Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Suivi Transparence Chiroptères - 2016 - PCN

217 views

Published on

Le suivi de la transparence des ouvrages pour les chiroptères s’inscrit dans ce contexte règlementaire et fait partie intégrante des propositions formulées dans le cadre de la note méthodologique rédigée par l'ensemble des partenaires inter-régionaux et intitulée "Propositions de suivi des mesures environnementales liées à la construction et à l'exploitation de la LGV-SEA Tours-Bordeaux".
Les objectifs généraux du suivi consistent à mesurer l’efficacité des ouvrages en tant qu’ouvrages de transparence pour les chiroptères en évaluant l’activité chiroptérologique et la richesse spécifique au sein des ouvrages.

Published in: Environment
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Suivi Transparence Chiroptères - 2016 - PCN

  1. 1. Rapport réalisé pour le compte de : LGV SEA TOURS-BORDEAUX Suivi 2016 de la transparence des ouvrages pour les Chiroptères dans le cadre de la LGV SEA Rapport de suivi 2016 (2e année de suivi) – Résultats à l’échelle du tracé
  2. 2. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 1 Suivi 2016 de la transparence des ouvrages pour les Chiroptères dans le cadre de la LGV SEA Rapport de suivi 2016 (2e année de suivi) – Résultats à l’échelle du tracé Type de rapport : Rapport de suivi 2016 Associations intervenantes Experts intervenants SEISE Poitou-Charentes Nature LPO Touraine Vienne Nature Deux-Sèvres Nature Environnement Charente Nature Nature Environnement 17 CEN Aquitaine Ondine FILIPPI-CODACCIONI Agnès BOYE Etienne SARAZIN Miguel GAILLEDRAT – Alice CHERON Anthony LE GUEN Tiphanie HERCE – Matthieu DORFIAC Maxime LEUCHTMANN – Emilien JOMAT – Naïs AUBOUIN Pascal TARTARY – Nolwenn QUERO – Adeline DESTOMBES Destinataires Date d’envoi Delphine QUINTARD, Thierry CHARLEMAGNE (LISEA) V1 le 31/03/2017 – V2 le 21/04/2017
  3. 3. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 2 Poitou-Charentes Nature Sommaire Sommaire ................................................................................................................... 2 1. Contexte de l’étude ............................................................................................ 3 2. Description des données..................................................................................... 4 2.1. Protocole........................................................................................................................ 4 2.2. Données....................................................................................................................... 13 2.3. Analyse statistique ........................................................................................................ 13 3. Résultats .......................................................................................................... 15 3.1. Résultats descriptifs par ouvrage.................................................................................... 15 3.2. Résultats descriptifs à l’échelle des 21 ouvrages suivis ..................................................... 21 3.3. Résultats analytiques..................................................................................................... 25 3.3.1. Effet du type d'ouvrage sur l'activité chiroptérologique ......................................... 25 3.3.2. Effet des dimensions des ouvrages sur l'activité chiroptérologique ......................... 28 3.3.3. Effet du type d'ouvrage sur la richesse spécifique des chiroptères ......................... 29 3.3.4. Effet des dimensions des ouvrages sur la richesse spécifique ................................ 31 3.3.5. Effet du type d'ouvrage sur l'activité des rhinolophidés ......................................... 33 3.3.6. Effet des dimensions des ouvrages sur l'activité des rhinolophidés......................... 34 4. Discussion ........................................................................................................ 35 5. Conclusion........................................................................................................ 37 REFERENCES ............................................................................................................ 39 Annexe 1 - Réglages du D500x.............................................................................. 40 Annexe 2 - Courbes de réponse du micro externe du D500x ................................. 42 Annexe 3 - Fiche terrain........................................................................................ 43 Annexe 4 - Fiches ouvrages................................................................................... 45
  4. 4. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 3 Suivi 2016 de la transparence des ouvrages pour les Chiroptères dans le cadre de la LGV SEA Rapport de suivi 2016 (2e année de suivi) – Résultats à l’échelle du tracé 1. Contexte de l’étude Dans le cadre de la construction de la LGV SEA Tours-Bordeaux, et en application des arrêtés ministériels et inter-préfectoraux des 24 février et 21 décembre 2012, portant dérogation à l’interdiction de destruction d’espèces et d’habitats d’espèces animales protégées et de destruction d’espèces végétales protégées, le maître d’ouvrage est tenu d’assurer le suivi des mesures environnementales mises en œuvre, ainsi que le suivi des populations et des habitats d’espèces protégées impactées. Plus spécifiquement, les articles 14.3 et 23 des arrêtés cités prévoient un suivi afin de démontrer la fonctionnalité des ouvrages installés : « Un suivi devra être appliqué par le pétitionnaire pour démontrer la fonctionnalité des ouvrages installés. […] En particulier, un suivi de la fonctionnalité des ouvrages de transparence écologique devra être réalisé. Celui-ci devra être réalisé tous les ans en phase de construction et pendant les 3 premières années suivant la mise en service de la ligne. Il sera ensuite réalisé tous les cinq ans. » Le suivi de la transparence des ouvrages pour les chiroptères s’inscrit dans ce contexte règlementaire et fait partie intégrante des propositions formulées dans le cadre de la note méthodologique rédigée par l'ensemble des partenaires inter-régionaux et intitulée "Propositions de suivi des mesures environnementales liées à la construction et à l'exploitation de la LGV-SEA Tours-Bordeaux". Les objectifs généraux du suivi consistent à mesurer l’efficacité des ouvrages en tant qu’ouvrages de transparence pour les chiroptères en évaluant l’activité chiroptérologique et la richesse spécifique au sein des ouvrages. Le suivi et l’analyse qui en découle visent également les objectifs suivants : - distinguer s’il existe des différences d’activité ou de richesses spécifiques chiroptérologiques entre les différents ouvrages d’art à partir d’un échantillonnage adapté et de la prise en compte de variables environnementales pertinentes ; - identifier et quantifier les variations de ces variables d’intérêt selon les différentes dimensions (section, largeur, longueur) des ouvrages au sein d'un même type (buses, dalots, cadres, portiques, voûtes) si l'échantillonnage le permet.
  5. 5. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 4 Poitou-Charentes Nature Les hypothèses de travail sont les suivantes : - Les ouvrages de transparence mis en place le long de la ligne constituent un des modes de franchissement de l'infrastructure par les chiroptères ; - Les typologies d'ouvrage et leur localisation influent sur les capacités de franchissement de l'infrastructure par les chiroptères ; - Les capacités de franchissement peuvent varier selon les espèces. Afin de répondre aux objectifs fixés, un protocole spécifique a été élaboré et mis en place à l’échelle des 6 départements impactés par la ligne SEA. L’année 2016 constitue la deuxième année de ce suivi. Poitou-Charentes Nature a assuré la coordination du suivi. La mise en œuvre du protocole sur le terrain a été assurée par les 6 associations départementales concernées, à savoir : la LPO Touraine, Vienne Nature, Deux- Sèvres Nature Environnement, Charente Nature, Nature Environnement 17 et le Conservatoire d’espaces naturels d’Aquitaine. Dans le cadre de cette étude et du protocole prévu, Poitou-Charentes Nature a contacté la Société SEISE afin d'analyser statistiquement les données récoltées. 2. Description des données 2.1. Protocole Deux indicateurs sont considérés en particulier dans le cadre de la présente étude, à savoir : → La richesse spécifique par ouvrage : nombre d’espèces différentes franchissant l’ouvrage ; → L’activité chiroptérologique par ouvrage : exprimée en nombre de contacts par heure. Dans notre cas, le nombre de contacts est la moyenne des contacts obtenus par heure sur la totalité des heures composant les 2 nuits d’enregistrement en tenant compte des durées suivantes : - Période 1 (mai) : enregistrement de 21h15 à 6h30 pour chaque nuit soit 9,25 h par nuit et donc 18,5 h pour les 2 nuits ; - Période 2 (juillet) : enregistrement de 21h15 à 6h30 pour chaque nuit soit 9,25 h par nuit et donc 18,5 h pour les 2 nuits ; - Période 3 (septembre/début octobre) : enregistrement de 19h45 à 7h45 pour chaque nuit soir 12 h par nuit et donc 24 h pour les 2 nuits. Un contact est défini par le passage d’une chauve-souris, qu’elle soit en transit ou en activité de chasse et pouvant ainsi produire un ou plusieurs signaux sonars. De façon standardisée, lorsqu’une chauve-souris chasse en continu devant l’enregistreur, ce qui peut se produire sous de vastes ouvrages, il est alors comptabilisé un contact par tranche de 5 secondes pleines. C’est la raison pour laquelle les enregistreurs ont été paramétrés pour effectuer des enregistrements de 5 secondes, facilitant ainsi la comptabilisation des contacts a posteriori. Cette mesure traduit bien ainsi l’activité des chauves-souris et non un nombre d’individus, car une même chauve-souris peut chasser en continu devant l’enregistreur. Pour répondre aux hypothèses posées, il a été choisi de placer des enregistreurs autonomes à ultrasons de type D500x (Pettersson Elektronik AB) dans les ouvrages afin d'enregistrer l'activité des chauves-souris. Cette mesure sert usuellement d'indicateur d'abondance, quantifier le nombre de chauves-souris étant impossible.
  6. 6. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 5 Photo 1 : Enregistreur à ultrasons D500x Le protocole initial prévoit trois sessions d’enregistrement au cours des périodes suivantes : mai, juillet et septembre. L'enregistrement se fait de manière continue, à l'aide d'un D500x (enregistreur automatique testé en amont du suivi par les associations intervenantes puisque ce modèle spécifique n’avait pas été utilisé auparavant dans le cadre d’autres études), posé durant deux nuits consécutives pour chaque site suivi. Des câbles d’une longueur de 100 m, ont pu être utilisés selon la configuration de l’ouvrage afin de déporter le micro tout en camouflant le matériel. L'enregistreur et/ou le micro est placé au centre, à l'intérieur de l'ouvrage suivi. Le cône du micro est enlevé afin de donner à celui-ci des caractéristiques omnidirectionnelles. Photos 2 et 3 : Micros déportés au centre des ouvrages - C. DENTZ (PCN)
  7. 7. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 6 Poitou-Charentes Nature Les réglages utilisés pour le D500x sont indiqués en Annexe 1. À titre d’information, l’annexe 2 présente les courbes de réponse du micro externe du D500x, avec ou sans cône, et filtre activé pour les fréquences inférieures à 20 kHz. En 2016, les sessions d’enregistrement ont été réalisées aux périodes suivantes : 1. Mai : période de transit printannier ; 2. Juillet : période d’élevage et d’émancipation des jeunes ; 3. Septembre/début octobre : période d’accouplement et de migration automnale. Les 21 ouvrages choisis en 2015 le long du tracé de la LGV pour être échantillonnés ont de nouveau été suivis, avec la même répartition au sein des différentes structures : - la LPO Touraine pour les 3 ouvrages situés en Indre-et-Loire ; - Vienne Nature pour les 4 ouvrages situés en Vienne ; - Deux-Sèvres Nature Environnement pour l’ouvrage situé en Deux-Sèvres ; - Charente Nature pour les 4 ouvrages situés en Charente ; - Nature Environnement 17 pour les 4 ouvrages situés en Charente-Maritime et 2 en sud Charente ; - le Conservatoire d'espaces naturels d'Aquitaine pour les 3 ouvrages de Gironde. Pour mémoire, l’échantillonnage se compose des ouvrages suivants (répartis comme indiqués dans le Tableau 1 et sur la Carte 1) : - 1 buse (petit canal cylindrique servant à l'écoulement des eaux) ; - 7 cadres (armature en béton armé de forme rectangulaire) ; - 6 dalots (petit canal dallé rectangulaire servant à l'écoulement des eaux) ; - 1 portique (galerie couverte dont les voûtes ou les plafonds sont supportés par des colonnes, des piliers ou des arcades soutenues par deux rangées de colonnes, ou par un mur et une rangée de colonnes) ; - 6 voûtes. Tableau 1 : Répartition des ouvrages d'art en fonction des départements Typologie d’ouvrage Indre-et- Loire Vienne Deux- Sèvres Charente Charente- Maritime Gironde TOTAL Buse 1 1 Cadre 2 2 1 1 1 7 Dalot 1 1 2 1 1 6 Portique 1 1 Voûte 1 1 1 2 1 6 TOTAL 3 4 1 4 6 3 21
  8. 8. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 7 Carte 1 : Localisation des ouvrages d’arts suivis
  9. 9. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 8 Poitou-Charentes Nature Les typologies des ouvrages et leurs dimensions sont détaillées dans le tableau ci-dessous: Tableau 2 : Caractéristiques des ouvrages hydrauliques suivis Dép Référence ouvrage Nom ouvrage Type Section (en m) Hauteur (en m) Longueur (en m) CS* 37 PRAMS10018 La Longue Plaine Voûte 5,90 5,40 65 37 PRA0201 Ruisseau de Montisson axe Est Cadre 3,00 2,00 36 x 37 PRA0373 Le Réveillon Cadre 8,00 5,90 49 86 OHD0592 Moulin de Main Dalot 1,50 1,50 70 x 86 PRA0794 La Lière Cadre 5,00 3,10 23 86 PRA1038 La Petite Foy Voûte 3,00 3,10 49 86 PRA1076 La Rune Cadre 12,00 7,00 104 79 PRA1435 Le Chavenon Dalot 2,50 1,65 33 x 16 OHRJU20003 Joncasses 2 Dalot 1,00 2,00 12 16 OHD1759+5 Les Acourants Dalot 2,00 2,50 43 16 OHD1893 Ouvrages de décharges Charente Médiane Cadre (9) 5,00 3,10 42 x 16 PRA2270 La Grande Eau Voûte 5,40 4,80 89 x 16 OHD2380 Fontaine de Chez Boucherie Dalot 2,40 2,40 90 x 16 PRA2460 Rabouin Sud Voûte 10,60 7,90 47 17 PRA2525 Le Martron Cadre 3,00 2,50 37 x 17 PPF2575 Ouvrage spécifique petite faune – Le Gât Buse 2,00 2,00 52 17 PROHL2629_1 L'Espie (2) Voûte 5,60 4,60 29 x 17 PRA2681 Ruisseau de la Fontaine de Mazaubert Portique 12,00 4,00 31 x 33 PRA2740 Ruisseau du Bois Noir Voûte 6,00 4,70 38 x 33 OHD2781+5 Caboche Dalot 2,00 2,00 40 x 33 PRA2799 Le Baudet Cadre 3,00 3,50 15 x *Ouvrages ayant été identifies comme présentant une fonctionnalité pour les chiroptères. Les analyses ultrasonores ont été menées de la manière suivante : - Tri automatique réalisé sous le logiciel statistique R (© 2016 The R Foundation) par un script du Muséum National d’Histoire Naturelle ; - Vérification des identifications sous BatSound (Pettersson Elektronic AB) selon la méthode acoustique développée par M. Barataud. Le logiciel permet l’analyse des structures des signaux, des pics d’énergie pour les Myotis, les mesures des signaux (largeur de bande, fréquence maximum d’énergie, fréquences initiale et terminale, intervalles entre les signaux, durée) et les comparaisons au référentiel établi par M. Barataud.
  10. 10. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 9 Photo 4 : La Longue Plaine – Voûte (37) (Source : E. SARAZIN) Photo 5 : Montisson axe Est - Cadre (37) (Source : E. SARAZIN) Photo 6 : Le Réveillon – Cadre (37) (Source : E. SARAZIN) Photo 7 : Moulin de Main – Dalot (86) (Source : C. DENTZ – PCN)
  11. 11. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 10 Poitou-Charentes Nature Photo 8 : La Lière – Cadre (86) (Source : C. DENTZ – PCN) Photo 9 : La Petite Foy – Voûte (86) (Source : C. DENTZ – PCN) Photo 10 : La Rune – Cadre (86) (Source : C. DENTZ – PCN) Photo 11 : Le Chavenon – Dalot (79) (Source : A. LE GUEN – DSNE) Photo 12 : Joncasses 2 – Dalot (16) (Source : T. HERCE– CN) Photo 13 : Les Acourants – Dalot (16) (Source : T. HERCE– CN)
  12. 12. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 11 Photo 14 : Charente médiane – Cadre (16) (Source : L. PRECIGOUT – CN) Photo 15 : La Grande Eau – Voûte (16) (Source : T. HERCE– CN) Photo 16 : Fontaine de chez Boucherie – Dalot (16) (Source : M. LEUCHTMANN – NE17) Photo 17 : Rabouin Sud – Voûte (16) (Source : C. DENTZ – PCN) Photo 18 : Le Martron – Cadre (17) (Source : M. LEUCHTMANN – NE17) Photo 19 : Ouvrage du Gât (17) (Source : C. DENTZ – PCN)
  13. 13. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 12 Poitou-Charentes Nature Photo 20 : L’Espie (2) – Voûte (17) (Source : M. LEUCHTMANN – NE17) Photo 21 : Fontaine de Mazaubert – Portique (17) (Source : M. LEUCHTMANN – NE17) Photo 22 : Bois noir – Voûte (33) (Source : P. TARTARY – CEN33) Photo 23 : Caboche – Dalot (33) (Source : P. TARTARY – CEN33) Photo 24 : Le Baudet – Cadre (33)
  14. 14. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 13 2.2. Données Les variables environnementales sont recueillies par Poitou-Charentes Nature, ses associations-membres, ainsi que les associations partenaires du suivi via une fiche terrain de relevé des variables suivantes (cf. Annexe 3) : - Le lieu de l'enregistrement (PK, département, coordonnées XY) ; - La date de début et de fin de l'enregistrement ; - La durée de l'enregistrement ; - La température de la nuit de l'enregistrement (°C) ; - La vitesse du vent de la nuit de l'enregistrement (km/h) ; - La pluviométrie de la nuit de l'enregistrement (mm) ; - La phase de la lune la nuit de l'enregistrement (dernier quartier, gibbeuse croissante, gibbeuse décroissante, pleine lune, premier quartier) ; - La visibilité de la lune la nuit de l'enregistrement (%) ; - L'heure de lever de la lune de la nuit de l'enregistrement ; - L'heure de coucher de la lune de la nuit de l'enregistrement ; - La durée de l'éclairement lunaire de la nuit de l'enregistrement ; - Les habitats dans un rayon de 200m autour des ouvrages, selon la nomenclature VigieChiro ; - Les habitats dans un rayon de 1 km autour des ouvrages sur la base du CorineLandCover (%) ; - Le % de recouvrement en végétation de la section aval et amont de l'ouvrage ; - L'absence ou la présence d'un écoulement d'eau au niveau de l'ouvrage ; À noter que le relevé des habitats n’est effectué que tous les deux ans au regard du temps d’évolution des milieux ; seule une vérification par rapport au relevé 2015 a été mené afin de prendre en compte d’éventuels changements importants dans l’occupation du sol. Les variables relevées par ouvrage sont synthétisées dans les fiches ouvrages présentées en annexe 4. 2.3. Analyse statistique Des modèles statistiques de type GLM (Generalized Linear Models) prenant en compte le maximum de variables confondantes peuvent être utilisés malgré la faiblesse de l’échantillonnage (faible nombre de réplicats par types d’ouvrage). Cependant, des modèles linéaires de type GLS (Generalized Least Square) qui permettent aux erreurs d'être corrélées et/ou d'avoir des variances inégales, semblent plus adaptés à ce design. En effet, il est couramment admis en écologie que les points les plus proches dans l'espace sont les plus semblables. Dans notre cas, l'activité ou la richesse spécifique des chauves-souris sera plus semblable entre deux points proches qu'entre deux points éloignés. On appelle cela l'auto corrélation spatiale. Le GLS permet donc de prendre en compte cette auto-corrélation et de ne pas tirer de fausses conclusions quant aux effets des variables testées (type d'ouvrage, dimension des ouvrages) sur la variable d'intérêt (activité et richesse spécifique des chiroptères). Un test d'anova sera fait à la suite de ces modèles afin d’attribuer les différences d’activité à la variabilité de types d’ouvrages plutôt qu’à des variables environnementales qui sont quant à elles connues et qui jouent sur l’activité des chauves-souris ou sur leur diversité. L’objectif est donc de tenir compte des variables environnementales pour déceler le véritable effet des typologies d’ouvrage. Les ouvrages d'art de type buse et portique qui ne possèdent qu'un seul réplicat (n=1) ont été regroupés avec d'autres types d'ouvrages proches :
  15. 15. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 14 Poitou-Charentes Nature - Le portique a été pris en compte avec les cadres ; - La buse a été prise en compte avec les dalots. Ainsi, trois sortes d’ouvrages sont testées : la voûte (n=6), le dalot (n=7) et le cadre (n=8). Tableau 3 : Mensurations des ouvrages d'art (Moyenne, Minimum-Maximum) Type_Ouvrage Moy de Section_l Min -Max I Moy de Hauteur_H Min -Max H Moy de Longueur_L Min -Max L Buse 2.00 2-2 2.00 2-2 52.00 52-52 Cadre 5.57 3-12 3.87 2-7 43.71 15-104 Dalot 1.90 1-2.5 2.01 1.5-2.5 48.00 12-90 Portique 12.00 12-12 4.00 4-4 31.00 31-31 Voute 6.15 3-10.6 5.08 3.1-7.9 52.83 29-89 La base de chaque modèle est un comptage (activité chiroptérologique mesurée en nombre de contacts ou richesse spécifique mesurée en nombre d'espèces) par nuit, afin de pouvoir y relier les variables météorologiques relevées chaque nuit d'enregistrement. Elles sont connues pour faire varier l'activité chiroptérologique (température, vent, pluie, visibilité lune, durée lune, etc.). La variable ‘‘numéro de session’’ a été préférée à la variable "date de la nuit" : cette dernière variable covarie avec les variables météorologiques alors que la première a un intérêt écologique supérieur puisqu'elle englobe l'information "saison". Le modèle de type GLS : Activité (nb de contacts/nuit) ~ Session + Durée_enregistrement + Température + Vent + Pluie + Visibilité lune + Durée lune + Ecoulement + végétation amont + végétation aval + habitat_principal + Type_ouvrage, Cor) Cor correspond à l'auto-corrélation induite des coordonnées XY de chaque ouvrage modélisée grâce au semi- variogramme. Le modèle de type GLM : Activité (nb de contacts/nuit) ~ Session + Durée_enregistrement + Température + Vent + Pluie + Visibilité lune + Durée lune + Ecoulement + végétation amont + végétation aval + habitat_principal + X + Y + Type_ouvrage) La variable d'intérêt est l'activité que l'on modélise en fonction des variables environnementales et du type d'ouvrage. Cette dernière variable est la variable explicative à tester. De la même façon qu’en 2015, pour atteindre les grands objectifs de ce suivi présentés en page 3, nous chercherons à répondre aux questions suivantes : - L'activité chiroptérologique est-elle différente selon les types d'ouvrage ? - L'activité chiroptérologique varie-telle selon les dimensions des ouvrages ? - Le nombre d'espèces traversant les ouvrages varie-t-il en fonction du type d'ouvrage ? - Le nombre d'espèces traversant les ouvrages varie-t-il en fonction des dimensions des ouvrages ? - Les rhinolophidés sont les espèces les plus à risque quant aux ruptures de continuités écologiques compte tenu de la faible portée de leurs émissions ultrasonores. Traversent-ils plus certains types d'ouvrages que d'autres ? Les résultats de cette deuxième année de suivi seront mis en parallèle avec ceux de 2015, afin d’en ressorir éventuellement une tendance générale via un lot de données plus important.
  16. 16. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 15 3. Résultats 3.1. Résultats descriptifs par ouvrage La richesse spécifique par ouvrage et par période, présentée dans le tableau ci-dessous est à mettre en relation avec le total de 20 espèces déterminées dans le cadre de la présente étude (sur 26 en Poitou-Charentes, 25 en Aquitaine et 24 en région Centre). Les différents types d'indétermination (groupe des Myotis, groupe des oreillards, des pipistrelles, complexe Pipistrelle de Kuhl/Pipistrelle de Nathusius) ont été considérés dès lors qu’il n’y avait pas de doublon avec les espèces précises pour un même ouvrage. Dans le cas contraire, ces indéterminations ont été écartées. Les espèces identifiées comme "probables" ont été considérées comme sûres dans les résultats ci-dessous. L’évolution de la richesse spécifique cumulée par rapport à 2015 est indiquée dans la colonne de la richesse spécifique cumulée 2016 (+, - ou =). Pour comparaison, la richesse spécifique cumulée de 2015 est rappelée dans la dernière colonne. Tableau 4 : Richesse spécifique par ouvrage, par période et cumulée Référence ouvrage Nom ouvrage RS P1 RS P2 RS P3 RSC 2016 RSC 2015 PRAMS10018 La Longue Plaine 9 9 15 16 (+) 9 PRA0201 Ruisseau de Montisson axe Est 7 7 9 11 (+) 9 PRA0373 Le Réveillon 9 10 15 15 (+) 11 OHD0592 Moulin de Main 0 0 0 0 (+) 0 PRA0794 La Lière 7 10 8 13 (+) 5 PRA1038 La Petite Foy 7 8 8 9 (-) 10 PRA1076 La Rune 8 10 9 14 (=) 14 PRA1435 Le Chavenon 1 1 0 1 (=) 1 OHRJU20003 Joncasses 2 5 4 4 6 (+) 2 OHD1759+5 Les Acourants 1 0 4 3 (+) 1 OHD1893 Ouvrages de décharges Charente Médiane 10 6 3 12 (+) 4 PRA2270 La Grande Eau 13 17 5 17 (+) 10 OHD2380 Fontaine de Chez Boucherie 1 1 1 2 (=) 2 PRA2460 Rabouin Sud 10 8 6 13 (+) 8 PRA2525 Le Martron 0 0 2 2 (+) 1 PPF2575 Ouvrage spécifique petite faune - Le Gât 0 1 0 1 (=) 1 PROHL2629_1 L'Espie (2) 7 8 6 9 (+) 7 PRA2681 Ruisseau de la Fontaine de Mazaubert 4 6 5 7 (+) 2 PRA2740 Ruisseau du Bois Noir 2 4 7 9 (+) 2 OHD2781+5 Caboche 3 3 4 5 (+) 4 PRA2799 Le Baudet 0 6 6 6 (-) 8 RS = richesse spécifique ; P1, P2, P3 = période 1 à 3 ; RSC = richesse spécifique cumulée. Période 1 = mai Période 2 = juillet Période 3 = septembre/octobre
  17. 17. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 16 Poitou-Charentes Nature Alors qu’en 2015 la richesse spécifique était en moyenne plus importante lors de la 1ere période de suivi sans explication particulière, elle l’est cette année lors de la 2e période. Les différences sont toutefois minces : la richesse spécifique étant pour chaque période, respectivement : 5,20, 5,95 et 5,57, et statistiquement très proches. Il est ainsi délicat de tenter d’en rechercher une signification. Les résultats en termes de richesse spécifique cumulée sont inversés par rapport à 2015 : il s’agit maintenant d’une majorité d’ouvrages (14 sur 21) qui présentent une richesse spécifique cumulée sur les 3 sessions supérieure ou égale à 6. En outre, 8 ouvrages (soit 4 de plus qu’en 2015) présentent une richesse spécifique supérieure ou égale à 10 espèces, ce qui est relativement important. Ces résultats confirment ceux de 2015 : les ouvrages de plus petite section et de plus faible hauteur voient transiter un nombre d’espèces moins important que les autres. Le Ruisseau de Montisson (37) et la Petite Foy (86) font exception, l’ouvrage du Baudet (33) également, dans une moindre mesure. Comme en 2015, seul 1 ouvrage (le Moulin de Main - 86) n’a pas été fréquenté sur l’ensemble des suivis. Sa faible section et l’environnement relativement dégradé aux alentours (lié aux travaux dans l’emprise de la LGV SEA) expliquent probablement cette absence de passage. Le ruisseau s’écoulant par cet ouvrage possède également une section réduite pour une couverture végétale importante, ce qui limite également l’attractivité du site pour la chasse. Les habitats environnants restent encore dégradés en 2016. Le maximum d’espèces pour la première période est noté pour l’ouvrage de la Grande Eau (16) avec 13 espèces. 10 ouvrages sur 21 (6 en 2015) présentent une richesse spécifique supérieure à 5 espèces pour ce premier passage. Enfin, 4 ouvrages (le Moulin de Main - 86, le Gât - 17, Baudet – 33 et le Martron - 17) n’ont pas été fréquentés lors de ce premier passage ; tous sont des ouvrages de petites dimensions. Dans le même sens, d’autres ‘petits’ ouvrages : le Chavenon (79), les Acourants (16) et Fontaine de chez Boucherie (16) n’ont connu qu’une espèce chacun également sur cette période, confirmant les relevés de 2015. Cette 1ere période a connu des conditions météorologiques globalement défavorables (pluiviosité importante) qui ont pu inciter les chiroptères à optimiser leur effort de chasse, en ciblant les larges cours d’eau et les grands ouvrages. Pour la seconde période, ce n’est pas cette année la Rune (86) qui a observé la plus grande diversité mais la Grande Eau en Charente (17 espèces, ce qui correspond au maximum relevé/période). 12 ouvrages sur 21 (au lieu de 5) présentent une richesse spécifique supérieure à 5 espèces. 3 ouvrages n’ont pas été fréquentés, qui sont les mêmes que ceux au résultat nul ou quasi-nul en première période. Enfin, pour la 3ème période, les ouvrages du Réveillon (37) et de la Longue Plaine (37) accueillent le maximum observé, avec 15 espèces. 10 ouvrages sur 21 (au lieu de 6) présentent une richesse spécifique supérieure à 5 espèces. Lors de ce 3ème passage, 3 ouvrages n’ont pas été fréquentés (même cortège des ouvrages étroits). Le tableau 5 ci-après détaille les espèces ayant fréquenté les ouvrages. Cette année, l’espèce ayant fréquenté le plus grand nombre d’ouvrages est le Petit Rhinolophe (Rhinolophus hipposideros). Il a été détecté dans 18 ouvrages, soit 5 de plus qu’en 2015 ; ces résultats viennent étayer ceux de 2015 sur la répartition de l’espèce, qui, mal connue, apparait finalement bien répartie. Ses facilités pour emprunter des ouvrages de grandes et petites dimensions, citées par la bibliographie (notamment Abbott et al. 2011), se voient ici confirmées.
  18. 18. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 17 Des incertitudes résident quant à la réelle traversée des ouvrages par les noctules, espèces de haut vol, d’autant plus dans les ouvrages étroits. Cela peut être également le cas pour la Sérotine commune et certaines pipistrelles, qui peuvent être détectées alors qu’elles transitent au-dessus ou à proximité des ouvrages. En termes de fréquentation, vient ensuite la Pipistrelle commune (Pipistrellus pipistrellus) (n=16). Ce résultat confirme la large répartition de l’espèce au sein des 6 départements concernés. Suivent ensuite les murins avec entre 12 et 9 ouvrages fréquentés (Murin de Natterer, de Daubenton, à oreilles échancrées, d’Alcathoé et à moustaches). On obtient également, par ordre d’importance : la Barbastelle d’Europe (n=11), le Grand Rhinolophe, la Pipistrelle de Kuhl et la Sérotine commune (n=10) ; ces dernières espèces (hormis la Pipistrelle de Kuhl) fréquentent un bien plus grand nombre d’ouvrages en 2016 qu’en 2015. Bien que certaines de ces dernières espèces puissent être enregistrées alors qu’elles ne transitent pas dans les ouvrages, un phénomène d’habituation des individus aux ouvrages pourrait également être envisagé. Cela ne pourra toutefois être mieux appréhendé qu’avec les résultats des prochaines années de suivi.
  19. 19. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 18 Poitou-Charentes Nature Tableau 5 : Détail des espèces contactées par ouvrage sur l’ensemble des périodes du suivi Espèces Longue Plaine Montisson Réveillon Moulin de Main Lière Petite Foy Rune Chavenon Joncasses 2 Acourants Charente Médiane Grande Eau Fontaine de Chez Boucherie Rabouin Sud Martron Gât Espie (2) Fontaine de Mazaubert Bois Noir Caboche Baudet Barbastelle d'Europe x x x x x x x x x x x Grand murin x x x x x Grand Rhinolophe x x x x x x x x x x Minioptère de Schreibers x x x Murin d'Alcathoé x x x x x x x x x x Murin de Bechstein x x x x x Murin de Daubenton x x x x x x x x x x x Murin à moustaches x x x x x x x x x Murin de Natterer x x x x x x x x x x x x Murin à oreilles échancrées x x x x x x x x x x Murin sp x x x Oreillard gris x x x x x x Oreillard roux x x x x Oreillard sp x x x x x x x Petit Rhinolophe x x x x x x x x x x x x x x x x x x Pipistrelle commune x x x x x x x x x x x x x x x x Pipistrelle de Kuhl x x x x x x x x x x Pipistrelle de Kuhl/Nathusius x x x Pipistrelle de Nathusius x x x x x x x Pipistrelle pygmée x x Noctule commune x x x Noctule de Leisler x x x x Sérotine commune x x x x x x x x x x Minioptère de Schreibers/Pipistrelle pygmée x Rhinolophe sp x
  20. 20. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 19 Le tableau 6 ci-dessous renseigne sur l’activité chiroptérologique par période et par ouvrage. L’activité est comme en 2015 assez faible au global (en comparaison avec l’activité qui peut être enregistrée dans le cadre d’autres suivis réalisés par ailleurs par les APN), avec encore un seul ouvrage s’approchant des 100 contacts/heure. Il est à noter toutefois qu’il ne s’agit pas du même ouvrage ‘record’ : en 2015 il s’agissait du Réveillon (37), alors que cette année il s’agit de L’Espie (17). En seconde position, un autre ouvrage du sud du tracé : celui du Ruisseau de la Fontaine de Mazaubert (83,4 – 17), puis on retrouve l’ouvrage du Réveillon (77,1 - 37). De plus, seul ce dernier voit l’activité chiroptérologique diminuer fortement en 2016 ; l’ouvrage du Ruisseau de Montisson axe Est (37) est également dans ce cas, mais dans une moindre mesure. Pour tous les autres, l’activité est stable (n=6), en légère (n=8) ou en plus nette augmentation (+50 contacts/heure en moyenne ; n=3). Ainsi, bien qu’encore assez faible, l’activité chiroptérologique est donc globalement en augmentation, ce qui peut traduire une utilisation accrue de ces ouvrages par des chauves-souris en activité de chasse. Ces résultats vont dans le même sens que ceux concernant la richesse spécifique : les ouvrages les plus étroits (section et hauteur) accueillent une activité chiroptérologique moindre. Au sein des différents ouvrages, on constate cette année des variations d’activité selon les périodes échantillonnées, notables sur 10 ouvrages des 21 suivis. On retrouve parmi ces 10 ouvrages ceux de La Lière (86), La Grande eau (16) et Rabouin sud (16) déjà mis en évidence en 2015, mais ces différences d’activité sont également importantes pour d’autres : La Longue Plaine (37), L'Espie (17), Ruisseau de la Fontaine de Mazaubert (17), Le Baudet (33)... L’utilisation de ces ouvrages par les chauves-souris est ainsi encore hétérogène, mais on constate qu’au global, l’activité des chauves-souris relevée dans les ouvrages est plus élevée lors de la 2e session d’enregistrement (19 925 contacts en juillet contre 11 571 en mai et 7 815 en septembre). Cette 2e période correspond à celle d’élevage et d’émancipation des jeunes, durant laquelle les besoins énergétiques des femelles sont plus élevés, et par conséquent l’activité de chasse plus importante. La présence des premiers juvéniles volants peut également expliquer une partie de cette augmentation d’activité. En comparaison, les conditions météorologiques durant la 1ere période n’étaient pas favorables à l’activité des chauves-souris (ce qui pourrait toutefois les inciter à aller chasser ‘au sec’ sous les grands ouvrages, réflexion difficilement vérifiable), et durant la dernière période les individus, bien que chassant activement en prévision de l’hiver, se déplacent vers leurs sites d’hibernation et d’accouplement. En guise d’explication supplémentaire pour le cas particulier de l’ouvrage du Ruisseau de Montisson, ce dernier était en eau lors de la première période de suivi, mais à sec ensuite. Cela peut expliquer la forte diminution d’activité chiroptérologique entre la période 1 et les deux suivantes. Tableau 6 : Activité chiroptérologique (en nombre moyen de contacts par heure durant 2 nuits d’enregistrements en continu) par ouvrage et par période Référence ouvrage Nom ouvrage Activité chiro Période 1 Activité chiro Période 2 Activité chiro Période 3 Moyenne PRAMS10018 La Longue Plaine 36,9 102,6 37,0 58,8 (+) PRA0201 Ruisseau de Montisson axe Est 53,6 5,5 4,2 19,6 (-) PRA0373 Le Réveillon 77,5 99,3 56,4 77,1 (--) OHD0592 Moulin de Main 0 0 0 0 (=) PRA0794 La Lière 19,7 41,3 6,9 21,2 (+) PRA1038 La Petite Foy 12,3 35,4 3,3 15,8 (+)
  21. 21. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 20 Poitou-Charentes Nature Référence ouvrage Nom ouvrage Activité chiro Période 1 Activité chiro Période 2 Activité chiro Période 3 Moyenne PRA1076 La Rune 33,6 64,3 23,0 38,7 (+) PRA1435 Le Chavenon 0,1 0,5 0 0,2 (=) OHRJU20003 Joncasses 2 9,9 2,4 0,9 4,0 (+) OHD1759+5 Les Acourants 0,1 0 0,6 0,3 (=) OHD1893 Ouvrages de décharges Charente Médiane 37,6 6,1 22,3 22,0 (+) PRA2270 La Grande Eau 59,1 118,6 31,9 65,6 (++) OHD2380 Fontaine de Chez Boucherie 0,1 0,6 0 0,2 (=) PRA2460 Rabouin Sud 90,8 27,2 53,5 56,7 (+) PRA2525 Le Martron 0 0 0,5 0,2 (=) PPF2575 Ouvrage spécifique petite faune - Le Gât 0 0,1 0 0 (=) PROHL2629_1 L'Espie (2) 68,5 227,0 23,0 98,7 (++) PRA2681 Ruisseau de la Fontaine de Mazaubert 90,4 150,5 26,4 83,4 (++) PRA2740 Ruisseau du Bois Noir 21,1 68,9 19,0 34,8 (+) OHD2781+5 Caboche 0,5 3,0 2,1 1,9 (+) PRA2799 Le Baudet 0 84,4 7,8 28,7 (+)
  22. 22. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 21 3.2. Résultats descriptifs à l’échelle des 21 ouvrages suivis 20 espèces de chauves-souris ont pu être déterminées de façon certaine (sur 26 en Poitou-Charentes, 25 en Aquitaine et 24 en région Centre). Soit par rapport à l’année 2015 : le Rinolophe euryale non détecté mais la présence des noctules commune et de Leisler en plus. Les indéterminations portent sur : le groupe des myotis, le groupe des pipistrelles et le groupe des oreillards. Les espèces identifiées comme "probables" ont été considérées comme sûres dans les analyses. Tableau 7 : Nombre de contacts enregistrés par espèce et par session sur l'ensemble des enregistrements Espèces Période 1 Période 2 Période 3 Total Barbastelle d'Europe 91 92 60 243 Chiroptère sp 6 31 18 55 Sérotine commune 7 71 8 86 Pipistrelle de Kuhl/Nathusius 193 337 38 568 Minioptère/Pipistrelle pygmée 0 8 0 8 Minioptère de Schreibers 12 7 4 23 Murin d'Alcathoé 22 45 11 78 Murin d'Alcathoé probable 0 3 0 3 Murin de Bechstein 14 4 62 80 Murin de Daubenton 690 243 274 1207 Murin de Daubenton/Murin à oreilles échancrées 2 0 0 2 Murin à oreilles échancrées 18 40 107 165 Grand murin 23 22 37 82 Murin à moustaches 195 260 454 909 Murin de Natterer 44 79 28 151 Murin de Natterer/Murin à oreilles échancrées 1 0 0 1 Murin sp 236 594 316 1146 Noctule de Leisler 6 3 1 10 Noctule commune 16 1 5 22 Pipistrelle de Kuhl 65 258 989 1312 Pipistrelle commune/Minioptère de Schreibers 9 24 2 35 Pipistrelle de Nathusius 48 9 8 65 Pipistrelle commune 9471 15471 4905 29847 Pipistrelle commune probable 324 2200 342 2866 Pipistrelle pygmée 3 15 2 20 Pipistrelle sp 5 22 13 40 Oreillard roux 1 1 2 4 Oreillard gris 5 0 5 10 Oreillard sp 3 7 7 17 Grand rhinolophe 19 12 21 52 Petit rhinolophe 48 66 90 204 Petit rhinolophe/ Rhinolophe euryale 0 1 0 1 Rhinolophe sp 0 0 6 6 Total 11 577 19 926 7 815 39 318 Période 1 = mai Période 2 = juillet Période 3 = septembre/octobre
  23. 23. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 22 Poitou-Charentes Nature Comme en 2015, l'espèce la plus fréquemment contactée est la Pipistrelle commune (Pipistrellus pipistrellus) puis le Murin de Daubenton (Myotis daubentonii). Cette dernière espèce est spécialisée dans la chasse de proies aquatiques (macro-invertébrés de surface et petits poissons). Elle gîte souvent sous les ponts. Plus surprenant, des espèces connues pour être de haut vol (Noctule commune Nyctalus noctula et Noctule de Leisler Nyctalus leisleri) ont été enregistrées en Charente et en Touraine dans des ouvrages de type cadre de section de 3m x 5m et 3m x 2m ou encore dans une voûte de 5m x 5m ainsi que dans un dalot de 1m x 2m. Ces sections sont sans doute trop étroites pour permettre le passage de ces individus dont les habitudes ne sont pas au vol au ras du sol mais plutôt haut dans le ciel ou en canopée. Les sonars de ces espèces sont toutefois suffisamment puissants pour être détectés à l'intérieur des ouvrages sans pour autant que les individus les aient traversés. C'est pourquoi nous ne retiendront pas ces espèces et ces contacts dans les analyses spécifiques des chapitres suivants. Les oreillards gris (Plecotus austriacus) et roux (Plecotus auritus), font partie des espèces ayant très rarement été enregistrées dans les ouvrages. Le Grand murin, grande espèce inscrite à l'Annexe II de la DHFF a été enregistré en Vienne et en Touraine traversant des ouvrages de type cadre et voûte et ce, sur plusieurs sessions pour un même ouvrage, ce qui était similaire en 2015 (cf. Tableau 8). Le Minioptère de Schreibers, inscrit à l'Annexe II de la DHFF a été bien plus contacté cette année qu'en 2015. Le Petit rhinolophe Rhinolophus hipposideros a été enregistré dans les plus petits ouvrages (buses et dalots) et est même la seule espèce à avoir emprunté un ouvrage de type buse. Il a été enregistré dans tous les types d'ouvrage (buse, dalot, cadre, voûte). Les petits ouvrages de type dalots servent de passage à au moins six espèces dont une d'assez grande taille, la Sérotine commune (Eptesicus serotinus).
  24. 24. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 23 Photo 25 : Minioptères de Schreibers (Miniopterus schriebersii) - M. LEUCHTMANN Photo 26 : Noctule de Leisler (Nyctalus leisleri) - R. Grignon Photo 27 : Murin à oreilles échancrées (Myotis emarginatus) - A. LE NOZAHIC Photo 28 : Grand rhinolophe (Rhinolophus ferrumequinum) – M. LEUCHTMANN
  25. 25. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 24 Poitou-Charentes Nature Tableau 8 : Espèces enregistrées dans les différents types d'ouvrages (nombre de contacts) Esp Buse Cadre Dalot Portique Voute TOTAL TOTAL 2 25677 759 10181 41057 77676 Pipistrelle commune 0 8568 237 5038 16004 29847 Pipistrelle commune probable 0 1289 0 0 1577 2866 Pipistrelle de Kuhl 0 211 11 6 1084 1312 Murin de Daubenton 0 964 2 0 241 1207 Murin sp 0 737 12 2 395 1146 Murin à moustaches 0 288 0 0 621 909 Pipistrelle de Kuhl/Nathusius 0 528 16 0 24 568 Barbastelle d'Europe 0 67 0 7 169 243 Petit rhinolophe 1 48 38 20 97 204 Murin à oreilles échancrées 0 117 1 0 47 165 Murin de Natterer 0 31 2 15 103 151 Sérotine commune 0 49 34 0 3 86 Grand murin 0 12 0 0 70 82 Murin de Bechstein 0 70 0 0 10 80 Murin d'Alcathoé 0 43 12 0 23 78 Pipistrelle de Nathusius 0 41 14 0 10 65 Chiroptère sp 0 31 9 0 15 55 Grand rhinolophe 0 7 5 1 39 52 Pipistrelle sp 0 32 0 0 8 40 Pipistrelle commune/Minioptère de Schreibers 0 3 1 0 31 35 Minioptère de Schreibers 0 7 0 0 16 23 Noctule commune 0 19 0 0 3 22 Pipistrelle pygmée 0 0 0 0 20 20 Oreillard sp 0 3 0 4 10 17 Noctule de Leisler 0 4 5 0 1 10 Oreillard gris 0 5 0 1 4 10 Minioptère/Pipistrelle pygmée 0 0 0 0 8 8 Rhinolophe sp 0 0 6 0 0 6 Oreillard roux 0 2 0 0 2 4 Murin d'Alcathoé probable 0 0 3 0 0 3 Murin de Daubenton/Murin à oreilles échancrées 0 0 0 0 2 2 Murin de Natterer/Murin à oreilles échancrées 0 0 0 0 1 1 Petit rhinolophe/ Rhinolophe euryale 0 0 1 0 0 1 À l'image des enregistrements réalisés en 2015, seul le Petit rhinolophe passe dans la buse. Cependant le nombre d'espèces passant dans la buse ou le portique n'est pas représentatif puisque chacun d'eux ne présente qu'un seul réplicat (n=1). On peut même ajouter que le Petit rhinolophe fait partie des 10 espèces enregistrant le plus de contacts dans les ouvrages (Tableau 8). Le nombre d'espèces contactées varie selon les mois et les périodes (Figures 1 et 2). Les indéterminations à l'espèce (sp) ont été conservées dans les résultats compte-tenu du fait qu’elles ne sont pas dépendantes de la période et qu’elles ont la même probabilité de survenir en mai ou en juillet, par exemple (Figure 1). À noter toutefois que le plus faible nombre d’espèces détectées en octobre est lié à un nombre de nuits d’enregistrement moindre sur ce mois, l’essentiel sur cette période ayant été réalisé en septembre.
  26. 26. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 25 Figure 1 : Nombre d'espèces contactées au cours des mois d'enregistrement 0 5 10 15 20 25 30 35 Mai Juillet Septembre Octobre Nombred'espèces Nombre d'espèces oude binomes détectés par mois Figure 2 : Nombre d'espèces contactées au cours des sessions d'enregistrement 29,4 29,6 29,8 30 30,2 30,4 30,6 30,8 31 31,2 Période 1 Période 2 Période 3 Nombred'espèces Nombre d'espèces oude binomes détectés par période d'enregistrement 3.3. Résultats analytiques 3.3.1. Effet du type d'ouvrage sur l'activité chiroptérologique Le modèle de type GLS n'a pas été choisi compte tenu du peu de structuration spatiale de sa variable d'intérêt. De plus, ce modèle ne supporte pas les données manquantes et oblige ainsi à s'affranchir de modalités importantes pour nos comparaisons. Les X et Y ont été ajoutés dans le modèle GLM afin de prendre en compte la position des ouvrages en latitude et longitude.
  27. 27. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 26 Poitou-Charentes Nature Figure 3 : Semi-variogramme représentant la structuration spatiale du nombre de contacts L'activité chiroptérologique est significativement différente entre les trois types d'ouvrages étudiés (dalots, voutes, cadres), et ce quelque soit la température extérieure, la vitesse du vent, la pluviométrie, la période de l'année, la visibilité de la lune (%), la durée de présence de la lune, l'habitat principal environnant, la présence d'eau ou non sous l'ouvrage et le lieu où a été fait l'enregistrement (coordonnées de l'ouvrage) (cf. Tableau 9). Ce résutat était déjà attendu en 2015 mais non démontré lors de la première année de ce suivi. Tableau 9 : Significativité des variables testées par Anova sur le modèle GLM modélisant l'effet du type d'ouvrage en fonction de l'activité chiroptérologique en tenant compte des variables environnementales Variables Sum Sq Df F value Pr(>F) Significativité Session 978139 2 3.6824 0.028499 * Température 27492 1 0.2070 0.650079 Pluie 1101 1 0.0083 0.927628 Visiblité de la lune 14731 1 0.1109 0.739778 Durée de la lune 3707 1 0.0279 0.867636 Ecoulement 663339 1 4.9946 0.027565 * Recouvrement_végétation_amont 1347150 1 10.1433 0.001912 ** X 685407 1 5.1607 0.025162 * Y 685680 1 5.1628 0.025134 * Habitat principal 139075 3 0.3491 0.789904 Type d'ouvrage 3451621 2 12.9944 9.175e-06 *** Significativité : 0 : ‘***’ (très significatif) ; 0,001 : ‘**’ - 0,01 : ‘*’ - 0,05 : ‘.’ (marginalement significatif) ; 0,1 ‘ ’ 1 (non-significatif) Les variables ‘recouvrement de végétation en amont’ et ‘en aval’ étaient hautement corrélées aussi a-t-on seulement gardé arbitrairement le seul recouvrement en amont.
  28. 28. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 27 Forts de cette première conclusion, un test post-hoc de TukeyHSD se voulant plus précis a permis de mettre en valeur les différences d'activité deux à deux entre ces trois types d'ouvrages (Tableau 10 et Figure 4). L’activité est plus importante dans les cadres et dans les voûtes que dans les dalots. La différence entre voutes et cadres n'est toutefois pas significative. Tableau 10 : Significativité des différences entre types d'ouvrages pour l'activité des chauves-souris les traversant (Test post-hoc TukeyHSD) Comparaison diff lwr upr p adj Cadre-Dalot 200.2225 10.65246 389.7925 0.0358809 Voute-Dalot 350.8378 146.51675 555.1588 0.0002566 Voute-Cadre 150.6153 -41.98905 343.2196 0.1557736 Figure 4 : Résultat du test post-hoc TukeyHSD sur l'anova modélisant l'activité des chauves-souris, en fonction du type d'ouvrage en tenant compte des variables environnementales La figure 4 est à lire de la façon suivante : l’activité des chauves-souris entre types d’ouvrage est significative à partir du moment où la valeur 0 n’est pas intersectée.
  29. 29. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 28 Poitou-Charentes Nature 3.3.2. Effet des dimensions des ouvrages sur l'activité chiroptérologique L'activité chiroptérologique augmente significativement quand les ouvrages sont plus hauts, comme démontré en 2015 (cf. Tableau 11). L'interaction entre le type d'ouvrage et sa hauteur est également significative, ce qui veut dire que l'effet de la hauteur de l'ouvrage dépend de sa typologie (F2,117 = 4.62; P=0.01). Tableau 11 : Significativité des variables testées par Anova sur le modèle GLM modélisant l'effet des dimensions d'ouvrage (hauteur) en fonction de l'activité chiroptérologique en tenant compte des variables environnementales Variables Sum Sq Df F value Pr(>F) Significativité Session 1032879 2 4.1481 0.018508 * Température 14639 1 0.1176 0.732370 Pluie 1835 1 0.0147 0.903610 Visiblité de la lune 11580 1 0.0930 0.760995 Durée de la lune 269 1 0.0022 0.963029 Ecoulement 743390 1 5.9710 0.016243 * Recouvrement_végétation_amont 1693310 1 13.6010 0.000363 *** X 1006398 1 8.0836 0.005387 ** Y 988573 1 7.9404 0.005797 ** Habitat principal 442180 3 1.1839 0.319642 Type d'ouvrage 1459523 2 5.8616 0.003882 ** Hauteur 989034 1 7.9441 0.005786 ** Significativité : 0 : ‘***’ (très significatif) ; 0,001 : ‘**’ - 0,01 : ‘*’ - 0,05 : ‘.’ (marginalement significatif) ; 0,1 ‘ ’ 1 (non-significatif) La section de l’ouvrage (l) fait varier positivement et significativement l'activité chiroptérologique et ce quel que soit le type d'ouvrage et toutes les variables environnementales prises en compte (F1,117 = 6.32; P=0.01) (cf. Tableau 11). Cela n’avait pas été démontré en 2015. L'interaction entre le type d'ouvrage et sa largeur est également significative, ce qui veut dire que l'effet de la hauteur de l'ouvrage dépend de sa typologie (F2,117 = 3.39; P=0.03). Tableau 12 : Significativité des variables testées par Anova sur le modèle GLM modélisant l'effet des dimensions d'ouvrage (largeur) en fonction de l'activité chiroptérologique en tenant compte des variables environnementales Variables Sum Sq Df F value Pr(>F) Significativité Session 1014767 2 4.0158 0.020923 * Température 41938 1 0.3319 0.565784 Pluie 1152 1 0.0091 0.924118 Visiblité de la lune 31068 1 0.2459 0.621037 Durée de la lune 12 1 0.0001 0.992309 Ecoulement 389510 1 3.0828 0.082095 . Recouvrement_végétation_amont 790735 1 6.2584 0.013935 * X 383082 1 3.0320 0.084625 . Y 392074 1 3.1031 0.081109 . Habitat principal 143480 3 0.3785 0.768671 Type d'ouvrage 1659139 2 6.5658 0.002071 ** Section_l 798604 1 6.3207 0.013482 * Significativité : 0 : ‘***’ (très significatif) ; 0,001 : ‘**’ - 0,01 : ‘*’ - 0,05 : ‘.’ (marginalement significatif) ; 0,1 ‘ ’ 1 (non-significatif)
  30. 30. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 29 La longueur de l'ouvrage (L) fait enfin également varier positivement et significativement l'activité chiroptérologique et ce quel que soit le type d'ouvrage et toutes les variables environnementales prises en compte (F1,117 = 6.37; P=0.01 – cf. Tableau 13). Cela n’avait pas non plus été démontré en 2015. L'interaction entre le type d'ouvrage et sa longueur n’est quant à elle pas significative, ce qui veut dire que l'effet de la longueur de l'ouvrage ne dépend pas de sa typologie (F2,117 = 1.43; P=0.24). Tableau 13 : Significativité des variables testées par Anova sur le modèle GLM modélisant l'effet des dimensions d'ouvrage (longueur) en fonction de l'activité chiroptérologique en tenant compte des variables environnementales Variables Sum Sq Df F value Pr(>F) Significativité Session 1034117 2 4.0944 0.0194521 * Température 61537 1 0.4873 0.4867120 Pluie 7890 1 0.0625 0.8031149 Visiblité de la lune 54669 1 0.4329 0.5120330 Durée de la lune 5 1 0.0000 0.9948402 Ecoulement 896508 1 7.0992 0.0089532 ** Recouvrement_végétation_amont 2057257 1 16.2907 0.0001046 *** X 1361875 1 10.7842 0.0013991 ** Y 1350568 1 10.6947 0.0014617 ** Habitat principal 596637 3 1.5749 0.1999969 Type d'ouvrage 3350494 2 13.2657 7.478e-06 *** Longueur_L 805202 1 6.3761 0.0130911 * Significativité : 0 : ‘***’ (très significatif) ; 0,001 : ‘**’ - 0,01 : ‘*’ - 0,05 : ‘.’ (marginalement significatif) ; 0,1 ‘ ’ 1 (non-significatif) 3.3.3. Effet du type d'ouvrage sur la richesse spécifique des chiroptères Confirmant les résultats de 2015, le nombre d'espèces enregistrées dans les ouvrages varie en fonction de leur typologie et ce quelles que soient les variables environnementales prises en compte (F2,100 = 3.05; P=0.05). Tableau 14 : Significativité des variables testées par Anova sur le modèle GLM modélisant l'effet du type d'ouvrage en fonction de la richesse chiroptérologique en tenant compte des variables environnementales Variables Sum Sq Df F value Pr(>F) Significativité Session 32.05 2 2.0054 0.1398 Température 139.89 1 17.5083 5.993e-05 *** Pluie 8.91 1 1.1146 0.2935 Visiblité de la lune 18.98 1 2.3758 0.1263 Durée de la lune 21.42 1 2.6814 0.1046 Ecoulement 5.02 1 0.6288 0.4296 Recouvrement_végétation_amont 0.01 1 0.0013 0.9714 X 6.57 1 0.8222 0.3666 Y 3.22 1 0.4031 0.5269 Habitat principal 9.39 3 0.3916 0.7593 Type d'ouvrage 678.10 2 42.4347 3.352e-14 *** Significativité : 0 : ‘***’ (très significatif) ; 0,001 : ‘**’ - 0,01 : ‘*’ - 0,05 : ‘.’ (marginalement significatif) ; 0,1 ‘ ’ 1 (non-significatif)
  31. 31. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 30 Poitou-Charentes Nature Pour aller plus loin, un test post-hoc de TukeyHSD a permis de mettre en valeur les différences de richesse deux à deux entre ces trois types d'ouvrages (cf. Tableau 15 et Figure 5). Il y a plus d'espèces qui passent dans les cadres et dans les voûtes que dans les dalots. La différence entre voûtes et cadres est ici aussi non significative. Ce résultat est identique à celui de 2015. Tableau 15 : Significativité des différences entre types d'ouvrage pour la richesse en espèces de chauves- souris les traversant (Test post-hoc TukeyHSD) Comparaison diff lwr upr p adj Cadre-Dalot 3.779065 2.3087047 5.249426 0.0000001 Voute-Dalot 4.897649 3.3128753 6.482423 0.0000000 Voute-Cadre 1.118584 -0.367533121 2.612479 0.1812061 Figure 5 : Résultat du test post-hoc TukeyHSD sur l'anova modélisant la richesse en espèces de chauves- souris en fonction du type d'ouvrage en tenant compte des variables environnementales La figure 5 est à lire de la façon suivante : la différence de richesse spécifique entre types d’ouvrage est significative à partir du moment où la valeur 0 n’est pas intersectée.
  32. 32. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 31 3.3.4. Effet des dimensions des ouvrages sur la richesse spécifique La hauteur de l’ouvrage (H) fait varier positivement et significativement la richesse spécifique chiroptérologique et ce quel que soit le type d'ouvrage et toutes les variables environnementale prises en compte (F1,117 = 20.60; P<0.001 ; Tableau 16). L'interaction entre type d'ouvrage et hauteur de l'ouvrage est significative ce qui veut dire que l'effet de la hauteur de l'ouvrage dépend de sa typologie (F2,117 = 6.28; P=0.002). Tableau 16 : Effet de la hauteur (H) des ouvrages sur la richesse en espèces de chauves-souris. Anova type II (tous les effets sont ajustés les uns aux autres) Variables Sum Sq Df F value Pr(>F) Significativité Session 27.87 2 2.0729 0.13104 Température 127.40 1 18.9512 3.170e-05 *** Pluie 4.31 1 0.6417 0.42495 Visiblité de la lune 20.42 1 3.0379 0.08432 . Durée de la lune 26.52 1 3.9450 0.04967 * Ecoulement 2.76 1 0.4110 0.52289 Recouvrement_végétation_amont ont 3.00 1 0.4458 0.50584 X 0.07 1 0.0100 0.92060 Y 0.13 1 0.0197 0.88871 Habitat principal 22.20 3 1.1005 0.35248 Type d'ouvrage 232.80 2 17.3150 3.292e-07 *** Hauteur 138.53 1 20.6072 1.533e-05 *** Significativité : 0 : ‘***’ (très significatif) ; 0,001 : ‘**’ - 0,01 : ‘*’ - 0,05 : ‘.’ (marginalement significatif) ; 0,1 ‘ ’ 1 (non-significatif) La section de l’ouvrage (l) fait aussi varier significativement et positivement la richesse spécifique chiroptérologique et ce quelque soit le type d'ouvrage et toutes les variables environnementale prises en compte (F1,117 = 6.54; P=0.01 ; Tableau 17). L'interaction entre type d'ouvrage et largeur (l) de l'ouvrage est significative ce qui veut dire que l'effet de la largeur de l'ouvrage dépend de sa typologie (F2,117 = 4.01; P=0.02).
  33. 33. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 32 Poitou-Charentes Nature Tableau 17 : Effet de la largeur (l) des ouvrages sur la richesse en espèces de chauves-souris. Anova type II (tous les effets sont ajustés les uns aux autres) Variables Sum Sq Df F value Pr(>F) Significativité Session 33.61 2 2.2153 0.11429 Température 147.01 1 19.3810 2.623e-05 *** Pluie 8.94 1 1.1787 0.28015 Visiblité de la lune 15.32 1 2.0194 0.15832 Durée de la lune 26.24 1 3.4595 0.06574 . Ecoulement 12.78 1 1.6854 0.19710 Recouvrement_végétation_amont 3.71 1 0.4888 0.48605 X 16.02 1 2.1125 0.14914 Y 10.29 1 1.3569 0.24677 Habitat principal 3.94 3 0.1730 0.91440 Type d'ouvrage 377.12 2 24.8581 1.553e-09 *** Section_l 49.66 1 6.5475 0.01196 * Significativité : 0 : ‘***’ (très significatif) ; 0,001 : ‘**’ - 0,01 : ‘*’ - 0,05 : ‘.’ (marginalement significatif) ; 0,1 ‘ ’ 1 (non-significatif) La richesse spécifique augmente avec la longueur de l'ouvrage et ce quel que soit le type de l'ouvrage et en tenant compte des variables environnementales (P=0.01; Tableau 18). Pour mémoire ce paramètre était le seul qui semblait influer sur la richesse spécifique en chiroptères en 2015. L'interaction entre type d'ouvrage et longueur L de l'ouvrage est significative, ce qui veut dire que l'effet de la longueur de l'ouvrage dépend de sa typologie (F2,117 = 5.60; P=0.02). Tableau 18 : Effet de la longueur (L) des ouvrages sur la richesse en espèces de chauves-souris. Anova type II (tous les effets sont ajustés les uns aux autres) Variables Sum Sq Df F value Pr(>F) Significativité Session 35.73 2 2.3350 0.10191 Température 153.32 1 20.0388 1.965e-05 *** Pluie 11.46 1 1.4975 0.22385 Visiblité de la lune 12.21 1 1.5958 0.20935 Durée de la lune 25.78 1 3.3691 0.06931 . Ecoulement 1.37 1 0.1793 0.67287 Recouvrement_végétation_amont t 7.48 1 0.9778 0.32507 X 1.17 1 0.1526 0.69690 Y 2.74 1 0.3579 0.55097 Habitat principal 25.30 3 1.1021 0.35183 Type d'ouvrage 657.76 2 42.9836 2.674e-14 *** Longueur_L 42.88 1 5.6040 0.01979 * Significativité : 0 : ‘***’ (très significatif) ; 0,001 : ‘**’ - 0,01 : ‘*’ - 0,05 : ‘.’ (marginalement significatif) ; 0,1 ‘ ’ 1 (non-significatif) Testées ensemble, les 3 dimensions sont significatives. Par exemple la largeur a un effet sur le nombre d'espèces quelque soit la longueur de l'ouvrage et sa hauteur (F1,119 = 14.51; P<0.001).
  34. 34. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 33 3.3.5. Effet du type d'ouvrage sur l'activité des rhinolophidés L'activité en rhinolophidés varie en fonction du type d'ouvrage traversé (Anova, F2,117=8.22;P<0.001), comme conclue en 2015. Tableau 19 : Significativité des variables testées par Anova sur le modèle glm modélisant l'effet du type d'ouvrage en fonction de l'activité des rhinolophidés en tenant compte des variables environnementales. Variables Sum Sq Df F value Pr(>F) Significativité Session 56.61 2 2.5702 0.0813716 . Température 102.92 1 9.3466 0.0028399 ** Pluie 7.43 1 0.6745 0.4133626 Visiblité de la lune 56.26 1 5.1091 0.0258847 * Durée de la lune 113.81 1 10.3350 0.0017392 ** Ecoulement 1.38 1 0.1253 0.7240215 Recouvrement_végétation_amont 22.81 1 2.0713 0.1530996 X 31.22 1 2.8348 0.0952432 . Y 47.07 1 4.2746 0.0411687 * Habitat principal 42.38 3 1.2829 0.2842130 Type d'ouvrage 181.12 2 8.2240 0.0004832 *** Significativité : 0 : ‘***’ (très significatif) ; 0,001 : ‘**’ - 0,01 : ‘*’ - 0,05 : ‘.’ (marginalement significatif) ; 0,1 ‘ ’ 1 (non-significatif) Concernant les différences de richesse deux à deux entre ces trois types d'ouvrages, un test post-hoc de TukeyHSD a ici aussi été réalisé (Tableau 20, Figure 6). Comme en 2015, il y a plus d'activité des Rhinolophidés dans les voûtes que dans les dalots. Les autres différences ne sont pas significatives (Tableau 20). Tableau 20 : Significativité des différences entre types d'ouvrage pour l'activité des rhinolophidés les traversant (Test post-hoc TukeyHSD)
  35. 35. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 34 Poitou-Charentes Nature Figure 6 : Résultat du test post-hoc TukeyHSD sur l'anova modélisant l'activité des rhinolophidés en fonction du type d'ouvrage La figure 6 est à lire de la façon suivante : la différence de richesse spécifique entre types d’ouvrage est significative à partir du moment où la valeur 0 n’est pas intersectée. 3.3.6. Effet des dimensions des ouvrages sur l'activité des rhinolophidés Aucune des dimensions des ouvrages ne fait varier significativement l'activité des rhinolophidés, les trois dimensions ayant été testées simultanément pour tenir compte des effets les uns sur les autres (F1,118=0.99;P<0.032).
  36. 36. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 35 4. Discussion Comme en 2015, une vingtaine d'espèces de chauves-souris a été enregistrée dans les ouvrages, ce qui représente la quasi totalité des espèces de la région. Cette deuxième année d'étude tend donc à prouver l'utilisation des passages inférieurs par une grande diversité d'espèces. L'utilisation faite par chacune d'elle est cependant différente avec certaines espèces comme la Pipistrelle commune et le Murin de Daubenton qui les empruntent très fréquemment et dont l’activité enregistrée est la plus importante. Concernant le Murin de Daubenton, chauve-souris qui affectionne particulièrement les cours d'eau, puisque spécialisée sur les ressources alimentaires aquatiques, la présence d'eau dans les ouvrages pourrait expliquer cette propension à les emprunter et à chasser dedans. Cette deuxième année d'étude confirme également le fait que des espèces forestières telles que le Murin de Bechstein empruntent les passages inférieurs dont 5 différents de type voûte et cadre, de section minimale 5,4x4,8 m et ce au cours des 3 périodes suivies, et dans des contextes paysagers divers (milieu agricole de prairie non cultivée, jeune forêt de conifères, forêt de feuillus). Nous avons également confirmation que le Petit rhinolophe peut traverser plusieurs types d'ouvrages (dalot, voûte, cadre, buse, portique) et est l'unique espèce à traverser une buse aux dimensions restreintes (section de 2mx2m et longueur de 52m). Comme dit précédemment, cela confirme les résultats de certains auteurs dans la littérature (Abbott et al. 2011) qui ont également démontré que le Petit rhinolophe était capable de traverser ce genre d'ouvrages (section de 1,48mx1,24 et longueur de 43m) avec le Murin de Natterer et l'Oreillard roux, ce qui peut s'expliquer par leur morphologie et leur acoustique adaptées aux environnements étroits et encombrés. Dans notre étude, un Murin de Natterer est notamment passé dans un dalot de 2,4mx2,4m x 90m ainsi que dans un cadre de 3mx2,5m x 37m (les plus petites dimensions ici). L'Oreillard roux a quant à lui utilisé des ouvrages un peu plus grands. Quant aux rhinolophidés, nous avons apporté une confirmation de nos précédents résultats cette année avec une comparaison d'activité entre types d'ouvrages : il y a plus de contacts enregistrés dans les voûtes que dans les dalots, les différences entre les autres types d'ouvrages n'étant pas significatives. Concernant les différences de richesses spécifiques entre types d'ouvrages, nous retrouvons les mêmes résultats qu'en 2015 : il y a plus d'espèces qui passent dans les cadres et les voûtes que dans les dalots. L'effet des dimensions des ouvrages est plus net avec les données de 2016 qu'avec celles de 2015 où seul un effet de la longueur de l'ouvrage avait été noté. En effet, les 3 dimensions sont importantes et sont toutes corrélées positivement à un plus grand nombre d'espèces empruntant l'ouvrage. L'activité chiroptérologique entre types d'ouvrages est significativement différente (statistiquement parlant) entre les trois types d'ouvrages étudiés (dalots, voûtes, cadres), et ce quelque soit la température extérieure, la vitesse du vent, la pluviométrie, la période de l'année, la visibilité de la lune (%), la durée de présence de la lune, l'habitat principal environnant, la présence d'eau ou non sous l'ouvrage et le lieu où a été fait l'enregistrement. Comme pour la richesse spécifique, l'activité est supérieure dans les cadres et les voûtes par rapport à celle enregistrée dans les dalots. Il n'y a pas de différence significative d'activité entre les voûtes et les cadres de l'étude. L’augmentation des 3 dimensions contribue à l'augmentation de l'activité des chauves- souris.
  37. 37. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 36 Poitou-Charentes Nature Cette année encore, la richesse spécifique varie peu d’un relevé à l’autre (entre 5,2 et 5,95 espèces en moyenne selon la période). L’utilisation des ouvrages par des individus d’espèces résidentes semble se confirmer. Ce constat peut paraître assez logique puisqu’on peut supposer que l’apprentissage de l’environnement sera plus long pour des individus en dispersion ou en transit. L’activité chiroptérologique est quant à elle bien différente entre les périodes (entre 7815 et 20 000 contacts moyens en fonction de la période). Cela est à confirmer mais peut traduire une activité plus intense lors de la période des premiers vols des jeunes.
  38. 38. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 37 5. Conclusion Le protocole, mis en place en 2015, malgré un nombre restreint de réplicats de types d'ouvrages et un nombre important de variables environnementales pouvant jouer sur l'activité et la richesse en chiroptères, a permis d'effectuer une analyse statistique robuste donnant lieu à des résultats intéressants et pour partie similaires sur deux années consécutives : 2015 et 2016. L'échantillon de comparaison des ouvrages n'a pas changé entre les années (ouvrages suivis identiques entre les deux années) mais les enregistrements étaient plus nombreux en 2016 (deux nuits d'enregistrement pour chaque session alors qu'il y avait eu des soucis techniques en 2015 privant une partie des ouvrages de ces deux nuits-là). Cette différence a peut-être permis de mettre en lumière le résultat sur les différences d'activité entre types d'ouvrages en confirmant les présomptions de 2015 (mais qui ressortaient toutefois pour la richesse spécifique). Il a donc été démontré que l'activité chiroptérologique tout comme la richesse spécifique enregistrées dépendaient à la fois du type d'ouvrages mais également des dimensions de ceux-ci. Les résultats sur les rhinolophidés ont également été confirmés, ce qui laisse présager d'un intérêt de ces ouvrages inférieurs pour ces espèces particulièrement à risque quant à la traversée de grandes structures linéaires où se déplacent des véhicules à grande vitesse (type LGV ou autoroutes). La ligne à grande vitesse entrant en fonctionnement en 2017, la réitération du protocole rendra possible l’analyse d'un « avant-après », ce qui permettra d'obtenir des données inestimables en termes d'évaluation d'impact d'une LGV sur l'activité des chiroptères, ce dont presque aucune étude ne dispose jusqu’à présent. Cela pourrait servir de référence pour l'ensemble des projets LGV sur le territoire français. Bien qu’encore trop tôt pour conclure sur la fonctionnalité des ouvrages, ces deux premières années de suivi tendent à démontrer que plus les ouvrages sont grands, plus ils contribuent à la transparence de l’aménagement. Rappelons cette année encore qu’un nombre plus important d’ouvrages suivis pourrait permettre de conclure plus précisément sur ces points.
  39. 39. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 38 Poitou-Charentes Nature
  40. 40. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 39 REFERENCES Abbott, I.M., Butler, F., Harrison, S. 2012 - When flyways meet highways – The relative permeability of different motorway crossing sites to functionally diverse bat species. Landscape and Urban Planning 106 : 293– 302. Abbott, I.M., S. Harrison & F. Butler. 2011 - Clutter-adaptation of bat species predicts their use of under- motorway passageways of contrasting sizes – a natural experiment. Journal of Zoology 287 : 124–132. Arthur L., Lemaire M., 2009 – Les chauves-souris de France, Belgique, Luxembourg et Suisse. Biotope, Mèze (Collection Parthénope) ; Museum national d’histoire naturelle, Paris, 544p. Barataud M., 2012 - Ecologie acoustique des chiroptères d'Europe, Identification des espèces, étude de leurs habitats et comportements de chasse. Biotope éditions, Publications scientifiques du Muséum.344p Berthinussen A., Altringham J., 2012 - Do Bat Gantries and Underpasses Help Bats Cross Roads Safely? PLoS ONE 7(6): e38775. Kerth, G., Melber, M. 2009 - Species-specific barrier effects of a motorway on the habitat use of two threatened forest-living bat species. Biological Conservation 142: 270–279. Tapiero A. et al., 2017 – Plan National d’Actions en faveur des chiroptères 2016-2025. Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer. 83p. OFC
  41. 41. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 40 Poitou-Charentes Nature Annexe 1 - Réglages du D500x REGLAGES PREALABLES : → La date et l’heure de l’appareil sont réglées. → Le sélecteur d’alimentation est positionné sur INT. → Le cône qui protège le micro est retiré afin qu’il soit omnidirectionnel. MENU SYMBOLES PARAMETRES CORRESPONDANT REGLAGES CHOISIS USER PROFILES F Fréquence d’échantillonnage 44,1 kHz 300 kHz 500 kHz PRE Temps de prédéclenchement OFF 0,1 sec 0,3 sec 0,5 sec 1 sec LEN Temps d’enregistrement pour chaque fichier 0,3 sec 0,5 sec 1 sec 2 sec 3 sec 5 sec 10 sec 20 sec Manuel HP Filtre passe haut du haut-parleur ON OFF (de préférence) A Enregistrement automatique YES NO SRC Source de déclenchement Son provenant du micro : seule possibilité en l’état 0 TS Sensibilité du déclenchement 1 très élevé 2 élevé 3 moyen 4 faible 5 très faible RECORDING SETTINGS Temps entre chaque déclenchement Temps entre chaque déclenchement d’enregistrement 0 sec 5 sec 10 sec 15 sec ... 55 sec 60 sec Input gain 60 Trigger Level 36 TIMER ON/OFF -- :-- Réglage des heures de marche/arrêt ON/OFF Mai : ~ 21:15 – 6:30 Juillet : ~ 21:15 – 6:30 Septembre : ~ 19:45 – 7:45
  42. 42. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 41 MENU SYMBOLES PARAMETRES CORRESPONDANT REGLAGES CHOISIS DISPLAY MODE Paramètre d’allumage de l’affichage ON OFF AUTO DIMMED
  43. 43. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 42 Poitou-Charentes Nature Annexe 2 - Courbes de réponse du micro externe du D500x Les 2 graphiques ci-dessous présentent les courbes de réponse du micro externe du D500x avec ou sans cône et filtre activé pour les fréquences inférieures à 20 kHz. Aussi, la courbe n’est pas à considérer pour les fréquences inférieures à 20 kHz.
  44. 44. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 43 Annexe 3 - Fiche terrain FICHE DE RELEVE DES VARIABLES Suivi de la transparence des ouvrages pour les chiroptères Nom de l’association : Date expertise : Nom de l’expert : Nom de l’ouvrage : VARIABLES METEO (cf. Météociel.fr et Calendrier-lunaire.net) 1er passage (S27 – S28) 2ème passage (S31 – S32) 3ème passage (S39 – S40) Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Température à 2h du matin (en °C) Vent moyen à 2h du matin (en km/h) Pluie sur 6h à 2h du matin (en mm) P H A S E L U N E □ Nouvelle lune (NL) □ Premier croissant (PC) □ Premier quartier (PQ) □ Gibbeuse croissante (GC) □ Pleine lune (PL) □ Gibbeuse décroissante (GD) □ Dernier quartier (DQ) □ Dernier croissant (DC) □ NL □ PC □ PQ □ GC □ PL □ GD □ DQ □ DC □ NL □ PC □ PQ □ GC □ PL □ GD □ DQ □ DC □ NL □ PC □ PQ □ GC □ PL □ GD □ DQ □ DC □ NL □ PC □ PQ □ GC □ PL □ GD □ DQ □ DC □ NL □ PC □ PQ □ GC □ PL □ GD □ DQ □ DC □ NL □ PC □ PQ □ GC □ PL □ GD □ DQ □ DC Visibilité lune (en %) Lever lune (en h) Coucher lune (en h) ELEMENTS DE CONTEXTE 1er passage (S27 – S28) 2ème passage (S31 – S32) 3ème passage (S39 – S40) Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Ecoulement (Présence/Absence) Recouvrement de la section amont de l’ouvrage par la végétation (en %) Recouvrement de la section aval de l’ouvrage par la végétation (en %)
  45. 45. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 44 Poitou-Charentes Nature HABITATS DANS UN RAYON DE 200m (approche fine via la nomenclature Habitats VigieChiro) (Tableau + Carte SIG) Catégorie 1ère subdivision 2ème subdivision 3ème subdivision Habitat principal Habitat secondaire
  46. 46. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 45 Annexe 4 - Fiches ouvrages Caractéristiques de l’ouvrage PRAMS10018 - La Longue Plaine Département Commune PK Ecoulement Indre et Loire Sorigny 1,81 Présence Type Section (m) Hauteur (m) Longueur (m) Voûte 5,90 5,40 65 Paramètres relevés 1er passage 2ème passage 3ème passage Dates de début/fin 17/05/2016 19/05/2016 18/07/2016 20/07/2016 10/09/2016 12/09/2016 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Température 11 °C 10 °C 22 °C 24 °C 20 °C 18 °C Vent moyen 7 km/h 17 km/h 15 km/h 6 km/h 13 km/h 6 km/h Pluie 2,2 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,2 mm 0,0 mm 0,0 mm Phase lune Gibbeuse croissante Gibbeuse croissante Gibbeuse croissante Pleine lune Gibbeuse croissante Gibbeuse croissante Visibilité lune 87 % 93 % 99 % 100 % 65 % 74 % Lever lune 17:08 18:07 20:26 21:13 16:05 16:55 Coucher lune 04:57 05:23 5:56 06:57 1:33 02:26 Cartographie des habitats
  47. 47. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 46 Poitou-Charentes Nature Caractéristiques de l’ouvrage PRA0201 - Ruisseau de Montisson axe Est Département Commune PK Ecoulement Indre et Loire Sainte-Catherine-de-Fierbois 20,17 Présence Type Section (m) Hauteur (m) Longueur (m) Cadre 3,00 2,00 36 Paramètres relevés 1er passage 2ème passage 3ème passage Dates de début/fin 17/05/2016 19/05/2016 18/07/2016 20/07/2016 10/09/2016 12/09/2016 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Température 11 °C 10 °C 22 °C 24 °C 20 °C 18 °C Vent moyen 7 km/h 17 km/h 15 km/h 6 km/h 13 km/h 6 km/h Pluie 2,2 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,2 mm 0,0 mm 0,0 mm Phase lune Gibbeuse croissante Gibbeuse croissante Gibbeuse croissante Pleine lune Gibbeuse croissante Gibbeuse croissante Visibilité lune 87 % 93 % 99 % 100 % 65 % 74 % Lever lune 17:08 18:07 20:26 21:13 16:05 16:55 Coucher lune 04:57 05:23 5:56 06:57 1:33 02:26 Cartographie des habitats
  48. 48. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 47 Caractéristiques de l’ouvrage PRA0373 - Le Réveillon Département Commune PK Ecoulement Indre et Loire Maillé 37,39 Présence Type Section (m) Hauteur (m) Longueur (m) Cadre 8,00 5,90 49 Paramètres relevés 1er passage 2ème passage 3ème passage Dates de début/fin 19/05/2016 21/05/2016 20/07/2016 22/07/2016 12/09/2016 14/09/2016 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Température 12 °C 12 °C 18 °C 17 °C 20 °C 17 °C Vent moyen 7 km/h 7 km/h 11 km/h 6 km/h 15 km/h 4 km/h Pluie 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 6,4 mm Phase lune Gibbeuse croissante Gibbeuse croissante Gibbeuse décroissante Gibbeuse décroissante Gibbeuse croissante Gibbeuse croissante Visibilité lune 97 % 100 % 99 % 95 % 83 % 90 % Lever lune 19:07 20:06 21:54 22:31 17:40 18:21 Coucher lune 5:51 06:22 8:02 09:11 3:27 04:32 Cartographie des habitats
  49. 49. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 48 Poitou-Charentes Nature Caractéristiques de l’ouvrage OHD0592 - Moulin de Main Département Commune PK Ecoulement Vienne Saint-Gervais les 3 Clochers 59,27 Présence Type Section (m) Hauteur (m) Longueur (m) Dalot 1,50 1,50 70 Paramètres relevés 1er passage 2ème passage 3ème passage Dates de début/fin 17/05/2016 19/05/2016 20/07/2016 22/07/2016 12/09/2016 14/09/2016 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Température 9 °C 8 °C 17 °C 17 °C 23 °C 17 °C Vent moyen 4 km/h 15 km/h 10 km/h 10 km/h 11 km/h 13 km/h Pluie 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,4 mm Phase lune Gibbeuse croissante Gibbeuse croissante Pleine lune Gibbeuse croissante Gibbeuse croissante Gibbeuse croissante Visibilité lune 83 % 89 % 100 % 99 % 74 % 83 % Lever lune 17:01 18:01 21:41 22:29 17:37 18:17 Coucher lune 4:23 4:48 6:06 6:57 2:14 3:15 Cartographie des habitats
  50. 50. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 49 Caractéristiques de l’ouvrage PRA0794 - La Lière Département Commune PK Ecoulement Vienne Marigny-Brizay 79,40 Présence Type Section (m) Hauteur (m) Longueur (m) Cadre 5,00 3,10 23 Paramètres relevés 1er passage 2ème passage 3ème passage Dates de début/fin 17/05/2016 19/05/2016 20/07/2016 22/07/2016 12/09/2016 14/09/2016 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Température 9 °C 8 °C 17 °C 16 °C 23 °C 17 °C Vent moyen 4 km/h 15 km/h 10 km/h 10 km/h 11 km/h 13 km/h Pluie 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,4 mm Phase lune Gibbeuse croissante Gibbeuse croissante Pleine lune Gibbeuse décroissante Gibbeuse croissante Gibbeuse croissante Visibilité lune 83 % 89 % 100 % 99 % 74 % 83 % Lever lune 17:01 18:01 21:41 22:29 17:37 18:17 Coucher lune 4:23 4:48 6:06 6:57 2:14 3:15 Cartographie des habitats
  51. 51. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 50 Poitou-Charentes Nature Caractéristiques de l’ouvrage PRA1038 - La Petite Foy Département Commune PK Ecoulement Vienne Fontaine-le-Comte 103,88 Absence Type Section (m) Hauteur (m) Longueur (m) Voûte 3,00 3,10 49 Paramètres relevés 1er passage 2ème passage 3ème passage Dates de début/fin 25/05/2016 27/05/2016 22/07/2016 24/07/2016 19/09/2016 21/09/2016 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Température 12 °C 13 °C 18 °C 17 °C 13 °C 16 °C Vent moyen 5 km/h 5 km/h 6 km/h 9 km/h 6 km/h 4 km/h Pluie 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm Phase lune Gibbeuse décroissante Gibbeuse décroissante Gibbeuse décroissante Gibbeuse décroissante Gibbeuse décroissante Gibbeuse décroissante Visibilité lune 91 % 84 % 95 % 89 % 93 % 86 % Lever lune 0:30 1:11 23:12 23:51 21:38 22:15 Coucher lune 9:03 10:01 7:53 8:56 10:39 11:56 Cartographie des habitats
  52. 52. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 51 Caractéristiques de l’ouvrage PRA1076 - La Rune Département Commune PK Ecoulement Vienne Coulombiers 107,68 Présence Type Section (m) Hauteur (m) Longueur (m) Cadre 12,00 7,00 104 Paramètres relevés 1er passage 2ème passage 3ème passage Dates de début/fin 25/05/2016 27/05/2016 22/07/2016 24/07/2016 19/09/2016 21/09/2016 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Température 12 °C 13 °C 18 °C 17 °C 13 °C 16 °C Vent moyen 5 km/h 5 km/h 6 km/h 9 km/h 6 km/h 4 km/h Pluie 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm Phase lune Gibbeuse décroissante Gibbeuse décroissante Gibbeuse décroissante Gibbeuse décroissante Gibbeuse décroissante Gibbeuse décroissante Visibilité lune 91 % 84 % 95 % 89 % 93 % 86 % Lever lune 0:30 1:11 23:12 23:51 21:38 22:15 Coucher lune 9:03 10:01 7:53 8:56 10:39 11:56 Cartographie des habitats
  53. 53. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 52 Poitou-Charentes Nature Caractéristiques de l’ouvrage PRA1435 - Le Chavenon Département Commune PK Ecoulement Deux-Sèvres Chaunay 143,46 Absence Type Section (m) Hauteur (m) Longueur (m) Dalot 2,50 1,65 33 Paramètres relevés 1er passage 2ème passage 3ème passage Dates de début/fin 25/05/2016 27/05/2016 27/07/2016 29/07/2016 23/09/2016 25/09/2016 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Température 17 °C 15 °C 18 °C 16 °C 12 °C 12 °C Vent moyen 2 km/h 4 km/h 6 km/h 2 km/h 1 km/h 1 km/h Pluie 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,2 mm 0,2 mm Phase lune Gibbeuse décroissante Gibbeuse décroissante Dernier quartier Gibbeuse décroissante Dernier quartier Gibbeuse décroissante Visibilité lune 91 % 84 % 50 % 38 % 50 % 44 % Lever lune 0:28 1:10 1:40 2:31 0:46 1:46 Coucher lune 9:07 10:05 15:06 16:17 15:17 16:10 Cartographie des habitats
  54. 54. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 53 Caractéristiques de l’ouvrage OHRJU20003 - Joncasses 2 Département Commune PK Ecoulement Charente Luxé 0,31 Absence Type Section (m) Hauteur (m) Longueur (m) Dalot 1,00 2,00 12 Paramètres relevés 1er passage 2ème passage 3ème passage Dates de début/fin 25/05/2016 27/05/2016 16/07/2016 18/07/2016 28/09/2016 30/09/2016 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Température 15 °C 15 °C 18 °C 23 °C 15 °C 18 °C Vent moyen 0 km/h 0 km/h 12 km/h 11 km/h 5 km/h 7 km/h Pluie 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm Phase lune Gibbeuse décroissante Dernier quartier Gibbeuse croissante Gibbeuse croissante Dernier croissant Nouvelle lune Visibilité lune 84 % 76 % 91 % 96 % 4 % 1 % Lever lune 0:30 01:12 18:37 19:32 6:11 07:12 Coucher lune 10:20 11:22 4:21 05:10 19:13 19:40 Cartographie des habitats
  55. 55. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 54 Poitou-Charentes Nature Caractéristiques de l’ouvrage OHD1759+5 - Les Acourants Département Commune PK Ecoulement Charente Luxé 175,95 Absence Type Section (m) Hauteur (m) Longueur (m) Dalot 2,00 2,50 43 Paramètres relevés 1er passage 2ème passage 3ème passage Dates de début/fin 25/05/2016 27/05/2016 16/07/2016 18/07/2016 28/09/2016 30/09/2016 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Température 15 °C 15 °C 18 °C 23 °C 15 °C 18 °C Vent moyen 0 km/h 0 km/h 12 km/h 11 km/h 5 km/h 7 km/h Pluie 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm Phase lune Gibbeuse décroissante Dernier quartier Gibbeuse croissante Gibbeuse croissante Dernier croissant Nouvelle lune Visibilité lune 87 % 76 % 91 % 96 % 4 % 1 % Lever lune 0:30 01:12 18:37 19:32 6:11 07:12 Coucher lune 10:20 11:22 4:21 05:10 19:13 19:40 Cartographie des habitats
  56. 56. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 55 Caractéristiques de l’ouvrage OHD1893 - Ouvrages de décharges Charente Médiane Département Commune PK Ecoulement Charente Vouharte 189,28 Absence Type Section (m) Hauteur (m) Longueur (m) Cadre (9) 5,00 3,10 42 Paramètres relevés 1er passage 2ème passage 3ème passage Dates de début/fin 27/05/2016 29/05/2016 18/07/2016 20/07/2016 05/10/2016 07/10/2016 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Température 16 °C 14 °C 24 °C 24 °C 14 °C 6 °C Vent moyen 8 km/h 12 km/h 5 km/h 5 km/h 15 km/h 13 km/h Pluie 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm Phase lune Dernier quartier Dernier quartier Gibbeuse croissante Gibbeuse croissante Premier croissant Premier croissant Visibilité lune 66 % 50 % 99 % 100 % 21 % 29 % Lever lune 1:50 02:25 20:23 21:10 12:06 13:02 Coucher lune 11:22 13:35 6:04 07:04 22:09 22:48 Cartographie des habitats
  57. 57. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 56 Poitou-Charentes Nature Caractéristiques de l’ouvrage PRA2270 - La Grande Eau Département Commune PK Ecoulement Charente Blanzac-Porcheresse 227,09 Présence Type Section (m) Hauteur (m) Longueur (m) Voûte 5,40 4,80 89 Paramètres relevés 1er passage 2ème passage 3ème passage Dates de début/fin 27/05/2016 29/05/2016 19/07/2016 21/07/2016 30/09/2016 02/10/2016 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Température 16 °C 14 °C 24 °C 19 °C 17 °C 13 °C Vent moyen 8 km/h 12 km/h 5 km/h 5 km/h 10 km/h 3 km/h Pluie 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm Phase lune Dernier quartier Dernier quartier Pleine lune Pleine lune Nouvelle lune Nouvelle lune Visibilité lune 66 % 50 % 100 % 99 % 0 % 1 % Lever lune 1:50 02:25 21:10 21:52 07:12 8:12 Coucher lune 11:22 13:35 7:04 08:08 19:40 20:06 Cartographie des habitats
  58. 58. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 57 Caractéristiques de l’ouvrage OHD2380 - Fontaine de Chez Boucherie Département Commune PK Ecoulement Charente-Maritime Passirac 238,10 Absence Type Section (m) Hauteur (m) Longueur (m) Dalot 2,40 2,40 90 Paramètres relevés 1er passage 2ème passage 3ème passage Dates de début/fin 18/05/2016 20/05/2016 21/07/2016 23/07/2016 01/10/2016 03/10/2016 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Température 11 °C 13 °C 19 °C 16 °C 11 °C 8 °C Vent moyen 8 km/h 6 km/h 5 km/h 7 km/h 4 km/h 4 km/h Pluie 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm Phase lune Gibbeuse croissante Gibbeuse croissante Gibbeuse décroissante Gibbeuse décroissante Nouvelle lune Premier croissant Visibilité lune 64 % 73 % 84 % 61 % 73 % 51 % Lever lune 18:09 19:07 22:31 23:06 8:14 9:13 Coucher lune 5:29 05:58 9:19 10:28 20:08 20:36 Cartographie des habitats
  59. 59. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 58 Poitou-Charentes Nature Caractéristiques de l’ouvrage PRA2460 - Rabouin Sud Département Commune PK Ecoulement Charente-Maritime Saint-Vallier 246,09 Présence Type Section (m) Hauteur (m) Longueur (m) Voute 10,60 7,90 47 Paramètres relevés 1er passage 2ème passage 3ème passage Dates de début/fin 18/05/2016 20/05/2016 21/07/2016 23/07/2016 30/09/2016 02/10/2016 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Température 11 °C 13 °C 19 °C 16 °C 11 °C 8 °C Vent moyen 8 km/h 6 km/h 5 km/h 7 km/h 4 km/h 4 km/h Pluie 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm Phase lune Gibbeuse croissante Gibbeuse croissante Gibbeuse décroissante Gibbeuse décroissante Nouvelle lune Premier croissant Visibilité lune 64 % 73 % 84 % 61 % 73 % 51 % Lever lune 18:09 19:07 22:31 23:06 8:14 9:13 Coucher lune 5:29 05:58 9:19 10:28 20:08 20:36 Cartographie des habitats
  60. 60. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 59 Caractéristiques de l’ouvrage PRA2525 - Le Martron Département Commune PK Ecoulement Charente-Maritime Boresse-et-Martron 252,48 Présence Type Section (m) Hauteur (m) Longueur (m) Cadre 3,00 2,50 37 Paramètres relevés 1er passage 2ème passage 3ème passage Dates de début/fin 16/05/2016 18/05/2016 21/07/2016 23/07/2016 03/10/2016 05/10/2016 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Température 4 °C 5 °C 19 °C 16 °C 10 °C 11 °C Vent moyen 2 km/h 3 km/h 5 km/h 7 km/h 5 km/h 8 km/h Pluie 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm Phase lune Gibbeuse croissante Gibbeuse croissante Gibbeuse décroissante Gibbeuse décroissante Premier croissant Premier croissant Visibilité lune 48 % 57 % 84 % 61 % 100 % 100 % Lever lune 16:12 17:11 22:31 23:06 10:12 11:10 Coucher lune 4:35 5:02 9:19 10:28 21:05 21:37 Cartographie des habitats
  61. 61. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 60 Poitou-Charentes Nature Caractéristiques de l’ouvrage PPF2575 - Ouvrage spécifique petite faune - Le Gât Département Commune PK Ecoulement Charente-Maritime Montguyon 257,50 Absence Type Section (m) Hauteur (m) Longueur (m) Buse 2,00 2,00 52 Paramètres relevés 1er passage 2ème passage 3ème passage Dates de début/fin 16/05/2016 18/05/2016 21/07/2016 23/07/2016 03/10/2016 05/10/2016 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Température 4 °C 5 °C 19 °C 16 °C 10 °C 11 °C Vent moyen 2 km/h 3 km/h 5 km/h 7 km/h 5 km/h 8 km/h Pluie 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm Phase lune Gibbeuse décroissante Gibbeuse décroissante Gibbeuse décroissante Gibbeuse décroissante Premier croissant Premier croissant Visibilité lune 48 % 57 % 84 % 61 % 100 % 100 % Lever lune 16:12 17:11 22:31 23:06 10:12 11:10 Coucher lune 4:35 5:02 9:19 10:28 21:05 21:37 Cartographie des habitats
  62. 62. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 61 Caractéristiques de l’ouvrage PROHL2629_1 - L'Espie (2) Département Commune PK Ecoulement Charente-Maritime Clérac 262,92 Présence Type Section (m) Hauteur (m) Longueur (m) Voute 5,60 4,60 29 Paramètres relevés 1er passage 2ème passage 3ème passage Dates de début/fin 13/05/2016 15/05/2016 21/07/2016 23/07/2016 26/09/2016 28/09/2016 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Température 13 °C 9 °C 19 °C 16 °C 8 °C 12 °C Vent moyen 8 km/h 3 km/h 5 km/h 7 km/h 0 km/h 0 km/h Pluie 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm Phase lune Premier quartier Gibbeuse croissante Gibbeuse décroissante Gibbeuse décroissante Gibbeuse croissante Gibbeuse croissante Visibilité lune 20 % 32 % 84 % 61 % 100 % 100 % Lever lune 13:12 14:13 22:31 23:06 3:06 4:08 Coucher lune 3:11 3:41 9:19 10:28 17:39 18:13 Cartographie des habitats
  63. 63. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 62 Poitou-Charentes Nature Caractéristiques de l’ouvrage PRA2681 - Ruisseau de la Fontaine de Mazaubert Département Commune PK Ecoulement Charente-Maritime Clérac 268,08 Présence Type Section (m) Hauteur (m) Longueur (m) Portique 12,00 4,00 31 Paramètres relevés 1er passage 2ème passage 3ème passage Dates de début/fin 13/05/2016 15/05/2016 21/07/2016 23/07/2016 28/09/2016 30/09/2016 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Température 13 °C 9 °C 19 °C 16 °C 13 °C 17 °C Vent moyen 8 km/h 3 km/h 5 km/h 7 km/h 2 km/h 6 km/h Pluie 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm Phase lune Premier quartier Gibbeuse croissante Gibbeuse décroissante Gibbeuse décroissante Gibbeuse croissante Gibbeuse croissante Visibilité lune 20 % 32 % 84 % 61 % 92 % 100 % Lever lune 13:12 14:13 22:31 23:06 5:11 6:13 Coucher lune 3:11 3:41 9:19 10:28 18:45 19:14 Cartographie des habitats
  64. 64. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 63 Caractéristiques de l’ouvrage PRA2740 - Ruisseau du Bois Noir Département Commune PK Ecoulement Gironde Laruscade 274,00 Présence Type Section (m) Hauteur (m) Longueur (m) Voute 6,40 4,70 38 Paramètres relevés 1er passage 2ème passage 3ème passage Dates de début/fin 17/05/2016 19/05/2016 11/07/2016 13/07/2016 24/09/2016 26/09/2016 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Température 11,8 °C 12,5 °C 18,5 °C 16,4 °C 13 °C 15 °C Vent moyen 4 km/h 9 km/h 7 km/h 9 km/h 14 km/h 14 km/h Pluie 0,0 mm 0,2 mm 0,0 mm 0,4 mm 0,0 mm 0,0 mm Phase lune Gibbeuse croissante Gibbeuse croissante Premier quartier Premier quartier Dernier croissant Dernier croissant Visibilité lune 86 % 92% 49% 58% 34 % 25 % Lever lune 17:02 18:01 13:40 14:40 1:46 - Coucher lune 4:25 04:50 01:24 01:49 16:10 16:56 Cartographie des habitats
  65. 65. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 64 Poitou-Charentes Nature Caractéristiques de l’ouvrage OHD2781+5 - Caboche Département Commune PK Ecoulement Gironde Laruscade 278,16 Présence Type Section (m) Hauteur (m) Longueur (m) Dalot 2,00 2,00 40 Paramètres relevés 1er passage 2ème passage 3ème passage Dates de début/fin 25/05/2016 27/05/2016 09/07/2016 11/07/2016 24/09/2016 26/09/2016 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Température 16,9 °C 17,4 °C 20,8 °C 20,1 °C 13 °C 15 °C Vent moyen 9 km/h 9 km/h 6 km/h 9 km/h 14 km/h 14 km/h Pluie 0,2 mm 0,2 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm Phase lune Gibbeuse décroissante Gibbeuse décroissante Premier croissant Premier croissant Dernier croissant Dernier croissant Visibilité lune 85 % 77 % 30 % 39 % 34 % 25 % Lever lune 0:28 01:10 11:37 12:38 1:46 - Coucher lune 9:07 10:05 0:32 00:58 16:10 16:56 Cartographie des habitats
  66. 66. Rapport Suivi 2016 – Transparence Chiroptères – Mars 2017 Poitou-Charentes Nature 65 Caractéristiques de l’ouvrage PRA2799 - Le Baudet Département Commune PK Ecoulement Gironde Cavignac 279,89 Présence Type Section (m) Hauteur (m) Longueur (m) Cadre 3,00 3,50 15 Paramètres relevés 1er passage 2ème passage 3ème passage Dates de début/fin 17/05/2016 19/05/2016 09/07/2016 11/07/2016 22/09/2016 24/09/2016 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Nuit 1 Nuit 2 Température 11,8 °C 13 °C 20,8 °C 20,1 °C 12 °C 13 °C Vent moyen 4 km/h 9 km/h 6 km/h 9 km/h 18 km/h 14 km/h Pluie 0,0 mm 0,2 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm 0,0 mm Phase lune Gibbeuse croissante Gibbeuse croissante Premier croissant Premier croissant Dernier quartier Dernier quartier Visibilité lune 86 % 92% 30 % 39 % 56 % 45 % Lever lune 17:02 18:01 11:37 12:38 23:52 00:46 Coucher lune 4:25 04:50 0:32 00:58 14:16 15:17 Cartographie des habitats

×