Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Vers des data services urbains d'interet général

121 views

Published on

Conférence « Vers des data services urbains d’intérêt général » donnée par Jean-François LUCAS, le 27 mars 2019, lors du salon Niort Numeric 2019 (https://www.salon-niort-numeric.fr)


Published in: Data & Analytics
  • Be the first to comment

Vers des data services urbains d'interet général

  1. 1. VERS DES DATA SERVICES URBAINS D’INTERET GENERAL Jean-François LUCAS Sociologue, expert ville numérique & Smart City, Chronos. Chercheur associé au Laboratoire de Sociologie Urbaine (LaSUR), École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). @gehan
  2. 2. Conférence « Vers des data services urbains d’intérêt général » donnée le 27 mars 2019, lors du salon Niort Numeric 2019 (https://www.salon- niort-numeric.fr) Ces slides sont partagés avec l'accord de Jean-François LUCAS sous licence CC-by-nc (Attribution / Pas d’Utilisation Commerciale) https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/
  3. 3. Data service urbain • Service urbain lié aux fonctions urbaines essentielles (se loger, se nourrir, se déplacer…), • qui a recours aux données numériques, notamment au Big Data, • qui peut mobiliser divers acteurs publics et privés aux différentes étapes de la chaîne de valeur de la donnée (génération, captation, traitement, stockage, visualisation, valorisation, etc.).
  4. 4. Big Data +
  5. 5. Quelques exemples
  6. 6. Un constat Des services qui sont liés aux fonctions urbaines, mais qui sont développés par des acteurs privés (l’acteur public n’est pas présent) Une question : Comment garantir l’intérêt général ?
  7. 7. Intérêt général ? Tradition anglo-saxonne : résultat de la somme des intérêts particuliers.  vision « utilitariste » qui vise la maximisation du bonheur du plus grand nombre. En France, « intérêt spécifique à la collectivité nationale qui transcende les intérêts des individus ».  « intérêt global », qui va au-delà de l’intérêt commun comme somme des intérêts individuels Jacques Ion, En finir avec l’intérêt général. L’expression démocratique au temps des ego, éditions du croquant, 2017
  8. 8. Intérêt général : une notion incompréhensible ? Intérêt général, intérêt commun, intérêt public, intérêt collectif, intérêt national, vivre ensemble… - Qui prendre en compte ? Quels acteurs ? - Quelle échelle ? - Quelle temporalité ?
  9. 9. Un exemple : Airbnb
  10. 10. L’intérêt général pour quels acteurs ? - Usagers / touristes - Logeurs - Hôtels - Commerçants - Habitants - … http://alternatives.blog.lemonde.fr/files/2013/06/etude_airbnb_Paris_Juin2013_5.png
  11. 11. L’intérêt général, à quelle échelle ?  locale, régionale, nationale, internationale, mondiale ?
  12. 12. http://observatoire-airbnb.fr/ile-de-france/paris L’intérêt général, pour quelle temporalité ? • Selon l’Observatoire Airbnb, en septembre 2017, Paris comptait 86 725 offres sur Airbnb (10 659 chambres et 76 066 logements entiers) • Selon des chiffres de 2018, Airbnb propose 500.000 logements en France, dont 65.000 à Paris.
  13. 13. Quel data service pour quelle ville ? Paris, Berlin, Barcelone, Amsterdam… quelle « ville » pour demain ?  Habitants vs. touristes (& logeurs) !  « Ville » contre « musée à ciel ouvert »  Ville vs. l’Europe ! (ou états aux USA)
  14. 14. L’intérêt général à l’échelle des fonctions urbaines Les deux principales fonctions qui donnent la forme d’une ville (P. Blanquart) : • Centralité • Accessibilité La ville comme configuration spatiale et couplage de : • densité & diversité (J. Lévy ; M.Lussault ; D. Boullier) • + temporalité
  15. 15. L’intérêt général à l’échelle des fonctions urbaines Comment un data service urbain permet ou maintient le couplage « densité + diversité + temporalité » qui permet de « faire ville » ? • Les fonctions urbaines dépassent l’échelle géographique, politique et administrative de la ville (métropole, département, région  mutualisation). • Il faut considérer l’intérêt général pour des data services urbains au-delà des seuls acteurs qu’il « prend en compte » (inclusivité) et d’une temporalité dictée par la rentabilité à court terme (et la spéculation… ex. Uber)
  16. 16. DataCités 1 : vers des stratégies territoriales de la donnée • Le Lab OuiShare x Chronos : https://www.le-lab.org • Septembre 2016 – avril 2018 • Exploration = recherche-action • 3 champs étudiés pour les data services : Mobilité, Energie, Déchets • 7 partenaires https://www.datacites.eu/datacites-1
  17. 17. DataCités 1 : périmètre et enjeux de l’exploration • De nombreux acteurs de la ville ne sont pas outillés pour gérer les data services et ne maîtrisent pas les différents usages de la donnée. • Une exploration qui s’adresse en particulier aux collectivités, et plus généralement à tous les acteurs étant amenés à collaborer avec elles (usagers, opérateurs de réseau, entreprises, associations, start-up, etc.). • Les questions posées : o Quelles modalités d’échange de la donée entre les différentes parties prenantes d’un data service urbain ? o Quels rôles possibles pour les collectivités territoriales ? o Quels systèmes de gouvernance émergents ?
  18. 18. DataCités 1 : résultats • Un benchmark international (40 data services urbains recensés, 11 étudiés finement) • Une analyse partagée des enjeux et de la recomposition des rôles et alliances autour des data services urbains pour les acteurs publics, privés et les citoyens • L’élaboration de principes d’action et de gouvernance territoriale pour la gestion des données produites • Des recommandations opérationnelles pour l’action des collectivités (guide pour l’action) Tous les livrables sont en Creative Commons sur : www.datacites.eu
  19. 19. DataCités 1 : une analyse des jeux d’acteurs et des postures de la collectivité Une réflexion collective sur les jeux d’acteurs des data services urbains et des données (nouveaux entrants / mutation des opérateurs traditionnels).
  20. 20. DataCités 1 : Un guide pour l’action « DataCités : Inventer l’intérêt général de la cité. La donnée comme bien commun ». 1. Elaborer sa vision et sa posture - Observer les usages de la donnée et des data services urbains - Définir ses besoins et ses ambitions - Concevoir son référentiel d’évaluation en amont 2. Assurer l’inclusivité des data services - Développer les usages de la donnée chez les citoyens - Encourager l’inclusivité des data services 3. Mobiliser les acteurs du territoire - Fédérer les acteurs autour de la donnée d’intérêt général en tant que commun - Des régies de données territoriales, des “espaces” de concertation 4. Expérimenter - Co-concevoir et co-expérimenter sur/avec les territoires - Mesurer les impacts et réorienter les politiques publiques www.datacites.eu
  21. 21. DataCités 2 : « Accompagner la conception de data services urbains » (décembre 2018 – novembre 2019) Plusieurs volontés :  Tester et expérimenter nos (des) préconisations et participer à l’élaboration de preuves de concept  Voir au-delà des métropoles  villes petites et « moyennes » (médianes)  Travailler avec les collectivités & les partenaires publics et privés sur le terrain  Co-créer des méthodes d'accompagnement des territoires dans des projets d'intérêt général www.datacites.eu
  22. 22. DataCités 2 : les partenaires www.datacites.eu
  23. 23. DataCités 2 : la démarche www.datacites.eu
  24. 24. DataCités 2, c’est… • prendre du recul dans l’analyse des besoins des collectivités pour choisir les sujets et les projets en fonction de leurs spécificités et de celles du territoire • mettre en situation d’apprentissage collectif un groupe de territoires via des cas d’usage et des projets-supports, • capitaliser des connaissances, des expériences, • élaborer des méthodes, des outils, • communiquer et diffuser les enseignements de la démarche.
  25. 25. DataCités 2 : c’est aussi La volonté de sensibiliser des acteurs de la fabrique urbaine, notamment les acteurs publics, pour qu’ils puissent faire des choix éclairés afin de : • comprendre les choix qu’ils font lorsqu’ils s’engagent dans une démarche « smart »  Il faut une capacité d’analyse et d’arbitrage concernant les enjeux liés à la donnée et aux data services urbains  tout dispositif technique « encapsule » une vision politique du monde • développer des data favorisant la transition énergétique et écologique, la revitalisation et l’accessibilité des centres des villes petites et moyennes (= notre vision de l’intérêt général !)
  26. 26. En 2018 : informatique et internet = - Troisième pays pollueur - 7% de l’énergie dépensée en électricité dans le monde en 2013 (9% en France). Prévision de 51% en 2030 pour le secteur informatique…. - x 1,5 fois plus polluant que le transport aérien. Source : Andrae Anders S. G. et Edler Tomas, 2015, “On Global Electricity Usage of Communication Technology: Trends to 2030”, Challenges 6, 2015, pp. 117-157
  27. 27. Crédits image : Romano Maniglia Agbogbloshie, banlieue d’Accra, Ghana Crédits image : Smithsonian Magazine
  28. 28. Merci @gehan

×