Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

CANCER MAMMAIRE - SIGNATURE GENOMIQUE OncotypeDX

264 views

Published on

Etude PONDx - Carrefour Pathologie 2016

Published in: Health & Medicine
  • Be the first to comment

CANCER MAMMAIRE - SIGNATURE GENOMIQUE OncotypeDX

  1. 1. Premiers résultats du PONDx, Programme d’accès au test Oncotype DX en pratique clinique courante et dans des conditions de « vie réelle » E Russ (1), J Kapfer (2), A Coulon (3), L Tixier (4), F Mishellany (4), G Fouilhoux (4), F Penault-Llorca (4) (1) Paris, (2) Maison Asclépios 551 Avenue Jacqueline Auriol 45770 SARAN, (3) 114 Avenue Léon Blum 33110 Le Bouscat, (4) Centre Jean Perrin 58 Rue Montalembert BP 39263011 Clermont-Ferrand CEDEX
  2. 2. Contexte et objectif PONDx a programme d’accès • Objectif: Permettre un accès au test Oncotype DX® pour le cancer du sein jusqu’au remboursement/financement national. • PONDx décrit comment Oncotype DX® est utilisé en pratique clinique courante, en conditions simulées de remboursement. • La collecte des données est anonyme et agrégée, l’objectif étant de : • Décrire la population de patientes à qui le test est prescrit • Evaluer l’impact global du Recurrence Score® sur les décisions de chimiothérapie en vie réelle • Durée: 6 mois, renouvelable une fois par centre • Processus PONDx • Les centres qui souhaitaient y participer ont eu un accès illimité au test Oncotype DX® afin de simuler les conditions de remboursement • Le 1er centre a été activé en octobre 2015, le dernier en mars 2016. • Une centaine de centres ont souhaité y prendre part, parmi eux : • Centres publics • Centres Unicancer • Centre privés 2 Oncotype DX® est aujourd’hui remboursé dans plusieurs pays, il ne bénéficiait d’aucune prise en charge jusqu’avril 2016 (RIHN) en France.
  3. 3. Caractéristiques des patientes Caractéristiques des tumeurs Résultats et Impact décisionnel Sexe (n) (%) Histologie (n) (%) RE (n) (%) Résultat RS (n) (%) F 736 99 Canalaire 599 81 Positif 738 100 <18 404 55 M 4 1 Lobulaire 104 14 Négatif 2 0 18-30 258 35 Autre 37 5 >30 78 11 Age (n) (%) RP (n) (%) <35 10 1 Grade (n) (%) Positif 633 86 Pré ODX (n) (%) 35-50 184 25 G1 101 14 Négatif 107 14 HT 226 31 51-70 432 58 G2 502 68 HT+CT 445 60 >70 114 15 G3 137 19 HER2 (n) (%) Autre 69 9 Positif 16 2 Ménopause (n) (%) Taille (n) (%) Equivoque 13 2 Post ODX (n) (%) Pré 168 23 <1cm 73 10 Négatif 711 96 HT 485 66 Peri 59 8 1-2cm 414 56 HT+CT 212 29 Post 509 69 2.1-5cm 230 31 KI67 (n) (%) Autre 43 6 NA 4 1 >5cm 23 3 <10% 140 19 10-20% 287 39 Suivi patient (n) (%) Ganglion (n) (%) 21-30% 140 19 oui 698 94 N0 525 71 >30% 89 12 non 15 2 PMIC 55 7 NA 84 11 NA 27 4 N1 160 22 Analyse descriptive de la population – Oct.2016 • 740 cas patients collectés au total, depuis Octobre 2015
  4. 4. Caractéristiques des patientes (I) En France, Oncotype DX® est utilisé en pratique clinique courante dans la même population que celle validée par les études cliniques: • 100% des tumeurs sont RH+ et 96% sont HER2- • Des patientes âgées de 35-50 ans (25%), 51-70 ans (58%) et >70 ans (15%) • Des patientes pré-ménopausées (23%), péri-ménopausées (8%) et ménopausées (69%) • Des patientes N0 (71%), Nmi (7%) et N1(22%) • Des patientes de grade 1 (14%), grade 2 (68%) et grade 3 (19%). • Des patientes avec des tailles tumorales <1cm (10%), 1-2 cm (56%), 2-5cm (31%) et >5cm (3%) 4  58 % des patients sont âgées de 51 à 70 ans  31 % sont pré-ménopausées ou périménopausées  29 % ont un envahissement ganglionnaire (Nmi ou N1)  68 % des tumeurs sont Grade 2
  5. 5. Caractéristiques des patientes (II) En fonction du Grade, Taille tumorale, N et statut ménopausique 5 14% 68% 19% Grade G1 G2 G3 10% 56% 31% 3% Tumor size < 1 cm 1-2 cm 2.1-5 cm >5cm 71% 22% 7% N N0 N+ pmic 23% 8% 69% Menopausal status Pre Menopause Peri Menopause Post Menopause
  6. 6. 56% 52% 57% 65% 36% 36% 33% 26% 8% 12% 10% 9% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% < 1 cm 1-2 cm 2.1-5 cm > 5 cm Taille et Recurrence Score Faible risque RS<18 Risque Intermédiaire RS 18-30 Risque élevé RS>30 71% 59% 27% 25% 34% 44% 4% 7% 29% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Grade 1 Grade 2 Grade 3 Grade et Recurrence Score Faible risque RS<18 Risque Intermediaire RS 18-30 Risque élevé RS>30 Résultats du Recurrence Score ® (RS) en fonction de Taille tumorale et du Grade 6 • Les résultats de l’enquête PONDx montrent : • Une proportion non négligeable (27%) de patientes avec des tumeur de Grade 3 ayant un RS faible • A l’opposé 4% des patientes de grade 1 présentaient un RS élevé • Plus de 55% des patientes ayant des tumeurs > 2cm (2.1-5cm et >5cm) avaient un RS faible
  7. 7. 54% 60% 55% 35% 31% 36% 11% 9% 9% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% N0 pmic N+ (1-3) Statut ganglionnaire et Recurrence Score Faible risque RS<18 Risque Intermédiaire RS 18-30 Risque élevé RS>30 Résultats du Recurrence Score ® en fonction du statut ganglionnaire • Chez les patientes N+, 55% ont un RS bas • 11% des patientes N0 ont un RS élevé 7
  8. 8. 50% 58% 54% 53% 40% 36% 34% 34% 10% 7% 12% 13% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% <35 35-50 51-70 >70 Age et Recurrence Score Faible risque RS<18 Risque Intermédiaire RS 18-30 Risque élevé RS>30 69% 61% 41% 37% 28% 35% 44% 30% 3% 4% 14% 33% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% < 10% 10-20% 21-30% > 30% KI67 et Recurrence Score Faible risque RS<18 Risque Intermediaire RS 18-30 Risque élevé RS>30 Résultats du Recurrence Score ® en fonction KI67 et Age • Les résultats de l’enquête PONDx corroborent les études cliniques de Oncotype DX®: • Chez les patientes de moins de 35 ans, la moitié a un RS bas et 13% des patiente de plus 70 ans ont un RS élevé • On retrouve une proportion non négligeable de RS bas chez les patientes ayant KI67 > 20% 8
  9. 9. Analyses complémentaires Histologie (N=777) au 25.10.2016 62 369 179 119 38 51 11 3 35 8 1 0 50 100 150 200 250 300 350 400 < 1cm 1-2cm 2.1-5cm > 5cm Taille de la tumeur et histologie Ductal Lobular Others 73% 24% 3% Histologie des tumeurs > 2cm avec un RS< 18 Ductal Lobular Other (62) (9) (190) 9
  10. 10. 66% 30% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Pré-Oncotype DX Post-Oncotype DX Traitement pré- et post-Oncotype DX® Chimiothérapie 34% 70%66% 30% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Pré-Oncotype DX Post-Oncotype DX Traitement pré- et post-Oncotype DX® Pas de Chimiothérapie Chimiothérapie L’impact Global du Reccurence Score® sur les Décisions thérapeutiques finales (N=651 analysables*) • La recommandation de traitement change dans 43% des cas • 60% des recommandations HT+CT pré-OncotypeDX® change pour HT seule post-OncotypeDX® • 12% des recommandations HT pré-OncotypeDX® change pour HT+CT post-OncotypeDX® • L’utilisation d’Oncotype DX® en pratique clinique courante conduit à une réduction nette de 35% des chimiothérapies 10 35% Réduction nette Changement de traitement dans 43% des cas
  11. 11. Traitement final reçu par les patientes Recommandation de la RCP post- ODx Traitement reçu par les patients Total Reco suivie Reco non suivie Non disponible HT seule 463 (96%) 1 (0%) 21 (4%) 485 (100%) CT + HT 198 (94%) 12 (6%) 2 (1%) 177 (100%) Total 661 (95%) 13 (2%) 23 (3%) 697 (100%)* En post-Oncotype DX®: • 95% des patientes testées ont suivi le traitement recommandé, témoignant de la grande confiance accordée par les cliniciens français à cette signature génomique. • Oncotype DX participe à réduire l’hétérogénéité des décisions thérapeutiques 11
  12. 12. 40% 94% 60% 6% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Pré-Oncotype DX Post-Oncotype DX Traitement pré- et post-Oncotype DX® pour RS<18 Pas de Chimiothérapie Chimiothérapie Enquête PONDx Analyse d’impact décisionnelle RS<18 (n=349) • La recommandation de traitement change dans 55% des cas • 90% des recommandations HT+CT pré-OncotypeDX® change pour HT seule post-OncotypeDX® • 1% des recommandations HT pré-OncotypeDX® change pour HT+CT post-OncotypeDX® • Dans la zone « Bas risque » du test Oncotype DX®, on observe une réduction nette de 54% des chimiothérapies 12
  13. 13. 30% 54% 70% 46% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Pré-Oncotype DX Post-Oncotype DX Traitement pré- et post-Oncotype DX® pour RS18-30 Pas de Chimiothérapie Chimiothérapie Enquête PONDx Analyse d’impact décisionnelle RS 18-30 (n=228) • La recommandation de traitement change dans 33% des cas • 41% des recommandations HT+CT pré-OncotypeDX® change pour HT seule post-OncotypeDX® • 15% des recommandations HT pré-OncotypeDX® change pour HT+CT post-OncotypeDX® • Dans la zone « Intermédiaire » du test, on observe réduction nette de 25% des chimiothérapies 13
  14. 14. 20% 3% 80% 97% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% pré-Oncotype DX post-Oncotype DX Traitement pré- et post-Oncotype DX® pour RS>30 Pas de Chimiothérapie Chimiothérapie Enquête PONDx Analyse d’impact décisionnelle RS>30 (n=74) • La recommandation de traitement change dans 20% des cas • 2% des recommandations HT+CT pré-OncotypeDX® change pour HT seule post-OncotypeDX® • 93% des recommandations HT pré-OncotypeDX® change pour HT+CT post-OncotypeDX® • Dans la zone de risque « élevé » du test, on observe une augmentation nette de 18% des chimiothérapies 14
  15. 15. Conclusions (I) • Le test est souvent utilisé chez les patientes candidates à une chimiothérapie adjuvante • Il est le plus souvent utilisé dans un objectif de désescalade thérapeutique, soit plus pour sa valeur prédictive que pour sa capacité à mesurer le risque de rechute (Valeur pronostique). • La réduction importante des indications initiales de chimiothérapie observées en post test (-60%) dans cette étude est certainement liée à une sélection optimale des tumeurs éligibles (100% RE+ et 96% HER2-) par la RCP. • Le profil majoritaire dans cette étude est le suivant : 15 Age entre 51 et 70 ans (58%) Grade 2 (68%) Péri-ménopausées ou ménopausées (69%) N1 & Nmi (29%) Taille tumorale de 1 à 2 cm (56%) Cancer canalaire NST (81%)
  16. 16. Conclusion (II) 16 • Oncotype DX® a un impact important sur les décisions de traitement et les résultats de PONDx sont conformes à ceux déjà observés (Méta-analyse d’Albanell et al 2016) • Les cliniciens français ont adopté la signature Oncotype Dx et lui accordent leur confiance (reco post test suivie dans 95% des cas) • PONDx démontre qu’en situation simulée de remboursement, l’utilisation de Oncotype DX® induit une importante diminution des indications de chimiothérapie

×