Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

STEATOSE (foie gras), NASH (stéatohépatite non alcoolique) et ALCOOL

428 views

Published on

Stéatose hépatique (NAFLD) et stéatohépatite non alcoolique (NASH) et consommation modérée d'alcool : du pour et du contre ...

Published in: Health & Medicine
  • Be the first to comment

STEATOSE (foie gras), NASH (stéatohépatite non alcoolique) et ALCOOL

  1. 1. NASH 1) & ALCOOL 2) . 1) Non Alcoholic SteatoHepatitis 2) Voir aussi les topos sur la NASH d’une part, le foie et l’alcool d’autre part, dans foiepratique.fr Claude EUGÈNE 1
  2. 2. NASH & ALCOOL Abréviations ` NAFLD : Non alcoholic liver disease 1) NASH : Non alcoholic steatohepatitis 2) 1) Foie gras non alcoolique 2) Stéato-hépatite non alcoolique Claude EUGÈNE 2
  3. 3. NASH & ALCOOL Introduction (1/5) NAFLD et NASH maladie du foie la plus fréquente 1) 1) Aux USA : > 1/3 de la population a une NAFLD
 2/3 boivent de l’alcool Claude EUGÈNE 3
  4. 4. NASH & ALCOOL Introduction (2/5) NAFLD et NASH en augmentation en rapport avec l’épidémie de : obésité, diabète de type II, syndrome métabolique Claude EUGÈNE 4
  5. 5. NASH & ALCOOL Introduction (3/5) Consommation modérée : combien ? (définition variable et confuse) Claude EUGÈNE 5
  6. 6. NASH & ALCOOL Introduction (4/5) Bénéfice d’une consommation modérée dans la population générale : cardiovasculaire 1ère cause de décès au cours NAFLD / NASH cardiovasculaire Mais, alcool contre-indiqué dans la majorité des maladies du foie … Et les lésions histologiques et la physiopathogénie de la NASH et du foie alcoolique se ressemblent … Claude EUGÈNE 6
  7. 7. NASH & ALCOOL Introduction (Résumé) Consommation modérée d’alcool : effet cardioprotecteur rapporté dans la population générale Effet bénéfique au cours de NAFLD et NASH ? Claude EUGÈNE 7
  8. 8. NASH & ALCOOL . Peut-on recommander une consommation modérée ? Claude EUGÈNE 8
  9. 9. NASH & ALCOOL . POUR 1) 1) Principale référence :
 McHenry S, Alghamdi S, Lisker-Melman M. Pro: Moderate alcohol use is beneficial in
 nonalcoholic steatohepatitis. Liver Int 2018;11:39-42. Claude EUGÈNE 9
  10. 10. NASH & ALCOOL Pour (1/2) Une consommation modérée 1) d’alcool diminuerait 2) 3) l’incidence de: SYNDROME MÉTABOLIQUE, et NAFLD/NASH Effet sur :
 - obésité, stéatose hépatique, NASH
 - diabète de type II, insulino-résistance, syndrome métabolique
 - augmentation du HDL
 - hypertension artérielle
 - risque cardio-vasculaire (athérosclérose, coeur, AVC 4) - inflammation systémique (CRP)
 - état pro-thrombotique
 - mortalité générale …………………………………………..….……….………………………………………….……….. 1) Jusqu’à 30 g/j (femme : 20 g, homme 30 g/ 2 verres/j, en France 1 verre # 10 g) 2) Principale référence : Sookoian S, Pirola CJ. How safe is moderate alcohol consumption in overweight and obese individuals ? Gastroenterology 2016;150:1698-1703.
 3) Résultats cependant CONTROVERSÉS en raison de différentes imperfections dans la plupart des études, transversales pour la majorité (comme souligné dans la référence citée ci-dessus). Une étude longitudinale japonaise sur plus de 10 ans conclut à un effet protecteur d’une NAFLD, mais seulement chez l’homme (Hashimoto et al.). A l’inverse, une autre étude n’a trouvé un effet bénéfique sur la mortalité que chez les femmes de plus de 65 ans. 4) Accident vasculaire cérébral. Claude EUGÈNE 10
  11. 11. NASH & ALCOOL Pour (2/2) EFFETS DE L’ALCOOL : UNE COURBE EN J 1) ? J Claude EUGÈNE 11 Consommation modérée Effet positif 2) Consommation nulle Consommation excessive Effet toxique 1) D’après Sookoian S, Pirola CJ. How safe is moderate alcohol consumption in overweight and obese individuals ? Gastroenterology 2016;150:1698-1703. 2) Cf diapo précédente
  12. 12. NASH & ALCOOL Pour (Résumé) Une consommation modérée d’alcool semble : - Diminuer l’insulino-résistance
 (Facteur pathogénique majeur dans la NASH)
 - Être associée à une moindre sévérité histologique
 (NASH et fibrose) 1)
 Mais ces sujets ont aussi souvent plus d’activité et moins
 d’obésité. …………………………………………………………………………….…….. 1) Plusieurs études, dont celle du NASH CRN
 (Nonalcoholic S Steatohepatitis Clinical Research Network). Claude EUGÈNE 12
  13. 13. NASH & ALCOOL . CONTRE 1) 1) Principales références :
 - Ajmera V, Belt P, Wilson LA et al. Among patients with nonalcoholic fatty liver disease, modest alcohol use 
 is associated with less improvement in histologic steatosis and steatohepatitis. Clin Gastroenterol Hepatol
 2018 doi.org/10;1016/j.cgh.2018.01.026
 - Lodhi M, Amin J, Eswaran S. Role of alcohol in nonalcoholic steatohepatitis : Rush University (Con).
 Patients with non alcoholic steatohepatitis should be abstinent from alcohol use. Liver Int 2018;11:39-42. Claude EUGÈNE 13
  14. 14. NASH & ALCOOL Contre (1/3) La plupart des études en faveur de l’alcool sont critiquables transversales, observationnelles fréquents facteurs de confusion NASH et foie alcoolique se ressemblent pathogénie 1) histologie variant rs738409 sur le locus PNPLA3 Une consommation, même faible, pourrait augmenter la mortalité globale ………………………………………………………………………………… 1) Anomalies du métabolisme des acides gras libres, stress oxydatif, fibrose. Claude EUGÈNE 14
  15. 15. NASH & ALCOOL Contre (2/3) A partir de quelle quantité commence l’effet délétère ? La notion de « verre » est confuse
 (14 g aux USA, 8 g en GB, > 19 g au Japon) Effet protecteur si atteinte hépatique ?
 pas vraiment prouvé ! Si fibrose sévère l’alcool (même modéré) risque de CHC 1) …………………………………………………………………………………………………………………. 1) Carcinome hépatocellulaire. Réf :Suh B, Yun JM, Park S et al. Prediction of future hepatocellular carcinoma incidence in moderate to heavy alcohol drinkers with the FIB-4 liver fibrosis index. Cancer 2015;121-3818-3825. Claude EUGÈNE 15
  16. 16. NASH & ALCOOL Contre (3/3) Plusieurs études ont montré l’effet délétère d’une consommation d’alcool, même faible
 ainsi tout récemment : Étude longitudinale 1), 168 patients < 2 verres et 117 abstinents
 Biopsies hépatiques, l’alcool => moindre résolution de :
 Stéatose, NASH …………………………………………………………………………………………………………………. 1) Ajmera V, Belt P, Wilson LA et al. Among patients with nonalcoholic fatty liver disease, modest alcohol use is associated with less improvement in histologic steatosis and steatohepatitis. Clin Gastroenterol Hepatol 2018 doi.org/10;1016/j.cgh.2018.01.026
 Claude EUGÈNE 16
  17. 17. NASH & ALCOOL Conclusion IL PARAÎT PRUDENT DE CONSEILLER L’ABSTINENCE 1) chez les patients obèses avec une NASH en cas de fibrose avancée ……………………………………………..………………….….. 1) Référence principale :Sookoian S, Pirola CJ. How safe is moderate alcohol consumption in overweight and obese individuals ? Gastroenterology 2016;150:1698-1703. Claude EUGÈNE 17
  18. 18. RÉFÉRENCES Ajmera V, Belt P, Wilson LA et al. Among patients with nonalcoholic fatty liver disease, modest alcohol use is associated with less improvement in histologic steatosis and steatohepatitis. Clin Gastroenterol Hepatol 2018 doi.org/10;1016/j.cgh.2018.01.026
 Lodhi M, Amin J, Eswaran S. Role of alcohol in nonalcoholic steatohepatitis : Rush University (Con). Patients with non alcoholic steatohepatitis should be abstinent from alcohol use. Liver Int 2018;11:39-42. Sookoian S, Pirola CJ. How safe is moderate alcohol consumption in overweight and obese individuals ? Gastroenterology 2016;150:1698-1703. Hashimoto Y, Hamaguchi M, Kojima T et al. The modest alcohol consumption reduces the incidence of fatty liver disease in men: a population-based large-scale cohort study. J Gastroentrol Hepatol 2015;30:546-552. Suh B, Yun JM, Park S et al. Prediction of future hepatocellular carcinoma incidence in moderate to heavy alcohol drinkers with the FIB-4 liver fibrosis index. Cancer 2015;121-3818-3825. Claude EUGÈNE 18

×