Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Les secrets du développement d'une application mobile

1,944 views

Published on

Présentation du 25 septembre 2012 dans le cadre d'un atelier technique à destination de clients, partenaires et prospects d'Eutech SSII. Dans un format court, il est question des jalons du développement d'une application mobile, iOs, Android, Webmobile

Published in: Technology
  • Be the first to comment

Les secrets du développement d'une application mobile

  1. 1. Eutech SSII – 25 septembre 2012 – JB. Boisseau – A. Pagnier
  2. 2. Arnaud Pagnier
  3. 3.  Appli mobile ou web mobile ? 1 Maquettage 2 Conception 3 Implémentation 4 Suivi de projet 5 Tests 6 Déploiement 7 Référencement et marketing
  4. 4. Jean-Baptiste Boisseau Le Mobile en 2012
  5. 5.  Le marché nest pas 100% smartphone 1,6 milliard de mobiles vendus en 2011 dans le monde Dont 390 millions de smartphones En France, 40% des utilisateurs de mobile ont un smartphone
  6. 6. Caractéristiques du smartphone en 2012 : Interface tactile GPS / boussole Appareil photo / Caméra Accéléromètre Système proposant navigateur web avancé et gestion de fichiers Réseau 3G+ minimum, wifi
  7. 7.  Apple : Iphone 4, Iphone 4S, iPhone 5 Samsung : Galaxy/Galaxy S, Nexus, Wave Nokia : N9, C6, Lumia RIM : Torch, Bold HTC : Gamme Android, gamme Windows Sony Ericsson : Xperia Les autres : LG, Huawei, Motorola, Acer...
  8. 8.  Statistiques françaises (données dutilisation sur le web obtenues via webanalyse, 12/11) : IOS : 56% Android : 32% Symbian : 4% Bada : 2,5% Blackberry OS : 1,5% Windows Phone : 1% Les autres : MeeGo (Tizen), WebOS...
  9. 9. Arnaud Pagnier Maquetter « Mobile »
  10. 10.  L’ergonomie est le Graal du maquettage Penser mobile / penser tactile Penser iOS / penser Android : une solution simple et familière
  11. 11.  La personnalisation graphique d’une application ? Un graphisme pour iOS, un graphisme pour Android… Le « look & feel » natif des systèmes
  12. 12.  Transcription d’une procédure papier… Beaucoup d’inspiration… Et quelques « proof of concept ».
  13. 13. Jean-Baptiste Boisseau Concevoir « Mobile »
  14. 14.  Un véritable travail d’ingénierie logicielle  Un code robuste, des designs patterns…  Les guides de conception et d’architecture des éditeurs ? De la méthode
  15. 15. InterfaceLogique « métier » d’admin Terminal JSON Données locales Logique « métier » Serveur d’application Synchronisation web Données distantes
  16. 16.  L’application et son « écosystème d’informations » L’application comme « frontend » Quel « backend » ? Communication par services web. Gestion de la sécurité Le mode asynchrone…
  17. 17. Arnaud Pagnier Coder « Mobile »
  18. 18.  Eclipse VS XCode  Editeur de code (autocomplétion, template de code, …), gestion des sources  Concepteur visuel d’interface  Compilateur, debugger pas à pas  Simulateurs  Gestion des terminaux physiques  Intégration continue…
  19. 19.  Un seul développement pour toutes les plateformes ?  PhoneGap : une solution pertinente.  Un développement « web » avec HTML5, CSS3, et…  Une API JavaScript
  20. 20. CompilationHTML 5 et API API natives JavaScript des CSS3 PhoneGap terminaux
  21. 21.  Développement « natif » ? Développement « PhoneGap » ? Développement « full web » ?
  22. 22.  Rigueur de travail et soin permanent de l’optimisation Connaissance approfondie des SDK iOS ou Android Connaissance de l’architecture web Forte faculté d’adaptation et d’apprentissage
  23. 23.  En général : architecture classique, ergonomie et usage bien établis, pas de fonctionnalités « complexes », … iOS : 15 j.h. Android : 20 j.h. !
  24. 24. Arnaud Pagnier Piloter « mobile »
  25. 25.  Une méthodologie classique… ingénierie logicielle.  Développements agiles : Xtrem Programming, SCRUM…
  26. 26. Jean-Baptiste Boisseau Tester « Mobile »
  27. 27.  Cahiers de recette PV de recette Mode itératif
  28. 28.  Les simulateurs et les SDK Les terminaux de référence : faire un choix.
  29. 29. Arnaud Pagnier La publication d’une appli « Mobile »
  30. 30.  Sur les stores En mode « entreprise »
  31. 31.  S’enrôler, devenir développeur Devenir éditeur d’applications Choisir son public, mettre en avant son application, choisir un modèle économique La sentence de l’App Store…
  32. 32.  Pas beaucoup de possibilités sur les stores  Mots-clés  Commentaires  Nbr de téléchargements  Mise en avant Un moyen efficace : le marketing web « classique ».  Référencement,  Pubs,  Réseaux sociaux…
  33. 33.  Application trop lourde pour être obtenue en 3G Utilisation inappropriée de la connectivité 3G Contenus manquants Fonctionnalités « privées » Utilisation détournée d’une icône Illustration inadaptée au public ciblé Illustration vraiment inadaptée 
  34. 34. http://www.audiable.com
  35. 35. Arnaud Pagnier Questions ? et réponses !

×