Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Suivi mesure compensatoire - Chardonchamps (86) - 2017 – PCN

32 views

Published on

En 2016, un diagnostic environnemental assez complet a été réalisé sur le site de Chardonchamps (habitats naturels et flore, Chiroptères, Avifaune, Reptiles, Lépidoptères Rhopalocères, Orthoptères) dans le cadre des compensations réalisées en acquisition pour la LGV SEA.
Le suivi des espèces cibles à compenser sur ce site vise à caractériser les populations de ces espèces (taille, densité, répartition géographique, etc) et des habitats d’espèces avant la mise en place des mesures de restauration et de gestion. En 2017, le suivi a porté sur la caractérisation des populations et de l’habitat de l’Odontite de Jaubert, espèce cible à compenser dont des stations avaient été découvertes sur le tracé de la ligne LGV.
Le présent document rappelle dans un premier temps la méthodologie mise en œuvre pour le suivi de terrain. Dans un second temps, une présentation des données est réalisée, avec une description qualitative et quantitative des résultats. La dernière partie du document propose des actions de gestion adaptées à la préservation et au développement de l’espèce à compenser.

Published in: Environment
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Suivi mesure compensatoire - Chardonchamps (86) - 2017 – PCN

  1. 1. 14 rue Jean Moulin 86240 Fontaine-le-Comte 05 49 88 99 23 pc.nature@laposte.net Rapport réalisé pour le compte de : LGV SEA TOURS-BORDEAUX Suivi des coteaux calcicoles de Chardonchamps – Station d’Odontite de Jaubert (Migné Auxances et Chasseneuil-du-Poitou) Rapport de suivi – Résultats 2017
  2. 2. Rapport de suivi 2017 - Suivi des coteaux calcicoles de Chardonchamps – Station d’Odontite de Jaubert 2 Poitou-Charentes Nature Suivi des coteaux calcicoles de Chardonchamps – Station d’Odontite de Jaubert Rapport de suivi – Résultats 2017 Type de rapport : Compte-rendu 2017 Associations intervenantes Experts intervenants Vienne Nature Guenièvre DICEV Coordinateurs PCN Version du document Moea LARTIGAU Destinataires Date d’envoi Marion GOURAUD (LISEA) V1 le 22/12/2017 V2 le 17/01/2018 V3 le 11/04/2018
  3. 3. Rapport de suivi 2017 - Suivi des coteaux calcicoles de Chardonchamps – Station d’Odontite de Jaubert Poitou-Charentes Nature 3 Sommaire Sommaire ................................................................................................................... 3 1. Introduction ....................................................................................................... 4 2. Méthodologie...................................................................................................... 5 3. Eléments de localisation ..................................................................................... 8 3.1. Localisation de la zone d’étude......................................................................................... 8 4. Présentation et analyse des résultats ............................................................... 10 4.1. Caractérisation de l’habitat de l’Odontite de Jaubert......................................................... 10 4.2. Suivi de l’Odontite de Jaubert......................................................................................... 12 4.2.1. Analyse qualitative ............................................................................................ 12 4.2.2. Analyse quantitative .......................................................................................... 13 5. Préconisations de gestion................................................................................. 18 5.1. La friche calcicole du lieu-dit « Gratte-Loup »............................Erreur ! Signet non défini. 5.2. La pelouse calcicole du lieu-dit « Gratte-Loup »............................................................... 19 5.3. Les mosaïques de pelouse et les fourrés du lieu-dit « Les Hautes Landes »........................ 19
  4. 4. Rapport de suivi 2017 - Suivi des coteaux calcicoles de Chardonchamps – Station d’Odontite de Jaubert 4 Poitou-Charentes Nature Suivi des coteaux calcicoles de Chardonchamps – Station d’Odontite de Jaubert Rapport de suivi – Résultats 2017 1. Introduction Dans le cadre de la construction de la LGV SEA Tours-Bordeaux, et en application des arrêtés ministériels et inter-préfectoraux des 24 février et 21 décembre 2012, portant dérogation à l’interdiction de destruction d’espèces et d’habitats d’espèces animales protégées et de destruction d’espèces végétales protégées, le maître d’ouvrage a mis en œuvre des mesures environnementales. Il est alors tenu d’assurer le suivi de ces mesures environnementales, ainsi que le suivi des populations et des habitats d’espèces protégées impactées. Dans le cadre de ces mesures environnementales et plus particulièrement en ce qui concerne les mesures compensatoires, le maître d’ouvrage a réalisé une sécurisation foncière de sites de compensation, par acquisition ou par conventionnement. Dans ce contexte, les acquisitions sont rétrocédées au CREN (Conservatoire Régional des Espaces Naturels), qui organise des opérations de restauration, et met en place une gestion sur le long terme qui doit garantir à la fois la pérennité et l’additionalité prévue par la loi (les mesures compensatoires ne doivent pas se substituer aux dispositifs existants, mais bien représenter une « plus-value » environnementale). Les suivis scientifiques des sites sécurisés doivent évaluer l’efficacité de la gestion conservatoire mise en œuvre en faveur des espèces cibles. L’objectif est de savoir si le mode de gestion adopté permet d’atteindre les objectifs fixés en termes de compensation. Ces suivis apporteront également les éléments nécessaires à la réactualisation du plan de gestion. Le site d’acquisition de Chardonchamps est situé sur les communes de Migné-Auxance et de Chasseneuil-du- Poitou. La sécurisation foncière ainsi que le plan de gestion de ce site ne sont pas finalisés à ce jour. Cependant, il est apparu important de démarrer l’étude de ce site afin de pouvoir mettre en œuvre les différents suivis des espèces inféodées aux pelouses calcicoles et proceder à une phase test des protocoles proposés. En 2016, un diagnostic environnemental assez complet a été réalisé sur ce site de Chardonchamps (habitats naturels et flore, Chiroptères, Avifaune, Reptiles, Lépidoptères Rhopalocères, Orthoptères) dans le cadre des compensations réalisées en acquisition pour la LGV SEA.
  5. 5. Rapport de suivi 2017 - Suivi des coteaux calcicoles de Chardonchamps – Station d’Odontite de Jaubert Poitou-Charentes Nature 5 Le suivi des espèces cibles à compenser sur ce site d’acquisition s’inscrit dans le contexte réglementaire évoqué au premier paragraphe. Il vise à caractériser les populations de ces espèces (taille, densité, répartition géographique, etc) et des habitats d’espèces avant la mise en place des mesures de restauration et de gestion. En 2017, le suivi a porté sur la caractérisation des populations et de l’habitat de l’Odontite de Jaubert, espèce cible à compenser dont des stations avaient été découvertes sur le tracé de la ligne LGV. Afin de répondre à ces objectifs, le suivi, objet du présent rapport, s’appuie sur la note méthodologique interrégionale intitulée « Propositions de suivi des mesures environnementales liées à la construction et l’exploitation de la ligne LGV-SEA Tours-Bordeaux-Avril 2005 ». Le présent document rappelle dans un premier temps la méthodologie mise en œuvre pour le suivi de terrain. Dans un second temps, une présentation des données est réalisée, avec une description qualitative et quantitative des résultats. La dernière partie du document propose des actions de gestion adaptées à la préservation et au dévelopemment de l’espèce à compenser. 2. Méthodologie Le suivi réalisé s’est appuyé sur le protocole D24 (Figure 1) proposé dans la note méthodologique interrégionale intitulée « Propositions de suivi des mesures environnementales liées à la construction et l’exploitation de la ligne LGV-SEA Tours-Bordeaux-Avril 2005 » (Poitou-charentes Nature, 2015) avec quelques adaptations, notamment la « périodicité », compte tenu de la réalisation d’un suivi axé sur l’espèce à compenser et non sur l’habitat de pelouse et de la période de floraison tardive de celle-ci (fin août-mi septembre). Ce suivi a donc permis de caractériser l’habitat de l’Odontite de Jaubert, espèce protégée à compenser sur ce site, de localiser les stations et pieds de cette espèce et d’évaluer l’abondance de cette espèce. Par ailleurs, la recherche de la présence des stations et pieds d’Odontites s’est faite de façon systématique au sein de tous les milieux ouverts ou de lisières du site, excepté les prairies pâturées, trop enrichies pour accueillir l’espèce. De surcroît, dans le secteur des Hautes Landes, nous avons étendu nos prospections et comptages au delà des parcelles d’acquisition, au sein des terrains adjacents (carte 1), ce qui pourra être utile pour prioriser les éventuelles futures acquisitions. Chaque station a été cartographiée et repérée avec précision au GPS et un comptage précis du nombre de pieds a été réalisé. Les données de terrain ont été relevées les 30 et 31/08/2017, en pleine période de floraison de l’Odontite de Jaubert. Figure 1 : Protocole de suivi de la végétation des pelouses calcicoles sur les sites de compensation – extrait de la note méthodologique d’avril 2015 D24 SUIVI DE LA VEGETATION DES PELOUSES CALCICOLES SUR LES SITES DE COMPENSATION Suivi des mesures compensatoires 1-FINALITE
  6. 6. Rapport de suivi 2017 - Suivi des coteaux calcicoles de Chardonchamps – Station d’Odontite de Jaubert 6 Poitou-Charentes Nature Habitat(s) / Flore concernés Végétation des pelouses calcicoles Contexte Ce suivi s'inscrit dans le cadre de l'article 23 des arrêtés inter-préfectoraux des 24 février et 21 décembre 2012 : "Un suivi des populations et des habitats d'espèces protégées impactées par la construction et l'exploitation de la Ligne à Grande Vitesse Tours-Bordeaux devra être réalisé pendant la durée de la concession." "Les protocoles de suivi pour les mesures de compensation [...][seront] fondés notamment sur des indicateurs biologiques [...]." Objectifs L’objectif du suivi est d’évaluer la réussite des opérations de restauration et de gestion de l'habitat, notamment en tant qu’habitat d’espèces cibles à compenser. Hypothèse de départ Les mesures de gestion et de restauration mises en œuvre permettent de recréer ou d'améliorer des habitats favorables aux espèces de faune et de flore inféodées aux pelouses calcicoles. Indicateurs de suivi → Cortège floristique quantifié → Structure de la végétation → Densité ou nombre d'individus pour les stations de flore protégée → Evolution paysagère Zone géographique Sites de compensation ‘pelouses calcicoles’ 2-MODALITES DE MISE EN ŒUVRE Maîtrise d'ouvrage LISEA Opérateur(s) Vienne Nature/ DSNE/ Charente Nature/ Nature Environnement 17/ SEPANT/ CEN Centre / CEN Aquitaine Partenaires / Synergies et mise en réseau d'action / 3-MODALITES OPERATIONNELLES Echantillonnage Suivi exhaustif de l'ensemble des sites de pelouses calcicoles (un échantillonnage pourra être réalisé si le nombre de sites de compensation devient trop important). Protocole Cartographie des habitats → Relevés phytosociologique à réaliser selon la méthode scientifique de Braun- Blanquet au niveau de placettes de suivi de 5x5m. 3 placettes sont tirées aléatoirement par type de faciès (ou type d'habitat) au sein de la parcelle gérée. Chaque coin de placette est localisé par GPS. La méthode de Braun-Blanquet est basée sur : • Une description de la placette : contexte topographique, nombre et hauteur des strates herbacées et pourcentage de recouvrement de chacune des strates, pente, exposition, hauteur par rapport à l'eau ;
  7. 7. Rapport de suivi 2017 - Suivi des coteaux calcicoles de Chardonchamps – Station d’Odontite de Jaubert Poitou-Charentes Nature 7 • L'inventaire de l'ensemble des espèces ; • L'évaluation de l'abondance relative de chacune des espèces à l'aide de 7 classes d'abondance (i : individu isolé, + : individu à faible recouvrement ; 1 : espèce à recouvrement d'environ 10 %; 2 : espèce à recouvrement jusqu'à 25 % ; 3 : espèce à recouvrement supérieur à 25 % jusqu'à 50 %; 4 : espèce à recouvrement supérieur à 50 % jusqu'à 75 %; 5 : recouvrement quasi-monospécifique) ; • La description de leur sociabilité au sein de la placette à l'aide de 7 catégories de distribution (1 : espèce répartie de manière homogène ; 2 : en touffe ; 3 : en population serrée dans une partie du quadrat ; 4 : population dense ; 5 population quasi- monospécifique). → Caractérisation des habitats selon la typologie EUNIS ou CORINE et cartographie à l’échelle de la parcelle suivie. L’interprétation devra notamment permettre l'évaluation de l'état de conservation des habitats par comparaison avec des cortèges floristiques de référence. → Passage à réaliser entre le 1er mai et le 31 juillet, selon la teneur en eau du sol de la parcelle, son inondabilité et les conditions météorologiques annuelles. Suivi des stations de flore protégée Prospection de l'ensemble de la parcelle, localisation GPS et cartographie des stations au sein de la parcelle. Estimation de la taille des populations : → Pour les fortes populations : estimation de la densité (possibilité de délimiter des sous-ensembles de densité significativement différente) → Pour les petites populations : comptage des individus (pieds). Suivi photographique Cf. fiche D28 Matériel GPS, bornes métalliques, appareil photographique, boussole Périodicité J F M A M J J A S O N D Durée et fréquence N = première année de mise en œuvre des mesures de gestion Fréquence du suivi : N-1, N+1, N+3, N+5 puis tous les 5 ans Contraintes et points de vigilance Qualité et pérennité de la localisation des placettes au sein de la parcelle : une attention particulière doit être portée à la capacité à retourner exactement sur la placette les années suivantes. Procédures administratives Pas de procédures particulières
  8. 8. Rapport de suivi 2017 - Suivi des coteaux calcicoles de Chardonchamps – Station d’Odontite de Jaubert 8 Poitou-Charentes Nature Evaluation du temps Evaluation du temps par an et par habitat homogène : Première année : → Mise en place / préparation / repérage : 0,5j Chaque année : → Relevés : 1j (+0,5j en cas de suivi espèce protégée) → Saisie des données, cartographie, synthèse et analyse : 1 j TOTAL: 2,5 jours la première année et 2 jours les années suivantes par an et par habitat 3. Eléments de localisation 3.1. Localisation de la zone d’étude La zone d’acquisition « Chardonchamps » est située à cheval sur les communes de Migné-Auxances et Chasseneuil-du-Poitou à 6 km au nord de Poitiers (86) et entre 40 m et 2,5 km du tracé de la ligne LGV Tours- Bordeaux. Les surfaces suivies ou « zones de prospection » (carte 1) du site de « Chardonchamps » se situent au sein de cette zone d’acquisition. Deux secteurs peuvent être distingués : 2 parcelles du lieu-dit « Gratte-Loup » (Migné- Auxances) et 7 autres entités au lieu-dit Les Hautes Landes (Chasseneuil-du-Poitou) pour un total d’environ 20 hectares.
  9. 9. Rapport de suivi 2017 - Suivi des coteaux calcicoles de Chardonchamps – Station d’Odontite de Jaubert Poitou-Charentes Nature 9 Carte 1 : Zones de prospection de l’Odontite de Jaubert Odontites jaubertianus
  10. 10. Rapport de suivi 2017 - Suivi des coteaux calcicoles de Chardonchamps – Station d’Odontite de Jaubert 10 Poitou-Charentes Nature 4. Présentation et analyse des résultats 4.1. Caractérisation de l’habitat de l’Odontite de Jaubert Un relevé phytosociologique a été réalisé au sein de la pelouse du lieu-dit « Gratte-Loup » dans une zone où l’Odontite de Jaubert présentait une abondance non négligeable soit un coefficient d’abondance/dominance de Braun-Blanquet (coeff A/D) de 2 (cf. Annexe 1 la légende de l’échelle de Braun-Blanquet). Au sein de la formation végétale étudiée, le cortège floristique relevé présentait 19 espèces de plantes (cf. annexe 1). Parmi celles-ci : - 7 sont caractéristiques des pelouses calcicoles : Carlina vulgaris L. Carline commune Erigeron acris L. Vergerette âcre Eryngium campestre L. Panicaut champêtre Poterium sanguisorba L. Petite pimprenelle Ononis natrix L. Bugrane fétide Seseli montanum L. Séséli des montagnes Lotus corniculatus L. Lotier corniculé - 8 des ourlets, friches ou fourrés arbustifs : Origanum vulgare L. Origan commun Coronilla varia L. Coronille bigarrée Hypericum perfoliatum L. Millepertuis perfolié Achillea millefolium L. Achillée millefeuille Daucus carota L. Carotte sauvage Cornus sanguinea L. Cornouiller sanguin Rosa arvensis Huds. Rosier des champs Rubus sp. Ronce Avec une forte abondance pour l’Origan commun (coeff A/D de 3). Les autres stations d’Odontite répertoriées sur cette pelouse comportent les mêmes espèces et le même type de faciès : lisière de fourrés ou zones embroussaillées clairsemées, dotées de ligneux de moins de 0,5 mètre de haut (hauteur moyenne de notre rélévé = 0,17 m). Lorsque quelques pieds seulement sont présents, ils se localisent le plus souvent sous le couvert de ligneux (Cornouiller sanguin essentiellement).
  11. 11. Rapport de suivi 2017 - Suivi des coteaux calcicoles de Chardonchamps – Station d’Odontite de Jaubert Poitou-Charentes Nature 11 Emplacement du relevé phytosociologique avec présence d’Odontites jaubertianus – lieu dit « Gratte-Loup » (Photo : Dicev G. Vienne Nature) D’après la composition floristique du relevé végétal et des abondances respectives de ses espèces, l’Odontite de Jaubert semble donc inféodée aux milieux pelousaires marqués par une évolution notable vers l’ourlet. Station d’Odontites jaubertianus au sein de l’ourlet calcicole – lieu dit « Gratte-Loup » (Photo : Dicev G. Vienne Nature) Station d’Odontites jaubertianus au sein de l’ourlet calcicole – lieu dit « Gratte-Loup » (Photo : Dicev G. Vienne Nature)
  12. 12. Rapport de suivi 2017 - Suivi des coteaux calcicoles de Chardonchamps – Station d’Odontite de Jaubert 12 Poitou-Charentes Nature Il faudra ainsi prendre en compte les préférences écologiques de l’Odontite de Jaubert dans le cadre des actions de restauration et de gestion. Et ainsi ne pas gérer la pelouse en faveur du bon état de conservation de celle-ci (faible recouvrement des espèces d’ourlets, de friches et de fourrés) mais en faveur de cette espèce à compenser. Il s’agira donc d’adapter la fréquence de fauche ou de débroussaillage pour le maintien de cette espèce de lisière. 4.2. Suivi de l’Odontite de Jaubert 4.2.1. Analyse qualitative Sur l’ensemble du site d’étude, deux secteurs accueillent l’Odontites de Jaubert. Il s’agit de la pelouse de « Gratte-Loup » et de celles des « Hautes Landes ». Odontite de Jaubert – lieu dit « Gratte-Loup » (Photo : Dicev G. Vienne Nature) Malgré des recherches approfondies en pleine période de floraison de l’espèce, aucun pied n’a aujourd’hui été observé sur la friche vivace calcicole du lieu-dit « Gratte-Loup » ayant fait l’objet de travaux d’aménagement en faveur de l’espèce (décapage, dépôt et régalage de terre issue d’une ancienne station d’Odontite qui se trouvait sur le tracé de la LGV).
  13. 13. Rapport de suivi 2017 - Suivi des coteaux calcicoles de Chardonchamps – Station d’Odontite de Jaubert Poitou-Charentes Nature 13 De la même façon, aucun pied non plus n’a été observé dans les secteurs de pelouses trop embroussaillées ou au sein des fruticés des « Hautes Landes ». 4.2.2. Analyse quantitative Afin de suivre l’évolution de la taille des populations de l’Odontite de Jaubert au sein des deux lieux-dits du site en termes d’abondances et de répartition géographique, un état des lieux précis concernant la localisation et la délimitation des stations de l’espèce ainsi qu’un dénombrement exhaustif des pieds sur chaque station cartographiée (cartes 2 et 3) ont été réalisés. Ainsi, 1939 pieds d’Odontite de Jaubert ont été comptabilisés au lieu-dit « Gratte-Loup » (ouest du site) sur une aire totale d’environ 0,2 ha et 121 pieds au lieu-dit « Les Hautes Landes » dans la partie est du site sur une surface plus vaste, d’environ 1,4 ha. Il est intéressant de noter que tous les pieds trouvés lors de nos prospections dans des zones envahies par le Brachypode penné se localisent au sein de faciès rajeunis par les grattis de lapins et qu’aucun pied n’a été observé dans les secteurs trop denses en cette espèce. Odontites de Jaubert, autour du grattis de lapin et en limite de la zone à Brachypode penné – lieu dit « Les Hautes Landes » (Photo : Dicev G. Vienne Nature) Par ailleurs, afin d’aider le gestionnaire, nous avons en même temps recensé et localisé les pieds d’Odontite rouge Odontites vernus, souvent encore en fleur lors de notre passage, pour éviter les confusions avec d’éventuelles nouvelles localisations d’Odontite de Jaubert (carte 4).
  14. 14. Rapport de suivi 2017 - Suivi des coteaux calcicoles de Chardonchamps – Station d’Odontite de Jaubert 14 Poitou-Charentes Nature Corolle rose de l’Odontite rouge – lieu dit « Les Hautes Landes » (Photo : Dicev G. Vienne Nature) Feuille à quatre dents de l’Odontite rouge – lieu dit « Les Hautes Landes » (Photo : Dicev G. Vienne Nature)
  15. 15. Rapport de suivi 2017 - Suivi des coteaux calcicoles de Chardonchamps – Station d’Odontite de Jaubert Poitou-Charentes Nature 15 Carte 2 : Stations d’Odontite de Jaubert Odontites jaubertianus – lieu-dit « Gratte-Loup »
  16. 16. Rapport de suivi 2017 - Suivi des coteaux calcicoles de Chardonchamps – Station d’Odontite de Jaubert 16 Poitou-Charentes Nature Carte 3 : Stations d’Odontite de Jaubert Odontites jaubertianus – lieu-dit « Les Hautes Landes »
  17. 17. Rapport de suivi 2017 - Suivi des coteaux calcicoles de Chardonchamps – Station d’Odontite de Jaubert Poitou-Charentes Nature 17 Carte 4 : Stations d’Odontite rouge Odontites vernus– lieu-dit « Les Hautes Landes
  18. 18. Rapport de suivi 2017 - Suivi des coteaux calcicoles de Chardonchamps – Station d’Odontite de Jaubert 18 Poitou-Charentes Nature 5. Préconisations de gestion Compte tenu des nouvelles connaissances acquises dans le cadre de ce suivi sur l’habitat optimal de l’espèce, un entretien réalisé un peu plus tôt que celui effectué en 2017 augmenterait encore plus les chances de voir apparaître l’Odontite de Jaubert car il permettrait aux plantes de repousser un peu avant le début de la floraison de l’Odontite. Rappelons en effet que celle-ci a été observée dans le cadre de la présente étude (cf. 4.1.) quasi-systématiquement au sein de faciès herbacés caractérisés par une certaine hauteur de végétation constituant des habitats de lisière en bordure ou au sein de milieux ouverts. Lors de notre passage, la friche venait d’être récemment fauchée (1ère semaine d’août) et le sol avait fait l’objet de travaux de griffage ; le faciès était ainsi ouvert et dénudé sur toute la surface de la parcelle. Friche calcicole (« lieu-dit « Gratte-Loup ») au 31 août 2017 (Photo : Dicev G. Vienne Nature) Par ailleurs, il peut être envisagé de n’effectuer les travaux de griffage qu’après un repos du sol de plusieurs années afin notamment de favoriser la venue des bryophytes et de quelques ligneux, et la maturation d’un premier horizon de sol. Notons toutefois que certaines zones sont malgré tout trop denses en cailloux (triangle nord) et la végétation a du mal à s’y installer. Il peut être proposé de ne réaliser les opérations de griffage au départ qu’au sein de ces seuls secteurs afin d’augmenter la surface de sol nu favorable à l’implantation de l’espèce. La matière organique issue des produits de fauche ou de broyage devra être exportée systématiquement hors de la friche afin de veiller à ne pas trop enrichir le sol. En effet, le diagnostic de 2016 avait recensé sur cette friche un grand nombre d’espèces rudérales, eutrophiles ou nitrophiles (Erigeron canadensis Vergerette du Canada, Lapsana communis Lapsane commune, Convolvulus arvensis Liseron des champs, Andryala integrifolia Andryale sinueuse, Arctium minus Petite Bardane, Asparagus officinalis Asperge officinale, Carduus crispus Chardon crépu, Carthamus lanatus Carthame laineux, Cirsium arvense Cirse des champs, Dipsacus fullonum Cabaret-des-oiseaux, Elytrigia repens Chiendent rampant, Epilobium tetragonum Épilobe à quatre angles,
  19. 19. Rapport de suivi 2017 - Suivi des coteaux calcicoles de Chardonchamps – Station d’Odontite de Jaubert Poitou-Charentes Nature 19 Falcaria vulgaris Falcaire commune, Geranium molle Géranium mou, Geranium rotundifolium Géranium à feuilles rondes, Lactuca serriola Laitue scariole, Myosotis arvensis Myosotis des champs, Ranunculus parviflorus Renoncule à petites fleurs, Robinia pseudoacacia Robinier faux acacia, Torilis japonica Torilis du Japon, Valerianella locusta Mâche carénée, Veronica arvensis Véronique des champs). Pour finir, les chances de colonisation de cette friche par l’Odontite de Jaubert peuvent être potentiellement amoindries si les espèces exotiques envahissantes telles que Robinia pseudoacacia Robinier faux acacia, Erigeron floribundus la Vergerette à fleurs nombreuses, Erigeron sumatrensis la Vergerette de Barcelone ou bien encore Buddleja davidii le buddléia du père David ont un développement spatial plus important qu’il ne l’est aujourd’hui. Robinier faux-acacia au sein de la friche calcicole du « lieu-dit Gratte-Loup » (Photo : Dicev G. Vienne Nature) 5.1. La pelouse calcicole du lieu-dit « Gratte-Loup » Si l’on choisit d’orienter la gestion de la pelouse en faveur de l’Odontite de Jaubert, il faudra veiller à conserver une faible fréquence de fauche et de débroussaillage dans les secteurs de présence de l’Odontite. Par contre une réduction de la surface en fourrés pourra y être pratiquée, laquelle sera ensuite gérée de façon drastique les premières années pour limiter la résurgence des ligneux et autoriser la pénétration de l’espèce patrimoniale. 5.2. Les mosaïques de pelouse et les fourrés du lieu-dit « Les Hautes Landes » Malgré le faible nombre de pieds d’Odontite de Jaubert aujourd’hui recensé au lieu-dit « Les Hautes Landes », le potentiel de développement de l’espèce y est important. En effet, compte tenu des caractéristiques favorables du sous-sol (substrat calcaire), des faibles perturbations anthropiques subies en lieu et place des fourrés arbustifs et des pelouses, et de la présence aujourd’hui avérée de l’espèce sur le secteur, la probabilité d’installation de nouveaux pieds est importante si une gestion adéquate y est pratiquée (réouverture du milieu
  20. 20. Rapport de suivi 2017 - Suivi des coteaux calcicoles de Chardonchamps – Station d’Odontite de Jaubert 20 Poitou-Charentes Nature au sein des entités fortement embroussaillées ou gestion plus extensive des pelouses broyées aujourd’hui probablement trop fréquemment). S’il est prévu que les actions de restauration se fassent de façon échelonnée, il est conseillé de prioriser ces actions de coupe et de débroussaillage en premier temps dans les fourrés proches des stations répetoriées d’Odontite de Jaubert, puis ensuite étendre ces travaux aux fourrés plus éloignés.
  21. 21. Rapport de suivi 2017 - Suivi des coteaux calcicoles de Chardonchamps – Station d’Odontite de Jaubert Poitou-Charentes Nature 21 CONCLUSION La présente étude a permis de trouver de nouvelles stations d’Odontite de Jaubert et de les localiser avec précision grâce à un examen minutieux du tapis végétal et une attention ciblée sur cette espèce. Ces nouvelles connaissances permettront d’orienter le conventionnement ou l’acquisition à venir sur les parcelles accueillant cette espèce concernée par la compensation. Par ailleurs, la caractérisation de l’habitat de l’Odontite de Jaubert sur Chardonchamps, facilitera le choix et la localisation des mesures de gestion et de restauration à mettre en œuvre afin de maintenir et favoriser le développement de cette plante patrimoniale. La poursuite de ce suivi s’avère indispensable afin de mesurer l’impact des actions et travaux compensatoires engagés sur l’espèce cible et de proposer des mesures d'ajustement adéquates.
  22. 22. Rapport de suivi 2017 - Suivi des coteaux calcicoles de Chardonchamps – Station d’Odontite de Jaubert 22 Poitou-Charentes Nature BIBLIOGRAPHIE Bardat J., Bioret F., Botineau M., Boullet V., Delpech R., Géhu J.-M., Haury J., Lacoste A., Rameau J.-C., Royer J.-M., Roux G. & Touffet J., 2004. Prodrome des végétations de France. Coll. Patrimoines naturels, 61. Muséum national d'histoire naturelle, Paris, 171 p. Fy F., 2015. Liste provisoire des espèces exotiques envahissantes de Poitou-Charentes. Conservatoire Botanique National sud-Atlantique, 8p. Jourde P., Terrisse J. (coord.), 2001. Espèces animales et végétales déterminantes en Poitou-Charentes. Coll. cahiers techniques du Poitou-Charentes, Poitou-Charentes Nature, Poitiers, 154 p. Julve P., 1998 ff. - Baseveg. Répertoire synonymique des groupements végétaux de France. Version 2016. http://perso.wanadoo.fr/philippe.julve/catminat.htm Julve P., 1998 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version 2016. http://perso.wanadoo.fr/philippe.julve/catminat.htm Lambinion J., Delvosalle L., Duvignaud J. et all., 2004. Nouvelle flore de Belgique, du Grand-Duché de Luxembourg, du nord de la France et des régions voisines. (Ptéridophytes et Spermaphytes) Cinquième Edition. (Ed. : Jardin botanique national de Belgique). Meise. 1167 p. Maciejewski L., Seytre L., Van Es J. & Dupont, P., 2015. Etat de conservation des habitats agropastoraux d’intérêt communautaire, Méthode d’évaluation à l’échelle du site. Guide d’application. Version 3. Avril 2015. Rapport SPN 2015 – 43, Service du patrimoine naturel, Muséum national d’Histoire naturelle, Paris. 194 pp. Maubert Ph., 2003. L’Euphraise de Jaubert Odontites jaubertianus (Boreau) D. Dietrich ex Walpers en région Centre : chorologie, écologie et problématique de gestion. Symbioses, 2003, nouvelle série, n°8 : 59-64, 6p. Poitou-Charentes Nature ; Terrisse J. (coord. éd), 2006. Catalogue des habitats naturels du Poitou-Charentes. Coll. Cahiers techniques du Poitou-Charentes, Poitou-Charentes Nature, Poitiers, 68 p. Poitou-Charentes Nature (coord.), 2015. Propositions de suivi des mesures environnementales liées à la construction et l’exploitation de la ligne LGV-SEA Tours-Bordeaux. Note méthodologique et protocoles de suivi, 173 p. Poitou-Charentes Nature ; Terrisse J (coord. éd), 2012. Guide des habitats naturels du Poitou-Charentes. Poitou-Charentes Nature, Fontaine-le-Comte. 476 p. Rameau J-C. & COLL., 1997. CORINE Biotope. Version originale. Types d’habitats français. ENGREF, MNHN, Nancy, 217 p. Réseau Ferré de France (RFF), 2009. LGV SEA Tours-Angoulême – Engagement de l’Etat. Ministère de l’Ecologie de l’Energie du Développement Durable et de la Mer, 270 p.
  23. 23. Rapport de suivi 2017 - Suivi des coteaux calcicoles de Chardonchamps – Station d’Odontite de Jaubert Poitou-Charentes Nature 23 ANNEXES ANNEXE 1. RELEVE PHYTOSOCIOLOGIQUE rel_num 20170831-Gratte-Loup observateur DICEV Guenièvre (Vienne Nature) commune MIGNE-AUXANCES (86) departement 86 lieu_dit Gratte-loup date_obs 2017-08-31 origine Terrain type_releve Phytosociologie sigmatiste latitude (L93) 497219.924 longitude (L93) 6617673.005 h / Strate herbacée - recouvrement (%) 50 h / Strate herbacée - hauteur moyenne (m) 0,17 h / Strate herbacée - hauteur moyenne min (m) 0,05 h / Strate herbacée - hauteur moyenne max (m) 0,4 taxon strate coefficients A/D Achillea millefolium L., 1753 H 1 Carlina vulgaris L., 1753 H 2 Centaurium erythraea Rafn, 1800 H 1 Cornus sanguinea L., 1753 H 1 Coronilla varia L., 1753 H 1 Daucus carota L., 1753 H 1 Erigeron acris L., 1753 H 2 Eryngium campestre L., 1753 H 1 Hypericum perforatum L., 1753 H 1 Linum catharticum L., 1753 H 1 Lotus corniculatus L., 1753 H + Melampyrum arvense L., 1753 H + Odontites jaubertianus var. jaubertianus (Boreau) D.Dietr. ex Walp., 1844 H 2 Ononis natrix L., 1753 H 1 Origanum vulgare L., 1753 H 3 Poterium sanguisorba L., 1753 H + Rosa arvensis Huds., 1762 H 1 Rubus L., 1753 H 1 Seseli montanum L., 1753 H 1 Légende de l’échelle d'abondance-dominance (BRAUN-BLANQUET et al., 1952) : • + : individus rares (ou très rares) et recouvrement très faible • 1 : individus assez abondants, mais recouvrement faible • 2 : individus très abondants, recouvrement au moins 1/20 • 3 : nombre d'individus quelconque, recouvrement 1/4 à 1/2 • 4 : nombre d'individus quelconque, recouvrement 1/2 à 3/4 • 5 : nombre d'individus quelconque, recouvrement plus de 3/4

×