Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Communiqu'Ailes de septembre 2013

221 views

Published on

Bulletin de liaison mensuel d'Entre Ailes Ste-Julie

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Communiqu'Ailes de septembre 2013

  1. 1. Tel : (450) 649.0658 Courriel : entreailes@entreailes.org Site Web : www.entreailes.org Ouvert du lundi au Vendredi de 8h30 à 12h & de 13h15 à 16h30 Bulletin mensuel – Septembre 2013 Clin d’œil environnemental : L'écologie c'est aussi pour les chiens et les chats! Tiré d'un blog de David Suzuki, l'idée c'est de réduire l'empreinte carbone liée à nos animaux de compagnie. Transport et déchets augmentent le CO2 qui, du coup contribuent à détruire la couche d'ozone. Les exemples sont simples: évitez les produits chimiques des savons en priorisant le savon de Castille avec les huiles essentielles. Choisissez des litières sans agglomérant en optant pour celles qui sont composées de granules de bois et de papier recyclé. Privilégiez les sacs biodégradables aux sacs de plastique pour disposer des excréments. Plutôt qu'acheter des jouets pour animaux importés d'Asie, bricolez- les avec du tissu par exemple. Source: L'écologie, c'est aussi pour les chiens (et les chats), Sélection du Reader's Digest, nov. 2011, p.170. Rencontre avec les animatrices : 10 septembre de 17h à 19h Inscriptions : 12 septembre dès 9h Déjeun’ailes spécial souvenirs d’enfance : 18 septembre à 9h (gratuit) Mot de l’équipe Votre centre de femmes vous souhaite un bon retour de vacances! Nous vous invitons à venir rencontrer l’équipe de travail et les animatrices lors d’un 5 à 7 le 10 septembre prochain. Ce sera l’occasion de se retrouver et de s’informer de ce que vous réserve Entre Ailes Ste-Julie! Nous vous invitons aussi à nos Déjeun’ailes dont le premier aura lieu le 18 septembre à 9h. Nous y discuterons de vos souvenirs d’enfance! Grâce à vos témoignages, nous réaliserons un projet « Du temps de nos aînées », soit un document pédagogique destiné aux enfants de 4 à 7 ans. Venez créer des liens intergénérationnels enrichissants! Aussi, notre friperie « Ma penderie chic » vous offre des vêtements de qualité à prix abordables. Venez voir notre belle sélection de vêtements d’automne! Vous pouvez aussi visiter notre page Facebook pour découvrir toutes nos promotions. Finalement, notre service « Soutien Entre Ailes » est toujours actif. Celui-ci permet aux femmes qui sont dans l’impossibilité de se déplacer de recevoir de l’écoute, du soutien et de la référence afin de briser leur isolement. Pour l’équipe, Stéphanie Brousseau Vie associative Le partenariat fait partie de notre vie associative Dans le cadre de nos activités et de nos projets nous travaillons souvent avec la communauté, les organismes et les centres de femmes de la Montérégie. Ces liens sont enrichissants et apportent une plus grande vision du milieu communautaire et de notre environnement. Dernièrement nous avons ouvert une friperie «Ma penderie chic», qui répond à un besoin des femmes de la région dans le vêtement prêt-à-porter à prix abordable. Nous voulons aussi faire profiter l’organisme la Maison de l’Entraide qui a un comptoir familial pour venir en aide à la population de Ste-Julie. Ainsi les vêtements ou les accessoires reçus qui ne sont pas sélectionnés par Ma penderie chic (près de deux sacs noirs par semaine) sont acheminés à la Maison de l’Entraide. Nous n’acceptons en aucun cas les vêtements provenant de la Maison de l’Entraide car ils en ont besoin pour leur clientèle et pour leur propre financement. Nos dons proviennent de nos membres, de leurs amies et de la clientèle de notre boutique. De leur côté, la Maison de l’Entraide nous réfère souvent des femmes qui auraient besoin de notre support. Nous avons aussi notre projet «Du temps de nos ainées» dont vous aurez la chance d’entendre parler cet automne, en partenariat avec des écoles et garderies de la région ainsi que le Carrefour familial de Ste-Julie. Ce projet vise à partager les souvenirs et acquis des grands-mamans à leurs petits-enfants à travers l’histoire des femmes au Québec. Plusieurs femmes sont présentement à l’élaboration d’un document pédagogique (recherchistes pour des témoignages et faits historiques, photographes, conceptrices et illustratrices). À suivre… À compter du 5 septembre, nous serons ouverts le jeudi de 9h à 20h & vendredi de 9h à 17h Nouveaux vêtements d’automne pour femmes ! Nous avons besoin de bénévoles, alors n’hésitez pas à venir donner votre nom.
  2. 2. Le bénévolat au Centre de femmes La nouv’ailes – Vélo et émancipation des femmes (par Diane Blondeau) Saviez-vous que la pratique du vélo a contribué au port du pantalon chez la femme? Au milieu des années 1800, des femmes militent pour le droit de vote, pour celui de faire du vélo et de porter le pantalon. En effet, le corset et les jupons étaient inappropriés pour cette activité. Amélia Bloomer est une militante américaine d’alors. Un jour, sa copine Libby Miller la visite en vélo vêtue d’un pantalon bouffant resserré aux chevilles. Ça deviendra le premier pantalon féminin dit : le bloomer. Le vélo est le premier moyen de transport mécanique individuel. La femme peut alors s’éloigner de la maison sans chaperon. L’idéal de la femme mère, ménagère et fragile est ébranlé. Les mentalités acceptent l’idée qu’une femme en bonne forme physique aura un effet positif sur les futurs enfants de la nation. Finie la peur qu’elle devienne nymphomane ou même hystérique à cause du vélo! La québécoise Louise Armaindo gagne même des compétitions de grand-bi (vélo avec une grande roue avant). Pendant ce temps Pierre-de-Coubertin s’oppose toujours à la venue des femmes en compétions aux Jeux olympiques… De nos jours, le vélo contribue à l’instruction et à l’entrepreneuriat féminin en facilitant le transport de l’eau, du charbon et des aliments de la ferme au marché dans les pays du Sud. Et depuis avril 2013, suite au film Wadjda, les Saoudiennes ont reçu l’autorisation de pratiquer le vélo comme loisir, si elles sont voilées et accompagnées d’un homme de leur famille. Belle victoire ! Source : Lebel, Anouk. (12 juin 2013) « La liberté sur deux roues », La Gazette des femmes. Coup de pouce POTAGE À LA CITROUILLE Ingrédients : 1 oignon haché 2 branches de céleri 3 c. à table de beurre 2 c. à table de farine 2 t. de bouillon de poulet 1 t. de lait 1 t. de purée de citrouille ½ c. à thé de paprika ¼ c. à thé de muscade 1 t. de crème 15% Sel et poivre 2 à 3 c. à table de sherry (facultatif) Bacon émietté et croûtons au fromage (facultatif) Préparation : Cuire l’oignon et le céleri dans le beurre. Ajouter la farine et bien remuer. Ajouter le bouillon de poulet, crème et lait. Cuire en remuant jusqu’à ébullition. Ajouter les assaisonnements et la purée de citrouille. Bien mélanger puis passer au robot culinaire. Servir avec le bacon et les croûtons. Votre opinion Contrairement à ce que l’on peut penser, faire du bénévolat en donnant son temps et son énergie apporte beaucoup plus que ce qui y est investi. On partage plus que nos talents et notre temps. On partage les qualités humaines que sont l’empathie, l’accueil, la bienveillance et la bonté envers les autres. On trouve des solutions à nos problèmes, un soutien. On trouve également l’écoute, la générosité. Le sentiment d’accomplir quelque chose de bien et l’épanouissement personnel sont, à mon sens des moteurs importants pour la continuité de l’engagement. Merci à Entre Ailes de m’avoir accueillie telle que je suis et de m’avoir permis de reprendre confiance en moi et me donner la chance de faire un peu de bien aux autres. – Cécile Vigneault Les femmes en action : « Je tiens à ma communauté, je soutiens le communautaire » Initiée à l’automne 2012, la campagne se poursuit! Les 3000 organismes communautaires autonomes en santé et services sociaux souffrent d’un important sous-financement qui les empêche de réaliser pleinement leur mission. Ils demandent une augmentation du financement de 225 millions $ pour la mission. Pourquoi est-il important de se mobiliser? Parce que le sous- financement des organismes a des impacts négatifs sur la population :  Réduction des activités et services;  Compression des heures d’ouverture (pouvant aller jusqu’à la fermeture temporaire ou permanente de l’organisme);  Diminution de la capacité de répondre aux besoins de la communauté;  Frein à l’égalité des femmes présentes en majorité dans ce secteur. Saviez-vous que… En 1975, les premières maisons d’hébergement pour les femmes victimes de violence conjugale voient le jour. Auparavant, seules les communautés religieuses offraient des refuges pour les femmes qui quittaient leur domicile. Source : QUÉBEC. « La constante progression des femmes » Le Trottibus recherche des bénévoles Le Trottibus est un « autobus pédestre » qui permet aux élèves du primaire de se rendre à l'école à pied escortés de bénévoles formés par la Société canadienne du cancer. Les trajets sont prédéterminés et les horaires sont planifiés. On encourage ainsi le transport actif, les saines habitudes de vie et on diminue la circulation aux abords des écoles. Intéressées? Contacter Marie Franciscus au 514 255-5151 (# 4508)

×