Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Lettre Roumanie Septembre 2019 Eastrategies.fr

90 views

Published on

Toutes l'actualités de la Roumanie rédigées par Eastrategies, société de conseil et d’accompagnement opérationnel spécialisée sur les marchés d’Europe de l’Est : #Roumanie, #Bulgarie, #Moldavie et #Serbie.

Published in: Economy & Finance
  • DOWNLOAD THAT BOOKS INTO AVAILABLE FORMAT (2019 Update) ......................................................................................................................... ......................................................................................................................... Download Full PDF EBOOK here { http://bit.ly/2m77EgH } ......................................................................................................................... Download Full EPUB Ebook here { http://bit.ly/2m77EgH } ......................................................................................................................... Download Full doc Ebook here { http://bit.ly/2m77EgH } ......................................................................................................................... Download PDF EBOOK here { http://bit.ly/2m77EgH } ......................................................................................................................... Download EPUB Ebook here { http://bit.ly/2m77EgH } ......................................................................................................................... Download doc Ebook here { http://bit.ly/2m77EgH } ......................................................................................................................... ......................................................................................................................... ................................................................................................................................... eBook is an electronic version of a traditional print book that can be read by using a personal computer or by using an eBook reader. (An eBook reader can be a software application for use on a computer such as Microsoft's free Reader application, or a book-sized computer that is used solely as a reading device such as Nuvomedia's Rocket eBook.) Users can purchase an eBook on diskette or CD, but the most popular method of getting an eBook is to purchase a downloadable file of the eBook (or other reading material) from a Web site (such as Barnes and Noble) to be read from the user's computer or reading device. Generally, an eBook can be downloaded in five minutes or less ......................................................................................................................... .............. Browse by Genre Available eBooks .............................................................................................................................. Art, Biography, Business, Chick Lit, Children's, Christian, Classics, Comics, Contemporary, Cookbooks, Manga, Memoir, Music, Mystery, Non Fiction, Paranormal, Philosophy, Poetry, Psychology, Religion, Romance, Science, Science Fiction, Self Help, Suspense, Spirituality, Sports, Thriller, Travel, Young Adult, Crime, Ebooks, Fantasy, Fiction, Graphic Novels, Historical Fiction, History, Horror, Humor And Comedy, ......................................................................................................................... ......................................................................................................................... .....BEST SELLER FOR EBOOK RECOMMEND............................................................. ......................................................................................................................... Blowout: Corrupted Democracy, Rogue State Russia, and the Richest, Most Destructive Industry on Earth,-- The Ride of a Lifetime: Lessons Learned from 15 Years as CEO of the Walt Disney Company,-- Call Sign Chaos: Learning to Lead,-- StrengthsFinder 2.0,-- Stillness Is the Key,-- She Said: Breaking the Sexual Harassment Story That Helped Ignite a Movement,-- Atomic Habits: An Easy & Proven Way to Build Good Habits & Break Bad Ones,-- Everything Is Figureoutable,-- What It Takes: Lessons in the Pursuit of Excellence,-- Rich Dad Poor Dad: What the Rich Teach Their Kids About Money That the Poor and Middle Class Do Not!,-- The Total Money Makeover: Classic Edition: A Proven Plan for Financial Fitness,-- Shut Up and Listen!: Hard Business Truths that Will Help You Succeed, ......................................................................................................................... .........................................................................................................................
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
  • Download or read that Ebooks here ... ......................................................................................................................... DOWNLOAD FULL PDF EBOOK here { http://bit.ly/2m6jJ5M } ......................................................................................................................... Download EPUB Ebook here { http://bit.ly/2m6jJ5M } ......................................................................................................................... Download Doc Ebook here { http://bit.ly/2m6jJ5M } ......................................................................................................................... .........................................................................................................................
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
  • accessibility Books Library allowing access to top content, including thousands of title from favorite author, plus the ability to read or download a huge selection of books for your pc or smartphone within minutes.........ACCESS WEBSITE Over for All Ebooks ..... (Unlimited) ......................................................................................................................... Download FULL PDF EBOOK here { https://urlzs.com/UABbn } .........................................................................................................................
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
  • accessibility Books Library allowing access to top content, including thousands of title from favorite author, plus the ability to read or download a huge selection of books for your pc or smartphone within minutes ,Download or read Ebooks here ... ......................................................................................................................... Download FULL PDF EBOOK here { http://bit.ly/2m6jJ5M }
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
  • If you want to download or read this book, copy link or url below in the New tab ......................................................................................................................... DOWNLOAD FULL PDF EBOOK here { http://bit.ly/2m77EgH } ......................................................................................................................... Download EPUB Ebook here { http://bit.ly/2m77EgH } .........................................................................................................................
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
  • Be the first to like this

Lettre Roumanie Septembre 2019 Eastrategies.fr

  1. 1. Eastrategies Page 1 Actualité macro-économique en Roumanie Popula on : 19,4 millions d’habitants PIB en 2017 : 186,6 milliards EUR PIB par habitant en 2017 : 9.440 EUR/habitant Croissance en 2017 : +7 % Croissance prévisionnelle en 2018 : +5,1 % Flux net d’IDE en 2016 : 4,517 milliards EUR Salaire minimum brut garan à par r du 1er décembre 2018 : 447 EUR (2.080 RON) Salaire moyen net mensuel, en juin 2019 : 665 EUR (3.142 RON) Taux d’infla on en 2017 : 1,3 % Taux de chômage en 2017 : 4,9 % Place de la France dans les échanges commerciaux : 3ème client, 4ème fournisseur Stock IDE français en 2017 : 4,6 milliards EUR, France – 4ème rang parmi les inves sseurs étrangers Cours EUR/RON au 20.09.2019 : 1 EUR = 4,7432 RON NOUVEAUTES Septembre 2019 Correspondant Bretagne Commerce Interna#onal, Fédéra#on des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas For#s
  2. 2. Eastrategies Page 2 Actualité poli#co-économique en Roumanie Elon Musk dit que Tesla « espère ouvrir bientôt en Roumanie » : Le célèbre entrepreneur Elon Musk, fondateur et PDG du fabricant de voitures électriques Tesla et de la compagnie de voyages dans l'espace SpaceX, a révélé le projet de Tesla d'entrer sur le marché roumain, après avoir lancé un débat sur TwiIer sur les similitudes entre les drapeaux roumain et tchadien. « Pourquoi n'y a-t-il pas plus de gens qui parlent de cela ? », A demandé Elon Musk, se référant à la Roumanie et au Tchad ayant le même drapeau et les mêmes couleurs. L’entrepreneur roumain Dragos Stanca, organisateur de la plus grande conférence technologique d’Europe du Sud-Est - Upgrade 100, a répondu à son message en invitant le PDG de Tesla à venir assister à la conférence et à parler de cela et des projets de son entreprise pour la région. « Nous espérons ouvrir bientôt en Roumanie! » Fut la réponse de Musk, sans plus de détails. Tesla a récemment commencé à accepter les précommandes de Roumanie, mais n’a pas de présence locale. Le tweet d’Elon Musk sur les drapeaux roumain et tchadien a ras- semblé près de 100 000 « likes », 3 600 commentaires et a été retweeté plus de 10 000 fois. Musk fait par e des 100 personnes les plus populaires sur TwiIer, avec plus d’adhérents que le président américain Donald Trump. (Source : lepe tjournal.com/Bucarest) Grand projet de construc#on d'un pont sur le Danube : L'Union européenne financera, avec 363 millions d'eu- ros, la construc on d'un pont sur le Danube à Braila, dans l'est de la Roumanie. Le projet devrait être achevé d'ici la fin de 2023. Le financement sera prolongé dans le cadre des Fonds européen de développement régional (FEDER), a annoncé la représentante de la CE à Bucarest. Le projet comprend également la construc on de routes de liaison pour améliorer les liaisons de transport de la mer Noire au nord-est de la Roumanie. Le contrat pour l'exécu on du pont a été signé en mars 2018 et sa valeur totale est de 540 millions d'EUR. Le contractant est l'associa on Astaldi SpA (Italie) - IHI Infrastructure Systems Co.Ltd (Japon). « Ce projet financé par l'UE améliorera clairement la qualité de vie dans la région grâce à des i néraires rou ers plus courts et plus sûrs. Grâce à des connexions plus simples vers la Moldavie et l'Ukraine, le projet de cohésion contribuera également à l'intensifica on des rela ons de l'UE avec ses voisins », a déclaré Johannes Hahn, com- missaire chargé de la poli que européenne de voisinage et des négocia ons sur l'élargissement et la poli que régionale. Ce projet, qui fait par e du réseau de transport transeuropéen, améliorera la connexion entre le nord du pays et la ville de Tulcea, le delta du Danube et le port de Constanta au sud. Ainsi, une fois le pont terminé, le trajet entre la Moldavie et Dobrogea devrait prendre 50 minutes de moins. (Source : lepe tjournal.com/Bucarest) Consomma#on : en Roumanie, la persistance des « doubles standards » : Deux ans après avoir été dénoncés par la Roumanie, la Slovaquie, la République tchèque, la Pologne, la Hongrie, la Bulgarie et la Croa e, les doubles standards alimentaires sont toujours en cours et la législa on européenne n’a pas changé. Près du quart des produits vendus en Roumanie ont une composi on différente de ceux commercialisés en Europe de l’Ouest. C’est une enquête de l’Agence na onale roumaine pour la protec on des consommateurs (ANPC) qui le con- firme. 22% des produits alimentaires testés (18 sur 79) présentent des différences de composi on par rapport à la version des mêmes produits vendus dans les pays riches de l’Union européenne. « Nous avons analysés les é queIes des produits. [Pour le même produit d’un même fabriquant,] il y a des différences dans les quan tés, NOUVEAUTES Septembre 2019 Correspondant Bretagne Commerce Interna#onal, Fédéra#on des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas For#s
  3. 3. Eastrategies Page 3 NOUVEAUTES Septembre 2019 Correspondant Bretagne Commerce Interna#onal, Fédéra#on des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas For#s dans la composi on, l’absence ou la présence d’ingrédients, des différences dans la propor on de certains in- grédients », a expliqué Paul Anghel, le directeur général d’ANPC, lors d’une conférence. (Source : courrierdesbalkans.fr) L'emploi automobile pèse deux fois moins lourd en France qu'en... Slovaquie et Roumanie ! C'est un fait, l'automobile fait vivre de très nombreuses personnes, dans tous les pays européens. Et si l'on a coutume de dire qu'en France, la « bagnole » fait vivre près d'un salarié sur dix (ce qui est inexact d'ailleurs), d'autres pays sont encore plus « automobilo-dépendants », comme la Slovaquie ou la Roumanie. C'est l'associa on européenne des constructeurs automobiles (ACEA) qui le dit. En publiant un graphique des chiffres 2017 (les derniers disponibles) représentant le poids des emplois directs liés à l'automobile par rapport à l'ensemble des emplois industriels, elle met en lumière que certains pays possèdent une propor on énorme d'emplois dans ce secteur. Et la France n'est pas spécialement placée haut dans ce classement des 28 pays de l'Union Européenne. Pour- tant, les poli ques ont souvent mis en avant l'importance de ce secteur dans l'emploi hexagonal. Nicolas Sarko- zy parlait en son temps de « 10 % de l'emploi total, en comptant les emplois induits ». Le CCFA (comité des cons- tructeurs français d'automobile) u lise, lui, le chiffre de 9 %. Soit plus de 2,3 millions d'emplois.
  4. 4. Eastrategies Page 4 NOUVEAUTES Septembre 2019 Correspondant Bretagne Commerce Interna#onal, Fédéra#on des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas For#s Mais la réalité est plus sage. Ces chiffres effarants ennent compte à la fois des emplois industriels de produc- on, mais aussi (et surtout !) des emplois induits ou indirects, comme ceux dans la distribu on auto, la répara- on, l'entre en rapide, la distribu on de carburant, la construc on et l'entre en des routes, les auto-écoles et même, dans certains cas, des journalistes spécialisés dans l'automobile ! Les chiffres de l'ACEA, eux, ne ennent compte que des emplois directs, rapportés aux emplois industriels, nous l'avons dit. Et à ce pe t jeu, la France n'est que 8e sur 26 pays, avec 7,7 % des emplois de son secteur industriel qui sont situés dans l'auto. La France est au 8e rang de l'emploi automobile direct en propor on, mais au 2e si l'on se fie aux chiffres bruts Elle est devancée de très loin par la Slovaquie et la Roumanie, pays pour lesquels la part est respec vement de 15,4 % et 15,3 %, soit deux fois plus que dans l'hexagone. C'est assez symptoma que du phénomène de déloca- lisa on des emplois industriels dans des pays à moindre coût de main-d’œuvre, qui a commencé à s'opérer il y a déjà une vingtaine d'années, et qui s'est accéléré ces dernières années. On remarque donc également que la France, malgré ses 4 marques na onales princi- pales Renault, Peugeot, Citroën et DS, est en dessous de la moyenne européenne, et est aussi devancée par des pays comme l'Espagne, l'Allemagne (évidemment), ou encore la Suède (plus étonnant). Par contre, un pays comme l'Italie, ou l'aIrait et la passion automobile sont forts, et qui possède plusieurs constructeurs na onaux, n'affiche que 4,4 % d'emplois directs dans l'industrie. Au-delà de ces chiffres « en propor on », qui meIent tout de même les choses en perspec ve, les chiffres bruts de l'emploi automobile, en nombre de salariés, remeIent la France en bonne place. Ainsi, elle arrive au deu- xième rang européen, avec 223 000 emplois di- rects, derrière la toute- puissante Allemagne et ses 870 000 emplois, et devant la Pologne (203 000), le Royaume-Uni (186 000) et la Roumanie (185 000), décidément toujours bien placée. CeIe évolu on des hiérar- chies au sein de l'UE ne risque pas de se figer, et la place de la France risque encore de descendre, vu la tendance de ces dernières années à l'évasion de la produc on vers des pays plus favorables en termes de coûts du travail. (Sources : autoactu.com, caradisiac.com)
  5. 5. Eastrategies Page 5 Sergueï Minassian a rencontré la Ministre roumaine des Affaires étrangères : L’Ambassadeur de la République d’Arménie en Roumanie, Sergueï Minassian, a rencontré la ministre roumaine des Affaires étrangères nouvelle- ment nommée, Ramona Nicole Mănescu, informe le Département de l’informa on et de la diploma e publique du Ministère des affaires étrangères. Les par es ont discuté des perspec ves d’élargissement de la coopéra on bilatérale entre l’Arménie et la Rou- manie sur la base d’une ami é séculaire entre les deux peuples. La ministre Mănescu a assuré que la Roumanie sou ent les efforts de la mission de coprésidence du groupe de Minsk de l’OSCE pour le règlement pacifique terme du conflit du Haut-Karabagh sur la base des principes du droit interna onal. Les ques ons liées aux rela ons bilatérales ont été discutées, la nécessité de renforcer les rela ons interparle- mentaires, la promo on des rela ons commerciales et économiques, le développement de la coopéra on dans les domaines de la culture et de l’éduca on, ainsi que l’intensifica on des contacts dans le secteur de la sécurité ont été soulignés. Les interlocuteurs ont souligné le rôle de la communauté arménienne de la Roumanie, qui con nue de par ciper ac vement à la fois au renforcement des rela ons bilatérales et à la préserva on de l’iden té arménienne. (Source : armenews.com) La popula#on a a>eint son niveau le plus bas depuis un siècle en Roumanie : La Roumanie comptait 19,4 mil- lions d'habitants au début de 2019, soit 125 500 habitants de moins qu'en janvier 2018. C'est la popula on la plus basse depuis 1967, a commenté Andrei Rădulescu, directeur de l'analyse macroécono- mique à Banca Transilvania, cité par Ziarul Financiar. L’augmenta on naturelle néga ve a été la principale cause de ce déclin, mais la migra on a également contribué à ceIe baisse. Au cours de l’année écoulée, le nombre de personnes décédées a dépassé le nombre de naissances de 75 729 personnes. Dans le même temps, 238 000 personnes ont émigré et 181 000 autres (immigrants) ont choisi de s'installer en Roumanie. Les immigrés sont les personnes qui s'installent depuis plus de 12 mois en Roumanie, qu'il s'agisse d'étrangers ou de Roumains ayant vécu plus de 12 mois ailleurs. De même, les émigrés sont ceux qui, ayant séjourné plus de 12 mois en Roumanie (qu'ils soient Roumains ou étrangers), choisissent de s'établir pendant plus de 12 mois à l'étranger. Par ailleurs, le processus de vieillissement démographique s'est approfondi, comme en témoigne l'augmenta on de la part de la popula on âgée (de 65 ans et plus). L'indice du vieillissement démographique est passé de 116,3 (le 1er janvier 2018) à 118,8 (le 1er janvier 2019) des personnes âgées à 100 jeunes. La part de la popula on âgée de 0 à 14 ans est restée à 15,6%, tandis que la part de la popula on âgée de 65 ans et plus a enregistré une augmenta on de 0,3 point de pourcentage, pour aIeindre 18,5%. (Source : lepe tjournal.com/Bucarest) De nouvelles mesures demandées pour protéger les forêts roumaines : Les ONG écologistes Agent Green, ClientEarth et EuroNatur ont déposé plainte auprès de la Commission européenne contre les autorités rou- maines pour « destruc on systéma que et délibérée de forêts séculaires dans les zones naturelles protégées de Roumanie, qui cons tuent les deux ers des forêts vierges de l'Union européenne (hors Scandinavie) », selon un communiqué de presse. Les organisa ons affirment que la société fores ère publique roumaine Romsilva mène des opéra ons d’exploita on fores ère dans les zones protégées Natura 2000 sans analyse appropriée de l’im- pact sur ces sites. NOUVEAUTES Septembre 2019 Correspondant Bretagne Commerce Interna#onal, Fédéra#on des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas For#s
  6. 6. Eastrategies Page 6 NOUVEAUTES Septembre 2019 Correspondant Bretagne Commerce Interna#onal, Fédéra#on des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas For#s « Dans de nombreux cas, les études d’impact sur l’environnement per nentes, qui devraient être effectuées au moment de la planifica on de l’exploita on fores ère, ont lieu des années après l’abaIage ou pas du tout », ont déclaré les défenseurs de l’environnement dans leur communiqué de presse. L'agent Green a même poursuivi Romsilva devant les tribunaux, demandant l'annula on des accords fores ers appliqués avant de mener à bien les procédures d'évalua on environnementale. « Depuis 12 ans que nous avons rejoint l'UE, des arbres sont coupés dans des zones protégées conformément à certains plans opéra onnels pour lesquels aucune évalua on d'impact environnemental n'a été réalisée. Mais Romsilva fait valoir que la législa on roumaine le permet, refusant de reconnaître que la biodiversité dans les zones protégées est en danger et le ministère de l'Environnement le tolère. Il est temps que la Commission eu- ropéenne intervienne », a déclaré Gabriel Paun, président de l'agent Green. Romsilva gère 22 des 29 parcs na- onaux et naturels de Roumanie. Toutes ces zones font par e du réseau européen Natura 2000 et relèvent des disposi ons des direc ves Habitats et oiseaux. Cependant, les ONG citent des experts juridiques qui affirment que les forêts domaniales ne respectent souvent pas les exigences légales de l'UE en ma ère de protec on de ces zones. « Si la viola on de la législa on européenne en Roumanie est autorisée à se poursuivre sans aucune conséquence, l'ensemble du système Natura 2000 est affaibli. Le drame en cours sur la conserva on de la na- ture en Roumanie est l'une des crises environnementales les plus pressantes en Europe, mais il est encore large- ment méconnu », a déclaré Gabriel Schwaderer, directeur exécu f d'EuroNatur. Suite à une plainte similaire déposée par Client Earth en 2018, la Cour de jus ce des Communautés euro- péennes a ordonné à la Pologne de verser 100 000 EUR par jour jusqu'à l'arrêt des compressions dans le parc na onal de Bialowieza, selon le même communiqué de presse. (Source : lepe tjournal.com/Bucarest) Un étudiant roumain remporte le prix Nobel junior 2019 en économie : L'étudiant roumain Ștefan Pricopie, diplômé de l'Université de Manchester, est le lauréat dans la sec on économique du Global Undergraduate Awards 2019, également connu sous le nom de « prix Nobel junior ». En juin dernier, Pricopie, 22 ans, a obtenu un diplôme du programme d’économie de la faculté de sciences sociales de l’Université de Manchester, avec men on très bien, a rapporté Edupedu.ro. Sa thèse, pour laquelle il a été récompensé, s'in tule « Educa on publique et l'exode des cerveaux ». Ștefan Pricopie est le fils de Remus Pricopie, ancien ministre de l'éduca on du cabinet de Victor Ponta et recteur de l'École na onale de sciences poli ques et d'administra on (SNSPA) de Bucarest. Il poursuit actuellement ses études dans le programme Data Science for Social Policies, également à l'Université de Manchester. En 2014, il a remporté la médaille de bronze aux Olympiades na onales de mathéma ques. En Roumanie, il a étudié au Collège na onal d'informa que Tudor Vianu et au Lycée théorique d'informa que de Bucarest. Il est également un fan d’échecs et a été membre du département des échecs du club de sport Otopeni pendant plus de dix ans. Yeartefan Pricopie a reçu ceIe année le prix du doyen pour ses réalisa ons à la faculté des sciences sociales. Les prix mondiaux de premier cycle récompensent les meilleurs travaux de premier cycle dans 25 disci- plines. Les récompenses sont placées sous le haut patronage du président irlandais, Michael D. Higgins, depuis 2012. Plus de 400 universitaires experts du monde en er ont évalué les 3 400 candidatures ceIe année et ont sélec onné les 25 lauréats, et les récompenses seront remises lors d'une cérémonie qui se endra en novembre à Dublin. (Source : lepe tjournal.com/Bucarest)
  7. 7. Eastrategies Page 7 NOUVEAUTES Septembre 2019 Correspondant Bretagne Commerce Interna#onal, Fédéra#on des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas For#s IKEA achète 80% de plusieurs parcs éoliens en Roumanie : Ingka Group, la société qui dé ent la majeure par e du système de franchise IKEA, acquiert, auprès de Vestas Wind Systems, une par cipa on de 80% dans sept en- tés éoliennes du sud-est de la Roumanie. Les parcs éoliens achetés pourraient produire l’énergie nécessaire pour 65 magasins IKEA ou 150 000 ménages en Roumanie. Bien que la transac on ait été signée, son achèvement est soumis à des approba ons légales, qui devraient avoir lieu fin octobre. L’acquisi on a été réalisée par la branche d’inves ssement du groupe Ingka, Ingka Investments, et vise 64 tur- bines d’une capacité totale de 171 mégawaIs. La performance combinée des parcs éoliens représente l'équiva- lent de la consomma on de plus de 65 magasins IKEA, soit 150 000 ménages en Roumanie, et dépasse la con- somma on de la chaîne d'approvisionnement IKEA en Roumanie. « Nous sommes ravis d'entrer sur le marché roumain des énergies renouvelables grâce à ceIe acquisi on. Le paquet de 80% sou ent notre objec f de générer autant d'énergie renouvelable que nous consommons, et l'inves ssement nous rapproche de l'aIeinte de notre objec f pour 2020 », a déclaré Krister MaIsson, direc- teur général d'Ingka Investments, Ingka Group . Le groupe Ingka possède et exploite maintenant 900 000 panneaux solaires et 534 éoliennes dans 14 pays. La Roumanie est le 14ème pays dans lequel le groupe Ingka inves t dans l’énergie éolienne. L'acquisi on la plus récente était un parc éolien en Allemagne. IKEA inves t également dans les startups. Par exemple, l’année dernière, une start-up estonienne, qui fait des jardins et des fermes de légumes pour les appartements et les bureaux, a reçu un inves ssement de 11 millions de dollars d’un groupe d’inves sseurs comprenant une chaîne de magasins IKEA et le propriétaire des appareils électroménagers Rowenta, Tefal et Moulinex. (Source : startupcafe.ro) Bulle#n juridique Droit des sociétés: bénéficiaire réel - Récent obliga#ons Avec un certain retard, le 21 juillet 2019 est entrée en vigueur la loi no 129 du 11 juillet 2019 sur la préven on et la luIe contre le blanchissement de capitaux et le financement du terrorisme (publiée au Journal Officiel no 589 du 18 juillet 2019). En effet, deux ans après la date limite du 26 juin 2017 fixée pour la transposi on par les Etats membres dans leurs législa ons na onales de la IVème Direc ve concernant la préven on de l'u lisa on du système financier aux fins du blanchiment de capitaux ou du financement du terrorisme, la loi no 129/2019 transpose la Direc ve (UE) 2015/849 du Parlement Européen et du Conseil du 20 mai 2015 et la Direc ve (UE) 2016/2.258 du Conseil du 6 décembre 2016. Cet acte norma f abroge aussi l’ancienne règlementa on na onale dans le domaine de la luIe contre le blanchissement de capitaux, notamment la Loi no 656/2002 sur la préven on et la luIe contre le blan- chissement de capitaux. Iden fica on du bénéficiaire réel de la société Aux termes de la nouvelle loi, le bénéficiaire réel est toute personne physique qui dé ent ou contrôle en dernier ressort le client et / ou la personne physique au nom duquel une transac on, une opéra on ou une ac vité est effectué.
  8. 8. Eastrategies Page 8 NOUVEAUTES Septembre 2019 Correspondant Bretagne Commerce Interna#onal, Fédéra#on des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas For#s - Le bénéficiaire réel des sociétés créées en vertu de la Loi des sociétés no 31/1990 Au sein d’une société, le bénéficiaire réel est la personne ou les personnes physiques qui, en dernier ressort, pos- sède(nt) ou contrôle(nt) la société du fait qu’il(s) exerce(nt) le droit de propriété directement ou indirectement sur un nombre d’ac ons ou de droits de vote suffisamment importants, afin de lui (leurs) garan r le contrôle ou bien la par cipa on au capital dans ceIe en té ou le contrôle par d’autres moyens. Ce critère est présumé rempli dans le cas d’une par cipa on dans l’ac onnariat à hauteur de 25% du capital. A tre de nouveauté, la loi no 129/2019 qui reprend les disposi ons de la Direc ve (UE) 2015/849, prévoit que si le bénéficiaire réel de la société ne peut pas être iden fié, le bénéficiaire réel de la société est la personne ou les personnes physiques qui assurent la direc on de ceIe en té (administrateur, CEO, etc.). - Le registre des bénéficiaires réels de la société Les en tés assujeges à inscrip on au Registre du Commerce, à l’excep on des en tés éta ques telles que régies autonomes ou sociétés na onales, ont l’obliga on de transmeIre, par l’intermédiaire de leur représentant légal, une Déclara on sur le bénéficiaire réel de la personne morale, en vue de l’inscrip on dans le Registre des bénéfi- ciaires réels tenu par l’Office Na onal du Registre du Commerce. Les délais à respecter sont les suivants: 1. Dans les 12 mois à par r de l’entrée en vigueur de la Loi – pour les sociétés déjà cons tuées; 2. A la date de l’immatricula on de la société – pour les en tés morales qui vont s'enregistrer après la date d’en- trée en vigueur de la loi; 3. Annuellement, dans les 15 jours suivant l’approba on des situa ons financières annuelles; 4. Dans les 15 jours suivant la date de toute modifica on des données d’iden fica on du bénéficiaire réel. La déclara on du représentant légal de la société comprendra : (i) les données d’iden fica on des bénéficiaires réels, ainsi que (ii) les modalités de contrôle de la personne morale. CeIe déclara on pourra être faite, soit direc- tement devant le représentant de l’Office du Registre du Commerce, soit par déclara on authen que. Les don- nées d’iden fica on du bénéficiaire réel sont: nom, prénom, date de naissance, code numérique personnel, série et numéro de l’acte d’iden té, citoyenneté, domicile ou résidence. L’organisa on et le fonc onnement du Registre des bénéficiaires réels des sociétés sera règlementé par le Re- gistre du Commerce dans les 120 jours de la date d’entrée en vigueur de la loi. Les mêmes disposi ons s’appliquent pour l’iden fica on des bénéficiaires réels de succursales. - Sanc ons L’inobserva on par le représentant légal de la société de l’obliga on de transmeIre la déclara on d’iden fica on du bénéficiaire réel représente une contraven on, punie d’une amende entre 5.000 lei et 10.000 lei. Dans certains cas, l’absence de déclara on peut aussi agrer la dissolu on de la société concernée, sur demande du Registre du Commerce. Dans ce cas la société dispose d’un délai de 30 jours pour régulariser sa situa on et transmeIre la déclara on concernant les données d’iden fica on du bénéficiaire réel. Iden fica on du bénéficiaire réel des associa ons et des fonda ons Comme suite à l’adop on de la Loi no 126/2019, les disposi ons de l’Ordonnance du Gouvernement no 26/2000 concernant les associa ons et les fonda ons ont aussi été modifiés, de sorte que le bénéficiaire réel de ces en tés est défini –comme dans le cas des sociétés – c’est-à-dire toute personne physique qui dé ent ou qui contrôle en dernier ressort le client et/ou la personne physique au nom de laquelle une transac on, une opéra on ou une ac vité est accomplie.
  9. 9. Eastrategies Page 9 NOUVEAUTES Septembre 2019 Correspondant Bretagne Commerce Interna#onal, Fédéra#on des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas For#s - Le bénéficiaire réel des associa ons et des fonda ons En ce qui concerne les associa ons et les fonda ons, la no on de bénéficiaire réel inclut: a. Les membres du Conseil Directeur, pour les associa ons, ainsi que les fondateurs et les membres du Conseil Directeur, pour les fonda ons; b. Les personnes ayant des fonc ons exécu ves, désignées selon la loi, par le Conseil Directeur de l’associa on ou de la fonda on; c. Les personnes physiques dans l’intérêt principal desquelles est créé ou fonc onne l’associa on ou la fonda- on ou, si celles-ci n’ont pas été iden fiées, la catégorie de telles personnes; d. Toute autre personne physique exerçant en dernier ressort, par tout moyen, le contrôle sur l’associa on ou la fonda on. - Le registre des bénéficiaires réels des associa ons et des fonda ons Les nouvelles modifica ons de l’Ordonnance du Gouvernement no 26/2000 introduisent aussi l’obliga on pour les associa ons et les fonda ons de communiquer au Ministère de la Jus ce, à travers une déclara on conclue sous forme authen que, les données d’iden fica on du bénéficiaire réel, dans les délais suivants: a. A la date de l’inscrip on dans le Registre des associa ons et des fonda ons; b. Annuellement, avant la date du 15 janvier; c. Dans les 30 jours suivant la date de toute modifica on par rapport aux données d’iden fica on du bénéfi- ciaire réel. Les informa ons concernant le bénéficiaire réel des associa ons et des fonda ons seront enregistrées dans un Registre central, tenu par le Ministère de la Jus ce pour les associa ons et les fonda ons. L’organisa on et le fonc onnement du Registre doit être règlementés par le Ministère de la Jus ce dans les 120 jours de la date d’entrée en vigueur de la loi. - Sanc ons Comme dans le cas des sociétés, la non-observa on par l’associa on ou la fonda on de l’obliga on de commu- niquer la déclara on d’iden fica on du bénéficiaire réel cons tue une contraven on punie d’une amende entre 200 lei et 5.000 lei. Dans certaines situa ons, la non-observa on de l’obliga on de déclarer peut agrer aussi la dissolu on de l’associa on ou de la fonda on. Ces en tés disposent elles aussi d’un délai de 30 jours de la date d’applica on de la sanc on contraven onnelle pour régulariser leur situa on et pour faire la déclara on concernant les données d’iden fica on du bénéfi- ciaire réel. Conclusion Tant dans le cas des sociétés, mais aussi dans le cas des associa ons et fonda ons, la loi indique uniquement les éléments qui doivent être inclus dans la déclara on concernant l’iden fica on du bénéficiaire réel. Les disposi- ons légales ne font aucune référence à la procédure de vérifica on du contenu de ceIe déclara on, qui de- vrait être donnée devant Notaire public ou bien devant le fonc onnaire auprès du Registre du Commerce (ce qui signifie que le notaire et/ou le fonc onnaire auprès du Registre du Commerce peuvent demander des docu- ments jus fica fs concernant la structure du capital social afin d’iden fier le bénéficiaire réel). Reste à voir si la loi sera suivie par d’autres actes norma fs qui détaillent la procédure de vérifica on du contenu de la déclara- on. (Source : lepe tjournal.com/Bucarest, gruiadufaut.com)
  10. 10. Eastrategies Page 10 NOUVEAUTES Septembre 2019 Correspondant Bretagne Commerce Interna#onal, Fédéra#on des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas For#s Entreprises françaises en Roumanie DACIA-RENAULT : Dacia Duster, un modèle exclusif pour la Roumanie À l’occasion de l’ouverture du nouveau centre de Design du Groupe Renault à Bucarest en Roumanie, son équipe Couleurs et Ma ères a laissé exprimer toute sa créa vité à travers un exercice de style : imaginer le Da- cia Duster dans sa version la plus extrême. Retour sur les grandes étapes de ce projet original. Le 28 juin dernier, le Groupe Renault a inauguré son nouveau siège en Roumanie, appelé « Renault Bucharest Connected », regroupant au sein d’un même bâ ment, un nouveau centre de Design ainsi que les fonc ons ingénierie et ter aires. Pour marquer le coup, le Groupe Renault a dévoilé une édi on spéciale du Dacia Dus- ter. Lancée à l’ini a ve de l’équipe Couleurs et Ma ères du Design, ceIe opéra on créa ve avait pour objec f de promouvoir le nouveau centre de Design, de démontrer tout le poten el de personnalisa on de Duster et de présenter le véhicule dans sa version la plus débridée. Duster est devenu l’un des modèles phares du Groupe, rencontrant un succès mondial avec plus de 2,8 millions d’unités vendues sous les marques Renault et Dacia depuis le lancement de la première généra on en 2010. C’est donc logiquement que ce SUV embléma que et comptant parmi les modèles les plus vendus de la marque Dacia, a été choisi pour ce projet. L’idée était d’u liser les valeurs de robustesse et d’évasion du véhicule pour le présenter sous un nouveau jour. Il s’agit d’un modèle de série sur lequel les équipes Design ont ajouté une nouvelle couleur jaune vive, des ac- cessoires après-vente et un s cker graphique. L’aspect tout terrain est exacerbé par les grandes roues larges et crantées. Le kit baroudeur (protec ons latérales de portes et élargisseurs d’ailes) renforce son caractère aven- turier. La nouvelle couleur met en valeur la carrure athlé que du véhicule et l’effet graphique du s cker lui donne ce côté frais et énergé que. A l’origine du projet : toute une phase de créa vité mise en œuvre par l’équipe Couleurs et Ma ères du nou- veau centre de Design du Groupe Renault en Roumanie, durant laquelle elle s’est interrogée sur la meilleure façon de marquer les esprits et susciter l’envie. La créa on de ce Duster a demandé 6 mois pendant lesquels l’équipe a travaillé sur un effet visuel impactant en s’inspirant des éclaboussures de boue sur la carrosserie. Le nom Duster en pochoir apporte un effet graphique fort et est associé à ce jaune vif et moderne, dans le but de créer un contraste important avec la teinte de caisse. Nous voulions un maximum d’effets avec un minimum de moyens : tout l’esprit Dacia. Jean-Philippe Salar, Di- recteur Renault Design Center Bucharest. Le véhicule est resté exposé au centre de Design pendant une semaine, et après un avoir reçu un accueil très favorable, il est aujourd’hui u lisé comme ou l de promo on par les équipes de la communica on en Rouma- nie. (Source : motorsactu.com)
  11. 11. Eastrategies Page 11 NOUVEAUTES Septembre 2019 Correspondant Bretagne Commerce Interna#onal, Fédéra#on des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas For#s ORANGE : EQual One permet à l'applica#on MyOrange d'Orange Roumanie de refléter la véritable Qualité de l'Expérience Client Orange Roumanie, l'opérateur leader avec plus de 10 millions de clients en Roumanie, a intégré la solu on EQual One de V3D. CeIe solu on permet à Orange Roumanie de fournir à ses clients une Qualité d'Expérience inégalée sur sa couverture réseau au quo dien, où qu'ils se trouvent, même à l'intérieur des bâ ments. La solu on EQual One dynamise l'app mobile Android MyOrange - de façon anonyme et après adhésion de l'u - lisateur - avec des mesures sur la qualité des réseaux reflétant ses performances telles quelles sont vécues par les clients au quo dien, tout comme l'accessibilité des données. Les données collectées contribuent à la créa on d'une carte de couverture complète et globale du réseau mo- bile d'Orange Roumanie, meIant en évidence les zones à améliorer. Ainsi, Orange Roumanie peut prioriser l'op- misa on de son réseau et ses inves ssements dans les régions qui importent le plus à leurs clients. EQual One permet une évalua on précise et fiable de l'expérience client directement depuis leurs mobiles, re- flétant en temps réel la sa sfac on client des services de l'opérateur et leurs réseaux sous-jacents. Cela permet de se concentrer sur ce qui compte vraiment pour le client final : la Qualité des Services, que ce soit là où ils pas- sent le plus de temps, ou les endroits qu'ils fréquentent quo diennement. « Offrir la meilleure expérience à nos clients est au coeur de nos préoccupa ons. La technologie EQual One nous permet d'améliorer en con nu le réseau Orange en fonc on des différents besoins de nos clients », commente Yves Mar n, Directeur Marke ng chez Orange Romania. Philippe Vial-Grelier, Managing Director V3D, a déclaré « Nous sommes ravis du renforcement de notre collabo- ra on avec Orange Roumanie. Grace à l'intégra on d'EQual One dans l'applica on mobile MyOrange, Orange donne véritablement à ses clients les moyens de devenir des co-créateurs de l'op misa on et de la planifica on des réseaux, car chaque expérience client compte ». A propos de V3D V3D appar ent à 100% à SolAtHome, éditeur de logiciels pour la maison numérique, proposant des logiciels offrant la meilleure expérience à leurs u lisateurs, de connec vité et de télévision payante pour la maison intel- ligente. Les produits de SolAtHome sont déployés par les grands opérateurs dans plus de 20 millions de foyers dans 18 pays. Spécialiste des technologies fixes et mobiles, les solu ons V3D permeIent aux opérateurs de réseaux de télé- communica ons de surveiller la véritable Qualité d'Expérience réseau (QoE) directement du point de vue des abonnés. CeIe approche, par rapport aux méthodes classiques de mesure de la performance des réseaux, présente des avantages techniques et commerciaux pour les différents services de l'opérateur, depuis les départements CEM et marke ng, jusqu'à l'exploita on du réseau, en passant par le service client. Le portefeuille de V3D se con- centre sur l'expérience client et la performance des réseaux mobiles. Grâce à l'exper se combinée de SolAtHome et V3D, les opérateurs réseaux bénéficient d'un accès, de bout en bout, sur toute la chaîne de valeur de l'Expérience Client, combinant l'exper se globale des réseaux. (Source : lelezard.com)
  12. 12. Eastrategies Page 12 NOUVEAUTES Septembre 2019 Correspondant Bretagne Commerce Interna#onal, Fédéra#on des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas For#s Étude sur le secteur de l'agriculture en Roumanie : Plus de 70% des Roumains ne travailleraient pas dans l'agricul- ture, mais plus de la moi é (64%) considèrent que le rôle de l'agriculture est essen el ou important, selon une étude en ligne commandée par World Vision Romania et citée par News.ro. « Plus du ers (35,23%) des Roumains qui u lisent Internet croient que l'agriculture joue un rôle essen el dans notre pays et 29,16% pensent que le rôle de ce secteur est important mais que son impact diminue, selon l'en- quête », selon le communiqué de presse Parmi les personnes travaillant dans l'agriculture ou envisageant de trouver un emploi dans ce secteur, près de 41% sont agrées par l'hor culture et plus d'un ers considèrent que le mé er d'apiculteur est aIrayant. Pendant ce temps, un peu plus de 27% préfèrent l'aménagement paysager. La même étude a également révélé que plus des trois quarts (76,85%) des personnes qui travaillent ou voudraient travailler dans le secteur agricole souhaiteraient exercer l'ac vité choisie en tant qu'entrepreneurs. Plus du ers des répondants es ment que les travailleurs agricoles n’ont pas besoin de trop d’éduca on. Selon eux, il n’est pas nécessaire que ces travailleurs ob ennent leur diplôme au collège ou dans une école professionnelle. L’agriculture joue un rôle très important dans l’économie roumaine. Par exemple, la produc on agricole du pays a aIeint 17,5 milliards d’euros en 2017, soit 4% de la pro- duc on agricole totale de l’Union européenne (UE), ce qui place la Roumanie au 8e rang des plus grandes puis- sances agricoles d’Europe. (Source : lepe tjournal.com/Bucarest) La Roumanie est le 8ème plus gros producteur agricole de l'UE (2018) : La produc on agricole de la Roumanie s'est élevée à 17,5 milliards d'euros en 2017, soit 4% de la produc on agricole totale de l'Union européenne (UE), selon Eurostat. La Roumanie se classait ainsi au 8e rang des plus grandes puissances agricoles d’Europe. Le pays a également enregistré la troisième plus forte augmenta on de la produc on agricole de l’UE l’année der- nière, de 13,2%, après l’Estonie (18,2%) et l’Irlande (13,6%). Dans l’ensemble, la produc on agricole de l’UE a augmenté de 6,2% en 2017, pour aIeindre 432,6 milliards d’eu- ros. La France affichait la produc on agricole totale la plus élevée parmi les États membres, avec 72,6 milliards d'EUR ou 17% du total de l'UE, en 2017. Elle était suivie par l'Allemagne (56,2 milliards d'EUR, soit 13%), l'Italie (55,1 mil- liards d'EUR, ou 13%), l'Espagne (50,6 milliards d’euros ou 12%), le Royaume-Uni (31,8 milliards d’euros ou 7%), les Pays-Bas (28,9 milliards d’euros ou 7%), la Pologne (24,9 milliards d’euros ou 6%) et la Roumanie avec 17,5 mil- liards d’euros, soit 4%). (Source : romania-insider.com) Bref aperçu sur l’agriculture roumaine
  13. 13. Eastrategies Page 13 NOUVEAUTES Septembre 2019 Correspondant Bretagne Commerce Interna#onal, Fédéra#on des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas For#s Année record pour l'agriculture en 2018 : la Roumanie se classe au premier rang des pays de l'UE pour la pro- duc#on de maïs et de tournesol : Le secteur agricole roumain a enregistré les meilleurs résultats de son histoire l'an dernier, avec des rendements record pour le blé, le maïs et le tournesol. La récolte totale de céréales en 2018 - environ 31 millions de tonnes - place la Roumanie à la troisième place dans l'Union européenne (UE), mais pre- mière pour la récolte de maïs pour la deuxième année consécu ve. Les données de l'Ins tut européen de sta s que montrent que la Roumanie occupe le troisième rang dans la pro- duc on céréalière de l'UE, après la France et l'Allemagne, avec 31,89 millions de tonnes. Cependant, les chiffres du ministère de l'Agriculture sont légèrement plus pondérés et n'indiquent que 30 millions de tonnes, dont 12 millions de tonnes de produc on de céréales en été. Pour le maïs, la Roumanie occupe pour la deuxième année consécu ve la première posi on dans l’UE avec une récolte totale de 19 millions de tonnes, en hausse de près de 33 % par rapport à 2017 et avec un rendement de 7,8 tonnes par hectare, devant la France 12,59 millions de tonnes ceIe année. La Roumanie produit près de 28% du maïs de l’Union européenne. Le plus gros producteur est Agricost (Insula Mare a Brailei), suivi de Comcereal Dolj et Transavia. En ce qui concerne la produc on de blé, la Roumanie occupe la 4ème posi on dans l'UE avec 10,27 millions de tonnes, soit une augmenta on de 2,36% par rapport à l'année dernière et une moyenne de 4,8 tonnes par ha. La récolte de tournesol a aIeint 3,35 millions de tonnes en 2018, en hausse de 15,01% par rapport à 2017, avec un rendement de 2,9 tonnes / ha. Ces données placent la Roumanie à la première place dans l’UE. L'année dernière a également été une bonne année pour les vignobles, avec une produc on de raisins supérieure de 74,08% par rapport à 2017, aIeignant 83 000 tonnes, avec un rendement de 9,4 tonnes / ha, tandis que le vin de raisin a augmenté de 13,3%, pour aIeindre 1,155 million de tonnes. La moyenne par hectare était de 6,7 tonnes. L'Organisa on interna onale de la vigne et du vin (OIV) a es mé à la fin du mois d'octobre que la Roumanie avait enregistré une augmenta on de 21% de sa produc on vi cole, qui aIeignait 5,2 millions d'hectolitres, un record par rapport à 2013, année record de 5,113 millions d'hectolitres. Par contre, il y avait des cultures avec une produc on plus faible en 2018. Pour l’orge, la récolte a chuté de 1,54%, le total aIeignant 1,87 million de tonnes, avec un rendement de 5,2 tonnes / ha ; pour l'huile de colza, la produc on a été de 1,51 million de tonnes, en baisse de 9,46%, pour un rendement de 2,3 tonnes / ha ; beIe- rave à sucre - 921 000 tonnes, soit une diminu on de 21,58% et une moyenne de 40,6 tonnes / ha ; pour les pommes de terre d'automne, la produc on était de 2,4 millions de tonnes (moins 10,03%) avec un rendement de 16,7 tonnes / ha. (Source : business-review.eu)
  14. 14. Eastrategies Page 14 NOUVEAUTES Septembre 2019 Correspondant Bretagne Commerce Interna#onal, Fédéra#on des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas For#s L’agriculture roumaine a la meilleure année de son histoire, avec une récolte de 8 milliards d’euros : La Rouma- nie traverse sa meilleure année agricole de son histoire. Une produc on record de blé et de maïs génère un chiffre d'affaires agricole proche de 8 milliards d'euros, selon les experts de KeysFin, dans une analyse de l'évolu- on des ac vités du secteur. Les données du ministère de l’Agriculture montrent que la produc on de blé de ceIe année dépasse de plus de 200 000 tonnes celle de l’année dernière, dépassant 10 millions de tonnes, tandis que le maïs représenterait entre 14,5 et 15 millions de tonnes, contre seulement 11,8 millions de tonnes récol- tées en France. Cela signifie que la Roumanie reprendra la couronne du plus grand producteur de maïs européen, selon les es - ma ons de l'Associa on générale des producteurs de maïs (AGPM). Le pays a également une bonne produc on d'orge, beaucoup plus élevée que l'an dernier. Selon les analystes de KeysFin, les performances spectaculaires du secteur agricole sont dues aux inves ssements importants dans ce secteur. « Des inves ssements importants ont été réalisés dans l'op misa on des flux de produc on, allant de l'u lisa on de semences efficaces à la ra onalisa on et à l'améliora on de la maintenance des cultures et à la récolte méca- nisée, y compris par le biais d'une surveillance par satellite. À bien des égards, l’agriculture roumaine a pris d’énormes progrès en ma ère de modernisa on, et les effets se manifestent chaque année dans la croissance des cultures », montrent les analystes de KeysFin. L'agriculture roumaine exploite actuellement environ 12 727 entreprises spécialisées dans la culture de plantes, qui ont généré plus de 64% de toutes les ac vités agricoles de l'année dernière. Plus de 3 247 entreprises (29% du chiffre d'affaires total) sont engagées dans l'élevage et 1 272 entreprises sont ac ves dans le secteur des ac vités agricoles mixtes, qui fournit 7,6% des ac vités agricoles totales. Selon les données de KeysFin, les entreprises du secteur agricole ont augmenté de 20,7% en 2017 par rapport à 2013 et de 6,8% par rapport à 2016, pour aIeindre 35 milliards de RON. En 2018, elles dépasseraient le niveau de 36 milliards de RON. « D'excellents résultats de produc on pour le blé et le maïs apporteraient une contribu on significa ve à ce re- cord, mais malheureusement, le secteur de l'élevage présentait des problèmes majeurs, où la peste porcine a considérablement affecté les affaires des producteurs et des distributeurs », déclarent les experts. Au-delà de la crise de la peste porcine, il est certain que l’intérêt pour l’agriculture grandit chez les inves sseurs. La preuve en est que le nombre d'entreprises a augmenté de plus de 7% par rapport à 2013, pour aIeindre 17 246 unités. De plus, 1 450 nouvelles entreprises ont été créées au cours des 7 premiers mois de 2018 (une pro- gression de 27% par rapport à la même période en 2017), mais près de 6 500 ont disparu, soit 33% de plus qu'au cours des premiers mois de 2017. Un processus de consolida on « L'agriculture roumaine est en train de se consolider, de nombreuses fusions et acquisi ons ayant eu lieu sur le marché au cours des 2-3 dernières années. Ce sont principalement des inves sseurs étrangers qui ont repris de vastes superficies de terres et de fermes, sou en logis que qui a permis le développement de ces cultures re- cords, malgré les problèmes de sécheresse », ont déclaré les consultants. Le nombre d'employés dans l'agriculture a augmenté de 6% par rapport à 2013 pour aIeindre 85 400, mais a di- minué de 2% par rapport à 2016. Fait intéressant, en 2017, le coût moyen par employé a augmenté beaucoup plus rapidement que la produc vité du travail, de 63,4% par rapport à 2013 et 18% par rapport à 2016, à 3 540 RON par employé.
  15. 15. Eastrategies Page 15 NOUVEAUTES Septembre 2019 Correspondant Bretagne Commerce Interna#onal, Fédéra#on des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas For#s La produc vité du travail dans ce secteur a marqué l'an dernier un gain de 14% par rapport à 2013 et de 9% supé- rieur à celui de 2016. Qui se trouve dans le Top 5 de l'agriculture roumaine ? Selon les données de KeysFin, les plus grandes entreprises agricoles roumaines sont situées dans les comtés de Timis (2,85 milliards RON), de Călăraşi (2,54 milliards RON), de Constanţa (1,93 milliard RON), de Buzău et de Satu Mare, avec une ac vité de 1,6 milliard RON. Agro-Chirnogi SA se trouve en tête du classement des producteurs avec un chiffre d'affaires de 880,6 millions de RON en 2017. Elle est suivie de Promat Comimpex SRL (541,5 millions de RON), Plantagro-Com SRL (439,7 millions de RON), Agricost SA (359,2 millions de RON) et Wine Solu ons Network SRL (284,2 millions de RON). Dans le top 5 des éleveurs, Smithfield SRL Roumanie occupe le premier rang avec un chiffre d'affaires de 920,1 millions RON, suivi par Transavia SA avec 531,5 millions RON, Agrisol Interna onal SRL (291,5 millions RON), Avi- cola Buzau SA (264,3 millions RON) et Avicarvil SRL (159,3 millions de RON). (Source : business-review.eu) Poli#que agricole Les sou ens financiers dont bénéficie la Roumanie depuis son adhésion à l’UE en 2007 sont essen els au déve- loppement de son secteur agricole. Pour la programma on 2014-2020, la Roumanie bénéficie d’un budget global PAC revalorisé à hauteur de 18,9 Md€ (+ 39 % par rapport à la période 2007-2013), dont 10,9 Md€ dédiés aux aides directes (+ 98 % par rapport à 2007-2013) et 8 Md€ de financement FEADER pour le développement rural (-  11 %), auxquels s’ajoute 1,2 Md€ de contribu on na onale. La Roumanie porte des posi ons proches de la France dans le cadre des négocia ons de la PAC post 2020, hormis sur les sujets de plafonnement des aides et de convergence. Elle ent par ailleurs à conserver la possibilité de mobiliser le régime de paiement unique à la surface (RUPS) et fait par e des États membres dont le montant des aides directes va augmenter jusqu’en 2019 dans le cadre de la convergence externe. Enfin, en tant que nouvel État membre, la Roumanie est autorisée à maintenir des paiements na onaux de transi- on (y compris aides directes) pour certains types de produc on. Le programme roumain de développement rural 2014-2020 donne la priorité à la compé vité économique des exploita ons agricoles (modernisa on des fermes, ac vités de transforma on, installa on), à la hausse du niveau de vie en milieu rural par la diversifica on des ac vités rurales (comme l’agrotourisme) et au développement économique durable des exploita ons agricoles et fores ères (incluant les paiements compensatoires pour les zones à contraintes naturelles et l’agriculture biologique). Accords interna#onaux La Roumanie est membre de l’UE depuis le 1er janvier 2007. Elle est également membre de l’Organisa on mon- diale du commerce (OMC), de l’Organisa on des Na ons unies pour l’alimenta on et l’agriculture (FAO), de l’Or- ganisa on interna onale de la vigne et du vin (OIV) et des organisa ons norma ves reconnues par l’accord SPS (accord sur les mesures sanitaires et phytosanitaires) de l’OMC : le Codex alimentarius, la Conven on interna o- nale pour la protec on des végétaux et l’Organisa on mondiale de la santé animale. La Roumanie est aussi membre fondateur de l’Organisa on interna onale de la francophonie (OIF). Le président de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) depuis mai 2017 est l’universitaire agronome roumain Sorin Cimpeanu, également recteur de la Faculté d’améliora on foncière et d’ingénierie de l’environnement au sein de
  16. 16. Eastrategies Page 16 NOUVEAUTES Septembre 2019 Correspondant Bretagne Commerce Interna#onal, Fédéra#on des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas For#s l’Université de sciences agronomiques et de médecine vétérinaire de Bucarest. La Roumanie ne fait pas par e des pays membres de l’OCDE. Rela#ons bilatérales Les rela ons bilatérales entre la France et la Roumanie sont importantes et fructueuses dans le domaine agri- cole et du développement rural, tant en termes d’échanges poli ques que sur le plan de la coopéra- on technique. Une rencontre bilatérale entre les Mi- nistres de l’Agriculture s’est tenue en février 2018 à l’occasion de la première visite européenne du Mi- nistre roumain en France. CeIe rencontre a permis de confirmer les proximités de vue sur la PAC post-2020 et de souligner l’importance de la coopéra on tech- nique dans le domaine agricole, intégrée au partenariat stratégique bilatéral qui a été renouvelé en 2018. Ce par- tenariat prévoit que les deux pays coopèrent sur les sujets transversaux agricoles et d’accompagnement des aides, et plus spécifiquement sur le secteur de l’élevage (ovin et bovin) et dans le domaine de la recherche. Le renouvellement permeIra également un renforcement de la coopéra on bilatérale dans le secteur fores er. En 2017, plus de 50 établissements d’enseignement agricole français ont réalisé au moins un projet de coopéra- on avec la Roumanie, dont 37 % d’établissements publics locaux (EPLEFPA), 30 % de lycées agricoles privés et 16  % d’écoles d’ingénieurs agronomes ou vétérinaires. Ces projets concernent des voyages d’étude, des mobilités académiques (périodes de forma on), des stages d’apprenants et de formateurs, des mobilités de personnel pour des échanges de pra ques, ou encore des partenariats stratégiques entre établissements. À tre d’exemple, l’EPLEFPA de Rethel et l’Université de sciences agronomiques et de médecine vétérinaire (USAMV) de Iasi sont liés par un partenariat historique (20 ans en 2018) qui permet chaque année la réalisa on de mobilités réciproques entre professeurs, personnels administra fs et étudiants. Dans la con nuité des ac ons menées par l’ISFRADA entre 2001 et 2016, le programme PERFA (Programme exé- cu f franco-roumain pour le secteur agro-alimentaire) réalise depuis 2016 un transfert concret de connaissances et de savoir-faire de la France vers la Roumanie. Ainsi, partenaire d’Agxecu ve Roumanie dans ce programme, l’Ins tut supérieur d’agriculture (ISA-Yncrea) de Lille envoie des enseignants à Bucarest pour former directement sur place des professionnels roumains ayant des responsabilités de management (minimum 3 à 5 ans d’expé- rience). Côté roumain, ces projets ont impliqué au moins 6 universités et 14 lycées. Parmi eux, un ou deux établissements roumains par cipent chaque année aux concours de jugement par de jeunes Européens (vins et animaux bovins) au Salon interna onal de l’agriculture de Paris. Enfin, depuis octobre 2017, une filière francophone en médecine vétérinaire est ouverte au sein de l’Université de sciences agronomiques et de médecine vétérinaire (USAMV) de Bucarest ; elle accueille de nombreux étudiants français. Un expert technique interna onal français est placé auprès du Ministère de l’enseignement en Roumanie et par- cipe aux échanges sur les rénova ons des forma ons, en travaillant notamment sur des échanges sur les pro- grammes. (Sources : Ministère de l’agriculture et de l’alimenta on, Ambassade de France en Roumanie, Banque mondiale, PNUD, Eurostat)
  17. 17. Eastrategies Page 17 NOUVEAUTES Septembre 2019 Correspondant Bretagne Commerce Interna#onal, Fédéra#on des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas For#s Chiffres clés sur le secteur agricole Surfaces cul#vées et produc#on obtenue en Roumanie en 2018 Source : Données INS – Produc on végétale pour les principales cultures Source : Eurostat Surface mille ha Produc#on moyenne Kg/ha Produc#on totale mille tonnes Blé 2.109,0 4.803 10.130,0 Maïs 2371,0 7740 18.353,0 Tournesol 1.098,0 2805 3.080,0 Cheptel en Roumanie, 2018 Mille têtes (animaux) Bovin 1.984,10 Caprin 1.539,30 Porcin 3.956,80 Ovin 10.154,40
  18. 18. Eastrategies Page 18 NOUVEAUTES Septembre 2019 Correspondant Bretagne Commerce Interna#onal, Fédéra#on des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas For#s Evénements
  19. 19. Eastrategies Page 19 NOUVEAUTES Septembre 2019 Correspondant Bretagne Commerce Interna#onal, Fédéra#on des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas For#s Notre Directeur Général de Eastrategies, Marc Pascal Huot, sera prochainement en déplacement pour des entre ens individuels avec des décideurs d'entreprises ayant des projets de développement en Europe de l’Est. Implanté en Roumanie depuis 29 ans, il a accompagné plusieurs centaines de dirigeants. Si cela rentre dans votre réflexion actuelle, vous pouvez rencontrer Marc Pascal Huot lors de son déplacement à Paris le 30/09 et 1/10. Les entreprises intéressées à le rencontrer peuvent prendre RDV avec lui au : 06 43 51 30 08 ; marc.huot@eastrategies.fr * COSMETICS BEAUTY HAIR (26 – 29.09.2019) : www.expocosmecs.ro Salon interna onal de produits et d’équipements pour la cosmé que, le soin du corps et la coiffure Lieu et organisateur : Bucarest, Romexpo SA MODEXPO II (26 – 29.09.2019) : www.modexpo.ro Salon interna onal de ssus tex les, vêtements, peausserie, pelleterie, chaussures et maroquinerie, accessoires Lieu et organisateur : Bucarest, Romexpo SA INDAGRA (30.10 – 3.11.2019) : www.indagra.ro Salon internaonal d’équipements et produits pour l’agriculture, l’élevage, la viculture et l’horculture Lieu et organisateur : Bucarest, Romexpo SA INDAGRA FOOD & CARNEXPO (30.10 – 3.11.2019) : www.indagra-food.ro Salon internaonal pour l’industrie alimentaire Lieu et organisateur : Bucarest, Romexpo SA EXPO DRINK (30.10 – 3.11.2019) : www.expodrink.ro Salon internaonal de vins et boissons alcoolisées et non alcoolisées Lieu et organisateur : Bucarest, Romexpo SA DENTA II (5 - 7.12.2019) : www.denta.ro Salon internaonal de produits et d’équipement pour la médecine et la technique dentaire Lieu et organisateur : Bucarest, Romexpo SA
  20. 20. Eastrategies Page 20 NOUVEAUTES Septembre 2019 Correspondant Bretagne Commerce Interna#onal, Fédéra#on des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas For#s Partenaires
  21. 21. Avec nous vers la réussite à l’interna onal ! Conseil en affaires, appui aux entreprises – prospec#on du marché, implanta#on, délocalisa#on, sous- traitance, recherche partenaires, exporta#ons … en Roumanie, Moldavie et Bulgarie La société Eastrategies, relais pour la FIM, Bretagne Commerce Interna#onal et BNP Paribas For#s, est présente sur le marché roumain depuis 20 ans et son ac vité consiste à proposer aux entreprises roumaines et étrangères des services de conseil de la plus haute qualité. Cabinet de Conseil faisant par d'un groupe de sociétés dont le dirigeant français est industriel en Roumanie, Moldavie, Bulgarie et République tchèque, nous meIons à votre disposi on une suite de services qui comprend : · Conseil en développement à l’interna onal · Etudes marke ng, prospec on du marché · Recrutement · Assistance implanta on, délocalisa on · Recherche de partenaires export/import, joint-venture · Recherches de sites de produc on · Recherche de sous traitants · Assistance Juridique · Assistance personnalisée aux PME · Recherche de synergie entre PME et grands groupes Marc Pascal HUOT Fondateur de Eastrategies, Directeur Général – Associé 17, rue C.A Roseg Secteur 2, Bucarest Roumanie PO BOX 22 - 103 Téléphone : +4021527016 Télécopie: +40215270310 Email : office@eastrategies.ro Site web : www.eastrategies.ro

×