Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Les lombalgies du golfeur - G.PRUM

280 views

Published on

Les lombalgies du golfeur - G.PRUM

Published in: Health & Medicine
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Les lombalgies du golfeur - G.PRUM

  1. 1. LES LOMBALGIES DU GOLFEUR EPIDÉMIOLOGIE, MÉCANISMES LÉSIONNELS ET MOYENS DE PRÉVENTION Soirée IRMSHN – Golf – 25 mai 2016 – Grégoire PRUM, interne MPR 1
  2. 2. QUELQUES CHIFFRES… • Lombalgies • 80% de la population • Première cause d’inaptitude après 45 ans, 3ème cause de handicap • Golf (en 2012) • 65 millions de joueurs dans le monde • 422 000 joueurs en France (devrait doubler d’ici 10 ans) 2
  3. 3. 3 REVUE DE LA LITTÉRATURE
  4. 4. • Tous âges, tous niveaux • 25% des blessures chez les golfeurs = 1ère blessure • 1ère cause d’arrêt des carrières professionnelles • Le golf pourrait aggraver des lombalgies préexistantes 4 EPIDEMIOLOGIE
  5. 5. • Quantification des contraintes (Hosea, 1990) • Conséquences: • Aigüe (lumbago) • Chronique = théorie de la charge cumulative (Kumar, 2001) • Professionnels ++ • Amateur: 2 fois par semaine = 20 000 swings/an • Relation entre fréquence du swing et lombalgies (Lindsay, 2002) Amateurs Professionnels Limite sur cadavres Cisaillement 596 N 329 N X Compression 6100 N 7584 N (=10xPdC) 5500 N 5 CONTRAINTES BIOMÉCANIQUES
  6. 6. • Mouvement asymétrique • Rotation: (Sugaya, 1999) • 2 rotations de vitesses très différentes • Localisation préférentielles des douleurs et des lésions dégénératives « trail side » (droite) 6 CONTRAINTES BIOMÉCANIQUES
  7. 7. • Mouvement asymétrique • Inclinaison: (Morgan, 1997)(Lindsay, 2002) • Gauche en backswing • Droite, en fin de downswing • Majoration des contraintes Johnny Miller 7 Modic type I changes of the lumbar spine in golfers Mefford J et al.,2011 CONTRAINTES BIOMÉCANIQUES
  8. 8. • Amplitude de mouvement: « X-factor stretch » (Cheetham, 2001) • Rotation thoraco-lombaire maximale • Augmentation brutale au début du downswing (19°): • « But: Augmentation de la vitesse à l’impact » • Majoration du risque lésionnel (Lindsay, 2002) • Défaut de rotation passive • Augmentation de l’impulsion avant downswing • Diminution de 20% de l’amplitude du backswing: (Bulbulian, 2001) • Pas de modification* de la précision et de la vitesse de la tête du club à l’impact 8 CONTRAINTES BIOMÉCANIQUES
  9. 9. • Synchronisation des contractions (Horton, 2001)(Cole, 2008) • Pas de différence significative d’intensité de la contraction pour les grands droits, obliques externe et interne. • Retard de contraction pour l’oblique externe gauche* et oblique interne droit chez les joueurs lombalgiques. • Faiblesse des erectus spinae • Hypothèse: 1. diminution progressive de l’endurance et de la force des muscles abdominaux 2. Altération du contrôle neuro-moteur et de la précision 3. Stress appliqué sur les structures « passives » (ligaments, os, disque intervertébral) 9 MUSCULAIRES
  10. 10. • Endurance (Evans, 2000 et 2005)(Suter, 2001) • Transverse = muscle protecteur du rachis lombaire • Les golfeurs lombalgiques peuvent maintenir une contraction isométrique du transverse moins longtemps que les joueurs sains. • Idem pour erectus spinae • Evans et al. (2005): • 16 jeunes golfeurs. Test avant une saison. Evaluation à 1 an des épisodes de lombalgies modérés à sévères • Déficit du pont latéral droit > 12,5 secondes rapportent significativement plus de lombalgies. 10 MUSCULAIRES
  11. 11. • Hanches • Limitation des rotations internes et externes gauche significativement plus fréquentes chez les golfeurs prof lombalgiques (Vad, 2004) • Genoux • Degré de flexion de genou 11 ARTICULAIRES
  12. 12. • Impact du fer sur l’inclinaison/rotation • Fer court (Fer 7): • Augmentation de la flexion à l’adresse • Augmentation de l’inclinaison droite à l’impact 12 MATERIELS
  13. 13. • Mode de transport des clubs • Le port (asymétrique) du sac de golf (8 kg) est responsable d’une majoration (non significative) du pincement discal (Wallace, 1993) 13 MATERIELS
  14. 14. PROGRAMME DE REENTRAINEMENT 14
  15. 15. LE GOLF EST-IL UNE ACTIVITE SURE CHEZ LE SUJET LOMBALGIQUE CHRONIQUE? • 80,5% des golfeurs lombalgiques ne pensent pas que le golf augmente les lombalgies (Gosheger, 2003) • Parziale(2002): • Programme de réentrainement chez 145 golfeurs lombalgiques • Modification de la technique chez 83% • Retour au golf dans 98% des cas. • Le golf peut être recommandé dans le cadre de lombalgies chroniques: • Échauffement > 10 minutes • Pas de port de sac sur le dos • Travail technique 15 LOMBALGIES CHRONIQUES ET GOLF
  16. 16. 1. Pas de pratique excessive 2. Enseignant qualifié 3. Travail de la souplesse rachidienne 4. Swing classique 5. Pratique ambidextre 6. Renforcement musculaire (endurance et gainage) 7. Travail des amplitudes articulaires de hanche 8. Echauffement 10 minutes 9. Pas de port du sac (caddie) 10. Chaussage adapté 16 Bobby Jones « 10 COMMANDEMENTS »
  17. 17. 17
  18. 18. 18
  19. 19. 19
  20. 20. 20
  21. 21. 21
  22. 22. 22 MERCI DE VOTRE ATTENTION

×