Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Un moral économique qui marque singulièrement le pas - Baromètre des décideurs Viavoice, HEC Paris, Le Figaro, BFM Business - juillet 2019

400 views

Published on

C'est la paradoxe de de l’été 2019 : en dépit de ce contexte social et économique plutôt favorable et apaisé, le baromètre des Décideurs Viavoice, HEC Paris, Le Figaro et BFM Business de juillet 2019 révèle un ralentissement de la dynamique amorcée depuis quelques mois avec un indice du moral des décideurs en baisse de 4 points par rapport au mois dernier.

Published in: Economy & Finance
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Un moral économique qui marque singulièrement le pas - Baromètre des décideurs Viavoice, HEC Paris, Le Figaro, BFM Business - juillet 2019

  1. 1. 1 Le Baromètre des Décideurs Viavoice - HEC Paris - Le Figaro - BFM Business Juillet 2019 Viavoice Paris Études Conseil Stratégie www.institut-viavoice.com 9 rue Huysmans, 75 006 Paris. + 33 (0)1 40 54 13 90 François Miquet-Marty, Stewart Chau, Laurent Semmel
  2. 2. 2 Principaux enseignements 4. Synthèse des enseignements. Tendances de conjoncture Tendances de conjoncture 7. Indice du « Moral des décideurs » 9. Niveau de vie en France 10. Chômage en France 11. Situation financière personnelle 12. Motivation des collaborateurs 13. Opportunités professionnelles Moral politique 15. Proximité des personnalités politiques 16. Direction prise par les personnalités politiques 17. Confiance envers une personnalité Questions d’actualité : Les indemnités prud’homales 19. Appréciation du maintien du plafonnement des indemnités prud’homales 20. Perception des avantages du plafonnement 21. Stratégies de contournement Étude d’opinion réalisée par Viavoice pour HEC Paris, Le Figaro et BFM Business. Interviews effectuées en ligne du 28 juin au 2 juillet 2019 auprès de : - Un échantillon de 401 décideurs, représentatif de la population des cadres résidant en France métropolitaine. Représentativité par la méthode des quotas, appliquée aux critères suivants : sexe, âge, secteur public ou secteur privé. - Un échantillon grand public de 1000 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine. Représentativité par la méthode des quotas appliquée aux critères suivants : sexe, âge, profession de l’interviewé, région et catégorie d’agglomération. Les évolutions mentionnées dans ce rapport sont issues des précédentes vagues du Baromètre des Décideurs, réalisées par Viavoice pour HEC depuis février 2004. Sommaire et modalités de réalisation
  3. 3. 3 PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS
  4. 4. 4 Synthèse des enseignements (1/2) Le paradoxe de l’été 2019 : Un moral économique qui marque singulièrement le pas, dans un contexte socio-économique pourtant favorable En ce début d’été, le contexte social et économique semble plutôt favorable et apaisé : - Sur le plan économique, le taux de chômage poursuit sa baisse. Touchant 8,7 % des actifs, il est désormais à son plus bas niveau depuis 10 ans ; - Sur le plan social, le mouvement de contestation des « gilets jaunes » s’essouffle depuis plusieurs semaines et signe, peut-être, la fin d’une crise sociale pour le gouvernement ; - En matière de pouvoir d’achat, les trains de mesures annoncées par l’exécutif en décembre puis au terme du Grand débat national sont de nature à décerner des marges de manœuvre pour un grand nombre de ménages. En dépit de ce contexte, le baromètre des Décideurs Viavoice – HEC Paris – Le Figaro – BFM Business de juillet 2019 révèle un ralentissement de la dynamique amorcée depuis quelques mois. Concrètement, l’indice du moral des décideurs cède 4 points par rapport à la précédente mesure. Une dynamique positive à l’arrêt : un retour des incertitudes Les Français et les décideurs affichent un optimisme mesuré qui n’emprunte pas le sillon de cette embellie entrevue dès le mois de mars et confirmé dans la précédente vague de juin. En cela, plusieurs indicateurs précis laissent apparaître l’arrêt de cette dynamique positive. - Si les décideurs (27 %) anticipent une amélioration du niveau de vie en France d’ici un an, les Français dans leur ensemble (47 %) appréhendent plutôt une dégradation du niveau de vie au cours de l’année qui vient ; - Sur le registre de l’emploi, la vision de l’avenir est, là encore, teintée de doutes : 27 % des décideurs (+4 points par rapport aux données enregistrées en juin) et 27 % des Français (+3 points) estiment que le nombre de chômeurs augmentera dans les mois qui viennent. Ce ralentissement de la dynamique positive est révélateur d’un faisceau croissant d’incertitudes.
  5. 5. 5 Synthèse des enseignements (2/2) Des incertitudes plus prononcées de la part des décideurs quant à leur avenir Concrètement, les incertitudes qui se font jour aujourd’hui sont de trois ordres : - Sur le registre des perspectives personnelles, un constat clair émerge concernant les décideurs dont les perspectives d’avenir semblent moins positives. Ces derniers sont seulement 23 % (-3 points par rapport à juin) à anticiper une amélioration de leur situation financière, une crainte liée au manque perçu d’opportunités professionnelles. Seuls 24 % des décideurs jugent « importantes » les opportunités pour faire progresser leur carrière soit une baisse de quatre point par rapport au mois de juin. - En matière de réformes, le périmètre des dispositifs qui seront adoptés au cours des mois qui viennent introduit également une part d’incertitudes : la réforme de l'assurance-chômage n’a été dévoilée que le 18 juin par le gouvernement et la réforme des retraites ne sera pas présentée avant la seconde quinzaine de juillet. Dans le contexte d’une liberté d’action retrouvée par l’exécutif à l’aube de son « Acte II », ces marges d’incertitude peuvent inquiéter une partie des détracteurs de l’actuelle majorité. - Plus profondément, l’envol de la dette publique frisant les 100 % du PIB et la lancinante hypothèse d’une « récession à venir », qui serait « pire que celle de 2008 » amplifie drastiquement le champ des incertitudes. Moral politique : une posture d’attente aux abords d’un nouvel acte qui se joue pour le quinquennat Une crise réelle de la représentativité se confirme par ailleurs autant pour les décideurs que pour les Français. En cela, 60 % des décideurs et 61 % des Français ne font confiance en aucune personnalité, politique ou non, pour parler en leur nom. Pour autant, l’opinion du président de la République résiste à cette défiance générale. En cela, à la sortie d’une grogne sociale de grande ampleur, le chef de l’Etat apparait comme la personnalité la plus proche des préoccupations des Français et la plus à même d’incarner des propositions qui vont dans la bonne direction. Ainsi, si ce contexte du début de l’été consacre la sortie d’un premier semestre de turbulences, se déploie désormais un faisceau d’incertitudes qui jugulent la dynamique positive, et révèle un attentisme économique majeur. François Miquet-Marty Stewart Chau Laurent Semmel
  6. 6. 6 TENDANCES DE CONJONCTURE
  7. 7. 7 -24 -18 -28 -25 -28 -9 -20 -4 -12 1 -9 -16 -14 -19 -24 -42 -45 -30 -34 -26 -47 -41 -46 -30 -39 -25 -55 -51 -56 -49 -39 -55 -45 -53 -50 -56 -41 -49 -39 -48 -38 -43 -38 -52 -46 -50 -36 -30 -37 -30 -35 -27 -36 -25 -31 -24 -26 -21 -9 -17 -11 -19 -12 -23 -25 -29 -22 -11 -15 Septembre 2008 Faillite de Lehman Brothers Printemps 2006 Manifestations contre le CPE Printemps 2010 Crise grecque (1er plan de sauvetage) Printemps 2007 Campagne Présidentielle L’indice synthétique du « Moral des décideurs » est la moyenne des indices recueillis sur chacune des questions récurrentes. Pour chaque question, l’indice est la différence du pourcentage de réponses positives et de réponses négatives. Août 2011 Crise de la dette dans la zone euro Printemps 2012 Campagne Présidentielle Janvier 2015 Attentats contre Charlie Hebdo Indice du « Moral des Décideurs » depuis 2004 Décembre 2013 Pacte de responsabilité Printemps 2017 Campagne Présidentielle
  8. 8. 8 -11 -19 -12 -23 -25 -29 -22 -11 -15 Indice du « Moral des décideurs » depuis un an L’indice synthétique du « Moral des décideurs » est la moyenne des indices recueillis sur chacune des questions récurrentes. Pour chaque question, l’indice est la différence du pourcentage de réponses positives et de réponses négatives.
  9. 9. 9 2% 16% 30% 17% 33% 2% S’améliorera nettement S’améliorera un peu Se dégradera un peu Se dégradera nettement Restera stationnaire Non réponse 2% 25% 27% 7% 38% 1% S’améliorera nettement S’améliorera un peu Se dégradera un peu Se dégradera nettement Restera stationnaire Non réponse Pensez-vous que d’ici un an, le niveau de vie en France dans l’ensemble… ? Sous-total « Se dégradera » 34 % (-1 depuis juin) 28 26 29 20 1716 22 23 27 30 34 28 44 44 48 42 35 34 Mars 2018 Juil. Nov. Mars Juillet Niveau de vie en France Sous-total « S’améliorera » 18% (-2 depuis juin) Sous-total « Se dégradera » 47 % (= depuis juin) Grand public Décideurs Sous-total « S’améliorera » 27 % (+4 depuis juin) 23 18 13 11 13 14 15 20 18 46 50 57 60 63 56 53 47 47 Mars 2018 Juil. Nov. Mars juillet
  10. 10. 10 2% 24% 27% 12% 32% 3% Diminuera nettement Diminuera un peu Augmentera un peu Augmentera nettement Restera stationnaire Non réponse 2% 29% 27% 6%35% 1% Diminuera nettement Diminuera un peu Augmentera un peu Augmentera nettement Restera stationnaire Non réponse Pensez-vous que dans les mois qui viennent, le nombre de chômeurs en France… ? Sous-total « Diminuera » 31 % (-1 depuis juin) Sous-total « Augmentera » 33 % (+4 depuis juin) Chômage en France Sous-total « Diminuera » 26 % (= depuis juin) Grand public Décideurs Sous-total « Augmentera » 39 % (+3 depuis juin) 40 36 34 20 16 15 24 32 31 24 24 25 39 40 43 37 29 33 Mars 2018 Juil. Nov. Mars Juillet 31 28 21 15 13 11 16 26 26 37 37 43 51 56 55 52 36 39 Mars 2018 Mai Juil. Sept. Nov. Janv. Mars Juin juillet
  11. 11. 11 2% 14% 26% 13% 44% 1% Va s’améliorer nettement Va s’améliorer un peu Va se dégrader un peu Va se dégrader nettement Va rester stationnaire Non réponse 2% 21% 22% 5% 50% Va s’améliorer nettement Va s’améliorer un peu Va se dégrader un peu Va se dégrader nettement Va rester stationnaire Non réponse Situation financière personnelle Croyez-vous que dans les mois qui viennent, votre situation financière… ? Sous-total « Va s’améliorer » 23 % (-3 depuis juin) Sous-total « Va se dégrader » 27 % (+1 depuis juin) Grand public Décideurs Sous-total « Va s’améliorer » 16 % (+2 depuis juin) Sous-total « Va se dégrader » 39 % (-2 depuis juin) 21 18 20 24 19 19 20 26 23 29 34 27 36 34 34 31 26 27 Mars 2018 Mai Juil. Sept. Nov. Janv. Mars Juin juillet 15 14 14 14 13 15 16 14 16 45 47 49 51 57 49 42 41 39 Mars 2018 Mai Juil. Sept. Nov. Janv. Mars Juin juillet
  12. 12. 12 2% 33% 44% 11% 10% Très motivés Assez motivés Pas vraiment motivés Pas du tout motivés Non réponse 3% 40% 45% 9% 3% Très motivés Assez motivés Pas vraiment motivés Pas du tout motivés Non réponse Motivation des collaborateurs De manière générale, diriez-vous que vos collaborateurs sont actuellement… ? Sous-total « Motivés » 43 % (-4 depuis juin) Sous-total « Pas motivés » 54 % (+4 depuis juin) Grand public * Décideurs Sous-total « Motivés » 35 % (+3 depuis juin) Sous-total « Pas motivés » 55 % (-1 depuis juin) (*) Question posée uniquement aux actifs 45 39 43 44 45 42 42 47 43 50 58 54 53 49 52 56 50 54 Mars 2018 Mai Juil. Sept. Nov. Janv. Mars Juin juillet 36 33 31 34 33 31 34 32 35 54 56 61 53 55 57 56 56 55 Mars 2018 Juil. Nov. Mars Juillet
  13. 13. 13 1% 23% 51% 22% 3% Très importantes Plutôt importantes Plutôt faibles Inexistantes Non réponse 2% 15% 46% 33% 4% Très importantes Plutôt importantes Plutôt faibles Inexistantes Non réponse Opportunités professionnelles Diriez-vous que les opportunités pour faire progresser votre carrière dans les mois qui viennent sont… ? Sous-total « Importantes » 24 % (-4 depuis juin) Sous-total « Faibles » 73 % (+3 depuis juin) Décideurs Sous-total « Importantes » 17 % (-1 depuis juin) Sous-total « Faibles » 79 % (+1 depuis juin) Grand public * (*) Question posée uniquement aux actifs 17 19 18 18 19 19 18 18 17 78 74 78 77 76 75 77 78 79 Mars 2018 Juil. Nov. Mars juillet 21 17 24 23 20 20 23 28 24 76 81 74 72 75 78 75 70 73 Mars 2018 Juil. Nov. Mars juillet
  14. 14. 14 MORAL POLITIQUE
  15. 15. 15 Proximité des personnalités politiques Pour chacune des personnalités suivantes, diriez-vous qu’elle est proche ou éloignée des préoccupations des Français ? Note de 0 à 10. 0 signifiant que la personnalité est très éloignée des préoccupations des Français ; 10 signifiant que la personnalité est très proche des préoccupations des Français. Grand public * Moyenne 49% 51% 51% 50% 33% 54% 40% 19% 23% 24% 19% 17% 20% 15% 15% 16% 14% 12% 7% 7% 5% 9% 4% 4% 5% 1% 2% 1% 8% 6% 7% 14% 42% 17% 39% Marine Le Pen Emmanuel Macron Jean-Luc Mélenchon Marion Maréchal Olivier Faure Laurent Wauquiez Christian Jacob 0 - 4 5 - 6 7 - 8 9 - 10 Non réponse 4,1 3,9 3,9 3,8 3,6 3,3 3,2 Décideurs Moyenne 42% 62% 43% 61% 63% 49% 66% 25% 18% 16% 14% 17% 15% 17% 23% 12% 6% 10% 12% 3% 6% 7% 3% 7% 4% 2% 1% 3% 5% 35% 8% 4% 31% 10% Emmanuel Macron Jean-Luc Mélenchon Olivier Faure Marion Maréchal Marine Le Pen Christian Jacob Laurent Wauquiez 0 - 4 5 - 6 7 - 8 9 - 10 Non réponse 4,7 3,4 3,4 3,3 3,3 3,1 2,8
  16. 16. 16 Direction prise par les personnalités politiques D’après l’idée que vous en avez, diriez-vous que les proportions de chacune des personnalités suivantes vont dans la bonne direction ? Note de 0 à 10. 0 signifiant que les propositions de cette personnalité vont dans la très mauvaise direction ; 10 signifiant que les propositions de cette personnalité vont dans la très bonne direction. Grand public * Moyenne 51% 54% 52% 37% 58% 41% 56% 20% 17% 14% 16% 20% 13% 15% 16% 12% 12% 4% 8% 4% 6% 4% 8% 5% 1% 3% 1% 2% 9% 9% 17% 42% 11% 41% 21% Emmanuel Macron Marine Le Pen Marion Maréchal Olivier Faure Jean-Luc Mélenchon Christian Jacob Laurent Wauquiez 0 - 4 5 - 6 7 - 8 9 - 10 Non réponse 3,9 3,6 3,4 3,3 3,2 3,0 2,9 Décideurs Moyenne 44% 46% 49% 66% 74% 69% 73% 22% 15% 15% 15% 11% 12% 10% 23% 2% 4% 6% 8% 5% 8% 9% 1% 1% 1% 2% 7% 5% 2% 36% 31% 12% 5% 7% 4% Emmanuel Macron Olivier Faure Christian Jacob Laurent Wauquiez Jean-Luc Mélenchon Marion Maréchal Marine Le Pen 0 - 4 5 - 6 7 - 8 9 - 10 Non réponse 4,6 3,0 2,8 2,6 2,6 2,6 2,4
  17. 17. 17 Confiance envers une personnalité Actuellement, diriez-vous qu’il existe une personne connue à laquelle vous feriez confiance pour parler en votre nom, quelle que soit cette personne connue (politique ou non) ? Décideurs Grand public * 30% 61% 9% Oui Non Non réponse 35% 60% 5% Oui Non Non réponse
  18. 18. 18 QUESTIONS D’ACTUALITÉ : Les indemnités prud’homales
  19. 19. 19 Le maintien du plafonnement des indemnités prud’homales Les ordonnances Pénicaud de réforme du code du travail ont instauré un plafonnement des indemnités prud’homales en fonction de l’ancienneté, délivrées en cas de licenciement abusif. Mais de plus en plus de tribunaux décident de passer outre, jugeant le barème contraire au droit international, lorsqu’ils examinent des dossiers sur lesquels ils ont été saisis. Personnellement, êtes-vous plutôt favorable ou plutôt défavorable au maintien du plafonnement des indemnités prud’homales, en fonction de l’ancienneté ? Sous-total « favorable » 39 % 12% 27% 29% 22% 10% Très favorable Plutôt favorable Plutôt défavorable Très défavorable Non réponse Décideurs 8% 28% 24% 21% 19% Très favorable Plutôt favorable Plutôt défavorable Très défavorable Non réponse Grand public Sous-total « favorable » 36 % Sous-total « défavorable » 45 % Sous-total « défavorable » 51 %
  20. 20. 20 46% 41% 33% 40% 45% 55% 14% 14% 12% Perception des avantages du plafonnement Plutôt d'accord Plutôt pas d'accord Non réponse Grand publicDécideurs Pour justifier la mise en œuvre du plafonnement des indemnités prud’homales, le gouvernement a présenté des arguments précis concernant les avantages attendus de cette mesure. Êtes-vous plutôt d’accord ou pas plutôt d’accord avec les affirmations suivantes ? La barémisation des indemnités prud'homales lèverait la crainte à l'embauche des patrons de TPE et PME en rendant plus prévisible le coût maximal d'un licenciement contesté. La mise en œuvre d'un tel plafonnement va désengorger les conseils des prud'hommes en limitant le nombre de saisines et développer les négociations en amont. Le calcul de l'indemnisation tel qu'il a été prévu (1 mois de salaire par année d'ancienneté jusqu'à 10 ans d'ancienneté, puis un demi-mois par année d'ancienneté supplémentaire dans la limite de 20 mois de salaire), permet une juste réparation du préjudice subi. 39% 35% 30% 36% 37% 46% 25% 28% 24%
  21. 21. 21 Stratégies de contournement Pensez-vous que des stratégies de contournement vont être mises en œuvre pour échapper au barème, notamment via la multiplication de saisines des prud’hommes pour harcèlement ou discrimination? Décideurs 63% 17% 20% Oui Non Non réponse 57% 15% 28% Oui Non Non réponse Grand public
  22. 22. 22 « La réalité ne pardonne pas qu’on la méprise. » Joris-Karl Huysmans Études Conseil Stratégie pour l’avenir des entreprises et des institutions Paris - Londres - Casablanca Les récentes études d’opinion Viavoice réalisées pour HEC, Libération, Le Figaro, Les Échos, BFM Business, France 2, RTL et France Inter sont consultables sur www.institut-viavoice.com 9, rue Huysmans, 75 006 Paris. + 33 (0)1 40 54 13 90. Viavoice est une SAS indépendante.

×