Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

La politique familiale française : un modèle ?

1,224 views

Published on

Presentation by Rachel Silvera on the occasion of the public hearing on The role of family policy in demographic change on 21.03.2011

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

La politique familiale française : un modèle ?

  1. 1. La politique familiale française : un modèle ? Rachel Silvera The role of family policy in the demographic change with a view to share best practices among the Member States 21 mars 2011
  2. 2. Sommaire <ul><li>Le contexte français de la politique familiale </li></ul><ul><li>Des résultats positifs en matière démographique et égalitaire </li></ul><ul><li>Des signes plus négatifs sur le plan social </li></ul><ul><li>Quelles préconisations? </li></ul>Rachel Silvera la politique familiale française
  3. 3. Le contexte de la politique familiale <ul><li>Un taux de fécondité parmi les plus élevés d’Europe… : plus de 2 enfants par femmes; </li></ul><ul><li>un taux d’emploi des femmes proche des objectifs de Lisbonne (60.7% 2008) </li></ul><ul><li>Un taux de temps partiel « stable » (30% de l’emploi des femmes françaises). </li></ul>Rachel Silvera la politique familiale française
  4. 4. Des avancées incontestables en matière familiale <ul><li>Les modes d’accueil « exemplaires » en France? </li></ul><ul><ul><li>pour les moins de 3 ans : « seulement » 1 enfant sur 2 gardés (assistants maternels:20%; crèches: 10%; écoles maternelles avant 3 ans;garde informelle; garde à domicile) </li></ul></ul><ul><ul><li>Pour les plus de 3 ans : la maternelle : un véritable modèle déjà ancien… Près de 100% des enfants accueillis dans des structures scolaires, avec un projet éducatif et des « vrais » enseignants </li></ul></ul><ul><li>Mais remise en cause régulière du système: </li></ul><ul><li>- I ntroduction de jardins d’éveil de 2 à 4 ans sans enseignants </li></ul><ul><li>- Augmentation du nombre d’enfants des assistants maternels… </li></ul>Rachel Silvera la politique familiale française
  5. 5. Des avancées incontestables en matière familiale <ul><li>Un système d’allocations généreux : la famille, une préoccupation des politiques publiques : 3.75%du PIB (cash+services+réductions d’impôts, supérieru aux pays nordiques! OCDE,2005) </li></ul><ul><ul><li>Allocations familiales ( sans conditions de ressource ) dès le 2d enfant et progressif avec le nombre d’enfants: </li></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>119,13 €/mois pour 2 enfants ; </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>271,75 €/mois pour 3 enfants ; </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>152,63 €/mois pour chaque enfant supplémentaire. </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><li>Système fiscal de « quotient familial »: familles nombreuses favorisées </li></ul></ul><ul><ul><li>LA PAJE : un système complexe et plus ambigu…crédit d’impôt pour la garde d’enfants et allocation congé parental (voir plus loin) </li></ul></ul>Rachel Silvera la politique familiale française
  6. 6. Des avancées incontestables en matière familiale <ul><li>Des innovations dans les horaires d’accueil; dans l’implication des territoires et des entreprises… </li></ul><ul><li>Horaires d'ouverture des crèches très larges et variables : 7h à 18h30-19h </li></ul><ul><li>Horaires d'ouverture des écoles : 8h-8h30 à 16h30, possibilité de gardes périscolaires assurées par les communes (7h à 18h ; cantines); mercredi non travaillé (mais centres aérés périscolaires; coût à la charge des familles sous condition de ressources). </li></ul><ul><li>Développement de crèches à horaires atypiques (24/24h; horaires décalés) </li></ul><ul><li>  Développement de modes d'accueil en relais (expérience Gepetto via des associations avec financement public). </li></ul><ul><li>Développement d’expériences locales de bureaux des temps  </li></ul>Rachel Silvera la politique familiale française
  7. 7. Des avancées incontestables en matière familiale <ul><li>Des congés généreux…. </li></ul><ul><ul><li>Congés de maternité : 16 semaines (20 à partir du 3ème enfant); salaire maintenu (jusqu’au plafond de la Sécurité sociale et complété par la plupart des conventions collectives) </li></ul></ul><ul><ul><li>Congé de paternité : 11 jours ; salaire maintenu jusqu’au plafond de la sécurité sociale (accords d’entreprise qui complètent) ; près de 70% des pères le prennent </li></ul></ul><ul><li>Mais … </li></ul><ul><ul><li>Congé parental : 3 ans non rémunérés ; avec une allocation « complément de libre choix d’activité » (voir ci-joint) de 500€ (la moitié du salaire minimum) </li></ul></ul>Rachel Silvera la politique familiale française
  8. 8. Des signes plus négatifs… <ul><li>Le Complément de libre choix d’activité (CLCA) : une discrimination à l’égard d’une frange importante de ‘mères’ ?    </li></ul><ul><ul><li>En 2006, le CLCA concernait 587 600 bénéficiaires (98% de femmes), dont la moitié serait restée active sans cette mesure. </li></ul></ul><ul><ul><li>si 76% des femmes ont un emploi avant le CLCA, elles ne sont plus que 51% dans ce cas à la sortie du dispositif (Credoc). </li></ul></ul><ul><ul><li>Le nombre d'inactives passe de 4% à 27% après le CLCA, alors que les 3/4 des femmes envisageaient de retravailler. de reprendre un travail après cette interruption ( </li></ul></ul>Rachel Silvera la politique familiale française
  9. 9. Des signes plus négatifs… <ul><li>Les allocations familiales ne sont pas sous condition de ressources; </li></ul><ul><li>le crédit d’impôt pour les emplois familiaux: une mesure pour les plus aisés? </li></ul>Rachel Silvera la politique familiale française
  10. 10. Des signes plus négatifs… <ul><li>Au total : un système dual? </li></ul><ul><ul><li>D’un côté, des ménages « bi-actifs »; plus diplômés; avec des moyens d’accès à des modes de garde en partie financés (emplois familiaux) </li></ul></ul><ul><ul><li>De l’autre, des ménages ou des familles mono-parentales, moins qualifiées, où bien souvent le seul ‘choix’ est pour les mères de quitter (provisoirement?) le marché du travail… </li></ul></ul>Rachel Silvera la politique familiale française
  11. 11. Quelles préconisations? <ul><li>Renforcer le rôle de l'État et des collectivités territoriales  : vers un droit d’accueil pour tout enfant (on estime à 400 000 le nombre de places manquantes) ; vers une remise à plat des congés familiaux (par ex : 6 mois par parent, non transférables et rémunérés 80% du salaire) ; vers une ‘révolution fiscale’? </li></ul><ul><li>  Valoriser le rôle des pères (remettre en cause le principe ‘compétence = présentéisme et disponibilité totale’ ; </li></ul><ul><li>Impliquer les entreprises et les représentants des salariés : vers un véritable aménagement du temps de travail ; vers une vraie prise en compte de la parentalité (services auprès des salariés; crèches…) ; développer charte, accords sur la parentalité </li></ul>Rachel Silvera la politique familiale française

×