Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Les églises sièges des confréries ouvrières

Chaque métier avait sa propre confrérie. Chaque confrérie avait sa chapelle dans les églises parisiennes : Découvrez les sur http://www.histoires-de-paris.fr/eglises-sieges-confreries/

Related Books

Free with a 30 day trial from Scribd

See all

Related Audiobooks

Free with a 30 day trial from Scribd

See all
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Les églises sièges des confréries ouvrières

  1. 1. HistoiresHistoires--dede--Paris.frParis.fr - Histoires d’église - Les églises, siègesdes confrériesouvrières
  2. 2. La vie d’une profession s’exerçait autour de celle de la corporation pour son activité et sa confrérie pour la solidarité entre membres. Les confréries, organisations solidaires à l’origine, avaient toutes leurs sièges dans une église où on disait régulièrement la messe dans une chapelle dédiée.
  3. 3. Lesmétiersde l’alimentationLesmétiersde l’alimentation Ces confréries se retrouvaient globalement dans une diagonale partant du bourg Saint Germain pour aller à celui Saint Martin, Saints Innocents Grands Augustins Saint Eustache Sainte Chapelle Saint Nicolas des Champs Saint Honoré Saint Leufroy Petits Augustins Eglise de la Merci Cordeliers Source : René de Lespinasse en passant par la Ville et l’Ile de la cité.
  4. 4. Lesmétiersdes fèvresLesmétiersdes fèvres Les ouvriers du métaux s’étaient établis partout : Source : René de Lespinasse Saint Sépulcre Saints Innocents Grands Augustins Saint Eustache Saint Martin des champs Sainte Opportune Saint Denis de la Chartre Saint Jacques de la Boucherie Sainte Croix de la Bretonnerie Saint Leufroy Saint Sauveur Mathurins Saint Eloi des orfèvres Une spécificité pour les orfèvres : ils avaient leur propre église : Saint Eloi des orfèvre
  5. 5. Lesmétiersdu textileLesmétiersdu textile Source : René de Lespinasse Saint Sépulcre Saints Innocents Grands Augustins Saint Eustache Saint Martin des champs Sainte Opportune Saint Denis de la Chartre Sainte Geneviève des ardents Saint Gervais Blancs Manteaux Hôpital Trinité Saint Pierre des arcis Billettes Sainte Marie l’égyptienne Saint Paul des Champs Saint Barthélémy Notre Dame Saint Martin Saint Germain l’Auxerrois Saint Magloire Les artisans du textile avaient de nombreuses confréries dans Paris
  6. 6. Lesmétiersde la constructionLesmétiersde la construction Source : René de Lespinasse Les artisans du textile avaient de nombreuses confréries dans Paris Saint Sépulcre Saint Denis de la Chartre Sainte Geneviève des ardents Saint Nicolas des Champs Sainte Croix de la Bretonnerie Notre Dame de Bonne Nouvelle
  7. 7. Lesmétiersde la santéet du livreLesmétiersde la santéet du livre Source : René de Lespinasse Contrôlés par l’Université, ces métiers avaient établi leur confrérie rive gauche : Saint Côme Saint André des arts Saint André des arts pour les libraires Et Saint Côme pour les chirurgiens et les barbiers.
  8. 8. Quelqueségliseshébergeaientdenombreusesconfréries:Quelqueségliseshébergeaientdenombreusesconfréries: - Nombre de confréries installées dans les églises suivantes -
  9. 9. Pourplus de 50%des confréries,ellesétaientles seulesouà deuxPourplus de 50%des confréries,ellesétaientles seulesouà deux installéesdansleur égliseinstalléesdansleur église - Nombre de confréries installées dans les églises suivantes -
  10. 10. Plusieurstypesd’églisespouvaienthébergerdesconfrériesPlusieurstypesd’églisespouvaienthébergerdesconfréries C’est la majorité des cas. On peut citer notamment Saint Sépulcre, Saint Eustache... L’Hôpital de la Trinité par exemple Saint Martin des champs, Sainte Croix de la Bretonnerie Notre Dame et la Sainte Chapelle hébergeaient également des confréries. Les cordonniers étaient installés dans la cathédrale et les pâtissiers et les brasseurs dans la Sainte Chapelle Enfin, deux confréries avaient leur propre église : •Les orfèvres à Saint Eloi des orfèvres •Les ménétriers à Saint Julien des Ménétriers
  11. 11. HistoiresHistoires--dede--Paris.frParis.fr Sources bibliographiques :  Lespinasse, René de. Les métiers et corporations de la ville de Paris : XIVe-XVIIIe siècles 1886-1897. http://www.histoires-de-paris.fr/eglises-sieges-confreries/

    Be the first to comment

    Login to see the comments

Chaque métier avait sa propre confrérie. Chaque confrérie avait sa chapelle dans les églises parisiennes : Découvrez les sur http://www.histoires-de-paris.fr/eglises-sieges-confreries/

Views

Total views

649

On Slideshare

0

From embeds

0

Number of embeds

298

Actions

Downloads

3

Shares

0

Comments

0

Likes

0

×