Chikungunyadanslemonde

315 views

Published on

Chikungunyadanslemonde

Published in: Data & Analytics
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
315
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • En 2004, silence radio et média…
  • La Réunion est fortement concernée avec un pic fin 2005
    En France, peu de gens sont concernées par ce problème de santé publique, seul Paris émet des signes, à la Réunion, on ne semble pas s’apercevoir que ce sera un problème majeur pour toute la sous région.
    Ce mot ne semble pas avoir beaucoup de signification pour la zone anglophone.
  • En 2006, le pays qui semble le premier à réagir, c’est bien l’ile Maurice et bien sûr la Réunion; En France par contre les signes sont encore bien faibles.
    Les italiens, les allemand puis les anglais les hollandais les danois et espagnol commencent à s’intéresser à ce problème.( tourisme ?)
    Le niveau d’intérêt retombe cependant bien vite….
  • Eté 2007, le pic remonte, c’est la Réunion qui tire l’information avec quelques frémissements en Indonésie, en Inde, (Pourquoi, voir recherche en local) puis loin derrière en France et en Italie..
    La langue de partage de l’information qui était le français est supplantée par l’indonésien.
  • Aout 2008, nouveau pic, toujours en été, on en parle en Malaisie, à Singapour (expérience du SRAS) et en Indonésie, puis dans une moindre mesure en Inde… après vient la France
  • En 2009, si le niveau d’intérêt est plus fort, le Chikungunya semble produire une activité récurrente plus constante depuis 2005,
    L’information en français s’installe en 4ème position du niveau d’intérêt tandis que le malais est en 1er.
    L’intensité de l’information dans les régions fait passer la France en 6 position, tandis que la Malaisie passe en pole position.
  • cqfd
  • CQFD
  • Chikungunyadanslemonde

    1. 1. Information mondiale et prospective Effets directs rumeurs recherches informations Par José BOUDEY Juriste et économiste de Santé Publique GOOGLE TREND (06/04/2010
    2. 2. Chikungunya en 2004
    3. 3. 2005
    4. 4. La Réunion est fortement concernée avec un pic fin 2005 La Réunion est fortement concernée avec un pic fin 2005 En France, peu de gens sont concernées par ce problème de santé publique, seul Paris émet des signes, à la Réunion, on ne semble pas s’apercevoir que ce sera un problème majeur pour toute la sous régions. Ce mot ne semble pas avoir beaucoup de signification pour la zone anglophone.
    5. 5. 2006
    6. 6. En 2006, le pays qui semble le premier à réagir, c’est bien l’ile Maurice et bien sûr la Réunion; En France par contre les signes sont encore bien faibles. Les italiens, les allemands puis les anglais les hollandais les danois et espagnol commencent à s’intéresser à ce problème.( tourisme ?) Le niveau d’intérêt retombe cependant bien vite….
    7. 7. 2007
    8. 8. Eté 2007, le pic remonte, c’est la Réunion qui tire avec quelques frémissement en Indonésie, en Inde, (Pourquoi, voir recherche en local) puis loin derrière en France et en Italie.. La langue de partage de l’information qui était le français, est supplantée par l’indonésien!
    9. 9. 2008
    10. 10. Aout 2008, nouveau pic, toujours en été On en parle en Malaisie, à Singapour (expérience du SRAS) et en Indonésie, puis dans une moindre mesure en Inde… après vient la France
    11. 11. 2009
    12. 12. En 2009, si le niveau d’intérêt est plus fort, le Chikungunya semble produire une activité récurrente plus constante depuis 2005, L’information en français s’installe en 4ème position du niveau d’intérêt tandis que le malais est en 1er. L’intensité de l’information dans les régions fait passer la France en 6ème position, tandis que le circuit de l’information en Malaisie passe en « pole position ». Le grand prix en quelque sorte.
    13. 13. Depuis2004, niveauintérêt enFrance
    14. 14. Mais S’il l’on regarde de près, le Chikungunya ne fait recette en France qu’entre 2005 et 2006, il faut dire qu’en 2004 , à part quelques très anciens cas répertoriés, ce problème apparait qu’après 2004. En 2009, nous savons déjà que le Chikungunya pourrait apparaître en France en raison des changements climatiques observés, sur des populations non exposées et donc sur des populations naïves plutôt en PACA ou Midi Pyrénée, Pas d’intérêt de chercheurs de ces régions,? ou des structures de recherches focalisées sur Paris.. ? Quoiqu’il en soit, le niveau de pertinence de l’information est vraiment faible pour un problème de santé publique qui peut causer de nombreux dysfonctionnements sanitaires et économiques en zone de transition climatique et environnementale.
    15. 15. Aujourd’hui sauvé par la recherche US pas certain ? Le Maryland semble s’intéresser de prêt au Chikungunya, mais nous constatons que c’est les français que en parle le plus, bien plus qu’en anglais…
    16. 16. Aujourd’hui sauvé par la recherche US pas certain ? En micro, l’on constate depuis 2005 que les Etats de l’Océan Indien sont sous représentés en matière d’information diffusée sur le Chikungunya sauf l’ile Maurice mais uniquement en 2006 Il s’agit d’un problème qui se diffuse actuellement sur de nombreux endroit du monde. La France ne devrait pas être épargnée et la vigilance internationale est orientée vers des zones comme Malaisie et la France dans une moindre mesure. Nous constatons que le niveau d’intérêt pour ce sujet décroît largement alors que ce devrait être un sujet de préoccupation latent pour la résurgence d’un problème endémique, mais qu’en sera-t-il dès lors que le Chikungunya touchera des populations naïves.
    17. 17. Promed
    18. 18. JOSÉ MANUEL BOUDEY EXPERT INTERNATIONAL . +33(0)6 84 528 550 (Portable) askjose1509 (skype) jose.boudey@libertysurf.fr

    ×