Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Synthèse des points saillants de la consultation provinciale de la DSFM

1,522 views

Published on

La Division scolaire franco-manitobaine (DSFM) a terminé la période de consultation publique qui constitue la première étape de l'élaboration du prochain plan stratégique qui couvrira les années 2016 à 2020. Cette synthèse rapporte les points saillants de la consultation provinciale portant sur le Plan stratégique.

Published in: Education
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Synthèse des points saillants de la consultation provinciale de la DSFM

  1. 1.       Faits saillants de la consultation provinciale portant sur le Plan stratégique Rapport présenté aux communautés scolaires de la DSFM, ainsi qu’aux organismes partenaires en éducation Mars 2016 Alain Laberge, directeur général DIVISION SCOLAIRE FRANCO-MANITOBAINE
  2. 2. TABLE DES MATIÈRES Mission et vision de la DSFM.........................................................................................................................2 Devise et valeurs de la DSFM........................................................................................................................3 Préambule......................................................................................................................................................4 Objectifs et démarches de la tournée de consultation préétablis par la CSFM..............................................5 Statistiques portant sur la consultation...........................................................................................................8 Les axes retenus par la CSFM.......................................................................................................................9 Bilan des commentaires et suggestions les plus fréquents..........................................................................11 Bilan des commentaires et suggestions provenant du personnel enseignant..............................................12 Bilan des commentaires provenant de la communauté et des parents........................................................13 Bilan des commentaires provenant des élèves............................................................................................14 Commentaires divers recueillis ....................................................................................................................16 Défis à relever et prochaines étapes............................................................................................................17 Conclusion et remerciements.......................................................................................................................18 Foire aux questions .....................................................................................................................................19 Acronymes …………………………………………………………………………………………………………… 20
  3. 3. Faits saillants de la consultation – Plan stratégique 2016 à 2020     p. 2  MISSION ET VISION DE LA DIVISION SCOLAIRE FRANCO-MANITOBAINE Les commissaires de la CSFM se sont penchés à savoir si la mission et la vision de la DSFM étaient toujours pertinentes. Après questionnements et échanges, il fut décidé que la mission et la vision établies en 2012 étaient toujours d’actualité, et donc elles furent conservées. Mission Assurer l’épanouissement de chaque apprenante et apprenant dans une perspective d’inclusion et de respect au profit de la communauté franco-manitobaine d'aujourd'hui et de demain. Vision La DSFM est reconnue pour :  La réussite scolaire, identitaire et communautaire de ses apprenantes et de ses apprenants;  Sa capacité à outiller ses apprenantes et ses apprenants aux compétences du 21e siècle;  Sa contribution à l’épanouissement des communautés francophones du Manitoba.
  4. 4. Faits saillants de la consultation – Plan stratégique 2016 à 2020     p. 3  DEVISE ET VALEURS DE LA DIVISION SCOLAIRE FRANCO-MANITOBAINE Tout comme la vision et la mission, l’équipe des commissaires a revu la devise et les valeurs de la DSFM et tous furent en accord de conserver celles existantes. Devise « Apprendre et grandir ensemble » Valeurs Équité : volonté d’inclusion et d’adaptation aux besoins des élèves. Excellence : qualité élevée de nos services et nos programmes. Leadership : notre rôle déterminant dans le développement des communautés francophones.
  5. 5. Faits saillants de la consultation – Plan stratégique 2016 à 2020     p. 4  PRÉAMBULE Bien plus qu’un outil de travail, le Plan stratégique fut la prémisse permettant aux commissaires de la CSFM d’entendre ses élèves, ses parents, son personnel et les membres de chacune de ses 23 communautés scolaires; tant sur les enjeux éducatifs importants d’aujourd’hui et de demain, que les défis et obstacles qui parfois, obstruent le quotidien des écoles. Un exercice haut en transparence, qui permit à tous ceux et celles qui y participèrent, que ce soit de visu ou bien par le truchement de la technologie, de partager leurs préoccupations et leurs souhaits quant à ce que l’école de demain devrait être. Ce fut aussi pour les participants, une occasion de se rappeler bien entendu les réussites actuelles ainsi que les pratiques gagnantes sur lesquelles nous devons continuer à construire. Ce dialogue, qui s’est étalé sur une période de près d’une année, a permis à la CSFM d’obtenir une quantité impressionnante de commentaires et d’informations pertinentes qui serviront à prendre des décisions éclairées quant aux interventions à venir pour les quatre prochaines années. Il était crucial, tant pour les commissaires que les administrateurs que cette tournée reflète la particularité première de la Division scolaire, c’est à dire son caractère provincial et donc il allait de soi que chaque communauté scolaire allait être visitée. Petit rappel que la tournée de consultation portait sur les grandes orientations (axes) à suivre pour les prochaines quatre années, et non sur les moyens. Sachez que ceux-ci seront développés au cours des prochains mois et seront présentés en octobre 2016 lors du lancement officiel du Plan stratégique et opérationnel. Bonne lecture!
  6. 6. Faits saillants de la consultation – Plan stratégique 2016 à 2020     p. 5  Objectifs de la tournée de consultation préétablis par la CSFM  Visiter chacune des communautés scolaires de la DSFM;  Présenter les résultats du Plan stratégique actuel;  Présenter la réalité du cadre opérationnel, incluant le contexte, les impondérables, les défis, etc.;  Définir les prochains axes du Plan stratégique 2016 à 2020. Démarches menant à la tournée de consultation Notons que la démarche menant à la tournée fut travaillée entre novembre 2014 et janvier 2015. Trois (3) sessions de travail CSFM/équipe de la direction générale prirent place. L’équipe s’est attardée à répondre aux questions suivantes :  À qui s’adresse le plan?  Quels sont les enjeux et contextes actuels?  Quels sont les défis à relever au niveau de la DSFM?  Quels sont les axes d’intervention qui siéront le mieux aux besoins des élèves? Combien d’axes d’intervention?  Quel sera le rôle des différents services divisionnaires?  Comment s’assurer que le budget reflète les priorités identifiées?  Quel modèle de consultation choisir? Pour chacune de ces questions, voici ce qui fut répondu. À qui s’adresse le plan? En premier lieu, les élèves. Il est impératif que l’élève soit au cœur de chacun des axes qui seront retenus. Par ricochet, le plan s’adressera aussi à la communauté qui entoure l’élève, soit les parents, la famille, les équipes scolaires, les organismes qui ont une mission complémentaire au cursus scolaire ministériel, et bien entendu, la collectivité francophone. Quels sont les enjeux et le contexte actuel? Quels sont les défis à relever? À cette question, l’équipe CSFM/DSFM a fait deux démarches d’analyse de cadrage, soit une analyse FFOM et une analyse PESTEL, ceci afin d’avoir un portrait le plus précis possible de la situation de la DSFM en 2014, et aussi afin de bien comprendre tous les enjeux qui gravitent autour des interventions quotidiennes. Voici les conclusions de ces deux analyses : 1. Besoin d’offrir à nos élèves des programmes et un enseignement de qualité 2. S’assurer que le niveau de langue de nos élèves s’améliore 3. Besoin d’offrir à nos communautés des prématernelles 4. Besoin d’offrir à nos élèves un accès à des programmes de métiers 5. Continuer la francisation des élèves 6. Avoir des budgets basés sur les besoins des écoles, donc équitables et non égaux 7. Conserver le droit de gestion de nos écoles 8. Revamper le service des communications et l’image de marque de la division 9. Promouvoir les succès et les réussites des élèves et de nos écoles
  7. 7. Faits saillants de la consultation – Plan stratégique 2016 à 2020     p. 6  10. Continuer le développement professionnel de tout le personnel 11. S’assurer que la province respecte les droits à l’éducation francophone 12. Revoir les lignes directrices quant à qui a le droit de vote (liste électorale) 13. Adresser le défi des petites écoles 14. Adresser le défi de recrutement 15. Mobiliser et engager la communauté scolaire vers la réussite de chaque élève 16. Avoir des écoles communautaires accueillantes et inclusives 17. Assurer la pérennité du français 18. Avoir un accès plus facile aux données et résultats des écoles 19. Continuer la mise en œuvre des CAP 20. Promouvoir et enseigner l’éducation au développement durable 21. Éviter la confusion entre objectifs, moyens, buts, et stratégies 22. Utiliser des objectifs SMART 23. Expliquer à la communauté et au personnel le fonctionnement d’une division scolaire, tant par rapport aux budgets, qu’à la nouvelle gestion administrative en lien avec les résultats attendus (rôles et responsabilités) Quels sont les axes d’intervention qui siéront le mieux aux besoins des élèves? Axe 1 – Réussite scolaire et éducative Axe 2 – Travail et partenariat avec la communauté Axe 3 – La construction identitaire de nos élèves De ces trois axes découleront des sous-axes, puis un plan organisationnel qui servira de prémisse à l’actualisation des PLAC. À l’approche de la mise en œuvre du nouveau plan, quel sera le rôle des services divisionnaires? La réussite des élèves c’est l’affaire de tous, peu importe le travail que l’on effectue à la Division scolaire. La finalité des actions vise le bien-être de l’élève. Cela dit, les différents services divisionnaires jouent un rôle d’appui aux écoles. Un rôle complémentaire, mais très important au fonctionnement du système. Nous visons un leadership partagé entre écoles et bureau divisionnaire et où chaque acteur a un rôle spécifique à jouer, avec des responsabilités en conséquence. L’accompagnement des équipes scolaires est crucial, et à cet effet l’équipe de la direction générale s’assurera que chaque administrateur a un plan de croissance personnel qui reflète un développement professionnel optimal. Comment s’assurer que le budget reflète les priorités identifiées? Le budget d’exploitation peut facilement être décliné en quatre grandes sphères qu’on peut décrire comme étant des dépenses de base obligatoires : 1. Paye des employés 2. Entretien du parc immobilier incluant la technologie 3. Transport 4. Enveloppes ministérielles ciblées
  8. 8. Faits saillants de la consultation – Plan stratégique 2016 à 2020     p. 7  Une fois les montants de ces quatre postes budgétaires établis, le reste du budget sert au fonctionnement de la Division scolaire, celui-ci inclut bien entendu les stratégies utilisées dans nos démarches d’atteinte des résultats visés provenant du Plan stratégique. Chaque année l’équipe de la direction générale a le devoir de présenter (et faire approuver), aux commissaires, à la province et bien entendu à l’ensemble de ses communautés, ceci par le biais d’une consultation, un budget opérationnel. Le budget est basé sur des prévisions réalistes, qui prévoient les revenus et les dépenses à venir. Il repose sur des analyses et des données recueillies tout au long de l’année, ceci afin de garantir que l’argent dépensé répond aux besoins initiaux exprimés, et qu’il prend en compte la complexité d’un système scolaire provincial tout en offrant aux gestionnaires une certaine souplesse de réajustement. Une fois le budget approuvé, le suivi des dépenses, tout comme la tenue de livres, sont rigoureux : rapport mensuel, bilan des progrès réalisés, directives administratives qui encadrent les pratiques d’achat, pratique de la double vérification financière et finalement audit par une firme externe. Quel modèle de consultation sera choisi? L’équipe a convenu que la consultation devait être personnalisée, donc que chaque communauté est visitée. Il fut aussi décidé que deux rencontres en anglais prendraient place, une à l’urbain et une dans la région de l’Ouest, ceci afin d’encourager les parents anglophones à venir nous rencontrer. Il fut aussi décidé que les élèves auraient une place dans la consultation, et pour terminer il fut aussi décidé qu’une douzaine de groupes d’influences et d’intérêts francophones seraient aussi rencontrés. Voici les détails entourant l’organisation de la tournée, il fut convenu que :  La tournée s’étalerait sur 10 mois;  Que pour chaque communauté visitée, deux présentations seraient offertes : une au personnel et une à la communauté;  Que lors des rencontres, une présentation de type PowerPoint incluant trois volets : les résultats du Plan stratégique 2012 à 2016, les défis auxquels la DSFM doit s’attaquer et trois axes préidentifiés serait présentés;  Que les présentations aux publics et aux personnels seraient faites par l’équipe de la direction générale;  Que cette présentation serait aussi disponible pour visionnement sur le site Web de la Division scolaire, tout comme sa version anglaise;  Qu’à chaque présentation, les participants auraient l’occasion d’échanger et faire entendre leurs opinions, soit par l’entremise de micro ouvert ou des tables de discussions et que ces discussions seraient animées par les commissaires;  Que dès qu’une rencontre prenait place dans une communauté, les grandes lignes des discussions qui y prirent place seraient déposées sur le site Web de la DSFM pour consultation.
  9. 9. Faits saillants de la consultation – Plan stratégique 2016 à 2020     p. 8  Statistiques portant sur la consultation  23 écoles/communautés visitées;  248 parents – membres de la communauté présents;  425 membres du personnel présents;  15 rencontres avec organismes d’intérêts francophones*;  Des élèves du secondaire furent consultés;  2247 visionnements de la présentation dans l’Internet. * Liste des organismes et groupes d’intérêts consultés :  Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM);  Université de Saint-Boniface (USB);  Association des éducatrices et éducateurs franco-manitobains (AEFM);  Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP);  Association des directeurs/directrices d’écoles franco-manitobaines (ADEF);  Bureau de l’éducation française (BEF);  Centre culturel franco-manitobain (CCFM);  Société franco-manitobaine (SFM);  Conseil jeunesse provincial (CJP);  Manitoba Teachers’ Society (MTS);  Fédération des parents du Manitoba (FPM);  Association culturelle franco-manitobaine (ACFM);  Pluri-elles;  Accueil francophone;  Employés du bureau divisionnaire de la DSFM.
  10. 10. Faits saillants de la consultation – Plan stratégique 2016 à 2020     p. 9  Les axes retenus par la Commission scolaire franco-manitobaine Après l’analyse des données et commentaires recueillis lors la tournée provinciale, les commissaires se sont entendus pour conserver les trois axes suivants : Quant aux sous-axes qui accompagnaient les trois axes principaux, il est à noter que l’équipe des commissaires a retenu les recommandations soulevées par les communautés durant la tournée et d’ajouter aux sous-axes déjà préidentifiés les trois sous-axes suivants :  Réussite de chaque élève;  Développement durable;  Santé et bien-être. Afin d’illustrer chaque axe individuellement avec les sous-axes qui l’accompagnent, voici trois schémas. Veuillez noter que puisque chaque sous-axe fut l’objet d’explication lors de la tournée provinciale, nous avons cru bon de simplement ajouter des notes explicatives relatives aux sous-axes dont les commentaires du public demandaient une attention plus particulière et des explications plus approfondies : 1 Il s’agit ici d’un changement au sous-axe originalement proposé qui indiquait « parler, lire et écrire, à l’aise ». L’idée derrière ce changement est d’éviter la confusion autour du mot « à l’aise » qui initialement était utilisé pour vouloir dire : se sentir à l’aise d’utiliser la langue française. Le changement de « à l’aise » vers « avec assurance » représente deux choses : se sentir en confiance de parler la langue française et, de bien la maîtriser. 2 L’idéologie derrière l’ajout de ce sous-axe est d’assurer la totale diversité du corps étudiant, peu importe les différences propres à chacun, ceci avec respect de l’origine, la culture et le genre. Plan stratégique 2016 à 2020 La réussite scolaire et éducative La communauté La construction identitaire Réussite scolaire et éducative Évaluation réelle et atteignable Parler, lire et écrire avec assurance1 Métacognition et pensée critique comme processus à l'apprentissage Réussite de chaque élève2
  11. 11. Faits saillants de la consultation – Plan stratégique 2016 à 2020     p. 10  1L’école communautaire et citoyenne est plus qu’une simple école de quartier. C’est un outil d’intercommunication et de multiplication de la communauté francophone. C’est un engagement tant de la part de la communauté que la part de l’école, de valoriser et promouvoir la culture et la langue française. 2 L’équipe des commissaires s’entend pour définir le développement durable comme étant l’apprentissage des besoins de la planète d’aujourd’hui, sans nuire aux besoins de demain. Une équité sociale, une efficacité économique et le maintien de l’intégrité de l’environnement forment les assises de ces apprentissages. Nous croyons que le développement durable c’est l’affaire de tous. Les gestes que l’on pose à l’école, les actions que l’on entreprend dans les salles de classe et les enseignements appris au quotidien doivent transcender les bâtisses scolaires et faire leur chemin dans chacun des foyers de nos communautés. 1Santé et bien-être des élèves et du personnel tant au plan physique et personnel que psychologique. La communauté École communautaire et citoyenne1 Sentiment d'appartenance à la communauté Développement durable2 La construction identitaire Écoles inclusives Programmation et pédagogie culturelle Santé et bien‐être1
  12. 12. Faits saillants de la consultation – Plan stratégique 2016 à 2020     p. 11  Bilan des commentaires et suggestions les plus fréquentes Bien que tous les commentaires et suggestions reçus tout au long de la tournée fussent notés, discutés et ultimement pris en considération lors de la prise de décision finale quant aux axes et sous-axes retenus, seuls ceux qui présentaient une grande récurrence furent conservés pour les besoins de ce rapport, ceci simplement pour simplifier la lecture de ce document. Fait à noter, plusieurs suggestions entendues durant les présentations seront conservées et mises de l’avant lors de l’élaboration du plan opérationnel. Plan opérationnel qui découlera des axes retenus. Aussi, pour les besoins de ce rapport et afin de respecter le format initial des présentations qui se sont échelonnées tout au long de la dernière année, les commentaires et suggestions retenus seront présentés dans ce rapport selon le groupe auquel ils se rapportent, soit :  Personnel des écoles;  Communauté/parents/groupes d’intérêts;  Élèves.
  13. 13. Faits saillants de la consultation – Plan stratégique 2016 à 2020     p. 12  Bilan des commentaires et suggestions provenant du personnel enseignant  Importance d’un bon recrutement de personnel;  La francisation;  Avoir un accès à différents programmes de métiers;  Porter une attention à qui nous (DSFM) choisissons comme élève;  Assurer un bon suivi avec le résultat des tests;  Importance de services complémentaires en français (garderie, prématernelle, etc.);  Importance des prématernelles quant à la francisation;  Faciliter l’intégration des élèves nouveaux arrivants;  Développement professionnel des généralistes (arts, musique, gymnase);  Juste équilibre entre culturel et enseignement;  Formation des auxiliaires;  Petits secondaires; s’assurer de la qualité des cours;  Réfléchir sur quantité versus qualité (recrutement d’élèves);  Les classes sont de moins en moins homogènes;  Pas assez de parties « pratiques » pour les cours en ligne;  Campus n’est pas pour tous les élèves;  Rendre les élèves fiers;  Parascolaire;  Mécompréhension de la communauté quant à l’école communautaire; il demeure qu’un programme doit être enseigné;  Construction identitaire (JMCA);  Leadership;  Parents engagés;  Voie des métiers;  Importance de l’implication et de l’engagement du parent.
  14. 14. Faits saillants de la consultation – Plan stratégique 2016 à 2020     p. 13  Bilan des commentaires provenant de la communauté et des parents  Connaître les résultats qui touchent leur école et les lier au PLAC;  Ne pas niveler par le bas;  Une voie des métiers est nécessaire;  Travailler avec les communautés;  Aide aux devoirs est nécessaire;  Appui aux élèves « doués » très important;  Services de petite enfance sont nécessaires;  Rigueur dans l’enseignement;  Spécialistes et importance des arts;  Meilleurs résultats scolaires = meilleur recrutement;  Évaluation du personnel et des administrateurs;  Fidélisation des enseignants en milieu rural;  Transport peut poser des problèmes;  La communauté ne se sent pas toujours bien accueillie dans l’école;  Pas assez de culturel;  Meilleure communication avec enseignants à distance souhaitée;  Transport pour activités divisionnaires;  Qualité de l’enseignement des cours à distance;  Conjuguer sens de communauté avec activités et départ des élèves à 15 h 45;  DSFM doit définir qu’est-ce qu’un partenariat avec la communauté;  Mettre l’emphase sur l’enfant; les faire parler, les impliquer dans leur éducation;  Recyclage et énergie verte;  Santé et bien-être;  Développement durable;  Culturel et construction identitaire;  Enrichissement;  Qualité de l’enseignement.
  15. 15. Faits saillants de la consultation – Plan stratégique 2016 à 2020     p. 14  Bilan des commentaires provenant des élèves Contrairement aux gens qui participèrent aux diverses consultations, les élèves ont opté pour un format différent de partage. En effet, ils ont proposé de nous partager leurs commentaires sous l’angle de quatre catégories représentées par des couleurs :  Rouge : à travailler  Jaune : à éviter  Vert : à conserver  Bleu : ce qui est souhaité Rouge : à travailler - Manque d’appui des enseignants à JMCA - Le français parlé - Les cours d’été inexistants - Peu de sports entre écoles rurales et urbaines - Pas beaucoup de français dans les corridors - Manque de cantines francophones - La fierté dans les écoles - Les liens entre écoles - Avoir accès à des services complémentaires en français - Santé mentale - L’intimidation - L’anglais dans l’école (entre employés) - Continuer les activités après cycle élémentaire - Pas d’arts dans toutes les écoles Jaune : à améliorer - Intégration des immigrants - Jumeler des écoles pour sports - Plus de camps pour 9e à 12e - Pédagogie aussi importante que parascolaire - Cours français pour parents - Être plus informé par rapport aux activités DSFM - Manque de variété de cours/meilleurs choix de cours - Promouvoir (et plus de) JMCA - Plus de camps et programmes en français - Participation et encouragement des enseignants - Respect des jeunes envers enseignants - Entraîneurs francophones et manque de tournois DSFM secondaires - Cours à distance : connexion et horaire - Transport pour activités - Vidéo-documentaire en français dans nos classes (et non en anglais)
  16. 16. Faits saillants de la consultation – Plan stratégique 2016 à 2020     p. 15  Vert : à conserver - Animation des camps JMCA par jeunes - Plus de tests DRA (test divisionnaire) - L’activité JMCA - Parascolaire (Camps 4 x 4, soirées fléchées/déjeuners aux crêpes) - Animation des camps en 7e et 8e - Théâtre Montcalm chaque année - Sports - Fierté francophone - JMCA - SWAT - GAD - LISTE - Sports Bleu : ce qui est souhaité - Meilleure immersion pour élèves immigrants - Interaction entre écoles (petites écoles visitent grandes au niveau secondaire) - Publicité afin qu’on connaisse la DSFM - Implication des parents - Ouvrir l’école à la communauté - Collation des grades commune pour petites écoles - Cantines d’école aidant les activités des élèves - Meilleur lien entre secondaires et élémentaires - Danse parents/enfants - Camps secondaires - Programmes francisation des immigrants pour apprendre français avant l’école - Plus d’évaluation écriture - DRA - Cours de métiers - Offrir de l’aide aux devoirs
  17. 17. Faits saillants de la consultation – Plan stratégique 2016 à 2020     p. 16  Commentaires divers recueillis  Évaluer les enseignants et les administrateurs plus fréquemment;  Que fait la DSFM avec les enfants qui entrent sans français?;  Revoir le modèle de francisation (inclure les élèves plus âgés);  Critères pour inscriptions à la maternelle;  Importance de la communauté scolaire (école et communauté comme « un »);  La technologie; s’assurer que ça fonctionne partout;  Défi d’engager les parents anglophones;  Chaque école a sa propre identité;  Défis d’une nouvelle francophonie;  Ressources en français difficile à trouver;  Problèmes d’espace dans plusieurs écoles;  Le redoublement?;  Identité franco-manitobaine dans une courtepointe de francophonie;  Avoir des attentes élevées; ne pas se contenter de parler un français langue seconde;  Définir école communautaire;  Santé de l’élève : physique, mentale;  Limiter le prochain plan à trois axes démontre une maturité de réflexion;  Un personnel engagé dans les événements culturels (modelage);  Avoir des cours à double crédits;  Arts pratiques dans nos écoles;  Chauffeurs d’autobus francophones;  Revendications pour financement des nouveaux arrivants;  Bien-être du personnel;  Emphase sur la réussite autochtone;  Avoir une personne qui s’occupe des données;  Ne pas inonder les écoles avec les multiples demandes;  Bonne programmation veut dire plus qu’avoir « beaucoup de cours »;  Avoir un plan de communication et relation publique;  Communiquer les succès;  Développement professionnel de tous les corps de métiers;  Équité rurale urbaine et non l’égalité rurale et urbaine.
  18. 18. Faits saillants de la consultation – Plan stratégique 2016 à 2020     p. 17  Défis à relever La tournée provinciale a permis d’entendre ce que nos parents, notre personnel et nos partenaires avaient à dire en matière de défis à relever pour les prochaines années :  Défi de recrutement;  Défi de fidélisation de nos élèves après la 8e année;  Défi de gérer une division scolaire qui s’étend sur toute la province;  Défi d’équité entre écoles;  Défi de l’éducation préscolaire;  Défi d’offrir aux élèves, une voie des métiers;  Défi d’avoir des objectifs (et non des souhaits) SMART1;  Défi de vouloir tout homogénéiser, chaque école doit avoir une couleur locale;  Défi d’enseigner en milieu minoritaire. Comme nous pouvons le constater, il y a du pain sur la planche, mais il n’y a rien d’impossible et si nous y travaillons ensemble, nous pouvons y arriver. Prochaines étapes Maintenant que les 3 axes sont adoptés par les commissaires de la Division scolaire franco-manitobaine, l’équipe de programmation, en collaboration avec une équipe multidisciplinaire composée de directions d’école, de coordonnateurs, et de conseillers pédagogiques, sera à pied d’œuvre pour écrire le plan opérationnel qui sera présenté au début de l’année scolaire 2016-2017. Et qu’est-ce que le plan opérationnel? C’est tout simplement la feuille de route du travail à accomplir pour les 4 prochaines années. Un cadre de travail qui inclura les objectifs à atteindre, les moyens pour y parvenir et la démarche à suivre. De ce cadre opérationnel découleront les Plans locaux d’amélioration continue de chaque école. 1 Définition de SMART Spécifique : pour être spécifique, il doit répondre aux questions : Qui? Quoi? Comment? Mesurable : il vient avec des indicateurs. Atteignable : il doit demander des efforts, tout en sachant qu’il est réalisable. Réaliste : non pas facile, mais congruent avec la capacité de l’atteindre. Temps : il doit être défini dans le temps. Cela apporte un élément de « suivi ».
  19. 19. Faits saillants de la consultation – Plan stratégique 2016 à 2020     p. 18  Conclusion et remerciements L’équipe des commissaires de la Commission scolaire franco-manitobaine et l’équipe de la direction générale aimeraient remercier tous les participants aux différentes présentations dans l’accomplissement de cette tâche, qui (n’ayons pas peur des mots) était ambitieuse. D’avoir parcouru chacune de nos communautés, d’avoir pu rencontrer les acteurs du milieu, tant de l’éducation que des secteurs complémentaires à la pédagogie fut sans aucun doute une expérience enrichissante. Les échanges qui prirent place, les commentaires reçus représentent une source inestimable de renseignements qui ont dressé un portrait « réaliste » du fonctionnement de notre système. Nous aimerions remercier tout particulièrement les contributeurs suivants :  Les écoles et les communautés pour leur accueil chaleureux;  Les groupes communautaires et organismes francophones pour leur participation;  L’AEFM, l’ADEF et le SCFP pour leur appui;  Mme Lucie Pineau, pour son analyse organisationnelle;  M. Roger Legal, pour le partage du texte Manifeste en éducation française au Manitoba;  Mme Chantal Beaulieu, adjointe administrative pour l’organisation de cette tournée;  Mme Nicole Fouasse, adjointe administrative pour la retranscription de toutes les données.
  20. 20. Faits saillants de la consultation – Plan stratégique 2016 à 2020     p. 19  Foire aux questions La tournée de consultation ne fut pas seulement utile pour apprendre quels étaient les besoins et défis des communautés, elle fut aussi riche en commentaires, questionnements et interrogations qui, soir après soir, ouvraient certainement la porte à des échanges et des débats très pertinents. De ces questionnements, nous avons cru bon, tant les commissaires que les membres de l’administration, de développer, en annexe au prochain Plan stratégique, une Foire aux questions, qui, nous l’espérons, saurait répondre aux questions les plus fréquentes ou qui démystifierait, certaines croyances. 1. Le redoublement? Peut-on oui ou non faire redoubler des enfants? 2. Les classes combinées? Est-ce bon? Mauvais? 3. Que fait la DSFM avec les enfants qui entrent sans français? 4. Comment la DSFM peut-elle mieux encourager les parents exogames à utiliser le français? 5. Quelle est la définition d’une école communautaire? 6. Qui détermine le calendrier scolaire? 7. Comment est-ce que les écoles sont financées? 8. Activités parascolaires versus temps pour l’académique. 9. Qui peut être élève à la DSFM? 10. Qui détermine les programmes scolaires? 11. Pourquoi certains conducteurs d’autobus ne sont pas francophones? 12. Les élèves francophones terminent-ils la 12e avec un niveau d’anglais approprié pour aller à l’université en anglais? Comme vous pouvez le constater, plusieurs questionnements furent partagés tout au long de cette tournée. Nous nous efforcerons de répondre à ces questions et ajouterons une section FAQ à notre site Web sous peu.
  21. 21. Faits saillants de la consultation – Plan stratégique 2016 à 2020     p. 20  ACRONYMES ADEF : Association des directeurs/directrices d’écoles franco-manitobaines AEFM : Association des éducatrices et éducateurs franco-manitobains ACFM : Association culturelle franco-manitobaine BEF : Bureau de l’éducation française CAP : Communauté d’apprentissage professionnelle CCFM : Centre culturel franco-manitobain CDEM : Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba CJP : Conseil jeunesse provincial CSFM : Commission scolaire franco-manitobaine DRA : Developmental Reading Assessment (évaluation de la lecture par domaine) DSFM : Division scolaire franco-manitobaine FFOM : Force, faiblesse, opportunité, menace FPM : Fédération des parents du Manitoba GAD : Groupe d’action diversité JMCA : Jeunesse manitobaine des communautés associées LISTE : Ligne d’improvisation du secondaire tellement époustouflante MTS : Manitoba Teachers’ Society PESTEL : Politique, environnement, social, technologique, économique, légal PLAC : Plan local d’amélioration continue SCFP : Syndicat canadien de la fonction publique SFM : Société franco-manitobaine SMART : Spécifique, mesurable, atteignable, réaliste, temporel SWAT : Students Working Against Tobacco (étudiants contre le tabac) USB : Université de Saint-Boniface

×