Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

CANCER MAMMAIRE : CARCINOME PAPILLAIRE INFILTRANT

1,565 views

Published on

Difficultés diagnostiques. Apport de l'immunohistochimie.

Published in: Health & Medicine
  • Be the first to like this

CANCER MAMMAIRE : CARCINOME PAPILLAIRE INFILTRANT

  1. 1. HISTOSEMINAIRE SFP - CARREFOUR PATHOLOGIE 2016 DIFFICULTES DIAGNOSTIQUES SUR BIOPSIES MAMMAIRES CAS N°4 Elisabeth Russ SENOPATH75 115 rue du Château 75014 Paris
  2. 2. Renseignements cliniques et radiologiques • Patiente de 63 ans • Carcinome de type intestinal du côlon droit en 2009, pT2N0 •2015 : nodule supéro-interne du sein droit, multilobulé, à limites régulières, de structure interne hétérogène, mesurant 15 x 8 mm, ACR4c selon la classification BIRADS
  3. 3. Lame à examiner
  4. 4. Diagnostic? • Prolifération d’architecture papillaire, tubuleuse et cribriforme, •Atypies nucléaires modérées à sévères, mitoses, •Sans capsule, sans nécrose, •Cellules myoépithéliales? •Patiente de 63 ans, •ATCD de cancer colique
  5. 5. Diagnostic proposé : Carcinome papillaire infiltrant Nb votes 40 Quel est votre diagnostic ? (1 seule réponse) carcinome infiltrant SAI 5 carcinome papillaire in situ 1 carcinome papillaire infiltrant 0 métastase d’un carcinome de type intestinal 28 métastase d'un carcinome endométrioïde utérin 6
  6. 6. Description microscopique • Prolifération épithéliale d’architecture papillaire, associée à quelques tubes et massifs cribriformes •Absence de capsule
  7. 7. Description microscopique • Structures papillaires : axe fibro-vasculaire • quelques tubes et massifs cribriformes • Absence de nécrose, ni de mucosécrétion
  8. 8. Description microscopique Axes vasculaires dans les papilles, Cellules tumorales pluristratifiées, cubiques, cylindriques, au contact des vaisseaux, Absence de cellules myoépithéliales?
  9. 9. Description microscopique • Atypies nucléaires modérées à marquées • Mitoses
  10. 10. Immunohistochimie : 2 missions caractère infiltrant ou in situ? métastase?
  11. 11. Immunohistochimie : confirme le caractère infiltrant - absence de cellules myoépithéliales, négativité des marqueurs P63, CK14-CK5/6 - il ne s’agit pas d’un carcinome papillaire in situ P63
  12. 12. Immunohistochimie, exclut une métastase : CDX2 - GATA3 +++ GATA3CDX2
  13. 13. Immunohistochimie, exclut une métastase : PAX8 - CDX2 PAX8
  14. 14. Immunohistochimie, exclut une métastase Confirmation du caractère primitif de la tumeur : GATA3 positif, CDX2 négatif, PAX8 négatif, RH positifs S’il s’agissait de la métastase du carcinome intestinal connu : nécrose+++, GATA3 négatif, CDX2 positif, RH négatifs
  15. 15. Clinique et imagerie du CPI • Carcinome papillaire infiltrant est rare (1,5% des carcinomes mammaires) •Masse ACR5 ou ACR4C •Absence de caractéristiques clinique ou radiologique spécifiques •Notre cas : aspect nodulaire bien limité, multilobulé, pouvait évoquer un processus métastatique
  16. 16. Macroscopie du CPI •Carcinome papillaire infiltrant : aucun aspect spécifique
  17. 17. Microscopie du CPI Carcinome infiltrant comportant plus de 90% de formations papillaires (OMS 2012) Absence de capsule, CCIS rare Sur biopsie : mentionner le contingent d’architecture papillaire Diagnostic définitif sur pièce opératoire
  18. 18. Test Assurance Qualité en Grande-Bretagne à propos des tumeurs papillaires mammaires cas clinique : CPI de diagnostic difficile Parmi les 671 participants :  71% (478) : diagnostic de CI,  28% (186) : diagnostic de Carcinome in situ  1% (7) : bénin Parmi les 19 organisateurs :  68% (13) diagnostic de CI  32% (6) diagnostic de Carcinome in situ
  19. 19. Parmi les 671 participants :  71% (478) : diagnostic de CI,  28% (186) : diagnostic de Carcinome in situ  1% (7) : bénin  71% (478) : diagnostic de CI,  dont 71% (339) CPI, la moitié des participants  14% NST,  15% carcinome tubuleux.
  20. 20. Diagnostics différentiels •Carcinome papillaire in situ +++ •Métastases +++ • Carcinome papillaire encapsulé/ Carcinome papillaire solide • Carcinome micropapillaire infiltrant
  21. 21. Diagnostics différentiels : Carcinome papillaire in situ  Imagerie différente: microcalcifications •immunohistochimie : présence de cellules myoépithéliales •P63+++, CK14, CK5/6
  22. 22. Diagnostics différentiels : métastases Métastase d’un adénocarcinome séreux de l’ovaire : GATA3 négatif, PAX8 positif, Métastase d’un cancer pulmonaire (TTF1+/PAX8 -), d’un cancer thyroïdien (TTF1+/PAX8+),
  23. 23. Diagnostics différentiels : carcinome papillaire solide, carcinome papillaire encapsulé (de haut grade), CPECPS
  24. 24. Diagnostics différentiels : carcinome micropapillaire infiltrant •Aspect spongiforme •Absence d’axe fibro- vasculaire •Inversion de polarité des cellules
  25. 25. Anomalies génomiques et profils moléculaires Duprez R et al. J Pathol. 2012 Feb; 226(3): 427– 441. Immunophenotypic and genomic characterisation of papillary carcinomas of the breast •Plus forte prévalence de mutations PIK3CA •Taux plus faible d’aberrations génomiques dans toutes les formes de carcinomes papillaires (CPE, CPS, CPI)/carcinomes infiltrants luminaux de type NST de grade identique
  26. 26. Pronostic • Absence de données suffisantes dans la littérature, car cette tumeur est trop rare Pronostic fonction de : la taille, du grade histopronostique, des biomarqueurs, du stade
  27. 27. Points à retenir : Carcinome papillaire infiltrant  Forme rare de cancer Carcinome infiltrant comportant plus de 90% de formations papillaires : diagnostic définitif sur pièce opératoire Affirmer le caractère infiltrant : absence de cellules myoépithéliales, négativité des marqueurs (P63, CK14, CK5/6), Exclure l’hypothèse d’une métastase ovarienne ou intestinale : couple GATA3/PAX8 et CDX2

×