Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Ocare Magazine Fiches pratiques pour réagir au mieux en cas d'AVC!

320 views

Published on

Poser les bons gestes lorsque vous vous retrouvez en présence d'une personne qui fait un AVC peut lui sauver la vie!
C'est pourquoi le dernier numéro du Ocare Magazine est accompagné d'un petit dépliant nous rappelant les réflexes à adopter pour ne pas être pris au dépourvu.

Published in: Health & Medicine
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Ocare Magazine Fiches pratiques pour réagir au mieux en cas d'AVC!

  1. 1. Chaque année, 19.000 personnes sont frappées par un accident vasculaire cérébral (AVC) en Belgique, soit 52 chaque jour! Il s’agit dans notre pays de la troisième cause de décès, après l’infarctus du myocarde et le cancer, et de la principale cause d’invalidité à long terme. AVC: le reconnaître au plus V-I-T-E! En cas d’AVC, chaque minute compte. RÉAGIR RAPIDEMENT peut faire la différence! L’AVC, COMMENT LE RECONNAÎTRE? QU’EST-CE QUE C’EST? QUELLES EN SONT LES SÉQUELLES POSSIBLES? QUI EST À RISQUE?
  2. 2. Quels signes doivent vous alerter? Faire face à l’AVC est une course contre la montre. Et pour intervenir au plus vite, il est bien entendu indispensable de reconnaître les signes évocateurs au plus tôt. Un petit moyen mnémotechnique peut vous aider à vous souvenir des 3 types de symptômes qui doivent vous alerter. Quatre lettres à retenir: V-I-T-E! Pourquoi chaque minute compte? Si l’accident vasculaire cérébral est dû à l’obstruction d’une artère du cerveau par un caillot (80% des cas), un traitement (la thrombolyse) peut permettre de limiter les séquelles. Seule condition: il doit être administré dans les 4 heures 30 suivant l’apparition des premiers symptômes! Mieux vaut donc se rendre sans tarder à l’hôpital. En cas d’AVC, rendez-vous aux urgences sans attendre ou appelez le 112!
  3. 3. Notez l’heure! Pensez à noter précisément l’heure de survenue du premier symptôme. Cette information-clé sera précieuse pour savoir si une thrombolyse peut être envisagée une fois à l’hôpital. V pour «visage» Le visage présente une asymétrie et est paralysé sur une moitié. La bouche est déviée ou tombante. V I pour «incapacité à bouger un membre» La personne souffre d’une perte de motricité, d’une baisse brutale de la force dans un membre, ne parvient plus à bouger un bras, une jambe, ou est paralysée sur toute une moitié du corps (hémiplégie). Une perte de la sensibilité dans un membre peut également être significative. T pour «troubles de la parole» Elle ne parvient pas à répéter une phrase simple, bafouille, ne trouve pas ses mots (aphasie), semble confuse… E pour «extrême urgence» L’un de ces 3 signes est survenu brutalement? Il n’y a pas une minute à perdre: formez le 112 ou faites-vous conduire aux urgences sans attendre!
  4. 4. L’AVC, QU’EST-CE QUE C’EST? L’accident vasculaire cérébral (AVC) est généralement dû à l’obstruction d’une artère du cerveau par un caillot (thrombose). Dans environ 20% des cas, il est la conséquence d’une hémorragie cérébrale. En fonction de la zone touchée et de l’étendue des lésions, différents symptômes peuvent apparaître: paralysie, troubles de la parole, confusion… QUELLES SONT LES SÉQUELLES POSSIBLES D’UN AVC? Certaines personnes ne souffrent d’aucune séquelle invalidante, d’autres, par contre, conservent à long terme une paralysie d’un membre, d’une moitié du corps, des difficultés à s’exprimer, à déglutir... Ce qui peut être à l’origine d’une perte d’autonomie importante. QUI EST À RISQUE? L’âge reste le principal facteur de risque d’AVC: environ 75% des personnes victimes d’une attaque cérébrale ont plus de 65 ans. Mais d’autres facteurs ont également un impact sur sa survenue: diabète, surpoids ou obésité, hypertension artérielle... Éditeurresponsable:Jean-MarcMahieu-AvenuePaulHartmann1,1480Saintes|Réalisation:SPRL©-www.vivio.com ? ? ? ??

×