SlideShare a Scribd company logo

CTHS Programme session 4-7 mai 2021, Nantes (fr)

CTHS: Congres 4-7 mai 2021, Nantes La muséologie scientifique et technique et la valorisation du patrimoine : rétrospectives et perspectives Session organisée par Alexandre Herlea et Marie-Sophie Corcy

1 of 14
Download to read offline
1
La muséologie scientifique et technique et
la valorisation du patrimoine :
rétrospectives et perspectives
Session organisée par Alexandre Herlea et Marie-Sophie Corcy
Cette session se penchera sur :
a) La naissance et l’évolution de la muséologie scientifique et technique en prenant en
considération et mettant en évidence la diversification des structures (contenu, etc.) et
les grandes étapes traversées. Il s’agit de : musées techniques et scientifiques
classiques ; écomusées et sites d’archéologie industrielle ; centres scientifiques,
techniques et industriels.
b) La présentation et l’analyse de l’état actuel de la muséologie scientifique et technique
en mettant l’accent sur la valorisation de ce patrimoine dans une approche prospective.
Cette thématique concernera la muséologie technique et scientifique non seulement en
France mais aussi sur le plan international et dans une approche comparative. Elle sera
appréhendée sous différents angles : « collections », « aspects institutionnels »,
« objectifs poursuivis », etc.
Séance du 07/05/2021 à 09:00 Présidents: M. Alexandre HERLEA et Mme Marie-Sophie
CORCY
De l’utilité des collections techniques : des galeries du Conservatoire des arts et métiers
au Musée des arts et métiers. Mme Marie-Sophie CORCY
Docteur en histoire des techniques, Marie-Sophie Corcy est ingénieure de recherche au
musée des Arts et Métiers-Cnam, responsable des collections Communication. Elle est
membre du CTHS (Sciences, histoire des sciences et des techniques et archéologie
industrielle). Ses travaux portent sur l’innovation dans le domaine de la photographie et des
techniques de la communication mais également sur la muséologie des musées techniques,
2
l’histoire des collections du musée des Arts et Métiers, l’histoire des pratiques de gestion,
l’histoire de la médiation et des représentations de l’invention. Elle a organisé plusieurs
colloques internationaux et assumé le commissariat de plusieurs expositions.
Le Conservatoire des arts et métiers connaît des changements de paradigme au cours de son
histoire. Sa création, en 1794, obéît à un projet politique : soutenir l’industrie nationale en
assurant la diffusion de l’innovation et de la nouveauté technique. Placées au cœur du
dispositif, ses collections, installées en 1798 dans l’ancienne abbaye de Saint-Martin-des-
champs, s’accroissent sur le principe de l’utilité de l’invention. La difficulté de les actualiser
induit, au cours du XIXe
siècle, un processus de muséification. Utilisées désormais pour
donner une vision du progrès technique, les collections servent la fabrication d’une histoire
(française) des techniques. La création, dans l’entre-deux-guerres, de différents « musées » au
sein même de ses galeries, celle du Palais de la découverte, puis l’apparition de musées des
techniques spécialisés obligent l’institution à se réinventer autour d’un projet muséologique.
De l’enseignement technique à la patrimonialisation : les collections Transports du
Musée des Arts et Métiers. M. Lionel DUFAUX
Docteur en histoire de l’École des hautes études en sciences sociales, Lionel Dufaux est
ingénieur de recherches, responsable des collections relatives à l’énergie et aux transports du
musée des Arts et Métiers (Conservatoire national des Arts et Métiers, Paris). Ses travaux
portent plus particulièrement sur l’histoire des chemins de fer, des musées et des collections
techniques. Il a dirigé le collectif Le Musée des Arts et Métiers. Guide des collections (Artlys,
2013) et est l’auteur de L’Amphithéâtre, la galerie et le rail (Presses universitaires de
Rennes, 2017).
Constituées dès la création du Conservatoire des Arts et Métiers, en 1794, les collections
relatives aux Transports servent la diffusion des savoirs techniques et de l’innovation, en lien
avec les premières missions de cet établissement. Leur classification reflète une vision
intellectualisée insistant sur les convergences ou divergences des filières techniques. À la fin
du XIXe
siècle, elles connaissent un phénomène progressif de « muséification », considérant la
valeur historique d’objets devenus parfois obsolètes pour l’enseignement, et contribuent à
l’ouverture du musée à un public de plus en plus large. Intégrées dans un musée généraliste
3
des techniques, elles sont aujourd’hui des supports de médiation et des objets de recherche.
Traces matérielles de l’innovation, elles sont de véritables sources pour l’histoire des
techniques et permettent d’appréhender les différents systèmes techniques des transports dans
toute leur complexité.
Collection XXL : comment faire entrer les avions, trains et bateaux au musée?
Mmes Marie-Laure GRIFFATON et Marie-Noëlle POLINO
Marie-Laure Griffaton, directrice du département scientifique et des collections du musée de
l’Air et de l’Espace (Le Bourget), est diplômée de muséologie de l’École du Louvre (à l’issue
d’un cursus consacré au patrimoine industriel et au patrimoine ethnographique français) et
de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris.Elle est entrée à l’École du
patrimoine en 1990 après avoir passé le concours dans la spécialité musée scientifiques et
techniques. Elle a exercé pendant 10 ans les fonctions de conservatrice, puis directrice du
Musée français du chemin de fer de Mulhouse, avant de rejoindre Dunkerque, où elle a été
pendant 18 ans conservatrice en chef et 5 ans chef d’établissement. Elle est arrivée en 2018
au musée de l’Air et de l’Espace en tant que conservatrice en chef responsable du
département des aéronefs et des collections techniques, avant de devenir en 2019 directrice
du département scientifique et des collections.
Chargée de projets patrimoine et mémoire à la SNCF.Après une formation littéraire et une
activité professionnelle consacrée principalement au patrimoine industriel et technique, à
travers Rails et histoire, l’Association pour l’histoire des chemins de fer et différentes sociétés
savantes et comités d’histoire, Marie-NoëllePolino a rejoint la SNCF en 2017 où elle est plus
particulièrement, au sein du service Patrimoine et Mécénat, chargée des projets scientifiques
et des collections.Elle est par ailleurs membre du comité scientifique de Rails et histoire,
administrateur de la Cité du train, secrétaire de l’Association internationale d’histoire des
chemins de fer et membre du comité éditorial des revues Sonorités, bulletin de l’AFAS
et Journal of Transport History.
Les véhicules, les navires et les avions sont emblématiques de l'histoire de la mobilité pour le
public, plus encore que les infrastructures ou les technologies des modes de transport. La
conservation de ces éléments de plus en plus grands et complexes pose de nombreux défis.
4
Elle nécessite la présence de vastes d’espaces disponibles et d’infrastructures spécifiques. Elle
mobilise de nombreuses compétences de professionnels et parfois de bénévoles dans les
domaines variés de la technologie, de la conservation de la médiation. Si, habituellement, ces
véhicules, objets, avions…sont donnés aux musées, les coûts de déplacements, de
restauration, de conservation et de mise en valeur sont tels que ces projets de préservation
sont conditionnés à des engagements à long terme qui doivent obligatoirement être planifiés
dès l’origine de la mise en œuvre du projet.
Une initiative originale : la fondation de l'automobile Marius Berliet. Mme Monique
CHAPELLE
Après une carrière professionnelle au sein de l’entreprise Berliet, à Lyon, Monique Chapelle
a développé des actions dans le domaine du patrimoine industriel. Elle s’est attachée à écrire
l’histoire et sauvegarder le patrimoine de l’entreprise Berliet. Elle a ainsi dirigé la Fondation
Berliet. Elle est actuellement présidente de l’Association des Amis de la Fondation Berliet.
Elle assure depuis 1984 la rédaction de la « Lettre de la Fondation Berliet » et a publié
plusieurs ouvrages sur cette entreprise française réputée dans le monde de l’automobile.
Créée en 1982 par Paul Berliet, industriel automobile lyonnais, la Fondation de l’Automobile
Marius Berliet (RUP) a pour mission la conservation et la valorisation de l’histoire de
l’automobile lyonnaise et du camion français toutes marques. Conscient qu’il était
indispensable de revaloriser l’image de la technologie et de l’industrie et d’éviter que ne
disparaissent les traces d’une activité industrielle nationale majeure, Paul Berliet a entrepris la
collecte de véhicules ainsi que d’archives et documents conformément à l’objet de
l’institution. L’auteur montrera comment, et selon quels critères, la collection initiale de 55
véhicules Berliet atteint 320 pièces de 30 marques en 2019. Elle exposera comment se sont
constitués les fonds archives et documentation de 400 constructeurs depuis 1880. La mémoire
métallique, les archives et la documentation classées constituent un pôle de ressources
accessible aux chercheurs académiques et autodidactes, élèves, restaurateurs de véhicules,
médias, professionnels du transport.
Un nouveau lieu d’échanges sur le patrimoine scientifique, technique et industriel.
M. Gérard EMPTOZ
5
Professeur honoraire d’histoire des sciences et des techniques de l’université de Nantes,
chimiste et historien, docteur ès-sciences d’État, Gérard Emptozest l’auteur de nombreuses
publications sur l’histoire de la chimie, ses industries et ses ingénieurs. Président de la
Commission d’histoire de la Société d’encouragement pour l’industrie nationale, ses
contributions actuelles portent sur cette société. Gérard Emptoz est membre honoraire du
CTHS.
Créé en 2018, le cercle de rencontre collaboratif intitulé «Φ La Société & Cie » est une
initiative de la Société d'Encouragement pour l'Industrie Nationale (S.E.I.N). Elle a pour objet
de rassembler des historiens, des membres de musées, de sociétés savantes, d’écoles
d’ingénieur, de fondations d’entreprises, d’institutions, et de média ayant en commun la
mission de conserver et de valoriser le Patrimoine scientifique, technique et industriel, et
ayant décidé d’agir en faveur d’une plus grande mise en valeur de ce patrimoine. Le cercle
permet de favoriser la création de liens, d’échanges d’informations, de partage d’expériences,
d’expertises et de compétences entre ses membres par des réunions régulières. Des visites de
musées, d’expositions et de fonds patrimoniaux sont organisées environ tous les trois mois.
En fin d’année, une réunion générale permet, sur un thème choisi, d’échanger avec les
participants, de nouer des contacts, et de mettre en commun projets et recherches.
Mémoires vives : sauvegarde et valorisation du patrimoine informatique.M. Pierre
MOUNIER-KUHN
Chargé de recherche au CNRS (Sorbonne Université et Centre Alexandre Koyré), Pierre
Mounier-Kuhn s’est spécialisé sur l'histoire de l'informatique (recherche et enseignement
supérieur, entreprises, innovation, politiques publiques). Il enseigne l'histoire des sciences et
des techniques à CentraleSupélec et anime le séminaire Histoire de l'informatique et du
numérique au Musée des arts etmétiers. Il est membre du CTHS.
La sauvegarde du patrimoine informatique a fait l’objet d’initiatives locales dès que la
première génération d’informaticiens est arrivée à l’âge où l’on se penche sur son passé. Son
dynamisme est manifeste dans les archives, collections et musées qui se sont multipliées dans
la plupart des pays développés, et dans les expositions de matériels, colloques d’histoire et
6
autres manifestations qui lui sont régulièrement consacrés. Un problème particulier est celui
de la conservation du logiciel, auquel répond le projet Software Heritage. Toutefois ces efforts
restent insuffisants, même si l’on est très sélectif, par rapport à l’importance prise par le
« numérique » dans le monde contemporain.
Comment préserver les mentalités : les interventions d'urgence suite à l'accident
nucléaire de Fukushima peuvent-elles être conservées et présentées au public dans les
musées ? M. Tudor IONESCU
Tudor Ionescu est chercheur postdoctoral à l'université de technologie de Vienne. Il a obtenu
un doctorat de l'université de Stuttgart dans le domaine des systèmes d'aide à la décision pour
la gestion des urgences nucléaires. Ses intérêts de recherche comprennent les risques de
radioactivité et les moyens de les atténuer.
L'accident nucléaire de Fukushima, survenu en 2011, a été une occasion pour le public de
visualiser des cartes de rayonnement créées à l'aide des systèmes de simulation de dispersion
atmosphérique japonais, allemand, français et autre destinés à la protection radiologique. On
peut soutenir que ces technologies reflètent l’esprit des membres des différents régimes
nationaux de radioprotection, fondés sur la conviction que les effets radiologiques des
accidents nucléaires graves peuvent être atténués avec succès grâce à des réseaux de capteurs,
des données météorologiques et des simulations informatiques. Les cartes de rayonnement et
les systèmes logiciels qui les ont générées, telles qu'elles ont été conçues avant 2011, doivent
donc être préservées afin de mieux éclairer les politiques en matière de technologie nucléaire
face au changement climatique et à la reconfiguration des modes de production et de
consommation d'énergie à travers le monde. Cette contribution explore les moyens de
conserver ces artefacts dans les musées et de les présenter au grand public.
Créer un conservatoire de l'informatique : mettre en valeur un patrimoine méconnu.
M. Philippe DENOYELLE
Philippe Denoyelle a suivi des études d'ingénieur en électronique à l'université de Grenoble.
Il faisait partie de la première promotion à s’intéresser à la structure des « calculateurs
électroniques ». Il a travaillé à la CAE–CII pour étudier les ordinateurs de la Marine

Recommended

Musées d'histoire, musées de mémoire
Musées d'histoire, musées de mémoireMusées d'histoire, musées de mémoire
Musées d'histoire, musées de mémoireFlorent Michelot
 
Musée virtuel - Les problèmes du musée
Musée virtuel - Les problèmes du muséeMusée virtuel - Les problèmes du musée
Musée virtuel - Les problèmes du muséeNathalie Duplain
 
Paris musee d'orsay1
Paris musee d'orsay1Paris musee d'orsay1
Paris musee d'orsay1Renée Bukay
 
Les musées
Les muséesLes musées
Les muséescatheo1
 
20150715 mcc cp-programme-jep-2015
20150715 mcc cp-programme-jep-201520150715 mcc cp-programme-jep-2015
20150715 mcc cp-programme-jep-2015Bâle Région Mag
 

More Related Content

What's hot

E-Transformation des Musées - MBAMCI
E-Transformation des Musées - MBAMCIE-Transformation des Musées - MBAMCI
E-Transformation des Musées - MBAMCIAudrey CHATEL
 
Journées du Patrimoine 2013 à Versailles
Journées du Patrimoine 2013 à VersaillesJournées du Patrimoine 2013 à Versailles
Journées du Patrimoine 2013 à VersaillesPascal Le Mée
 
icade pose la 1ere pierre du mucem
 icade pose la 1ere pierre du mucem icade pose la 1ere pierre du mucem
icade pose la 1ere pierre du mucemICADE
 
A quoi ressemblait_paris_au_moyen-age
A quoi ressemblait_paris_au_moyen-ageA quoi ressemblait_paris_au_moyen-age
A quoi ressemblait_paris_au_moyen-ageDominique Pongi
 
A quoi ressemblait_paris_au_moyen-ag
A quoi ressemblait_paris_au_moyen-agA quoi ressemblait_paris_au_moyen-ag
A quoi ressemblait_paris_au_moyen-agSaqqarah 31
 
Paris tableau 2014 - Du 13 au 16 novembre - Dossier de presse
Paris tableau 2014 - Du 13 au 16 novembre - Dossier de presseParis tableau 2014 - Du 13 au 16 novembre - Dossier de presse
Paris tableau 2014 - Du 13 au 16 novembre - Dossier de presseAgence Colonnes
 
Journées du patrimoine à nice 2013 programme
Journées du patrimoine à nice 2013   programmeJournées du patrimoine à nice 2013   programme
Journées du patrimoine à nice 2013 programmeLECREURER
 
Le web et les institutions culturelles
Le web et les institutions culturellesLe web et les institutions culturelles
Le web et les institutions culturellesElisabeth Shimells
 
Ana et Marisa - Musée du Louvre
Ana  et Marisa - Musée du LouvreAna  et Marisa - Musée du Louvre
Ana et Marisa - Musée du Louvremarie1961
 
Press book Carré Rive Gauche 2014
Press book Carré Rive Gauche 2014Press book Carré Rive Gauche 2014
Press book Carré Rive Gauche 2014Agence Colonnes
 
Musée du louvre
Musée du louvreMusée du louvre
Musée du louvrelumialex
 
Les actions pédagogiques du Musée départemental - Arles antique
Les actions pédagogiques du Musée départemental - Arles antiqueLes actions pédagogiques du Musée départemental - Arles antique
Les actions pédagogiques du Musée départemental - Arles antiquecirili_web
 

What's hot (18)

E-Transformation des Musées - MBAMCI
E-Transformation des Musées - MBAMCIE-Transformation des Musées - MBAMCI
E-Transformation des Musées - MBAMCI
 
Journées du Patrimoine 2013 à Versailles
Journées du Patrimoine 2013 à VersaillesJournées du Patrimoine 2013 à Versailles
Journées du Patrimoine 2013 à Versailles
 
icade pose la 1ere pierre du mucem
 icade pose la 1ere pierre du mucem icade pose la 1ere pierre du mucem
icade pose la 1ere pierre du mucem
 
A quoi ressemblait_paris_au_moyen-age
A quoi ressemblait_paris_au_moyen-ageA quoi ressemblait_paris_au_moyen-age
A quoi ressemblait_paris_au_moyen-age
 
A quoi ressemblait_paris_au_moyen-ag
A quoi ressemblait_paris_au_moyen-agA quoi ressemblait_paris_au_moyen-ag
A quoi ressemblait_paris_au_moyen-ag
 
Paris tableau 2014 - Du 13 au 16 novembre - Dossier de presse
Paris tableau 2014 - Du 13 au 16 novembre - Dossier de presseParis tableau 2014 - Du 13 au 16 novembre - Dossier de presse
Paris tableau 2014 - Du 13 au 16 novembre - Dossier de presse
 
Le louvre
Le louvreLe louvre
Le louvre
 
Journées du patrimoine à nice 2013 programme
Journées du patrimoine à nice 2013   programmeJournées du patrimoine à nice 2013   programme
Journées du patrimoine à nice 2013 programme
 
Cult num 6
Cult num 6Cult num 6
Cult num 6
 
Le louvre
Le louvreLe louvre
Le louvre
 
Le web et les institutions culturelles
Le web et les institutions culturellesLe web et les institutions culturelles
Le web et les institutions culturelles
 
Ana et Marisa - Musée du Louvre
Ana  et Marisa - Musée du LouvreAna  et Marisa - Musée du Louvre
Ana et Marisa - Musée du Louvre
 
le Louvre
le Louvrele Louvre
le Louvre
 
Le louvre
Le louvreLe louvre
Le louvre
 
Le louvre
Le louvreLe louvre
Le louvre
 
Press book Carré Rive Gauche 2014
Press book Carré Rive Gauche 2014Press book Carré Rive Gauche 2014
Press book Carré Rive Gauche 2014
 
Musée du louvre
Musée du louvreMusée du louvre
Musée du louvre
 
Les actions pédagogiques du Musée départemental - Arles antique
Les actions pédagogiques du Musée départemental - Arles antiqueLes actions pédagogiques du Musée départemental - Arles antique
Les actions pédagogiques du Musée départemental - Arles antique
 

Similar to CTHS Programme session 4-7 mai 2021, Nantes (fr)

Des bases de données aux applications multimédias. Actions, initiatives, part...
Des bases de données aux applications multimédias. Actions, initiatives, part...Des bases de données aux applications multimédias. Actions, initiatives, part...
Des bases de données aux applications multimédias. Actions, initiatives, part...Jpsd consultant
 
JABES 2018 - Poster : La contemporaine, un nouvel équipement scientifique et ...
JABES 2018 - Poster : La contemporaine, un nouvel équipement scientifique et ...JABES 2018 - Poster : La contemporaine, un nouvel équipement scientifique et ...
JABES 2018 - Poster : La contemporaine, un nouvel équipement scientifique et ...ABES
 
Mémoire master II - La Conférence de Madrid (1934) : origines et fortune de ...
Mémoire master II - La Conférence de Madrid (1934) : origines et fortune de ...Mémoire master II - La Conférence de Madrid (1934) : origines et fortune de ...
Mémoire master II - La Conférence de Madrid (1934) : origines et fortune de ...Jean-Baptiste JAMIN
 
Valoriser les biens culturels par l'innovation
Valoriser les biens culturels par l'innovationValoriser les biens culturels par l'innovation
Valoriser les biens culturels par l'innovationJpsd consultant
 
L'institution muséale et son renouvellement
L'institution muséale et son renouvellementL'institution muséale et son renouvellement
L'institution muséale et son renouvellementJpsd consultant
 
France Saïe-Belaisch_ppt
France Saïe-Belaisch_pptFrance Saïe-Belaisch_ppt
France Saïe-Belaisch_pptAssociationAF
 
Programme JEP2013 Diagonale Paris-Saclay
Programme JEP2013 Diagonale Paris-SaclayProgramme JEP2013 Diagonale Paris-Saclay
Programme JEP2013 Diagonale Paris-SaclayDiagonaleParisSaclay
 
Programme Journées Européennes du Patrimoine Campus Paris-Saclay 2014
Programme Journées Européennes du Patrimoine Campus Paris-Saclay 2014 Programme Journées Européennes du Patrimoine Campus Paris-Saclay 2014
Programme Journées Européennes du Patrimoine Campus Paris-Saclay 2014 DiagonaleParisSaclay
 
Fiche-Projet n°3 MRC75 Paris2014 Culture
Fiche-Projet n°3 MRC75 Paris2014 CultureFiche-Projet n°3 MRC75 Paris2014 Culture
Fiche-Projet n°3 MRC75 Paris2014 Culturebpetitjean
 
Présentation Museomix Séoul
Présentation Museomix SéoulPrésentation Museomix Séoul
Présentation Museomix SéoulChristophe Monnet
 
Conférence de presse Musée des Confluence Erasme
Conférence de presse Musée des Confluence ErasmeConférence de presse Musée des Confluence Erasme
Conférence de presse Musée des Confluence ErasmeYves-Armel Martin
 
Présentation concernant le Marketing Muséal.
Présentation concernant le Marketing Muséal. Présentation concernant le Marketing Muséal.
Présentation concernant le Marketing Muséal. Nazim Ahid
 
Presentation - Marketing et Muséologie.
Presentation - Marketing et Muséologie.Presentation - Marketing et Muséologie.
Presentation - Marketing et Muséologie.Nazim Ahid
 
Uia rapport final_chantiers_2008
Uia rapport final_chantiers_2008Uia rapport final_chantiers_2008
Uia rapport final_chantiers_2008CB Blain
 

Similar to CTHS Programme session 4-7 mai 2021, Nantes (fr) (20)

Des bases de données aux applications multimédias. Actions, initiatives, part...
Des bases de données aux applications multimédias. Actions, initiatives, part...Des bases de données aux applications multimédias. Actions, initiatives, part...
Des bases de données aux applications multimédias. Actions, initiatives, part...
 
JABES 2018 - Poster : La contemporaine, un nouvel équipement scientifique et ...
JABES 2018 - Poster : La contemporaine, un nouvel équipement scientifique et ...JABES 2018 - Poster : La contemporaine, un nouvel équipement scientifique et ...
JABES 2018 - Poster : La contemporaine, un nouvel équipement scientifique et ...
 
Mémoire master II - La Conférence de Madrid (1934) : origines et fortune de ...
Mémoire master II - La Conférence de Madrid (1934) : origines et fortune de ...Mémoire master II - La Conférence de Madrid (1934) : origines et fortune de ...
Mémoire master II - La Conférence de Madrid (1934) : origines et fortune de ...
 
Valoriser les biens culturels par l'innovation
Valoriser les biens culturels par l'innovationValoriser les biens culturels par l'innovation
Valoriser les biens culturels par l'innovation
 
L'institution muséale et son renouvellement
L'institution muséale et son renouvellementL'institution muséale et son renouvellement
L'institution muséale et son renouvellement
 
France Saïe-Belaisch_ppt
France Saïe-Belaisch_pptFrance Saïe-Belaisch_ppt
France Saïe-Belaisch_ppt
 
Programme JEP2013 Diagonale Paris-Saclay
Programme JEP2013 Diagonale Paris-SaclayProgramme JEP2013 Diagonale Paris-Saclay
Programme JEP2013 Diagonale Paris-Saclay
 
CV
CVCV
CV
 
Salon patrimonie 1
Salon patrimonie 1Salon patrimonie 1
Salon patrimonie 1
 
Dossier de presse du musée départemental Arles antique
Dossier de presse du musée départemental Arles antiqueDossier de presse du musée départemental Arles antique
Dossier de presse du musée départemental Arles antique
 
Programme Journées Européennes du Patrimoine Campus Paris-Saclay 2014
Programme Journées Européennes du Patrimoine Campus Paris-Saclay 2014 Programme Journées Européennes du Patrimoine Campus Paris-Saclay 2014
Programme Journées Européennes du Patrimoine Campus Paris-Saclay 2014
 
Fiche-Projet n°3 MRC75 Paris2014 Culture
Fiche-Projet n°3 MRC75 Paris2014 CultureFiche-Projet n°3 MRC75 Paris2014 Culture
Fiche-Projet n°3 MRC75 Paris2014 Culture
 
Présentation Museomix Séoul
Présentation Museomix SéoulPrésentation Museomix Séoul
Présentation Museomix Séoul
 
Conférence de presse Musée des Confluence Erasme
Conférence de presse Musée des Confluence ErasmeConférence de presse Musée des Confluence Erasme
Conférence de presse Musée des Confluence Erasme
 
Présentation concernant le Marketing Muséal.
Présentation concernant le Marketing Muséal. Présentation concernant le Marketing Muséal.
Présentation concernant le Marketing Muséal.
 
Presentation - Marketing et Muséologie.
Presentation - Marketing et Muséologie.Presentation - Marketing et Muséologie.
Presentation - Marketing et Muséologie.
 
Congrès ABF 2018 - La bibliothèque, outil de rénovation urbaine
Congrès ABF 2018 - La bibliothèque, outil de rénovation urbaineCongrès ABF 2018 - La bibliothèque, outil de rénovation urbaine
Congrès ABF 2018 - La bibliothèque, outil de rénovation urbaine
 
Communiqué presse jeux du stade
Communiqué presse jeux du stadeCommuniqué presse jeux du stade
Communiqué presse jeux du stade
 
Uia rapport final_chantiers_2008
Uia rapport final_chantiers_2008Uia rapport final_chantiers_2008
Uia rapport final_chantiers_2008
 
Programme Nuit au Musées 2015 en Midi-Pyrénées
Programme Nuit au Musées 2015 en Midi-PyrénéesProgramme Nuit au Musées 2015 en Midi-Pyrénées
Programme Nuit au Musées 2015 en Midi-Pyrénées
 

More from Cristina Elena Andrei

Program sesiune CRIFST Brașov-Mediaș -14 mai 2021
Program sesiune CRIFST Brașov-Mediaș -14 mai 2021Program sesiune CRIFST Brașov-Mediaș -14 mai 2021
Program sesiune CRIFST Brașov-Mediaș -14 mai 2021Cristina Elena Andrei
 
Legea 55 / 2020 stare de alerta covid-19
Legea 55 / 2020 stare de alerta covid-19Legea 55 / 2020 stare de alerta covid-19
Legea 55 / 2020 stare de alerta covid-19Cristina Elena Andrei
 
Legea 55/2020 anti-COVID-19, zisă a stării de alertă. O analiză
Legea 55/2020 anti-COVID-19, zisă a stării de alertă. O analizăLegea 55/2020 anti-COVID-19, zisă a stării de alertă. O analiză
Legea 55/2020 anti-COVID-19, zisă a stării de alertă. O analizăCristina Elena Andrei
 
UE-PE- resolution 19 sept 2019. Condamnation du communisme
UE-PE- resolution 19 sept 2019. Condamnation du communismeUE-PE- resolution 19 sept 2019. Condamnation du communisme
UE-PE- resolution 19 sept 2019. Condamnation du communismeCristina Elena Andrei
 
UE-PE - rezolutie 19 sept 2019. Condamnarea comunismului
UE-PE - rezolutie 19 sept 2019. Condamnarea comunismuluiUE-PE - rezolutie 19 sept 2019. Condamnarea comunismului
UE-PE - rezolutie 19 sept 2019. Condamnarea comunismuluiCristina Elena Andrei
 
Excelnano, 6-7 noiembrie 2018, Academia Română
 Excelnano, 6-7 noiembrie 2018, Academia Română Excelnano, 6-7 noiembrie 2018, Academia Română
Excelnano, 6-7 noiembrie 2018, Academia RomânăCristina Elena Andrei
 
Franţa – o inimă care a bătut pentru Marea Unire
Franţa – o inimă care a bătut pentru Marea UnireFranţa – o inimă care a bătut pentru Marea Unire
Franţa – o inimă care a bătut pentru Marea UnireCristina Elena Andrei
 
Andrei Paleolog: Nicolae Iorga - În apărarea monumentelor istorice
Andrei Paleolog: Nicolae Iorga - În apărarea monumentelor istoriceAndrei Paleolog: Nicolae Iorga - În apărarea monumentelor istorice
Andrei Paleolog: Nicolae Iorga - În apărarea monumentelor istoriceCristina Elena Andrei
 
LMR - 2018 ICOHTEC Congress -abstracts of conferences held by members of La M...
LMR - 2018 ICOHTEC Congress -abstracts of conferences held by members of La M...LMR - 2018 ICOHTEC Congress -abstracts of conferences held by members of La M...
LMR - 2018 ICOHTEC Congress -abstracts of conferences held by members of La M...Cristina Elena Andrei
 
Roşia Montană - o cronologie a proiectului minier al RMGC (1995-2014)
Roşia Montană - o cronologie a proiectului minier al RMGC (1995-2014)Roşia Montană - o cronologie a proiectului minier al RMGC (1995-2014)
Roşia Montană - o cronologie a proiectului minier al RMGC (1995-2014)Cristina Elena Andrei
 
Proiect de lege pentru prevenirea şi combaterea spălării banilor
Proiect de  lege pentru prevenirea şi combaterea spălării banilor Proiect de  lege pentru prevenirea şi combaterea spălării banilor
Proiect de lege pentru prevenirea şi combaterea spălării banilor Cristina Elena Andrei
 
Amendamentele la CP și CPP ale PSD-ALDE-cu observații de la Forumul Judecător...
Amendamentele la CP și CPP ale PSD-ALDE-cu observații de la Forumul Judecător...Amendamentele la CP și CPP ale PSD-ALDE-cu observații de la Forumul Judecător...
Amendamentele la CP și CPP ale PSD-ALDE-cu observații de la Forumul Judecător...Cristina Elena Andrei
 
Modificari cod penal propuse de PSD-ALDE-19 dec 2017
Modificari cod penal propuse de PSD-ALDE-19 dec 2017Modificari cod penal propuse de PSD-ALDE-19 dec 2017
Modificari cod penal propuse de PSD-ALDE-19 dec 2017Cristina Elena Andrei
 
International Translation Day (ITD) 2017 at the British Library
International Translation Day (ITD) 2017 at the British LibraryInternational Translation Day (ITD) 2017 at the British Library
International Translation Day (ITD) 2017 at the British LibraryCristina Elena Andrei
 

More from Cristina Elena Andrei (20)

Program sesiune CRIFST Brașov-Mediaș -14 mai 2021
Program sesiune CRIFST Brașov-Mediaș -14 mai 2021Program sesiune CRIFST Brașov-Mediaș -14 mai 2021
Program sesiune CRIFST Brașov-Mediaș -14 mai 2021
 
Candidați PER alegeri 2020
Candidați PER alegeri 2020Candidați PER alegeri 2020
Candidați PER alegeri 2020
 
Legea 55 / 2020 stare de alerta covid-19
Legea 55 / 2020 stare de alerta covid-19Legea 55 / 2020 stare de alerta covid-19
Legea 55 / 2020 stare de alerta covid-19
 
Legea 55/2020 anti-COVID-19, zisă a stării de alertă. O analiză
Legea 55/2020 anti-COVID-19, zisă a stării de alertă. O analizăLegea 55/2020 anti-COVID-19, zisă a stării de alertă. O analiză
Legea 55/2020 anti-COVID-19, zisă a stării de alertă. O analiză
 
UE-PE- resolution 19 sept 2019. Condamnation du communisme
UE-PE- resolution 19 sept 2019. Condamnation du communismeUE-PE- resolution 19 sept 2019. Condamnation du communisme
UE-PE- resolution 19 sept 2019. Condamnation du communisme
 
UE-PE - rezolutie 19 sept 2019. Condamnarea comunismului
UE-PE - rezolutie 19 sept 2019. Condamnarea comunismuluiUE-PE - rezolutie 19 sept 2019. Condamnarea comunismului
UE-PE - rezolutie 19 sept 2019. Condamnarea comunismului
 
Excelnano, 6-7 noiembrie 2018, Academia Română
 Excelnano, 6-7 noiembrie 2018, Academia Română Excelnano, 6-7 noiembrie 2018, Academia Română
Excelnano, 6-7 noiembrie 2018, Academia Română
 
Franţa – o inimă care a bătut pentru Marea Unire
Franţa – o inimă care a bătut pentru Marea UnireFranţa – o inimă care a bătut pentru Marea Unire
Franţa – o inimă care a bătut pentru Marea Unire
 
Andrei Paleolog: Nicolae Iorga - În apărarea monumentelor istorice
Andrei Paleolog: Nicolae Iorga - În apărarea monumentelor istoriceAndrei Paleolog: Nicolae Iorga - În apărarea monumentelor istorice
Andrei Paleolog: Nicolae Iorga - În apărarea monumentelor istorice
 
LMR - 2018 ICOHTEC Congress -abstracts of conferences held by members of La M...
LMR - 2018 ICOHTEC Congress -abstracts of conferences held by members of La M...LMR - 2018 ICOHTEC Congress -abstracts of conferences held by members of La M...
LMR - 2018 ICOHTEC Congress -abstracts of conferences held by members of La M...
 
Programul Congresului ICOHTEC 2018
Programul Congresului ICOHTEC 2018Programul Congresului ICOHTEC 2018
Programul Congresului ICOHTEC 2018
 
Roşia Montană - o cronologie a proiectului minier al RMGC (1995-2014)
Roşia Montană - o cronologie a proiectului minier al RMGC (1995-2014)Roşia Montană - o cronologie a proiectului minier al RMGC (1995-2014)
Roşia Montană - o cronologie a proiectului minier al RMGC (1995-2014)
 
Proiect de lege pentru prevenirea şi combaterea spălării banilor
Proiect de  lege pentru prevenirea şi combaterea spălării banilor Proiect de  lege pentru prevenirea şi combaterea spălării banilor
Proiect de lege pentru prevenirea şi combaterea spălării banilor
 
Prezentare Fundaţia Sfânta Irina
Prezentare Fundaţia Sfânta IrinaPrezentare Fundaţia Sfânta Irina
Prezentare Fundaţia Sfânta Irina
 
Monumentul Calvarul Aiudului
Monumentul Calvarul Aiudului Monumentul Calvarul Aiudului
Monumentul Calvarul Aiudului
 
Les roumains en France 1916 1918
Les roumains en France 1916 1918Les roumains en France 1916 1918
Les roumains en France 1916 1918
 
Amendamentele la CP și CPP ale PSD-ALDE-cu observații de la Forumul Judecător...
Amendamentele la CP și CPP ale PSD-ALDE-cu observații de la Forumul Judecător...Amendamentele la CP și CPP ale PSD-ALDE-cu observații de la Forumul Judecător...
Amendamentele la CP și CPP ale PSD-ALDE-cu observații de la Forumul Judecător...
 
Modificari cod penal propuse de PSD-ALDE-19 dec 2017
Modificari cod penal propuse de PSD-ALDE-19 dec 2017Modificari cod penal propuse de PSD-ALDE-19 dec 2017
Modificari cod penal propuse de PSD-ALDE-19 dec 2017
 
International Translation Day (ITD) 2017 at the British Library
International Translation Day (ITD) 2017 at the British LibraryInternational Translation Day (ITD) 2017 at the British Library
International Translation Day (ITD) 2017 at the British Library
 
1 decembrie 1918
1 decembrie 19181 decembrie 1918
1 decembrie 1918
 

CTHS Programme session 4-7 mai 2021, Nantes (fr)

  • 1. 1 La muséologie scientifique et technique et la valorisation du patrimoine : rétrospectives et perspectives Session organisée par Alexandre Herlea et Marie-Sophie Corcy Cette session se penchera sur : a) La naissance et l’évolution de la muséologie scientifique et technique en prenant en considération et mettant en évidence la diversification des structures (contenu, etc.) et les grandes étapes traversées. Il s’agit de : musées techniques et scientifiques classiques ; écomusées et sites d’archéologie industrielle ; centres scientifiques, techniques et industriels. b) La présentation et l’analyse de l’état actuel de la muséologie scientifique et technique en mettant l’accent sur la valorisation de ce patrimoine dans une approche prospective. Cette thématique concernera la muséologie technique et scientifique non seulement en France mais aussi sur le plan international et dans une approche comparative. Elle sera appréhendée sous différents angles : « collections », « aspects institutionnels », « objectifs poursuivis », etc. Séance du 07/05/2021 à 09:00 Présidents: M. Alexandre HERLEA et Mme Marie-Sophie CORCY De l’utilité des collections techniques : des galeries du Conservatoire des arts et métiers au Musée des arts et métiers. Mme Marie-Sophie CORCY Docteur en histoire des techniques, Marie-Sophie Corcy est ingénieure de recherche au musée des Arts et Métiers-Cnam, responsable des collections Communication. Elle est membre du CTHS (Sciences, histoire des sciences et des techniques et archéologie industrielle). Ses travaux portent sur l’innovation dans le domaine de la photographie et des techniques de la communication mais également sur la muséologie des musées techniques,
  • 2. 2 l’histoire des collections du musée des Arts et Métiers, l’histoire des pratiques de gestion, l’histoire de la médiation et des représentations de l’invention. Elle a organisé plusieurs colloques internationaux et assumé le commissariat de plusieurs expositions. Le Conservatoire des arts et métiers connaît des changements de paradigme au cours de son histoire. Sa création, en 1794, obéît à un projet politique : soutenir l’industrie nationale en assurant la diffusion de l’innovation et de la nouveauté technique. Placées au cœur du dispositif, ses collections, installées en 1798 dans l’ancienne abbaye de Saint-Martin-des- champs, s’accroissent sur le principe de l’utilité de l’invention. La difficulté de les actualiser induit, au cours du XIXe siècle, un processus de muséification. Utilisées désormais pour donner une vision du progrès technique, les collections servent la fabrication d’une histoire (française) des techniques. La création, dans l’entre-deux-guerres, de différents « musées » au sein même de ses galeries, celle du Palais de la découverte, puis l’apparition de musées des techniques spécialisés obligent l’institution à se réinventer autour d’un projet muséologique. De l’enseignement technique à la patrimonialisation : les collections Transports du Musée des Arts et Métiers. M. Lionel DUFAUX Docteur en histoire de l’École des hautes études en sciences sociales, Lionel Dufaux est ingénieur de recherches, responsable des collections relatives à l’énergie et aux transports du musée des Arts et Métiers (Conservatoire national des Arts et Métiers, Paris). Ses travaux portent plus particulièrement sur l’histoire des chemins de fer, des musées et des collections techniques. Il a dirigé le collectif Le Musée des Arts et Métiers. Guide des collections (Artlys, 2013) et est l’auteur de L’Amphithéâtre, la galerie et le rail (Presses universitaires de Rennes, 2017). Constituées dès la création du Conservatoire des Arts et Métiers, en 1794, les collections relatives aux Transports servent la diffusion des savoirs techniques et de l’innovation, en lien avec les premières missions de cet établissement. Leur classification reflète une vision intellectualisée insistant sur les convergences ou divergences des filières techniques. À la fin du XIXe siècle, elles connaissent un phénomène progressif de « muséification », considérant la valeur historique d’objets devenus parfois obsolètes pour l’enseignement, et contribuent à l’ouverture du musée à un public de plus en plus large. Intégrées dans un musée généraliste
  • 3. 3 des techniques, elles sont aujourd’hui des supports de médiation et des objets de recherche. Traces matérielles de l’innovation, elles sont de véritables sources pour l’histoire des techniques et permettent d’appréhender les différents systèmes techniques des transports dans toute leur complexité. Collection XXL : comment faire entrer les avions, trains et bateaux au musée? Mmes Marie-Laure GRIFFATON et Marie-Noëlle POLINO Marie-Laure Griffaton, directrice du département scientifique et des collections du musée de l’Air et de l’Espace (Le Bourget), est diplômée de muséologie de l’École du Louvre (à l’issue d’un cursus consacré au patrimoine industriel et au patrimoine ethnographique français) et de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris.Elle est entrée à l’École du patrimoine en 1990 après avoir passé le concours dans la spécialité musée scientifiques et techniques. Elle a exercé pendant 10 ans les fonctions de conservatrice, puis directrice du Musée français du chemin de fer de Mulhouse, avant de rejoindre Dunkerque, où elle a été pendant 18 ans conservatrice en chef et 5 ans chef d’établissement. Elle est arrivée en 2018 au musée de l’Air et de l’Espace en tant que conservatrice en chef responsable du département des aéronefs et des collections techniques, avant de devenir en 2019 directrice du département scientifique et des collections. Chargée de projets patrimoine et mémoire à la SNCF.Après une formation littéraire et une activité professionnelle consacrée principalement au patrimoine industriel et technique, à travers Rails et histoire, l’Association pour l’histoire des chemins de fer et différentes sociétés savantes et comités d’histoire, Marie-NoëllePolino a rejoint la SNCF en 2017 où elle est plus particulièrement, au sein du service Patrimoine et Mécénat, chargée des projets scientifiques et des collections.Elle est par ailleurs membre du comité scientifique de Rails et histoire, administrateur de la Cité du train, secrétaire de l’Association internationale d’histoire des chemins de fer et membre du comité éditorial des revues Sonorités, bulletin de l’AFAS et Journal of Transport History. Les véhicules, les navires et les avions sont emblématiques de l'histoire de la mobilité pour le public, plus encore que les infrastructures ou les technologies des modes de transport. La conservation de ces éléments de plus en plus grands et complexes pose de nombreux défis.
  • 4. 4 Elle nécessite la présence de vastes d’espaces disponibles et d’infrastructures spécifiques. Elle mobilise de nombreuses compétences de professionnels et parfois de bénévoles dans les domaines variés de la technologie, de la conservation de la médiation. Si, habituellement, ces véhicules, objets, avions…sont donnés aux musées, les coûts de déplacements, de restauration, de conservation et de mise en valeur sont tels que ces projets de préservation sont conditionnés à des engagements à long terme qui doivent obligatoirement être planifiés dès l’origine de la mise en œuvre du projet. Une initiative originale : la fondation de l'automobile Marius Berliet. Mme Monique CHAPELLE Après une carrière professionnelle au sein de l’entreprise Berliet, à Lyon, Monique Chapelle a développé des actions dans le domaine du patrimoine industriel. Elle s’est attachée à écrire l’histoire et sauvegarder le patrimoine de l’entreprise Berliet. Elle a ainsi dirigé la Fondation Berliet. Elle est actuellement présidente de l’Association des Amis de la Fondation Berliet. Elle assure depuis 1984 la rédaction de la « Lettre de la Fondation Berliet » et a publié plusieurs ouvrages sur cette entreprise française réputée dans le monde de l’automobile. Créée en 1982 par Paul Berliet, industriel automobile lyonnais, la Fondation de l’Automobile Marius Berliet (RUP) a pour mission la conservation et la valorisation de l’histoire de l’automobile lyonnaise et du camion français toutes marques. Conscient qu’il était indispensable de revaloriser l’image de la technologie et de l’industrie et d’éviter que ne disparaissent les traces d’une activité industrielle nationale majeure, Paul Berliet a entrepris la collecte de véhicules ainsi que d’archives et documents conformément à l’objet de l’institution. L’auteur montrera comment, et selon quels critères, la collection initiale de 55 véhicules Berliet atteint 320 pièces de 30 marques en 2019. Elle exposera comment se sont constitués les fonds archives et documentation de 400 constructeurs depuis 1880. La mémoire métallique, les archives et la documentation classées constituent un pôle de ressources accessible aux chercheurs académiques et autodidactes, élèves, restaurateurs de véhicules, médias, professionnels du transport. Un nouveau lieu d’échanges sur le patrimoine scientifique, technique et industriel. M. Gérard EMPTOZ
  • 5. 5 Professeur honoraire d’histoire des sciences et des techniques de l’université de Nantes, chimiste et historien, docteur ès-sciences d’État, Gérard Emptozest l’auteur de nombreuses publications sur l’histoire de la chimie, ses industries et ses ingénieurs. Président de la Commission d’histoire de la Société d’encouragement pour l’industrie nationale, ses contributions actuelles portent sur cette société. Gérard Emptoz est membre honoraire du CTHS. Créé en 2018, le cercle de rencontre collaboratif intitulé «Φ La Société & Cie » est une initiative de la Société d'Encouragement pour l'Industrie Nationale (S.E.I.N). Elle a pour objet de rassembler des historiens, des membres de musées, de sociétés savantes, d’écoles d’ingénieur, de fondations d’entreprises, d’institutions, et de média ayant en commun la mission de conserver et de valoriser le Patrimoine scientifique, technique et industriel, et ayant décidé d’agir en faveur d’une plus grande mise en valeur de ce patrimoine. Le cercle permet de favoriser la création de liens, d’échanges d’informations, de partage d’expériences, d’expertises et de compétences entre ses membres par des réunions régulières. Des visites de musées, d’expositions et de fonds patrimoniaux sont organisées environ tous les trois mois. En fin d’année, une réunion générale permet, sur un thème choisi, d’échanger avec les participants, de nouer des contacts, et de mettre en commun projets et recherches. Mémoires vives : sauvegarde et valorisation du patrimoine informatique.M. Pierre MOUNIER-KUHN Chargé de recherche au CNRS (Sorbonne Université et Centre Alexandre Koyré), Pierre Mounier-Kuhn s’est spécialisé sur l'histoire de l'informatique (recherche et enseignement supérieur, entreprises, innovation, politiques publiques). Il enseigne l'histoire des sciences et des techniques à CentraleSupélec et anime le séminaire Histoire de l'informatique et du numérique au Musée des arts etmétiers. Il est membre du CTHS. La sauvegarde du patrimoine informatique a fait l’objet d’initiatives locales dès que la première génération d’informaticiens est arrivée à l’âge où l’on se penche sur son passé. Son dynamisme est manifeste dans les archives, collections et musées qui se sont multipliées dans la plupart des pays développés, et dans les expositions de matériels, colloques d’histoire et
  • 6. 6 autres manifestations qui lui sont régulièrement consacrés. Un problème particulier est celui de la conservation du logiciel, auquel répond le projet Software Heritage. Toutefois ces efforts restent insuffisants, même si l’on est très sélectif, par rapport à l’importance prise par le « numérique » dans le monde contemporain. Comment préserver les mentalités : les interventions d'urgence suite à l'accident nucléaire de Fukushima peuvent-elles être conservées et présentées au public dans les musées ? M. Tudor IONESCU Tudor Ionescu est chercheur postdoctoral à l'université de technologie de Vienne. Il a obtenu un doctorat de l'université de Stuttgart dans le domaine des systèmes d'aide à la décision pour la gestion des urgences nucléaires. Ses intérêts de recherche comprennent les risques de radioactivité et les moyens de les atténuer. L'accident nucléaire de Fukushima, survenu en 2011, a été une occasion pour le public de visualiser des cartes de rayonnement créées à l'aide des systèmes de simulation de dispersion atmosphérique japonais, allemand, français et autre destinés à la protection radiologique. On peut soutenir que ces technologies reflètent l’esprit des membres des différents régimes nationaux de radioprotection, fondés sur la conviction que les effets radiologiques des accidents nucléaires graves peuvent être atténués avec succès grâce à des réseaux de capteurs, des données météorologiques et des simulations informatiques. Les cartes de rayonnement et les systèmes logiciels qui les ont générées, telles qu'elles ont été conçues avant 2011, doivent donc être préservées afin de mieux éclairer les politiques en matière de technologie nucléaire face au changement climatique et à la reconfiguration des modes de production et de consommation d'énergie à travers le monde. Cette contribution explore les moyens de conserver ces artefacts dans les musées et de les présenter au grand public. Créer un conservatoire de l'informatique : mettre en valeur un patrimoine méconnu. M. Philippe DENOYELLE Philippe Denoyelle a suivi des études d'ingénieur en électronique à l'université de Grenoble. Il faisait partie de la première promotion à s’intéresser à la structure des « calculateurs électroniques ». Il a travaillé à la CAE–CII pour étudier les ordinateurs de la Marine
  • 7. 7 Nationale. En 1969, il entre dans le groupe chez Philips Data Systems pour le développement de programmes de Conception Assistée. En 1974, il rejoint la branche Philips Telecommunication Systems, dans la filiale française TRT où il a dirigé des équipes de développement logiciel pour différents systèmes : transmission Transpac, téléphonie SX8, téléphonie hertzienne IRT. Il est en retraite depuis 1998. Membre de l’association ACONIT depuis 2000, il assure la responsabilité du système d'informations (bases de données, sites web, galeries virtuelles). En 1985 un groupe d'ingénieurs et d'universitaires créent l'ACONIT à Grenoble. Cette « Association pour un conservatoire de l'informatique et de la télématique » a pour vocation de sauvegarder les équipements, documents, logiciels et témoignages de l'histoire de l'informatique. Le matériel afflue rapidement, donné tant par des institutions que par des particuliers. Les questions sont nombreuses : comment gérer une collection qui associe des machines, des logiciels et des témoignages ? Quelles machines peut-on conserver en état de marche ? Comment intéresser et restituer la connaissance ? L'association a développé une base de données de gestion de la collection adaptée à l'informatique : elle sait gérer simultanément machines, documents, logiciels et médias divers. Elle traite les liens entre les différents éléments. Une forme de musée virtuel est associée à la base de données. Il présente des galeries d'objets et attire irrésistiblement les moteurs de recherche. Séance du 07/05/2021 à 14:00 Présidents: Mme Marie-Sophie CORCY et M. Alexandre HERLEA La muséologie scientifique et technique aux États-Unis dans les années 1970 et son influence en France. M. Alexandre HERLEA Alexandre Herlea, professeur des universités,est membre émérite du CTHS(Science, histoire des sciences et des techniques et archéologie industrielle), membre effectif de l’Académie internationale de l’Histoire des sciences, membre du Conseil scientifique du Centre international de formation européenne (CIFE), ancien président de l’ICOHTEC (la Société internationale d’Histoire des techniques) et un ancien du CNAM, membre de l’équipe des trois établissements (CNAM, EHESS et Université Paris IV) qui a crééle premier DEA en
  • 8. 8 Histoire des techniques en 1987.Elève de Maurice Daumas qui a dirigé sa thèse, il a enseigné l’histoire des techniques au CNAM, à l’Ecole Centrale des Arts et Manufactures et à l’UTBM et a été également chercheur associé et visitingprofessor aux États-Unis(Smithsonian Institution et les universités : Princeton, Harvard, Pennsylvania et Michigan Tech). Auteur, co-auteur et éditeur de 10 livres parmi lesquels aux PUF « Histoire Générale des Techniques » (tome IV) et « Les Moteurs » et d’un grand nombre d’études, articles et communications. Il est président de l’association La Maison Roumaine (LMR) répertoriée par le CTHS comme société savante. A partir des années 1960-1970, la muséologie scientifique et technique, comme l’histoire des sciences et des techniques à laquelle elle est étroitement liée, connaitra un essor particulièrement important aussi bien aux Etats-Unis qu’en France. Cela correspond aussi à une prise de conscience que la culture scientifique et technique est partie intégrante de la culture. Jusqu’à cette période, le nombre de musées des sciences et des techniques reste assez limité et ils sont, le plus souvent, de type « collection » ou « foire industrielle ». Après, avec l’évolution de la muséologie, celle scientifique et technique prend une tournure et un développement qui font qu’elle devient un aspect important de la culture américaine. La diversification des musées scientifiques et techniques américains, la présentation de différentes catégories (musées scientifiques et techniques classiques, centres scientifiques et techniques, village-musées,écomusées, et sites d’archéologie industrielle), les objectifs poursuivis et leur place dans l’enseignement et la recherche ainsi que leur l’influence sur le développement de la muséologie scientifique et technique en France seront abordés dans cette communication. Le patrimoine scientifique et technique de la Roumanie et ses liens avec la France à travers quelques exemples. M. Mircea IVANOIU Ingénieur mécanicien, spécialité machines hydraulique et pneumatique, de l’Institut Polytechnique de Timisoara, et auteur d’une thèse de doctorat sur un réseau de profils aérohydrodinamiques utilisés à la construction des machines hydrauliques axiales, Mircea Ivanoiu est enseignant-chercheur à l’université Transilvania de Brasov. Il a fait valoir ses droits à la retraite mais poursuit activement ses recherches. Il s’est notamment spécialisé
  • 9. 9 dans la mécanique des fluides théorique et appliquée et les énergies renouvelables (hydraulique et éolienne) et le développement durable (dans le domaine du génie mécanique). En 2015, il a reçu le prix DimitrieGusti, de l’Académie Roumaine, pour un ouvrage d’histoire orale. Il est membre fondateur de l’Association Rhône-Roumanie et membre de La Maison Roumaine. La communication se propose de parcourir quelques musées et collections de Roumanie qui détiennent des objets du patrimoine scientifique et technique et de mettre en évidence les liens avec les autres pays d’Europe, notamment la France. Ceux-ci concernent : 1) les objets de collection des musées d’Histoire des techniques de Bucarest et Iassy, du musée du chemin de fer de Bucarest et des conservatoires de locomotives de Dej, Sibiu et Resicza, de celui d’horlogerie de Ploiesti, etc. 2) les ingénieurs et les techniciens roumains formés en France, continuant à collaborer avec leurs homologues français et l’influence décisive en Roumanie de l’enseignement technique français, surtout celui pratiqué dans les écoles d’ingénieurs, etc. Un commentaire particulier sera fait sur la situation du patrimoine technique et industriel de la Roumanie d’aujourd’hui, notamment regardant la dégradation ou la disparition des vestiges de l’industrie communiste et même de la période d’avant la guerre. Deux lunettes astronomiques : trésor de la Roumanie. Mme Magdalena STAVINSCHI Magdalena Stavinschi est chercheur honoraire de l'Institut astronomique de l'Académie roumaine, qu’elle a dirigé de 1990 à 2005. Elle a présidé la Commission sur l'enseignement de l'astronomie de l'Union astronomique internationale de 2006 à 2009. Elle est membre du Comité roumain d'histoire et de philosophie de la science et de la technologie de l'Académie roumaine, membre de la Société internationale pour la science et la religion, membre du Centre international de recherches transdisciplinaires et d’autres commissions internationales de spécialité. Elle préside l'Institut d’Études Transdisciplinaires en Sciences, Spiritualité, Société. Elle est par ailleurs auteur de plusieurs monographies sur l'histoire de l'astronomie. Elle a été nommée Officier de l'Ordre National du Mérite (2005 et récompensée par lamédaille d'or de l'Académie d’Études transdisciplinaires ATLAS (2018) et par le Prix
  • 10. 10 Petre Sergescu pour l'histoire de la science et de la technologie de l'Académie roumaine (2018). L’Observatoire de Bucarest, le noyau de l’Institut Astronomique de l'Académie Roumaine, a été fondé en 1908. Les principaux instruments ont été commandés, tous deux de fabrication française, sans doute les meilleurs de l’époque : l’équatorial Merz-Prin et le cercle méridien Steinheil-Prin. La qualité exceptionnelle des deux instruments, les travaux de collaboration internationale auxquels ils ont été utilisés, mais surtout leur préservation dans l’état initial, en raison du manque de financement pour toute modernisation, ont convaincu le Ministère Roumain de la Culture de les inclure dans le Patrimoine national, catégorie Trésor. Les lunettes sont absolument fonctionnelles mais les progrès technologiques ainsi que la pollution de la ville font qu’elles offrent une occasion d'admiration exceptionnelle pour les visiteurs du monde entier, professionnels ou non. On peut admirer encore d'autres instruments d'époque (e.g. les horloges Leroy et Fénon), dans un bon état de conservation. Un musée de l'ingénierie à Barcelone : les collections historiques. M. Antoni ROCA- ROSELL Antoni Roca-Rosell enseigne actuellement à l'université Polytechnique de Catalogne - Barcelona Tech (UPC). Il a obtenu son diplôme en physique à l'université de Barcelone en 1975 et son doctorat à l'université autonome de Madrid en 1990. En 1996, il a cofondé le Centre de recherche pour l’histoire de la technologie de l'UPC, qui publie la revue internationale « Quaderns d 'història de l'enginyeria » (Carnets de l’histoire de l’ingénierie). En 1991, il a été l'un des fondateurs de la Société catalane d'histoire des sciences et des techniques (SCHCT), qu’il a présidéde 1993 à 2009. En 2010, il a été élu membre correspondant de l'Académie internationale d'histoire des sciences, et en 2014 membre de l’Institut d’Études catalanes. Son domaine de recherche porte sur l'histoire de la science et de la technologie en Catalogne et en Espagne, y compris l'histoire de l'ingénierie et de l'enseignement technique entre les XVIIIe et XXe siècles. Il s’intéresse aussi au patrimoine scientifique et technique universitaire. Dans ce cadre, il a dirigé un nouvel inventaire des collections de l’École d’ingénierie industrielle de Barcelone. Il a publié environ 250 articles et 15 livres comme auteur ou éditeur.
  • 11. 11 La ville de Barcelone (et ses alentours) accueille plusieurs centres d’enseignement d’ingénierie industrielle, dont un d’eux est une école créée en 1851. Cela veut dire que le centre possède une collection historique de livres, modèles et machines en développement pendant plus de 160 ans. Au début du XXe siècle, deux autres centres ont été créés et ils ont constitué aussi leur patrimoine. Il y a quelques années que nous nous sommes occupés de cet important patrimoine. Notre groupe, fondé vers 1977 par G. Lusa, a présenté un projet de musée de l’ingénierie de Catalogne. Malheureusement, la crise économique a paralysé le projet, mais nos travaux continuent. Dans cette communication nous voulons présenter la collection historique du centre plus ancien d’ingénierie industrielle de Barcelone. Notre projet de musée, exposé il y a quelques années par J. Valentines, doit être complémentaire au Musée national de science et technique, où sont préservées certaines pièces de la collection de l’École de Barcelone. Musées de la science et de la technologie en Finlande : un accent mis sur la spécialité, enthousiasme sur le régionalisme. M. Timo MYLLYNTAUS Timo Myllyntaus est professeur émérite d'histoire économique et sociale à l’École d’Économie de Turku, en Finlande. Il a obtenu ses premiers diplômes universitaires à l'université d'Helsinki et un doctorat en histoire économique à l’École d'Économie et de Sciences politiques de Londres. Il est professeur associé dans quatre universités finlandaises et a été chercheur invité et/ou chargé de cours dans dix universités étrangères. Il a été dirigé plus d'une douzaine de projets de recherche. Ses intérêts vont de l'histoire économique et sociale à l'histoire de la technologie, et à l'histoire de l'environnement. Il a publié plusieurs monographies et plus d’une centaine d’articles scientifiques. Il a édité plusieurs volumes et numéros spéciaux de revues, (notamment Thinkingthrough the Environment: Green Approaches to Global History, (Cambridge 2011) et Invisible Bicycle: Parallel Histories and Different Timelines (avec TiinaMännistö-Funk), (Leyden 2018)). Il est l'ancien président et l'actuel trésorier du Comité international pour l'histoire de la technologie (ICOHTEC). La collecte, la préservation et l’exposition du patrimoine industriel et technologique se trouvent dispersés et spécialisés en Finlande. La raison principale en est que l’État n’a pas eu l’intérêt de créer ses propres musées de la science et de la technologie et n’a mené aucune autre politique que l’octroi de subventions financières à des institutions de ce domaine. Les
  • 12. 12 musées des sciences et technologies finlandais ont été créés et appartiennent à des fondations ou entreprises privées, municipalités ou universités. Dans cette communication on examine les principales catégories de musées de sciences et technologies en Finlande en mettant l’accent sur leur spécificité et l’enthousiasme avec lequel elles ont été créées. Bon nombre d'entre eux ont été fondés par des personnes privées - souvent des ingénieurs amateurs ou à la retraite, qui ont créé et géré leurs musées principalement par des dons et des subventions régionaux. Bien qu'il existe des musées de technologie assez importants dans les grandes villes, un musée de technologie finlandais typique est une institution de petite taille dans une ville ou une municipalité rurale qui se consacre à exposer l'histoire d'une industrie ou d'un artisanat local important. Désindustrialisation, musées de technologie et tourisme : le patrimoine industriel comme nouvelle utilisation des ateliers désaffectés. M. Stefan POSER Stefan Poserest historien de la technologie. Il membre du corps professoral de l'Institut de technologie de Karlsruhe, en Allemagne, vice-président du groupe d'histoire de l'Association des ingénieurs allemands (VDI), à Berlin, et secrétaire général du Comité international pour l'histoire de la technologie (ICOHTEC).Dans sa thèse de doctorat,présentée à l'université libre de Berlin (1996), il traite de l'histoire des musées pour la sécurité du travail et la protection contre les accidents.Il a passé une habilitationà l'Institut de technologie de Karlsruhe (2019).Ses principaux domaines de recherche sont la gestion sociétale des risques technologiques et l'approche ludique de la technologie. Il a récemment publié le numéro spécial d'ICON sur le jeu avec la technologie, dédié aux sports et aux loisirs (rédacteur invité avec Hans-Joachim Braun) publié en 2014 (ICON), et une monographie sur le jeu avec la technologie aux 19e et 20e siècles (« GlücksmaschinenundMaschinenglück ») en 2016. Face à la désindustrialisation, des régions d'industries traditionnelles de toute l'Europe ont tenté de trouver des nouveaux moyens pour créer des emplois en relançant les usines en tant que sites du patrimoine industriel. Ce processus a commencé dans les années 1970, alors que la question si d'anciens sites industriels appartiennent au patrimoine culturel était encore en discussion. Ce fait largement accepté aujourd'hui a comme principal objectif d'attirer les touristes. Ainsi, de nombreux musées in situ ont vu le jour et ont permis le développement du tourisme, même dans les régions qui n’étaient normalement pas visitées. Un exemple est la
  • 13. 13 région allemande de la Ruhr, connue pour ses mines de charbon et ses aciéries, Alors que l'exploitation du charbon a été arrêtée l'année dernière, certaines mines ont restées - l'un des plus grands sites, appelé "Zeche Zollverein" a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Bien que le concept de "Zollverein" soit une réussite, ce site doit faire face à des défis dans le maintien de l'équipement technique de l'exploitation minière et de la préservation des bâtiments du site. La communication analysera l'histoire des musées in situ de technologie, discutera de leur rôle pour la société et étudiera les perspectives qui existent entre celui du patrimoine culturel et les espaces de stockage de la ferraille. Plasticité : une exposition sur les objets en plastique au Musée Leiria (Portugal). Mme Maria Elvira CALLAPEZ Après des études scientifiques en chimie appliquée (chimie organique) puis en en histoire et philosophie des sciences, Maria Elvira Callapezsoutient un doctorat en histoire et philosophie des sciences (2002). Sa thèse portait sur « L'introduction au Portugal de l'industrie du PVC par le CIRES ». De 2004 à 2007, elle a été Post Doc à l'université de Californie, à Berkeley (UCB), au Bureau d'histoire de la science et de la technologie. Ses recherches portent sur l'histoire de l'enseignement du génie chimique, l'histoire des plastiques, le transfert de technologie et la réglementation environnementale. Elle est actuellement chercheuse invitée à l'université de Californie, à Berkeley,et au Centre interuniversitaire d'histoire de la science et de la technologie, à Lisbonne. Elle dirige un projet de recherche sur les contributions pour une histoire des plastiques au Portugal. L'exposition « Plasticité - une histoire des plastiques au Portugal », présentée au Musée Leiria, est un aboutissement de son projet, «Le triomphe de la bakélite - Contributions pour une histoire des plastiques au Portugal », récompensé par le prix Dibner (2019) et des prix de Association portugaise de muséologie (2020). Elle est membre du comité exécutif du Comité international pour l'histoire de la technologie (ICOHTEC). Le musée Leiria a été inauguré en 2015 et après une intervention de réhabilitation donne accès à une importante collection historique, archéologique, artistique et pédagogique, entièrement accessible aux différents publics. C'est un musée de proximité où le visiteur établit un contact physique et interactif et pas seulement visuel avec l'objet. L'objet de musée est abordé du point de vue de la culture matérielle et montre comment les développements technologiques et
  • 14. 14 scientifiques impliqués dans la production de plastiques sont liés aux personnes, aux institutions et aux concepts technologiques et scientifiques. Plasticity est une exposition sur les objets en plastique au Musée Leiria qui vise à «interpréter l'histoire de la technologie, de l'industrie et de l'ingénierie au grand public». Cette conférence met en évidence l'importance de la collection de plastiques à travers un processus de muséalisation et un récit historique. La valeur des objets de musée en tant que sources et le problème de leur conservation et de leur restauration sont également analysés.