Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

CANCERS MAMMAIRES IN SITU : Quelles nouveautés dans les CLIS? REIMS 2014

221 views

Published on

CANCERS MAMMAIRES IN SITU : Quelles nouveautés dans les CLIS?

Published in: Health & Medicine
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

CANCERS MAMMAIRES IN SITU : Quelles nouveautés dans les CLIS? REIMS 2014

  1. 1. Quelles nouveautés dans les CLIS? 3ème colloque francophone sur les cancers du sein in situ et pT1a Reims le 13 juin 2014 Elisabeth Russ Paris
  2. 2. Nouvelle classification OMS 2012  On conserve le terme générique de « néoplasie lobulaire » qui désigne aussi bien HLA que CLIS  Les CLIS : le classique et les variantes : variante avec nécrose, variante pléomorphe.  6 experts : Lakhani Australie - Schnitt USA – O’Malley Canada - Van de Vijver Pays-Bas – Simpson Australie – Palacios Espagne
  3. 3. Nouvelle classification OMS 2012  Abandon de la terminologie « LIN » au profit de « HLA et CLIS »  LIN1, LIN2, LIN3 et ses 3 types  LIN2 : pas assez reproductible, tantôt HLA, tantôt CLIS classique  SOR - INCa 2009 basé sur la classification LIN
  4. 4. HLA/CLIS classique et variantes du CLIS LIN : pas d’utilisation en pratique clinique F. O’Malley 2010
  5. 5. HLA et CLIS classique  Critères quantitatifs  Distension de moins de 50% « HLA » ou de plus de 50% « CLIS » des acini d’un lobule HLA CLIS
  6. 6. Les variantes du CLIS : les formes agressives critères qualitatifs  CLIS pléomorphe  CLIS classique avec nécrose  CLIS floride : forme débattue  CLIS à cellules en bague-à-chaton ?
  7. 7. CLIS pléomorphe  ancien LIN 3 type 2  cellules de grande taille peu cohésives, parfois apocrine  noyau volumineux et irrégulier, nucléolés,  parfois nécrose associée, +/- calcifiée : cible  micro-invasion fréquente (30%)
  8. 8. CLIS classique avec nécrose : ancien LIN3 type 3 CLIS classique associé à de la nécrose +/- calcifiée : cible
  9. 9. CLIS floride : forme débattue  Ancien LIN 3 type 1  Mentionné dans la classification OMS 2012  CLIS étendu à plusieurs lobules contigus, les lésions devenant confluentes, réalisant une masse : cible
  10. 10. QUID du CLIS à cellules en bague-à-chaton ?  Ancien LIN3 type 2  Disparait de la classification OMS 2012  Question posée à Pete Simpson et Pr Lakhani (Australie)  Réponse : extrêmement rare, absence d’étude en faveur d’une agressivité ou de l’absence d’agressivité de cette forme histologique
  11. 11. Néoplasie lobulaire : c’est toujours  Rare : prévalence 0,5 à 4% sur biopsies  Absence de signes cliniques et radiologiques spécifiques  Marqueur de risque élevé de carcinome infiltrant  Précurseur non obligatoire  Quel sous-groupe va progresser?
  12. 12. Recommandations de pratique clinique : difficiles à établir  Littérature assez pauvre, petites séries rétrospectives, faible niveau de preuve suffisant  Recommandations issues de consensus d’experts  Classification européenne « B »  SOR - INCa CIS 2009 : se base sur les LIN  OMS 2012
  13. 13. Recommandations de pratique clinique : HLA/LIN1 Bonne corrélation anatomo-radiologique : surveillance Absence de corrélation anatomo-radiologique, ATCD : discuter chirurgie
  14. 14. Recommandations de pratique clinique CLIS classique/LIN2 : chirurgie
  15. 15. Si l’on propose la chirurgie : risque de sous-estimation du cancer trop élevé sur biopsies  VPP de cancer varie considérablement  Qualité du matériel : 11G : 1g 10G : 2g x2 8G : 4g x4  Confrontation anatomo-radiologique : matériel contributif? Cible atteinte? matériel suffisamment représentatif des lésions?
  16. 16. Evaluation du risque de sous-estimation du cancer sur biopsies N = 59 CLIS classique VPP de cancer : 20% biopsies 11 G absence de confrontation anatomo-radiologique ATCD de cancer?
  17. 17. Evaluation du risque de sous-estimation du cancer sur biopsies N = 74 CLIS classique VPP de cancer : 8% biopsies 9 G microcalcifications uniquement sans ATCD de cancer
  18. 18. Prise en charge des lésions sur biopsies : HLA/CLIS classique  Cible - 60 à 75% microcalcifications - 15 à 20% masse - 5 à 20% rehaussement IRM  concordance/discordance anatomo- radiologique  discordance = absence de calcifications sur radio de biopsies ou lésion ACR5
  19. 19. Memorial Etude prospective : 5 ans N = 80 (34 HLA, 46 CLIS) chirurgie systématique 72 cas concordants (30 HLA, 42 CLIS) : 3% de cancer 8 cas discordants (4 HLA, 4 CLIS) : 38% de cancer 11G pour calcifications : 14 biopsies, 14G pour les masses : 5 biopsies 9G rehaussement en IRM : 10 biopsies
  20. 20. MD Anderson Etude rétrospective : 8 ans N = 124 (77 HLA, 33 CLIS, 14 NL) 104 cas concordants surveillés : FU 4,8% de cancers 20 cas discordants opérés : 40% de cancer caractère focal ou extensif des lésions focal : dans 98% pas de cancer sur la pièce 9G (80%) / 6 à 10 biopsies
  21. 21. Mayo Clinic Etude rétrospective N = 184 (147 HLA, 37 CLIS) 55% opérés : HLA 1,2% de cancer, CLIS 5% de cancer 45% surveillés : 6% de cancer (50 mois)
  22. 22. Prise en charge des lésions sur biopsies : CLIS classique  On pourrait proposer une alternative à la chirurgie  Surveillance si concordance radio/histo, en l’absence de facteurs de risque
  23. 23. Pour toute pièce opératoire :  Si CLIS classique au niveau des berges d’exérèse : ne pas le mentionner  Pas de nécessité de reprise
  24. 24. Prise en charge des lésions sur biopsies : les formes agressives lésions très rares 1. CLIS pléomorphe : 2,7 à 4,3% des NL 2. CLIS avec nécrose 3. CLIS floride : volumineuse masse Exérèse chirurgicale excepté CLIS à cellules en bague à chaton ?
  25. 25. Recommandations de pratique clinique Si CLIS pléomorphe, CLIS avec nécrose au niveau des berges glandulaires : reprise chirurgicale, radiothérapie discutée
  26. 26. Pièces opératoires : les formes agressives  OMS 2012 : reprise chirurgicale très discutée, dialogue « pathologiste-chirurgien-patiente »  « …on peut envisager de proposer une résection complète pour les formes potentiellement plus agressives de CLIS pléomorphe, de CLIS avec nécrose, et pour les formes florides associés à une masse… » : aucune référence  « Certaines équipes proposent une radiothérapie pour ces formes potentiellement plus agressives »
  27. 27. Pièces opératoires : les formes agressives CLIS pléomorphe : évaluer le risque de récidive N = 47, étude rétrospective n = 31 sans ATCD, FU : 55 mois Récidive chez 6 patientes dont 2 berges positives Parmi les 25 sans récidive, 7 avec berges positives dont 3 patientes : radiothérapie Pleomorphic lobular carcinoma in situ of the breast: clinicopathological review of 47 cases Authors : Thaer Khoury, Rouzan G, Karabakhtsian, David Mattson, Li Yan, Susanna Syriac, Fadi Habib, Song Liu, Mohamed M Desouki First published: 25 February 2014
  28. 28. Récidive : patientes plus jeunes 52 ans/60 ans Risque de récidive 15% à 23% sur 55 mois : statistiquement non significatif Risque de 15% sur 55 mois : pour démontrer l’intérêt de la radiothérapie, inclusion de 200 patientes dans chaque groupe Pleomorphic lobular carcinoma in situ of the breast: clinicopathological review of 47 cases Authors : Thaer Khoury, Rouzan G, Karabakhtsian, David Mattson, Li Yan, Susanna Syriac, Fadi Habib, Song Liu, Mohamed M Desouki First published: 25 February 2014
  29. 29. les nouveautés dans les CLIS :  OMS 2012 : abandon de la classification LIN  OMS 2012 : CLIS à cellules en bague à chaton ne serait plus une forme agressive  CLIS classique sur biopsie : une surveillance serait possible si concordance anatomo-radiologique

×