Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.
Upcoming SlideShare
What to Upload to SlideShare
Next
Download to read offline and view in fullscreen.

Share

Mooc transition s6

Download to read offline

Le financement de la transition énergétique et écologique des pays du Sud. synthèse de la semaine 6 du Mooc de l'AFD + ENS + Coursera.

Related Books

Free with a 30 day trial from Scribd

See all

Related Audiobooks

Free with a 30 day trial from Scribd

See all
  • Be the first to like this

Mooc transition s6

  1. 1. 6. Le financement de la transition énergétique et écologique Semaine 6 : (Mooc de l’AFD + ENS publié sur Coursera) Synthèse des cours de la sixième semaine : La gouvernance de la transition énergétique et écologique 6.1. Signal carbone : un incontournable de la transition énergétique (Alain Grandjean) 6.2. Réduire les subventions aux fossiles (Gaël Giraud) 6.3. L’orientation de la politique monétaire et du crédit vers les actifs verts (Alain Grandjean) 6.4. Comment financer l’adaptation ? (Alexis Bonnel) 6.5. Le rôle des banques de développement multilatérales et Nord-Sud pour catalyser les flux Nord/Sud (Alain Grandjean) 6.6 Le narratif : une trajectoire de développement vert pour les pays du Sud (Gaël Giraud) 6ème semaine de cours de l’AFD–ENS : Le financement de la transition énergétique et écologique https://www.coursera.org/learn/transitions-energetiques-pays-du-sud Synthèse effectuée par Alain Ducass, catalyseur de la transformation énergétique, numérique et sociale de l’Afrique, publiée sur https://energeTIC.fr/environnement contact : energeTIC, +336 8546 1982 alain.ducass@energeTIC.fr
  2. 2. 6.1 Signal carbone : un incontournable de la transition énergétique (Alain Grandjean) Mooc AFD + ENS + Coursera sur les transitions énergétiques et écologiques dans les pays du Sud La tarification du carbone est, de loin, la mesure la plus importante pour accélérer la transition énergétique car elle : • oriente les choix des consommateurs vers des produits et des services moins carbonés ; • oriente les industries vers des processus décarbonés ; • Permet de drainer des ressources financières en faveur de la transition. Selon le principe pollueur-payeur, l’émission du CO2 dans l’atmosphère doit coûter au pollueur et rapporter aux dépollueur • En réduisant les subventions les énergies fossiles qui se sont montées à environ 500 milliards de dollars en 2014 • En limitant les émissions de CO² de certains produits et services par la loi et les normes • En instaurant des quotas d’émission et une « taxe carbone » croissante payée par les Etats par tonne de CO² émise comme le font 40 pays pour 12 % des émissions mondiales Alain Grandjean. Extrait du rapport Canfin/Grandjean, 2015
  3. 3. 6.1.2 Signal carbone : un incontournable de la transition énergétique (Alain Grandjean) Mooc AFD + ENS + Coursera sur les transitions énergétiques et écologiques dans les pays du Sud Le système des quotas fonctionne comme suit : • Un régulateur fixe un quota maximum d’émissions pour un site donné, décroissant dans le temps ; • Caux qui émettent plus que leur quotas doivent acheter des « permis d’émissions » à ceux qui émettent moins. En Europe, le système des quotas (EUETS) couvre 12 000 sites industriels (sidérurgie, papier, ciment, chimie, électricité…) et 45 % des émissions de GES mais ce marché est inefficace car le prix fluctue entre 5 €/t et 10 €/t, alors qu’il devrait être dix fois plus élevé en 2030 pour être incitatif. La taxe doit être acceptable socialement, ce qui implique des corridors de prix par région (CF Rapport Canfin/Grandjean) 74 pays et 1000 entreprises ont formé la « Carbon Pricing Leadership Coalition » pour que la taxe carbone couvre 25 % des émissions en 2020 et 50 % en 2030. En Afrique, l’Ethiopie, le Maroc, la Côte d’Ivoire, en font partie. Extrait du rapport Canfin/Grandjean, 2015 4ème rapport annuel de la CPLC Sources sélectionnées par Alain Grandjean
  4. 4. 6.2. Réduire les subventions aux fossiles (Gaël Giraud) Mooc AFD + ENS + Coursera sur les transitions énergétiques et écologiques dans les pays du Sud Les énergies fossiles, charbon, pétrole et gaz, constituent 80 % du bouquet énergétique mondial Elles sont très beaucoup plus subventionnées (500 G€) que les énergies renouvelables (100 G$/an) Sans les subventions, le MWh solaire coûterait moins cher que le MWh fossile La baisse du prix du baril (50 $/baril en 2014 contre 100 $ en 2014) équivaut à une taxe carbone de – 100 €/t La Banque mondiale a montré qu’il était possible de neutraliser la baisse des subventions fossiles en redistribuan les subventions réalisées. Des pays l’ont fait, (Iran 2013, Ghana) Cf. https://www.iea.org/topics/world-energy-outlook Gaël Giraud Energy Outlook 2014, IEA Réformes des subventions aux énergies fossiles The New Climate Economy, 2015.
  5. 5. 6.3. L’orientation de la politique monétaire et du crédit vers les actifs verts (Alain Grandjean) Mooc AFD + ENS + Coursera sur la transition énergétique des pays du Sud Les banques centrales encadrent et contrôlent les banques en ajustant le volume de monnaie pour contenir l’inflation, par l’encadrement des taux, les réserves obligatoires, les ratios prudentiels, etc. Pour limiter la déflation, elles pratiquent des assouplissement quantitatif, (quantitative easing) en créant de la monnaie centrale pour acheter des actifs. Une politique économique verte consiste à favoriser l’acquisition d’actifs décarbonés « verts » Ex 1 : France, l’art 173 de la loi de transition énergétique et de croissance verte impose aux banques de rendre compte de leur exposition aux risques climatiques et aux risques carbone. La Banque de France intègre des critères RSE dans la cotation des entreprises.). A l’inverse, le crédit immobilier fait monter les prix en obligeant les gens à s’éloigner du centre-ville, moyennant des transports importants Alain Grandjean Next Finance, Droits réservés. http://bit.ly/2wp4I3w
  6. 6. 6.3.2. L’orientation de la politique monétaire et du crédit vers les actifs verts (Alain Grandjean) Mooc AFD + ENS + Coursera sur la transition énergétique des pays du Sud Une politique économique verte consiste à favoriser l’acquisition d’actifs décarbonés « verts » Ex 2 : la Chine envisage de mettre en place une notation verte des Banques et favorise des crédits bas pour des projets de transition énergétique Ex 3 : Le Bengladesh impose aux banques locales de mesurer le risque environnemental et d’allouer un pourcentage minimum de leurs prêts à la transition. Ex 4 : Le Brésil exige de la part des banques un contrôle du risque environnemental Ex 5 : l’Inde impose aux banques d’allouer 40 % des crédits à l'agriculture aux PME et aux énergies renouvelable. Alain Grandjean https://chinadialogue.net/en/business/9232-the-g2-s-race-to-green-the-financial-system/
  7. 7. 6.4. Comment financer l’adaptation au changement climatique ? (Alexis Bonnel) Mooc AFD + ENS + Coursera sur la transition énergétique des pays du Sud Le changement climatique inévitable entraînera un accroissement des risques naturels, une élévation du niveau de la mer, une modification de la pluviométrie, des stress hydriques, de la désertification. Le GIEC montre qu’il dépend de 3 facteurs • la nature et la magnitude des aléas climatiques à venir, • le degré d'exposition à ces aléas, • la vulnérabilité, c'est-à-dire la prédisposition à être affecté par une exposition à un aléa donné. Le GIEC définit l’adaptation comme la démarche d'ajustement au climat actuel ou attendu, ainsi qu'à ses conséquences. Dans les systèmes humains, il s'agit d'atténuer ou d'éviter les effets préjudiciables et d'exploiter les effets bénéfiques. L’adaptation touche à tous les sujets, et se traduit notamment par des inflexions aux programmes de développement. Elle est marqué par l’interdisciplinarité et l’incertitude sur l’avenir qui impose d’adopter un principe de précaution Les projets pertinents portent sur : 1. L’amélioration des connaissances locales et la sensibilisation du public ; 2. L’analyse des risques et les mesures de protection contre le changement ; 3. L’aide aux politiques de développement intégrant l’adaptation (soft) ; 4. Des investissements spécifiques d’adaptation (hard) ; 5. La mise en débat public en vue de décisions en zone d’incertitude Alexis Bonnel
  8. 8. 6.5. Le rôle des banques de développement multilatérales et Nord-Sud pour catalyser les flux Nord/Sud (Alain Grandjean) Mooc AFD + ENS + Coursera sur la transition énergétique des pays du Sud En 2013, les Banques nationales de développement ont consacré au climat 23 milliards de dollars (69 G$) En 2013, les Banques multilatérales de développement ont consacré au climat 23 milliards de dollars (23 G$ soit 18 %) et donnent aussi des garanties aux projets verts, par ex pour couvrir les risques de convertibilité. Le changement climatique accroît les, alors que les investisseurs ont besoin de stabilité. L’assurance MIGA du groupe Banque mondiale peut garantir le risque politique pour des financements long terme Les fonds climat (Climate Investment Funds) interviennent en « mode programme » pour les projets de taille modeste Alain Grandjean
  9. 9. 6.6. Le narratif : une trajectoire de développement vert pour les pays du Sud (Gaël Giraud) Mooc AFD + ENS + Coursera sur les transitions énergétiques et écologiques dans les pays du Sud L’économiste Elinor Ostrom a montré qu’une gestion durable des communs était possible, si on identifie les droits d'usage et qu’on se mette d’accord sur les règles de gestion, en précisant qui peut les modifier et les interpréter. La privatisation peu régulée des ressources, constituant la base du modèle occidental, conduit à une catastrophe écologique La transition énergétique et écologique dans les pays du Sud, implique une nouvelle vision du développement. L’Etat doit cesser d’être le gardien des contrats privés ou le gestionnaire bureaucratique des biens publics, en privilégiant le droit d’usage (usus) en retirant aux individus et aux collectivités les autres droits (fructus et abusus) quand ceux-ci menacent le renouvellement de la ressource. La transition énergétique et écologique est techniquement et financièrement possible Les obstacles sont institutionnels, financiers et politiques, et le Mooc a montré comment les lever. Gaël Giraud Disparition des dauphins Disparition des abeilles Pollinisation à la main en Chine
  10. 10. Semaine 5 : La gouvernance de la transition énergétique et écologique 6ème semaine de cours de l’AFD–ENS : Le financement de la transition énergétique et écologique https://www.coursera.org/learn/transitions-energetiques-pays-du-sud Synthèse effectuée par Alain Ducass, catalyseur de la transformation énergétique, numérique et sociale de l’Afrique, publiée sur https://energeTIC.fr/environnement contact : energeTIC, +336 8546 1982 alain.ducass@energeTIC.fr

Le financement de la transition énergétique et écologique des pays du Sud. synthèse de la semaine 6 du Mooc de l'AFD + ENS + Coursera.

Views

Total views

82

On Slideshare

0

From embeds

0

Number of embeds

0

Actions

Downloads

0

Shares

0

Comments

0

Likes

0

×