Effets de mobilisation

416 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
416
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Effets de mobilisation

  1. 1. Septembre 2010Effets de mobilisationLa mobilisation des personnes de l’entreprise suscite de plus en plus de réflexion chez les dirigeants de même que chez les professionnels de la GRH, consultants comme praticiens. Et avec raison.Nous en sommes tous venus à conclure que les meilleurs programmes et formations, aussi bien ciblés soient-ils, ne récoltent que peu de bénéfices si les personnes visées ne ressentent pas d’abord cette envie d’apprendre, ce goût de faire de son mieux, ce besoin d’être partie au succès collectif. Mais s’est-on demandé ce qui pouvait bien susciter chez les gens le goût de bien faire les choses, le goût d’aider, le goût de participer, le goût de construire, le goût d’améliorer…? Rarement, il me semble.On définit depuis peu le phénomène de la mobilisation comme «…Une masse critique d’employés qui accomplissent des actions … bénéfiques au bien-être des autres, de leur organisation et à l’accomplissement d’une œuvre collective. » Des employés mobilisés constituent donc pour l’entreprise un capital dont il lui faut absolument bénéficier. Ne pas le faire c’est un peu comme laisser dormir des sommes importantes au lieu de les investir en vue d’une plus grande réussite.Quels sont donc ces comportements des personnes mobilisées qui sont de nature à intéresser l’entreprise à ce point ?D’abord les comportements reliés au respect du contrat de travail.L’employé mobilisé exécute son travail conformément aux exigences prescrites de rendement (Ex : respect du rôle, des normes de qualité et du niveau de performance attendu etc.).Il fera aussi son travail avec éthique et professionnalisme (Ex : respect des temps de travail, pas d’absentéisme injustifié etc.).Ensuite ceux reliés à la volonté personnelle de faire mieux et plus. La personne mobilisée fait preuve de dévouement personnel dans le poste de travail (Ex : assumer des tâches supplémentaires, faire des efforts supérieures à la normale, allonger les heures de travail, faire des heures supplémentaires, fournir un rendement qui va au-delà des attentes etc.).Elle cherche aussi à améliorer ses compétences et ses connaissances dans son domaine d’expertise (Ex : se documente, assume volontairement de nouveaux rôles, prend des initiatives, est à l’affut des changements etc.).Finalement, les comportements reliés à la réalisation collective.La personne mobilisée adopte volontairement des comportements et des rôles visant à aider les autres à bien performer, à améliorer le climat social, à contribuer au bien être des autres et à la réussite de l’organisation (Ex : coordonne ses actions avec celles les autres, cimente l’esprit d’équipe, se préoccupe de l’impact de ses actions sur ses collègues, met l’accent sur le côté positif, suggère des solutions constructives, participe au activités sociales et assiste aux réunions, défend l’organisation et est un bon ambassadeur, fournit un service exemplaire aux clients etc.).Dans une infolettre prochaine nous traiterons brièvement de ce qui suscite chez les employés le désir de se mobiliser.Jean-Charles Lamoureux, CRHAJean-charles.lamoureux@strategisconseil.com http://www.strategisconseil.com/ La mobilisation des ressources humaines : Une stratégie de rassemblement des énergies de chacun pour le bien de tous », tiré de Gestion, été 2005. Michel Tremblay et Thierry Wills, tous les deux professeurs titulaires à HEC Montréal<br />

×