Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Brainsnacks #4 - Strategic issue : Buzzwords !

264 views

Published on

Hungry and Foolish vous présente ses BRAINSNACKS : une série de présentations pour découvrir, approfondir, décrypter un sujet en 24 minutes et 60 secondes.

Published in: Marketing
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Brainsnacks #4 - Strategic issue : Buzzwords !

  1. 1. 1 TOO MUCH BUZZWORDS? 08.12.2017HUNGRYANDFOOLISH.PARIS BUZZWORDS ! STRATEGIC ISSUE Une smart keynote qui va leverager vos assets et scaler vos skills en wording.
  2. 2. 2 TOO MUCH BUZZWORDS? Enguerran Barreau Senior strategic planner Fabio Motte Strategic planner Co-working, co-création, digitalisation, millenials.... chacun de ces mots « à la mode » sont devenus des obsessions pour ceux qui les utilisent. Tantôt décriés, tantôt moqués, ils apparaissent très vite, trop vite, dans toutes les prises de paroles. Par phénomène naturel de l’évolution de la langue mais aussi simple mimétisme, nous nous retrouvons chaque année une nouvelle promotion de mots dont la portée ne cesse d’amplifier : on les appelle buzzwords.
  3. 3. 3 TOO MUCH BUZZWORDS? #1 ENCORE DES MOTS, TOUJOURS DES MOTS...
  4. 4. 4 TOO MUCH BUZZWORDS? ET DONC UN BUZZWORD ? Ils sont très souvent des mots inventés, des anglicismes ou néologismes qui tendent à désigner une nouveauté et créés pour attirer l’attention sur des notions encore peu connue du grand public. Du marketing à la communication, dans les médias comme dans notre vie quotidienne nous les trouvons partout et les utilisons à toutes les sauces. Evidemment, le mot « buzzword » est lui aussi un buzzword...
  5. 5. 5 TOO MUCH BUZZWORDS? PRATIQUE COMME UN BUZZWORD Avec des (bons) buzzwords, on peut aller droit au but, sans détour. Le buzzword a cette capacité de synthétiser une pensée complexe, en un seul mot. Le buzzword est une sorte « punchline » en un mot ! = Phénomène économique lié à l'utilisation de services permettant aux professionnels et aux clients de se mettre en contact direct, de manière quasi instantanée, grâce à l'utilisation des nouvelles technologies.... ISATION
  6. 6. 6 TOO MUCH BUZZWORDS? À CHAQUE ÉPOQUE SON BUZZWORD Marqueurs d’époques bien précises, les buzzwords traduisent un environnement, un zeitgeist, dans lequel l’utilisation d’un mot est devenu une norme. Mais un buzzword meurt aussi... Les générations qui se succèdent apportent leur lot de nouveaux mots qui seront ensuite remplacés. Ils sont le symptôme d’une époque, le reflet d’un état d’esprit, des modes et des évolutions de la société. Téléphone portable GSM Mobile Smartphone
  7. 7. 7 TOO MUCH BUZZWORDS? Et le monde du marketing et de la communication n’est pas en reste, bien au contraire !
  8. 8. 8 TOO MUCH BUZZWORDS? is the new [...] [...] NOUS NE CESSONS D’EN CRÉER DE NOUVEAUX De la réclame à la publicité, puis au brand content, du slogan à l’accroche, de l’affichage à l’outdoor, de l’happenning au stunt... nous savons être particulièrement créatifs pour penser de nouvelles catégories. Si les mots changent, ce qu’ils désignent, en revanche, est rarement nouveau... rien ne se perd tout se transforme !
  9. 9. 9 TOO MUCH BUZZWORDS? MICHELIN FAIT LE GUIDE Opération qui dépasse l’objet de communication, le Guide Michelin est une opération de « brand content » avant même l’invention du terme. Initialement offert avec l’achat de pneumatiques, il est devenu années après années une référence de la critique gastronomique et un acte fort pour la marque au Bibendum.
  10. 10. 10 TOO MUCH BUZZWORDS? #2 UNE NOVLANGUE QUI APAUVRIT LE LANGAGE
  11. 11. 11 TOO MUCH BUZZWORDS? DES MOTS-VALISES QUI CACHENT L’ESSENTIEL L’univers professionnel, (linkedin en première ligne) se révèle spécialiste quand il s’agit de monter en épingle certains buzzwords. On se retrouve souvent face à des expressions qui sonnent creux et qui masquent la vacuité des sujets traités. Des mots-paillettes pour réinventer des notions connues de tous. Gare à ne nous de ne pas faussement intellectualiser nos propos avec ces nouveaux termes que nous utilisons.
  12. 12. 12 TOO MUCH BUZZWORDS? BEAUCOUP D’EGO POUR PEU DE SENS L’évolution des dénominations de postes, aujourd’hui à rallonge, illustre bien une situation : plus la promesse est grande, moins on y trouve du sens. Ces mots sonnent comme des « faire-valoir », pour donner de l’ampleur et qui dissimulent sous de faux- semblants la banale réalité quotidienne d’un métier. Une auto-critique à appliquer au monde de la publicité...
  13. 13. 13 TOO MUCH BUZZWORDS? DES CONTRE-USAGES ET CONTRE-SENS MALVENUS Inventés, transformés, traduits, les buzzwords subissent, au gré de leur utilisation, des glissements de sens. Aussi, le buzzword crée des raccourcis alors que cela mériterait qu’on s’y attarde. Pour preuve l’utilisation de « digital », qui signifie initialement tout ce qui rapporte aux doigts... Mais le mot a prit un autre chemin et définit aujourd’hui, dans l’ensemble, tout ce qui rapporte au numérique.
  14. 14. 14 TOO MUCH BUZZWORDS? Buzzword est-il, du coup, synonyme de bullshit ?
  15. 15. 15 TOO MUCH BUZZWORDS? #3 L’EXPRESSION D’UNE LANGUE VIVANTE
  16. 16. 16 TOO MUCH BUZZWORDS? NE FUYEZ PAS LES BUZZWORDS, APPRIVOISEZ-LES ! Si le buzzword est inévitable il ne doit être fui ni par les professionnels ni par les marques. Il s’agit avant tout de les comprendre, avoir un temps d’avance, pour ensuite les utiliser à bon escient. Lorsqu’on « Google quelque chose » sur internet, on rend compte d’une réalité : un moteur de recherche est entré dans le vocabulaire quotidien et met un pied dans la culture populaire. LET ME THAT FOR YOU !
  17. 17. 17 TOO MUCH BUZZWORDS? POURQUOI PAS EN INVENTER DE NOUVEAUX? Les buzzwords ne doivent pas masquer ce pourquoi ils ont été créés, ils représentent la nouveauté, l’avant-garde, et les manières de décrire et d’aborder le monde de demain. Prime aux marques qui créent et ne cessent d’innover : c’est à force de vivacité et de conviction vis-à-vis de leurs publics qu’elles entreront dans le vocabulaire collectif. Tu préfères pas que je te le ?
  18. 18. 18 TOO MUCH BUZZWORDS? DE MARQUE À MOT DE TOUS LES JOURS Celui qui parle aujourd’hui de « prendre un Uber », utilise désormais un nom d’usage pour désigner l’ensemble des VTC. À leurs époques, frigidaire et sopalin sont aussi rentrés dans le vocabulaire collectif. Un tour de force qui pose la marque comme le marqueur unique d’un nouvel usage.
  19. 19. 19 TOO MUCH BUZZWORDS? Si on devait retirer un «learning » enseignement : l’usage du buzzword est justifié uniquement s’il apporte de la valeur ajoutée à un propos. Fuyez les buzzwords si c’est pour paraître plus intelligent « smart » !
  20. 20. HUNGRYANDFOOLISH.PARIS
  21. 21. HUNGRYANDFOOLISH.PARIS

×