental Problems", Cahier du C3ED n°00-06, 2000. • VALSE — VALUATION FOR SUSTAINABLE ENVIRONMENTS (1996–1998) Multi-partner research project contract (1997-2000) with the DG XII of the European Commission. Coordinator : Prof. Martin O’CONNOR. C3ED Scientific Leader : Prof. Martin O’Connor Other Researchers involved at the C3ED: Jean-François Noël, C. Héron, V. Boisvert, J. Tsang The VALSE research project, funded by the European Commission and carried out during 1996—1998, is a demonstration study for social processes and analytical methods for valuation of environmental amenities and natural capitals for conservation and sustainability policy purposes. Valuation and choice have been approached "from the point of view of complexity" — that is, in a multi-dimensional perspective reflecting the variety of scales over which a problem may be considered and the range of individual and collective interests that may be involved. O'CONNOR M. (ed., Project Coordinator), The VALSE Project: Full Final Report for EC DG-XII Contract CT96-0226, report EUR 18677 EN, produced by the European Commission Joint Research Centre, Ispra (Italy), 1998. Social Processes for Environmental Valuation: The VALSE Project, Summary Final Report to the DG-XII, European Commission, contract ENV4-CT96-0226, C3ED July 1998. O’Connor M. (1998), Walking in the Garden(s) of Babylon: An overview of the VALSE Project. Rapport de Recherche du C3ED, 44pages, Guyancourt.
  24. 24. Les trois projets européens ci-dessous étaient initiés avec la participation de l’équipe du laboratoire C3ED à l’Université de Paris I, sous le pilotage du Professeur Sylvie Faucheux. La responsabilité opérationnelle et scientifique pour le pilotage de la contribution de l’équipe et pour la rédaction de rapports était reprise progressivement avec la transition de l’ancien C3E vers l’UVSQ avec la mise en place du nouveau C3ED à partir de septembre 1995. GREENSTAMP — METHODOLOGICAL PROBLEMS IN THE CONSTRUCTION OF ENVIRONMENTAL ADJUSTED NATIONAL INCOME FIGURES (1994-1997) Multi-partner research project contract (n° EV5V-CT94-0363, 1994-1996) with the DG XII of the European Commission. C3ED Scientific Leader : Prof. Sylvie FAUCHEUX Researchers involved at the C3E/C3ED : S. Faucheux, M. O'Connor, J.F. Noël, G. Froger and S. Dwyer BROUWER R., O'CONNOR M. (eds.), Final Project Report: Methodological Problems in the Calculation of Environmentally Adjusted National Income Figures, Research Report for the European Commission DG-XII, Contract EV5V-CT94-0363, in 2 volumes, July 1997. BROUWER R., O'CONNOR M., Final Summary Report on "Methodological Problems in the Calculation of Environmentally Adjusted National Income Figures", Report to the European Commission Directorate General XII, Contract n° EV5V-CT94-0363, July 1997. FAUCHEUX S., FROGER G., O'CONNOR M. "The Costs of Achieving Sustainability: The Differences between Environmentally Collected National Accounts' and Sustainable National Income as Information for Sustainable Policy", available as Cahiers du C3ED (september 1994), Université de Paris I, Paris; and as Discussion Papers in Environmental Economics and Environmental Management n°94-10, University of York, Y01 5DD, England (October 1994). O'CONNOR M., (ed.), "Green National Income: Reconciling Monetary and Non-Monetary Information", numéro spécial, International Journal of Sustainable Development, vol. 2, n°1, 1999. CONSUMER'S LIFESTYLES AND POLLUTANT EMISSIONS (1994-1997) Multipartner project under contract (EC 1997-2000), Programme Environnement de la Commission européenne. C3ED Scientific Leader : Prof. Sylvie FAUCHEUX. Researchers involved at the C3E/C3ED : M. O’Connor, G. Ryan, P. Schembri, P. Meral, E. Zyla WEBER C., PERRELS A., O'CONNOR M., RYAN G., et al. Consumer's Lifestyle and Pollutants Emissions: Integrated Full Report, prepared by IER, ECN, C3ED under contract EV5V-CT94-0373 to EC DG-XII, produced at IER, Stuttgart. O'CONNOR M., RYAN G., SCHENK E., Structural Economy-Environment Simulation Modelling: Scenarios of Consumption and Emissions for the Netherlands and France, Research report prepared by the C3ED, Université de Versailles, for the European Commission DG-XII contract EV5V-CT94-0373, Consumers' Lifestyles and Pollutant Emissions. APPLICATION OF NON MONETARY PROCEDURES OF ECONOMIC VALUATION FOR MANAGING A SUSTAINABLE DEVELOPMENT (1992-1994) Multi-partner project under contrat (EC) with the Programme Environnement de la Commission des Communautés Européennes - DG XII, C3ED Scientific Leader : Prof. Sylvie FAUCHEUX Other researchers involved at the C3E: P. Schembri, P. Meral, E. Zyla, G. Froger, M. O’Connor. FAUCHEUX, SYLVIE & MARTIN O'CONNOR, `La Gestion et l'Evaluation du Capital Naturel,' Revue Française de Comptabilité 272 (November 1995), pp.63-70. FAUCHEUX S., O'CONNOR M. (as coordinating/contributing editors) Application of Non Monetary Procedures of Economic Valuation for Managing a Sustainable Development, Final Report: EC DG-XII Contract CT92-0084.

×