Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

0

Share

Download to read offline

De l'autorité

Download to read offline

Related Books

Free with a 30 day trial from Scribd

See all
  • Be the first to like this

De l'autorité

  1. 1. L’autorité Faut-il restaurer l’autorité dans notre société ?
  2. 2. Sources :1. J-L Pouthier et S. Guerardi « la démocratie contre le prestige, débat entre Pierre Manent et Alain Renaut » le Monde des Débats, mars 19992. René Rémond « L’héritage » Le Monde de l’Education, mai 19983. Alain Etchegoyen et Jean-Jacques Goldman Les pères ont des enfants Ed. du Seuil 19994. A-F Rabaud « l’autorité militaire ne fait plus recette » Action Commerciale Février 20015. Gérard Mendel Une histoire de l’autorité Ed. de La découverte 20026. Raymond Devos « La leçon du petit motard » Matière à rire 1969- 19767. François Dubet « A l’école, une condition, la justice » Le Monde des Débats, mars 1999
  3. 3. Plan1. Qu’est-ce que l’autorité ?2. Le déclin de l’autorité liée au statut3. Les nouvelles formes de légitimation de l’autorité
  4. 4. 1. Qu’est-ce que l’autorité ? a) Autorité et pouvoir b) Autorité et charisme c) Autorité et démocratie
  5. 5. a) Autorité et pouvoir L’autorité est liée à un statut social dominant. (doc.1,4,6,7) Elle permet d’obtenir l’obéissance aux règles, avec ou sans contrainte. (doc.1 à 7) La hiérarchie est légitimée par les valeurs et l’organisation traditionnelle de la société. (doc.1 à 7)
  6. 6. b) Autorité et charisme L’autorité naturelle a un fondement irrationnel : le «prestige» ou le «charisme» (doc. 1, 7) Elle est due à des qualités personnelles exceptionnelles. (doc. 1,5,7) Elle s’impose sans discussion ni contrainte, par libre consentement. (doc. 1,5,7)
  7. 7. c) Autorité et démocratie L’autorité semble contraire aux principes démocratiques de liberté et d’égalité. (doc.1,2,5,6) Cependant, les règles sont indispensables à la vie en société. (doc.2,3,5,7) Les Français apprécient l’autorité en politique (doc.2,5)
  8. 8. 2. Le déclin de l’autorité liée au statut a) La contestation de la hiérarchie b) La crise des institutions traditionnelles de contrôle social c) Les changements de la figure paternelle
  9. 9. a) La contestation de la hiérarchie Mai 1968 marque une rupture dans les rapports des Français à l’autorité (doc.2,7) Autonomie croissante des individus par rapport à la collectivité. (doc.2,7) Davantage d’égalité et de liberté dans les relations sociales et professionnelles. (doc.2,4,7)
  10. 10. b) La crise des institutions traditionnelles de contrôle social Affaiblissement des autorités traditionnelles, telles la famille et l’église. (doc.1,2,7) Fin du « dressage » et de la « sélection » à l’école.(doc.7) L’état se désengage de la règlementation des mœurs privées. (doc.1,2)
  11. 11. c) Les changements de la figurepaternelle Le père est plus proche de ses enfants. (doc.3) Il partage l’autorité avec la mère. (doc.3) Les parents expliquent le bien-fondé des règles et justifient leur autorité. (doc.3,7)
  12. 12. 3. Les nouvelles formes de légitimation de l’autorité a) L’utilité sociale b) Le débat démocratique c) Le respect des droits de l’homme
  13. 13. a) L’utilité sociale Compétence et savoir faire relationnel confèrent de l’autorité. (doc.4,7) La perception de l’intérêt individuel ou collectif la rend acceptable. (doc.2,4,5,7) Mais révolte et conflits subsistent, au détriment de l’intérêt général. (doc.4,5,6,7)
  14. 14. b) Le débat démocratique La « persuasion rationnelle » remplace la force. (doc.1,2) Une loi juste s’impose d’elle-même. (doc.2,7) Les mêmes règles doivent s’appliquer à tous. (doc.2,7)
  15. 15. c) Le respect des droits del’homme Tous les membres de la société ont des droits, y compris les enfants. (doc.4,7) L’autorité doit respecter les droits individuels, tout en fixant des limites. (doc.2,3,4,7) Les droits de l’homme pourraient devenir la « nouvelle grande autorité ». (doc.1)
  16. 16. Conclusion : L’autorité n’a pas disparu, elle s’est transformée. La contestation des normes sociales et des institutions a eu raison de l’autorité hiérarchique, mais d’autres formes de légitimation, plus rationnelles et démocratiques, sont apparues.
  17. 17. La démocratisation de l’autorité représente un progrès Le pouvoir, tenu de se justifier, exclut en principe l’arbitraire. La diminution du contrôle social permet une plus grande indépendance. Les relations humaines prennent en compte la situation, les droits, voire la sensibilité de chacun.
  18. 18. Les conditions de son efficacitésont connues depuis l’origine de larépublique La légitimité de l’autorité ne va pas de soi : il faut argumenter pour convaincre. Les droits impliquent des devoirs. La liberté individuelle ayant pour limite celle d’autrui, il faut que tous respectent la loi et puissent participer à son élaboration.

Views

Total views

785

On Slideshare

0

From embeds

0

Number of embeds

5

Actions

Downloads

14

Shares

0

Comments

0

Likes

0

×