Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.
Rue d'Airon –Saint Hilaire du Harcouët - Janvier 1995
Les territoires qui présentent le plus d'enjeux en zone inondable
so...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

P2 les inondations sur le bassin de la sélune

P2 les inondations sur le bassin de la sélune

  • Login to see the comments

  • Be the first to like this

P2 les inondations sur le bassin de la sélune

  1. 1. Rue d'Airon –Saint Hilaire du Harcouët - Janvier 1995 Les territoires qui présentent le plus d'enjeux en zone inondable sont plus vulnérables au risque que les autres. Le Moulin de la Roche – Ducey - Janvier 1910 Le Pavement – Poilley - Novembre 2000 Les rapports Homme/Nature ont évolué L'Homme veut tout maîtriser et ne prend plus en compte le fonctionnement du milieu naturel « Avant on cirait les meubles et c'était reparti » Au fil du temps, notre mode de vie a changé Aujourd'hui on trouve dans notre maison: - des matériaux de faible résistance à l'eau - des appareils électriques « J'ai l'impression que les inondations causent plus de dégâts qu'avant » Différents risques d'inondation Le risque de ruissellement n'est pas représenté car ce phénomène est très ponctuel et donc difficilement cartographiable, mais présent sur l'ensemble du territoire. DuceyDucey Isigny-le-BuatIsigny-le-Buat MortainMortain Saint-JamesSaint-James Saint-Hilaire-du-Harcouët Barenton Louvigné du Désert Landivy Le Teilleul Saint-Hilaire-du-Harcouët Ducey et Poilley Courtils « Nos anciens étaient plus conciliants avec les caprices de mère nature » Zone de submersion en cas de rupture des barrages Zone inondable par remontée de nappe Zone inondable par submersion marine Zone inondable par débordement de cours d'eau BarrageBarrage de Vezinsde Vezins BarrageBarrage de la RQBde la RQB Les inondations par débordement de cours d'eau sont les plus courantes sur le bassin versant PHEC = Plus Hautes Eaux Connues « Quand on met son lit dans celui de la rivière, il ne faut pas s'étonner d'être mouillé » Les Plus Hautes Eaux Connues (PHEC) représentent le niveau maximal de l'eau observé lors des inondations passées. Le périmètre représenté par la zone inondable en cas de débordement de cours d'eau est en réalité la délimitation du lit majeur. Il correspond à la surface la plus grande qui peut être submergée pour ce type d'inondation. Lorsque l'on regarde les cartes, il arrive que les PHEC correspondent au périmètre des zones inondables, mais ce n'est pas le cas partout. La vallée de la Sélune n'est donc pas à l’abri d'un événement plus important. Des risques localisés Les inondations se produisent à la suite de conditions climatiques particulières En 1995 et 2000, le cumul de pluie à l'origine de la crue avait une période de retour très grande, ce qui correspond à un événement rare. Janvier 1995 → entre 20 et 50 ans Novembre 2000 → entre 50 et 100 ans Les marées de fort coefficient en période de crue peuvent aggraver les inondations dans le secteur Ducey – Poilley. Une crue centennale est une crue de forte ampleur qui a statistiquement une chance sur 100 de se produire chaque année. Mais attention, cela ne signifie pas qu'une crue centennale ne se produit qu'une fois tous les 100 ans. Les débits en disent long sur l'ampleur des inondations Les périodes de retour de crue pour la Sélune sont : Période de retour Crue biennale (2 ans) Crue quinquennale (5 ans) Crue décennale (10 ans) Crue vicennale (20 ans) Crue cinquantennale (50 ans) 53 m3/s 74 m3/s 88 m3/s 100 m3/s Débit de pointe Lors des inondations, les débits de la Sélune étaient de : 1968 → 158 m3/s 1974 → 79 m3/s 1995 → 117 m3/s 2000 → 123 m3/s Les territoires se développent L'urbanisation s'étend, on trouve de plus en plus d'habitants dans les zones à risques. Certaines villes sont implantées dans le lit majeur. Saint-James Les inondations par débordement de cours d'eau dans la presse locale Un phénomène ancien Source :MémoiredeRonanLeclerc–Modification :BEAUFRE.L De plus forte amplitude, ces événements sont encore très présents dans les mémoires 1920: Mise en service1920: Mise en service du barrage de ladu barrage de la Roche qui BoitRoche qui Boit Janvier1820Janvier1820 Février1847Février1847 Février1889Février1889 Janvier1910Janvier1910 Avril1914Avril1914 Février1916Février1916 Février1928Février1928 Janvier1936Janvier1936 Février1945Février1945 Décembre1966Décembre1966 Janvier1968Janvier1968 Novembre1974Novembre1974 Juin1993Juin1993 Janvier1995Janvier1995 Novembre2000Novembre2000 Décembre1980Décembre1980 1932: Mise en1932: Mise en service du barrageservice du barrage de Vezinsde Vezins 1993: Vidange1993: Vidange « catastrophe »« catastrophe » 2009: Décision2009: Décision d’arasement desd’arasement des barragebarrage 1840 1860 1880 1900 1920 1940 1960 1980 20001840 1860 1880 1900 1920 1940 1960 1980 2000 La référence, la crue centennale A pluie exceptionnelle, crue exceptionnelle L'Homme et les crues Constructions en zones inondables Crue centennale (100 ans) Décembre1982Décembre1982 Source :ChristianMOUTON Source :HervéPORAS Les inondations sur le bassin de la Sélune Source : SMBS

×