"Ce que la LGV SEA va changer pour vous" (enquête d'opinion)

79 views

Published on

Résultats de l'enquête 2014 de l'institut COHDA

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
79
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

"Ce que la LGV SEA va changer pour vous" (enquête d'opinion)

  1. 1. Baromètre d’opinion ‐ Ligne à Grande Vitesse Tours ‐ Bordeaux ‐ 2014
  2. 2. 2 SOMMAIRE Présentation •Contexte et objectifs p.3 •Méthodologie p.4 •Préambule statistique p.6 •Profil des échantillons p.7 Synthèse •Ce qu’il faut retenir p.14 Résultats détaillés •Niveau de connaissance de la LGV p.19 •Image et perception du projet p.47 •Usages, modifications des comportements et attentes p.78 •Annexes p.114
  3. 3. 3 CONTEXTE ET OBJECTIFS Alors que le projet entre dans une nouvelle phase (fin des travaux de génie civile et basculement dans la phase ferroviaire du chantier), LISEA souhaite pouvoir mesurer les attentes des différents publics en région Aquitaine et également en région Midi‐Pyrénées au travers une enquête d’opinion qui a notamment pour vocation d’accompagner la communication autour du projet. Cette enquête qui constitue une finalité en soi, peut être également le point de départ d’une demande plus globale :  En s’inscrivant dans une logique barométrique,  En permettant de constituer et d’exploiter un panel.
  4. 4. 4 MÉTHODOLOGIE L’enquête a été réalisée auprès de trois types de publics :  Les collectivités (181 questionnaires)  Les entreprises (300 questionnaires)  Les ménages (750 questionnaires) D’une durée moyenne de 10 minutes, le questionnaire adapté à chacune des cibles a été co‐ construit pas LISEA et Cohda. Les questionnaires ont été administrés par téléphone, sous système CATI (recueil d’information assisté par ordinateur), du 23 septembre au 6 octobre 2014. Les collectivités s’avérant plus compliquées à joindre par téléphone, l’enquête a été envoyée parallèlement par mail, leur permettant d’y répondre via un lien URL unique. Au final, 24% des questionnaires Collectivités, soit 44, ont été réalisés online.
  5. 5. 5 MÉTHODOLOGIE Des quotas ont été suivis sur les cibles Ménages et Entreprises et un redressement statistique a été implémenté afin d’assurer une parfaite représentativité des échantillons. Quotas Ménages  Zone de résidence : Communes de la Communauté Urbaine de Bordeaux, Communes du tracé, Communes d’Aquitaine de plus de 10 000 habitants, Toulouse, Agglomération toulousaine, Montauban  Sexe : Homme, Femme  Âge : 15‐29 ans, 30‐44 ans, 45‐59 ans, 60 ans et plus  Profession : PCS + (Artisan, commerçant, chef d’entreprise, cadre, profession intellectuelle supérieure, profession intermédiaire), PCS – (agriculteur, employé, ouvrier), Sans activité professionnelle (demandeur d’emploi, étudiant, lycéen, collégien, autre inactif) Quotas Entreprises  Zone d’implantation : Gironde, Toulouse et son agglomération  Activité : Industrie, BTP, Commerce, Services  Taille salariale : Moins de 10 salariés, 10‐49 salariés, 50‐99 salariés, plus de 100 salariés Sur la cible des Collectivités, l’exhaustivité a été recherchée aboutissant à un taux de sondage de 20% sur les 911 communes sélectionnées. De fait, aucun redressement n’a été appliqué. Les résultats sont présentés en % redressés et les effectifs sont bruts (non redressés). Lorsque les bases sont inférieures à 30 répondants, les résultats sont à analyser avec prudence. Cette information est matérialisée par le pictogramme suivant : L’ensemble des résultats est arrondi au nombre entier le plus proche. Par conséquent, ce « jeu des arrondis » peut conduire à un léger écart en termes de sous‐totaux (bien informé, bonne image, oui…).
  6. 6. 6 PRÉAMBULE STATISTIQUE La théorie statistique du sondage permet de mesurer l'incertitude à attacher à chaque résultat obtenu lorsque le sondage utilise une méthode probabiliste. Cette incertitude s'exprime par un intervalle de confiance situé de part et d'autre de la valeur observée et dans lequel la vraie valeur a une probabilité déterminée de se trouver. Pour comparer 2 résultats, un test de significativité a été implémenté (test de Student). Chaque écart significatif est  présenté de la manière suivante :  En vert : résultat significativement supérieur à la proportion globale, En rouge : résultat significativement inférieur à la proportion globale. INTERVALLE DE CONFIANCE A 95% DE CHANCE Si l’effectif est de … 30 50 100 150 181 300 500 750 Et si le  pourcentage  trouvé est  de … 5% ou 95% 7,80 6,04 4,27 3,49 3,18 2,47 1,91 1,56 10% ou 90% 10,74 8,32 5,88 4,80 4,37 3,39 2,63 2,15 15 %ou 85% 12,78 9,90 7,00 5,71 5,20 4,04 3,13 2,56 20% ou 80% 14,31 11,09 7,84 6,40 5,83 4,53 3,51 2,86 25% ou 75% 15,50 12,00 8,49 6,93 6,31 4,90 3,80 3,10 30%ou 70% 16,40 12,70 8,98 7,33 6,68 5,19 4,02 3,28 35% ou 65% 17,07 13,22 9,35 7,63 6,95 5,40 4,18 3,41 40% ou 60% 17,53 13,58 9,60 7,84 7,14 5,54 4,29 3,51 45% ou 55% 17,80 13,79 9,75 7,96 7,25 5,63 4,36 3,56 50% 17,89 13,86 9,80 8,00 7,28 5,66 4,38 3,58 Exemple de lecture Si la base de calcul est de  750 et le pourcentage  trouvé est de 20%, la marge  d’erreur est égale à 2,86. Le  vrai pourcentage est donc  compris entre 17,14% et  22,86%.
  7. 7. 7 PROFIL DES ÉCHANTILLONS
  8. 8. 8 PROFIL DE L’ECHANTILLON ‐ MÉNAGES ZONE DE RÉSIDENCE AQUITAINE 60% TOULOUSE, SON AGGLOMÉRATION ET  MONTAUBAN 40% 33% 25% 2% CUB Communes d'Aquitaine de plus de 10000 habitants Communes du tracé 24% 13% 3% Toulouse Agglomération toulousaine Montauban MÉNAGES 750  questionnaires
  9. 9. 9 PROFIL DE L’ECHANTILLON ‐ MÉNAGES SEXE ÂGE CATÉGORIES SOCIO‐PROFESSIONNELLES 47% 53% Homme Femme 15 ‐ 29  ans 28% 30 ‐ 44  ans 24% 45 ‐ 59  ans 22% 60 ans et  plus 26% CSP + 30% CSP ‐ 27% Sans activité  professionnelle 43% CSP + : Artisan, commerçant, chef d’entreprise, cadre, profession intellectuelle supérieure, profession intermédiaire CSP ‐ : Agriculteur exploitant, employé, ouvrier Sans activité professionnelle : Retraité, étudiant, lycéen, collégien, demandeur d’emploi, personne n’ayant jamais travaillé
  10. 10. 10 PROFIL DE L’ECHANTILLON ‐ ENTREPRISES ZONE D’IMPLANTATION GIRONDE 83% TOULOUSE ET SON AGGLOMÉRATION 17% ACTIVITÉ INDUSTRIE 18% BTP 12% COMMERCE 24% SERVICES 46% TAILLE SALARIALE Moins  de 10  salariés 93% 10  salariés  et plus 7% ENTREPRISES 300  questionnaires
  11. 11. 11 PROFIL DE L’ECHANTILLON ‐ ENTREPRISES FONCTION DU RÉPONDANT 87% 7% 3% 1% 2% Directeur, PDG, DG ou Gérant Responsable d'entreprise Assistant de direction, ressources humaines, gestion, comptable Conjoint collaborateur Directeur Financier Autres fonctions (responsable achats, contrôleur de gestion, directeur artistique, comptable...) IDENTIFICATION DE L’ENTREPRISE INTERROGÉE 5% 95% ÉtablissementsSièges sociaux 58% 21% 13% 8% Gironde Région Ile de France Région Rhône‐Alpes Autres (Saône et Loire, Lot et Garonne, Haute Garonne) LOCALISATION DES SIÈGES SOCIAUX
  12. 12. 12 PROFIL DE L’ECHANTILLON ‐ COLLECTIVITÉS ZONE GEOGRAPHIQUE AQUITAINE 94% TOULOUSE ET SON AGGLOMÉRATION 6% TAILLE DE COLLECTIVITÉS (en nombre d’habitants) Moins de 2 000  habitants 58% Plus de 2 000  habitants 42% COLLECTIVITES 181  questionnaires
  13. 13. 13 PROFIL DE L’ECHANTILLON ‐ COLLECTIVITÉS FONCTION DU RÉPONDANT 73% 13% 4% 2% 2% 2% 2% 1% Maire Adjoint (1er adjoint, adjoint en charge de l'urbanisme, cadre de vie...) Directeur Général des Services Secrétaire de mairie Responsable de l'aménagement du territoire Responsable des affaires économiques Autres (secrétaire général, chef de projet rénovation urbaine, conseiller municipal) Directeur des services techniques EFFECTIF DES COLLECTIVITÉS (en nombre d’agents) 25% 32% 24% 19% Moins de 10 agents De 10 à 19 agents De 20 à 49 agents 50 agents et plus
  14. 14. 14 CE QU’IL FAUT RETENIR…
  15. 15. 15 Une date de mise en  service mal identifiée :  2017 pour… 13% des ménages 24% des entreprises 44% des collectivités Un mode de  financement privé‐public  relativement bien connu 56% des ménages 69% des entreprises 73% des collectivités Une connaissance de la LGV Tours‐Bordeaux élevée mais… …limitée essentiellement à une réduction du temps de trajet,  quoiqu’approximative CE QU’IL FAUT RETENIR… 2h à 2h30 pour… € Et un futur  gestionnaire encore  moins bien connu :  LISEA – VINCI pour… 7% des entreprises 15% des collectivités 36% des  ménages 66% des  entreprises 68% des  collectivités
  16. 16. 16 CE QU’IL FAUT RETENIR… Un prolongement qui, à la quasi‐unanimité (> ou = à 90%) va inciter  plus de monde à prendre le train plutôt que l’avion ou la voiture Et 3 sur 4 s’accordent sur l’amélioration des liaisons TER Une bonne image du projet : 79% à 85% d’image positive…  … pour un maitre‐mot : la gain de temps Mais des avis plus partagés selon les cibles sur :  Une contribution au développement du transport de  marchandises par la rail pour 83% des ménages mais  69% à 73% des collectivités et entreprises Une image et une attractivité renforcées  pour 80% des ménages et entreprises  mais seulement 58% des collectivités Une contribution au développement économique et  commercial des territoires traversés ressentie pour 50% à  60% des répondants Et, à ce stade, seulement 3 à 4 entreprises ou  collectivités sur 10 convaincues que cela aura un  impact positif sur leur structures Des mots‐clés valorisant le projet  Gain de temps / mobilité personnelle‐professionnelle / développement économique – création d’entreprises, d’emploi / développement touristique
  17. 17. 17 CE QU’IL FAUT RETENIR… Un potentiel de fréquentation important parmi l’échantillon retenu Quel que soit le mode de transport utilisé, 2/3 des ménages ou entreprises et 8  collectivités sur 10 se rendent à Paris, plus occasionnellement que régulièrement LE TRAIN  Mode de transport le plus utilisé et privilégié de loin, à l’exception des  entreprises qui choisissent quasiment autant la voie ferré que l’avion Et un pouvoir d’attractivité de l’arrivée de la LGV non négligeable parmi ceux  qui se déplacent à Paris SE RENDRE PLUS SOUVENT À PARIS 57% des ménages 56% des entreprises 39% des collectivités PRIVILÉGIER LE TRAIN 68% des ménages 81% des entreprises 53% des collectivités Mais des changements d’habitude de déplacement sous conditions : un prix attractif pratiqué  et une fréquence adaptée, toutes les heures tous le temps pour la moitié des sondés
  18. 18. 18 CE QU’IL FAUT RETENIR… Un projet qui  jouit d’une  BONNE  IMAGE grâce  au gain de  temps dont les  usagers  pourront  bénéficier UN AXE DE  COMMUNICATION  FORT à valoriser : la  réduction d’une  heure du temps de  trajet D’AUTRES  BÉNÉFICES FORTS  RETENUS DE CE  PROLONGEMENT :   Mobilité  Développement  économique et  touristique grâce  à la proximité Malgré un manque de  visibilité à date (2014), UN  POTENTIEL IMPORTANT  à ce stade :   Des usagers se  déplaçant déjà à Paris  plutôt enclins à s’y  rendre plus souvent et  à utiliser davantage la  ligne.   Et aucun rejet fort pour  ceux qui ne s’y rendent  pas, à l’exception des  collectivités
  19. 19. NIVEAU DE CONNAISSANCE DE LA  LGV 
  20. 20. 20 LE PROJET LGV TOURS – BORDEAUX ET LES MÉNAGES 74% des ménages déclarent  connaitre le projet de Ligne à  Grande Vitesse entre Tours et  Bordeaux, ne serait‐ce que de  nom… La Ligne à Grande Vitesse entre Tours et Bordeaux : un projet connu  par les ¾ des ménages mais marqué par un défaut d’information … mais aucun ménage n’a su en faire une description complète avec exactitude (c’est‐à‐ dire citer les 3 éléments suivants : réduction du temps de trajet, prolongement de la Grande Vitesse, entre Tours et Bordeaux) … et moins d’un ménage sur 2 ayant connaissance du projet, s’estime bien informé SPONTANÉMENT, LA LIGNE A GRANDE VITESSE, C’EST AVANT TOUT…  Une réduction du temps de trajet, pour 21% de l’ensemble des ménages ET DANS UNE MOINDRE MESURE,  Un prolongement de la Grande Vitesse, pour 9%  Une ligne qui va relier Paris, Tours à Bordeaux, Toulouse et l’Espagne, pour 7%
  21. 21. 21 Connaissance exacte  2h05  4% Connaissance exacte Mi 2017  6% Connaissance exacte Privé et public  56% LE PROJET LGV TOURS – BORDEAUX ET LES MÉNAGES Des ménages qui déclarent connaitre le projet mais une connaissance plus  nuancée sur le temps de parcours et la date de mise en service Connaissance erronée ‐2h, + 2h30  15%  51% déclarent connaitre  le temps de parcours Connaissance approximative 2h à 2h30 32% Connaissance erronée Fin 2014 à 2030  19%  Connaissance approximative  2017 7% € Connaissance erronée Privé ou public  18%  32% déclarent connaitre  la date de mise en service 75% déclarent connaitre  le mode de financement
  22. 22. 22 LE PROJET LGV TOURS – BORDEAUX ET LES ENTREPRISES 85% des entreprises déclarent  connaitre le projet de Ligne à  Grande Vitesse entre Tours et  Bordeaux, ne serait‐ce que de  nom… La Ligne à Grande Vitesse, projet connu par une grande majorité  d’entreprises mais un sentiment d’information perfectible … mais aucune n’a su en faire un descriptif complet avec exactitude (c’est‐à‐dire citer les 3 éléments suivants : réduction du temps de trajet, prolongement de la Grande Vitesse, entre Tours et Bordeaux) … et seulement 55% des entreprises ayant connaissance du projet, s’estiment bien informées SPONTANÉMENT, LA LIGNE A GRANDE VITESSE, C’EST SURTOUT…  Une réduction du temps de trajet, pour 49% de l’ensemble des entreprises PUIS,  Un prolongement de la Grande Vitesse, pour 18%  Une ligne qui va relier Paris, Tours à Bordeaux, Toulouse et l’Espagne, pour 8%
  23. 23. 23 LE PROJET LGV TOURS – BORDEAUX ET LES ENTREPRISES Connaissance exacte  2h05  7% Connaissance exacte Mi 2017  11% Connaissance exacte Privé et public  69% Le mode de financement  : caractéristique la plus connue suivie du temps  de parcours même s’il est approximatif Connaissance  erronée ‐2h, + 2h30  11%  77% déclarent connaitre  le temps de parcours Connaissance  approximative 2h à 2h30 59% Connaissance  erronée Fin 2014 à 2030  26%  Connaissance  approximative  2017 13% € Connaissance  erronée Privé ou public  22%  51% déclarent connaitre  la date de mise en service 91% déclarent connaitre  le mode de financement Connaissance exacte LISEA  2% Connaissance  erronée SNCF, RFF …  23%  Connaissance  approximative  VINCI 5% 30% déclarent connaitre  le futur gestionnaire
  24. 24. 24 LE PROJET LGV TOURS – BORDEAUX ET LES COLLECTIVITÉS 89% des collectivités interrogées  déclarent connaitre le projet de  Ligne à Grande Vitesse entre Tours  et Bordeaux, ne serait‐ce que de  nom… La Ligne à Grande Vitesse, un projet connu par une grande majorité des  collectivités interrogées et un sentiment d’information à son égard correct … Seules 2 d’entre elles ont su en faire un descriptif exact … et 65% des collectivités ayant connaissance du projet, s’estiment bien informées SPONTANÉMENT, LA LIGNE A GRANDE VITESSE, C’EST…  Une réduction du temps de trajet, pour 40% de l’ensemble des collectivités  Et une ligne qui va relier Paris, Tours à Bordeaux, Toulouse et l’Espagne, pour 40%
  25. 25. 25 LE PROJET LGV TOURS – BORDEAUX ET LES COLLECTIVITÉS Connaissance exacte  2h05  18% Connaissance exacte Mi 2017  20% Connaissance exacte Privé et public  73% Des collectivités qui ont une bonne connaissance du mode de financement  et dans une moindre mesure du temps de parcours de la nouvelle ligne Connaissance  erronée ‐2h, + 2h30  13%  81% déclarent connaitre  le temps de parcours Connaissance  approximative 2h à 2h30 50% Connaissance  erronée Fin 2014 à 2030  10%  Connaissance  approximative  2017 24% € Connaissance  erronée Privé ou public  17%  54% déclarent connaitre  la date de mise en service 90% déclarent connaitre  le mode de financement Connaissance exacte LISEA  11% Connaissance  erronée SNCF, RFF …  24%  Connaissance  approximative  VINCI 4% 39% déclarent connaitre  le futur gestionnaire
  26. 26. 26 NIVEAU DE CONNAISSANCE SPONTANÉE Q1. Avez‐vous entendu parler du projet de la Ligne à Grande Vitesse entre Tours et Bordeaux actuellement en  construction ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ensemble 61% 83% 88% Ménages (N=750) Entreprises (N=300) Collectivités (N=181) % Oui SUR‐REPRÉSENTATION … … des hommes / des 44 ans et plus /  des habitants des communes du tracé  / des habitants de la CUB SOUS‐REPRÉSENTATION … … des femmes / des 15‐29 ans / des  habitants de Toulouse intra‐muros SUR‐REPRÉSENTATION … … des entreprises de Gironde SOUS‐REPRÉSENTATION … … des entreprises de la région  toulousaine / des entreprises de  services
  27. 27. 27 DESCRIPTION SPONTANÉE DU PROJET Q2. Que connaissez‐vous de ce projet ? En quoi consiste‐t‐il ? Spontanée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux qui ont entendu parler du projet 34% 23% 14% 11% 8% 21% 14% 9% 7% 5% Réduction du temps de trajet, gain de temps, rapidité (en général, Paris et Bordeaux en 2h, Paris et Toulouse en 3h ...) En a juste entendu parler ‐ N'en connait pas grand chose Ligne à Grande Vitesse, TGV ‐ Prolongement de la grande vitesse Ligne qui relie Paris, Tours à Bordeaux, Toulouse, l'Espagne, Sud‐Ouest Désagréments causés par la construction (environnement, expropriations, embouteillages dus aux travaux) ‐ Controverses sur le financement, le coût MÉNAGES CUB Toulouse intra‐muros Toulouse intra‐muros CUB Toulouse intra‐muros Com. d’Aquitaine + de 10 000 hab. Com. d’Aquitaine + de 10 000 hab. Ensemble des ménages N=750 Ménages ayant entendu parler du projet N=512 (1) Voir en Annexes, les autres descriptions < ou = 5% de citations
  28. 28. 28 DESCRIPTION SPONTANÉE DU PROJET Q2. Que connaissez‐vous de ce projet ? En quoi consiste‐t‐il ? Spontanée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux qui ont entendu parler du projet 59% 22% 13% 10% 49% 18% 10% 8% Réduction du temps de trajet, gain de temps, rapidité (en général, Paris et Bordeaux en 2h, Paris et Toulouse en 3h ...) Ligne à Grande Vitesse, TGV ‐ Prolongement de la grande vitesse En a juste entendu parler ‐ N'en connait pas grand chose Ligne qui relie Paris, Tours à Bordeaux, Toulouse, l'Espagne, Sud‐Ouest ENTREPRISES Services Industrie Ensemble des entreprises N=300 Entreprises ayant entendu parler du projet N=251 (1) Voir en Annexes, les autres descriptions < ou = 5% de citations
  29. 29. 29 DESCRIPTION SPONTANÉE DU PROJET Q2. Que connaissez‐vous de ce projet ? En quoi consiste‐t‐il ? Spontanée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux qui ont entendu parler du projet 46% 46% 18% 7% 6% 40% 40% 16% 6% 6% Réduction du temps de trajet, gain de temps, rapidité (en général, Paris et Bordeaux en 2h, Paris et Toulouse en 3h ...) Ligne qui relie Paris, Tours à Bordeaux, Toulouse, l'Espagne, Sud‐Ouest... Ligne à Grande Vitesse, TGV ‐ Prolongement de la grande vitesse En a juste entendu parler ‐ N'en connait pas grand chose Désagréments causés par la construction (environnement, expropriations, embouteillages dus aux travaux...) ‐ Controverses sur le financement, le coût COLLECTIVITÉS 4% des collectivités interrogées ont  nuancé leurs descriptions par un  aspect négatif à l’égard du projet Ensemble des collectivités N=181 Collectivités ayant entendu parler du projet N=160 (1) Voir en Annexes, les autres descriptions < ou = 5% de citations
  30. 30. 30 NIVEAU DE CONNAISSANCE ASSISTÉE Q3. Avez‐vous eu connaissance de ce projet ? Spontanée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui n’ont pas entendu parler du projet ou qui en ont fait une description inexacte NB : Cette question a été posée après la lecture du descriptif suivant « La LVG Tours‐Bordeaux consiste à construire et mettre en exploitation plus  de 300 km de ligne ferroviaire nouvelle à grande vitesse entre Tours et Bordeaux afin de réduire le temps de trajet actuel entre Paris et  Bordeaux. » 60% 65% 45% Ménages (N=750) Entreprises (N=300) Collectivités (N=179) % Oui SUR‐REPRÉSENTATION … … des plus de 60 ans / des PCS + /  des habitants de la CUB SOUS‐REPRÉSENTATION … … des 15‐29 ans  / des PCS ‐ / des  habitants des communes  d’Aquitaine de plus de 10 000 hab. SUR‐REPRÉSENTATION … … des entreprises de Gironde SOUS‐REPRÉSENTATION … … des entreprises de la région  toulousaine / des entreprises du BTP SUR‐REPRÉSENTATION … … des collectivités de plus de 2 000 hab.  SOUS‐REPRÉSENTATION … … des collectivités de moins de 2 000  hab.
  31. 31. 31 NIVEAU DE CONNAISSANCE GLOBAL 74% des ménages  déclarent connaitre le  projet, ne serait‐ce que de  nom dont :   47% ont entendu parler  du projet et en ont  connaissance  14% ont entendu parler  du projet mais après  lecture du descriptif  déclarent ne pas en avoir  connaissance (constat  significativement plus  représenté chez les CSP ‐)  13% n’ont pas entendu  parler du projet mais  après lecture du descriptif  déclarent en avoir  connaissance 85% des entreprises  déclarent connaitre le  projet, ne serait‐ce que de  nom dont :   63% ont entendu parler du  projet et en ont  connaissance  20% ont entendu parler du  projet mais après lecture du  descriptif déclarent ne pas  en avoir connaissance  (constat significativement  plus important auprès des  entreprises du BTP)  2% n’ont pas entendu  parler du projet mais après  lecture du descriptif  déclarent en avoir  connaissance 89% des collectivités  interrogées déclarent  connaitre le projet, ne serait‐ ce que de nom dont :   44% ont entendu parler du  projet et en ont connaissance  44% ont entendu parler du  projet mais après lecture du  descriptif déclarent ne pas en  avoir connaissance (constat  significativement plus  important auprès des  communes de moins de 2 000  habitants)  1% n’ont pas entendu parler  du projet mais après lecture  du descriptif déclarent en  avoir connaissance MÉNAGES ENTREPRISES COLLECTIVITÉS
  32. 32. 32 SENTIMENT D’INFORMATION Q4. Concernant ce projet, avez‐vous  le sentiment d’être… ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui connaissent le projet (Q3) Très bien informé Assez bien informé Peu informé Pas du tout informéINFORMÉ PAS INFORMÉ 41% 40% 45% 6% 15% 20%47% 55% 65% 42% 36% 28% 11% 9% 7% 53% 46% 35% (N=460) (N=191) (N=82) MÉNAGES ENTREPRISES COLLECTIVITÉS NSP : 2% NSP : 2% NSP : 0% SUR‐REPRÉSENTATION … … des 45 ans et plus / des sans activité  professionnelle / des habitants de la CUB SOUS‐REPRÉSENTATION … … des moins de 44 ans / des PCS + SOUS‐REPRÉSENTATION … … des entreprises de service
  33. 33. 33 CONNAISSANCE DÉTAILLÉE – TEMPS DE PARCOURS Q5.1. Plus concrètement, connaissez‐vous le temps de parcours entre Bordeaux et Paris à l’entrée de la nouvelle ligne ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui connaissent le projet (Q3) 4% 7% 18% 47% 70% 63% Ménages (N=471) Entreprises (N=195) Collectivités (N=82) % Oui et  descriptif exact  (2h05) % Oui mais  descriptif inexact TOTAL OUI : 51% soit 31% de l’ensemble  des ménages TOTAL OUI : 77% Soit 50% de l’ensemble  des entreprises TOTAL OUI : 81% Soit 37% de l’ensemble des  collectivités interrogées SUR‐REPRÉSENTATION (total oui) … … des Femmes / des habitants de la CUB SOUS‐REPRÉSENTATION (total oui) … … des hommes / des habitants de  Toulouse intra‐muros SUR‐REPRÉSENTATION (total oui) … … des entreprises de Gironde / de  services
  34. 34. 34 CONNAISSANCE DÉTAILLÉE – TEMPS DE PARCOURS Q5.1.bis Quel est‐il ? Spontanée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui déclarent connaître le temps de parcours 5% 40% 8% 22% 21% 4% 0,4% 2% 21% 4% 11% 11% 2% Moins de 2 h (45 minutes, 1h, 1h30) 2h (2h, 2h02, environ 2h) 2h05 2h10 à 2h30 (2h10, 2h15, 2h20, 2h30) 2h45 à 3h (2h45, 2h50, 3h, moins de 3h) Plus de 3h (3h05, 3h15, 3h30, 4h) Gain d'1h DESCRIPTIF  EXACT MÉNAGES 30‐59 ans / CUB Plus de 60 ans / Sans activité prof. 30‐59 ans / CUB Plus de 60 ans / CUB Homme / PCS ‐ Femme 15‐29 ans CUB Ménages déclarant connaitre le projet (Q3) N=471 Ménages déclarant connaitre le temps de parcours N=280 Mode de lecture :  • 4% des ménages ayant déclaré connaitre le  projet ont cité un temps de parcours de 2h05 • 8% des ménages ayant déclaré connaitre le  temps de parcours ont cité 2h05
  35. 35. 35 CONNAISSANCE DÉTAILLÉE – TEMPS DE PARCOURS Q5.1.bis Quel est‐il ? Spontanée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui déclarent connaître le temps de parcours 1% 57% 9% 19% 12% 2% 44% 7% 15% 9% Moins de 2 h (45 minutes, 1h, 1h30) 2h (2h, 2h02, environ 2h) 2h05 2h10 à 2h30 (2h10, 2h15, 2h20, 2h30) 2h45 à 3h (2h45, 2h50, 3h, moins de 3h) Plus de 3h (3h05, 3h15, 3h30, 4h) DESCRIPTIF  EXACT ENTREPRISES Gironde Entreprises déclarant connaitre le projet (Q3) N=195 Entreprises déclarant connaitre le temps de parcours N=150 Mode de lecture :  • 7% des entreprises ayant  déclaré connaitre le projet ont  cité un temps de parcours de  2h05 • 9% des entreprises ayant  déclaré connaitre le temps de  parcours ont cité 2h05
  36. 36. 36 CONNAISSANCE DÉTAILLÉE – TEMPS DE PARCOURS Q5.1.bis Quel est‐il ? Spontanée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui déclarent connaître le temps de parcours 6% 39% 22% 22% 9% 2% 5% 32% 18% 18% 7% Moins de 2 h (45 minutes, 1h, 1h30) 2h (2h, 2h02, environ 2h) 2h05 2h10 à 2h30 (2h10, 2h15, 2h20, 2h30) 2h45 à 3h (2h45, 2h50, 3h, moins de 3h) Plus de 3h (3h05, 3h15, 3h30, 4h) DESCRIPTIF  EXACT COLLECTIVITÉS Collectivités déclarant connaitre le projet (Q3) N=82 Collectivités déclarant connaitre le temps de parcours N=67 Mode de lecture :  • 18% des collectivités ayant  déclaré connaitre le projet ont  cité un temps de parcours de  2h05 • 22% des collectivités ayant  déclaré connaitre le temps de  parcours ont cité 2h05
  37. 37. 37 CONNAISSANCE DÉTAILLÉE – DATE DE MISE EN SERVICE 6% 11% 20% 26% 40% 34% Ménages (N=471) Entreprises (N=195) Collectivités (N=82) % Oui et descriptif  exact  (mi 2017 – Eté 2017) % Oui mais  descriptif inexact Q5.2. Plus concrètement, connaissez‐vous la date de mise en service de cette nouvelle ligne ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui connaissent le projet (Q3) TOTAL OUI : 32% Soit 19% de l’ensemble des ménages TOTAL OUI : 51% Soit 33% de l’ensemble  des entreprises TOTAL OUI : 54% Soit 24% de l’ensemble des  collectivités interrogées SUR‐REPRÉSENTATION (total oui) … … des habitants de la CUB SOUS‐REPRÉSENTATION (total oui) … … des habitants de Toulouse intra‐ muros SUR‐REPRÉSENTATION (total oui) … … des entreprises de Gironde /  Commerce SOUS‐REPRÉSENTATION (total oui) … … des entreprises de l’industrie
  38. 38. 38 CONNAISSANCE DÉTAILLÉE – DATE DE MISE EN SERVICE 1% 19% 1% 20% 1% 21% 20% 12% 5% 6% 6% 7% 6% 4% 2% Fin 2014 2015 2015‐2016 2016 2016‐2017 2017 Eté 2017 ‐ Mi 2017 2018 à 2020 Après 2020 (2022, 2024, 2030) DESCRIPTIF  EXACT Q5.2.bis Quelle est‐elle ? Spontanée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui déclarent connaître la date de mise en serviceMÉNAGES PCS ‐ / CUB Homme Femme Plus de 60 ans Femme / Plus de 60 ans Homme / CUB PCS ‐ CUB Ménages déclarant connaitre le projet (Q3) N=471 Ménages déclarant connaitre la date de mise en service N=179
  39. 39. 39 CONNAISSANCE DÉTAILLÉE – DATE DE MISE EN SERVICE 28% 18% 26% 21% 6% 14% 9% 13% 11% 3% 2015 2016 2017 Eté 2017 ‐ Mi 2017 2018 à 2020 DESCRIPTIF  EXACT Q5.2.bis Quelle est‐elle ? Spontanée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui déclarent connaître la date de mise en serviceENTREPRISES Commerce Services Gironde Entreprises déclarant connaitre le projet (Q3) N=195 Entreprises déclarant connaitre la date de mise en service N=99
  40. 40. 40 CONNAISSANCE DÉTAILLÉE – DATE DE MISE EN SERVICE 7% 7% 46% 36% 5% 4% 4% 24% 20% 2% 2015 2016 2017 Eté 2017 ‐ Mi 2017 2018 à 2020 DESCRIPTIF  EXACT Q5.2.bis Quelle est‐elle ? Spontanée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui déclarent connaître la date de mise en serviceCOLLECTIVITÉS Collectivités déclarant connaitre le projet (Q3) N=82 Collectivités déclarant connaitre la date de mise en service N=44
  41. 41. 41 CONNAISSANCE DÉTAILLÉE – FUTUR GESTIONNAIRE 2% 11% 28% 28% Entreprises (N=195) Collectivités (N=82) % Oui et  descriptif exact  (LISEA) % Oui mais  descriptif inexact Q5.3. Plus concrètement, connaissez‐vous le futur gestionnaire de cette ligne ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui connaissent le projet (Q3 ‐ Entreprises et Collectivités) TOTAL OUI : 30% Soit 20% de l’ensemble  des entreprises TOTAL OUI : 39% Soit 18% de l’ensemble des  collectivités interrogées SOUS‐REPRÉSENTATION (total oui) … … des entreprises de Gironde
  42. 42. 42 DESCRIPTIF  EXACT CONNAISSANCE DÉTAILLÉE – FUTUR GESTIONNAIRE 51% 25% 18% 6% 5% 15% 8% 5% 2% 1% SNCF ‐ Euratlantique SNCF RFF VINCI ‐ Filiale de Vinci LISEA Autres (Sud Rail, Bouygues) Q5.3.bis Qui est‐il ? Spontanée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui déclarent connaître le futur gestionnaireENTREPRISES Gironde Entreprises déclarant connaitre le projet (Q3) N=195 Entreprises déclarant connaitre le futur gestionnaire N=57
  43. 43. 43 DESCRIPTIF  EXACT CONNAISSANCE DÉTAILLÉE – FUTUR GESTIONNAIRE 22% 41% 9% 28% 3% 8% 16% 4% 11% SNCF RFF VINCI LISEA EIFFAGE Q5.3.bis Qui est‐il ? Spontanée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui déclarent connaître le futur gestionnaireCOLLECTIVITÉS Collectivités déclarant connaitre le projet (Q3) N=82 Collectivités déclarant connaitre le futur gestionnaire N=32
  44. 44. 44 CONNAISSANCE DÉTAILLÉE – MODE DE FINANCEMENT Q5.3. Plus concrètement, connaissez‐vous le mode de financement de ce projet ? S’agit‐il, selon vous, d’un  financement… ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui connaissent le projet (Q3) 3% 16% 56% 25% Privé Public Privé et public Ne sait pas DESCRIPTIF  EXACT MÉNAGES N=179 Homme / PCS + / CUB Femme / Sans activité prof. Homme / PCS + / CUB Femme / Sans activité prof.
  45. 45. 45 CONNAISSANCE DÉTAILLÉE Q5.4.  Plus concrètement, connaissez‐vous le mode de financement de ce projet ? S’agit‐il, selon vous, d’un  financement… ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui connaissent le projet (Q3) 1% 21% 69% 9% Privé Public Privé et public Ne sait pas DESCRIPTIF  EXACT ENTREPRISES N=57 Gironde / Industrie 10 salariés et + 10 salariés et +
  46. 46. 46 CONNAISSANCE DÉTAILLÉE Q5.4. Plus concrètement, connaissez‐vous le mode de financement de ce projet ? S’agit‐il, selon vous, d’un  financement… ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui connaissent le projet (Q3) 5% 12% 73% 10% Privé Public Privé et public Ne sait pas DESCRIPTIF  EXACT COLLECTIVITÉS N=82
  47. 47. IMAGE ET PERCEPTION DU PROJET
  48. 48. 48 LE PROJET LGV TOURS – BORDEAUX ET LES MÉNAGES 85% des ménages ont une bonne image du projet LGV,  principalement pour le gain de temps, la praticité et le  confort que la nouvelle ligne va apporter Les 10% des ménages ayant une mauvaise  image du projet déplorent l’investissement  trop important et l’usage qu’il en fait, les  aspects écologiques et environnementaux 9 ménages sur 10, résidant dans les communes du tracé, sont satisfaits du déroulement du  chantier, principalement grâce à la bonne organisation et gestion des travaux … inciter plus de monde à privilégier le train plutôt que l’avion  ou la voiture (90%) … contribuer au développement  économique et commercial des  territoires traversés (60%) … renforcer l’image et  l’attractivité du territoire  (79%) … améliorer les liaisons TER en  libérant l’espace sur le réseau  ferré existant (77%) … contribuer au développement du transport  de marchandises par le rail sur le réseau ferré  existant (83%) COMMENT ?  En facilitant les échanges commerciaux, les déplacements professionnels et personnels grâce au gain de temps  En créant des emplois et de la mobilité professionnelle (habiter à Paris, travailler sur Bordeaux et vice‐versa)  En améliorant la proximité entre Paris et la province, l’accessibilité des centres‐villes, des villes non desservies COMMENT ?  En améliorant la proximité, l’accessibilité grâce au gain de temps et ainsi favoriser les déplacements professionnels  En développant le tourisme  En augmentant l’afflux de personnes (attirées par la météo, les prix de l’immobilier, le bouche à oreille, les opportunités d’emplois) Le prolongement de la LGV, un projet qui va…
  49. 49. 49 LE PROJET LGV TOURS – BORDEAUX ET LES ENTREPRISES Près 8 entreprises sur 10 ont une bonne image du  projet LGV, principalement pour le gain de temps, la  praticité et le confort que la nouvelle ligne va apporter Les entreprises ayant une mauvaise image du  projet (11%) déplorent l’investissement trop  important, les aspects écologiques et  environnementaux et le mode de financement  privé‐public … inciter plus de monde à  privilégier le train plutôt que  l’avion ou la voiture (95%) … contribuer au développement  économique et commercial des  territoires traversés (46%) … renforcer l’image  et l’attractivité du  territoire (80%) … améliorer les liaisons TER  en libérant l’espace sur le  réseau ferré existant (72%) … contribuer au développement du  transport de marchandises par le rail  sur le réseau ferré existant (73%) COMMENT ?  En créant, décentralisant les entreprises, les activités et en développant le commerce et l’immobilier  En facilitant les échanges commerciaux, les déplacements professionnels et personnels grâce au gain de temps COMMENT ?  En améliorant la proximité, l’accessibilité grâce au gain de temps et ainsi favoriser les déplacements professionnels  En développant le tourisme  En développant l’économie et l’activité commerciale (création d’emplois, d’entreprises, boom de l’immobilier) Le prolongement de la LGV, un projet qui va…
  50. 50. 50 LE PROJET LGV TOURS – BORDEAUX ET LES ENTREPRISES Seul ¼ des entreprises pense que la nouvelle ligne aura un impact positif pour leur  entreprise… ...et la mise en œuvre d’actions visant à anticiper l’arrivée de la LGV et ses effets reste  rares (4%) QUELS SERONT LES IMPACTS ? Des déplacements facilités  vers ou depuis Paris et  autres villes desservies Une meilleure accessibilité  de l’entreprise, favorisant la  venue de nouveaux clients,  partenaires Un développement du  chiffre d’affaires
  51. 51. 51 LE PROJET LGV TOURS – BORDEAUX ET LES COLLECTIVITÉS 8 collectivités interrogées sur 10 ont une bonne image  du projet LGV, principalement pour le gain de temps, la  praticité et le confort que la nouvelle ligne va apporter Les collectivités ayant une mauvaise image du  projet (12%) déplorent l’investissement trop  important, les aspects écologiques et  environnementaux et le mode de financement  privé‐public … inciter plus de monde à privilégier le  train plutôt que l’avion ou la voiture (94%) … contribuer au développement économique et  commercial des territoires traversés (51%) … renforcer l’image et l’attractivité  du territoire (58%) … améliorer les liaisons TER en libérant  l’espace sur le réseau ferré existant (73%) … contribuer au développement du transport de  marchandises par le rail sur le réseau ferré existant  (69%) COMMENT ?  En favorisant la création d’entreprises, d’activités et en développant le commerce et l’immobilier  En facilitant les échanges commerciaux, les déplacements professionnels et personnels grâce au gain de temps COMMENT ?  En améliorant la proximité, l’accessibilité grâce au gain de temps et ainsi favoriser les déplacements professionnels  En développant l’économie et l’activité commerciale (création d’emplois, d’entreprises, boom de l’immobilier)  En développant le tourisme Le prolongement de la LGV, un projet qui  va…
  52. 52. 52 LE PROJET LGV TOURS – BORDEAUX ET LES COLLECTIVITÉS A peine plus d’une collectivité sur 3 pense que la nouvelle ligne aura un impact positif  pour leur commune… QUELS SERONT LES IMPACTS ? Des déplacements facilités  vers ou depuis Paris et  autres villes desservies Une meilleure accessibilité  de la commune, favorisant  la venue de nouveaux  citoyens, partenaires L’arrivée de nouveaux  habitants, nouveaux  touristes
  53. 53. 53 IMAGE Q6. L’image que vous avez de ce projet est‐elle … ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ensemble (hors Aucune image particulière – pas d’opinion) Très bonne Assez bonne Plutôt mauvaise Très mauvaiseBONNE MAUVAISENi bonne, ni mauvaise 63% 54% 58% 22% 26% 25% 85% 79% 82% 5% 10% 6% 7% 8% 10%3% 3% 3% 10% 11% 12% (N=696) (N=284) (N=179) MÉNAGES ENTREPRISES COLLECTIVITÉS Aucune image particulière  Pas d’opinion 7% Aucune image particulière Pas d’opinion 6% Aucune image particulière Pas d’opinion 1% SUR‐REPRÉSENTATION (BONNE IMAGE) … … des entreprises de 10 salariés et plus
  54. 54. 54 MOTIFS D’IMAGE POSITIVE Q7. Pour quelles raisons ? Spontanée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux ayant une bonne image du projet 75% 8% 7% 6% 5% 3% Gain de temps, praticité, confort (déplacements professionnels, personnels, travailler sur Paris et habiter dans le Sud Ouest et vice‐versa) Développement économique (tourisme, nouveaux habitants, création d'emplois...) Relier Paris aux grandes villes de province ‐ Améliorer la desserte de Toulouse ‐ Ouverture vers l'Espagne ‐ Désenclaver le Sud‐Ouest Alternative à la voiture ‐ Concurrence à l'avion Favorable au progrès, à la modernité, aux avancées technologiques Projet utile, satisfaisant, intéressant, bien réalisé MÉNAGES Autres descriptions (< ou = 2%) % Plus écologique 1% Plus de sécurité (ne passe plus par tel passage à  niveau, moins accidentogène que la voiture...) 1% Favorable aux financements, à la gestion privés et  non publiques 1% Tarifs avantageux 1% Autres 2% Ne sait pas 2% 4% des répondants ont nuancé leurs  réponses par un aspect négatif à  l’égard du projet (coût du projet,  tarif des billets, travaux, arrivée  massive de parisiens, crainte des  grèves…) N=585 15‐29 ans 45‐59 ans PCS + PCS ‐ 45 ans et plus 15‐29 ans / PCS ‐ / CUB Plus de 60 ans /  CUB CUB
  55. 55. 55 MOTIFS D’IMAGE POSITIVE Q7. Pour quelles raisons ? Spontanée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux ayant une bonne image du projet 67% 18% 10% 8% 8% 4% 1% 1% 3% Gain de temps, praticité, confort (déplacements professionnels, personnels, travailler sur Paris et habiter dans le Sud Ouest et vice‐versa) Développement économique (tourisme, nouveaux habitants, création d'emplois...) Relier Paris aux grandes villes de province ‐ Améliorer la desserte de Toulouse ‐ Ouverture vers l'Espagne ‐ Désenclaver le Sud‐Ouest Alternative à la voiture ‐ Concurrence à l'avion Favorable au progrès, à la modernité, aux avancées technologiques Projet utile, satisfaisant, intéressant, bien réalisé Plus écologique Ne sait pas Autres ENTREPRISES 3% des entreprises ont nuancé leurs  réponses par un aspect négatif à  l’égard du projet (coût du projet, tarif  des billets, travaux, arrivée massive  de parisiens, crainte des grèves…) N=231 Gironde / Commerce / Entreprises connaissant  le projet ne serait‐ce que de nom Agglomération toulousaine Agglomération toulousaine Gironde Entreprises connaissant le projet ne serait‐ce que de nom
  56. 56. 56 MOTIFS D’IMAGE POSITIVE Q7. Pour quelles raisons ? Spontanée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux ayant une bonne image du projet 52% 29% 16% 10% 10% 10% 3% 1% 1% 1% 1% Gain de temps, praticité (arrivée intra‐muros), confort (déplacements professionnels, personnels, travailler sur Paris et habiter dans le Sud Ouest et vice‐versa) Relier Paris aux grandes villes de province ‐ Améliorer la desserte de Toulouse ‐ Ouverture vers l'Espagne ‐ Désenclaver le Sud‐Ouest Développement économique (tourisme, nouveaux habitants, création d'emplois...) Alternative à la voiture ‐ Concurrence à l'avion Projet utile, satisfaisant, intéressant, bien réalisé Favorable au progrès, à la modernité, aux avancées technologiques, grandes infrascturtures, aménagement du territoire Plus écologique Favorable aux financements‐gestion privés et non publiques Tarifs avantageux Plus de sécurité (ne passe plus par tel passage à niveau, moins accidentogène que la voiture...) Autres COLLECTIVITÉS 10% des collectivités interrogées ont  nuancé leurs réponses par un aspect  négatif à l’égard du projet (coût du  projet, type de financement, tarif des  billets, travaux, arrêt à Libourne  impératif, crainte des grèves…) N=147
  57. 57. 57 MOTIFS D’IMAGE NÉGATIVE Q8. Pour quelles raisons ? Spontanée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux ayant une mauvaise image du projetMÉNAGES 33% 23% 23% 9% 5% 5% 4% 4% 3% Investissement trop important ‐ Gaspillage d'argent au vu du peu de gain de temps Mauvais pour l'écologie, la nature, l'agriculture ‐ Contre les expropriations Mauvais investissement : délaissement des petites gares ‐ préférence pour la rénovation des lignes existantes, création de lignes transversales, homogénéisation des LGV sur l'ensemble du territoire Désaccord sur le mode de financement (contre le privé, incompatibilité privé‐public) Impacts négatifs sur les prix de l'immobilier, l'arrivée massive de parisiens Contre le projet Projet réalisé pour l'élite ‐ Tarifs des billets trop chers Contre le "toujours plus vite" Autres N=69
  58. 58. 58 MOTIFS D’IMAGE NÉGATIVE Q8. Pour quelles raisons ? Spontanée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux ayant une mauvaise image du projetENTREPRISES 38% 31% 26% 12% 8% 8% 5% 5% Investissement trop important ‐ Gaspillage d'argent au vu du peu de gain de temps Mauvais pour l'écologie, la nature, l'agriculture ‐ Contre les expropriations ‐ Trop de nuisances Désaccord sur le mode de financement (contre le privé, incompatibilité privé‐public) Projet réalisé pour l'élite ‐ Tarifs des billets trop chers Mauvais investissement : délaissement des petites gares ‐ préférence pour la rénovation des lignes existantes, création de lignes transversales, homogénéisation des LGV sur l'ensemble du territoire Contre le projet Projet, travaux qui n'avancent pas Autres N=27
  59. 59. 59 MOTIFS D’IMAGE NÉGATIVE Q8. Pour quelles raisons ? Spontanée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux ayant une mauvaise image du projetCOLLECTIVITÉS 50% 41% 18% 14% 9% 5% 5% 9% Mauvais pour l'écologie, la nature, l'agriculture ‐ Contre les expropriations ‐ Trop de nuisances Investissement trop important ‐ Gaspillage d'argent au vu du peu de gain de temps Désaccord sur le mode de financement (contre le privé, incompatibilité privé‐public) Mauvais investissement : délaissement des petites gares ‐ préférence pour la rénovation des lignes existantes, création de lignes transversales, homogénéisation des LGV sur l'ensemble du territoire Contre le "toujours plus vite" Projet réalisé pour l'élite ‐ Tarifs des billets trop chers Contre le projet Autres N=22
  60. 60. 60 SATISFACTION À L’ÉGARD DU DÉROULEMENT DU CHANTIER Q9. Concernant la manière dont se déroule le chantier de construction de la nouvelle ligne, diriez‐vous que vous êtes …? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Zones à proximité du chantier hors Ne sait pas (Ménages et Collectivités) 69% 56% 22% 91% 56% 9% 11% 33% 9% 44% (N=30) (N=9) MÉNAGES COLLECTIVITÉS Très satisfait Assez satisfait Peu satisfait Pas du tout satisfaitSATISFAIT INSATISFAIT NSP : 27% NSP : 0%
  61. 61. 61 MOTIFS DE SATISFACTION À L’ÉGARD DU DÉROULEMENT DU  CHANTIER Q9.1. Pour quelles raisons ? Spontanée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux se déclarant satisfaits du déroulement du chantier (Ménages et Collectivités) 66% 25% 15% 10% 10% Pas dérangé par les travaux ‐ Bonne organisation, gestion Avancement rapide du chantier Pas (trop) de nuisances sonores Travaux sécurisés Pas de perturbations de circulation MÉNAGES N=20 COLLECTIVITÉS N=5 « De bons rapports avec les acteurs du chantier, des compensations ont été obtenues. A déplorer : l'absence de fond de solidarité territoriale dans la durée (un versement conséquent déjà effectué mais ponctuel seulement). » « Prise en compte des besoins des communes, modification du tracé en fonction des particularités des communes, isolement phonique bien pris en compte, plantations, remise en valeur des terrains dénaturés. » « Très bon relationnel entre les dirigeants de COVEA et les collectivités. » « LISEA est transparent et réactif pour minimiser les nuisances et réparer la voirie endommagée par le chantier (restitution des voies). L'information est bonne, via la revue à l'attention des communes. » « Les concertations avec les municipalités et les associations locales évitent quelques dérapages des intervenants vis‐à‐vis des riverains. »
  62. 62. 62 MOTIFS D’INSATISFACTION À L’ÉGARD DU DÉROULEMENT DU  CHANTIER Q9.2. Pour quelles raisons ? Spontanée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux se déclarant insatisfaits du déroulement du chantier (Ménages et Collectivités) MÉNAGES « Embêter au niveau des rocades par rapport aux travaux. » « Inconvénients des travaux : fermeture de routes, expropriation des habitants, le bruit engendré, les camions qui passent en plein centre‐ville la terre sur les routes. » COLLECTIVITÉS N=4 « Entre le discours et la réalité terrain, il y a un décalage. En tant que maire de la commune, nous sommes toujours dans un rapport de force, ce qui est toujours dommageable. L'aspect environnemental n'a pas été assez pris en considération (il a fallu se battre pour obtenir des protections acoustiques). L'aspect humain n'a pas été assez pris en considération, cela est dommage car ce type de projet pourrait être mieux accepté si l'aspect environnemental était pris en charge à la base. » « Travaux de rétablissement de la voierie pas faits complètement, non respect de certains engagements, rétablissement non conforme aux derniers accords établis. » « On nous impose de travailler à marche forcée avec les collectivités dans un semblant de communication. C'est le géant contre le petit poucet. » « Car il était normalement prévu que la départementale ne devait pas être utilisée par les camions, mais cela n’a pas été respecté. Les engagements n'ont pas été tenus et j'ai envoyé des lettres et je n'ai obtenu aucune réponse. » N=2
  63. 63. 63 PERCEPTION DU PROLONGEMENT DE LA NOUVELLE LIGNE Oui, certainement Oui, probablement Non, probablement pas Non, certainement pasOUI NON Q10.1 (Q9.1 Entreprises) Selon vous, le prolongement de cette nouvelle Ligne à Grande Vitesse entre Tours et Bordeaux  peut‐il inciter plus de monde à prendre le train plutôt que l’avion ou la voiture pour les déplacements vers ou depuis  Paris ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ensemble 35% 29% 31% 56% 66% 63% 90% 95% 94% 7% 4% 5%3% 2% 1% 10% 5% 6% (N=720) (N=287) (N=180) MÉNAGES ENTREPRISES COLLECTIVITÉS NSP : 3% NSP : 4% NSP : 1% SUR‐REPRÉSENTATION (OUI) … … des plus de 60 ans SOUS‐REPRÉSENTATION (OUI) … … des 30‐44 ans SOUS‐REPRÉSENTATION (OUI) … … des entreprises du BTP /  Entreprises connaissant le  projet ne serait‐ce que de nom
  64. 64. 64 PERCEPTION DU PROLONGEMENT DE LA NOUVELLE LIGNE Oui, certainement Oui, probablement Non, probablement pas Non, certainement pasOUI NON Q10.2 (Q9.2 Entreprises) Selon vous, le prolongement de cette nouvelle Ligne à Grande Vitesse entre Tours et Bordeaux  peut‐il contribuer au développement économique et commercial des territoires traversés ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ensemble 30% 19% 24% 30% 27% 27% 60% 46% 51% 29% 35% 35% 10% 19% 15% 40% 54% 49% (N=682) (N=264) (N=177) MÉNAGES ENTREPRISES COLLECTIVITÉS NSP : 9% NSP : 12% NSP : 2%SUR‐REPRÉSENTATION (OUI) … … des habitants de Toulouse intra‐muros SOUS‐REPRÉSENTATION (OUI) … … des habitants des communes d’Aquitaine  de plus de 10 000 hab. / CUB SUR‐REPRÉSENTATION (OUI) … … des entreprises de 10 salariés  et +
  65. 65. 65 CONTRIBUTION DE LA NOUVELLE LIGNE AU DÉVELOPPEMENT  ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL DES TERRITOIRES TRAVERSÉS Q11. (Q10. Entreprises) En quoi, selon vous, cette nouvelle ligne peut‐elle contribuer au développement économique et  commercial des territoires traversés ? Spontanée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux jugeant que la nouvelle ligne peut contribuer au développement économique et commercial des  territoires traversés 28% 13% 13% 12% 11% 8% 15% Gain de temps, rapidité ‐ Faciliter les échanges commerciaux, les déplacements professionnels, privés Création d'emplois ‐ Mobilité professionnelle (habiter en province et travailler à Paris et vice‐versa) Proximité Paris ‐ Province ‐ Accessibilité des centres‐ villes, des villes non desservies jusqu'à présent ‐ Désenclavement des territoires Création d'entreprises, d'activités ‐ Développement du commerce, de l'immobilier Augmentation des flux, du trafic (personnes, entreprises, marchandises) Développement du tourisme Ne sait pas MÉNAGES Autres  réponses (< ou = 5%) % Désengorgement des routes  (voitures, camions, transport de  marchandises) ‐ Routes plus  sûres ‐ Plus écologique, moins de  pollution 5% Réduction des coûts de  transports (voyageurs,  marchandises) 4% Avantages uniquement pour les  grandes villes (Bordeaux, Tours,  Paris, Hors Toulouse) 2% En tous points ("que du positif",  "pour l'économie"...) 2% Autres 2% N=395 PCS + Plus de 60 ans Hommes / CUB Femmes Femmes / 30‐44 ans Hommes / 45‐59 ans CUB Toulouse intra‐muros Communes d’Aquitaine  de plus de 10 000 hab. /  CUB
  66. 66. 66 CONTRIBUTION DE LA NOUVELLE LIGNE AU DÉVELOPPEMENT  ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL DES TERRITOIRES TRAVERSÉS Q11. (Q10. Entreprises) En quoi, selon vous, cette nouvelle ligne peut‐elle contribuer au développement économique et  commercial des territoires traversés ? Spontanée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux jugeant que la nouvelle ligne peut contribuer au développement économique et commercial des  territoires traversés 30% 27% 10% 10% 9% 7% 19% Création, Décentralisation d'entreprises, d'activités ‐ Développement du commerce, de l'immobilier Gain de temps, rapidité ‐ Faciliter les échanges commerciaux, les déplacements professionnels, privés Développement du tourisme Création d'emplois ‐ Mobilité professionnelle (habiter en province et travailler à Paris et vice‐ versa) Augmentation des flux, du trafic (personnes, entreprises, marchandises) Proximité Paris ‐ Province ‐ Accessibilité des centres‐ villes, des villes non desservies jusqu'à présent ‐ Désenclavement des territoires Ne sait pas ENTREPRISES Autres  réponses (< ou = 5%) % Avantages uniquement pour les  grandes villes (Bordeaux, Tours,  Paris, Hors Toulouse) 2% En tous points ("que du positif",  "pour l'économie"...) 1% Réduction des coûts de  transports (voyageurs,  marchandises) 0,3% Autres 4% N=131 10 salariés et + Services Commerce / Entreprises connaissant le  projet ne serait‐ce que de nom 10 salariés et + Commerce
  67. 67. 67 CONTRIBUTION DE LA NOUVELLE LIGNE AU DÉVELOPPEMENT  ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL DES TERRITOIRES TRAVERSÉS Q11. (Q10. Entreprises) En quoi, selon vous, cette nouvelle ligne peut‐elle contribuer au développement économique et  commercial des territoires traversés ? Spontanée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux jugeant que la nouvelle ligne peut contribuer au développement économique et commercial des  territoires traversés 36% 28% 20% 11% 9% 9% 7% 6% Création d'entreprises, d'activités ‐ Développement du commerce, de l'immobilier Gain de temps, rapidité ‐ Faciliter les échanges commerciaux, les déplacements professionnels, privés Avantages uniquement pour les villes desservies (et non celles traversées ou hors tracé) Proximité Paris ‐ Province ‐ Accessibilité des centres‐villes, des villes non desservies jusqu'à présent ‐ Désenclavement des territoires Augmentation des flux, du trafic (personnes, entreprises, marchandises) Développement du tourisme En tous points ("que du positif", "pour l'économie"...) Amélioration du transport ferroviaire (marchandises, liaison nord‐sud) COLLECTIVITÉS Autres  réponses (< ou = 5%) % Création d'emplois ‐ Mobilité  professionnelle (habiter en province et  travailler à Paris et vice‐versa) 2% Désengorgement des routes (voitures,  camions, transport de marchandises) 1% Autres 4% Ne sait pas 3% N=90
  68. 68. 68 PERCEPTION DU PROLONGEMENT DE LA NOUVELLE LIGNE Oui, certainement Oui, probablement Non, probablement pas Non, certainement pasOUI NON Q10.3 (Q9.3 Entreprises) Selon vous, le prolongement de cette nouvelle Ligne à Grande Vitesse entre Tours et Bordeaux  peut‐il renforcer l’image et l’attractivité de votre territoire ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ensemble 34% 23% 23% 44% 57% 35% 79% 80% 58% 15% 13% 29%7% 7% 13%21% 20% 42% (N=707) (N=290) (N=178) MÉNAGES ENTREPRISES COLLECTIVITÉS NSP : 6% NSP : 3% NSP : 2% SUR‐REPRÉSENTATION (OUI) … … des habitants de la CUB / des répondants  connaissant le projet ne serait‐ce que de nom SOUS‐REPRÉSENTATION (OUI) … … des habitants des communes d’Aquitaine de  plus de 10 000 hab. SUR‐REPRÉSENTATION (OUI) … … des entreprises de Gironde /  Entreprises connaissant le projet  ne serait‐ce que de nom SOUS‐REPRÉSENTATION (OUI) … … des entreprises de  l’agglomération toulousaine SUR‐REPRÉSENTATION (OUI) … … des collectivités de plus de 2 000 hab. SOUS‐REPRÉSENTATION (OUI) … … des collectivités de moins de 2 000  hab.
  69. 69. 69 RENFORCEMENT DE L’IMAGE ET DE L’ATTRACTIVITÉ DU TERRITOIRE Q12. (Q11. Entreprises) En quoi, selon vous, cette nouvelle ligne peut‐elle renforcer l’attractivité et l’image de votre  territoire ? Spontanée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux jugeant que la nouvelle ligne peut renforcer l’image et l’attractivité de leur territoire 43% 21% 14% 10% 7% 11% Meilleure accessibilité, plus de proximité (plus rapide, plus simple) ‐ Favorise les déplacements professionnels, privés Développement du tourisme Affluence de personnes (attirées par le temps, les prix de l'immobilier, le bouche à oreille, les emplois) Développement de la communication ‐ Amélioration de la connaissance, de l'image (moderne, dynamique, innovante) des territoires, des villes Développement économique et commercial (création d'emplois, d'entreprises, de commerces) Ne sait pas MÉNAGES Autres  réponses (< ou = 2%) % Renforcement de l'attractivité des  territoires, des villes 2% Moins de pollution, moins  d'embouteillages, plus sécurisé (moins  de camions, de voitures, d'accidents...) 2% Désenclavement des territoires, des  villes desservis 2% Réduction des coûts de transports 0,2% Autres 2% N=558 PCS + / Agglomération  toulousaine PCS ‐ PCS + Communes d’Aquitaine  de plus de 10 000 hab. CUB CUB
  70. 70. 70 RENFORCEMENT DE L’IMAGE ET DE L’ATTRACTIVITÉ DU TERRITOIRE Q12. (Q11. Entreprises) En quoi, selon vous, cette nouvelle ligne peut‐elle renforcer l’attractivité et l’image de votre  territoire ? Spontanée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux jugeant que la nouvelle ligne peut renforcer l’image et l’attractivité de leur territoire 48% 23% 21% 16% 5% 14% Meilleure accessibilité, plus de proximité (plus rapide, plus simple) ‐ Favorise, facilite les déplacements professionnels, privés Développement du tourisme Développement économique et commercial (création d'emplois, d'entreprises, de commerces, boom de l'immobilier) Affluence de personnes (attirées par le temps, les prix de l'immobilier, le bouche à oreille, les emplois...) Développement de la communication ‐ Amélioration de la connaissance, de l'image (moderne, dynamique, innovante) des territoires, des villes Ne sait pas ENTREPRISES Autres  réponses (< ou =  2%) % Désenclavement des  territoires, des villes  desservis 2% Concurrence avec l'avion 2% Moins de pollution, moins  d'embouteillages, plus  sécurisé (moins de camions,  de voitures, d'accidents...) 1% Renforcement de  l'attractivité des territoires,  des villes 1% Autres 1% N=238 Commerce Gironde Industrie 10 salariés et + Commerce Entreprises  connaissant le  projet ne serait‐ce  que de nom
  71. 71. 71 RENFORCEMENT DE L’IMAGE ET DE L’ATTRACTIVITÉ DU TERRITOIRE Q12. (Q11. Entreprises) En quoi, selon vous, cette nouvelle ligne peut‐elle renforcer l’attractivité et l’image de votre  territoire ? Spontanée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux jugeant que la nouvelle ligne peut renforcer l’image et l’attractivité de leur territoire 48% 27% 23% 8% 8% 7% Meilleure accessibilité, plus de proximité (plus rapide, plus simple) ‐ Favorise, facilite les déplacements professionnels, privés Développement économique et commercial (création d'emplois, d'entreprises, de commerces) Développement du tourisme Renforcement de l'attractivité des territoires, des villes Développement de la communication ‐ Amélioration de la connaissance, de l'image (moderne, dynamique, innovante) des territoires, des villes Désenclavement des territoires, des villes desservies COLLECTIVITÉS Autres  réponses (< ou = 5%) % Contribution au développement économique et  commercial sous conditions (desserte de  Toulouse, Libourne, Pau...) 5% Affluence de personnes (attirés par le temps, les  prix de l'immobilier, le bouche à oreille, les  emplois) 5% Concurrence avec l'avion 2% Moins de pollution, moins d'embouteillages, plus  sécurisé (moins de camions, de voitures,  d'accidents...) 2% Autres 4% Ne sait pas 3% N=104
  72. 72. 72 PERCEPTION DU PROLONGEMENT DE LA NOUVELLE LIGNE Oui, certainement Oui, probablement Non, probablement pas Non, certainement pasOUI NON Q10.4 (Q9.4 Entreprises) Selon vous, le prolongement de cette nouvelle Ligne à Grande Vitesse entre Tours et Bordeaux  peut‐il améliorer les liaisons TER en libérant de l’espace sur le réseau ferré existant ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ensemble 45% 35% 38% 32% 37% 34% 77% 72% 73% 15% 19% 17% 8% 9% 10% 23% 28% 27% (N=547) (N=185) (N=151) MÉNAGES ENTREPRISES COLLECTIVITÉS NSP : 28% NSP : 37% NSP : 17% SUR‐REPRÉSENTATION (OUI) … … des sans activité prof. SOUS‐REPRÉSENTATION (OUI) … … des 45‐59 ans / PCS + / des répondants  connaissant le projet ne serait‐ce que de nom
  73. 73. 73 PERCEPTION DU PROLONGEMENT DE LA NOUVELLE LIGNE Oui, certainement Oui, probablement Non, probablement pas Non, certainement pasOUI NON Q10.5 (Q9.5 Entreprises) Selon vous, le prolongement de cette nouvelle Ligne à Grande Vitesse entre Tours et Bordeaux  peut‐il contribuer au développement du transport de marchandises par le rail sur le réseau ferré existant ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ensemble 47% 42% 48% 37% 31% 21% 83% 73% 69% 11% 14% 18%6% 13% 13%17% 27% 31% (N=625) (N=240) (N=160) MÉNAGES ENTREPRISES COLLECTIVITÉS NSP : 19% NSP : 22% NSP : 12% SUR‐REPRÉSENTATION (OUI) … … des femmes SOUS‐REPRÉSENTATION (OUI) … … des hommes
  74. 74. 74 IMPACT POSITIF DE LA NOUVELLE LIGNE Q13. (Q12 Entreprises) Pensez‐vous que cette nouvelle ligne aura un impact positif pour votre propre commune /  entreprise ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ensemble (Entreprises et Collectivités) 25% 34% Entreprises (N=284) Collectivités (N=167) % Oui SUR‐REPRÉSENTATION … … des entreprises de Gironde SOUS‐REPRÉSENTATION (OUI) … … des entreprises de l’agglomération toulousaine
  75. 75. 75 TYPES D’IMPACTS POSITIF Q14. (Q13 Entreprises) Plus précisément, quels bénéfices ou impacts positifs pour votre commune / entreprise pensez‐ vous pouvoir retirer de cette nouvelle Ligne à Grande Vitesse ? Spontanée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux ayant déclaré que la nouvelle ligne aura des impacts positifs (Entreprises et Collectivités) 66% 48% 43% 7% 2% 2% Faciliter l'accessibilité de notre entreprise  (la venue de clients, partenaires…) Faciliter les déplacements vers ou depuis Paris et/ou les autres villes desservies Participer au développement de votre chiffre d'affaires Attirer de nouvelles compétences, nouveaux collaborateurs Gain de temps Faciliter les échanges commerciaux, les livraisons ENTREPRISES N=74 Gironde / Entreprises  connaissant le projet ne serait‐ ce que de nom
  76. 76. 76 TYPES D’IMPACTS POSITIF Q14. (Q13 Entreprises) Plus précisément, quels bénéfices ou impacts positifs pour votre commune / entreprise pensez‐ vous pouvoir retirer de cette nouvelle Ligne à Grande Vitesse ? Spontanée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux ayant déclaré que la nouvelle ligne aura des impacts positifs (Entreprises et Collectivités) 63% 53% 39% 37% 11% Faciliter l'accessibilité de votre commune  (la venue de citoyens, partenaires…) Faciliter les déplacements vers ou depuis Paris et/ou les autres villes desservies Attirer de nouveaux habitants Attirer de nouveaux touristes Autres COLLECTIVITÉS (6 répondants) N=57
  77. 77. 77 MISE EN PLACE D’ACTIONS ANTICIPANT LES IMPACTS DE L’ARRIVÉE DE  LA LGV Q14 (Entreprise) Concernant l’impact de la LGV sur votre activité, avez‐vous mis (ou allez‐vous mettre) en place des  actions particulières visant à anticiper l’arrivée de la LGV et ses effets ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ensemble (Entreprises) 4% Entreprises (N=300) % Oui Q14 bis (Entreprise) Pouvez‐vous nous citer quelques‐unes des actions que vous avez mis (ou allez mettre) en place  ? Spontanée – Réponses multiples ‐ Base : 11 Entreprises ayant mis ou allant mettre des actions en place dont ayant refusé de répondre  « Démarches commerciales auprès des promoteurs en relation avec les projets générateurs liés à la LGV, appels d'offre sur les projets immobiliers aux alentours de la gare de Bordeaux. »  « Eventuellement embaucher un salarié supplémentaire en fonction de l'afflux de clients. »  « Installation d’une succursale de la gare côté Belcier. »  « Aura un impact logistique sur l'activité, possibilité d'aller‐retour dans la journée, de déplacement sur la capitale. »  « Réfection de mes locaux, projet de vente de mon entreprise dans le futur car je vais développer mon chiffre d'affaires de plus de 30%. »  « Je cherche à acheter des bureaux avant que les prix ne soient exorbitants. »  « Avoir des chantiers, participer au chantier. »  « Recherche de clients parisiens. »  « Faire plus de pub pour mon entreprise pour anticiper l'arrivée d'éventuels nouveaux clients. »  « Recrutements sur Paris. » SUR‐REPRÉSENTATION … … des entreprises de commerce
  78. 78. USAGES, MODIFICATION DES  COMPORTEMENTS ET ATTENTES
  79. 79. 79 43% d’utilisation 26% en tant que mode  de transport privilégié LE PROJET LGV TOURS – BORDEAUX ET LES MÉNAGES Des déplacements sur Paris qui concernent plus de 2 ménages sur 3, déplacements  majoritairement occasionnels et personnels Une à 2 fois par an pour  63% d’entre eux A l’occasion de déplacements  personnels pour 86% d’entre eux L’absence de déplacement vers Paris est justifié  par le manque d’occasion ou d’intérêt. 60% d’utilisation 48% en tant que mode de  transport privilégié 35% d’utilisation 21% en tant que mode  de transport privilégié Des ménages prêts à modifier leurs habitudes de déplacements à l’arrivée  de la Grande Vitesse à Bordeaux… SE RENDRE À PARIS PLUS SOUVENT pour près de 6 ménages sur 10 se  déplaçant à Paris PRIVILÉGIER LE TRAIN pour près de 7 ménages sur 10 se  déplaçant à Paris SE DÉPLACER  À PARIS pour près de 4 ménages sur 10 ne  s’y déplaçant pas Le train, mode de transport le plus utilisé et le plus privilégié … mais à la condition d’un prix attractif pour la grande majorité La fréquence idéale pour la nouvelle Ligne à Grande Vitesse ? Un train direct Bordeaux‐Paris toutes les heures tout le temps pour 55% des ménages
  80. 80. 80 LE PROJET LGV TOURS – BORDEAUX ET LES ENTREPRISES 47% d’utilisation 35% en tant que mode  de transport privilégié Des habitudes majoritairement occasionnelles pour les entreprises effectuant des  déplacements sur Paris (69%) Une à 2 fois par an pour 45% d’entre eux L’absence de déplacement vers Paris est justifiée par le manque d’occasion ou d’intérêt. 70% d’utilisation 38% en tant que mode de  transport privilégié 34% d’utilisation 22% en tant que mode  de transport privilégié Des entreprises prêtes à modifier leurs habitudes de déplacements à l’arrivée de la Grande  Vitesse à Bordeaux dès lors qu’elles effectuent déjà des déplacements sur Paris … SE RENDRE À PARIS PLUS SOUVENT pour près de 6 entreprises sur 10 se  déplaçant à Paris PRIVILÉGIER LE TRAIN pour 8 entreprises sur 10 se  déplaçant à Paris SE DÉPLACER  À PARIS pour moins de 3 entreprises sur 10 ne  s’y déplaçant pas Le train, mode de transport le plus utilisé et le plus privilégié  par les entreprises mais en concurrence avec l’avion … mais à la condition d’un prix attractif pour la grande majorité La fréquence idéale pour la nouvelle Ligne à Grande Vitesse ? Un train direct Bordeaux‐Paris toutes les heures tout le temps pour 56% des entreprises
  81. 81. 81 LE PROJET LGV TOURS – BORDEAUX ET LES COLLECTIVITÉS 28% d’utilisation 21% en tant que mode  de transport privilégié De nombreux déplacements sur Paris : 8 collectivités sur 10 mais majoritairement  occasionnels Une à 2 fois par an pour 60% d’entre eux L’absence de déplacement vers Paris est justifié par le manque d’occasion ou d’intérêt. 79% d’utilisation 59% en tant que mode de  transport privilégié 24% d’utilisation 15% en tant que mode  de transport privilégié Des collectivités peu enclines à modifier leur habitudes de déplacements SE RENDRE À PARIS PLUS SOUVENT pour moins de 4 collectivités sur 10  se déplaçant à Paris PRIVILÉGIER LE TRAIN pour 5 collectivités sur 10 se  déplaçant à Paris SE DÉPLACER  À PARIS Pour à peine plus d’une collectivité sur  10 ne s’y déplaçant pas Le train, mode de transport le plus utilisé et le plus privilégié … et quand elles envisagent de changer leurs usages, cela devra se faire à la condition d’un prix attractif La fréquence idéale pour la nouvelle Ligne à Grande Vitesse ? Un train direct Bordeaux‐Paris toutes les heures tout le temps pour une collectivité sur deux
  82. 82. 82 DÉPLACEMENTS À PARIS Q15. Vous arrive‐t‐il à vous‐même [ou autres agents de la mairie / salariés de l’entreprise], de vous déplacer à Paris ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ensemble 68% 69% 80% Ménages (N=750) Entreprises (N=300) Collectivités (N=181) % Oui SUR‐REPRÉSENTATION… … des PCS + / des répondants connaissant  le projet ne serait‐ce que de nom SOUS‐REPRÉSENTATION… … des plus de 60 ans / Sans activité prof. /  Habitants des communes du tracé SUR‐REPRÉSENTATION… … des entreprises de commerce / 10  salariés et + / des entreprises connaissant  le projet ne serait‐ce que de nom SOUS‐REPRÉSENTATION… … des entreprises du BTP
  83. 83. 83 MOTIFS DE NON‐DÉPLACEMENT À PARIS Q16. Pour quelles raisons ? Spontanée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux qui ne se déplacent pas à Paris 71% 18% 9% 8% 4% 1% 2% 0,3% Pas d'occasion ou d'intérêt Trop cher Trop loin Trop âgé ‐ Raisons de santé N'aime pas Paris ‐ Trop de bruit, de pollution Trop compliqué (avec un bébé, un animal, se repérer) Autres NSP MÉNAGES N=240 Femmes / 30‐44 ans Plus de 60 ans 15‐29 ans Plus de 60 ans Plus de 60 ans / Sans activité prof. Communes d’Aquitaine de plus de 10 000 hab.
  84. 84. 84 MOTIFS DE NON‐DÉPLACEMENT À PARIS Q16. Pour quelles raisons ? Spontanée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux qui ne se déplacent pas à Paris 98% 2% 1% 1% Pas d'occasion ou d'intérêt Trop cher Trop loin Autres ENTREPRISES N=88
  85. 85. 85 MOTIFS DE NON‐DÉPLACEMENT À PARIS Q16. Pour quelles raisons ? Spontanée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux qui ne se déplacent pas à Paris 100% 8% 3% Pas d'occasion ou d'intérêt Trop cher Trop loin COLLECTIVITÉS N=36
  86. 86. 86 FRÉQUENCE DE DÉPLACEMENT À PARIS ET USAGES Q17. A quelle fréquence [vous déplacez‐vous à Paris] ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui se déplacent à Paris 2% 9% 26% 27% 26% 10% 0,3% Une fois par semaine ou plus Une à 2 fois par mois Une fois tous les 2‐3 mois Une fois tous les 6 mois Une fois tous les ans Moins souvent Ne sait pas Une à 2 fois par an  63% (une fois tous les 6 mois, une fois tous les ans,  moins souvent) MÉNAGES N=510 PCS + Plus de 60 ans Hommes / PCS + Femme PCS + PCS ‐ CUB CUB
  87. 87. 87 FRÉQUENCE DE DÉPLACEMENT À PARIS ET USAGES Q18. Pour quel(s) usage(s) ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui se déplacent à Paris (Ménages) Professionnel 14% Personnel 64% Les deux 22% MÉNAGES N=510 Femme / Plus de 60 ans /  Sans activité prof. Plus de 60 ans /  Sans activité prof. 30‐44 ans / PCS + Homme / 30‐59 ans / PCS + Femme / Plus de 60 ans /  Sans activité prof. Homme / 30‐59 ans / PCS +  / CUB / répondants  connaissant le projet ne  serait‐ce que de nom
  88. 88. 88 FRÉQUENCE DE DÉPLACEMENT À PARIS ET USAGES Q17. A quelle fréquence [vous déplacez‐vous à Paris] ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui se déplacent à Paris 3% 17% 34% 21% 15% 9% Une fois par semaine ou plus Une à 2 fois par mois Une fois tous les 2‐3 mois Une fois tous les 6 mois Une fois tous les ans Moins souvent ENTREPRISES N=212 Une à 2 fois par an  45% (une fois tous les 6 mois, une fois tous les ans,  moins souvent)10 salariés et + Gironde / 10 salariés et + / Entreprises  connaissant le projet ne serait‐ce que de nom Agglomération toulousaine Entreprises connaissant le  projet ne serait‐ce que de  nom
  89. 89. 89 FRÉQUENCE DE DÉPLACEMENT À PARIS ET USAGES Q17. A quelle fréquence [vous déplacez‐vous à Paris] ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui se déplacent à Paris 1% 9% 28% 29% 23% 8% 2% Une fois par semaine ou plus Une à 2 fois par mois Une fois tous les 2‐3 mois Une fois tous les 6 mois Une fois tous les ans Moins souvent Ne sait pas COLLECTIVITÉS N=145 Une à 2 fois par an  60% (une fois tous les 6 mois, une fois tous les ans,  moins souvent) Collectivités de plus de 2 000 hab. Collectivités de moins de 2 000 hab. Collectivités de moins de 2 000 hab. Collectivités de plus de 2 000 hab.
  90. 90. 90 MOYENS DE DÉPLACEMENTS UTILISÉS Q19. Parmi les moyens de déplacements suivants, lesquels, vous‐même [ou les autres agents de la mairie / salariés de  l’entreprise], utilisez‐vous aujourd’hui ? Assistée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux qui se déplacent à Paris 60% 43% 35% 6% 1% Train Avion Voiture, moto Co‐voiturage Autocar Nombre moyen de  modes de transports  utilisés  1,4 MOYEN DE  TRANSPORT LE  PLUS UTILISÉ MÉNAGES N=510 Femmes / Sans activité prof. / CUB /  répondants connaissant le projet ne  serait‐ce que de nom Hommes PCS + / Toulouse intra‐muros PCS ‐ / Communes d’Aquitaine de plus de 10 000 hab. / CUB PCS ‐ 15‐29 ans 15‐29 ans / CUB 45 ans et plus CUB
  91. 91. 91 MOYENS DE DÉPLACEMENTS UTILISÉS Q19. Parmi les moyens de déplacements suivants, lesquels, vous‐même [ou les autres agents de la mairie / salariés de  l’entreprise], utilisez‐vous aujourd’hui ? Assistée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux qui se déplacent à Paris 70% 47% 34% 6% Train Avion Voiture, moto Co‐voiturage MOYEN DE  TRANSPORT LE  PLUS UTILISÉ ENTREPRISES N=212 Nombre moyen de  modes de transports  utilisés  1,5 Gironde / Entreprises  connaissant le projet ne  serait‐ce que de nom Agglomération toulousaine /  10 salariés et + Gironde Agglomération toulousaine /  10 salariés et + 10 salariés et + Gironde / Entreprises  connaissant le projet ne  serait‐ce que de nom Agglomération toulousaine
  92. 92. 92 MOYENS DE DÉPLACEMENTS UTILISÉS Q19. Parmi les moyens de déplacements suivants, lesquels, vous‐même [ou les autres agents de la mairie / salariés de  l’entreprise], utilisez‐vous aujourd’hui ? Assistée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux qui se déplacent à Paris 79% 28% 24% 1% 1% Train Avion Voiture, moto Co‐voiturage Autocar MOYEN DE  TRANSPORT LE  PLUS UTILISÉ COLLECTIVITÉS N=145 Nombre moyen de  modes de transports  utilisés  1,3 Collectivités de moins de 2 000 hab. Collectivités de plus de 2 000 hab. Collectivités de plus de 2 000 hab. / Collectivités connaissant le projet ne  serait‐ce que de nom Collectivités de moins de 2 000 hab.
  93. 93. 93 MOYEN DE  TRANSPORT  PRIVILÉGIÉ MOYEN DE DÉPLACEMENT PRIVILÉGIÉ Q20. Et lequel de ces moyens privilégiez‐vous ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui se déplacent à Paris et qui utilisent plusieurs modes de transport 48% 26% 21% 4% 1% Train Avion Voiture, moto Co‐voiturage Autocar MÉNAGES N=187 Plus de 60 ans PCS ‐ / Communes d’Aquitaine de plus de 10 000 hab. 15‐29 ans / CUB 45‐59 ans / Communes d’Aquitaine de plus de 10 000 hab. CUB
  94. 94. 94 MOYEN DE  TRANSPORT  PRIVILÉGIÉ MOYEN DE DÉPLACEMENT PRIVILÉGIÉ Q20. Et lequel de ces moyens privilégiez‐vous ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui se déplacent à Paris et qui utilisent plusieurs modes de transport 38% 35% 22% 5% Train Avion Voiture, moto Co‐voiturage ENTREPRISES N=93 Gironde Entreprises connaissant le projet ne serait‐ce que de nom
  95. 95. 95 MOYEN DE  TRANSPORT  PRIVILÉGIÉ MOYEN DE DÉPLACEMENT PRIVILÉGIÉ Q20. Et lequel de ces moyens privilégiez‐vous ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui se déplacent à Paris et qui utilisent plusieurs modes de transport 59% 21% 15% 5% Train Avion Voiture, moto Co‐voiturage COLLECTIVITÉS N=39
  96. 96. 96 MODIFICATIONS DES HABITUDES DE DÉPLACEMENTS Q21.1. L’arrivée de la Grande Vitesse à Bordeaux (et la diminution du temps de parcours qui en découle) va‐t‐elle vous  inciter [vous et les autres agents de la mairie / salariés de l’entreprise] à vous rendre plus souvent à Paris? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui se déplacent à Paris 16% 41% 41% 1% Oui, sans condition Oui, sous certaines conditions Non Ne sait pas MÉNAGES N=510 TOTAL % OUI 57% PCS + / Communes d’Aquitaine  de plus de 10 000 hab. PCS + / Communes d’Aquitaine de plus de 10 000 hab.
  97. 97. 97 MODIFICATIONS DES HABITUDES DE DÉPLACEMENTS Q21.1. L’arrivée de la Grande Vitesse à Bordeaux (et la diminution du temps de parcours qui en découle) va‐t‐elle vous  inciter [vous et les autres agents de la mairie / salariés de l’entreprise] à vous rendre plus souvent à Paris? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui se déplacent à Paris 19% 37% 42% 3% Oui, sans condition Oui, sous certaines conditions Non Ne sait pas ENTREPRISES N=212 TOTAL % OUI 56% Entreprises connaissant le projet  ne serait‐ce que de nom
  98. 98. 98 MODIFICATIONS DES HABITUDES DE DÉPLACEMENTS Q21.1. L’arrivée de la Grande Vitesse à Bordeaux (et la diminution du temps de parcours qui en découle) va‐t‐elle vous  inciter [vous et les autres agents de la mairie / salariés de l’entreprise] à vous rendre plus souvent à Paris? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui se déplacent à Paris 14% 25% 57% 4% Oui, sans condition Oui, sous certaines conditions Non Ne sait pas COLLECTIVITÉS N=145 TOTAL % OUI 39%
  99. 99. 99 MODIFICATIONS DES HABITUDES DE DÉPLACEMENTS Q21.2. L’arrivée de la Grande Vitesse à Bordeaux (et la diminution du temps de parcours qui en découle) va‐t‐elle vous  inciter [vous et les autres agents de la mairie / salariés de l’entreprise] à privilégier le train pour vos déplacements à  Paris ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui se déplacent à Paris et qui privilégient un mode de transport différent du train 17% 51% 30% 2% Oui, sans condition Oui, sous certaines conditions Non Ne sait pas MÉNAGES N=247 TOTAL % OUI 68% 15‐29 ans Plus de 60 ans 15‐29 ans Plus de 60 ans CUB
  100. 100. 100 MODIFICATIONS DES HABITUDES DE DÉPLACEMENTS Q21.2. L’arrivée de la Grande Vitesse à Bordeaux (et la diminution du temps de parcours qui en découle) va‐t‐elle vous  inciter [vous et les autres agents de la mairie / salariés de l’entreprise] à privilégier le train pour vos déplacements à  Paris ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui se déplacent à Paris et qui privilégient un mode de transport différent du train 18% 63% 19% 1% Oui, sans condition Oui, sous certaines conditions Non Ne sait pas ENTREPRISES N=116 TOTAL % OUI 81% 10 salariés et + Entreprises connaissant le projet  ne serait‐ce que de nom
  101. 101. 101 MODIFICATIONS DES HABITUDES DE DÉPLACEMENTS Q21.2. L’arrivée de la Grande Vitesse à Bordeaux (et la diminution du temps de parcours qui en découle) va‐t‐elle vous  inciter [vous et les autres agents de la mairie / salariés de l’entreprise] à privilégier le train pour vos déplacements à  Paris ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui se déplacent à Paris et qui privilégient un mode de transport différent du train 14% 39% 39% 9% Oui, sans condition Oui, sous certaines conditions Non Ne sait pas COLLECTIVITÉS N=44 TOTAL % OUI 53%
  102. 102. 102 INCITATION AUX DÉPLACEMENTS Q22. L’arrivée de la LGV entre Tours et Bordeaux (et la diminution du temps de parcours qui en découle) va‐t‐elle vous  inciter [vous et les autres agents de la mairie / salariés de l’entreprise] à vous déplacer à Paris ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui ne se déplacent pas à Paris 8% 34% 58% 1% Oui, sans condition Oui, sous certaines conditions Non Ne sait pas MÉNAGES N=240 TOTAL % OUI 42% 45‐59 ans 15‐29 ans / CUB 15‐29 ans 60 ans et plus 60 ans et plus 45‐59 ans / PCS +
  103. 103. 103 INCITATION AUX DÉPLACEMENTS Q22. L’arrivée de la LGV entre Tours et Bordeaux (et la diminution du temps de parcours qui en découle) va‐t‐elle vous  inciter [vous et les autres agents de la mairie / salariés de l’entreprise] à vous déplacer à Paris ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui ne se déplacent pas à Paris 6% 20% 74% Oui, sans condition Oui, sous certaines conditions Non ENTREPRISES N=88 TOTAL % OUI 26%
  104. 104. 104 INCITATION AUX DÉPLACEMENTS Q22. L’arrivée de la LGV entre Tours et Bordeaux (et la diminution du temps de parcours qui en découle) va‐t‐elle vous  inciter [vous et les autres agents de la mairie / salariés de l’entreprise] à vous déplacer à Paris ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ceux qui ne se déplacent pas à Paris 3% 11% 75% 11% Oui, sans condition Oui, sous certaines conditions Non Ne sait pas COLLECTIVITÉS N=36 TOTAL % OUI 14%
  105. 105. 105 CONDITIONS DES MODIFICATIONS DES HABITUDES DE  DÉPLACEMENTS Q23. Sous quelles conditions plus précisément ? Assistée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux qui se déclarent prêts à modifier leurs habitudes de déplacements sous conditions 88% 22% 4% 3% 2% 1% 2% 1% Un prix attractif Une fréquence, un nombre de trains adapté à mes besoins Si l'occasion se présente ‐ Selon mes besoins Selon le temps de parcours (par exemple, entre Pau et Paris...) ‐ si réel gain de temps par rapport à l'avion Une régularité des trains (pas de retards, pas de grève) Selon les lieux de dessertes, les correspondances (Toulouse, Bayonne, Bergerac...) Autres (selon mes finances,si j'habite à Bordeaux, lors des grèves aériennes, si assez de compartiments bagages) NSP MÉNAGES N=323 60 ans et plus 60 ans et plus /  Communes d’Aquitaine  de plus de 10 000 hab. CUB Communes d’Aquitaine de plus de 10 000 hab. Répondants connaissant  le projet ne serait‐ce que  de nom
  106. 106. 106 CONDITIONS DES MODIFICATIONS DES HABITUDES DE  DÉPLACEMENTS Q23. Sous quelles conditions plus précisément ? Assistée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux qui se déclarent prêts à modifier leurs habitudes de déplacements sous conditions 86% 25% 4% 3% 3% 2% 1% 1% 0,3% Un prix attractif Une fréquence, un nombre de trains adapté à mes besoins Une régularité des trains (pas de retards, pas de grève) Selon les lieux de dessertes, les correspondances (Toulouse, Bayonne, Bergerac...) Selon le confort offert dans les TGV Selon les tarifs proposés (abonnements...) Selon le temps de parcours (par exemple, entre Pau et Paris...) ‐ si réel gain de temps par rapport à l'avion Si l'occasion se présente ‐ Selon mes besoins Autres ENTREPRISES N=128
  107. 107. 107 CONDITIONS DES MODIFICATIONS DES HABITUDES DE  DÉPLACEMENTS Q23. Sous quelles conditions plus précisément ? Assistée – Réponses multiples ‐ Base : Ceux qui se déclarent prêts à modifier leurs habitudes de déplacements sous conditions 64% 42% 12% 4% 2% 6% Un prix attractif Une fréquence, un nombre de trains adapté à mes besoins Selon les lieux de dessertes, les correspondances (Toulouse, Bayonne, Bergerac, Libourne...) Si l'occasion se présente ‐ Selon mes besoins Une régularité des trains (pas de retards, pas de grève) Autres COLLECTIVITÉS (3 répondants) N=50
  108. 108. 108 FRÉQUENCE DE DESSERTE IDÉALE Q24. Pour finir, quelle serait pour vous la fréquence de desserte idéale de cette nouvelle Ligne à Grande Vitesse ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ensemble 55% 18% 6% 6% 2% 1% 1% 1% 0,4% 0,2% 1% 9% Toutes les heures tout le temps Toutes les demi‐heures en heures de pointe Toutes les 2 heures, toutes les 2h ‐ 3h Toutes les demi‐heures tout le temps (pas seulement en heures de pointe) 3 à 4 fois par jour 2 fois par jour (tôt le matin et tard le soir) 5 à 6 fois par jour Toutes les demi‐heures en heures de pointe et moins le reste du temps (toutes les heures ‐ 2 heures) Toutes les 1h30 Toutes les heures en heures de pointe Autres NSP MÉNAGES Un train direct Bordeaux‐Paris… N=606 60 ans et plus / Communes d’Aquitaine de plus de 10 000  hab. 60 ans et plus 15‐29 ans PCS ‐ PCS ‐ PCS + / Répondants connaissant le projet ne serait‐ ce que de nom 60 ans et plus 60 ans et plus 30‐44 ans CUB CUB
  109. 109. 109 FRÉQUENCE DE DESSERTE IDÉALE Q24. Pour finir, quelle serait pour vous la fréquence de desserte idéale de cette nouvelle Ligne à Grande Vitesse ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ensemble 56% 19% 4% 2% 2% 1% 1% 2% 13% Toutes les heures tout le temps Toutes les demi‐heures en heures de pointe Toutes les demi‐heures tout le temps (pas seulement en heures de pointe) Toutes les 2 heures, toutes les 2h ‐ 3h 2 fois par jour (tôt le matin et tard le soir) Toutes les heures en heures de pointe Toutes les demi‐heures en heures de pointe et moins le reste du temps (toutes les heures ‐ 2 heures) Autres NSP ENTREPRISES Un train direct Bordeaux‐Paris… N=235 Entreprises connaissant le projet  ne serait‐ce que de nom
  110. 110. 110 FRÉQUENCE DE DESSERTE IDÉALE Q24. Pour finir, quelle serait pour vous la fréquence de desserte idéale de cette nouvelle Ligne à Grande Vitesse ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ensemble 50% 13% 3% 2% 2% 2% 1% 1% 3% 23% 1% Toutes les heures tout le temps Toutes les demi‐heures en heures de pointe Toutes les 2 heures, toutes les 2h ‐ 3h Toutes les demi‐heures tout le temps (pas seulement en heures de pointe) 3 à 4 fois par jour Toutes les demi‐heures en heures de pointe et moins le reste du temps (toutes les heures ‐ 2 heures) 5 à 6 fois par jour Toutes les heures en heures de pointe Autres NSP Ne se sent pas concerné COLLECTIVITÉS Un train direct Bordeaux‐Paris… N=154 Industrie
  111. 111. 111 REMARQUES SPONTANÉES Q25. Avez‐vous à nous faire part d’autres remarques ou opinions sur ce projet de Ligne à Grande Vitesse en Tours et  Bordeaux dont nous n’aurions pas parlé ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ensemble 17% 15% 14% 12% 9% 7% 7% 6% 6% Tarifs : quels seront‐ils ? Espère qu'ils seront raisonnables, pas augmentés Favorable au projet ‐ Très beau projet Prolongement de la ligne jusqu'à Toulouse, Marseille, Espagne ‐ Lignes directes Nord ‐ Sud Considérations environnementales et sociétales (expropriations, modifications des paysages, impact écologique) Manque d'informations ‐ Souhait d'informations et de plus de communication autour du projet, du devenir des gares non desservies Investissement, projet trop coûteux, trop important ‐ Gaspillage Ne pas négliger les lignes secondaires, transverses, voies fluviales (entretien, construction) Durée des travaux trop longue Améliorer le confort, la sécurité, l'accueil dans les trains, les gares (parking, éclairage LED, prise 220 Volts, Internet...) MÉNAGES N=160 hors RAS (78%) Autres remarques (< ou = 5%) % Aurait souhaité que la ligne desserve  d'autres villes (Pau, Dordogne...) 5% Limiter les grèves, les retards 4% Projet inutile ‐ Ne croit pas au projet 4% Projet trop élitiste qui isolent les villes non  desservies 3% Développer le fret ferroviaire 2% Interrogation sur les fréquence des trains 2% Autres (8 répondants) 5% Femme / PCS + / CUB Homme / Sans activité prof. PCS ‐ / Répondants connaissant le  projet ne serait‐ce que de nom PCS + Plus de 60 ans PCS + Communes d’Aquitaine de plus de  10 000 hab. CUB
  112. 112. 112 REMARQUES SPONTANÉES Q25. Avez‐vous à nous faire part d’autres remarques ou opinions sur ce projet de Ligne à Grande Vitesse en Tours et  Bordeaux dont nous n’aurions pas parlé ? Assistée – Réponse unique ‐ Base : Ensemble hors RAS 15% 12% 11% 11% 9% 8% 6% 6% 5% 5% Tarifs : quels seront‐ils ? Espère qu'ils seront raisonnables, pas augmentés Prolongement plus rapide de la ligne jusqu'à Toulouse, Marseille, Espagne ‐ Lignes directes Nord ‐ Sud Inquiétude sur les liaisons TGV‐TER, sur la possibilité d'arrêt à Libourne Interrogation sur le partenariat Public‐Privé, sur la durée de la concession ‐ Contre ce mode de financement Considérations environnementales et sociétales (expropriations, modifications des paysages, impact… Favorable au projet ‐ Très beau projet Ne pas négliger, améliorer les lignes secondaires, transverses, voies fluviales (entretien, construction) Mise en oeuvre du projet, durée des travaux trop longues Manque d'informations ‐ Souhait d'informations et de plus de communication autour du projet Inquiétude sur les conséquences (prix de l'immobilier, arrivée massive de parisiens, rentabilité du projet...) ENTREPRISES N=79 hors RAS (73%) Autres remarques (< ou = 4%) % Projet inutile, pas nécessaire ‐ Ne  croit pas au projet 4% Limiter les grèves, les retards 3% Projet trop élitiste, qui isolent les  villes non desservies 1% Investissement, projet trop coûteux,  trop important ‐ Gaspillage 1% Améliorer le confort dans les trains  (repas) 1% Autres (5 répondants) 7% BTP 10 salariés et + Services

×