SlideShare a Scribd company logo
1 of 100
1 Erwan Le Nagard
Médias sociaux
2/ Mesurer et auditer la présence d’une marque
Erwan Le Nagard
SMCP
Avril 2016
2 Erwan Le Nagard
Retrouvez le cours et une bibliographie sur :
http://www.erwanlenagard.com/SMCP2016
erwan.lenagard@gmail.com
3 Erwan Le Nagard
Vu au cours précédent…
1. Le marketing communautaire vise à créer de la valeur à partir des échanges entre
membres d’une communauté
2. Deux paradigmes dominants s’affrontent dans la recherche d’informations sur le web : un
modèle d’autorité vs un modèle d’affinité
3. L’activité des usagers des réseaux sociaux est marquée par un usage chronophage
4. On peut distinguer différents types d’interfaces par les logiques de mise en visibilité
des usagers (identité)
5. La communauté prend corps au sein du réseau social.
6. La notion de communauté implique une masse critique d’individus
7. Le modèle économique des plateformes de réseautage est basé sur l’audience : sans
utilisateur, sans contenu un réseau social n’a aucune valeur
8. Les effets de réseau, ou externalités positives, sont un facteur explicatif du
développement de ces plateformes.
9. La grande majorité des internautes ont plus confiance dans le discours de leurs
pairs que celui d’une marque, mais ils sont le plus souvent exposé à du contenu qui
n’est pas contrôlé par la marque
10. La fidélisation est un vecteur d’acquisition de nouveaux clients (marketing de la
recommandation)
4 Erwan Le Nagard
Les objectifs de ce cours
 Inscrire des grands repères
méthodologiques pour auditer la
présence d’une marque sur les réseaux
sociaux
 Identifier les grandes questions que
peuvent se poser les directions de la
communication et du marketing à
propos des médias sociaux
 Identifier les principaux outils d’analyse
social media
5 Erwan Le Nagard
Le marketing de la recommandation vise à transformer le récepteur en
émetteur d’un message (viralité), pour créer mécaniquement de la valeur,
à moindre coût (earn media)
Ex : On peut accélérer le cycle d’acquisition de clients en augmentant la recommandation de son
produit/service. La fidélisation devient alors le vecteur d’acquisition de nouveaux clients
USURE INDIFFERENCE
INTERETUSAGE
1er
moment de
vérité : l’achat
2e moment de
vérité :
l’implémentation
acquisitio
n
fidélisatio
n
T0 : la
recommandation
(earn media)
6 Erwan Le Nagard
Des millions de conversations produites chaque minute,
quelle est la place de votre marque ?
7 Erwan Le Nagard
Un tweet c’est plus que 140 caractères…
Un auteur
media (photo,
video, …)
Date de création
et géolocalisation
Le message et
ses entités
Retweets et
mentions
8 Erwan Le Nagard
… c’est une centaine de
metadonnées derrière
chaque message
Ces métadonnées incluent des
informations sur :
-Le message
-L’auteur
-Les entités (hashtags, url ,
mentions, media)
-La structure du tweet
-Les contributeurs
-la localisation de l’auteur et du
message
9 Erwan Le Nagard
Les médias sociaux sont des puits de données, que
les éditeurs cherchent à monétiser
“Data licensing won’t surpass advertising for Twitter, but
it’s an important part of the revenue mix — one that fuels
the success of the advertising — and it’s one that
is growing. The revenue category of “Data
licensing and other” reached $70 million in the
last quarter, up 48 percent from last year, which
is the same rate of growth as advertising.
[…] Data was once the core of Twitter’s business. In
2010, 75 percent of its revenue ($21 million) came from
data and just $7.3 million from advertising. That ratio
changed in 2011 when advertising jumped to $77.7
million and data only grew to $28.6 million. In the years
since, the data business became more of an
afterthought for Twitter as it built up its
advertising services.”
http://www.ibtimes.com/twitter-data-business-growing-jack-d
10 Erwan Le Nagard
… et à optimiser pour générer des données encore plus riches
Rendre les images accessibles aux
malvoyants ou qualifier les photo ?
Proposer de nouvelles réactions ou qualifier les
comportements associés au « like » ?
11 Erwan Le Nagard
Les données issues des réseaux sociaux peuvent avoir une valeur
prédictive…
Quelle technologie est de plus en plus citée par mes followers ?
12 Erwan Le Nagard
…faciliter la compréhension des audiences de niche. Certains
apprentissages sont difficiles à révéler par des méthodes traditionnelles
de sondages
Ex : hashtags contenus dans les tweets des followers d’une ONG présente en Asie
13% des followers ont
tweeté à propos de la
GPA
7% des followers ont
tweeté à propos du
Cambodge
Noël est une période
importante pour les
followers d’EDM
10% des followers ont
tweeté à propos de
voyages
14% des followers
semblent apprécier
l’art
13 Erwan Le Nagard
… permettre d’accéder à la voix des clients authentique, et sans filtre…
14 Erwan Le Nagard
…obtenir des données en permanence, sur (presque) tous les sujets…
15 Erwan Le Nagard
… des données qui peuvent révéler des inconnu(e)s…
« The last capsule moment »
16 Erwan Le Nagard
… des données qui offrent beaucoup de finesse d’analyse…
17 Erwan Le Nagard
… et des données – dans certaines mesures – publiques,
gratuites et facilement réexploitables
18 Erwan Le Nagard
Les entreprises collectent des données pour mesurer leur
réputation
19 Erwan Le Nagard
…piloter leurs activités, être plus réactifs
20 Erwan Le Nagard
https://www.youtube.com/watch?v=L_CbUAAqkf8
21 Erwan Le Nagard
…comprendre leur audience, bâtir des segmentations pour mieux
positionner sa marque, son produit, son service, etc.
22 Erwan Le Nagard
… voire créer de nouveaux produits, services / activités
Le big data est perçu actuellement comme un
moyen à court terme d’améliorer
techniquement le stockage des données de
l’entreprise, mais à long terme de représenter
des opportunités en terme de nouveaux
business models et de créer des avantages
compétitifs différenciant.
- en optimisant des processus par la
centralisation les informations des clients au
sein d’une seule source.
- la segmentation, la fidélisation et la
montée en gamme en fournissant une
meilleure connaissance client aux unités
opérationnelles (ex : plus de précision dans le
ciblage publicitaire)
- en étant un “broker” de profils, c’est à
dire en revendant les données collectées à
des tiers.
- en étant un “gatekeeper”, c’est à dire en
permettant aux utilisateurs finaux de mieux
gérer leurs données (monter un business en
partant du postulat que la data est perçu
comme un risque pour l’usager).
Quelle est l’utilité perçue du big data par les directeurs
marketing ?
23 Erwan Le Nagard
Exemple : le programme TV d’Orange
24 Erwan Le Nagard
Cette partie du cours s’inscrit dans les métiers de l’analyse :
dans quelle mesure les médias sociaux me permettent de
mieux cerner mes problématiques de communication ?
Choisir le
canal / les
leviers
Evaluer
les
résultats
Audit /
définition
de la cible
Définir le
message /
la stratégie
Etablir des
objectifs
25 Erwan Le Nagard
En entreprise, très souvent, tout commence par un
brief… ou une grande question !
Ouvrir une page Facebook, « faire du buzz », acquérir
des fans ne sont pas des stratégies social media !
26 Erwan Le Nagard
L’audit doit être un mélange d’analyse qualitative et quantitative visant
à reformuler le brief de départ
L’objectif est de dresser un contexte (quels sont les enjeux ?) et
d’exprimer clairement une problématique de communication (quelles
sont les limites / tensions ?). Pour cela, on va chercher à :
1.Comprendre ce que les internautes disent spontanément de la marque
2.Analyser l’audience existante ou attendue
3.Définir « l’empreinte » de ma marque
4.Rechercher, se comparer, à des marques et des campagnes similaires
5.Etc.
Les conclusions de l’audit permettront de définir les objectifs à atteindre,
puis les partis-pris et les messages clés à mettre en œuvre.
27 Erwan Le Nagard
La mesure du web est protéiforme et les données issues des médias sociaux
servent une variété de finalités. En fonction, on mobilisera différents outils
(méthodologies et solutions techniques)
*Own Media
Site web
Pages « officielles » sur les
réseaux sociaux
*Earned Media
Interactions
Likes, Shares, Comments…
*Paid Media
Publicité, affiliation,
bannière
Ecosystème digital
Mesurer mon audience
/ ma performance
Contrôler mes
investissements
publicitaires
Comprendre des
mouvements de marché,
des comportements
consommateurs
Evaluer ma notoriété et
l’empreinte de ma marque,
les mentions spontanées
Analyse d’audience :
Mesure site-centric,
Consoles analytiques
Ecoute du web :
Social media listening
Ecoute du web :
Méthodes panel
Rapports de
performance et outils de
ciblages
28 Erwan Le Nagard
… évaluer l’empreinte de sa
marque…
29 Erwan Le Nagard
Les questions clés du listening
 Qui parle de ma marque ?
 Comment parle-t-on de ma marque ?
 De quoi ont besoin mes clients ?
 Qui sont mes concurrents ?
 Est-ce que ma campagne de communication a plu ?
30 Erwan Le Nagard
Earn media, quelle définition ?
Des retombées media
Des influenceurs
Des conversations consommateurs
31 Erwan Le Nagard
La mesure du earned media pose quelques enjeux
 Accès au données : les utilisateurs évoquent la marque dans leur sphère privée.
 Périmètre : on ne peut pas mesurer tout le web = la plupart du temps on effectue un
sourcing
 Attribution :
– Est-ce que je mesure des conversations spontanées ou la résonance de mes
actions de communication ?
– Mesure au dernier clic. Ex : mesure des données de vente, comment estimer
l’impact des médias sociaux ?
 Logique de mise en visibilité : les annonceurs cherchent à capter les comportements
spontanés des consommateurs (conversations à la machine à café, entre amis, intimité)
mais vont capter surtout des plaintes de leurs clients, des mises en scène (extimité),
des retombées médias
 Pas de représentativité : on est dans le régime de la pertinence
32 Erwan Le Nagard
Analyser le earn media me permet de comprendre les besoins
et les attentes des consommateurs
33 Erwan Le Nagard
… ou pour comprendre l’efficacité de mes campagnes publicitaires
Durant le Superbowl, Audi a diffusé un
nouveau spot de publicité mettant en
scène des vampires et son nouveau
modèle de voiture. A la fin du spot, le
hashtag #SoLongVampires était mis
en avant.
Résultat :
- on observe un pic d’audience avec
les mentions de la marque (en noir) et
l’usage du hashtag (en bleu) corrélé à la
diffusion du spot. Mentions X4 
média gratuit (viralité)
-8e
pub la plus appréciée du superbowl
- 4,8 millions de vues sur YouTube dès
le lendemain de la diffusion
Comment collecter ces messages ?
 En fonction de la problématique, on collectera des avis
sur des sites de e-commerce, des sites de
recommandations de produits / comparateurs, des sites
de presse, des blogs, forums et bien évidemment des
réseaux sociaux
 La collecte à périmètre fermé (adaptée à des
domaines spécialisés) :
– on définit la liste des sources à analyser plutôt que
de chercher tous azimuts
– PB : comment définir un bouquet représentatif
et/ou suffisamment exhaustif ?
 La collecte à périmètre ouvert :
– on récupère très largement, sans liste de sources
prédéfinies des documents à analyser en lien avec
la thématique
– PB : beaucoup de documents peu pertinents,
voire inutiles…
Quelques outils :
- Google Alerts :
http://www.google.fr/alerts
-les moteurs de recherche de chaque
réseau !!!
-Moteur de recherche multisources
http://socialmention.com
-Collecter des tweets
https://www.blockspring.com/
- collecte d’avis et de notes :
http://www.reviewtrackers.com
- Moteur de recherche de forums :
http://boardreader.com
quelques méthodes pour collecter des tweets sans coder :
•http://www.erwanlenagard.com/general/tutoriel-utiliser-lapi-twitter-pour-collecter-des-tweets-sans-coder-avec-tale
•http://www.matteoduo.com/how-to-extract-data-from-twitter-with-no-programming-knowledge-to-create-an-auto
•http://www.interhacktives.com/2014/03/06/scrape-data-without-coding-step-step-tutorial-import-io/
•http://www.tableausoftware.com/public/data-scraping-ifttt
Les moteurs de recherche !
http://search.twitter.com
Google Trends
https://www.google.fr/trends/
37 Erwan Le Nagard
Communautés en ligne et viralité – Alban Martin – Cours N°1
38 Erwan Le Nagard
39 Erwan Le Nagard
Des outils de mesure sous licence pour tous les métiers…
Customer
satisfaction
management
Brand
engagement
Webmarketing
Mono
sources
Multi sources
Données temps réel
Données historiques
Consumer intimacy
DATA
BROKERS
40 Erwan Le Nagard
41 Erwan Le Nagard
42 Erwan Le Nagard
Tous les avis ne se valent pas…
une opinion = (Ei, Aij, Sijkl, Hk,
Tt)
Entité, l’objet de la conversation
Aspect, l’attribut ou la caractéristique de l’objet
Sentiment associé à cet aspect de l’objet
Auteur de l’opinion
Temporalité, le moment où est exprimée l’opinion
Source : Analyser les avis sur Internet et les réseaux sociaux pour
valoriser votre notoriété, Bernard Normier, Vitrac Editeur, 2014
43 Erwan Le Nagard
@Dupont – 9 octobre 2013
« L’hôtel Bellevue est très décevant. Les chambres sont sombres et
petites. Mais mes enfants ont trouvé que le petit-déjeuner était bon. »
Trois avis sont exprimés ici
Opinion 1 : e= Hôtel Bellevue; a = 0 ; s = négatif (décevant) ; h = Dupont, t= 9 oct.13
Opinion 2 : e= Hôtel Bellevue; a = chambre ; s = négatif (petit) ; h = Dupont, t= 9 oct.13
Opinion 3 : e= Hôtel Bellevue; a = petit-déjeuner ; s = positif (bon) ; h = enfants de
Dupont, t= 9 oct.13
Divers aspects peuvent caractériser un objet. Une voiture a un prix, un
puissance, une consommation, etc.
Chaque caractéristique peut prendre un certain nombre de valeurs (ex :
l’éventail de prix d’une voiture est différent de celui d’un appareil photo)
Quand on ne cherche pas à identifier dans le détail l’opinion au niveau de
chaque caractéristique. On se contente d’une appréciation globale. Quand on
veut connaitre l’opinion pour chaque caractéristique, alors il faut savoir quels
éléments vont déterminer la note globale finale.
Tous les avis ne se valent pas…
44 Erwan Le Nagard
L’auteur – qui est-il ?
 L’auteur est une variable déterminante dans l’analyse des opinions, en fonction de
l’application. Ex :
– un professionnel ne jugera pas la prestation de l’hôtel de la même manière qu’un touriste
(accès au wifi, présence d’un bureau vs propreté de la piscine, le petit-déjeuner…)
– l’avis d’un journaliste reconnu / d’un PDG / etc. pourrait avoir plus d’importance que celle d’un
quidam.
 On s’intéressera à plusieurs caractéristiques pour déterminer un score d’influence, de
manière plus ou moins objective :
– L’activité : le nombre de messages émis par l’auteur (tweets, commentaires, posts de blogs,
etc..). Cet indicateur permet d’identifier les utilisateurs qui publient beaucoup sur un sujet mais
ne donne pas d’indication quant à la résonnance de ses messages (sont-ils vus ? lus ? repris ?)
– La pertinence de ses messages : on ne peut mesurer l’influence d’un individu que par rapport
une thématique donnée. Est-ce que les messages expriment une opinion par rapport au sujet ?
Le but est d’identifier le niveau d’expertise de l’auteur. François Hollande est très influent en
politique, peut-être moins pour prescrire des albums de hip hop..
– L’audience : la portée de ses publications : combien de visites sur son blog, combien l’auteur
a de followers, de fans sur Facebook, etc.
– L’affiliation : est-ce que l’auteur appartient à une société, un titre de presse, un club, etc. ?
– L’engagement : dans quelle mesure l’auteur réagit aux contenus qu’il lit. Combien a-t-il
initié / repris de conversations ?
45 Erwan Le Nagard
http://www.klout.com
Exemple : segmentation en fonction des usages et des
comportements
46 Erwan Le Nagard
Exemple : à partir de données d’activité sur Twitter on peut
mesurer « l’influence » d’un utilisateur
à gauche, la population des députés français (figure d’autorité sur le réseau). A droite, les
followers de deux marques concurrentes, grand public
impact : indicateur lié au nombre d’interactions obtenus par les tweets de l’utilisateur
réputation : indicateur lié au nombre de followers de l’utilisateur
47 Erwan Le Nagard
Exemple : http://influencetracker.com
Plus d’infos sur la mesure d’Influence Tracker :
http://arxiv.org/ftp/arxiv/papers/1404/1404.5239.pdf
48 Erwan Le Nagard
La plupart des outils collectent des données sur la base de mots-clés, mais on peut
aussi constituer des panels d’utilisateurs pour étudier la structure de leurs liens et la
propagation d’un contenu au sein de leur réseau
49 Erwan Le Nagard
Les réseaux « réels » ne sont pas aléatoires. Ils possèdent des structures
et des propriétés intéressantes : le nombre de liens, leur densité, leurs
directions…
50 Erwan Le Nagard
La notion de « structure d’une communauté » est lié à la
tendance des nœuds à s’organiser en groupes (clusters).
 Postulat : Les membres au sein d’une communauté sont « plus similaires entre eux »
 On cherche donc des agrégats, densément connectés. Autrement dit, des jeux de nœuds plus /
mieux / plus fortement liés :
– Les individus s’organisent par groupes sociaux (familles, collègues, etc..)
– Les contenus (pages web…) s’organisent par sujets, thématiques…
 On peut modéliser les liens entre individus pour étudier la forme que prend le réseau (plus ou moins
dense), de combien de dyades il se compose. Le contenu sera analysé au travers :
- TYPE : famille, amitié, conseil, influence, interaction, soutien, etc.
- FORCE DU LIEN : intensité, fréquence, échange, durée
- MULTIPLEXITÉ : diversité des fonctions des liens
- RÉCIPROCITÉ, SYMÉTRIE : liens orientés
- POLARITE : positif / négatif
 La méthode commune est de comparer le nombre de liens au sein d’un groupe de nœuds (densité) au
nombre de liens entre différents groupes : une communauté sera définie comme un groupe de
nœuds cultivant un grand nombre de liens intra-cluster que de nœuds inter-cluster.
51 Erwan Le Nagard
Quelques mesures d’évaluation…
 Mesures d’évaluation basées sur la connectivité interne :
– Internal density : densité interne des liens au sein d’une
communauté (S)
– Edges inside : nombre de liens au sein d’une communauté
– Triangle Participation Ratio (TPR) : fraction de nœuds
qui appartiennent à une triade.
 Mesures d’évaluation basées sur la connectivité externe :
– Expansion : nombre de liens par nœud qui pointe en
dehors de la communauté
– Cut ratio : fraction des liens sortants sur tous les liens
possibles
 Mesures d’évaluation basées sur la connectivité interne ET
externe :
– Conductance : fraction du volume total de liens sortants
– Normalized cut : fraction du volume total de liens sortants
normalisé par la taille de la communauté
 Mesure d’évaluation basée sur le modèle de réseau :
– Modularité : différence entre la proportion des liens dans
la communauté moins la valeur qu'aurait été cette même
proportion si les liens étaient disposés au hasard entre les
nœuds du graphe
52 Erwan Le Nagard
La représentation sous forme de sociogramme permet d’analyser
l’état des relations dans un réseau d’individus, mais aussi leurs
interactions avec des contenus
Peu de comptes connectés
entre eux (<10% des noeuds
sont liés)
20% des comptes sont
connectés et forment un
réseau dense
64% des comptes sont
connectés à la conversation
principale
« Les soins beauté »,
Afrique du Sud
« Les glaces »,
USA
« Les fast food »,
Afrique du Sud
53 Erwan Le Nagard
Quels utilisateurs sont les plus cités / participent le plus à la
conversation ? Ex : le Superbowl vu de Twitter
La topologie du graphe révèle deux
grands axes de conversations :
• au nord, les artistes qui se sont produit
en marge de l’événement (Beyonce, Lady
Gaga, Coldplay, Bruno Mars, Rihanna…)
• au sud, le match de football américain
(Panthers, Broncos, Beinsports_FR,
Superbowl…)
Youtube s’inscrit en périphérie de cet
ensemble. Ce noeud est peu lié au reste
des conversations, il est la traduction
d’usages et de fonctionnalités : la
majorité des tweets incluant la mention
@Youtube sont produits à l’aide d’un
bouton de partage permettant d’envoyer
un message pré-paramétré.
54 Erwan Le Nagard
L’étude du langage naturel des usagers sur les réseaux sociaux
permet, par exemple, d’optimiser les campagnes publicitaires
(ciblage et optimisation du discours)
55 Erwan Le Nagard
Quels sites ont les lignes éditoriales les plus proches / en affinité ?
56 Erwan Le Nagard
Repenser la pige presse : par quels médias ont été cité les hommes
politiques ?
57 Erwan Le Nagard
Quelques outils…
 Moteur de recherche multisources
http://socialmention.com
 Obtenir une alerte lorsqu’un article est
indexé sur google :
http://www.google.fr/alerts
 Obtenir un score d’influence :
http://influencetracker.com ou
http://www.klout.com
 Sujets relatifs à un tweet :
http://twxplorer.knightlab.com
 Pour visualiser ces données :
https://public.tableau.com/s/
 Répertoire des produits certifiés par Twitter :
https://business.twitter.com/partners/the-
twitter-certified-program
 Répertoire des produits certifiés par
Facebook : http://www.facebook-
pmdcenter.com/
Outil d’analyse Twitter :
 http://www.visibrain.com/
Principales solutions FR multisources :
 http://linkfluence.com/
 http://www.digimind.com/fr/
 http://www.synthesio.com/fr/
 https://www.vigiglobe.com
 Observer des panels de comptes sociaux :
http://ecairn.com/
gratuits Sous licences
58 Erwan Le Nagard
Think with Google – une collection d’études et d’outils pour comprendre
les comportements de recherche
https://www.thinkwithgoogle.com
59 Erwan Le Nagard
Facebook Insights – les études pour comprendre les usages de
Facebook
https://insights.fb.com/
60 Erwan Le Nagard
… mesurer sa performance…
61 Erwan Le Nagard
Les questions clés de la mesure de performance ?
Le plus souvent, l’entreprise / la marque dispose déjà d’une
présence sur Facebook, Twitter, etc. Généralement, on cherche à
auditer :
–performance du canal : l’évolution du nombre de fans, du
nombre de vues, …
–performance des contenus : popularité des vidéos, nombre de
commentaires
–Etude des reprises : quels contenus sont les plus retweetés, les
plus partagés,…
–Etude de la cible : qui sont les contributeurs sur ces pages ?
Le suivi d’indicateurs de performances (KPI) s’accompagne d’une
réflexion sur la diffusion et l’appropriation de ces indicateurs par
les collaborateurs : quel chiffre pour quel métier ?
62 Erwan Le Nagard
Chaque plateforme propose des indicateurs différents. Il n’y a pas de
référentiel commun…
63 Erwan Le Nagard
… pas de mesure identique
 Ex : qu’est-ce qu’une « vue » d’une vidéo ? Un clic sur le bouton
« play », une durée de visionnage, une action au sein de la vidéo
?
Platform Activation Views Tracking method View Duration
YouTube Player Owned YouTube Analytics API 5s
YouTube Player Paid (Trueview) YouTube Analytics API 30s
YouTube Player Earned Identification through YouTube search, grabbing of YouTube public counter 5s
Facebook Player Owned Facebook Page Insights API 3s
Facebook Player Paid Facebook Ad Insights API 10s*
Facebook Player Earned Identification through Facebook search, grabbing of Facebook public counter 3s
Twitter Player Owned Twitter Analytics (no API) 3s
Twitter Player Paid Twitter Analytics 3s
Twitter Player Earned No public counter 3s
Instagram player Owned Grabbing of Instagram public counter 3s
Instagram player Paid Facebook Ad Insights API 3s
Instagram player Earned Identification through Instagram search, grabbing of Instagram public counter 3s
 Autre exemple : les données mensuelles de Facebook Insights sont calculées sur
28 jours flottants.
64 Erwan Le Nagard
Calculer un ROI est parfois difficile car on ne maitrise pas forcément
l’ensemble du tunnel de transformation...
Return on Investment =
Gain de l’investissement – Coût de l’investissement
Coût de l’investissement
Augmenter ses 
revenus
Diminuer ses coûts
- Acquérir plus de clients
- Augmenter le panier d’achat
- Augmenter la fréquence d’achat
- Fidéliser
-…
- Réduire les coûts de recherche 
marketing
- limiter les coûts de 
développement
- augmenter la productivité / 
efficacité des supports choisis
65 Erwan Le Nagard
Twitter Analytics
https://analytics.twitter.com
66 Erwan Le Nagard
Facebook Insights
http://www.facebook.com/insights
67 Erwan Le Nagard
Youtube Analytics
https://www.youtube.com/analytics
68 Erwan Le Nagard
Dailymotion Stats
http://www.dailymotion.com/stats
69 Erwan Le Nagard
Google analytics – analyse d’audience site centric
http://www.google.fr/intl/fr/analytics/ 
permet d’analyser l’audience globale du site, mais aussi l’apport en trafic des réseaux sociaux
70 Erwan Le Nagard
Quelques outils utiles
Données de marché sur Facebook pour se comparer à d’autres marques :
http://socialbakers.com/
Rapports automatisés FB, Twitter, YT, etc. : http://simplymeasured.com/free-
social-media-tools
Macros Excel pour collecter / agréger des données de plusieurs comptes
http://supermetrics.com
http://www.nextanalytics.com/
http://www.blockspring.com
Mesurer l’activité d’un groupe Facebook :
https://grytics.com/
Définition des indicateurs de la console Facebook Insights
https://developers.facebook.com/docs/graph-api/reference/v2.5/insights
71 Erwan Le Nagard
… contrôler ses investissements 
publicitaires…
72 Erwan Le Nagard
Les questions clés de la mesure publicitaire
– Quelle est l’efficacité de ma campagne ?
– Qui a cliqué sur ma publicité ?
– Combien cela me coûte ? Est-ce que je peux limiter mes
coûts ?
– Quels sont les cibles les plus intéressantes ?
– A quel moment les toucher ?
– Avec quel contenu ?
– Etc.
73 Erwan Le Nagard
Pourquoi acheter de la publicité sur les réseaux sociaux ? Même si on privilégie le
recrutement organique de nouvelles audiences, il faudra investir un peu en média
publicitaire pour soutenir la mécanique virale
OWNED MEDIA
PAID MEDIA
EARNED
MEDIA
74 Erwan Le Nagard
D’autant plus que Facebook limite la visibilité des posts au travers
d’un algorithme (Edge Rank)
75 Erwan Le Nagard
ainsi, on génère un cercle vertueux…
76 Erwan Le Nagard
Les formats publicitaires sur Facebook sont regroupés par
objectifs
77 Erwan Le Nagard
Les emplacements
1. Le fil d’actualité (News Feed)
2. La colonne droite
3. Le fil d’actualité de l’application mobile Facebook
4. Depuis peu, Facebook permet de diffuser vos publicités sur un réseau
d’applications mobiles partenaires (Facebook Audience Network)
78 Erwan Le Nagard
Format standard (lien)
79 Erwan Le Nagard
Format multi produits
80 Erwan Le Nagard
Format photo / vidéo
81 Erwan Le Nagard
Format Page Like
82 Erwan Le Nagard
Format installation d’applications
83 Erwan Le Nagard
Des formats premium
La page de connexion/déconnexion
84 Erwan Le Nagard
Effectuer un ciblage précis d’individus en affinité avec le contenu
23M d’utilisateurs en
France
Générez de
l’audience, des
ventes…
Développez la fidélité
de vos clients
Diffusez une bannière et
un message en affinité
avec votre ciblage
Community Management
Engagez les nouvelles recrues
et invitez les à “liker” la page
Message Landing Page Redirection
1 3
Ciblage
Ciblez précisément la
population d’utilisateurs
que vous souhaitez
toucher (CPM /CPC)
Plusieurs formats
publicitaires sont
possibles : actualités
sponsorisées, promotion
d’événements, message
personnalisé, …
Incitez au clic !
2
-contenu fort
-Invitation au clic
-Générez des
conversations
4
Optimisez la
transformation vers
vos services
propres
stratégie publicitaire Optimisation expérience client
85 Erwan Le Nagard
Facebook propose une interface de ciblage permettant aux particuliers /
PME de lancer leurs propres campagnes
http://www.facebook.com/advertising
Ou www.facebook.com/ads/manage/powereditor
86 Erwan Le Nagard
Enchères au CPM ou au CPC ?
Coût par Clic
 A chaque clic sur ma publicité, mon
compte est débité
 Maitrise du budget : je sais par
avance combien de clics je peux
obtenir avec mon budget
 Maitrise de la performance : je suis
débité au clic
 A privilégier quand le ciblage n’est pas
affinitaire
 Souvent plus cher qu’au CPM
 Exemple : Si un clic vaut 0,5€ et que
je dispose d’un budget de 100€, je
pourrais obtenir au maximum 200
clics
Coût pour mille (impressions)
 On est débité en fonction du nombre
d’impressions de la publicité, pas du
nombre de clics
 On ne maitrise pas la performance
 Généralement moins cher sur
Facebook
 A privilégier lorsque l’on espère un fort
taux de clic (cible et contenu en
affinité)
 Ex : Si 1000 impressions coûtent 0,5€,
avec 100€ je peux générer 50.000
impressions. Si mon taux de clic est de
1%, alors je vais générer 500 clics
Conclusion : Toujours calculer sa performance en fonction d’un Coût par
Action !
87 Erwan Le Nagard
Calculer son budget optimal au CPM
A l’aide de l’interface Facebook Ads (http://www.facebook.com/advertising) :
-J’estime mon audience
-Je calcule mon nombre d’impressions à générer
-Je calcule mon budget en fonction du CPM proposé par Facebook.
Exemple :
Pour un ciblage donné, Facebook m’indique pouvoir adresser la publicité à
100.000 utilisateurs.
Je peux supposer que mon audience va saturer à partir de 5 affichages de
ma publicité. (Si ces personnes n’ont pas cliqué lors des 5 précédents
affichages, ils ne cliqueront pas à la 6e
…). Je dois donc générer 500.000
impressions de ma publicité.
Je calcule mon budget en fonction des estimations d’enchères. Si le CPM est
à 0,5€ mon budget sera donc de 250€
88 Erwan Le Nagard
RESULTSTwitter advertising offer
Advertiser Analytics : Provide analytics about your account on clicks, tweets, follow (promoted account)
Both paid and unpaid activity monitored
Certified account : mention « certified » appears near your account (SEO benefits)
Promoted Tweets Promoted Accounts Promoted Trends
in search result, in user timeline
(near the top)
on the right column, under
suggestions, available only in US
CPE (cost per engagement) : pay only
when RT, replies, click or favorites
in search results and in « who to
follow » box
WHEREPAYMENTTARGETINGEXAMPLESBONUS
Geotargeting
keywords
Few impressions
CTR between 0,02 - 0,05%
Engagement rate : 3% to 5%
~1,20$ / followers
Engagement rate: 7 to 10%
Lots of impressions
CPF : Cost per follower recruited
Geotargeting
keywords
Keywords
One shot 7500$/day
unknown
89 Erwan Le Nagard
Twitter permet de cibler des utilisateurs en fonction de leurs
centres d’intérêts
90 Erwan Le Nagard
Twitter permet de les toucher à des moments précis (pendant
une émission de TV par exemple)
91 Erwan Le Nagard
… mais surtout, Twitter (Facebook aussi…) permettent de toucher
spécifiquement certains utilisateurs en fournissant un identifiant
92 Erwan Le Nagard
Chaque plateforme met à disposition des annonceurs une console analytique
pour consulter les résultats de campagnes
Le double effet kiss
cool !
93 Erwan Le Nagard
Facebook Audience Insights pour analyser et comparer les
audiences de Facebook
https://facebook.com/ads/audience_insights
Données sociodémographiques : Age &
Genre, Lifestye, Education, statut marital,
revenus, emploi
Les pages aimées
Localisation et langue
Fréquence d’usage de Facebook
Comportement d’achat. Ex : acheteurs
fréquents de vêtements, en ligne ou en
boutique.
Comparable à :
L’ensemble de la population Facebook
Les fans connectés à votre page
Une audience personnalisée (ex : BDD
d’emails)
94 Erwan Le Nagard
La console analytique de Twitter permet aussi de définir son audience
pour construire de meilleurs ciblages…
https://analytics.twitter.com
95 Erwan Le Nagard
… et d’identifier des moments opportuns pour accentuer la
pression publicitaire
https://analytics.twitter.com
96 Erwan Le Nagard
Youtube trends permet découvrir les contenus les plus populaires
97 Erwan Le Nagard
Quels sont les sujets de prédilection / les centres d’intérêt de ma cible ?
https://www.youtube.com/trendsdashboard
98 Erwan Le Nagard
En résumé :
1. La fidélisation devient le vecteur d’acquisition de nouveaux clients (marketing de
la recommandation)
2. Facebook, Twitter sont des fournisseurs de données très riches, à moindre coûts.
Les données fournies par Facebook, Twitter, etc. sont utiles pour mesurer ma réputation,
piloter mes actions, améliorer mes produits et services
3. Le « earn media » : une hétérogénéité de contenus qui ne traduisent pas d’un
seul et unique comportement utilisateur
4. Les réseaux « réels » ne sont pas aléatoires. Ils possèdent des structures et des
propriétés intéressantes : le nombre de liens, leur densité, leurs directions…
5. La plupart des plateformes social media proposent des consoles analytiques,
sinon il existe de nombreux outils gratuits ou sous licence
6. Certaines plateformes limitent la visibilité des contenus auprès des utilisateurs. Il
est d’autant plus important de mesurer sa performance et contrôler ses investissements
publicitaires.
7. Attention aux biais : représentativité, attribution, définition des métriques, accès aux
données, etc..
99 Erwan Le Nagard
Références
 Analyser les avis sur Internet et les réseaux sociaux pour valoriser votre notoriété,
Bernard Normier, Vitrac Editeur, 2014
 La Toolbox du community manager : http://veille-digitale.com/la-social-media-toolbox-
du-community-manager/
 Obtenir le nombre de partage d’une URL : https://www.sharedcount.com/
 Analyser les liens les plus partagés : http://buzzsumo.com/
 Référencement SEO : http://www.woorank.com/fr/
 Identifier des mots-clés cherchés sur Google, Youtube, etc : http://keywordtool.io/
 Rapports automatisés FB, Twitter, YT, etc. : http://simplymeasured.com/free-social-
media-tools
 Liste des facteurs SEO : http://moz.com/search-ranking-factors
 Répertoire des produits certifiés par Twitter : https://business.twitter.com/partners/the-
twitter-certified-program
 Répertoire des produits certifiés par Facebook : http://www.facebook-pmdcenter.com/
100 Erwan Le Nagard
merci

More Related Content

What's hot

Social Media Strategy - Ichec Entreprise March 2014
Social Media Strategy - Ichec Entreprise March 2014Social Media Strategy - Ichec Entreprise March 2014
Social Media Strategy - Ichec Entreprise March 2014Jérôme Naif
 
Intégrer les Réseaux Sociaux dans sa Stratégie Marketing
Intégrer les Réseaux Sociaux dans sa Stratégie MarketingIntégrer les Réseaux Sociaux dans sa Stratégie Marketing
Intégrer les Réseaux Sociaux dans sa Stratégie MarketingPaul CORDINA
 
Social Media et Stratégie Business
Social Media et Stratégie BusinessSocial Media et Stratégie Business
Social Media et Stratégie BusinessMaeva Mongaillard
 
Comprendre les enjeux des réseaux sociaux pour les entreprises
Comprendre les enjeux des réseaux sociaux pour les entreprisesComprendre les enjeux des réseaux sociaux pour les entreprises
Comprendre les enjeux des réseaux sociaux pour les entreprisesYourastar
 
Quelle stratégie pour les entreprises sur les médias sociaux ?
Quelle stratégie pour les entreprises sur les médias sociaux ?Quelle stratégie pour les entreprises sur les médias sociaux ?
Quelle stratégie pour les entreprises sur les médias sociaux ?Fabienne Combier
 
Comprendre sa communaute et concevoir son propre reseau social
Comprendre sa communaute et concevoir son propre reseau socialComprendre sa communaute et concevoir son propre reseau social
Comprendre sa communaute et concevoir son propre reseau socialRomain CLÉRET
 
Cercle MD : Annonceurs face Réseaux Sociaux
Cercle MD : Annonceurs face Réseaux SociauxCercle MD : Annonceurs face Réseaux Sociaux
Cercle MD : Annonceurs face Réseaux SociauxHenri Kaufman
 
Marketing Participatif et Community Manager
Marketing Participatif et Community ManagerMarketing Participatif et Community Manager
Marketing Participatif et Community ManagerJérôme Naif
 
Community Management (stratégie) Novembre 2013
Community Management (stratégie) Novembre 2013Community Management (stratégie) Novembre 2013
Community Management (stratégie) Novembre 2013Jérôme Naif
 
Social Media - Strategy - Community Management (Ichec-Entreprises) novembre 2014
Social Media - Strategy - Community Management (Ichec-Entreprises) novembre 2014Social Media - Strategy - Community Management (Ichec-Entreprises) novembre 2014
Social Media - Strategy - Community Management (Ichec-Entreprises) novembre 2014Jérôme Naif
 
Réseaux Sociaux: Les véritables enjeux pour l'entreprise
Réseaux Sociaux: Les véritables enjeux pour l'entrepriseRéseaux Sociaux: Les véritables enjeux pour l'entreprise
Réseaux Sociaux: Les véritables enjeux pour l'entrepriseWSI France
 
LE MARKETING DES RESEAUX SOCIAUX
LE MARKETING DES RESEAUX SOCIAUX LE MARKETING DES RESEAUX SOCIAUX
LE MARKETING DES RESEAUX SOCIAUX Oussama Belakhdar
 
Atelier : comment mettre en place un plan de communication sur les réseaux so...
Atelier : comment mettre en place un plan de communication sur les réseaux so...Atelier : comment mettre en place un plan de communication sur les réseaux so...
Atelier : comment mettre en place un plan de communication sur les réseaux so...Editoile
 
10 conseils au service de votre visibilité web
10 conseils au service de votre visibilité web10 conseils au service de votre visibilité web
10 conseils au service de votre visibilité webElise Roussel
 
Abaques Lecko - Enseignements du benchmark 2013
Abaques Lecko - Enseignements du benchmark 2013 Abaques Lecko - Enseignements du benchmark 2013
Abaques Lecko - Enseignements du benchmark 2013 Lecko
 
Les réseaux sociaux et les relations presse ...
Les réseaux sociaux et les relations presse ...Les réseaux sociaux et les relations presse ...
Les réseaux sociaux et les relations presse ...benfox
 
La Veille en E-Réputation et Community Management [1/3] : Les fondamentaux
La Veille en E-Réputation et Community Management [1/3] : Les fondamentauxLa Veille en E-Réputation et Community Management [1/3] : Les fondamentaux
La Veille en E-Réputation et Community Management [1/3] : Les fondamentauxGrégoire Arnould
 
Marketing_et_reseaux_sociaux
Marketing_et_reseaux_sociauxMarketing_et_reseaux_sociaux
Marketing_et_reseaux_sociauxguestefc25a
 
Concevoir et déployer sa stratégie digitale
Concevoir et déployer sa stratégie digitaleConcevoir et déployer sa stratégie digitale
Concevoir et déployer sa stratégie digitaleQuinchy Riya
 

What's hot (20)

Social Media Strategy - Ichec Entreprise March 2014
Social Media Strategy - Ichec Entreprise March 2014Social Media Strategy - Ichec Entreprise March 2014
Social Media Strategy - Ichec Entreprise March 2014
 
Intégrer les Réseaux Sociaux dans sa Stratégie Marketing
Intégrer les Réseaux Sociaux dans sa Stratégie MarketingIntégrer les Réseaux Sociaux dans sa Stratégie Marketing
Intégrer les Réseaux Sociaux dans sa Stratégie Marketing
 
Social Media et Stratégie Business
Social Media et Stratégie BusinessSocial Media et Stratégie Business
Social Media et Stratégie Business
 
Comprendre les enjeux des réseaux sociaux pour les entreprises
Comprendre les enjeux des réseaux sociaux pour les entreprisesComprendre les enjeux des réseaux sociaux pour les entreprises
Comprendre les enjeux des réseaux sociaux pour les entreprises
 
Quelle stratégie pour les entreprises sur les médias sociaux ?
Quelle stratégie pour les entreprises sur les médias sociaux ?Quelle stratégie pour les entreprises sur les médias sociaux ?
Quelle stratégie pour les entreprises sur les médias sociaux ?
 
Comprendre sa communaute et concevoir son propre reseau social
Comprendre sa communaute et concevoir son propre reseau socialComprendre sa communaute et concevoir son propre reseau social
Comprendre sa communaute et concevoir son propre reseau social
 
Cercle MD : Annonceurs face Réseaux Sociaux
Cercle MD : Annonceurs face Réseaux SociauxCercle MD : Annonceurs face Réseaux Sociaux
Cercle MD : Annonceurs face Réseaux Sociaux
 
Marketing Participatif et Community Manager
Marketing Participatif et Community ManagerMarketing Participatif et Community Manager
Marketing Participatif et Community Manager
 
Community Management (stratégie) Novembre 2013
Community Management (stratégie) Novembre 2013Community Management (stratégie) Novembre 2013
Community Management (stratégie) Novembre 2013
 
Social Media - Strategy - Community Management (Ichec-Entreprises) novembre 2014
Social Media - Strategy - Community Management (Ichec-Entreprises) novembre 2014Social Media - Strategy - Community Management (Ichec-Entreprises) novembre 2014
Social Media - Strategy - Community Management (Ichec-Entreprises) novembre 2014
 
Formation réseaux sociaux
Formation réseaux sociauxFormation réseaux sociaux
Formation réseaux sociaux
 
Réseaux Sociaux: Les véritables enjeux pour l'entreprise
Réseaux Sociaux: Les véritables enjeux pour l'entrepriseRéseaux Sociaux: Les véritables enjeux pour l'entreprise
Réseaux Sociaux: Les véritables enjeux pour l'entreprise
 
LE MARKETING DES RESEAUX SOCIAUX
LE MARKETING DES RESEAUX SOCIAUX LE MARKETING DES RESEAUX SOCIAUX
LE MARKETING DES RESEAUX SOCIAUX
 
Atelier : comment mettre en place un plan de communication sur les réseaux so...
Atelier : comment mettre en place un plan de communication sur les réseaux so...Atelier : comment mettre en place un plan de communication sur les réseaux so...
Atelier : comment mettre en place un plan de communication sur les réseaux so...
 
10 conseils au service de votre visibilité web
10 conseils au service de votre visibilité web10 conseils au service de votre visibilité web
10 conseils au service de votre visibilité web
 
Abaques Lecko - Enseignements du benchmark 2013
Abaques Lecko - Enseignements du benchmark 2013 Abaques Lecko - Enseignements du benchmark 2013
Abaques Lecko - Enseignements du benchmark 2013
 
Les réseaux sociaux et les relations presse ...
Les réseaux sociaux et les relations presse ...Les réseaux sociaux et les relations presse ...
Les réseaux sociaux et les relations presse ...
 
La Veille en E-Réputation et Community Management [1/3] : Les fondamentaux
La Veille en E-Réputation et Community Management [1/3] : Les fondamentauxLa Veille en E-Réputation et Community Management [1/3] : Les fondamentaux
La Veille en E-Réputation et Community Management [1/3] : Les fondamentaux
 
Marketing_et_reseaux_sociaux
Marketing_et_reseaux_sociauxMarketing_et_reseaux_sociaux
Marketing_et_reseaux_sociaux
 
Concevoir et déployer sa stratégie digitale
Concevoir et déployer sa stratégie digitaleConcevoir et déployer sa stratégie digitale
Concevoir et déployer sa stratégie digitale
 

Viewers also liked

Researching codes and conventions of music magazines double page spread
Researching codes and conventions of music magazines double page spreadResearching codes and conventions of music magazines double page spread
Researching codes and conventions of music magazines double page spreadEvijaKapeljuha
 
Social Media Visual Solutions - DXB
Social Media Visual Solutions - DXBSocial Media Visual Solutions - DXB
Social Media Visual Solutions - DXBAnand Modha
 
ASD Market Week Post Show Report August 2015
ASD Market Week Post Show Report August 2015ASD Market Week Post Show Report August 2015
ASD Market Week Post Show Report August 2015ASDExhibitor
 
RAKESH_KUMAR_SRIVASTAVA C.V (1)
RAKESH_KUMAR_SRIVASTAVA C.V (1)RAKESH_KUMAR_SRIVASTAVA C.V (1)
RAKESH_KUMAR_SRIVASTAVA C.V (1)RAKESH SRIVASTAVA
 
Cover story, six page spread: The Ocean Racers
Cover story, six page spread: The Ocean RacersCover story, six page spread: The Ocean Racers
Cover story, six page spread: The Ocean RacersPeter Grensund
 
Кузяева Эльвира Николаевна
Кузяева Эльвира НиколаевнаКузяева Эльвира Николаевна
Кузяева Эльвира Николаевнаschool135
 
Cover story, five page spread: Hope of peace in Euskadi
Cover story, five page spread: Hope of peace in EuskadiCover story, five page spread: Hope of peace in Euskadi
Cover story, five page spread: Hope of peace in EuskadiPeter Grensund
 
PandJ Final Essay .
PandJ Final Essay .PandJ Final Essay .
PandJ Final Essay .Cori Muller
 
PORFOLIO (F_DISERTATION) ALEJANDRO MARCILLA-GARCIA
PORFOLIO (F_DISERTATION) ALEJANDRO MARCILLA-GARCIAPORFOLIO (F_DISERTATION) ALEJANDRO MARCILLA-GARCIA
PORFOLIO (F_DISERTATION) ALEJANDRO MARCILLA-GARCIAAlejandro Marcilla
 
3 Reasons Entrepreneurs are Flocking to South Florida to Start Companies
3 Reasons Entrepreneurs are Flocking to South Florida to Start Companies3 Reasons Entrepreneurs are Flocking to South Florida to Start Companies
3 Reasons Entrepreneurs are Flocking to South Florida to Start CompaniesMark Seyforth
 
Additive manufacturing technology
Additive manufacturing technologyAdditive manufacturing technology
Additive manufacturing technologyRAMESH R
 

Viewers also liked (17)

Researching codes and conventions of music magazines double page spread
Researching codes and conventions of music magazines double page spreadResearching codes and conventions of music magazines double page spread
Researching codes and conventions of music magazines double page spread
 
CV_Resume
CV_ResumeCV_Resume
CV_Resume
 
Social Media Visual Solutions - DXB
Social Media Visual Solutions - DXBSocial Media Visual Solutions - DXB
Social Media Visual Solutions - DXB
 
resume
resumeresume
resume
 
Costume and Props
Costume and Props Costume and Props
Costume and Props
 
ASD Market Week Post Show Report August 2015
ASD Market Week Post Show Report August 2015ASD Market Week Post Show Report August 2015
ASD Market Week Post Show Report August 2015
 
RAKESH_KUMAR_SRIVASTAVA C.V (1)
RAKESH_KUMAR_SRIVASTAVA C.V (1)RAKESH_KUMAR_SRIVASTAVA C.V (1)
RAKESH_KUMAR_SRIVASTAVA C.V (1)
 
Cover story, six page spread: The Ocean Racers
Cover story, six page spread: The Ocean RacersCover story, six page spread: The Ocean Racers
Cover story, six page spread: The Ocean Racers
 
TeamManagement
TeamManagementTeamManagement
TeamManagement
 
CV
CVCV
CV
 
Кузяева Эльвира Николаевна
Кузяева Эльвира НиколаевнаКузяева Эльвира Николаевна
Кузяева Эльвира Николаевна
 
Test ppt
Test pptTest ppt
Test ppt
 
Cover story, five page spread: Hope of peace in Euskadi
Cover story, five page spread: Hope of peace in EuskadiCover story, five page spread: Hope of peace in Euskadi
Cover story, five page spread: Hope of peace in Euskadi
 
PandJ Final Essay .
PandJ Final Essay .PandJ Final Essay .
PandJ Final Essay .
 
PORFOLIO (F_DISERTATION) ALEJANDRO MARCILLA-GARCIA
PORFOLIO (F_DISERTATION) ALEJANDRO MARCILLA-GARCIAPORFOLIO (F_DISERTATION) ALEJANDRO MARCILLA-GARCIA
PORFOLIO (F_DISERTATION) ALEJANDRO MARCILLA-GARCIA
 
3 Reasons Entrepreneurs are Flocking to South Florida to Start Companies
3 Reasons Entrepreneurs are Flocking to South Florida to Start Companies3 Reasons Entrepreneurs are Flocking to South Florida to Start Companies
3 Reasons Entrepreneurs are Flocking to South Florida to Start Companies
 
Additive manufacturing technology
Additive manufacturing technologyAdditive manufacturing technology
Additive manufacturing technology
 

Similar to Audit et mesure de l'empreinte social media

Competitic - Eréputation - numerique en entreprise
Competitic - Eréputation - numerique en entrepriseCompetitic - Eréputation - numerique en entreprise
Competitic - Eréputation - numerique en entrepriseCOMPETITIC
 
En quoi l’utilisation des leviers digitaux marketing peut-elle améliorer la p...
En quoi l’utilisation des leviers digitaux marketing peut-elle améliorer la p...En quoi l’utilisation des leviers digitaux marketing peut-elle améliorer la p...
En quoi l’utilisation des leviers digitaux marketing peut-elle améliorer la p...Mina Lagreve
 
Competitic - ereputation - numerique en entreprise
Competitic - ereputation - numerique en entrepriseCompetitic - ereputation - numerique en entreprise
Competitic - ereputation - numerique en entrepriseCOMPETITIC
 
Aressy Business Break Ideas 2014
Aressy Business Break Ideas 2014Aressy Business Break Ideas 2014
Aressy Business Break Ideas 2014Iria Marquès
 
3 grandes priorités pour réussir sa rentrée Marketing & Communication BtoB
3 grandes priorités pour réussir sa rentrée Marketing & Communication BtoB3 grandes priorités pour réussir sa rentrée Marketing & Communication BtoB
3 grandes priorités pour réussir sa rentrée Marketing & Communication BtoBaressy
 
Strategie et Marketing Internet synthèse et tendances
Strategie et Marketing Internet synthèse et tendancesStrategie et Marketing Internet synthèse et tendances
Strategie et Marketing Internet synthèse et tendancesFranck Hashas
 
Conferencen4 cciderennes-130410072856-phpapp02[1]
Conferencen4 cciderennes-130410072856-phpapp02[1]Conferencen4 cciderennes-130410072856-phpapp02[1]
Conferencen4 cciderennes-130410072856-phpapp02[1]Isabelle Heuzé
 
Ressources webmarketing janvier 2015
Ressources webmarketing janvier 2015Ressources webmarketing janvier 2015
Ressources webmarketing janvier 2015Mediamaispasque
 
De l’E-Réputation à la Veille Stratégique
De l’E-Réputation à la Veille StratégiqueDe l’E-Réputation à la Veille Stratégique
De l’E-Réputation à la Veille StratégiqueDynvibe
 
Veille en médias sociaux
Veille en médias sociauxVeille en médias sociaux
Veille en médias sociauxSoulef riahi
 
Présentation Réseaux Sociaux light
Présentation Réseaux Sociaux lightPrésentation Réseaux Sociaux light
Présentation Réseaux Sociaux lightWeb Transition
 
Barbara Durand - Dynvibe - HUBFORUM 2012
Barbara Durand - Dynvibe -  HUBFORUM 2012Barbara Durand - Dynvibe -  HUBFORUM 2012
Barbara Durand - Dynvibe - HUBFORUM 2012HUB INSTITUTE
 
Digital Marketing as @ 2016
Digital Marketing as @ 2016Digital Marketing as @ 2016
Digital Marketing as @ 2016Mikael Le Luron
 
Réseaux sociaux : pour quel ROI ?
Réseaux sociaux : pour quel ROI ?Réseaux sociaux : pour quel ROI ?
Réseaux sociaux : pour quel ROI ?Claire DECROIX
 
La Veille concurrentielle sur les réseaux sociaux
La Veille concurrentielle sur les réseaux sociauxLa Veille concurrentielle sur les réseaux sociaux
La Veille concurrentielle sur les réseaux sociauxCleverToday
 

Similar to Audit et mesure de l'empreinte social media (20)

Présentation EMK mode digital
Présentation EMK mode digital Présentation EMK mode digital
Présentation EMK mode digital
 
Competitic - Eréputation - numerique en entreprise
Competitic - Eréputation - numerique en entrepriseCompetitic - Eréputation - numerique en entreprise
Competitic - Eréputation - numerique en entreprise
 
Comprendre
ComprendreComprendre
Comprendre
 
Comprendre
ComprendreComprendre
Comprendre
 
En quoi l’utilisation des leviers digitaux marketing peut-elle améliorer la p...
En quoi l’utilisation des leviers digitaux marketing peut-elle améliorer la p...En quoi l’utilisation des leviers digitaux marketing peut-elle améliorer la p...
En quoi l’utilisation des leviers digitaux marketing peut-elle améliorer la p...
 
Competitic - ereputation - numerique en entreprise
Competitic - ereputation - numerique en entrepriseCompetitic - ereputation - numerique en entreprise
Competitic - ereputation - numerique en entreprise
 
Aressy Business Break Ideas 2014
Aressy Business Break Ideas 2014Aressy Business Break Ideas 2014
Aressy Business Break Ideas 2014
 
3 grandes priorités pour réussir sa rentrée Marketing & Communication BtoB
3 grandes priorités pour réussir sa rentrée Marketing & Communication BtoB3 grandes priorités pour réussir sa rentrée Marketing & Communication BtoB
3 grandes priorités pour réussir sa rentrée Marketing & Communication BtoB
 
Strategie et Marketing Internet synthèse et tendances
Strategie et Marketing Internet synthèse et tendancesStrategie et Marketing Internet synthèse et tendances
Strategie et Marketing Internet synthèse et tendances
 
Conferencen4 cciderennes-130410072856-phpapp02[1]
Conferencen4 cciderennes-130410072856-phpapp02[1]Conferencen4 cciderennes-130410072856-phpapp02[1]
Conferencen4 cciderennes-130410072856-phpapp02[1]
 
Ressources webmarketing janvier 2015
Ressources webmarketing janvier 2015Ressources webmarketing janvier 2015
Ressources webmarketing janvier 2015
 
De l’E-Réputation à la Veille Stratégique
De l’E-Réputation à la Veille StratégiqueDe l’E-Réputation à la Veille Stratégique
De l’E-Réputation à la Veille Stratégique
 
Veille en médias sociaux
Veille en médias sociauxVeille en médias sociaux
Veille en médias sociaux
 
Présentation Réseaux Sociaux light
Présentation Réseaux Sociaux lightPrésentation Réseaux Sociaux light
Présentation Réseaux Sociaux light
 
Barbara Durand - Dynvibe - HUBFORUM 2012
Barbara Durand - Dynvibe -  HUBFORUM 2012Barbara Durand - Dynvibe -  HUBFORUM 2012
Barbara Durand - Dynvibe - HUBFORUM 2012
 
Notions de emarketing
Notions de emarketingNotions de emarketing
Notions de emarketing
 
Digital Marketing as @ 2016
Digital Marketing as @ 2016Digital Marketing as @ 2016
Digital Marketing as @ 2016
 
Réseaux sociaux : pour quel ROI ?
Réseaux sociaux : pour quel ROI ?Réseaux sociaux : pour quel ROI ?
Réseaux sociaux : pour quel ROI ?
 
La Veille concurrentielle sur les réseaux sociaux
La Veille concurrentielle sur les réseaux sociauxLa Veille concurrentielle sur les réseaux sociaux
La Veille concurrentielle sur les réseaux sociaux
 
Ateliers commercants acv-ucm-acia #4
Ateliers commercants acv-ucm-acia #4Ateliers commercants acv-ucm-acia #4
Ateliers commercants acv-ucm-acia #4
 

Audit et mesure de l'empreinte social media

  • 1. 1 Erwan Le Nagard Médias sociaux 2/ Mesurer et auditer la présence d’une marque Erwan Le Nagard SMCP Avril 2016
  • 2. 2 Erwan Le Nagard Retrouvez le cours et une bibliographie sur : http://www.erwanlenagard.com/SMCP2016 erwan.lenagard@gmail.com
  • 3. 3 Erwan Le Nagard Vu au cours précédent… 1. Le marketing communautaire vise à créer de la valeur à partir des échanges entre membres d’une communauté 2. Deux paradigmes dominants s’affrontent dans la recherche d’informations sur le web : un modèle d’autorité vs un modèle d’affinité 3. L’activité des usagers des réseaux sociaux est marquée par un usage chronophage 4. On peut distinguer différents types d’interfaces par les logiques de mise en visibilité des usagers (identité) 5. La communauté prend corps au sein du réseau social. 6. La notion de communauté implique une masse critique d’individus 7. Le modèle économique des plateformes de réseautage est basé sur l’audience : sans utilisateur, sans contenu un réseau social n’a aucune valeur 8. Les effets de réseau, ou externalités positives, sont un facteur explicatif du développement de ces plateformes. 9. La grande majorité des internautes ont plus confiance dans le discours de leurs pairs que celui d’une marque, mais ils sont le plus souvent exposé à du contenu qui n’est pas contrôlé par la marque 10. La fidélisation est un vecteur d’acquisition de nouveaux clients (marketing de la recommandation)
  • 4. 4 Erwan Le Nagard Les objectifs de ce cours  Inscrire des grands repères méthodologiques pour auditer la présence d’une marque sur les réseaux sociaux  Identifier les grandes questions que peuvent se poser les directions de la communication et du marketing à propos des médias sociaux  Identifier les principaux outils d’analyse social media
  • 5. 5 Erwan Le Nagard Le marketing de la recommandation vise à transformer le récepteur en émetteur d’un message (viralité), pour créer mécaniquement de la valeur, à moindre coût (earn media) Ex : On peut accélérer le cycle d’acquisition de clients en augmentant la recommandation de son produit/service. La fidélisation devient alors le vecteur d’acquisition de nouveaux clients USURE INDIFFERENCE INTERETUSAGE 1er moment de vérité : l’achat 2e moment de vérité : l’implémentation acquisitio n fidélisatio n T0 : la recommandation (earn media)
  • 6. 6 Erwan Le Nagard Des millions de conversations produites chaque minute, quelle est la place de votre marque ?
  • 7. 7 Erwan Le Nagard Un tweet c’est plus que 140 caractères… Un auteur media (photo, video, …) Date de création et géolocalisation Le message et ses entités Retweets et mentions
  • 8. 8 Erwan Le Nagard … c’est une centaine de metadonnées derrière chaque message Ces métadonnées incluent des informations sur : -Le message -L’auteur -Les entités (hashtags, url , mentions, media) -La structure du tweet -Les contributeurs -la localisation de l’auteur et du message
  • 9. 9 Erwan Le Nagard Les médias sociaux sont des puits de données, que les éditeurs cherchent à monétiser “Data licensing won’t surpass advertising for Twitter, but it’s an important part of the revenue mix — one that fuels the success of the advertising — and it’s one that is growing. The revenue category of “Data licensing and other” reached $70 million in the last quarter, up 48 percent from last year, which is the same rate of growth as advertising. […] Data was once the core of Twitter’s business. In 2010, 75 percent of its revenue ($21 million) came from data and just $7.3 million from advertising. That ratio changed in 2011 when advertising jumped to $77.7 million and data only grew to $28.6 million. In the years since, the data business became more of an afterthought for Twitter as it built up its advertising services.” http://www.ibtimes.com/twitter-data-business-growing-jack-d
  • 10. 10 Erwan Le Nagard … et à optimiser pour générer des données encore plus riches Rendre les images accessibles aux malvoyants ou qualifier les photo ? Proposer de nouvelles réactions ou qualifier les comportements associés au « like » ?
  • 11. 11 Erwan Le Nagard Les données issues des réseaux sociaux peuvent avoir une valeur prédictive… Quelle technologie est de plus en plus citée par mes followers ?
  • 12. 12 Erwan Le Nagard …faciliter la compréhension des audiences de niche. Certains apprentissages sont difficiles à révéler par des méthodes traditionnelles de sondages Ex : hashtags contenus dans les tweets des followers d’une ONG présente en Asie 13% des followers ont tweeté à propos de la GPA 7% des followers ont tweeté à propos du Cambodge Noël est une période importante pour les followers d’EDM 10% des followers ont tweeté à propos de voyages 14% des followers semblent apprécier l’art
  • 13. 13 Erwan Le Nagard … permettre d’accéder à la voix des clients authentique, et sans filtre…
  • 14. 14 Erwan Le Nagard …obtenir des données en permanence, sur (presque) tous les sujets…
  • 15. 15 Erwan Le Nagard … des données qui peuvent révéler des inconnu(e)s… « The last capsule moment »
  • 16. 16 Erwan Le Nagard … des données qui offrent beaucoup de finesse d’analyse…
  • 17. 17 Erwan Le Nagard … et des données – dans certaines mesures – publiques, gratuites et facilement réexploitables
  • 18. 18 Erwan Le Nagard Les entreprises collectent des données pour mesurer leur réputation
  • 19. 19 Erwan Le Nagard …piloter leurs activités, être plus réactifs
  • 20. 20 Erwan Le Nagard https://www.youtube.com/watch?v=L_CbUAAqkf8
  • 21. 21 Erwan Le Nagard …comprendre leur audience, bâtir des segmentations pour mieux positionner sa marque, son produit, son service, etc.
  • 22. 22 Erwan Le Nagard … voire créer de nouveaux produits, services / activités Le big data est perçu actuellement comme un moyen à court terme d’améliorer techniquement le stockage des données de l’entreprise, mais à long terme de représenter des opportunités en terme de nouveaux business models et de créer des avantages compétitifs différenciant. - en optimisant des processus par la centralisation les informations des clients au sein d’une seule source. - la segmentation, la fidélisation et la montée en gamme en fournissant une meilleure connaissance client aux unités opérationnelles (ex : plus de précision dans le ciblage publicitaire) - en étant un “broker” de profils, c’est à dire en revendant les données collectées à des tiers. - en étant un “gatekeeper”, c’est à dire en permettant aux utilisateurs finaux de mieux gérer leurs données (monter un business en partant du postulat que la data est perçu comme un risque pour l’usager). Quelle est l’utilité perçue du big data par les directeurs marketing ?
  • 23. 23 Erwan Le Nagard Exemple : le programme TV d’Orange
  • 24. 24 Erwan Le Nagard Cette partie du cours s’inscrit dans les métiers de l’analyse : dans quelle mesure les médias sociaux me permettent de mieux cerner mes problématiques de communication ? Choisir le canal / les leviers Evaluer les résultats Audit / définition de la cible Définir le message / la stratégie Etablir des objectifs
  • 25. 25 Erwan Le Nagard En entreprise, très souvent, tout commence par un brief… ou une grande question ! Ouvrir une page Facebook, « faire du buzz », acquérir des fans ne sont pas des stratégies social media !
  • 26. 26 Erwan Le Nagard L’audit doit être un mélange d’analyse qualitative et quantitative visant à reformuler le brief de départ L’objectif est de dresser un contexte (quels sont les enjeux ?) et d’exprimer clairement une problématique de communication (quelles sont les limites / tensions ?). Pour cela, on va chercher à : 1.Comprendre ce que les internautes disent spontanément de la marque 2.Analyser l’audience existante ou attendue 3.Définir « l’empreinte » de ma marque 4.Rechercher, se comparer, à des marques et des campagnes similaires 5.Etc. Les conclusions de l’audit permettront de définir les objectifs à atteindre, puis les partis-pris et les messages clés à mettre en œuvre.
  • 27. 27 Erwan Le Nagard La mesure du web est protéiforme et les données issues des médias sociaux servent une variété de finalités. En fonction, on mobilisera différents outils (méthodologies et solutions techniques) *Own Media Site web Pages « officielles » sur les réseaux sociaux *Earned Media Interactions Likes, Shares, Comments… *Paid Media Publicité, affiliation, bannière Ecosystème digital Mesurer mon audience / ma performance Contrôler mes investissements publicitaires Comprendre des mouvements de marché, des comportements consommateurs Evaluer ma notoriété et l’empreinte de ma marque, les mentions spontanées Analyse d’audience : Mesure site-centric, Consoles analytiques Ecoute du web : Social media listening Ecoute du web : Méthodes panel Rapports de performance et outils de ciblages
  • 28. 28 Erwan Le Nagard … évaluer l’empreinte de sa marque…
  • 29. 29 Erwan Le Nagard Les questions clés du listening  Qui parle de ma marque ?  Comment parle-t-on de ma marque ?  De quoi ont besoin mes clients ?  Qui sont mes concurrents ?  Est-ce que ma campagne de communication a plu ?
  • 30. 30 Erwan Le Nagard Earn media, quelle définition ? Des retombées media Des influenceurs Des conversations consommateurs
  • 31. 31 Erwan Le Nagard La mesure du earned media pose quelques enjeux  Accès au données : les utilisateurs évoquent la marque dans leur sphère privée.  Périmètre : on ne peut pas mesurer tout le web = la plupart du temps on effectue un sourcing  Attribution : – Est-ce que je mesure des conversations spontanées ou la résonance de mes actions de communication ? – Mesure au dernier clic. Ex : mesure des données de vente, comment estimer l’impact des médias sociaux ?  Logique de mise en visibilité : les annonceurs cherchent à capter les comportements spontanés des consommateurs (conversations à la machine à café, entre amis, intimité) mais vont capter surtout des plaintes de leurs clients, des mises en scène (extimité), des retombées médias  Pas de représentativité : on est dans le régime de la pertinence
  • 32. 32 Erwan Le Nagard Analyser le earn media me permet de comprendre les besoins et les attentes des consommateurs
  • 33. 33 Erwan Le Nagard … ou pour comprendre l’efficacité de mes campagnes publicitaires Durant le Superbowl, Audi a diffusé un nouveau spot de publicité mettant en scène des vampires et son nouveau modèle de voiture. A la fin du spot, le hashtag #SoLongVampires était mis en avant. Résultat : - on observe un pic d’audience avec les mentions de la marque (en noir) et l’usage du hashtag (en bleu) corrélé à la diffusion du spot. Mentions X4  média gratuit (viralité) -8e pub la plus appréciée du superbowl - 4,8 millions de vues sur YouTube dès le lendemain de la diffusion
  • 34. Comment collecter ces messages ?  En fonction de la problématique, on collectera des avis sur des sites de e-commerce, des sites de recommandations de produits / comparateurs, des sites de presse, des blogs, forums et bien évidemment des réseaux sociaux  La collecte à périmètre fermé (adaptée à des domaines spécialisés) : – on définit la liste des sources à analyser plutôt que de chercher tous azimuts – PB : comment définir un bouquet représentatif et/ou suffisamment exhaustif ?  La collecte à périmètre ouvert : – on récupère très largement, sans liste de sources prédéfinies des documents à analyser en lien avec la thématique – PB : beaucoup de documents peu pertinents, voire inutiles… Quelques outils : - Google Alerts : http://www.google.fr/alerts -les moteurs de recherche de chaque réseau !!! -Moteur de recherche multisources http://socialmention.com -Collecter des tweets https://www.blockspring.com/ - collecte d’avis et de notes : http://www.reviewtrackers.com - Moteur de recherche de forums : http://boardreader.com
  • 35. quelques méthodes pour collecter des tweets sans coder : •http://www.erwanlenagard.com/general/tutoriel-utiliser-lapi-twitter-pour-collecter-des-tweets-sans-coder-avec-tale •http://www.matteoduo.com/how-to-extract-data-from-twitter-with-no-programming-knowledge-to-create-an-auto •http://www.interhacktives.com/2014/03/06/scrape-data-without-coding-step-step-tutorial-import-io/ •http://www.tableausoftware.com/public/data-scraping-ifttt Les moteurs de recherche ! http://search.twitter.com
  • 37. 37 Erwan Le Nagard Communautés en ligne et viralité – Alban Martin – Cours N°1
  • 38. 38 Erwan Le Nagard
  • 39. 39 Erwan Le Nagard Des outils de mesure sous licence pour tous les métiers… Customer satisfaction management Brand engagement Webmarketing Mono sources Multi sources Données temps réel Données historiques Consumer intimacy DATA BROKERS
  • 40. 40 Erwan Le Nagard
  • 41. 41 Erwan Le Nagard
  • 42. 42 Erwan Le Nagard Tous les avis ne se valent pas… une opinion = (Ei, Aij, Sijkl, Hk, Tt) Entité, l’objet de la conversation Aspect, l’attribut ou la caractéristique de l’objet Sentiment associé à cet aspect de l’objet Auteur de l’opinion Temporalité, le moment où est exprimée l’opinion Source : Analyser les avis sur Internet et les réseaux sociaux pour valoriser votre notoriété, Bernard Normier, Vitrac Editeur, 2014
  • 43. 43 Erwan Le Nagard @Dupont – 9 octobre 2013 « L’hôtel Bellevue est très décevant. Les chambres sont sombres et petites. Mais mes enfants ont trouvé que le petit-déjeuner était bon. » Trois avis sont exprimés ici Opinion 1 : e= Hôtel Bellevue; a = 0 ; s = négatif (décevant) ; h = Dupont, t= 9 oct.13 Opinion 2 : e= Hôtel Bellevue; a = chambre ; s = négatif (petit) ; h = Dupont, t= 9 oct.13 Opinion 3 : e= Hôtel Bellevue; a = petit-déjeuner ; s = positif (bon) ; h = enfants de Dupont, t= 9 oct.13 Divers aspects peuvent caractériser un objet. Une voiture a un prix, un puissance, une consommation, etc. Chaque caractéristique peut prendre un certain nombre de valeurs (ex : l’éventail de prix d’une voiture est différent de celui d’un appareil photo) Quand on ne cherche pas à identifier dans le détail l’opinion au niveau de chaque caractéristique. On se contente d’une appréciation globale. Quand on veut connaitre l’opinion pour chaque caractéristique, alors il faut savoir quels éléments vont déterminer la note globale finale. Tous les avis ne se valent pas…
  • 44. 44 Erwan Le Nagard L’auteur – qui est-il ?  L’auteur est une variable déterminante dans l’analyse des opinions, en fonction de l’application. Ex : – un professionnel ne jugera pas la prestation de l’hôtel de la même manière qu’un touriste (accès au wifi, présence d’un bureau vs propreté de la piscine, le petit-déjeuner…) – l’avis d’un journaliste reconnu / d’un PDG / etc. pourrait avoir plus d’importance que celle d’un quidam.  On s’intéressera à plusieurs caractéristiques pour déterminer un score d’influence, de manière plus ou moins objective : – L’activité : le nombre de messages émis par l’auteur (tweets, commentaires, posts de blogs, etc..). Cet indicateur permet d’identifier les utilisateurs qui publient beaucoup sur un sujet mais ne donne pas d’indication quant à la résonnance de ses messages (sont-ils vus ? lus ? repris ?) – La pertinence de ses messages : on ne peut mesurer l’influence d’un individu que par rapport une thématique donnée. Est-ce que les messages expriment une opinion par rapport au sujet ? Le but est d’identifier le niveau d’expertise de l’auteur. François Hollande est très influent en politique, peut-être moins pour prescrire des albums de hip hop.. – L’audience : la portée de ses publications : combien de visites sur son blog, combien l’auteur a de followers, de fans sur Facebook, etc. – L’affiliation : est-ce que l’auteur appartient à une société, un titre de presse, un club, etc. ? – L’engagement : dans quelle mesure l’auteur réagit aux contenus qu’il lit. Combien a-t-il initié / repris de conversations ?
  • 45. 45 Erwan Le Nagard http://www.klout.com Exemple : segmentation en fonction des usages et des comportements
  • 46. 46 Erwan Le Nagard Exemple : à partir de données d’activité sur Twitter on peut mesurer « l’influence » d’un utilisateur à gauche, la population des députés français (figure d’autorité sur le réseau). A droite, les followers de deux marques concurrentes, grand public impact : indicateur lié au nombre d’interactions obtenus par les tweets de l’utilisateur réputation : indicateur lié au nombre de followers de l’utilisateur
  • 47. 47 Erwan Le Nagard Exemple : http://influencetracker.com Plus d’infos sur la mesure d’Influence Tracker : http://arxiv.org/ftp/arxiv/papers/1404/1404.5239.pdf
  • 48. 48 Erwan Le Nagard La plupart des outils collectent des données sur la base de mots-clés, mais on peut aussi constituer des panels d’utilisateurs pour étudier la structure de leurs liens et la propagation d’un contenu au sein de leur réseau
  • 49. 49 Erwan Le Nagard Les réseaux « réels » ne sont pas aléatoires. Ils possèdent des structures et des propriétés intéressantes : le nombre de liens, leur densité, leurs directions…
  • 50. 50 Erwan Le Nagard La notion de « structure d’une communauté » est lié à la tendance des nœuds à s’organiser en groupes (clusters).  Postulat : Les membres au sein d’une communauté sont « plus similaires entre eux »  On cherche donc des agrégats, densément connectés. Autrement dit, des jeux de nœuds plus / mieux / plus fortement liés : – Les individus s’organisent par groupes sociaux (familles, collègues, etc..) – Les contenus (pages web…) s’organisent par sujets, thématiques…  On peut modéliser les liens entre individus pour étudier la forme que prend le réseau (plus ou moins dense), de combien de dyades il se compose. Le contenu sera analysé au travers : - TYPE : famille, amitié, conseil, influence, interaction, soutien, etc. - FORCE DU LIEN : intensité, fréquence, échange, durée - MULTIPLEXITÉ : diversité des fonctions des liens - RÉCIPROCITÉ, SYMÉTRIE : liens orientés - POLARITE : positif / négatif  La méthode commune est de comparer le nombre de liens au sein d’un groupe de nœuds (densité) au nombre de liens entre différents groupes : une communauté sera définie comme un groupe de nœuds cultivant un grand nombre de liens intra-cluster que de nœuds inter-cluster.
  • 51. 51 Erwan Le Nagard Quelques mesures d’évaluation…  Mesures d’évaluation basées sur la connectivité interne : – Internal density : densité interne des liens au sein d’une communauté (S) – Edges inside : nombre de liens au sein d’une communauté – Triangle Participation Ratio (TPR) : fraction de nœuds qui appartiennent à une triade.  Mesures d’évaluation basées sur la connectivité externe : – Expansion : nombre de liens par nœud qui pointe en dehors de la communauté – Cut ratio : fraction des liens sortants sur tous les liens possibles  Mesures d’évaluation basées sur la connectivité interne ET externe : – Conductance : fraction du volume total de liens sortants – Normalized cut : fraction du volume total de liens sortants normalisé par la taille de la communauté  Mesure d’évaluation basée sur le modèle de réseau : – Modularité : différence entre la proportion des liens dans la communauté moins la valeur qu'aurait été cette même proportion si les liens étaient disposés au hasard entre les nœuds du graphe
  • 52. 52 Erwan Le Nagard La représentation sous forme de sociogramme permet d’analyser l’état des relations dans un réseau d’individus, mais aussi leurs interactions avec des contenus Peu de comptes connectés entre eux (<10% des noeuds sont liés) 20% des comptes sont connectés et forment un réseau dense 64% des comptes sont connectés à la conversation principale « Les soins beauté », Afrique du Sud « Les glaces », USA « Les fast food », Afrique du Sud
  • 53. 53 Erwan Le Nagard Quels utilisateurs sont les plus cités / participent le plus à la conversation ? Ex : le Superbowl vu de Twitter La topologie du graphe révèle deux grands axes de conversations : • au nord, les artistes qui se sont produit en marge de l’événement (Beyonce, Lady Gaga, Coldplay, Bruno Mars, Rihanna…) • au sud, le match de football américain (Panthers, Broncos, Beinsports_FR, Superbowl…) Youtube s’inscrit en périphérie de cet ensemble. Ce noeud est peu lié au reste des conversations, il est la traduction d’usages et de fonctionnalités : la majorité des tweets incluant la mention @Youtube sont produits à l’aide d’un bouton de partage permettant d’envoyer un message pré-paramétré.
  • 54. 54 Erwan Le Nagard L’étude du langage naturel des usagers sur les réseaux sociaux permet, par exemple, d’optimiser les campagnes publicitaires (ciblage et optimisation du discours)
  • 55. 55 Erwan Le Nagard Quels sites ont les lignes éditoriales les plus proches / en affinité ?
  • 56. 56 Erwan Le Nagard Repenser la pige presse : par quels médias ont été cité les hommes politiques ?
  • 57. 57 Erwan Le Nagard Quelques outils…  Moteur de recherche multisources http://socialmention.com  Obtenir une alerte lorsqu’un article est indexé sur google : http://www.google.fr/alerts  Obtenir un score d’influence : http://influencetracker.com ou http://www.klout.com  Sujets relatifs à un tweet : http://twxplorer.knightlab.com  Pour visualiser ces données : https://public.tableau.com/s/  Répertoire des produits certifiés par Twitter : https://business.twitter.com/partners/the- twitter-certified-program  Répertoire des produits certifiés par Facebook : http://www.facebook- pmdcenter.com/ Outil d’analyse Twitter :  http://www.visibrain.com/ Principales solutions FR multisources :  http://linkfluence.com/  http://www.digimind.com/fr/  http://www.synthesio.com/fr/  https://www.vigiglobe.com  Observer des panels de comptes sociaux : http://ecairn.com/ gratuits Sous licences
  • 58. 58 Erwan Le Nagard Think with Google – une collection d’études et d’outils pour comprendre les comportements de recherche https://www.thinkwithgoogle.com
  • 59. 59 Erwan Le Nagard Facebook Insights – les études pour comprendre les usages de Facebook https://insights.fb.com/
  • 60. 60 Erwan Le Nagard … mesurer sa performance…
  • 61. 61 Erwan Le Nagard Les questions clés de la mesure de performance ? Le plus souvent, l’entreprise / la marque dispose déjà d’une présence sur Facebook, Twitter, etc. Généralement, on cherche à auditer : –performance du canal : l’évolution du nombre de fans, du nombre de vues, … –performance des contenus : popularité des vidéos, nombre de commentaires –Etude des reprises : quels contenus sont les plus retweetés, les plus partagés,… –Etude de la cible : qui sont les contributeurs sur ces pages ? Le suivi d’indicateurs de performances (KPI) s’accompagne d’une réflexion sur la diffusion et l’appropriation de ces indicateurs par les collaborateurs : quel chiffre pour quel métier ?
  • 62. 62 Erwan Le Nagard Chaque plateforme propose des indicateurs différents. Il n’y a pas de référentiel commun…
  • 63. 63 Erwan Le Nagard … pas de mesure identique  Ex : qu’est-ce qu’une « vue » d’une vidéo ? Un clic sur le bouton « play », une durée de visionnage, une action au sein de la vidéo ? Platform Activation Views Tracking method View Duration YouTube Player Owned YouTube Analytics API 5s YouTube Player Paid (Trueview) YouTube Analytics API 30s YouTube Player Earned Identification through YouTube search, grabbing of YouTube public counter 5s Facebook Player Owned Facebook Page Insights API 3s Facebook Player Paid Facebook Ad Insights API 10s* Facebook Player Earned Identification through Facebook search, grabbing of Facebook public counter 3s Twitter Player Owned Twitter Analytics (no API) 3s Twitter Player Paid Twitter Analytics 3s Twitter Player Earned No public counter 3s Instagram player Owned Grabbing of Instagram public counter 3s Instagram player Paid Facebook Ad Insights API 3s Instagram player Earned Identification through Instagram search, grabbing of Instagram public counter 3s  Autre exemple : les données mensuelles de Facebook Insights sont calculées sur 28 jours flottants.
  • 64. 64 Erwan Le Nagard Calculer un ROI est parfois difficile car on ne maitrise pas forcément l’ensemble du tunnel de transformation... Return on Investment = Gain de l’investissement – Coût de l’investissement Coût de l’investissement Augmenter ses  revenus Diminuer ses coûts - Acquérir plus de clients - Augmenter le panier d’achat - Augmenter la fréquence d’achat - Fidéliser -… - Réduire les coûts de recherche  marketing - limiter les coûts de  développement - augmenter la productivité /  efficacité des supports choisis
  • 65. 65 Erwan Le Nagard Twitter Analytics https://analytics.twitter.com
  • 66. 66 Erwan Le Nagard Facebook Insights http://www.facebook.com/insights
  • 67. 67 Erwan Le Nagard Youtube Analytics https://www.youtube.com/analytics
  • 68. 68 Erwan Le Nagard Dailymotion Stats http://www.dailymotion.com/stats
  • 69. 69 Erwan Le Nagard Google analytics – analyse d’audience site centric http://www.google.fr/intl/fr/analytics/  permet d’analyser l’audience globale du site, mais aussi l’apport en trafic des réseaux sociaux
  • 70. 70 Erwan Le Nagard Quelques outils utiles Données de marché sur Facebook pour se comparer à d’autres marques : http://socialbakers.com/ Rapports automatisés FB, Twitter, YT, etc. : http://simplymeasured.com/free- social-media-tools Macros Excel pour collecter / agréger des données de plusieurs comptes http://supermetrics.com http://www.nextanalytics.com/ http://www.blockspring.com Mesurer l’activité d’un groupe Facebook : https://grytics.com/ Définition des indicateurs de la console Facebook Insights https://developers.facebook.com/docs/graph-api/reference/v2.5/insights
  • 71. 71 Erwan Le Nagard … contrôler ses investissements  publicitaires…
  • 72. 72 Erwan Le Nagard Les questions clés de la mesure publicitaire – Quelle est l’efficacité de ma campagne ? – Qui a cliqué sur ma publicité ? – Combien cela me coûte ? Est-ce que je peux limiter mes coûts ? – Quels sont les cibles les plus intéressantes ? – A quel moment les toucher ? – Avec quel contenu ? – Etc.
  • 73. 73 Erwan Le Nagard Pourquoi acheter de la publicité sur les réseaux sociaux ? Même si on privilégie le recrutement organique de nouvelles audiences, il faudra investir un peu en média publicitaire pour soutenir la mécanique virale OWNED MEDIA PAID MEDIA EARNED MEDIA
  • 74. 74 Erwan Le Nagard D’autant plus que Facebook limite la visibilité des posts au travers d’un algorithme (Edge Rank)
  • 75. 75 Erwan Le Nagard ainsi, on génère un cercle vertueux…
  • 76. 76 Erwan Le Nagard Les formats publicitaires sur Facebook sont regroupés par objectifs
  • 77. 77 Erwan Le Nagard Les emplacements 1. Le fil d’actualité (News Feed) 2. La colonne droite 3. Le fil d’actualité de l’application mobile Facebook 4. Depuis peu, Facebook permet de diffuser vos publicités sur un réseau d’applications mobiles partenaires (Facebook Audience Network)
  • 78. 78 Erwan Le Nagard Format standard (lien)
  • 79. 79 Erwan Le Nagard Format multi produits
  • 80. 80 Erwan Le Nagard Format photo / vidéo
  • 81. 81 Erwan Le Nagard Format Page Like
  • 82. 82 Erwan Le Nagard Format installation d’applications
  • 83. 83 Erwan Le Nagard Des formats premium La page de connexion/déconnexion
  • 84. 84 Erwan Le Nagard Effectuer un ciblage précis d’individus en affinité avec le contenu 23M d’utilisateurs en France Générez de l’audience, des ventes… Développez la fidélité de vos clients Diffusez une bannière et un message en affinité avec votre ciblage Community Management Engagez les nouvelles recrues et invitez les à “liker” la page Message Landing Page Redirection 1 3 Ciblage Ciblez précisément la population d’utilisateurs que vous souhaitez toucher (CPM /CPC) Plusieurs formats publicitaires sont possibles : actualités sponsorisées, promotion d’événements, message personnalisé, … Incitez au clic ! 2 -contenu fort -Invitation au clic -Générez des conversations 4 Optimisez la transformation vers vos services propres stratégie publicitaire Optimisation expérience client
  • 85. 85 Erwan Le Nagard Facebook propose une interface de ciblage permettant aux particuliers / PME de lancer leurs propres campagnes http://www.facebook.com/advertising Ou www.facebook.com/ads/manage/powereditor
  • 86. 86 Erwan Le Nagard Enchères au CPM ou au CPC ? Coût par Clic  A chaque clic sur ma publicité, mon compte est débité  Maitrise du budget : je sais par avance combien de clics je peux obtenir avec mon budget  Maitrise de la performance : je suis débité au clic  A privilégier quand le ciblage n’est pas affinitaire  Souvent plus cher qu’au CPM  Exemple : Si un clic vaut 0,5€ et que je dispose d’un budget de 100€, je pourrais obtenir au maximum 200 clics Coût pour mille (impressions)  On est débité en fonction du nombre d’impressions de la publicité, pas du nombre de clics  On ne maitrise pas la performance  Généralement moins cher sur Facebook  A privilégier lorsque l’on espère un fort taux de clic (cible et contenu en affinité)  Ex : Si 1000 impressions coûtent 0,5€, avec 100€ je peux générer 50.000 impressions. Si mon taux de clic est de 1%, alors je vais générer 500 clics Conclusion : Toujours calculer sa performance en fonction d’un Coût par Action !
  • 87. 87 Erwan Le Nagard Calculer son budget optimal au CPM A l’aide de l’interface Facebook Ads (http://www.facebook.com/advertising) : -J’estime mon audience -Je calcule mon nombre d’impressions à générer -Je calcule mon budget en fonction du CPM proposé par Facebook. Exemple : Pour un ciblage donné, Facebook m’indique pouvoir adresser la publicité à 100.000 utilisateurs. Je peux supposer que mon audience va saturer à partir de 5 affichages de ma publicité. (Si ces personnes n’ont pas cliqué lors des 5 précédents affichages, ils ne cliqueront pas à la 6e …). Je dois donc générer 500.000 impressions de ma publicité. Je calcule mon budget en fonction des estimations d’enchères. Si le CPM est à 0,5€ mon budget sera donc de 250€
  • 88. 88 Erwan Le Nagard RESULTSTwitter advertising offer Advertiser Analytics : Provide analytics about your account on clicks, tweets, follow (promoted account) Both paid and unpaid activity monitored Certified account : mention « certified » appears near your account (SEO benefits) Promoted Tweets Promoted Accounts Promoted Trends in search result, in user timeline (near the top) on the right column, under suggestions, available only in US CPE (cost per engagement) : pay only when RT, replies, click or favorites in search results and in « who to follow » box WHEREPAYMENTTARGETINGEXAMPLESBONUS Geotargeting keywords Few impressions CTR between 0,02 - 0,05% Engagement rate : 3% to 5% ~1,20$ / followers Engagement rate: 7 to 10% Lots of impressions CPF : Cost per follower recruited Geotargeting keywords Keywords One shot 7500$/day unknown
  • 89. 89 Erwan Le Nagard Twitter permet de cibler des utilisateurs en fonction de leurs centres d’intérêts
  • 90. 90 Erwan Le Nagard Twitter permet de les toucher à des moments précis (pendant une émission de TV par exemple)
  • 91. 91 Erwan Le Nagard … mais surtout, Twitter (Facebook aussi…) permettent de toucher spécifiquement certains utilisateurs en fournissant un identifiant
  • 92. 92 Erwan Le Nagard Chaque plateforme met à disposition des annonceurs une console analytique pour consulter les résultats de campagnes Le double effet kiss cool !
  • 93. 93 Erwan Le Nagard Facebook Audience Insights pour analyser et comparer les audiences de Facebook https://facebook.com/ads/audience_insights Données sociodémographiques : Age & Genre, Lifestye, Education, statut marital, revenus, emploi Les pages aimées Localisation et langue Fréquence d’usage de Facebook Comportement d’achat. Ex : acheteurs fréquents de vêtements, en ligne ou en boutique. Comparable à : L’ensemble de la population Facebook Les fans connectés à votre page Une audience personnalisée (ex : BDD d’emails)
  • 94. 94 Erwan Le Nagard La console analytique de Twitter permet aussi de définir son audience pour construire de meilleurs ciblages… https://analytics.twitter.com
  • 95. 95 Erwan Le Nagard … et d’identifier des moments opportuns pour accentuer la pression publicitaire https://analytics.twitter.com
  • 96. 96 Erwan Le Nagard Youtube trends permet découvrir les contenus les plus populaires
  • 97. 97 Erwan Le Nagard Quels sont les sujets de prédilection / les centres d’intérêt de ma cible ? https://www.youtube.com/trendsdashboard
  • 98. 98 Erwan Le Nagard En résumé : 1. La fidélisation devient le vecteur d’acquisition de nouveaux clients (marketing de la recommandation) 2. Facebook, Twitter sont des fournisseurs de données très riches, à moindre coûts. Les données fournies par Facebook, Twitter, etc. sont utiles pour mesurer ma réputation, piloter mes actions, améliorer mes produits et services 3. Le « earn media » : une hétérogénéité de contenus qui ne traduisent pas d’un seul et unique comportement utilisateur 4. Les réseaux « réels » ne sont pas aléatoires. Ils possèdent des structures et des propriétés intéressantes : le nombre de liens, leur densité, leurs directions… 5. La plupart des plateformes social media proposent des consoles analytiques, sinon il existe de nombreux outils gratuits ou sous licence 6. Certaines plateformes limitent la visibilité des contenus auprès des utilisateurs. Il est d’autant plus important de mesurer sa performance et contrôler ses investissements publicitaires. 7. Attention aux biais : représentativité, attribution, définition des métriques, accès aux données, etc..
  • 99. 99 Erwan Le Nagard Références  Analyser les avis sur Internet et les réseaux sociaux pour valoriser votre notoriété, Bernard Normier, Vitrac Editeur, 2014  La Toolbox du community manager : http://veille-digitale.com/la-social-media-toolbox- du-community-manager/  Obtenir le nombre de partage d’une URL : https://www.sharedcount.com/  Analyser les liens les plus partagés : http://buzzsumo.com/  Référencement SEO : http://www.woorank.com/fr/  Identifier des mots-clés cherchés sur Google, Youtube, etc : http://keywordtool.io/  Rapports automatisés FB, Twitter, YT, etc. : http://simplymeasured.com/free-social- media-tools  Liste des facteurs SEO : http://moz.com/search-ranking-factors  Répertoire des produits certifiés par Twitter : https://business.twitter.com/partners/the- twitter-certified-program  Répertoire des produits certifiés par Facebook : http://www.facebook-pmdcenter.com/
  • 100. 100 Erwan Le Nagard merci

Editor's Notes

  1. Analyse du potentiel « conversationnel » de la marque : volume d’ UGC, tonalité, comportements… audit SEO / SMO : volume de requête, qualité et diversité des résultats, … benchmark de la concurrence Pour cela, on utilise des solutions gratuites =&amp;gt; Google ! Google trends, moteurs de recherches des réseaux sociaux Ou pour creuser un peu plus, des solutions de tracking comme Synthesio, Digimind, etc.
  2. Différents tris Syndication aux résultats
  3. Permet de déceler des tendances, associations d’idées
  4. Le score Klout est élaboré autour de trois mesures spécifiques: la « portée réelle », la valeur d&amp;apos;« amplification » et l&amp;apos;« impact sur le réseau ». La « portée réelle » est basée sur la taille de l&amp;apos;audience qui s&amp;apos;engage activement autour du contenu posté par l&amp;apos;utilisateur évalué. La valeur d&amp;apos;« amplification » se rapporte à la probabilité que les messages vont générer des interactions. L&amp;apos;« impact sur le réseau » reflète l&amp;apos;influence de l&amp;apos;audience interagissant avec le contenu posté par l&amp;apos;utilisateur évalué
  5. Caricature du réseau Du plus influent au moins influent : le bridge crée des ponts entre les hubs Les six degrés de séparation est une théorie établie par le hongrois Frigyes Karinthy en 1929 qui évoque la possibilité que toute personne sur le globe peut être reliée à n&amp;apos;importe quelle autre, au travers d&amp;apos;une chaîne de relations individuelles comprenant au plus cinq autres maillons. Avec le développement des Technologies de l&amp;apos;information et de la communication, le degré de séparation a été mesuré de 4,74 sur le réseau social Facebook à 6,6 sur l&amp;apos;échange de plusieurs milliards de messages instantanés étudiés en 2008 par Eric Horvitz et Jure Leskovec, chercheurs chez Microsoft, en analysant des discussions de Windows Live Messenger. Cette théorie est reprise en 1967 par Stanley Milgram à travers l&amp;apos;étude du petit monde. Milgram envoie 60 lettres à des recrues de la ville d&amp;apos;Omaha dans le Nebraska. Il leur demande de faire suivre cette lettre à un agent de change, vivant à une adresse fournie, dans la ville de Sharon dans le Massachusetts. Les participants pouvaient seulement passer les lettres, de main à main, à des connaissances personnelles qu&amp;apos;ils pensaient être capable d&amp;apos;atteindre l&amp;apos;objectif, directement ou via les amis des amis. A lire : http://mashable.com/2011/11/22/facebook-six-degreeshttp://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2011/11/23/reseaux-sociaux-les-6-degres-de-separation-entre-deux-personnes-tombent-a-474-degres/
  6. Les travaux fondateurs de cette discipline (social network analysis / SNA) sont attribués à R.S.Weiss &amp; E. Jacobson, en 1955 pour la recherche de groupes de travail au sein d’agences gouvernementales
  7. A gauche, social network with very few influential A droite, social network with less contacts per user
  8. Étape 1 : identifier vos objectifs Commencez par définir ce dont vous souhaitez faire la promotion (Page, événement, application, site web) et les objectifs que vous souhaitez atteindre. Voici quelques exemples : Sensibiliser le public : Ciblez un large public grâce à une campagne publicitaire au ciblage vaste. Encourager les ventes : Proposez des offres spéciales et des récompenses dans le cadre de votre campagne publicitaire pour attirer des clients dans votre magasin. Développer votre base de fans : Encouragez les utilisateurs à aimer votre Page en offrant des avantages pour récompenser leur engagement. Étape 2 : cibler le bon public Pensez aux profils des personnes que vous souhaitez cibler avec vos publicités, puis sélectionnez des critères correspondant à ce qui intéresse votre public, et non pas aux produits qu’il souhaiteraient acheter. Vous pouvez cibler votre public par : - Lieu, langue, formation et emploi - Âge, sexe, date d’anniversaire et situation amoureuse - Centres d’intérêt : sélectionnez des centres d’intérêt tels que « camping » ou « randonnée » au lieu de « tentes » ou « campeurs ». - Amis des connexions - Connexions Étape 3 : concevoir une publicité attrayante Créez plusieurs versions de vos publicités en incluant des images et du texte différents pour déterminer quelle association est la plus efficace. Voici quelques conseils pour la création de publicités efficaces : Incluez le nom de votre entreprise ou de votre Page, une question ou une information clé dans le titre. Précisez clairement l’action à entreprendre dans le texte et mettez l’accent sur les avantages. Utilisez une image simple qui attire le regard, liée à votre texte et à votre titre. Ciblez des publics différents pour déterminer quels groupes sont les plus réceptifs à vos publicités. Étape 4 : gérer votre budget Définissez un budget qui vous permettra d’atteindre efficacement votre public cible et consultez fréquemment les performances de vos publicités. CPC versus CPM  : déterminez si vous souhaitez que votre paiement s’appuie sur le coût par clic (CPC) ou le coût par mille impressions (CPM). Budget quotidien : Définissez le montant maximum que vous souhaitez payer par jour. Une fois votre budget quotidien atteint, votre publicité ne sera plus diffusée. Offre de prix : Les offres de prix varient fréquemment. Définissez une offre comprise dans la page supérieure, ou supérieure à cette même plage, et consultez fréquemment votre gestionnaire de publicités pour mettre votre offre à jour lorsque la plage est modifiée. Étape 5 : vérifier et améliorer Mesurer la performance et ajuster votre campagne en fonction des résultats fournis par Facebook
  9. Twitter propose trois types d’espaces publicitaires, sur son interface web et mobile : • Promoted accounts, ou compte sponsorisé. Vous permet d’afficher votre compte dans les suggestions d’utilisateurs à suivre ainsi que dans les résultats de recherche. C’est le format idéal pour recruter de nouveaux followers, car il s’affiche dès la page d’accueil, à proximité du flux d’actualité. Il est recommandé d’utiliser les promoted accounts pour booster la découverte de votre compte et construire une base d’abonnés en prévision d’un événement comme la sortie d’un produit sur lequel vous pourrez capitaliser pour vous faire connaître. Ce format est ciblé par centres d’intérêt et par pays ; seuls les utilisateurs ayant des affinités avec des sujets liés à votre activité verront votre compte. • Promoted tweets, ou tweets sponsorisés. Vous permet d’afficher dans le flux d’actualité et/ou dans le moteur de recherche un message de votre choix. Vous pouvez, par exemple, promouvoir un tweet annonçant un concours, une promotion ou un lancement de produit. C’est le format idéal pour diffuser un message en lui assurant un maximum de visibilité. Votre objectif sera de générer un maximum de retweets pour que votre message soit vu des abonnés des utilisateurs ciblés. Le ciblage est géolocalisé par pays et en fonction de mots-clés. • Promoted trends, ou tendance sponsorisée. Un format qui permet d’afficher un hashtag en première position des trending topics. Ce format n’est pas encore disponible pour les annonceurs français. Il a pour avantage de vous donner une visibilité maximale au sein de Twitter afin de construire votre notoriété de marque par association avec un sujet de conversation, comme un hashtag ou une série de tweets relatifs, par exemple, à un lancement de produit.