Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Suivi Bocage de Chaunay (86) - 2017 - PCN

22 views

Published on

À l’heure de la mise en place des mesures de gestion conservatoire, en vue de la compensation des habitats et des
espèces impactés par la ligne LGV SEA, une série de suivis a été lancée sur les prairies humides et les haies afin d’évaluer l’impact de la gestion proposée.

Le travail mené en 2017 par Vienne Nature et par la Ligue pour la Protection des Oiseaux a concerné l’évaluation des habitats naturels de prairies humides et des haies de compensation par le biais de suivis de plusieurs taxons :
- suivi de la végétation des habitats naturels humides ouverts,
- suivi de stations de Gaillet boréal,
- suivi de l’expérimentation d’un sursemis,
- suivi des oiseaux des haies de compensation,
- suivi des Rhopalocères des prairies humides,
- suivi des communautés d’Orthoptères des prairies humides.

Ce rapport présente donc l’état des lieux des suivis réalisés en 2017.

Published in: Environment
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Suivi Bocage de Chaunay (86) - 2017 - PCN

  1. 1. Rapport réalisé pour le compte de : 14 rue Jean Moulin 86240 Fontaine-le-Comte 05 49 88 99 23 pc.nature@laposte.net LGV SEA TOURS-BORDEAUX Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) Rapport de suivi – Résultats 2017
  2. 2. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 2 Poitou-Charentes Nature Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) Rapport de suivi – Résultats 2017 Type de rapport : Rapport de suivi – Année 2017 Association(s) intervenante(s) Période d’intervention Vienne Nature LPO 2017 Responsable(s) expert(s) Autre(s) intervenant(s) Samuel DUCEPT (Vienne Nature) Guenièvre DICEV (Vienne Nature) Chloé DEPRÉ (LPO) Coordinateur PCN Moea LARTIGAU Destinataire(s) Date de transmission Marion GOURAUD (LISEA) V1 le 30/04/2018 V2 le 12/06/2018
  3. 3. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 Poitou-Charentes Nature 3 Sommaire 1. Contexte de l’étude ................................................................................................... 4 2. Localisation et description du site ............................................................................. 5 3. Suivi de la végétation des habitats humides ouverts ................................................. 7 3.1. Protocole.............................................................................................................................7 3.2. Résultats........................................................................................................................... 12 4. Suivi du Gaillet boréal ............................................................................................. 14 4.1. Protocole........................................................................................................................... 14 4.2. Résultats........................................................................................................................... 14 5. Suivi de l’expérimentation d’un sursemis ................................................................ 17 5.1. Protocole........................................................................................................................... 17 5.2. Résultats........................................................................................................................... 19 6. Suivi des oiseaux..................................................................................................... 19 6.1. Protocole........................................................................................................................... 19 6.2. Résultats........................................................................................................................... 20 7. Suivi des Rhopalocères............................................................................................ 25 7.1. Protocole........................................................................................................................... 25 7.2. Résultats........................................................................................................................... 27 8. Suivi des Orthoptères .............................................................................................. 35 8.1. Protocole........................................................................................................................... 36 8.2. Les associations d’Orthoptères ............................................................................................ 38 8.3. Les Orthoptères des parcelles suivies................................................................................... 42 9. Synthèse générale ................................................................................................... 44 10. Bibliographie ................................................................................................ 46 11. Annexes........................................................................................................ 47
  4. 4. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 4 Poitou-Charentes Nature Suivi du site d’acquisition du Bocage de Chaunay (86) Rapport de suivi 2017 1. Contexte de l’étude Dans le cadre de la construction de la LGV SEA Tours-Bordeaux, et en application des arrêtés ministériels et inter- préfectoraux des 24 février et 21 décembre 2012, portant dérogation à l’interdiction de destruction d’espèces et d’habitats d’espèces animales protégées et de destruction d’espèces végétales protégées, le maître d’ouvrage met en œuvre des mesures visant d’une part à atténuer les impacts du projet sur l’environnement et d’autre part à compenser l’impact sur les individus d’espèces protégées ou sur les habitats d’espèces protégées. Le maître d’ouvrage est donc tenu de mettre en place des mesures visant à compenser la perte d’espèces ou d’habitats d’espèces suite à la construction et l’exploitation de la ligne LGV. Pour cela, il doit réaliser une sécurisation foncière de sites de compensation, par acquisition ou par conventionnement. De plus, les sites sécurisés devront faire l'objet d'une gestion conservatoire pendant la durée de la concession. Les modalités de mise en œuvre de ces mesures sont décrites dans la section 4 des arrêtés ministériels et inter-préfectoraux du 24 février 2012 complétés par ceux du 21 décembre 2012. Conformément aux arrêtés sus-cités, le maître d’ouvrage est tenu d’assurer le suivi de mesures environnementales mises en œuvre, ainsi que le suivi des populations et des habitats d’espèces protégées impactées. Les suivis scientifiques des sites sécurisés (en conventionnement et en acquisition) doivent ainsi permettre d’évaluer l’efficacité de la gestion conservatoire mise en œuvre en faveur des espèces à compenser sur le site et d’apporter les éléments nécessaires à la réactualisation du plan de gestion. En outre, ces suivis permettent également de déterminer l’atteinte des objectifs fixés en termes de compensation. Le bocage de Chaunay a été identifié depuis longtemps comme un site devant faire l’objet d’acquisitions conservatoires, compte tenu de ses multiples enjeux écologiques. En 2012, Vienne Nature en a réalisé le diagnostic écologique dans le cadre de la mise en œuvre des mesures compensatoires relatives à la construction de la ligne LGV Sud-Europe Atlantique, par la société COSEA-LISEA (Vienne Nature, 2013). À l’heure de la mise en place des mesures de gestion conservatoire, en vue de la compensation des habitats et des espèces impactés par la ligne LGV SEA, une série de suivis a été lancée sur les prairies humides et les haies afin d’évaluer l’impact de la gestion proposée. Le travail mené en 2017 par Vienne Nature et par la Ligue pour la Protection des Oiseaux a concerné l’évaluation des habitats naturels de prairies humides et des haies de compensation par le biais de suivis de plusieurs taxons : - suivi de la végétation des habitats naturels humides ouverts, - suivi de stations de Gaillet boréal, - suivi de l’expérimentation d’un sursemis, - suivi des oiseaux des haies de compensation, - suivi des Rhopalocères des prairies humides, - suivi des communautés d’Orthoptères des prairies humides.
  5. 5. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 Poitou-Charentes Nature 5 Ce rapport présente donc l’état des lieux des suivis réalisés en 2017. Il est important de noter que les actions de gestion conservatoire des parcelles ont été commencées la même année que les suivis. De ce fait, les suivis réalisés cette année correspondent aux premiers suivis suite à la mise en place des mesures de gestion. L’état des lieux initial, avant la mise en place des mesures de gestion, n’a pas été réalisé. 2. Localisation et description du site Le site du Bocage de Chaunay s’étend sur 119 hectares, à l’extrême sud-ouest du département de la Vienne, à la limite du département des Deux-Sèvres. Carte 1 : Localisation du Bocage de Chaunay (86).
  6. 6. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 6 Poitou-Charentes Nature Carte 2 : Photographie aérienne du Bocage de Chaunay (86). Le site de Chaunay est un bocage relictuel composé de mares, de haies, de friches herbacées et de prairies mésophiles à hygrophiles dont certaines présentent des caractères paratourbeux. La richesse biologique du site est liée à la juxtaposition de tous les éléments du bocage qui jouent un rôle fonctionnel pour de nombreuses espèces animales et végétales. Les bocages de Chaunay et de Pliboux (79), dont le paysage et le fonctionnement sont identiques, se caractérisent par la proximité d’une nappe phréatique perchée qui inonde les prairies par battement du sommet de la nappe en lien avec les apports pluviométriques. Ce fonctionnement hydrologique qui conditionne en grande partie le maintien de la richesse biologique du site, est fragile et peut être mis en péril dès lors que l’on va impacter le fonctionnement et le niveau de la nappe (opération de drainage, passage en déblai, etc). Ce bocage renferme les habitats naturels pour de nombreuses espèces dont une quantité non négligeable sont des espèces remarquables pour notre région (37 espèces patrimoniales dont le Gaillet boréal, le Damier de la succise, la Fauvette grisette, le Pouillot fitis, la Fauvette des jardins...). Une partie d’entre elles présente un statut de protection réglementaire au niveau régional, national ou européen et est concernée par les mesures compensatoires relatives à la construction de la ligne LGV-SEA qui coupe le bocage en deux selon un axe nord-sud. Afin d’évaluer l’évolution des habitats humides qui caractérisent ce site et des espèces impactées par la LGV SEA, plusieurs suivis ont été mis en place : - suivi de la végétation des habitats naturels humides ouverts,
  7. 7. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 Poitou-Charentes Nature 7 - suivi de stations de Gaillet boréal, - suivi des Rhopalocères des prairies humides, - suivi des communautés d’Orthoptères des prairies humides, - suivi du Damier de la Succise. En ce qui concerne, l’évaluation des haies de compensation et des espèces impactées par la LGV SEA, le suivi proposé est le suivant : - suivi des oiseaux des haies Enfin, la mise en place d’un sursemis par épandage de foin est inscrite dans le plan de gestion du site de Chaunay dans l’objectif de restaurer une diversité floristique des habitats prairiaux. Un suivi de ce milieu sera également fait dans l’objectif d’évaluer l’efficacité de ces mesures de gestion. 3. Suivi de la végétation des habitats humides ouverts 3.1.Protocole Le suivi réalisé s’est appuyé sur le protocole D13 (Tableau 1) proposé dans la note méthodologique interrégionale intitulée « Propositions de suivi des mesures environnementales liées à la construction et l’exploitation de la ligne LGV-SEA Tours-Bordeaux-Avril 2005 » (LPO France, 2015) avec quelques adaptations, portant sur la surface des placettes de suivi. Tableau 1: Protocole de suivi de la végétation des prairies humides sur les sites de compensation – extrait de la note méthodologique d’avril 2015 D13 SUIVI DE LA VEGETATION DES PRAIRIES HUMIDES OU DES MEGAPHORBIAIES SUR LES SITES DE COMPENSATION Suivi des mesures compensatoires 1-FINALITE Habitat(s) / Flore protégée concerné(s) Prairie humide de fauche, prairie humide pâturée, mégaphorbiaies Fritillaire pintade, Gaillet boréal, Gesse des marais, Germandrée des marais, Orchis à feuilles lâches, Pigamon jaune, Renoncule à feuille d'Ophioglosse, etc. Contexte réglementaire Ce suivi s'inscrit dans le cadre de l'article 23 des arrêtés inter-préfectoraux des 24 février et 21 décembre 2012 : "Un suivi des populations et des habitats d'espèces protégées impactées par la construction et l'exploitation de la Ligne à Grande Vitesse Tours-Bordeaux devra être réalisé pendant la durée de la concession." "Les protocoles de suivi pour les mesures de compensation [...][seront] fondés notamment sur des indicateurs biologiques [...]." Objectif(s) L’objectif du suivi est d’évaluer la réussite des opérations de restauration et de gestion de l'habitat, notamment en tant qu’habitat d’espèces cibles à compenser.
  8. 8. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 8 Poitou-Charentes Nature Hypothèse(s) de départ Les mesures de gestion et de restauration mises en œuvre permettent de recréer ou d'améliorer des habitats favorables aux espèces de faune et de flore inféodées aux milieux humides ouverts. Indicateurs de suivi → Cortège floristique quantifié → Structure de la végétation → Densité ou nombre d'individus pour les stations de flore protégée → Evolution paysagère Zone géographique Sites de compensation 'prairies humides’ et 'mégaphorbiaies' 2-MODALITES DE MISE EN ŒUVRE Maîtrise d'ouvrage LISEA Opérateur(s) Vienne Nature/ DSNE/ Charente Nature/ Nature Environnement 17/ SEPANT/ CEN Centre / CEN Aquitaine Partenaires / Synergies et mise en réseau d'action / 3-MODALITES OPERATIONNELLES Echantillonnage Suivi exhaustif de l'ensemble des ilots (un échantillonnage pourra être réalisé si le nombre de sites de compensation devient trop important). Protocole Cartographie des habitats → Relevés phytosociologique à réaliser selon la méthode scientifique de Braun- Blanquet au niveau de placettes de suivi de 5x5m. 3 placettes sont tirées aléatoirement par type de faciès (ou type d'habitat) au sein de la parcelle gérée. Chaque coin de placette est localisé par GPS. La méthode de Braun-Blanquet est basée sur : • Une description de la placette : contexte topographique, nombre et hauteur des strates herbacées et pourcentage de recouvrement de chacune des strates, pente, exposition, hauteur par rapport à l'eau ; • L'inventaire de l'ensemble des espèces ; • L'évaluation de l'abondance relative de chacune des espèces à l'aide de 7 classes d'abondance (i : individu isolé, + : individu à faible recouvrement ; 1 : espèce à recouvrement d'environ 10 %; 2 : espèce à recouvrement jusqu'à 25 % ; 3 : espèce à recouvrement supérieur à 25 % jusqu'à 50 %; 4 : espèce à recouvrement supérieur à 50 % jusqu'à 75 %; 5 : recouvrement quasi-monospécifique) ; • La description de leur sociabilité au sein de la placette à l'aide de 7 catégories de distribution (1 : espèce répartie de manière homogène ; 2 : en touffe ; 3 : en population serrée dans une partie du quadrat ; 4 : population dense ; 5 population quasi-monospécifique). → Caractérisation des habitats selon la typologie EUNIS ou CORINE et cartographie à l’échelle de la parcelle suivie. L’interprétation devra notamment permettre l'évaluation de l'état de conservation des habitats par comparaison avec des cortèges floristiques de référence. → Passage à réaliser entre le 1er mai et le 31 juillet, selon la teneur en eau du sol de la parcelle, son inondabilité et les conditions météorologiques annuelles.
  9. 9. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 Poitou-Charentes Nature 9 Suivi des stations de flore protégée Prospection de l'ensemble de la parcelle, localisation GPS et cartographie des stations au sein de la parcelle. Estimation de la taille des populations : - Pour les fortes populations : estimation de la densité (possibilité de délimiter des sous-ensembles de densité significativement différente) - Pour les petites populations : comptage des individus (pieds). Suivi photographique Cf. fiche D29 Références bibliographiques BOITIER, E. (2004) Caractérisation écologique et faunistique des peuplements d’Orthoptères en montagne auvergnate. Matériaux orthoptériques et entomocénotique, 9 : 43-78. Matériel GPS, bornes métalliques, appareil photographique, boussole Périodicité J F M A M J J A S O N D Durée et fréquence N-1, N+1, N+3, N+5 puis tous les 5 ans (N = première année de mise en œuvre des mesures de gestion) Contraintes et points de vigilance Qualité et pérennité de la localisation des placettes au sein de la parcelle : une attention particulière doit être portée à la capacité à retourner exactement sur la placette les années suivantes. Procédures administratives Pas de procédures particulières Evaluation du temps Evaluation du temps par an et par habitat homogène : Première année : → Mise en place / préparation / repérage : 0,5j Chaque année : → Relevés : 1j (+0,5j en cas de suivi espèce protégée) → Saisie des données, cartographie, synthèse et analyse : 1 j TOTAL: 2,5 jours la première année et 2 jours les années suivantes par an et par habitat Les habitats humides ouverts suivis ont été sélectionnés à partir de la cartographie des habitats du site réalisée en 2012 dans le cadre du diagnostic écologique du site (Vienne Nature, 2013). Il s’agit de 3 types d’habitats correspondant à 3 types de prairies aux gradients hydriques différents (Végétation de prairie humide, Pelouses hygrophiles paratourbeuses thermophiles subméditerranéennes et Végétation des prairies fraîches de fauche). Ces habitats sont présentés au sein du tableau suivant (selon leur dénomination de 2012).
  10. 10. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 10 Poitou-Charentes Nature Tableau 2 : Parcelles d’habitats humides inventoriés en 2012 suivies en 2017 Entité de gestion (DAGC) Habitats naturels (2012) Code CORINE NATURA 2000 Valeur Patrimoniale Régionale1 État de conservation de l’habitat sur le site en 2012 Nombre de parcelles suivies en 2017 Parcelle restaurée en septembre 2016 35pp, 36pp Végétation de prairie humide et roselière à Phalaris arundinacea 37.21 x 53.16 _ Assez élevée Bon 1 non 16 Pelouses hygrophiles paratourbeuses thermophiles subméditerranéennes 37.3 6410 Très élevée Dégradée 1 oui 34 Pelouses hygrophiles paratourbeuses thermophiles subméditerranéennes et fourrés à Prunellier 37.3 x 31.811 6410 Très élevée Dégradée 1 oui 9, 11 Végétation des prairies fraiches de fauche, à Colchique et Silaüs 38.2 6510 Assez élevée Dégradée 2 non 5 Végétation des prairies fraîches de fauche et fourrés à Prunellier 38.2 x 31.811 6510 Assez élevée Dégradée 1 oui Ainsi 6 parcelles ou « entités » ont été suivies parmi les 15 cartographiées en 2012 (Carte 3). L’échantillonnage a été réalisé en tenant compte non seulement des types d’habitats mais aussi des paramètres « gestion et restauration ». Parmi ces 6 parcelles, 3 ont fait l’objet de travaux de restauration (débroussaillage mécanique de fourrés à prunelliers au broyeur exportateur) en septembre 2016 et 3 autres ont uniquement subi des travaux d’entretien. Au sein de chaque entité, 3 placettes de 3 m x 3 m ont été choisies au hasard au sein d’un même faciès pour la réalisation des relevés phytosociologiques (méthode Braun Blanquet) nécessaires au suivi. Deux bornes métalliques par placettes ont été enfoncées dans le sol (sud et nord de la placette) afin que l’on soit à même, lors du prochain suivi, de retrouver l’emplacement de chaque relevé. Ces relevés phytosociologiques ont été réalisés les 16, 22 et 27 juin 2017. Par ailleurs, afin d’effectuer des comparaisons les plus fiables possibles lors de chaque suivi et d’estimer l’état de conservation, nous avons choisi d’utiliser les indicateurs suivants : - Le recouvrement du sol nu (%) - Le recouvrement de la strate arborée (%) - Le recouvrement de la strate arbustive (%) - Le recouvrement de la strate herbacée (%) - La hauteur moyenne de la strate herbacée (m) - Le nombre d’espèces caractérisant l’habitat - Le nombre d’espèces inféodées aux autres habitats ouverts - Le nombre d’espèces inféodées aux fourrés et boisements - La proportion d'espèces caractéristiques et/ou différentielles de l'habitat (%) L’état de conservation peut être défini comme « favorable » si la proportion d'espèces caractéristiques et/ou différentielles de l'habitat est supérieure à 40% et que celles des espèces de milieux eutrophes (friches nitrophiles par exemple) reste inférieure à 20% et celle des habitats de fourrés et de boisements inférieure à 25%. Une proportion d'espèces caractéristiques et/ou différentielles de l'habitat située entre 20 et 40% peut indiquer un état de conservation « altéré » et « dégradé » en dessous de 20%. 1 Poitou-Charentes Nature, Terrisse J. (coord. éd), 2006. Catalogue des habitats naturels du Poitou-Charentes. Coll. Cahiers techniques du Poitou-Charentes, Poitou-Charentes Nature, Poitiers, 68 p.
  11. 11. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 Poitou-Charentes Nature 11 Carte 3 : Localisation des parcelles suivies en 2017 pour les habitats humides et l’expérimentation du sursemis.
  12. 12. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 12 Poitou-Charentes Nature 3.2.Résultats Les relevés phytosociologiques (Annexe 2 et Carte 4) ont permis d’actualiser les types d’habitats des parcelles échantillonnées. Le tableau de synthèse en Annexe 3, issu du tableau phytosociologique, détaille le référencement des indicateurs évoqués dans le protocole. Au final, on constate que deux parcelles ayant fait l’objet de travaux de restauration (n° 3 et 6) ne comportent plus l’habitat de fourrés à Prunellier mais des prairies soit plus hygrophiles soit moins hygrophiles que celles cartographiées en 2012 (Tableau 3). Tableau 3: Habitats humides suivis en 2017 et en partie requalifiés. Entité de gestion (DAGC) Habitats naturels (relevés 2017) Code CORINE NATURA 2000 VPR2 État de conservation de l’habitat en 2017 Changement d’affectation de l’habitat depuis 2012 Parcelle restaurée en septembre 2016 35pp, 36pp Végétation de prairie humide et roselière à Phalaris arundinacea 37.21 x 53.16 _ Assez élevée Favorable (proportion d’espèces caractéristiques ou différentielles > 40 % et espèces des friches et commensales des cultures= 0%) non non 16 Pelouses hygrophiles paratourbeuses thermophiles subméditerranéen nes 37.3 6410 Très élevée Dégradé (proportion d’espèces caractéristiques ou différentielles < 20 % et espèces des friches et commensales des cultures= 0% et au moins 2 espèces ligneuses à recouvrement > 25%) non oui 34 Végétation des prairies fraiches de fauche, à Colchique et Silaüs 38.2 6510 Assez élevée Altéré (proportion d’espèces caractéristiques ou différentielles < 40 % et espèces des friches et commensales des cultures= 20%) Oui, disparition des fourrés à Prunellier et hygrophilie moindre Oui 9, 11 Végétation des prairies fraiches de fauche, à Colchique et Silaüs 38.2 6510 Assez élevée Altéré (proportion d’espèces caractéristiques ou différentielles < 40 %) non non 2 Poitou-Charentes Nature, Terrisse J. (coord. éd), 2006. Catalogue des habitats naturels du Poitou-Charentes. Coll. Cahiers techniques du Poitou-Charentes, Poitou-Charentes Nature, Poitiers, 68 p.
  13. 13. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 Poitou-Charentes Nature 13 Entité de gestion (DAGC) Habitats naturels (relevés 2017) Code CORINE NATURA 2000 VPR2 État de conservation de l’habitat en 2017 Changement d’affectation de l’habitat depuis 2012 Parcelle restaurée en septembre 2016 5 Végétation de prairie humide 37.21 _ Assez élevée Dégradé (proportion d’espèces caractéristiques ou différentielles < 20 % et espèces des friches et commensales des cultures= 20% et au moins 2 espèces ligneuses à recouvrement > 25%) Oui, disparition des fourrés à Prunellier et hygrophilie accentuée Oui VRP : *=Valeur Patrimoniale Régionale faible, **=Valeur Patrimoniale Régionale moyenne, ***=Valeur Patrimoniale Régionale assez élevée, ****=Valeur Patrimoniale Régionale élevée, *****=Valeur Patrimoniale Régionale très élevée - ND : non déterminé (cas des habitats à Valeurs Régionales Patrimoniales faibles à moyennes) – En gras : Habitats à Valeur Patrimoniale Régionale ou d’intérêt communautaire Carte 4 : Localisation des relevés phytosociologiques réalisés en 2017.
  14. 14. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 14 Poitou-Charentes Nature 4. Suivi du Gaillet boréal 4.1.Protocole Le suivi du Gaillet boréal a été réalisé les 6 et 7 juillet 2017 au sein de 2 stations sur les 10 que comprenait le site en 2012, soit les prairies 1 et 6 dont le nombre de pieds avait été évalué à l’époque respectivement à 50 000 et 25000. Au sein de ces deux prairies, les superficies couvertes par une même densité de Gaillet boréal ou « microstations » ont été localisées par GPS et tracées schématiquement. Il a aussi été effectué systématiquement la mesure du périmètre de ces microstations et une estimation de la taille de la population en place à partir d’un comptage du nombre de pieds fleuris sur un carré de 0.5 m x 0.5 m et de l’affectation d’un % de recouvrement étendu ensuite à l’ensemble de la microstation. Les microstations de taille inférieure à 1 m² n’ont pas été comptabilisées. Les secteurs concernés par l’inventaire de ces microstations recouvrent soit la parcelle entière (parcelle 1) soit une surface un peu plus réduite (cas de la parcelle 6 car les microstations étaient vraiment trop abondantes). Un passage sommaire a aussi été effectué sur les autres parcelles qui accueillaient du Gaillet boréal en 2012 pour confirmer/infirmer la présence toujours effective de l’espèce. Par ailleurs, lorsque de nouvelles stations ont été vues dans le cadre d’un passage aléatoire sur certaines parcelles n’ayant pas fait l’objet d’un signalement en 2012, elles ont été notées. Ces informations ont permis de produire une carte réactualisée des stations de Gaillet boréal en termes de présence/absence. 4.2.Résultats Les estimations du nombre de pieds ramenés à la surface des polygones tracés (les microstations) nous donnent les résultats suivants : Tableau 4 : Nombre de pieds fleuris de Gaillet boréal par prairie ou partie de prairies suivies. Nombre de pieds fleuris / prairie 1 Nombre de pieds fleuris / partie nord de la prairie 6 (2017) Estimation 2017 (suivi) 413 836 83 598 Tableau 5 : Surface des microstations relevées au sein des prairies suivies. Surface (m²) des microstations /prairie 1 Surface (m²) des microstations / partie nord prairie 6 2017 1982 633 Ces surfaces pourront être comparées à celles calculées lors des prochains suivis.
  15. 15. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 Poitou-Charentes Nature 15 La carte suivante localise les microstations relevées au sein des zones prospectées. Le tableau présentant l’ensemble des données figure en Annexe 4. Carte 5 : Localisation des entités suivies en 2017 pour le Gaillet boréal. Prairie 1 Prairie 6
  16. 16. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 16 Poitou-Charentes Nature Carte 6 : Localisation des stations de Gaillet boréal en 2017.
  17. 17. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 Poitou-Charentes Nature 17 5. Suivi de l’expérimentation d’un sursemis L’objectif de ce suivi est d’observer les effets de la mise en œuvre d’un sursemis et de pratiques de gestion distinctes (fauche « tardive » après le 31/07 ou « optimale » vers le 15/06) sur une parcelle expérimentale du site (prairie 4). En effet, le Documents d’Actions et de Gestion Concertée (DAGC) du site du Bocage de Chaunay prévoit de « restaurer la diversité floristique des parcelles pauvres en espèces » via « l’expérimentation d’une méthode de sursemis par épandage de foin provenant d’une prairie diversifiée » (fiche technique n°3 du DAGC). Carte 7 : Localisation de la parcelle pour l’expérimentation du sursemis. 5.1.Protocole Afin d’évaluer l’impact de la mise en place du sursemis et des différentes périodes de fauche, la parcelle sera donc découpée en 4 sous-entités qui correspondent aux 4 pratiques de gestion et de restauration (Figure 1).
  18. 18. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 18 Poitou-Charentes Nature Figure 1: sous-entités de la prairie 4 Cette première année de suivi, antérieure à la réalisation du sursemis (« n-1 »), s’est faite par le biais de relevés de végétation (méthode Braun Blanquet) effectués le 16 juin 2017 au sein de placettes de suivi de tailles identiques (carrés de 7 mètres de côté) (Figure 2), positionnées assez centralement au sein de chaque sous-entité de gestion afin de réduire l’effet de lisère et assez espacées. Pour permettre un repérage ultérieur, ces placettes ont été géoréférencées (prise de points GPS en A et en B, mesure de la distance et du cap à la boussole de A et/ou B à un élément marquant du paysage) et délimitées avec précision grâce au positionnement de deux fers à béton en A et B dans le sol et à une orientation systématique de la diagonale AB dans le même sens (vers le nord). Figure 2 : Schéma d’une placette de suivi dans le cadre du protocole de sursemis
  19. 19. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 Poitou-Charentes Nature 19 Les indicateurs retenus pour une analyse ultérieure lors du prochain suivi pourront être les mêmes que ceux utilisés pour le suivi des prairies humides, objets du paragraphe 3.1. 5.2.Résultats Les quatre relevés effectués au sein de la prairie rendent compte d’une faible diversité spécifique, notamment en comparaison avec les autres relevés effectués sur les prairies humides échantillonnées. Ainsi, 15 à 21 espèces (19 en moyenne) par placette ont été inventoriées avec une majorité d’espèces caractéristiques ou différentielles des prairies mésophiles à mésohygrophiles, mésotrophes à eutrophes fauchées (Arrhenatheretea elatioris _ Arrhenatheretalia elatioris) et des friches vivaces rudérales nitrophiles thermophiles (Artemisietea vulgaris _ Onopordetalia acanthii _ Dauco carotae-Melilotion albi). On remarque aussi une forte abondance de la Fétuque Roseau Schedonorus arundinaceus, caractéristique des prairies fraîches mésotrophes à eutrophes (Agrostietea stoloniferae _ Potentillo anserinae-Polygonetalia avicularis) mais probablement issue ici de semis réalisés dans le but d’accroître la productivité de la prairie. La mesure des indicateurs cités dans le cadre du protocole permettra de détecter, lors du prochain suivi, des changements dans la composition floristique suite à la réalisation du sursemis et à d’éventuelles variations de pratiques de gestion. 6. Suivi des oiseaux 6.1.Protocole Lors du suivi initial effectué en 2012-2013, un parcours systématique de la zone avait été mis en place. En complément, des suivis spécifiques étaient réalisés pour les pics, les rapaces nocturnes et diurnes. En 2017, le protocole a été adapté afin de pouvoir évaluer le site d’une année sur l’autre et d’obtenir les éléments nécessaires, notamment pour connaitre la richesse spécifique et l’absence/présence des espèces nicheuses. Pour cela, 8 points d’écoute IPA (Indice Ponctuel d’Abondance) de 10 minutes ont été placés de façon homogène sur les parcelles du site (8). Ils sont répartis de façon à englober la majorité des haies présentes sur la zone bocagère. Tous les oiseaux vus ou entendus dans un rayon de 200 mètres ont été localisés. Le protocole suit celui indiqué par Frochot (2001) avec un code attribué à chaque contact d’oiseau : - Pour chaque mâle chanteur, couple ou famille : attribuer 1 - Pour un oiseau isolé, vu ou entendu criant : attribuer 0,5 Les individus en vol de transit ne sont pas pris en compte lors de l’analyse des IPA. Après report de toutes les espèces sur la fiche IPA, la liste définitive des abondances pour chaque point est obtenue. Ce résultat peut être comparé d’une année sur l’autre. Au total, deux passages ont été réalisés en période de nidification : le 26.04.2017 et le 01.06.2017. Il est recommandé d’effectuer les deux passages entre 4 et 6 semaines d’intervalle avec des conditions météorologiques favorables. Afin de pourvoir établir des comparaisons inter-annuelles, il est préférable que les deux passages soient effectués aux mêmes dates pour les années suivantes, à quelques jours près en gardant le même intervalle. L’ensemble des relevés ont été réalisés entre 1 et 4 heures après le lever du soleil, en évitant le chorus matinal. En complément de cette méthode, le site a été parcouru à pied et toutes les espèces vues ou entendues étaient notées et localisées sur la carte. Ce type de méthode permet d’obtenir un suivi exhaustif dans le bocage et de contacter de nouvelles espèces qui n’auraient pas été détectées lors des points d’écoute.
  20. 20. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 20 Poitou-Charentes Nature Carte 8 : Répartition des IPA sur le bocage de Chaunay 6.2.Résultats D’après les données datant de 2011 à 2017 (Annexe 5), ce sont au total 93 espèces qui fréquentent le site et ses alentours immédiats, dont 62 espèces nicheuses (42 espèces nicheuses possibles, 15 probables et 5 certaines). En 2017, 48 de ces espèces ont été contactées. Tableau 6 : Liste des espèces ciblées par la compensation qui ont été observées par IPA en 2017 sur le site d’acquisition ou à proximité immédiate Bergeronnette printanière Grimpereau des jardins Pie-grièche écorcheur* Bruant jaune Hirondelle rustique Pinson des arbres Bruant proyer Hypolaïs polyglotte Pouillot véloce Bruant zizi Linotte mélodieuse Rossignol philomèle Buse variable Loriot d’Europe Rougegorge familier Chardonnerel élégant Martinet noir Sittelle torchepot Fauvette à tête noire Mésange bleue Tarier pâtre Fauvette des jardins Mésange charbonnière Troglodyte mignon Fauvette grisette Pic epeiche Gobemouche gris Pic vert * Espèce pour laquelle l’échelle de compensation élargie est la petite région agricole. Espèces en gras : contactées pour la première fois en 2017 sur le site d’étude ou à proximité. Grâce aux inventaires de 2017, 28 espèces bénéficiant des mesures compensatoires ont été contactées, dont 3 nouvelles espèces pour le site : l’Hypolaïs polyglotte, le Rossignol philomèle et le Martinet noir (Tableau 6).
  21. 21. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 Poitou-Charentes Nature 21 Les deux premières espèces sont directement concernées par les mesures compensatoires sur ce type de milieu car elles fréquentent les zones constituées de haies où elles peuvent rechercher de la nourriture et/ou nicher. Lors des différents passages le Rossignol philomèle a été contacté quatorze fois sur différentes zones lors du suivi exhaustif et durant les IPA, notamment au niveau des points d’écoute n°1, 2, 3, 5, 6 et 8. L’Hypolaïs polyglotte a été contacté deux fois lors du suivi exhaustif et durant les IPA, au niveau des points d’écoute n° 2 et 6. Quant au Martinet noir, il s’agit d’un individu observé en vol au niveau du point d’écoute n°2. Les mesures de gestions mises en place au niveau des prairies, peuvent fournir une plus-value à l’espèce pour ce qui concerne la ressource alimentaire. De plus, le suivi a confirmé la présence de nombreuses espèces inféodés aux haies et boisements, comme le Bruant jaune, la Fauvette grisette ou la Linotte mélodieuse (Carte 9). Lors du suivi réalisé en 2012-2013 la présence de la Pie-grièche écorcheur avait été supposée et la gestion proposée dans le DAGC était considérée comme apportant une plus-value à l’espèce. En 2017, un mâle de Pie- grièche écorcheur a été détecté au niveau du point n°6 lors d’un passage plus tardif (16.06.2017). En effet, la gestion des haies et des zones enherbées sur le site du bocage de Chaunay favorise la présence de l’espèce en période de nidification. Un individu avait déjà été repéré en 2015 plus au nord de la zone, entre les points d’écoute N°2, 3 et 4. A terme il serait judicieux de réaliser un suivi particulier pour cette espèce afin de déterminer précisément son abondance sur le site et observer d’éventuelles variations au cours du temps. En revanche, d’autres espèces comme la Huppe fasciée ou la Rousserolle effarvatte n’ont pas été observées lors du suivi de 2017, espèces pourtant considérées comme bénéficiant des mesures de gestion proposées. Les inventaires prévus pour les prochaines années permettront d’évaluer leur absence ou présence en fonction de l’évolution du milieu.
  22. 22. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 22 Poitou-Charentes Nature Carte 9 : Localisation des espèces patrimoniales compensées au Bocage de Chaunay en 2017
  23. 23. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 Poitou-Charentes Nature 23 Tableau 7 : Espèces contactées lors des IPA, abondances et fréquences Nom français Nom latin 1 2 3 4 5 6 7 8 %Fréquence1 Abondance2 Abondance Moyenne3 Abondance relative4 Pinson des arbres Fringilla coelebs (L.) 1 1 2 2 3 3 1 2,5 100 15,5 1,94 11,2% Merle noir Turdus merula (L.) 2 1 3 1,5 1 2 1,5 1,5 100 13,5 1,69 9,8% Fauvette à tête noire Sylvia atricapilla (L.) 1 1,5 1 2 1 2 1 2 100 11,5 1,44 8,3% Pouillot véloce Phylloscopus collybita (Vieillot) 0 2 2 2 1 2 1 1 87,5 11 1,38 8,0% Pigeon ramier Columba palumbus (L.) 1 1 2 1 1 1,5 2 0 87,5 9,5 1,19 6,9% Rossignol philomèle Luscinia megarhynchos (Brehm) 2 3 1 0 0 2 0 1 62,5 9 1,13 6,5% Alouette des champs Alauda arvensis (L.) 1 2 0 0 1 0 2 2,5 62,5 8,5 1,06 6,2% Tourterelle des bois Streptopelia turtur (L.) 1 1 1 1 1 2 0 0 75 7 0,88 5,1% Pipit des arbres Anthus trivialis (L.) 0 2 1 0 0 3 1 0 50 7 0,88 5,1% Grive musicienne Turdus philomelos (Brehm) 1 1 1 1 1 0 0 1 75 6 0,75 4,3% Mésange charbonnière Parus major (L.) 0 0 1 2 1 1 0 1 62,5 6 0,75 4,3% Rougegorge familier Erithacus rubecula (L.) 0 0 1 1 1 0 1 0 50 4 0,50 2,9% Bruant jaune Emberiza citrinella (L.) 1 1 0 0 0 1,5 0 0 37,5 3,5 0,44 2,5% Fauvette grisette Sylvia communis (Latham) 0 0 0 0 2 1 0 0 25 3 0,38 2,2% Verdier d'Europe Carduelis chloris (L,) 2 0 1 0 0 0 0 0 25 3 0,38 2,2% Troglodyte mignon Troglodytes troglodytes (L.) 0 0 1 0 0 0 0 1 25 2 0,25 1,4% Grimpereau des jardins Certhia brachydactyla (Brehm) 0 0 0 1 0 0 0 1 25 2 0,25 1,4% Geai des chênes Garrulus glandarius (L.) 0 1 0 0 0 0,5 0 0,5 37,5 2 0,25 1,4% Bruant zizi Emberiza cirlus (L.) 0 0 0 0 1 0 1 0 25 2 0,25 1,4% Pic vert Picus viridis (L.) 0 0 0 0,5 0 0 0 1 25 1,5 0,19 1,1% Mésange bleue Parus caeruleus (L.) 0 0 0 0 0 0 0,5 1 25 1,5 0,19 1,1% Loriot d'Europe Oriolus oriolus (L.) 0,5 0 0 1 0 0 0 0 25 1,5 0,19 1,1% Canard colvert Anas platyrhynchos (L.) 0 0 1 0 0 0 0 0 12,5 1 0,13 0,7% Buse variable Buteo buteo (L.) 0 0 0 0,5 0 0 0,5 0 25 1 0,13 0,7% Faisan de Colchide Phasianus colchicus (L.) 0 0 0 0 0 0 0 1 12,5 1 0,13 0,7% Hypolaïs polyglotte Hippolais polyglotta (Vieillot) 0 0 0 0 0 1 0 0 12,5 1 0,13 0,7% Gobemouche gris Muscicapa striata (Pallas) 0 0 0 0 0 0 0 1 12,5 1 0,13 0,7%
  24. 24. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 24 Poitou-Charentes Nature Nom français Nom latin 1 2 3 4 5 6 7 8 %Fréquence1 Abondance2 Abondance Moyenne3 Abondance relative4 Corbeau freux Corvus frugilegus (L.) 1 0 0 0 0 0 0 0 12,5 1 0,13 0,7% Etourneau sansonnet Sturnus vulgaris (L.) 0 0 1 0 0 0 0 0 12,5 1 0,13 0,7% Corneille noire Corvus corone (L.) 0 0 0,5 0 0 0 0 0 12,5 0,5 0,06 0,4% Abondance par point5 14,5 17,5 20,5 16,5 15 22,5 12,5 19 Abondance moyenne6 17,25 Abondance totale7 138 Richesse spécifique8 12 12 16 13 12 13 11 15 Richesse spécifique moyenne9 13 Richesse spécifique totale10 30 Légende : 1 Fréquence : pourcentage de points où l’espèce est présente; 2 Abondance par espèce : nombre de contact additionné sur tous les points pour une espèce donnée; 3 Abondance moyenne : nombre de contact moyen sur l’ensemble des points pour une espèce donnée; 4 Abondance relative : pourcentage que représente l’abondance par espèce par rapport à l’abondance totale ; 5 Abondance par points : nombre de contacts par points, toutes espèces confondues; 6 Abondance moyenne : nombre moyen de contacts par points, toutes espèces confondues; 7 Abondance totale : total des contacts sur l’ensemble des points, toutes espèces confondues; 8 Richesse spécifique : nombre d’espèce par points; 9 Richesse spécifique moyenne : nombre moyen d’espèce par points; 10 Richesse spécifique totale : nombre d’espèce total sur l’ensemble des points
  25. 25. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 Poitou-Charentes Nature 25 Dans le Tableau 7 ci-dessus les espèces ont été classées en fonction de leur abondance relative puis de leur fréquence. Avec une abondance relative de plus de 11%, c’est le Pinson des arbres l’espèce la plus abondante contactée lors des points d’écoute. Cette espèce ainsi que les cinq suivantes (Merle noir, Fauvette à tête noire, Pouillot véloce, Pigeon ramier et Rossignol philomèle) sont des espèces ubiquistes, parmi les plus abondantes de la région en période de nidification. L’Alouette des champs, septième espèce la plus abondante bénéficie de la présence de cultures et prairies morcelées parmi le bocage. Les 3 points regroupant une abondance plus importante sont respectivement les points 3, 6 et 8. Ils sont situés sur des zones plus ouvertes et plus diversifiées en termes d’habitat. Mais cette hypothèse ne justifie pas une telle différence d’abondance avec les autres points. En revanche, le point 7 est celui qui regroupe l’abondance et la richesse spécifique la plus faible. Ceci peut s’expliquer par le fait d’une différence de milieu. En effet, ce point est situé majoritairement en plaine et est excentré de la zone bocagère, contrairement aux autres IPA. 7. Suivi des Rhopalocères Ce suivi correspond à la Fiche D14 de la « Note méthodologique relative aux propositions de suivis des mesures environnementales liées à la construction et l’exploitation de la ligne LGV-SEA Tours-Bordeaux » (Poitou-Charentes Nature, 2015). Le suivi des Rhopalocères des prairies vise les objectifs suivants : - Évaluer l'efficacité de la gestion conservatoire (cahiers des charges) mise en œuvre, notamment pour ces espèces, - Évaluer l'état de conservation et le potentiel de restauration des habitats préférentiels des espèces, - Étudier un groupe d'espèces indicatrices de la fonctionnalité des prairies et mégaphorbiaies, - Déterminer le statut des espèces présentes sur le site, - Déterminer la présence de Cuivré des marais et Damier de la Succise. 7.1.Protocole Le protocole employé est basé sur le principe du Chronoventaire établi par Pascal Dupont en 2014 (Dupont P., 2014). La base du Chronoventaire correspond à une durée minimum d'observation de 20 minutes des adultes de rhopalocères. Autant de stations que nécessaire sont définies sur le site de compensation comme suit : une station doit comprendre un milieu ouvert herbacé composé d'un habitat principal le plus homogène possible du point de vue de la structure de la végétation. Lorsque le choix des stations est fait par l'observateur, la marche à suivre pour chaque station, par session de chronoventaire, est la suivante : - Parcourir la station avec un itinéraire-échantillon non-fixe choisi par l’observateur. Noter la première espèce rencontrée. L’heure exacte de ce premier contact est notée. Elle correspond à l'heure du départ du Chronoventaire. Attribuer le rang 1 à toutes les espèces rencontrées au cours des 5 premières minutes. Ce chiffre correspond à un rang d’observation. Attribuer le chiffre 2 à toutes les espèces rencontrées entre 5 et 10 minutes, etc. La durée minimum de 20 minutes du Chronoventaire est donc découpée en 4 périodes qui correspondent à autant de rang d’observation. Si aucune nouvelle espèce n’est observée pendant 15 minutes après la dernière période de 5 minutes durant laquelle la dernière espèce a été observée, la session de Chronoventaire s'arrête. Si une nouvelle espèce est observée entre 20 et 25 minutes, il attribue le chiffre 5 à cette espèce. Le chiffre 6 est attribué à une espèce observée entre 25 et 30 minutes, etc. - Le parcours dans la station se fait de manière progressive au choix de l’observateur. Tous les éléments présents au niveau de la station (formations herbacées pauvres en fleurs, zones fleuries, zones arbustives, zones de sol nu ou rocher affleurant, …) doivent être visités sans priorisation. Il est conseillé de repasser plusieurs fois dans une zone.
  26. 26. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 26 Poitou-Charentes Nature - Pour chaque station, 5 sessions de chronoventaire sont à prévoir chaque année au cours de la 1ère quinzaine des mois de mai, juin, juillet, août, septembre. La diversité florale des parcelles est également évaluée : - Pas ou peu de fleurs (Fleur 1). Moins de 5% de la surface échantillonnée comporte une strate de végétation (dicotylédones) en période de floraison. - Majoritairement fleurs de pissenlit (Fleur 2). Ceci caractérise principalement certains habitats agro-pastoraux. - Majoritairement fleurs d’Ombellifères (Fleur 3). Ceci caractérise principalement certains habitats de lisières forestières et de mégaphorbiaies. - Majoritairement fleurs roses, mauves ou violettes ou diversité de couleur de fleur (Fleur 4). Les inventaires de terrain ont été réalisés à l’occasion de 5 sessions en 2017, les 11 et 22 mai, 19 juin, 17 juillet et 22 août sur 6 parcelles dans lesquelles des habitats humides/frais avaient été identifiés en 2012 (Carte 10). Les photographies des sites suivis sont présentées en Annexe 6. Carte 10 : Sites suivis pour les Rhopalocères et les Orthoptères au sein du Bocage de Chaunay (86).
  27. 27. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 Poitou-Charentes Nature 27 7.2.Résultats 7.2.1. Parcelle P-1 Il s’agit d’une parcelle de petite surface (environ 0,7 ha) qui a subi des travaux de débroussaillage mécanique. Des clôtures ont été installées en 2017 afin de permettre un pâturage par des ovins. Cette parcelle avait été caractérisée comme une « Pelouse hygrophile en mélange avec des fourrés à prunelliers » à l’occasion d’inventaires menés en 2012 par Vienne Nature (Vienne Nature, 2013). Les inventaires menés sur la parcelle P-1 en 2017 mettent en évidence la présence de 10 espèces de Rhopalocères (Tableau 8) parmi lesquelles seul le Demi-argus est patrimonial. Il est déterminant pour la désignation des ZNIEFF dans la Vienne. Les espèces notées au rang 1 sont communes et relativement ubiquistes, liées aux prairies graminéennes, quel que soit leur degré d’humidité. La présence de la Piéride de la moutarde, dans ce contexte d’habitat, est caractéristique des prairies ponctuées de ligneux et/ou des zones d’ourlets en voie de fermeture. La présence du Demi-argus n’a été détectée qu’au rang 3, signe qu’il s’agit d’une population non installée sur la parcelle mais plutôt d’individus de passage. C’est la seule espèce qui indique un milieu mésophile à mésohygrophile. La faible diversité de Rhopalocères s’explique par une très faible disponibilité florale évaluée à 1 (faible source de nourriture pour les butineurs) sur le site, la parcelle étant composée essentiellement de graminées et de ligneux de type Prunelliers. La totalité des passages n’a pas pu être effectuée sur cette parcelle étant donné la présence des moutons dans le courant de l’été 2017. Il faut donc considérer que ce premier suivi suite à la mise en place des mesures de gestion n’a pas pu être réalisé dans des conditions optimales. Tableau 8 : Liste des Lépidoptères Rhopalocères observés sur la parcelle P-1 en 2017. Nom français Nom scientifique PN DH LR PC 2016 ZNIEFF Statut 86 2016 Rang Hesperiidae Point-de-Hongrie Erynnis tages LC C 2 Pieridae Piéride de la moutarde Leptidea sinapis LC TC 1 Piéride de la rave Pieris rapae LC TC 1 Lycaenidae Demi-argus Cyaniris semiargus NT D86 AC 3 Argus brun Aricia agestis LC TC 1 Nymphalidae Mégère Lasiommata megera LC C 4 Procris Coenonympha pamphilus LC TC 1 Myrtil Maniola jurtina LC TC 1 Demi-deuil Melanargia galathea LC TC 1 Belle-Dame Vanessa cardui LC C 1 Protection nationale : N A2 annexe II, A4 annexe IV, A5 annexe V de la Directive Européenne "Habitats-Faune-Flore" Liste rouge Poitou-Charentes (2016) : CR danger critique d'extinction, EN en danger, Vu vulnérable, NT quasi menacée, LC préoccupation mineure, DD données insuffisantes Espèce déterminante : D en Poitou-Charentes, D86 en Vienne C commun, AC assez commun, AR assez rare, R rare, TR très rare, D disparu
  28. 28. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 28 Poitou-Charentes Nature 7.2.2. Parcelle P-2 L’habitat principal de la parcelle P-2 avait été identifié en 2012 comme une « Végétation des prairies fraiches de fauche à Colchiques et Silaüs » (Vienne Nature, 2013). Cette parcelle d’un peu moins de 3 hectares est actuellement gérée par fauche avec exportation des produits de coupe. Environ deux tiers de la parcelle sont fauchées après le 31 juillet, le reste après le 15 septembre. Les abords de la parcelle, constitués par les pieds de haies, sont très attractifs grâce à la présence de fleurs de ronces et quelques taches d’ombellifères au sud-ouest de la parcelle participent également à la diversité florale. Celle-ci a été évaluée à 2. Les inventaires menés en 2017 ont permis de noter la présence de 15 espèces de Rhopalocères (Tableau 9). Parmi elles, deux sont patrimoniales : - le Demi-Argus est déterminant pour la désignation des ZNIEFF dans la Vienne, - la Thécla de l’orme est déterminante pour la désignation des ZNIEFF en Poitou-Charentes. Elle est également inscrite sur la Liste Rouge des Rhopalocères du Poitou-Charentes (Poitou-Charentes Nature, 2016b) en tant qu’espèce vulnérable. Les espèces notées au rang 1 sont celles des prairies mésophiles de fauche, en mélange avec quelques espèces des zones plus évoluées comme la Piéride de la moutarde, la petite Violette ou le Tabac d’Espagne, plutôt liés aux haies et lisières forestières. La population de Théclas de l’orme semble assez importante même si elle n’est notée qu’au rang 2. Il s’agit d’une espèce discrète, peu mobile, qui butine en hauteur, parfois à 2 ou 3 mètres. Tableau 9: Liste des Lépidoptères Rhopalocères observés sur la parcelle P-2 en 2017. Nom français Nom scientifique PN DH LR PC 2016 ZNIEFF Statut 86 2016 Rang Hesperiidae Hespérie du dactyle Thymelicus lineolus LC C 2 Pieridae Piéride de la moutarde Leptidea sinapis LC TC 1 Piéride du chou Pieris brassicae LC TC 3 Piéride de la rave Pieris rapae LC TC 1 Souci Colias crocea LC C 2 Lycaenidae Thécla de l'orme Satyrium w-album VU D AR 2 Demi-argus Cyaniris semiargus NT D86 AC 3 Argus brun Aricia agestis LC TC 1 Nymphalidae Procris Coenonympha pamphilus LC TC 1 Myrtil Maniola jurtina LC TC 1 Demi-deuil Melanargia galathea LC TC 1 Tabac d'Espagne Argynnis paphia LC C 1 Petite violette Boloria dia LC C 2 Paon-de-jour Aglais io LC TC 2 Vulcain Vanessa atalanta LC TC 3 Protection nationale : N
  29. 29. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 Poitou-Charentes Nature 29 A2 annexe II, A4 annexe IV, A5 annexe V de la Directive Européenne "Habitats-Faune-Flore" Liste rouge Poitou-Charentes (2016) : CR danger critique d'extinction, EN en danger, Vu vulnérable, NT quasi menacée, LC préoccupation mineure, DD données insuffisantes Espèce déterminante : D en Poitou-Charentes, D86 en Vienne C commun, AC assez commun, AR assez rare, R rare, TR très rare, D disparu 7.2.3. Parcelle P-3 La parcelle P-3 est une entité de petite taille d’environ 0,5 hectare. L’habitat naturel qui l’occupe était désigné comme « Pelouse hygrophile paratourbeuse thermophile subméditerranéenne » au moment des inventaires menés par Vienne Nature en 2012 (Vienne Nature, 2013). Étant fortement embroussaillée, cette parcelle a fait l’objet de travaux de débroussaillage mécanique et a été mise en pâture par des équins. La gestion future sera menée sous forme d’une fauche tardive (après le 1er octobre) tous les deux ans. La disponibilité florale de la parcelle a été évaluée à 4, soit la note maximale, étant donné la très forte abondance de Succises des prés, une plante particulièrement nectarifère. Les inventaires menés en 2017 permettent de noter la présence de 15 espèces (Tableau 10) parmi lesquelles deux sont patrimoniales : - l’Azuré des cytises, déterminant pour la désignation des ZNIEFF en Poitou-Charentes et classé « En Danger » sur la Liste Rouge des Rhopalocères du Poitou-Charentes, - le Damier de la succise, protégé en France, inscrit à l’annexe 2 de la Directive européenne Habitat-Faune-Flore, déterminant pour la désignation des ZNIEFF en Poitou-Charentes et classé « Vulnérable » sur la Liste Rouge des Rhopalocères du Poitou-Charentes. Les cortèges d’espèces sont celui des prairies graminéennes (Myrtil, Demi-deuil, Procris) en mélange avec celui des ourlets forestiers et des clairières (Grand Nacré, Petite Violette, Robert-le-diable), celui des prairies mésophiles à hygrophiles fleuries (Azuré des cytises, Argus bleu, Mélitée des centaurées, Damier de la succise). La densité de Succises des prés dans la moitié sud de la parcelle est très importante. Des nids de chenille de Damier de la succise y ont été observés (Photo 1), preuve que l’espèce s’y reproduit. Photo 1 : Toile communautaire de chenilles de Damier de la succise (Source : Ducept Samuel / Vienne Nature). La présence de la Piéride de la moutarde et du Céphale indique un embroussaillement de la parcelle.
  30. 30. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 30 Poitou-Charentes Nature Notons que si un retour au pâturage devait avoir lieu sur cette parcelle, la présence de moutons serait grandement dommageable à la population de Succise des prés dont ils raffolent. Tableau 10 : Liste des Lépidoptères Rhopalocères observés sur la parcelle P-3 en 2017. Nom français Nom scientifique PN DH LR PC 2016 ZNIEFF Statut 86 2016 Rang Pieridae Piéride de la moutarde Leptidea sinapis LC TC 1 Piéride de la rave Pieris rapae LC TC 1 Souci Colias crocea LC C 3 Lycaenidae Azuré des cytises Glaucopsyche alexis EN D R 1 Argus bleu Polyommatus icarus LC TC 4 Argus brun Aricia agestis LC TC 4 Nymphalidae Céphale Coenonympha arcania LC AC 2 Procris Coenonympha pamphilus LC TC 1 Myrtil Maniola jurtina LC TC 1 Demi-deuil Melanargia galathea LC TC 1 Grand Nacré Argynnis aglaja NT AC 3 Petite violette Boloria dia LC C 1 Robert-le-Diable Polygonia c-album LC TC 1 Mélitée des centaurées Melitaea phoebe LC C 2 Damier de la succise Euphydryas aurinia N A2 VU D AR 1 Protection nationale : N A2 annexe II, A4 annexe IV, A5 annexe V de la Directive Européenne "Habitats-Faune-Flore" Liste rouge Poitou-Charentes (2016) : CR danger critique d'extinction, EN en danger, Vu vulnérable, NT quasi menacée, LC préoccupation mineure, DD données insuffisantes Espèce déterminante : D en Poitou-Charentes, D86 en Vienne C commun, AC assez commun, AR assez rare, R rare, TR très rare, D disparu 7.2.4. Parcelle P-4 Cette parcelle a fait l’objet de travaux de débroussaillage mécanique. Des clôtures ont été installées en vue d’installer un pâturage équin pour assurer la gestion. Les habitats naturels identifiés en 2012 correspondaient à la « Végétation à Colchique et Silaüs en mélange avec les Fourrés à prunelliers » (Vienne Nature, 2013). La disponibilité florale de la parcelle a été estimée à 2. Les inventaires menés en 2017 ont permis de noter la présence de 17 espèces (Tableau 11) parmi lesquelles le Demi- argus est patrimonial ; il est déterminant pour la désignation des ZNIEFF dans la Vienne. Les espèces notées au rang 1 sont celles des prairies graminéennes (Myrtil, Procris, Demi-Deuil, Argus brun) et des friches mésophiles (Machaon, Bande noire, Petit nacré, Belle-Dame, Mélitée des centaurées). Un cortège des prairies fleuries mésophiles à mésohygrophiles se détache également avec la présence du Demi-argus, de l’Argus bleu et du Cuivré commun (notés seulement au rang 3). La présence de la Piéride de la moutarde et du Robert-le-diable est à rattacher aux haies et à leurs ourlets.
  31. 31. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 Poitou-Charentes Nature 31 Tableau 11: Liste des Lépidoptères Rhopalocères observés sur la parcelle P-4 en 2017. Nom français Nom scientifique PN DH LR PC 2016 ZNIEFF Statut 86 2016 Rang Hesperiidae Point-de-Hongrie Erynnis tages LC C 3 Bande noire Thymelicus sylvestris LC C 1 Papilionidae Machaon Papilio machaon LC C 1 Pieridae Piéride de la moutarde Leptidea sinapis LC TC 1 Piéride de la rave Pieris rapae LC TC 1 Lycaenidae Cuivré commun Lycaena phlaeas LC C 3 Demi-argus Cyaniris semiargus NT D86 AC 3 Argus bleu Polyommatus icarus LC TC 3 Argus brun Aricia agestis LC TC 1 Nymphalidae Procris Coenonympha pamphilus LC TC 1 Myrtil Maniola jurtina LC TC 1 Demi-deuil Melanargia galathea LC TC 1 Petit Nacré Issoria lathonia LC C 1 Paon-de-jour Aglais io LC TC 1 Belle-Dame Vanessa cardui LC C 1 Robert-le-Diable Polygonia c-album LC TC 2 Mélitée des centaurées Melitaea phoebe LC C 1 Protection nationale : N A2 annexe II, A4 annexe IV, A5 annexe V de la Directive Européenne "Habitats-Faune-Flore" Liste rouge Poitou-Charentes (2016) : CR danger critique d'extinction, EN en danger, Vu vulnérable, NT quasi menacée, LC préoccupation mineure, DD données insuffisantes Espèce déterminante : D en Poitou-Charentes, D86 en Vienne C commun, AC assez commun, AR assez rare, R rare, TR très rare, D disparu 7.2.5. Parcelle P-5 La parcelle P-5 abrite des habitats définis en 2012 (Vienne Nature, 2013) comme « Prairie pâturée mésohygrophile à hygrophile en mélange avec des zones de végétation des prairies humides ». Il s’agit d’une parcelle d’environ 2,8 hectares, située au nord-ouest du site du Bocage de Chaunay. La gestion est assurée par fauche avec export de la matière, 2/3 de la parcelle fauché après le 31 juillet, l’autre tiers après le 15 septembre. La disponibilité florale de la parcelle est très importante grâce à la présence de nombreuses plantes à fleurs (Lychnis fleur-de-coucou, Grandes Marguerites, Vesces, Centaurées, Lotiers…). La présence de nombreux buissons de ronce y participe également ; elle est de ce fait notée à 4.
  32. 32. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 32 Poitou-Charentes Nature Les inventaires menés en 2017 ont permis de noter la présence de 20 espèces de Rhopalocères (Tableau 12) parmi lesquelles la Thécla de l’orme est patrimoniale. Elle est déterminante pour la désignation des ZNIEFF en Poitou- Charentes et inscrite comme « Vulnérable » sur la Liste Rouge des Rhopalocères du Poitou-Charentes. Les cortèges observés sont ceux des prairies de fauche (Demi-deuil, Myrtil, Procris), des prairies bocagères (Hespérie du dactyle, Bande noire, Piéride de la moutarde, Citron, Théclas de l’yeuse et de l’orme, Nacré de la ronce, Petite Violette) et des prairies fleuries (Mélitée des centaurées, Souci). La présence de Succise des prés n’a pas été relevée sur cette parcelle. Tableau 12: Liste des Lépidoptères Rhopalocères observés sur la parcelle P-5 en 2017. Nom français Nom scientifique PN DH LR PC 2016 ZNIEFF Statut 86 2016 Rang Hesperiidae Bande noire Thymelicus sylvestris LC C 3 Hespérie du dactyle Thymelicus lineolus LC C 2 Sylvaine Ochlodes sylvanus LC C 9 Pieridae Piéride de la moutarde Leptidea sinapis LC TC 2 Piéride de la rave Pieris rapae LC TC 1 Piéride du navet Pieris napi LC TC 9 Souci Colias crocea LC C 1 Citron Gonepteryx rhamni LC TC 4 Lycaenidae Thécla de l'yeuse Satyrium ilicis LC AC 8 Thécla de l'orme Satyrium w-album VU D AR 8 Cuivré commun Lycaena phlaeas LC C 11 Nymphalidae Procris Coenonympha pamphilus LC TC 1 Myrtil Maniola jurtina LC TC 1 Demi-deuil Melanargia galathea LC TC 1 Tabac d'Espagne Argynnis paphia LC C 7 Nacré de la Ronce Brenthis daphne LC C 7 Petite violette Boloria dia LC C 8 Paon-de-jour Aglais io LC TC 1 Belle-Dame Vanessa cardui LC C 3 Mélitée des centaurées Melitaea phoebe LC C 6 Protection nationale : N A2 annexe II, A4 annexe IV, A5 annexe V de la Directive Européenne "Habitats-Faune-Flore" Liste rouge Poitou-Charentes (2016) : CR danger critique d'extinction, EN en danger, Vu vulnérable, NT quasi menacée, LC préoccupation mineure, DD données insuffisantes Espèce déterminante : D en Poitou-Charentes, D86 en Vienne C commun, AC assez commun, AR assez rare, R rare, TR très rare, D disparu
  33. 33. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 Poitou-Charentes Nature 33 7.2.6. Parcelle P-6 Cette parcelle a été caractérisée comme « Végétation de prairies fraiche de fauche à Colchique et Silaüs » à l’occasion des inventaires réalisés en 2012 (Vienne Nature, 2013). La gestion actuelle est assurée par une fauche annuelle avec exportation des produits de coupe. Deux tiers sont fauchés après le 31 juillet, un tiers après le 15 septembre. La disponibilité florale de la parcelle est estimée à 3, au vu de la présence de nombreuses centaurées, Succises des prés, Lotiers… Les inventaires de 2017 permettent de noter la présence de 18 espèces (Tableau 13) parmi lesquelles deux sont patrimoniales : - le Demi-argus, déterminant pour la désignation des ZNIEFF dans la Vienne, - le Damier de la succise, protégé en France, inscrit à l’annexe 2 de la Directive européenne Habitat-Faune-Flore, déterminant pour la désignation des ZNIEFF en Poitou-Charentes et classé « Vulnérable » sur la Liste Rouge des Rhopalocères du Poitou-Charentes. Le Damier de la succise est uniquement présent dans le tiers sud-ouest de la parcelle, là où les pieds de succise sont localisés. Des nids communautaires de chenilles ont été observés lors de nos inventaires, preuve que l’espèce se reproduit sur cette parcelle. Les cortèges de Rhopalocères correspondent aux prairies graminéennes (Myrtil, Demi-deuil, Procris), aux prairies fleuries mésophiles à méso-hygrophiles de fauche (Grand Nacré, Mélitée des centaurées, Damier de la succise, Machaon, Demi-argus, Argus bleu…) et aux prairies bocagères (Gazé, Cuivré fuligineux, Robert-le-diable). Ces deux derniers cortèges sont essentiellement présents dans la partie sud-ouest de la parcelle. Photo 2 : Disponibilité florale sur la parcelle P-6 (Source : Ducept Samuel / Vienne Nature).
  34. 34. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 34 Poitou-Charentes Nature Tableau 13 : Liste des Lépidoptères Rhopalocères observés sur la parcelle P-6 en 2017. Nom français Nom scientifique PN DH LR PC 2016 ZNIEFF Statut 86 2016 Rang Hesperiidae x Point-de-Hongrie Erynnis tages LC C 1 Hespérie du dactyle Thymelicus lineolus LC C 5 Papilionidae * Machaon Papilio machaon LC C 1 Pieridae x Piéride de la moutarde Leptidea sinapis LC TC 2 Gazé Aporia crataegi LC C 1 Piéride de la rave Pieris rapae LC TC 1 Lycaenidae x Cuivré fuligineux Lycaena tityrus LC C 3 Demi-argus Cyaniris semiargus NT D86 AC 1 Argus bleu Polyommatus icarus LC TC 2 Argus brun Aricia agestis LC TC 1 Nymphalidae x Procris Coenonympha pamphilus LC TC 1 Myrtil Maniola jurtina LC TC 1 Demi-deuil Melanargia galathea LC TC 1 Grand Nacré Argynnis aglaja NT AC 5 Petite violette Boloria dia LC C 2 Robert-le-Diable Polygonia c-album LC TC 3 Mélitée des centaurées Melitaea phoebe LC C 2 Damier de la succise Euphydryas aurinia N A2 VU D AR 1 Protection nationale : N A2 annexe II, A4 annexe IV, A5 annexe V de la Directive Européenne "Habitats-Faune-Flore" Liste rouge Poitou-Charentes (2016) : CR danger critique d'extinction, EN en danger, Vu vulnérable, NT quasi menacée, LC préoccupation mineure, DD données insuffisantes Espèce déterminante : D en Poitou-Charentes, D86 en Vienne C commun, AC assez commun, AR assez rare, R rare, TR très rare, D disparu
  35. 35. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 Poitou-Charentes Nature 35 Photo 3 : Damier de la succise Euphydryas aurinia Chaunay (Source : Ducept Samuel / Vienne Nature). Photo 4 : Azuré des cytises Glaucopsyche alexis (Source : Ducept Samuel / Vienne Nature). Photo 5 : Thécla de l’orme Satyrium w-album (Source : Ducept Samuel / Vienne Nature). Photo 6 : Demi-argus Cyaniris semiargus (Source : Ducept Samuel / Vienne Nature). 8. Suivi des Orthoptères Ce suivi correspond à la fiche D15 de la « Note méthodologique relative aux propositions de suivis des mesures environnementales liées à la construction et l’exploitation de la ligne LGV-SEA Tours-Bordeaux » (Poitou-Charentes Nature, 2015). Le suivi des Orthoptères des milieux ouverts humides vise les objectifs suivants : - Évaluer l'efficacité de la gestion conservatoire (cahiers des charges) mise en œuvre, par le biais de ces espèces, - Évaluer le potentiel de restauration des habitats préférentiels des espèces indicatrices de ces milieux.
  36. 36. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 36 Poitou-Charentes Nature 8.1.Protocole Périodes de relevés : Pour des raisons de facilitation des reconnaissances, deux périodes de relevé seront nécessaires : au printemps (entre le 15 mai et le 15 juillet) et en fin d’été (entre le 15 août et le 15 octobre). Conditions climatiques : Le beau temps ensoleillé est une constante requise pour faire les relevés. Dans la plupart des cas, le sol doit être éclairé par le soleil. Relevés des variables stationnelles : un certain nombre de variables stationnelles sont à relever sur les stations où sont effectués les relevés : • Orientation topographique • Pente topographique • Physionomie de la végétation • Recouvrement des différentes strates végétales : → Recouvrement végétal total → Recouvrement arboré (>6 m) → Recouvrement arbustif haut (>120 cm) → Recouvrement arbustif moyen (20 à 120 cm) → Recouvrement arbustif bas (<20 cm) → Recouvrement herbacé haut (>120 cm) → Recouvrement herbacé moyen (20 à 120 cm) → Recouvrement herbacé bas (de 3 à 20 cm) → Recouvrement muscinal (< 3cm) • Recouvrement de sol nu et de rocaille • Humidité édaphique (selon la méthode DEFAUT 1994) : → hyperxérique (HX) → xérique (X) → mésoxérique (MX) → mésohumide (MH) → humide (H) → hyperhumide (HH) Durée de la prospection : 30 minutes minimum de prospection sont nécessaires par station et par passage. Mais la durée de prospection est prolongée de 5’ en 5’ si une espèce nouvelle est apparue au cours des cinq dernières minutes. Il faut en tous cas n’arrêter le comptage que lorsqu’on a la conviction d’avoir rencontré toutes les espèces de la station. Relevés orthoptériques : l’observateur relève les toutes les espèces sur la station. Evaluation densitaire : il s’agit de noter, au fur et à mesure de déplacements libres dans la station, le nombre d’individus de chaque espèce et rapporter les nombres obtenus à l’unité de temps (i.e. 1 heure) pour aboutir à un indice horaire d’abondance particulier à chaque espèce. Surface minimale : Une station peut supporter un relevé à partir d’une surface de 500 m², sans pour autant qu’il y ait un plafond. Cependant, la moyenne surfacique de ce type de relevé est de 1 000m². Dans notre cas, nous ne descendrons pas en dessous des 500 m² et nous figeons la superficie et la position de la station dans le temps. Les relevés de terrain ont été effectués les 11 et 22 mai, 19 et 22 juin, 16 août et 17 octobre 2017.
  37. 37. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 Poitou-Charentes Nature 37 Carte 11 : Sites suivis pour les inventaires d’Orthoptères au sein du Bocage de Chaunay (86) – Parcelles 1, 2, 3, 4 et 6. Carte 12 : Sites suivis pour les inventaires d’Orthoptères au sein du Bocage de Chaunay (86) – Parcelle 5.
  38. 38. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 38 Poitou-Charentes Nature Les photographies des sites suivis sont présentées en Annexe 6. 8.2.Les associations d’Orthoptères La caractérisation des associations d’Orthoptères, réalisée grâce à 12 relevés menés sur les parcelles suivies en 2017, a permis de noter la présence de quatre grands types de synusies (Tableau 14) : - l’association des Orthoptères des prairies hygrophiles à mésohygrophiles en bon état de conservation (lorsque le Criquet ensanglanté Stetophyma grossum est présent). On retrouve ici toutes les espèces des milieux hygrophiles ouverts (Criquet des pâtures Chorthippus parallelus, Criquet des roseaux Mecosthetus parapleurus, Criquet marginé Chorthippus albomarginatus, Criquet des mouillères Euchorthippus declivus). Cette synusie des prairies humides en bon état de conservation est particulièrement présente sur les relevés P5-3, dans la zone la plus hygrophile, au sud-ouest de la parcelle, et sur l’ensemble de la parcelle P2, quelle que soit la hauteur de la végétation. Il semble que la fauche ait peu d’incidence sur la répartition des espèces dans la prairie puisque toutes les espèces indicatrices des zones humides se retrouvent à la fois dans la zone fauchée et dans la zone à hautes herbes. Cette synusie se retrouve également dans les relevés P5-1, P6-1 et P6-2 où elle apparait sous forme dégradée (absence de Stetophyma grossum), signifiant un degré d’hygrométrie moindre. Photo 7 : Criquet ensanglanté Stetophyma grossum (Source : Ducept Samuel / Vienne Nature). Photo 8 : Criquet marginé Chorthippus albomarginatus (Source : Ducept Samuel / Vienne Nature). Photo 9 : Criquet des roseaux Mecosthetus parapleurus (Source : Ducept Samuel / Vienne Nature). Photo 10 : Criquet des pâtures Chorthippus parallelus (Source : Ducept Samuel / Vienne Nature).
  39. 39. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 Poitou-Charentes Nature 39 - les Orthoptères des prairies plus évoluées tendant vers l’embroussaillement, sous-pâturées et d’un degré d’humidité moindre que la synusie précédente. On retrouve cette association dans la majorité des relevés à l’exception des relevés P5-2 et P4-2 dont le degré d’hygrométrie est moins marqué. Ce cortège apparait dans les zones délaissées par le pâturage ou les zones plus séchantes, en contact avec les secteurs humides. Il y est notamment caractérisé par le Conocéphale bigarré Conocephalus fuscus et le Criquet vert- échine Chorthippus dorsatus. Photo 11 : Criquet vert-échine Chorthippus dorsatus (Source : Ducept Samuel / Vienne Nature). Photo 12 : Conocéphale bigarré Conocephalus fuscus (Source : Ducept Samuel / Vienne Nature). - les Orthoptères des zones embroussaillées, thermophiles marqués par la présence d’espèces liées aux arbustes et pieds de haies (Phanéroptère méridional Phaneroptera nana, Éphippigère des vignes Ephippiger ephippiger, Tétrix des clairières Tetrix undulata, Grillon des bois Nemobius sylvestris, Grande Sauterelle verte Tettigonia viridissima, Grillon bordelais Modicogryllus bordigalensis). Nous retrouvons ces cortèges sur les relevés P3-1, P1-1, 4-1 et 4-3. La présence de ligneux dans la parcelle conditionne celle des Orthoptères cités ci-dessus. L’observation du Tétrix des bois est certainement à rattacher à un effet d’accumulation de litière qui occasionne des conditions micro-stationnelles plus fraiches dans la parcelle P3. Il est aussi possible que ce relevé soit perturbé par des espèces de la haie, assez proches de la zone de relevé. Photo 13 : Phanéroptère méridional Phaneroptera nana (Source : Ducept Samuel / Vienne Nature). Photo 14 : Grande Sauterelle verte Tettigonia viridissima (Source : Ducept Samuel / Vienne Nature).
  40. 40. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 40 Poitou-Charentes Nature - une synusie des milieux plus xériques, caractérisée par le Criquet duettiste Chorthippus brunneus et le Criquet des bromes Euchorthippus elegantulus. On note l’absence totale d’espèces des milieux humides et des fourrés. Cette synusie, notée sur la totalité des relevés, est la seule qui apparait « pure » sur les relevés P5-2 et P4-2. Il s’agit de milieux ensoleillés et, pour le relevé P5-2, légèrement surélevé par rapport au reste de la parcelle, induisant la présence d’espèces des milieux plus thermophiles. Photo 15 : Criquet des bromes Euchorthippus elegantulus (Source : Ducept Samuel / Vienne Nature). Photo 16 : Criquet duettiste Chorthippus brunneus (Source : Ducept Samuel / Vienne Nature). Les relevés orthoptériques ont permis de noter la présence de 4 synusies distinctes allant des alliances associées à la prairie humide en bon état de conservation à celles des prairies plus xériques en passant par les fourrés et friches. La superposition des habitats naturels au sens phytosociologique et au sens des synusies orthoptériques n’est pas toujours concordante. La parcelle 2, identifiée en 2012 comme prairie fraiche de fauche (Vienne Nature, 2013) est, en terme de synusie orthoptérique, une parcelle qui abrite l’association des prairies humides en bon état. La quasi-totalité des six parcelles suivies est dans cette situation. La présence des cortèges des prairies humides est à mettre en lien avec la nature du sol, marneux, humide à très humide surtout en hiver, parfois avec une lame d’eau de plusieurs centimètres et séchant en été. Malgré cela, la végétation présente suffit à créer des micro-conditions qui, même en été, conservent une hygrométrie importante, suffisante pour le développement des espèces liés aux zones humides.
  41. 41. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 Poitou-Charentes Nature 41 Tableau 14 : Associations d’Orthoptères observées sur les parcelles P1 à P6. Code station P5-3 P2-1 P2-2 P5-1 P6-2 P6-1 P3-1 P1-1 P4-1 P4-3 P5-2 P4-2 Hygrométrie H MH MH MH MX-MH MX-MH MH-MX MX MX-MH MH MX MX Recouvrement herbacé 0-20 cm 80% 90% 80% 80% 80% 100% 40% 20% 60% 70% 80% 90% Recouvrement herbacé 20-60 cm 20% 10% 20% 20% 40% 60% 50% 100% 20% 50% 50% 30% Recouvrement herbacé 60-100 cm - - 30% - - - 40% - 30% 30% 30% - Recouvrement arbustif - - - - - - 10% 20% 5% - - - Sol nu - - - - - - 10% 20% 5% - - 10% Stethophyma grossum + + + Chorthippus parallelus +++ +++ +++ +++ +++ ++ Mecostethus parapleurus ++ ++ + ++ ++ ++ Chorthippus albomarginatus + ++ + ++ ++ ++ + Euchorthippus declivus ++ Stenobothrus stigmaticus + ++ + ++ Conocephalus fuscus + + + + + + + ++ + ++ Chorthippus dorsatus +++ +++ ++ ++ ++ ++ +++ ++ ++ ++ Ailopus strepens 1 1 Phaneroptera nana ++ + Ephippiger ephippiger + Tetrix undulata + Nemobius sylvestris + Tettigonia viridissima + ++ ++ + Modicogryllus bordigalensis ++ ++ Pteronemobius heydenii +++ ++ ++ + ++ ++ + + + ++ ++ Metrioptera roeselii ++ ++ ++ ++ ++ ++ + ++ ++ ++ + + Gryllus campestris ++ ++ ++ ++ ++ ++ + ++ ++ + +++ ++ Chorthippus biguttulus + +++ +++ ++ +++ +++ +++ +++ +++ ++ ++ +++ Chorthippus brunneus + +++ ++ +++ +++ +++ ++ ++ Euchorthippus elegantulus +++ ++ ++ + Ruspolia nitidula ++ ++ ++ + + + ++ Pezotettix giornae ++ ++ ++ ++ ++ ++ ++ + Cortège des prairies hygrophiles en bon état de conservation Cortège des prairies hygrophiles Cortège des prairies évoluées Cortège des zones embroussaillées
  42. 42. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 42 Poitou-Charentes Nature 8.3.Les Orthoptères des parcelles suivies Les inventaires d’Orthoptères menés en 2017 ont permis d’observer 23 espèces (Tableau 15) parmi lesquelles trois sont patrimoniales : - Mecosthetus parapleurus, le Criquet des roseaux est déterminant pour la désignation des ZNIEFF en Vienne, - Stethophyma grossum, le Criquet ensanglanté est déterminant pour la désignation des ZNIEFF en Poitou- Charentes, - Stenobothrus stigmaticus, le Sténobothre nain est déterminant pour la désignation des ZNIEFF en Poitou- Charentes. Le Criquet ensanglanté Stetophyma grossum fréquente les prairies ouvertes humides, et ce, à tous les stades de son existence (Defaut, Morichon, 2015). Les femelles cherchent d’ailleurs des prairies inondées en hiver pour la ponte. L’ensoleillement des sites de ponte semble prépondérant pour un développement larvaire rapide. Les adultes sont par contre réputés pour leurs capacités de vol et peuvent, à l’occasion, se retrouver dans des milieux voisins des prairies humides. La présence du Sténobothre nain Stenobothrus stigmaticus apparait sur quelques relevés. Nous l’avons rattaché au cortège des prairies moyennement humides mais il est très probable qu’il fréquente les parcelles 2, 3 et 6 pour des raisons autres que leur hygrométrie. Cette espèce affectionne, sur d’autres sites, les pelouses thermophiles rases et les parcours à moutons. L’aspect séchant des prairies de Chaunay en été pourrait correspondre à ses préférences biologiques. La question de l’indigénat de l’Œdipode automnale Aiolopus strepens reste en suspens. Il s’agit en effet d’une espèce qui a besoin d’humidité pour ses jeunes stades (ponte dans les prairies méso-humides) mais les adultes sont de très bons voiliers. Leur présence constatée dans les parcelles 6 et 3 correspond peut-être à des individus non reproducteurs. Le Grillon des marais Pteronemobius heydenii est une espèce sténoèce. Il est lié aux milieux humides (prairies humides, fossés, marécages, bords de ruisseaux) dont il ne s’éloigne que très peu. Il est noté sur la quasi-totalité des relevés et cela semble logique vu l’hygrométrie résiduelle dans les parcelles. Même les prairies qui semblent les moins humides (Prairies 1, 2, 3 et 4) accueillent cette espèce. Elle se loge alors dans les fissures du sol pour trouver l’humidité nécessaire. Les autres espèces (Criquet duettiste Chorthippus brunneus, Criquet mélodieux Chorthippus biguttulus), sont dites euryèces, elles supportent une grande variété d’habitats ouverts et des degrés d’hygrométrie très larges, de la pelouse sèche à la prairie très humide. C’est la parcelle 3 qui est doté de la plus belle diversité. Cela s’explique, malgré sa faible superficie, par la mosaïque d’habitats qu’elle renferme notamment la présence de haies qui débordent à l’intérieur de la parcelle sous forme de jeunes ligneux, les hauteurs de végétation variées, un substrat méso humide et un bon ensoleillement.
  43. 43. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 Poitou-Charentes Nature 43 Tableau 15 : Orthoptères observés sur les parcelles P1 à P6. Parcelles suivies en 2017 Nom français Nom scientifique ZNIEFF 2016 Statut 86 P-1 P-2 P-3 P-4 P-5 P-6 ENSIFERES Phanéroptère méridional Phaneroptera nana C x x Conocéphale bigarré Conocephalus fuscus C x x x x x x Conocéphale gracieux Ruspolia nitidula C x x Grande sauterelle verte Tettigonia viridissima C x x x Decticelle bariolée Metrioptera roeselii AC x x x x x x Ephippiger des Vignes Ephippiger ephippiger AC x Grillon champêtre Gryllus campestris C x x x x x x Grillon bordelais Eumodicogryllus bordigalensis AC x x Grillon des bois Nemobius sylvestris C x Grillon des marais Pteronemobius heydenii AC x x x x x x CAELIFERES Tétrix forestier Tetrix undulata AC x Criquet pansu Pezotettix giornae C x x x x Criquet des roseaux Mecostethus parapleurus D86 AC x x x Criquet ensanglanté Stethophyma grossum D AC x x Oedipode automnale Ailopus strepens R x x Sténobothre nain Stenobothrus stigmaticus D R x x x Criquet duettiste Chorthippus brunneus AC x x x x x Criquet mélodieux Chorthippus biguttulus C x x x x x x Criquet marginé Chorthippus albomarginatus AC x x x x x Criquet vert-échine Chorthippus dorsatus AC x x x x x x Criquet des pâtures Chorthippus parallelus C x x x x Criquet glauque Euchorthippus elegantulus AC x x x x Criquet des mouillères Euchorthippus declivus AC x Nombre d’espèces observées 12 15 17 12 12 13 ZNIEFF 2016 : Espèce déterminante : D en Poitou-Charentes, D86 en Vienne Statut 86 : C commun, AC assez commun, AR assez rare, R rare, TR très rare, D disparu
  44. 44. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 44 Poitou-Charentes Nature 9. Synthèse générale Le site du Bocage de Chaunay est connu pour être un haut lieu de conservation d’espèces rares et menacées, autant pour la flore que pour la faune. Le site a bénéficié, en 2016-2017, de travaux d’ouverture (débroussaillage et de mise en pâture) pour répondre aux objectifs de compensation des habitats et des espèces impactées par la Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique. Les inventaires et suivis des habitats naturels et de la végétation ont permis la mise en place de protocoles réplicables dans le temps permettant d’analyser leur évolution en fonction de la gestion apportée sur les parcelles (expérimentation du sursemis). Une révision de la description des habitats naturels sur le site a permis de requalifier certaines parcelles suite à des travaux de gestion menés en 2016-2017. La suppression des fourrés à prunellier, a par exemple modifié les conditions d’hygrométrie du sol. Enfin, le suivi du Gaillet boréal sur un lot de parcelles a permis d’évaluer les densités de pieds et de localiser précisément les microstations. La reconduite de ces suivis permettra d’évaluer l’impact des modes de gestion sur cette espèce patrimoniale. En ce qui concerne les oiseaux, les résultats des IPA 2017 constituent un état des lieux pouvant être comparé aux prochaines années de suivi. La richesse spécifique pour l’ensemble des points d’écoute est de 30 espèces, avec une abondance moyenne de 17,25 sur les huit points d’écoute. Ces premiers résultats confirment la présence d’espèces patrimoniales ou d’intérêt visées par les mesures compensatoires. De plus, ces prospections ont permis de contacter de nouvelles espèces dont le milieu et les mesures de gestion associées constituent une plus-value. En complément, les espèces contactées en dehors des IPA permettront d’établir une liste globale de la diversité avifaunistique présente. Les prochains suivis permettront d’obtenir des tendances sur l’apparition/disparition d’espèces et à terme sur l’abondance des espèces nicheuses présentes sur le site. Des liens avec les mesures de gestion mises en place seront étudiés. Par exemple, en 2017, la présence de la Pie-grièche écorcheur sur le site d’acquisition a été confirmée. La présence de cette espèce en période de nidification concorde avec le maintien et/ou la gestion des haies buissonnantes et des prairies dans le bocage. À propos des papillons de jour, les modes de gestion engagés sur les parcelles suivies sont, dans l’ensemble, favorables à la présence du Damier de la succise et du Cuivré des marais. La fauche, si elle est réalisée à une dizaine de centimètres de hauteur, est une méthode qui permet de ne pas porter atteinte aux chenilles, notamment celles du Damier de la succise. Cette pratique est donc à conserver dans les parcelles 2, 3, 5 et 6. Une attention devra être portée sur la parcelle P1 qui bénéficie d’un pâturage ovin. Il n’est pas sûr que cette méthode de gestion soit cohérente avec la présence de la Succise des prés, plante typique des prairies de fauche et particulièrement appétente pour les moutons. Le pâturage équin mené sur la parcelle P-3 semble préserver la population de Succise dont les effectifs sont très importants. L’inventaire des Orthoptères a mis en évidence la présence d’espèces patrimoniales, conformément à ce que les inventaires menés par le passé avaient montré. La caractérisation des communautés d’Orthoptères a quant à elle apporté son lot de surprises avec par exemple la présence de cortèges des prairies humides en bon état de conservation dans des parcelles identifiées en prairies de fauche. Ces communautés révèlent entre autre la présence d’un sol humide en hiver et très séchant en été.
  45. 45. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 Poitou-Charentes Nature 45 La poursuite de ces suivis permettra en outre de mettre en évidence l’impact des modes de gestion sur les communautés d’Orthoptères du site, notamment pour ce qui concerne les périodes de fauche et la mise en place du pâturage. Les prochains relevés permettront de noter l’évolution de ces différents habitats et espèces.
  46. 46. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 46 Poitou-Charentes Nature 10. Bibliographie Arrêté ministériel du 23 avril 2007 fixant les listes des insectes protégés sur l'ensemble du territoire et les modalités de leur protection. CONSEIL DES COMMUNAUTES EUROPEENNES, 21 mai 1992, Directive 92/43/CEE du Conseil du 21 mai 1992 concernant la conservation des habitats naturels ainsi que de la faune et de la flore sauvage. DEFAUT B., 1994. Les synusies orthoptériques en région paléarctique occidentale. Association des Naturalistes de l’Ariège. 279 p. FROCHOT B., 2001 – La méthode des Indices Ponctuels d’Abondance (IPA). JOURDE P. coord. (2001) – Oiseaux nicheurs déterminants de la Vienne, p. 32 in Jourde P., Terrisse L. (coord.), Espèces animales et végétales déterminantes en Poitou-Charentes – faune. Coll. Cahiers techniques du Poitou- Charentes, Poitou-Charentes Nature, Poitiers, 154p. SARDET E., DEFAUT B. (coordinateurs), 2004. Les Orthoptères menacés en France. Liste rouge nationale et listes rouges par domaines biogéographiques. Matériaux Orthoptériques et Entomocénotiques, 9 : 125-137. VIENNE NATURE, 2013. Le bocage de Chaunay - Diagnostic écologique – Vienne Nature, Fontaine-le-Comte, 130 p. CONSERVATOIRE REGIONAL D’ESPACES NATURELS DU POITOU-CHARENTES, 2014. Document d’Actions et de Gestion Concertée du site Bocage de Chaunay 2015-2019. 60 p. DUPONT P., 2014. Le Chronoventaire. Un protocole d’acquisition de données pour l’étude des communautés de Rhopalocères et Zygènes. Version 1. Muséum National d’Histoire Naturelle, Paris. Rapport SPN 2014 - 22. 47 pp. DEFAUT B., MORICHON D., 2015. Faune de France 97. Criquets des France (Orthoptera, Caelifera). Volume 1. Fédération française des Fédérations des Sciences naturelles. 695 p. POITOU-CHARENTES NATURE, 2015. Propositions de suivi des mesures environnementales liées à la construction et l’exploitation de la ligne LGV-SEA Tours-Bordeaux. Note méthodologique et protocoles de suivis. 173 p. UICN FRANCE, MNHN, LPO, SEOF & ONCFS (2016) – La Liste rouge des espèces menacées en France – Chapitre Oiseaux nicheurs de France métropolitaine. Dossier électronique (http://www.uicn.fr/Liste-rouge-oiseaux- nicheurs.html). POITOU-CHARENTES NATURE, 2016a. Liste des papillons de jour (Rhopalocères) déterminants du Poitou-Charentes. À paraitre. POITOU-CHARENTES NATURE, 2016b. Liste Rouge des Rhopalocères du Poitou-Charentes. À paraitre. POITOU-CHARENTES NATURE, 2016c. Liste des Orthoptères déterminants du Poitou-Charentes. À paraitre. VIENNE NATURE, 2016. Statut et indice de rareté de la faune de la Vienne. Vienne Nature, Fontaine le Comte, 23 p.
  47. 47. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 Poitou-Charentes Nature 47 11. Annexes ANNEXE 1 : LOCALISATION DES RELEVES PHYTOSOCIOLOGIQUES ANNEXE 2 : RELEVES PHYTOSOCIOLOGIQUES ANNEXE 3 : TABLEAU DE SYNTHESE DES INDICATEURS DES HABITATS HUMIDES ET DE LA PARCELLE D'EXPERIMENTATION D'UN SURSEMIS PAR PLACETTE ET PAR PARCELLE ANNEXE 4 : CARACTERISTIQUES DES MICROSTATIONS DE GAILLET BOREAL RELEVEES ANNEXE 5 : LISTE DES ESPECES D’OISEAUX CONTACTEES SUR LE SITE D’ETUDE ET AUX ALENTOURS IMMEDIATS DU 01/01/2011 AU 16/06/2017 ANNEXE 6 : PHOTOGRAPHIES DES SITES SUIVIS POUR LES ORTHOPTERES ET LES RHOPALOCERES.
  48. 48. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 48 Poitou-Charentes Nature Annexe 1 : Localisation des relevés phytosociologiques commune Type de relevé Type de suivi numéro de relevé Lat(L93) Long(L93) n° de prairie entité de gestion (DAGC) CHAUNAY (86) relevé phytosociologique sursemis R1 6569779 479526 0 4 CHAUNAY (86) relevé phytosociologique sursemis R2 6569802 479453 0 4 CHAUNAY (86) relevé phytosociologique sursemis R3 6569722 479424 0 4 CHAUNAY (86) relevé phytosociologique sursemis R4 6569726 479494 0 4 CHAUNAY (86) relevé phytosociologique prairies humides R1-1 6569605 479526 1 9 CHAUNAY (86) relevé phytosociologique prairies humides R2-1 6569589 479452 1 9 CHAUNAY (86) relevé phytosociologique prairies humides R3-1 6569580 479399 1 9 CHAUNAY (86) relevé phytosociologique prairies humides R1-2 6569621 479242 2 11 CHAUNAY (86) relevé phytosociologique prairies humides R2-2 6569587 479269 2 11 CHAUNAY (86) relevé phytosociologique prairies humides R3-2 6569625 479277 2 11 CHAUNAY (86) relevé phytosociologique prairies humides R1-3 6569712 479270 3 5 CHAUNAY (86) relevé phytosociologique prairies humides R2-3 6569715 479229 3 5 CHAUNAY (86) relevé phytosociologique prairies humides R3-3 6569719 479324 3 5 CHAUNAY (86) relevé phytosociologique prairies humides R1-4 6569457 479210 4 16 CHAUNAY (86) relevé phytosociologique prairies humides R2-4 6569447 479195 4 16 CHAUNAY (86) relevé phytosociologique prairies humides R3-4 6569470 479200 4 16 CHAUNAY (86) relevé phytosociologique prairies humides R1-5 6569863 478593 5 35pp, 36pp CHAUNAY (86) relevé phytosociologique prairies humides R2-5 6569851 478601 5 35pp, 36pp CHAUNAY (86) relevé phytosociologique prairies humides R3-5 6569831 478601 5 35pp, 36pp CHAUNAY (86) relevé phytosociologique prairies humides R1-6 6569848.8 478797.79 6 34 CHAUNAY (86) relevé phytosociologique prairies humides R2-6 6569835.3 478839.06 6 34 CHAUNAY (86) relevé phytosociologique prairies humides R3-6 6569853 478823 6 34
  49. 49. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 Poitou-Charentes Nature 49 Annexe 2 : Relevés phytosociologiques Date observation 16/06/2017 16/06/2017 16/06/2017 16/06/2017 06/07/2017 06/07/2017 06/07/2017 27/06/2017 27/06/2017 27/06/2017 27/06/2017 27/06/2017 27/06/2017 22/06/2017 22/06/2017 22/06/2017 27/06/2017 27/06/2017 27/06/2017 22/06/2017 06/07/2017 22/06/2017 Numéro de relevé 20170616-R1 20170616-R2 20170616-R3 20170616-R4 20170706-R1-1 20170706-R2-1 20170706-R3-1 20170627-R1-2 20170627-R2-2 20170627-R3-2 20170627-R1-6 20170627-R2-6 20170627-R3-6 20170622-R1-3 20170622-R2-3 20170622-R3-3 20170627-R1-5 20170627-R2-5 20170627-R3-5 20170622-R1-4 20170706-R3-4 20170622-R2-4 CORINE Biotopes 38 38 38 38 38.2 38.2 38.2 38.2 38.2 38.2 38.2 38.2 38.2 37.2 37.2 37.2 37.2 37.2 37.2 37.3 37.3 37.3 Habitat IC _ _ _ _ 6510-3 6510-3 6510-3 6510-3 6510-3 6510-3 6510-3 6510-3 6510-3 _ _ _ _ _ _ 6410-4 6410-4 6410-4 Typologie Arrhenather eteaelatioris Arrhenather eteaelatioris Arrhenather eteaelatioris Arrhenather eteaelatioriseteaelatioris _ Arrhenather etaliaeteaelatioris _ Arrhenather etaliaeteaelatioris _ Arrhenather etaliaeteaelatioris _ Arrhenather etaliaeteaelatioris _ Arrhenather etaliaeteaelatioris _ Arrhenather etaliaeteaelatioris _ Arrhenather etaliaeteaelatioris _ Arrhenather etaliaeteaelatioris _ Arrhenather etalia stoloniferae _Potentillo anserinae- Polygonetali aavicularisstoloniferae _Potentillo anserinae- Polygonetali aavicularisstoloniferae _Potentillo anserinae- Polygonetali aavicularisstoloniferae _Potentillo anserinae- Polygonetali aavicularisstoloniferae _Potentillo anserinae- Polygonetali aavicularisstoloniferae _Potentillo anserinae- Polygonetali aavicularis caerulae- Juncetea acutiflori_ Molinioncaerulae- Juncetea acutiflori_ Molinioncaerulae- Juncetea acutiflori_ Molinion Surface m2 49 49 49 49 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 9 Forme du relevé (m) 7 x 7 7 x 7 7 x 7 7 x 7 3 x 3 3 x 3 3 x 3 3 x 3 3 x 3 3 x 3 3 x 3 3 x 3 3 x 3 3 x 3 3 x 3 3 x 3 3 x 3 3 x 3 3 x 3 3 x 3 3 x 3 3 x 3 Litiere pourc 5 5 5 5 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 3 2 2 Sol nu pourc 5 5 5 5 0 0 0 0 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 2 A / Strate arborée - recouvrement 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 a / Strate arbustive - recouvrement 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 h / Strate herbacée - recouvrement 95 95 95 95 100 100 100 100 100 100 98 ? 100 100 100 100 100 100 100 90 97 95 h / Strate herbacée - hauteur moyenne 0.35 0.35 0.35 0.4 0.3 0.3 0.25 0.35 0.4 0.35 ? 0.3 0.45 0.4 0.35 0.3 0.3 0.4 0.25 0.2 0.2 h / Strate herbacée - hauteur moyenne min 0.3 0.3 0.3 0.15 0.2 0.2 0.2 0.15 0.3 0.1 ? 0.15 0.3 0.2 0.2 0.2 0.2 0.2 0.15 0.05 0.15 h / Strate herbacée - hauteur moyenne max 0.7 0.7 0.7 0.5 0.5 0.5 0.4 0.25 0.6 0.5 ? 0.45 0.8 0.6 0.5 0.6 0.6 0.5 0.4 0.25 0.4 ab / Strate des autres bryophytes (mousses sans les sphaignes) - recouvrement 2.5 2.5 0 0 strate taxon Espèces des prairies mésophiles à mésohygrophiles, mésotrophes à eutrophes fauchées (Arrhenatheretea elatioris _ Arrhenatheretalia elatioris) h Holcus lanatus L., 1753 2 2 2 2 2 2 2 1 3 1 1 1 1 2 1 1 1 h Poa trivialis L., 1753 2 2 2 2 2 2 2 1 1 2 2 2 2 2 2 1 1 h Dactylis glomerata L., 1753 + + + 2 2 2 + + 1 2 1 + + h Phleum pratense L., 1753 1 2 2 2 2 3 2 1 1 1 h Ranunculus acris L., 1753 + 1 2 + + 2 + + h Trifolium pratense L., 1753 r 1 1 1 1 + + h Plantago lanceolata L., 1753 1 1 2 1 1 2 h Leucanthemum vulgare Lam., 1779 r + + 1 + 2 + + + h Rumex acetosa L., 1753 2 2 h Schedonorus pratensis (Huds.) P.Beauv., 1812 2 2 2 1 1 1 2 h Trisetum flavescens (L.) P.Beauv., 1812 + + 1 + 2 h Festuca rubra L., 1753 2 2 2 h Lolium perenne L., 1753 + + + h Cerastium fontanum Baumg., 1816 1 + h Arrhenatherum elatius (L.) P.Beauv. ex J.Presl & C.Presl, 1819 2 2
  50. 50. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 50 Poitou-Charentes Nature h Centaurea jacea L., 1753 + h Cynosurus cristatus L., 1753 + h Prunella vulgaris L., 1753 + 3 3 4 2 7 5 9 9 8 5 7 5 6 3 4 3 6 5 4 4 5 4 Espèces des prairies des sols courtement inondables (hygrophiles=fraîches) mésotrophes à eutrophes (Agrostietea stoloniferae _ Potentillo anserinae-Polygonetalia avicularis) h Potentilla reptans L., 1753 2 2 3 1 2 1 2 2 2 2 3 2 1 2 1 1 h Agrostis gigantea Roth, 1788 2 2 2 1 2 1 1 3 2 2 2 2 1 h Schedonorus arundinaceus (Schreb.) Dumort., 1824 5 5 5 5 2 1 2 2 1 + h Pulicaria dysenterica (L.) Bernh., 1800 1 + 2 2 1 2 1 1 2 h Ranunculus repens L., 1753 + 2 2 2 3 3 2 h Rumex conglomeratus Murray, 1770 2 1 + 2 1 h Juncus articulatus L., 1753 + 2 1 1 h Oenanthe silaifolia M.Bieb., 1819 2 1 1 1 h Lychnis flos-cuculi L., 1753 2 1 1 h Hordeum secalinum Schreb., 1771 + 1 1 h Mentha aquatica L., 1753 2 2 3 h Carex otrubae Podp., 1922 2 2 2 h Agrostis x murbeckii Fouill., 1933 3 3 h Galium palustre L., 1753 2 1 h Lotus glaber Mill., 1768 1 + h Agrostis stolonifera L., 1753 2 h Carex hirta L., 1753 1 h Mentha suaveolens Ehrh., 1792 1 h Lysimachia nummularia L., 1753 + h Carex vulpina L., 1753 h Rumex crispus L., 1753 h Juncus inflexus L., 1753 1 2 1 1 1 2 3 6 6 5 5 2 3 7 5 4 11 11 7 2 2 3 Espèces des prairies hygrophiles à mésohygrophiles, non fertilisées, sur sol oligotrophe à mésotrophe (Molinio caerulae-Juncetea acutiflori _ Molinion caeruleae) h Silaum silaus (L.) Schinz & Thell., 1915 1 2 2 1 1 + + h Cirsium tuberosum (L.) All., 1785 1 1 2 2 1 h Cirsium dissectum (L.) Hill, 1768 1 + 1 1 4 h Galium boreale L., 1753 + 2 1 2 2 h Galium uliginosum L., 1753 1 2 2 h Carex tomentosa L., 1767 + 1 1 h Carex panicea L., 1753 + 2 h Succisa pratensis Moench, 1794 1 3 h Ranunculus flammula L., 1753 1 1 h Veronica scutellata L., 1753 2 1 h Juncus acutiflorus Ehrh. ex Hoffm., 1791 + h Inula salicina L., 1753 3 h Blackstonia perfoliata (L.) Huds., 1762 + h Scorzonera humilis L., 1753 0 0 0 0 0 1 2 2 3 2 1 3 2 0 1 2 5 5 1 2 4 3 Espèces des mégaphorbiaies eutrophes sur substrat surtout minéral (Filipendulo ulmariae-Convolvuletea sepium _ Convolvuletalia sepium) h Epilobium tetragonum L., 1753 2 1 1 2 2 + 1 1 + +
  51. 51. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 Poitou-Charentes Nature 51 h Epilobium hirsutum L., 1753 2 h Convolvulus sepium L., 1753 + h Barbarea vulgaris W.T.Aiton, 1812 1 h Carex riparia Curtis, 1783 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 1 1 1 3 1 1 1 1 0 1 0 1 Espèces des friches vivaces rudérales nitrophiles thermophiles (Artemisietea vulgaris _ Onopordetalia acanthii _ Dauco carotae-Melilotion albi) h Helminthotheca echioides (L.) Holub, 1973 1 2 1 1 i + + 1 + 1 + h Daucus carota L., 1753 + + + 1 2 2 h Convolvulus arvensis L., 1753 1 2 2 2 1 h Cirsium arvense (L.) Scop., 1772 + 2 1 2 2 h Picris hieracioides L., 1753 + + + h Jacobaea erucifolia (L.) P.Gaertn. + + + h Cirsium vulgare (Savi) Ten., 1838 + + h Lactuca perennis L., 1753 + h Jacobaea vulgaris Gaertn., 1791 3 3 2 2 1 0 0 0 1 2 3 6 4 2 1 3 0 0 0 1 1 1 Annuelles commensales des cultures basophiles (Stellarietea mediae) h Geranium dissectum L., 1755 + + + 2 h Sonchus asper (L.) Hill, 1769 1 1 + h Bromus commutatus Schrad., 1806 2 1 + h Torilis arvensis (Huds.) Link, 1821 1 1 h Lathyrus hirsutus L., 1753 h Lathyrus nissolia L., 1753 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 1 3 0 2 4 1 0 0 0 0 0 0 Espèces des pelouses calcicoles (Festuco valesiaca-Brometea erecti _ Brometalia erecti _Mesobromion erecti) et compagnes h Lotus corniculatus L., 1753 1 i 2 1 2 1 1 + 1 h Galium verum L., 1753 2 + 1 3 2 1 h Briza media L., 1753 + 1 1 1 1 h Carex flacca Schreb., 1771 1 2 1 h Carex humilis Leyss., 1758 1 h Potentilla verna L., 1753 1 h Trifolium campestre Schreb., 1804 + + 1 h Ononis spinosa subsp. maritima (Dumort. ex Piré) P.Fourn., 1937 1 Trifolium campestre Schreb., 1804 1 1 0 1 2 1 1 0 3 1 2 1 2 0 2 2 0 0 0 3 3 3 Espèces des ourlets calcicoles (Trifolio medii-Geranietea sanguinei _ Origonetalia vulgaris _ Trifolion medii) h Lathyrus pratensis L., 1753 2 1 1 1 2 1 1 2 2 1 2 h Carex spicata Huds., 1762 2 + 2 + 1 h Agrimonia eupatoria L., 1753 + 1 i + h Vicia cracca L., 1753 0 0 0 0 2 0 1 1 1 0 1 2 0 1 2 2 0 0 1 2 2 2 Espèces des fourrés et boisements (Crataego monogynae-Prunetea spinosae _ Prunetalia spinosae et Querco roboris-Fagetea sylvaticae) h Fraxinus excelsior L., 1753 + + 2 2 1 1 2 1 h Prunus spinosa L., 1753 2 1 + h Cornus sanguinea L., 1753 2 1 h Ulmus minor Mill., 1768 2 1
  52. 52. Suivi du site d’acquisition Bocage de Chaunay (86) – Avril 2018 52 Poitou-Charentes Nature h Quercus robur L., 1753 + h Crataegus monogyna Jacq., 1775 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 1 1 2 3 1 1 0 0 0 3 1 2 Autres espèces compagnes h Geranium molle L., 1753 i h Rubus nessensis Hall, 1794 + 3 h Rubus discolor Weihe & Nees, 1824 3 h Vicia sativa L., 1753 h Lapsana communis L., 1753 h Anthoxanthum odoratum L., 1753 + r 2 + + 1 + 1 2 2 1 1 1 h Trifolium striatum L., 1753 2 1 h Centaurea nigra L., 1753 2 h Luzula multiflora (Ehrh.) Lej., 1811 + h Agrostis capillaris L., 1753 + Hypochaeris radicata L., 1753 h Festuca L., 1753 2 1 + 2 1 + h Taraxacum F.H.Wigg., 1780 + + + + h Vulpia C.C.Gmel., 1805 2 2 2 + h Centaurea L., 1753 2 2 + h Rubus L., 1753 1 1 + h Allium L., 1753 1 h Lathyrus L., 1753 + h Myosotis L., 1753 + h Orchidaceae Juss., 1789 i h Orobanche L., 1753

×