Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Arch i programme 07-17 issue 3

383 views

Published on

Agenda culturala ARCH-I pe luna iulie 2017

Published in: Art & Photos
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Arch i programme 07-17 issue 3

  1. 1. JUILLET NUMERO 07 / 17 A R C H - I n t e r c u l t u r e l arch-i@louve12.ch Voici l'Agenda ARCH-I du mois de JUILLET 2017 où vous trouverez la liste des manifestations helvéto-roumaines que nous vous recommandons chaleureusement. L'Agenda ARCH-I peut être également consulté sur le link: http://www.casa-romanilor.ch/agenda-culturala-arch-i-pe-luna-iulie-2017 Rédaction ARCH-I NATURALISATION LAUSANNE (VD) Une altesse royale parmi les naturalisés à Lausanne. La princesse Margareta de Roumanie, la fille aînée du roi Michel 1er et prétendante du trône de Roumanie est devenue Suissesse le 28 juin 2017. 1 | P a g e Adrian Rachieru Liliane Broillet
  2. 2. « Comme les 479 autres naturalisés réunis ce mercredi matin dans la salle Paris du Palais de Beaulieu, à Lausanne, Margareta va prêter serment. «Devenir Suissesse, c’était le moment pour moi», confie la princesse. Altesse royale ou pas, les autorités vaudoises n’avaient pas sorti le tapis rouge pour Margareta de Roumanie. «Notre volonté est de respecter l’égalité entre tous les citoyens en même temps que leur sphère privée», explique Vincent Grandjean, le chancelier de l’Etat de Vaud qui présidait la cérémonie. Pas de traitement de faveur non plus. Margareta préférera patienter à l’extérieur avec son mari, l’ancien acteur et écrivain Radu Duda, titré prince de Roumanie. Ce dernier la joue relax. Il ne porte ni cravate ni chaussettes dans ses mocassins. «Notre famille royale et le canton de Vaud, la Suisse, partageons une histoire commune, raconte Margareta. Je suis née à Lausanne. Je me suis mariée à Lausanne. La Suisse, c’était ma seule patrie lorsque ma famille était en exil. Aujourd’hui, je la remercie pour tout ce qu’elle a fait pour nous.» La princesse conservera les deux nationalités. «La Suisse est ma patrie d’adoption, mais j’ai le sang roumain.» Voilà, c’est fait. Debout à la rangée No 7, face au Conseil d’Etat enfin arrivé et à l’appel de son nom, Margareta de Roumanie prête serment en levant la main droite. Son prince de mari a suivi la cérémonie avec le public depuis le balcon. Constantza, sa secrétaire particulière depuis dix-neuf ans, a immortalisé l’instant sur son smartphone depuis l’étage. Tout comme son avocat. La petite troupe royale reprendra ses quartiers dans le palais Elisabeta de Bucarest dès jeudi. La vie de princesse pourra reprendre. Article paru dans le 24 Heures Créé: 28.06.2017, 18h31 « Une vie lausannoise » La princesse Margareta est née le 26 mars 1949 à Lausanne. Elle est la fille aînée du roi Michel 1er et de son épouse Anne. Après Margareta, la famille s’est agrandie de quatre autres princesses: Hélène en 1950, Irina en 1953, Sofia en 1957 et Maria en 1964. C’est encore à Lausanne que Margareta s’est mariée en 1996. Dans l’assistance étaient présents la reine d’Espagne, l’infante Elena, duchesse de Lugo, et son époux, la princesse Irène de Grèce, le prince Alexandre de Serbie, le roi Constantin et la reine Anne-Marie de Grèce ou encore l’impératrice Farah d’Iran. Le voyage de noces a lieu en Jordanie à l’invitation de la famille royale hachémite. C’est encore à Lausanne qu’est enterrée la reine mère Hélène depuis 1982. La princesse de Roumanie a succédé à son père Michel 1er, qui réside toujours à Aubonne, en 2016 à la suite de la renonciation de celui-ci et à son retrait de la vie publique pour raisons de santé, devenant ainsi chef de la maison de Roumanie et prétendante au trône. 2 | P a g e
  3. 3. 7, 8, 9 JUILLET, 19h FANTAISIE MUSICALE LAUSANNE (VD) Dans le cadre de LAUSANNE – ESTIVALE La Cie Mezza-Luna présente LA FANTAISIE MUSICALE TIRAMISU ! 7 – 8 – 9 JUILLET 7 juil. 2017 - 9 juil. 2017 ADRESSE : LAUSANNE – AUTRE Fondation de l'Hermitage Route du Signal 2M, 1018 Lausanne Dans le cadre bucolique du jardin de l’Ermitage à Lausanne. PRESENTATION Léger comme un bonheur menacé, une promenade de santé au fil de chansons et de textes aimés. Dans la légèreté et la profondeur, le plaisir et le souci, la dérision et l’interrogation, le comique et la sensibilité. Un moment saisi dans le cours de l’histoire de personnages qui, presque mine de rien, se préoccupent du sens de la vie, de la beauté et de la laideur des choses... Chansons de variété, chansons italiennes, rock and roll et compositions originales de Lee Maddeford et Xavier Rebut. Quatre musiciens acteurs. Quatre superbes voix pour une multiplicité de registres. Kitsch et poésie, de la musique et encore de la musique, c’est ce qui est mis dans la recette de ce Tiramisu ! Dès 10 ans. Mise en scène : Dominique Bourquin Jeu : Heidi Kipfer Germana Mastropasqua Lee Maddeford Xavier Rebut Lumière : Dominique Dardant 3 | P a g e
  4. 4. Maquillage: Malika Stahli Costumes : Claude Rueger Administration: Claudine Corbaz Contact Tél: +41 21 315 25 55 E-Mail: mezza-luna.ch e-Mail: info@mezza-luna.ch 11 JUILLET, 18h ATELIER LAUSANNE (VD) Mincir tout en continuant à vous faire plaisir, c’est possible ! Mardi 11 juillet 2017 de 18h à 19h30 Atelier animé par Julie Marcombes, thérapeute Pour y parvenir, des gestes simples et naturels en Santé par le toucher, des aliments à privilégier, installer la pleine conscience à table! Entrée CHF 45.- MDF Horaire été 2017 La Maison de la Femme et les permanences sociales - le Bureau Juridique et l’Ecrivain Public - seront fermées du lundi 3 juillet au lundi 21 août 2017 Ouverture exceptionnelle : Je 13 juillet 2017, de 11 h. à 12 h. Je 3 août 2017, de 11 h. à 12 h. Bureau Information Femmes les mardis et jeudis 9-12h : Tél. 021 320 04 04 Reprise d’activité le lundi 21 août 2017 : Responsable : Mihaela LAZAR Maison de la Femme, Fondation Madeleine Moret Av. Eglantine 6, 1006 Lausanne Tel 021 323 33 22 Location de salles 021 544 27 69 Lundi, mardi, jeudi : 14h – 17h Mercredi, vendredi : 9h – 12h Web site : 4 | P a g e
  5. 5. 18 et 25 AOUT, 20h BAL ROLLE (VD), VEVEY (VD) Le bal de l'Orchestre Jaune vous propose 2 sorties dansantes :  Le bal des perchettes, Casino-théâtre, Rolle 18 août 2017 LIEU : Les Terrasses du Casino Concert en plein air et gratuit  Le bal de la Valsainte, Vevey 25 août 2017 Piano Daniel Perrin + chant Basse Mimmo Pisino, Pascal Eugster Batterie Luigi Galati + chant, Grégoire Guhl Violon Gilles Abravanel + chant Guitare Ignacio lamas Chant Karine Barbey, Simon Gerber, Frédérique Leresche, Lee Maddeford, Pauline Maurer, Steffi Mrachacz, Sophie Noir, Maria De La Paz, Gerald Perera, Solam, Marie Fontannaz, Pascal Schopfer + Maître De Cérémonie Trompette Zacharie Ksyk Saxophones Alain Kissling, baryton + chant, Jean-Samuel Racine, ténor Michel Weber, alto Trombone Andrea Esperti Son Bernard Amaudruz 5 | P a g e
  6. 6. PRESENTATION Ainsi va le Bal de l’Orchestre jaune, par Marie Perny L’Orchestre Jaune, c’est 22 personnes réunies par Daniel Perrin, pianiste compositeur lausannois : musiciens, chanteurs, chanteuses, une section rythmique, des cuivres, des claviers, des guitares, un violon même, un ac- cordéon parfois mais pas souvent. Une grande formation donc. L’Orchestre jaune joue de la musique à danser, live. Imaginez la phonothèque totale: pas- sez les rayons musique symphonique, baroque, médiévale, la musique ethno ; les étagères techno, jungle, métal, rap ; rien non plus dans les casiers free jazz, musique expérimentale, concrète. Dans le grand tiroir qui reste, l’orche- stre pioche de quoi constituer son répertoire. Pop music ? Beaucoup. Rythm’Blues ? Oh yeah. Chanson française ? A l’occasion. World music? Un peu. Ça chante et ça danse en anglais, en français, en italien, en espagnol, en serbe, en arabe, des hits inoxydables créés par d’illustres fantômes aux- quels l’orchestre rend hommage : des Beatles à Police, de James Brown à Amy Winehouse, de Brassens à Nino Ferrer et aussi Tina Turner, Jonasz, Joe Cocker, Sanseverino, et encore beaucoup d’autres. Des heures de répertoire à danser. L’Orchestre Jaune se fait rare, difficile en effet de réunir et de faire vivre une formation d’une telle ampleur. Les musiciens, chanteurs, chanteuses du groupe s’expriment tout au long de l’année ailleurs avec d’autres, pour faire vivre d’autres musiques. Du coup, malgré ses 25 ans d’âge, le Jaune a gardé sa fraîcheur, un beau jaune ambré comme un whisky bonifié par le temps tout de même. Du coup, les sorties de l’orchestre ont tout de la réunion de famille. Sur scène comme dans la salle, on se retrouve, on ne s’est pas vu depuis longtemps, on constate que la tribu a évolué. De jeunes musiciens sont adoptés, des couples se font, se défont, se refont, les générations, les styles se mélangent, sur scène comme dans la salle. 6 | P a g e Daniel Perrin, Simon Gerber
  7. 7. Pourquoi jaune, l’Orchestre ? On ne sait plus : une idée de Daniel Perrin, au début. C’est égal. De toute manière, à la fin du bal, il fait nuit noire, les cou- leurs, on ne les voit plus. Les musiciens rangent les instruments, les danseurs boivent un dernier verre, les musiciens aussi. Tout le monde est heureux et crevé. On a dansé comme des fous, on a joué comme des valeureux, on se re- verra la prochaine fois, on verra bien où en sera la tribu, sur scène comme dans la salle. Pourvu qu’elle reste ouverte. 19 AOUT LE TILLEUL FESTIVAL VILLARS SOUS YENS (VD) Dans le cadre bucolique du Tilleul Festival, DATE / LIEU : 19 août 2017 à Villars sous Yens : AU PROGRAMME : 3 concerts • Soukulelestic Power Orchestra Animation sous le Tilleul • King Jones • Lalala Napoli PRESENTATION: Soukulelestic Power Orchestra Animation sous le Tilleul Avec : Lee Maddeford, Nicolas Tille, Jean-Alexis Montignies, Vilma Delémont (chant), Aurélie de Morsier (ukulélé soprano), Lee Maddeford, Jean-Samuel Racine, Jean-Alexis Montignies, Vilma Delémont (ukulélé concert), Nicolas Tille, Thierry Délitroz (ukulélé ténor), Ignacio Lamas (ukulélé baryton), Jocelyne Rudasigwa (ukulélé basse). 7 | P a g e
  8. 8. Le Soukulelestic Power Orchestra est un orchestre de 9 ukulélés, créé à l’occasion de la fête de la musique d’Yverdon-les- Bains. Constituée de guitaristes, clarinettistes, contrebassistes, pianistes et multi-instrumentistes passionnés d’ukulélé cette formation revisite, avec des arrangements originaux expressément pensé pour le petit instrument, des airs connus et moins connus allant de Purcell et Beethoven à Britney Spears et James Bond, mais en ne passant jamais par la Lorraine. www.cie54.ch PRESENTATION : King Jones Avec Sophie Noir, Pauline Maurer et Marie Fontannaz (voix), Daniel Perrin et Lee Maddeford (claviers/arrangements) Avec King Jones, le roi peut aller se rhabiller. Deux figures incontournables du songwriting, Carole King et Rickie Lee Jones, trois femmes d’exception pour leur prêter leur voix ; voici les reines de ces concerts. King Jones visite les répertoires de ces deux grandes femmes de la musique nord-américaine, encore trop méconnues en Europe. De l’une on connaît les chansons qui ont été interprétées par Roberta Flack, les Beatles ou Aretha Franklin, de l’autre encore trop peu de notes ont traversé l’Atlantique. Une excellente raison de découvrir leurs chansons avec King Jones, car si on ne sait pas vraiment si la femme est l’avenir de l’homme, elle l’est assurément de cette musique-là. Marie Fontannaz www.cie54.ch Lalala Napoli Avec François Castiello (chant, accordéon), Florent Hermet (contrebasse), Thomas Garnier (flûte, guitare), Julien Cretin (accordéon), François Vinoche (batterie), Nicolas Lopez (violon, banjoline). Lalala Napoli revisite et réinvente la musique napolitaine et la tarentelle à travers le Naples fantasmé de François Castiello, chanteur et accordéoniste de Bratsch. Répondant à l’appel de ses origines, il fonde une nouvelle famille de musiciens, tous aussi adroits dans le détournement amoureux des musiques méditerranéennes. Ensemble ils explorent librement l’imaginaire des chansons populaires napolitaines, réveillent la sérénade et insufflent un air nouveau à la tarentelle, en y mêlant électricité, influences d’Europe Centrale et d’ailleurs. Avec énergie et générosité, Lalala Napoli sublime poésie et transe, entrainant esprits et corps dans un Naples réimaginé, chaleureux et exubérant. www.la-curieuse.com 8 | P a g e Pauline Maurer Sophie Noir
  9. 9. INTERNATIONAL 7 - 30 JUILLET THEÂTRE AVIGNON (FRANCE) Le théâtre suisse au festival d’Avignon. Si jamais l’idée vous prenait de passer par Avignon ce mois de juillet 2017... Si l’idée, saugrenue?, d’assister à un spectacle vous surprenait ! Nous serions très heureux de vous compter au nombres des spectateurs assis dans la Salle John Coltrane du Chêne-Noir, du 7 au 30 juillet à 18h30 sauf les lundis. Que ce soit pour découvrir cette pièce en alexandrins de Dominique Ziegler, Ou pour le plaisir de la revoir ! Et même si vous n’y venez pas... n’hésitez pas à en parler autour de vous, sans trop m’avancer, je crois que vous en serez remerciés ! Je vous souhaite un bel été ! Yves Jenny 9 | P a g e
  10. 10. PRIX PARIS Le dixième prix de dessin contemporain de la Fondation Daniel et Florence Guerlain est attribué au jeune artiste roumain Ciprian Muresan dont le travail maniériste au crayon noir, tout en superpositions et plans qui se télescopent, était déjà très remarqué des amateurs de dessin contemporain. Il bat donc les deux autres finalistes, le Français Didier Trenet et l'Écossais Charles Avery. Les trois sont exposés dans le cadre du Salon du dessin, qui se tient jusqu'à lundi soir au Palais Brongniart à la Bourse (IIe). Ciprian Muresan Photo Luc Castel Crédits Inscrit dans le paysage artistique depuis 2006, le Prix de dessin contemporain de la Fondation Daniel et Florence Guerlain a été créé «pour encourager et donner toute sa place au dessin contemporain». Il distingue chaque année un lauréat parmi trois artistes sélectionnés par une commission de six experts: Ciprian Muresan est apparu avec simplicité et modestie pour recevoir ce prix en traversant une assemblée très parisienne. Ce grand jeune homme, au travail manifestement éprouvé par la discipline et une pratique sûre, intéresse depuis longtemps les connaisseurs, comme le Hongrois Lorand Hegyi qui fut le directeur du Musée de Saint-Étienne et qui vient de s'installer à Turin. Cette figure de l'art en France était au premier rang des très nombreux invités, dixième anniversaire oblige. Notamment l'artiste franco-roumain Mircea Cantor, Prix Marcel Duchamp 2011 avec lequel Ciprian Muresan créa en 1999 la revue Version et qui vient de réaliser une performance explosive 10 | P a g e
  11. 11. autour de La porte de l'enfer de Rodin, et nombre de collectionneurs, les Français de l'Adiaf et tous les esthètes étrangers venus à Paris en pleine Semaine du dessin. La dotation du prix est significative: 25.000 € dont 15.000 € pour le lauréat et 5.000 € pour chacun des deux autres artistes. Une œuvre du lauréat est offerte par la Fondation à une institution française. Rapport ambivalent à l'histoire récente de la Roumanie Né en 1977 à Dej (Roumanie), Ciprian Muresan vit et travaille à Cluj- Napoca (Roumanie). À moins de 40 ans et après un parcours riche, cet artiste est déjà représenté urbi et orbi par les galeries Plan B de Cluj et Berlin, David Nolan de New York, Éric Hussenot de Paris, Andreiana Mihail Gallery de Bucarest, Nicodim Gallery de Los Angeles et Wilkinson de Londres. Nombre de ces galeristes étaient présents pour la remise de ce 10e Prix de dessin contemporain qui a réussi à s'imposer doucement dans un monde souvent critique et sévère pour les initiatives privées. Le New-Yorkais David Nolan était déjà du dîner de gala donné lundi 20 mars dans la Cour vitrée du Palais des Études en l'honneur des dix ans du Cabinet des Amateurs de dessins des Beaux-Arts, présidé avec esprit et sens de la tradition par Daniel Thierry. Le vent de l'Est est sévère, du cinéma aux arts plastiques. Dans ses œuvres souvent grinçantes et ironiques, Ciprian Muresan évoque les réalités de la Roumanie actuelle, le rapport ambivalent à l'histoire récente, la fin du communisme, la fascination des pays de l'Ouest et la perte des traditions locales. Son œuvre s'inscrit dans une réflexion plus globale sur le monde contemporain marqué par la fin des utopies, l'uniformisation de la pensée et dominé par une culture globalisée et consensuelle. L'art de Ciprian Muresan, virtuose dans la combinaison des motifs et leurs effets d'ombres, est particulièrement efficace dans ses très grands formats. 11 | P a g e
  12. 12. PORTRAIT / LITTÉRATURE « SÎNZIENELE OU LES FÉES DE L'AMOUR » de SIMONA FERRANTE février 2017 Un livre qui réunit 7 contes, des mythes et des légendes de Roumanie Les illustrations du livre appartiennent à l’artiste Ion Florin Grama Simona Ferrante Le folklore est le berceau de toutes les grandes œuvres artistiques d’un peuple. Il reflète son esprit le plus profond. On trouve dans ses productions les traits les plus caractéristiques d’une nation, ceux qui définissent son âme et sa sagesse. Dans l’imaginaire populaire il y a une part de naïveté et énormément de bon sens. De ce fait, le message transmis n’est pas moralisateur, mais éducatif. Partie significative du folklore roumain, la littérature populaire constitue une source abondante dans laquelle la littérature moderne a puisé souvent son inspiration. «Les quatre mythes fondamentaux de la culture roumaine» (d’après George Călinescu, critique littéraire et écrivain roumain) sont: le mythe du sacrifice pour la création, le mythe de l’ethnogenèse du peuple roumain, le double mythe de la mort et de la transhumance, et le mythe érotique. D’autres mythes viennent enrichir la palette thématique des créations populaires: on y retrouve autant de thèmes qu’il peut y avoir de sentiments (l’amour, la volonté du bien, la tentation du mal, le déracinement, la révolte, la fragilité de la vie humaine, la mort et la douleur qui l’accompagne). Retranscrits en prose, racontés d'une manière personnelle, fidèlement ou en sortant des sentiers battus, ces sept contes mettent en scène quelques-unes des plus belles traditions roumaines et nous font découvrir une culture populaire magique et envoûtante. « Simona Ferrante est née en Roumanie, où elle a vécu sa jeunesse sous la dictature communiste, période qu’elle raconte dans un premier livre- témoignage, paru en 2014. De formation littéraire, elle a exercé pendant quinze ans comme professeur de littérature roumaine avant son arrivée en France. Elle a toujours été fascinée par la mythologie, les traditions populaires et les légendes de sa culture d'origine, qui ont émerveillé sa jeunesse. À travers ce livre elle partage avec nous sa passion pour l'univers pittoresque de ce peuple latin bercé par le Danube et protégé par les Carpates ». Par Cecilia Diana Bucur 12 | P a g e Simona Ferrante
  13. 13. PORTRAIT - TUDOR BANUS PARIS Peintre, graveur, illustrateur de livres et de presse. Né le 8 juillet 1947 à Bucarest. Le Grand Livre de Tudor Banus Diplômé de l'École d'architecture et d'urbanisme de Bucarest en 1971. Études d'architectures, de technique ancienne de peinture à l’huile et de gravure à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris (ateliers Wacker et A. Pincas). Il quitte définitivement la Roumanie en 1972 et s'établit à Paris. Première exposition personnelle en 1974. A obtenu en 1979 le prix pour le plus beau livre pour la jeunesse avec Les Musiciens de la ville de Brême, des Frères Grimm. Depuis 1976, il collabore à plus de cinquante journaux. ARCH-Interculturel C'est l'agenda helvéto-roumain des activités interculturelles, une revue mensuelle et gratuite, diffusée uniquement par E-mail. Par la présente, nous déclinons toute responsabilité lors de changements faits par les organisateurs. Les informations présentées sont collectées une fois par mois et vous trouverez à la fin de chaque événement le numéro de téléphone ou d'E-mail de contact avec les organisateurs où vous pourrez confirmer votre réservation et obtenir des renseignements supplémentaires. Si vous ne désirez plus faire partie de la liste de distribution à laquelle a été envoyé le présent message, merci de le signaler à l'expéditeur. 13 | P a g e Adrian Rachieru Rédaction ARCH-I T : 076 580 53 10 Tudor Banus
  14. 14. Quelques links utiles pour s'informer sur les activités interculturelles roumano-helvètes en Suisse: Le portal Casa Romanilor : http://www.casa-romanilor.ch/ Ambassade de Roumanie en Suisse: http://berna.mae.ro/ MIHAELA FEHER, Kirchenfeldstrasse 78, 3005 Bern - Tél:+41 31 352 35 22 - Fax:+41 31 352 64 55 Stv. Missionsleiterin, E-mail:berna@mae.ro A/RO : Association des étudiants roumains de L'EPFL à Lausanne : http://aro.epfl.ch/ Association moldo-roumaine «Eminxescu» de Genève: http://association-eminescu.ch/ CENTRE CULTUREL ROUMAIN DE NEUCHATEL (CCRN) Internet : www.ccrn.ch E-mail : info@ccrn.ch M. Ionuţ Băncilă 076 266 57 06 Clubul Român din Baden (Rumänischer Verein Baden) Postfach 134, 5415 Nussbaumen ; Tel: 056 282 52 83; 056 223 20 80 Mme. Alexandra Marinescu, Communauté Roumaine de Suisse CP 276, 1211 Genève 17 ; E-mail: comitet@comrom.ch; Asociatia Studentilor Români din EPFL, A/Ro http://aro.epfl.ch/ https://www.facebook.com/aroepfl M. Sergiu Schnapp, Association Pro Philo, 83, rue de Carouge - Genève. E-Mail: info@criccraccroc.ch Mme. Elena Duff, A.C.RO-Suisse; EMail:duffelena@gmail.com (M) : 078 / 964 54 42 http://www.acro-suisse.ch/ Mme Daniela Weibel, Lucerne; E-mail: hermann29@bluewin.ch Mme Camelia Costea, Comunitatea Românilor din Elvetia http://www.comunitatearomanilordinelvetia.ch/index.php RO-Chance, Mme Cornelia Saurer Dragoş et M. Dorin Dragoş Postgasse 22, 3011 Bern ; T : 031 311 09 29 ; M: 078 666 37 13 E-Mail : cosaur@gmx.net 14 | P a g e
  15. 15. Secrétariat d'OVR-Suisse, Blancherie 12, CH-1023 Crissier Tél: +41 21 6347626 ; Fax: +41 21 6349814 ; E-mail: secretariat@ovr-suisse.ch http://www.ovr-suisse.ch/ Giorgia Seeholzer, A.R.E.I-Basel : http://www.giorgiaseeholzer.ch/casa-romanilor-din-elvetia/ Marius Dobrin : www.pravaliaculturala.ro Mariana Paun http://www.rou.ch/news.php?lng=fr&tconfig=0 Viorel Baetu (Michael Cutui), E-Mail : viorel@baetu.de http://www.michael-cutui.de Adrian Rachieru arch-i@louve12.ch http://cie54.ch/ 15 | P a g e

×