enauêtes
REGION
Rhône-Alpes
L'USINENUMÉRIQUE
ESSAIMELOGICIELS
ETFORMATIONS
Ce dispositif mutualise des moyens logiciels de...
Undéficit de
main-d'œuvre qualifiée
« RechercheingénieursJava et
ingénieurs commerciaux.Emplois
à satisfaireimmédiatement....
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

20130711 cluster edit l'usine nouvelle_article_papier_interview

340 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
340
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
9
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

20130711 cluster edit l'usine nouvelle_article_papier_interview

  1. 1. enauêtes REGION Rhône-Alpes L'USINENUMÉRIQUE ESSAIMELOGICIELS ETFORMATIONS Ce dispositif mutualise des moyens logiciels de CAO, de FAOet de calcul auprès des PME rhônalpines. Celles-ci peuvent ainsi réaliser un prototype et valider un matériau ou un procédé. DENOTRECORRESPONDANT,VINCENTCHARBONNIER — aute d'avoir le bon logiciel, Patrice Flamand est p passé à côté de certaines affaires. Pour y remédier, I le bureau d'études qu'il dirige, spécialisé dans la fonderie aluminium, la plasturgie et le prototypage, s'est inscrit dans le dispositif d'Usine numérique de Rhône- Alpes. Cela lui permet d'avoir accès à la version premium de SolidWorks et de bénéficier de formations sur ce logiciel et sur le calcul de résistance mécanique. Formations qu'il a suivies avec d'autres membres de la grappe d'entreprises Mécabourg, issues de la filière mécanique, métallurgie et carrosserie industrielle de l'Ain. «Ce logicielm'ouvre de nouveaux marchés, note le gérant de 3D Init, à Chaneins (Ain).J'ai pu répondre par exemple au cahierdes charges d'un projetd'étrier d'équitation dont il fallaitcalculer la résistance et prédimensionner des pièces.» Après ce prêt qui pourrait se prolonger jusqu'à la fin de l'année, Patrice Flamand est plus que jamais convaincu de l'intérêt d'acquérir SolidWorks. Un achat qu'il avait dû reporter à la suite de la crise de 2008 et d'une forte baisse d'activité qui l'a contraint à licencier ses deux salariés. «Je vais l'acheter. Çavaut le coût», convientaujourd'hui legérant de 3 DInit,qui veut relancerl'activitéde son bureau d'études. 3 DInit est l'une des 20 entreprises qui participent àl'Usine numérique de Rhône-Alpes mise en œuvre par Espace numérique entreprises (ENE),une asso ciation fondée par le Medef, la CGPME, la Chambre de commerce et d'industrie de Lyonet la Chambre des métiers et de l'artisanat du Rhône pour «améliorer la compétitivitédesentreprises par un usage pragmatique du numérique». L'associa tion a complété sa politique de diffusion des technologies de l'information et de la communication dans les PME-PMI en mutualisant des moyenslogicielsde CAO, 3,5 milliards C'est, en euros, le chiffred'affaires de la filièrelogiciels et services en Rhône-Alpes, qui regroupe 33000 emplois dans plus d'un millierd'entreprises. La compétitivité des PME est améliorée par un usage pragmatique du numérique. Ici, une démonstration de réalité augmentée. de FAOet de calcul dont elle a acquis les licences avec le concoursfinancierde larégionRhône-Alpeset du GrandLyon. L'ENEassure la gestion et l'administration du dispositif Usine numérique. Deux chefs de projet accompagnent les entreprises, qualifient leurs besoins en amont, parfois avec l'appui de partenaires qui connaissent bien leur métier, le Cetim et l'Enise à Saint-Etienne, AIP Primeca (Atelier inter-établissements de productique et Pôle de ressources informatiques pour la mécanique)sur le campus de La Doua à Lyon.Ces partenaires ont des moyens et des compétences divers, en réalité virtuelle augmentée pour l'École nationale d'ingénieurs de Saint-Etienne, en laser track et en impri mante 3 D pour l'AIPPrimeca. « Une entreprise qui a besoin de tester des techniques de fabrication, des machines va pouvoir mobiliser ces moyens dans le cadre de l'Usine numé rique pour réaliserun prototype ouvalider un choix technique, un matériau ou un procédé »,explique AlbanKarnavos,l'un des deux chefs de projets de l'ENE. Le podologue Thierry Miolane a, lui, conçu des orthèses en polymère à partir d'une impression 3D faite par scan ner 3 D.Lemoule de ces semelles ortho- Tous droits de reproduction réservés Date : 11/07/2013 Pays : FRANCE Page(s) : 42-43 Rubrique : Enquêtes Diffusion : 37612 Périodicité : Hebdomadaire Surface : 168 %
  2. 2. Undéficit de main-d'œuvre qualifiée « RechercheingénieursJava et ingénieurs commerciaux.Emplois à satisfaireimmédiatement. » Cette annonce pourrait provenir de la filière numérique,plombée par lapénuriede cescompétences, les ingénieursformés dansles écolesde larégion étant attirés parfois par les sirènesde grands groupes américains ou n'ayant pas les qualifications spécifiques aux technologies innovantes [Saas et cloud Computing notamment]. Leur profil généraliste ne correspondpas au développement de projet, d'industrialisation et de standardisation deséditeurs de logiciel. De même, les ingénieurs commerciaux de haut niveauqui doivent êtrecapablesdediscuter avecles directionsopérationnelles d'entreprises font défaut. « Les écolesforment des généralistes qui n'ont pasd'appétence pour les produits logiciels », note Thierry Alvergnat, le directeur général du cluster Edit, qui anime la filière de l'édition de logiciels en Rhône-Alpes. Aussi,certains groupes, tel Visiativ, ont-ils pris la décision de s'implanter sur la plate-forme de Casablanca. L'éditeur lyonnaisa embauché 30 personnesau Marocpour combler sondéficit de main- d'œuvre qualifiée.À terme, les membresdu cluster Edit comptent beaucoupsur le projet d'université du logiciel,en gestation en Rhône-Alpes, avec les grandesécoles,les universités et lesoutien financier de la Régionet du GrandLyon,pour accroîtrel'offre de main-d'œuvre qualifiée,il pédiques plus légères, plus résistantes et adaptées à la forme des pieds a été réalisé en partenariat avecAxiatec, qui intervient avec d'autres sociétés privées dans ce processus d'accompagnement numérique. «Usine numérique n'est pas seulement un distributeur de jetons de prêt de logiciel,sou ligne Alban Karnavos. Ce dispositif consiste surtout à faire monter en compétences les entreprises qui y participent. » Pour tirer pleinement parti de ces outils, des sessions de formation sont organisées directement avec les éditeurs ou avec des centres spécialisés. Mutualisées, elles réunissent des techniciens de trois ou quatre entreprises, ce qui entraîne des échanges et des «effets collaboratifs» indéniables. Sensibiliser les TPE Autre brique qui complète ce dispositif: le programme Performance PME, plus axé sur la méthodologie de mana gement, avec le concours d'un consultant. Yvan Cuzin et Éric Teyssandier qui ont repris la société FP II début 2011 suivent ce programme depuis quatre mois,date àlaquelle ils se sont inscrits dans le dispositif Usine numérique. N'ayant pas les moyens financiers de remplacer leurlogiciel de FAO, ils vont pouvoir tester gratuitement deux logiciels pendant un an et former leurs salariés, avant de se déterminer sur leur investissement futur tout en peaufinant leurs méthodes de management. Ce sont des enjeux cruciaux pour leur entreprise d'usinage, dont le chiffre d'affaires subit les contrecoups de la crise. D'autres initiatives contribuent àla diffusion de pratiques numériques. Le groupe Visiativ a lancé, en février, une plate-forme communautaire, Lynkoa. Ce réseau social qui compte déjà plus de 3000 designers favorise le partage de savoir-faire, de fichiers, de trucs et astuces autour d'outils de CAOpour modéliser des pièces. «C'est un gros succès, se féliciteLaurent Fiard, le coprésident de Visiativ,spécialisé dans l'édition et l'intégration de logiciels. À l'horizon d'un an, on devrait avoir 25000 membres.» De son côté, la région Rhône-Alpes vient de lancer, avec la chambre régionale des métiers et de l'artisanat et l'Union professionnelle artisanale, un autre dispositif de sensibili sation et de diffusion du numérique destiné aux très petites entreprises, appelé Atouts numériques. L'objectif est d'inciter les TPE à inno ver par le numérique, d'en sensibili ser 5 000 et d'accompagner quelque 250 projets relatifs à une meilleure visibilité sur internet, à la sécurité informatique, à l'e-marketing, à lavente en ligne. Quinze entreprises ont déjà débuté un cyclede formation en Isère et dans le Rhône, h Tous droits de reproduction réservés Date : 11/07/2013 Pays : FRANCE Page(s) : 42-43 Rubrique : Enquêtes Diffusion : 37612 Périodicité : Hebdomadaire Surface : 168 %

×