Project Powerpoint Manager

305 views

Published on

Project manager ou power point manager: du bon sens, enfin

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
305
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
8
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Project Powerpoint Manager

  1. 1. , monté de plus de 2 % et la croissance américaine avait été l’objectif éminemment louable de protéger les financiers de t divisée par deux. L’épisode avait traumatisé le président de leurs folies. Mais leur effet final sera de contraindre banquiers - la Fed, Alan Greenspan, qui a rechigné à relever les taux par et assureurs à acheter davantage de titres d’Etat. Ce qui - la suite. pourrait bien constituer une nouvelle folie. Aujourd’hui, nous approchons du moment où l’équilibre change. Jean-Michel Six, chef économiste Europe de l’agence Jean-Marc Vittori est éditorialiste aux « Echos ». DANS LA PRESSE ÉTRANGÈRE PowerPoint est-il un ennemi de l’armée américaine ? - L ors d’une visite l’année dernière à Kaboul, le général Stanley McChrystal, le commandant en Afghanistan de l’Otan, avait dû assister à une présentation sur Power- vie quotidienne des états-majors et est devenu dans l’armée américaine une obsession », écrit le quotidien new-yor- kais. Au point que, en 2005, le général Herbert McMaster - Point destinée à expliquer la complexité de la stratégie avait interdit l’utilisation du logiciel pendant la bataille s militaire des Etats-Unis. pour la ville de Tal Afar, en s Mais, raconte le « New York Irak. Et il n’avait pas hésité à e Times », cela avait plutôt parler « d’une menace inté- « l’air d’un plat de spa- rieure » à son propos. Dans e ghetti » que de cartes, de un entretien avec le journal, n plans et de graphiques il dénonce surtout l’utilisa- n compréhensibles. « Quand nous aurons compris cette pré- tion de présentations par petits points, détachés de tout i sentation, nous aurons gagné la guerre », aurait sèche- contexte général. x ment remarqué le général, faisant éclater de rire les Derrière ces commentaires, il y a d’autres risques, s participants au briefing. Depuis lors, cette utilisation du comme celui d’avoir des officiers, surnommés les - logiciel de Microsoft a fait le tour des sites Internet « PowerPoint Rangers », qui passent leur temps à prépa- e comme l’exemple même des outils utilisés sans discerne- rer des présentations. Même lorsqu’il s’agit d’une mission ment par les militaires. « PowerPoint s’est infiltré dans la dans l’un des coins les plus reculés d’Afghanistan. e - e e

×