Présentation EDF matinée technique IFPEB-CSTB

1,034 views

Published on

"Modèle numérique et suivis énergétiques, analyses paramétriques et prévisions des coûts de l’énergie".
La Simulation Energétique Dynamique permet d’envisager l’optimisation de l’appel de puissance et de la puissance installée, augurant de grandes économies d’investissement et une anticipation de la loi NOME comme des directives européennes.

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,034
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
19
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Présentation EDF matinée technique IFPEB-CSTB

  1. 1. Modèle numérique et suivisénergétiques, analyses paramétriqueset prévisions des coûts de l’énergie.Présentation de M. Christian GERARD , EDFDans le cadre de la matinée technique IFPEB –CSTB du 28 novembre 2012. 28/11/2012 1
  2. 2. Comparaison du modèle SED et suivis énergétiques, interprétation desécarts, analyses paramétriques et prévisions des coûts de l’énergie.CAF DE LYON 28/11/2012 2
  3. 3. Description du site • Bâtiments à usages de bureaux, environ 650 personnes (bureaux + salles de réunion + salles de conférences) • Etablissement recevant du public (environ 1000 personnes par jour) • Surface= 16633 m² SHON • G1= 0,42 W/ m³°C, Gref -20% • Bâtiment mis en service en août 1997 et occupé en octobre de la même annéePrévoir les consommations réelles d’énergie : est-ce possible ? 28/11/2012 3
  4. 4. Descriptif des installations du site • Deux thermofrigopompes de 600 kW chaud/froid par unité. • 636 ventilo-convecteurs 4 tubes. • 5 CTA ( 81950 m³/h d’air neuf avec récupérateurs à eau glycolée). • Un forage (2 x 100 m³/h). • Eclairage environ 12 W/m² (205 kW). • Bureautique, 650 PC (140 W/PC) et un local informatique ( 43 kW). • Stores extérieurs. • Deux transformateurs de 1600 kVA dont un de secours (Pmax appelée de 760 kW en 2003). • Une GTB. • Instrumentation de mesure: • 9 compteurs d’énergie électrique, dont 6 télérevables • 1 compteur de calories • 1 compteur de frigories • Un système d’interrogation et de suivi à distance de la GTBPrévoir les consommations réelles d’énergie : est-ce possible ? 28/11/2012 4
  5. 5. Logiciel et méthode utilisés • Logiciel CA-SIS (multifluides): Solveur TRN-SYS + sous-modèles programmés EDF en FORTRAN 77+ Logiciel de valorisation tarifaire (coût d’énergie). • Météorologie réelle. • Loi d’occultation des stores, scénarii d’occupation, d’éclairage, de la bureautique, du plateau informatique, des différentes salles (réunion, conférence, commission).Prévoir les consommations réelles d’énergie : est-ce possible ? 28/11/2012 5
  6. 6. Comparaison simulation/consommations L’écart sur la globalité est de 4%, principalement lié aux comptages thermiques, dont l’évolution de l’incertitude sur l’énergie mesurée augmente de façon exponentielle à partir d’une charge < 10% du nominal.Prévoir les consommations réelles d’énergie : est-ce possible ? 28/11/2012 6
  7. 7. Comparaison simulation/coût d’énergie Une grande partie de l’écart s’explique par le différentiel entre une puissance souscrite valorisée au pas horaire par le logiciel coût d’énergie de CA-SIS avec une puissance souscrite optimisée au comptage dix minutes en facturation réelle EDFPrévoir les consommations réelles d’énergie : est-ce possible ? 28/11/2012 7
  8. 8. Et maintenant ? • Association d’un logiciel expert en facturation (DIVA) aux logiciels de SED (TRN-SYS, VE, Energy +,…) pour effectuer la prévision de la facture globale en conception (arbitrage énergétique), en réalisation (prévision des coûts énergétiques) et en exploitation (aide à l’exploitation) sur: 1) Le marché régulé (tarif administrés). 2)Le marché dérégulé actuel ou loi NOME (après 2015). 3)La production d’énergie décentralisée. 4)L’anticipation de la directive EU « efficacité énergétique » du 11/09/2012Prévoir les consommations réelles d’énergie : est-ce possible ? 28/11/2012 8
  9. 9. Focus sur la LOI NOME  La loi NOME du 7 décembre 2010 instaure  Une utilisation des vrais heures creuses (volume ARENH) dans l’article 1.  Une réflexion sur la capacité d’effacement, article 4.  La disparition des tarifs verts et jaunes pour les clients grandes entreprises au 31 décembre 2015, article 14. A noter que l’annexe 11 de la directive européenne de l’efficacité énergétique du 11/09/2012 appuie fortement sur l’effacement.  Remarque  Les solutions de stockage et d’effacement sont mieux valoriséesPrévoir les consommations réelles d’énergie : est-ce possible ? 28/11/2012 9
  10. 10. Focus sur directive EU « efficacité énergétique » du 11/09/2012 (extraits) • Exposé des motifs: • « (44) Leffacement de consommations est un moyen important daméliorer lefficacité énergétique » • « (45) Leffacement de consommations peut sappuyer sur la réaction des consommateurs finals aux signaux de prix ou sur lautomatisation des bâtiments. » • Annexe XI • « Transfert de charges des heures de pointe vers les heures creuses » • « Economies d’énergies par effacements » • « Stockage d’énergie »Prévoir les consommations réelles d’énergie : est-ce possible ? 28/11/2012 10
  11. 11. Lecture d’une simulation SED par un logiciel expert en facturation énergétique (DIVA) Courbe n°1 avec TRN-SYS au pas horairePrévoir les consommations réelles d’énergie : est-ce possible ? 28/11/2012 11
  12. 12. Lecture d’une simulation SED par le logiciel expert en facturation énergétique (DIVA) Courbe n°2 avec Energy + (pas horaire transformé en point dix minutes)Prévoir les consommations réelles d’énergie : est-ce possible ? 28/11/2012 12
  13. 13. Lecture d’une simulation SED par le logiciel expert en facturation énergétique (DIVA) Restitution de la facture prévisionnelle sur la courbe n°1 Restitution de la facture prévisionnelle de la courbe n°2Prévoir les consommations réelles d’énergie : est-ce possible ? 28/11/2012 13
  14. 14. Nous rejoindre pour en savoir plus…MERCI DE VOTRE ATTENTION 28/11/2012 14

×