Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Trusted Employee Advocacy

2,064 views

Published on

Trusted est le magazine interne bimestriel de JIN. Il fait le point sur un sujet essentiel du marketing et de l’influence digitale. Vous pouvez retrouver tous les articles sur notre TRUSTed blog.

A l’heure numérique, la confiance est la clef de l’influence. Un collaborateur ou un dirigeant qui s’engage publiquement pour promouvoir ou défendre la réputation de sa marque et de ses produits, est le signe le plus manifeste de la confiance envers son entreprise et de la bienveillance que cette dernière lui témoigne. C’est pourquoi les équipes de JIN croient fermement en ce concept d’employee advocacy. Quel est ce nouveau canal d’influence ? Comment déployer un programme employee advocacy et mobiliser les voix de l’entreprise ? Quels sont les principaux outils sur le marché ? Qu’est-ce qui définit le succès de votre dispositif ? Découvrez les réponses à ces questions dans cette édition de Trusted.

Published in: Marketing
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Trusted Employee Advocacy

  1. 1. NewsletterTrustedN°4 N °4 EMPLOYEE ADVOCACY
  2. 2. 2 JIN,AGENCED’INFLUENCE JIN est une agence d’influence et de relations publiques « digital native». Notre mission est de construire la confiance entre les marques de nos clients et leurs publics. Nous pensons que la confiance est au cœur d’une influence réussie. Les missions de JIN sont l’analyse des conversations (insights), la réputation, l’inbound marketing et l’influencer marketing. JIN place au cœur de ses démarches la technologie, à commencer par celle produite en interne, Plugr, qui nous permet de comprendre les conversations digitales et leurs dynamiques. Parmi nos principaux clients, les groupes Europcar, Ricoh, Chipotle, Roche, KPMG, Prodware, Bouygues, TF1, Arianespace.
  3. 3. Enquête EMPLOYEE ADVOCACY : NOUVEAU CANAL DE L’INFLUENCE Interview CRÉDIT AGRICOLE ET PRODWARE : REVUE DES ENJEUX DE L’EMPLOYEE ADVOCACY Interview CÉDRIC MENDES : QU’EST-CE QUI FAIT COURIR LES AMBASSADEURS ? L’œil de l’expert Zoom QUELS OUTILS POUR METTRE EN PLACE UNE STRATÉGIE COHÉRENTE ? SOMMAIRE 4 8 13 16 22 EMPLOYEE ADVOCACY : LA MÉTHODE JIN
  4. 4. EMPLOYEE ADVOCACY : Nouveau canal de l’influence Enquête
  5. 5. NEWSLETTER TRUSTED N°4 - - L’Employee Advocacy : définition EMPLOYEEADVOCACY Enquête EMPLOYEE ADVOCACY : Nouveau canal de l’influence EMPLOYEE ADVOCACY : Nouveau canal de l’influence Cette démarche consiste à encourager les collaborateurs à partager sur les réseaux sociaux des contenus engageants, relatifs à l’entreprise et à l’industrie. En devenant des E-Ambassadeurs les collaborateurs développent leur marque personnelle tout en augmentant la visibilité de l’entreprise sur les réseaux sociaux. Ils deviennent ainsi des E-Influenceurs tout en contribuant au développement de l’image et de l’e-réputation de l’entreprise. Les équipes de JIN croient fermement en ce concept d’employee advocacy : c’est un mode de communication fondé sur la confiance, la sincérité et la bienveillance, valeurs cardinales de la marque contemporaine. Un collaborateur ou un dirigeant qui s’engage publiquement pour promouvoir ou défendre la réputation de sa marque et de ses produits, est le signe le plus manifeste de la confiance envers son entreprise et de la bienveillance que cette dernière lui témoigne. Alors que beaucoup s’interrogent sur la sincérité de la communication, il nous semble que l'employee advocacy est devenu un levier essentiel de la construction de la marque. JIN a organisé plusieurs programmes de formation et de stratégie de contenus au service des collaborateurs et dirigeants, déployant sans les nommer, les premiers programmes d’employee advocacy chez Bouygues, Colas, TF1, Europcar, Prodware, et Crédit Agricole. C’est le grand intérêt que portent les collaborateurs de nos clients, à commencer par les dirigeants eux-mêmes, pour les médias sociaux et le nouveau monde des conversations numériques, qui a été le premier déclencheur de ces programmes. Pour les dirigeants, il s’agit d’afficher leur leadership et leur compréhension de la transformation digitale. Pour les collaborateurs, c’est le moyen de renforcer leur capacité d’action et de communication, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’entreprise. C’est pourquoi les équipes de JIN souhaitent aujourd’hui partager leur retour d’expérience auprès de nos clients et partenaires dans cette nouvelle édition de Trusted. 5
  6. 6. 6 #EAShakeUp  : quelques pionniers Starbucks est une des premières entreprises qui nous a montré combien les collaborateurs peuvent être précieux pour créer, promouvoir et protéger une marque. Si vous travaillez chez Starbucks, et ce à n’importe quel niveau, vous êtes considéré comme un partenaire. Un fort sentiment d’appartenance en ressort. NEWSLETTER TRUSTED N°4 - -Enquête EMPLOYEE ADVOCACY : Nouveau canal de l’influence À côté de cela, la marque a créé des comptes sociaux destinés essentiellement à ses partenaires. Ces comptes sont accompagnés d’un guide de bonne conduite qui permet aux employés et notamment aux baristas de partager spontanément, facilement et en confiance du contenu. Avec l’hashtag #Tobeapartner, les collaborateurs reflètent de manière authentique et humaine l’ambiance et les valeurs de la marque. L’employee advocacy c’est avant tout une démarche de partage. C’est être honnête et transparent, même durant les moments moins drôles ou sensibles pour l’image de l’entreprise. AT&T a déployé une stratégie beaucoup plus tournée vers la création d’ambassadeurs corporate. Le Social Circle AT&T identifie leurs employés les plus actifs sur les réseaux sociaux et les incite à partager les nouvelles et contenus du groupe sur leur réseau. L’opération est un succès avec plus de 2300 membres volontaires et actifs. Airbus : très bon exemple d’entreprise qui a développé une forte communication interne digitale, première étape vers une démarche d’employee advocacy. Sa stratégie ? Organiser un rendez-vous trimestriel 100% digital et live, accessible depuis l’intranet de l’entreprise, afin d’établir une communication top-down directe et de qualité sur un ensemble de thématiques variées avec 13 000 collaborateurs répartis à travers le monde. Ce format a suscité une franche adhésion des collaborateurs.
  7. 7. 7 Sage Pour engager l’ensemble de ses 14 000 collaborateurs répartis dans 23 pays sur les réseaux sociaux, l’entreprise a d’abord organisé un événement mondial à la fois physique et digital, le #SociableDay. Au programme, une grande messe audiovisuelle pédagogique et interactive dédiée au Social Media.  Après avoir sensibilisé les collaborateurs sur les bénéfices et les bons usages des réseaux sociaux et les avoir encouragés à utiliser ce puissant vecteur de communication, Sage a mis en place une plateforme hyper-visuelle d’agrégation de contenus, Sociabble, au service de l’engagement des collaborateurs sur les réseaux sociaux. NEWSLETTER TRUSTED N°4 - -Enquête EMPLOYEE ADVOCACY : Nouveau canal de l’influence
  8. 8. Interview REVUE DES ENJEUX DE L’EMPLOYEE ADVOCACY: Interview croisée de dirigeants avec David Benguigui et Alexis Bernard
  9. 9. 9 Responsable E-influence et Réseaux Sociaux Groupe Crédit Agricole Alexis Bernard Après plus de 7 ans d’expériences enrichissantes au sein de la SNCF, Alexis Benard a rejoint il y a un peu plus d’un an le groupe Crédit Agricole afin d’apporter son expertise sur les enjeux d’e-influence, d’e-réputation et de communication de crise. Avec son support, Crédit Agricole a initié récemment une démarche d’employee advocacy. NEWSLETTER TRUSTED N°4 -Interview- Directeur Marketing Prodware - Groupe international B2B/IT David Benguigui En qualité de Directeur marketing, David Benguigui construit et pilote une stratégie multicanale pour développer l'image de marque du groupe Prodware et la génération de leads. Sous son impulsion, et en complément d'une activité de social selling, le groupe a lancé dès 2016 un programme ambassadeur à destination de l'ensemble des collaborateurs. REVUE DES ENJEUX DE L’EMPLOYEE ADVOCACY
  10. 10. NEWSLETTER TRUSTED N°4 -Interview- LES FONDAMENTAUX DE L’EMPLOYEE ADVOCACY Quelles sont les bénéfices et externalités positives de l'employee advocacy ? Dans votre cas, avez-vous des exemples concrets ? David Benguigui « Le premier point positif repose sur le développement de la marque personnelle des collaborateurs sur les réseaux sociaux. De manière indirecte, il permet à la fois de toucher de nouvelles cibles et de nourrir la marque Prodware. C’est également un formidable vecteur de motivation et d’engagement des collaborateurs basé sur un modèle gagnant-gagnant. Nous menons parallèlement une stratégie de social selling et l’employee advocacy permet de s’inscrire dans un cercle vertueux. » Prodware David Benguigui « Le nombre d’employés embarqués dans le dispositif, leur degré d’implication dans le partage de contenus et, sur des critères que je qualifierais de plus qualitatifs, leur capacité à susciter de l’engagement, à proposer des contenus pertinents, voire à en produire. Les collaborateurs sont en effet capables de créer des contenus authentiques. » Prodware David Benguigui « Je partage le constat d’Alexis. Ajoutons que des formations aux réseaux sociaux et à l’utilisation de ce type d’outils, de la pédagogie et du support sont indispensables pour faire de ces programmes des succès. » Prodware Alexis Bernard « Nous sommes d’accord sur le fait qu’il existe des points positifs pour le salarié et l’entreprise. Je voudrais mettre en lumière l’impact positif que peut avoir des collaborateurs-ambassadeurs sur la notion d’expertise. En créant un réseau de collaborateurs- ambassadeurs experts, l’entreprise bénéficie d’alliés internes capables d’amplifier rapidement des messages en situation de crise. » Crédit Agricole Alexis Bernard « La montée en puissance et en visibilité des collaborateurs sur leurs canaux sociaux par le biais d’un réseau d’abonnés en lien direct avec leurs domaines d’expertise. Si ce premier objectif est atteint, la marque rayonnera d’autant plus qu’elle sera soutenue par un réseau d’ambassadeurs crédibles, légitimes et visibles. » Crédit Agricole Alexis Bernard « Ils sont utiles pour permettre de rationnaliser la curation et de l’organiser pour distribuer du contenu de qualité aux utilisateurs. Ils pêchent encore beaucoup dans la mesure précise des résultats de ces programmes. » Crédit Agricole Qu’est-ce qui définit le succès d’un dispositif employee advocacy ?  En quoi les outils du marché peuvent-ils être utiles ? Sont-ils suffisants ? REVUE DES ENJEUX DE L’EMPLOYEE ADVOCACY
  11. 11. NEWSLETTER TRUSTED N°4 -Interview- Comment engager sur le long terme les collaborateurs dans une démarche de ce type ? David Benguigui « Si le travail de sensibilisation à l’importance des réseaux sociaux a été effectué, vous êtes déjà sur de bons rails. Si en plus ils sont actifs en matière de veille et de création de contenus, vous êtes sur l’autoroute du succès.» Prodware David Benguigui « Les dirigeants sont la pierre angulaire du succès d’un dispositif d’employee advocacy. Les impliquer permet de casser le silo de la communication interne, les enjeux de la transformation digitale peuvent faciliter cette acculturation. En tant que Directeur Marketing à forte appétence digitale, j’ai un devoir d’exemplarité. » Prodware David Benguigui « Avoir plus de collaborateurs embarqués permet de démultiplier les vigies. Par ailleurs, les collaborateurs sont plus légitimes que la marque. Un démenti formulé par un collaborateur aura ainsi un plus grand impact. » Prodware Alexis Bernard « En effet, c’est pour cela qu’il faut leur donner tous les conseils utiles pour qu’ils puissent réellement émerger à titre personnel et rayonner. Ils ne sont pas les perroquets ou hommes sandwich de la marque. » Crédit Agricole Alexis Bernard « L’impulsion donnée par les dirigeants permet d’embarquer les salariés. Comprenons que la transformation digitale de l’entreprise ne peut se faire sans eux. Concrètement, il faut créer une relation de confiance avec le communicant interne ou externe en charge de sa réputation, puis l’intégrer dans les contenus produits dans le cadre des actions marketing, événementielles ou d’influence. » Crédit Agricole Alexis Bernard « Tout à fait, au-delà de cela, il faut bien prendre conscience du fait que le simple partage de ces contenus ne suffit pas, il faut que les salariés puissent se les approprier et en discuter en ligne afin d’équilibrer durablement les rapports de force en ligne. L’investissement doit dépasser largement le relai des contenus. C’est aussi aux équipes de la communication de s’assurer de cela. » Crédit Agricole Comment mobiliser les dirigeants dans un programme d'employee advocacy ? En quoi l'employee advocacy peut-elle être un bouclier contre les fake news véhiculées contre la réputation des marques et de leurs dirigeants ? LE DIGITAL LEADERSHIP REVUE DES ENJEUX DE L’EMPLOYEE ADVOCACY
  12. 12. NEWSLETTER TRUSTED N°4 -Interview- AMBASSADORSHIP Comment mobiliser plusieurs voix "expertes" de l'entreprise malgré des champs d'expertise différents ?  David Benguigui « Prenons l’exemple d’une entreprise présente dans plusieurs secteurs d’activité, elle peut avoir un champion qui va incarner cette activité. Grâce à son expertise, il sera légitime et capable de parler des enjeux, des besoins de ce secteur. » Prodware David Benguigui « Nous avons mis en place, conjointement avec les Ressources Humaines, une stratégie d’onboarding dont l’employee advocacy est un des leviers. Si cet élément est fédérateur, il doit cependant s’inscrire dans un dispositif global. » Prodware David Benguigui Prodware Alexis Bernard « Il faut commencer par repérer ceux qui ont développé des appétences sur les réseaux sociaux. S’en suit une prestation complète en offrant du sur mesure à ceux dont l’expertise est jugée indispensable. Le bouche à oreille et le travail de recrutement font le reste. » Crédit Agricole Alexis Bernard « Je ne sais pas si l’employee advocacy rend les salariés plus heureux. Elle les rend plus informés et plus impliqués vis-à-vis de l’entreprise, un engagement déterminant pour l’entreprise. Un tel enseignement demande du recul, ce que nous n’avons pas encore. » Crédit Agricole Quelles sont les dispositions prises dans votre entreprise quant à l'amélioration de l'expérience collaborateur (sens du travail, enrichissement, etc.) ? L'employee advocacy est-elle un axe de ce programme et éveille-t-elle une nouvelle forme de fierté des collaborateurs ? En rendant les collaborateurs plus heureux au travail, l’employee advocacy peut-il être un vecteur de croissance pour les entreprises ? CORPORATE OWNERSHIP « Les programmes d’employee advocacy permettent de renforcer un sentiment d’appartenance, de fierté en renversant les schémas d’une communication le plus souvent descendante. Indirectement, ils ont donc des effets sur le bien-être et, ainsi, la fidélisation des collaborateurs. Or, vous n’êtes pas sans savoir que les coûts de recrutement augmentent de manière exponentielle. Dans le cadre de la transformation numérique des entreprises, ce type de programme permet enfin de donner une image moderne, positive et dynamique de l’entreprise. » REVUE DES ENJEUX DE L’EMPLOYEE ADVOCACY
  13. 13. L’œil de l’expert EMPLOYEE ADVOCACY : LA MÉTHODE JIN
  14. 14. Digital Mindset : quand les enjeux du digital s’insèrent dans la culture d’entreprise Initiée par la direction, la culture de l’entreprise doit embrasser les nouveaux usages liés aux médias sociaux pour, dans un second temps, donner du sens à l’employee advocacy. Créer cette architecture d’ambassadeurs permet d’auto-générer de l’engagement, un levier puissant. « Peer-to-Peer motivation » est clef. En fonction du degré de maturité de vos communautés, les trainings seront amenés à évoluer (ex : training dédié à la génération de leads pour les commerciaux, etc.). Nous conseillons grandement de maintenir une « hotline » pour les demandes de chacun d’entre eux. Ouvrir le champ du digital à tous Promouvoir l’initiative en interne, auprès de l’ensemble des collaborateurs pour faciliter la circulation de l’information et susciter une prise de conscience commune. Déclencher l’étincelle et le goût des médias sociaux Mettre en place des rendez-vous de formation, formels ou informels. Définir les objectifs du programme d’employee advocacy Propre aux orientations stratégiques de l’entreprise. Renforcer la notoriété de la marque, amplifier l’écho social d’un événement ou générer de nouveaux prospects. NEWSLETTER TRUSTED N°4 - L’œil de l’expert EMPLOYEE ADVOCACY : LA MÉTHODE JIN EMPLOYEE ADVOCACY : LA MÉTHODE JIN 1 Forger la communauté : créer un environnement de confiance Votre programme peut prendre appui sur les éléments moteurs identifiés parmi ces trois catégories distinctes : C-Levels, experts et collaborateurs. 2 14 C-LEVELS Renforcent la notoriété de la marque et créent des relations avec les influenceurs (journalistes, etc.). EXPERTS Réassurent les savoir-faire de l’entreprise en assurant la création de contenus à forte valeur ajoutée (articles, etc.) COLLABORATEURS Amplifient les contenus de la marque afin d’augmenter sa crédibilité et son impact
  15. 15. Accélérer et conduire le changement ou le pilotage de la confiance interne Après avoir installé ce terreau fertile, la dynamique devra être entretenue pour pouvoir en récolter les fruits. Cette phase fait référence à l’animation de votre communauté d’ambassadeurs et l’évaluation du retour sur investissement. Curation et animation éditoriale Créer, animer et fédérer des communautés en fonction des cibles de la marque permet de générer des contenus qualitatifs et pertinents pour les communautés d’ambassadeurs. « On ne fait pas pousser du gazon en tirant dessus » : chacun doit avoir des contenus à diffuser qui lui ressemblent ET servent une cible particulière. Du marketing à la performance Assurer une audience ciblée à ces contenus par le biais du SEO et du SEA permet à votre dispositif employee advocacy d’être performant. Evaluer pour améliorer Mesurer l’audience et l’engagement générés par vos collaborateurs. NEWSLETTER TRUSTED N°4 - L’œil de l’expert EMPLOYEE ADVOCACY : LA MÉTHODE JIN 3 15
  16. 16. Interview QU’EST-CE QUI FAIT COURIR LES AMBASSADEURS ? Interview de Cédric Mendes
  17. 17. 17 NEWSLETTER TRUSTED N°4 -Interview- QU’EST-CE QUI FAIT COURIR LES AMBASSADEURS ? Global Head of Talent Acquisition chez Colas Cédric Mendes Depuis plusieurs années, Cédric Mendes s’impose comme acteur engagé au service de l’emploi et des relations écoles au sein du groupe Colas. Son métier consiste à définir et à déployer des stratégies globales d’acquisition de talents, depuis le sourcing jusqu’à l’intégration des candidats, en s’appuyant notamment sur une politique de marque employeur active. Il coordonne la politique de recrutement, de relations écoles et de marque employeur pour le groupe Colas. Sa vision de la marque employeur active lui permet de manager des projets innovants et de grande ampleur.
  18. 18. NEWSLETTER TRUSTED N°4 -Interview- QU’EST-CE QUI FAIT COURIR LES AMBASSADEURS ? Le mur de l'engagement Avant tout, il est important de rappeler que nos collaborateurs ne sont pas mobilisables sur commande dans des programmes d’ambassadeurs. Les statistiques sur les bienfaits de l’employee advocacy inondent le web, mais ceux sur les niveaux d’engagement dans ces programmes restent rares. Partager ou liker, à l’occasion, un contenu de son employeur sur les réseaux sociaux est, certes, usuel (entre 1/3 et la moitié des salariés le feraient selon diverses études), mais se mobiliser activement et durablement dans le cadre d’un programme d’employee advocacy reste un comportement exceptionnel. Selon une des rares études publiées sur le sujet, celle d’Altimeter (Employee Survey, Q1 2016) en 2016, seuls « 7% des employés européens partagent des Un bilan contrasté En ce qui nous concerne, le pourcentage d’engagement dans les dispositifs proposés à nos ambassadeurs potentiels  oscille autour de 20% selon les populations ciblées (âge, filière métier, degré de maturité sur les réseaux sociaux professionnels, zone géographique, etc.) et le type de programme (plateforme de partage, ateliers de formation ou accompagnement individuel). Le pourcentage de contribution des ambassadeurs embarqués sur notre plateforme de partage est lui aussi très variable. Il dépend directement de la qualité d’animation de la communauté et des politiques de reconnaissance pratiquées. En général, après un accueil et une phase de découverte enthousiaste, l’engagement initial faiblit sensiblement. Si une moitié seulement de vos ambassadeurs reste active sur la plateforme après quelques semaines, vous pourrez le considérez comme un vrai succès. Les niveaux de contribution de nos ambassadeurs sont également assez inégaux. Tandis que la majeure partie de nos contributeurs ne s'y connectent qu'épisodiquement, une poignée de champions (5%) s'en font une discipline quotidienne et génèrent à eux seuls la moitié du total des contributions. Chacun vit son engagement comme il le souhaite. QU’EST-CE QUI FAIT COURIR LES AMBASSADEURS ? Voilà deux ans maintenant que nous avons lancé notre premier programme d’employee advocacy (collaborateurs ambassadeurs sur les réseaux sociaux), taillé sur mesure pour nos patrons de filières métiers. Nous en avons ajouté deux autres depuis, complémentaires dans leur approche et les populations ciblées. Nous animons aujourd'hui une communauté d'ambassadeurs de tous niveaux de responsabilités, un peu partout dans le monde, et nous nous appuyons sur leur engagement au quotidien. Bien que nous ne soyons encore qu’à la moitié du chemin, nous avons voulu partager ce premier retour d’expérience. Cela aidera peut-être ceux qui veulent se lancer dans l’aventure et fera sûrement écho chez ceux qui, comme nous, travaillent au quotidien pour faire vivre ces projets. des employés européens partagent des contenus à travers une plateforme d’employee advocacy fournie par l’employeur 7% contenus à travers une plateforme d’employee advocacy fournie par l’employeur ». Et encore, l'étude ne dit rien sur la tenue de cet engagement dans le temps.
  19. 19. NEWSLETTER TRUSTED N°4 -Interview- Les populations à engager Le travail de ciblage préalable des ambassadeurs potentiels est bien sûr clé. Nous avions d'abord choisi de nous adresser aux populations de collaborateurs qui représentaient le plus d'intérêt dans le cadre de notre stratégie de recrutement. Nous recrutons par exemple beaucoup de cadres débutants ; il nous avait dès lors paru logique d’intégrer nos stagiaires et nos jeunes diplômés récemment embauchés dans le programme de plateforme de partage. Cela nous a semblé d'autant plus légitime que ces populations sont "naturellement" à l’aise avec les réseaux sociaux et qu’elles démontrent un bel engagement dans leur phase d'intégration (elles nous classent année après année parmi les meilleurs employeurs de stagiaires et de jeunes diplômés dans les enquêtes Happy Trainees & Happy At Work For starters). Mais nous n’avions pas du tout intégré la réalité de leurs usages sur les réseaux sociaux. Les plateformes que les collaborateurs utilisent ont une vocation personnelle et non professionnelle. Partager un contenu corporate dans un réseau de contacts essentiellement constitué de proches peut même sembler "déplacé" pour certains. Quant aux réseaux à finalité exclusivement professionnelle comme LinkedIn, ils y sont peu actifs en début de carrière. La formule proposée n'était tout simplement pas la bonne et nous en avons embarqué moins que nous l’espérions sur notre plateforme de partage, pourtant configurée pour eux à l'origine. Comme beaucoup d'autres entreprises, nous avions aussi misé sur le potentiel d’adhésion et de rayonnement de nos collaborateurs les plus actifs sur les réseaux sociaux. Après tout, beaucoup d’entre eux partagent déjà nos contenus corporate. Ils sont de plus faciles à identifier. Mais là aussi notre intuition a été démentie. Ces collaborateurs puisent avant tout leur motivation dans le développement de leur "personal branding" et leurs habitudes sur les réseaux sociaux professionnels sont déjà bien installées. Ils produisent en outre leurs propres contenus (posts, actualités, articles), avec souvent plus de succès que nous. Nous avons finalement peu à leur apporter à travers nos programmes et, là aussi, le taux d’adhésion n’a pas été à la hauteur de nos espérances. Ils n'en demeurent pas moins, à leur manière, une population clé dans notre dispositif d'ambassadeurs. QU’EST-CE QUI FAIT COURIR LES AMBASSADEURS ? 19
  20. 20. NEWSLETTER TRUSTED N°4 -Interview- Les stades de l'engagement C'est durant cette phase de montée en compétences sur les réseaux sociaux professionnels que nos ambassadeurs ont le plus besoin d'assistance et de motivation. Pour certaines filières, Recrutement, Communication ou Commerciale, les réseaux sociaux s'imposent plus rapidement car ils constituent un outil de travail de plus en plus incontournable. Mais la veille métier, le support d'un réseau de contacts, ou le développement de son "personal branding" constituent des leviers d'adoption assez puissants en eux même pour convaincre, à terme, toutes les fonctions de l'entreprise. Car porter un maximum de nos collaborateurs à un bon niveau de maîtrise des réseaux sociaux professionnels est avant tout leur rendre un immense service dans leurs fonctions et pour la suite de leur carrière. Et bien que ce travaild'accompagnement représenteunfortinvestissement dans nos programmes, il faut garder à l'esprit qu'il ne sera nécessaire que le temps pour nos ambassadeurs de réaliser tout l'intérêt qu'ils ont à se saisir de ces outils ! Nous avons aussi observé que nos ambassadeurs passaient généralement par plusieurs stades dans leur engagement. Pour les novices, la phase de découverte du fonctionnement d’un réseau social, avec ses règles et ses mécanismes, est un cheminement personnel qui doit se faire au rythme de chacun. L’appréhension légitime à produire ou partager du contenu sans en maîtriser toutes les conséquences leur feront préférer les productions sûres et prêtes à l'emploi émanant des pages entreprises. Avec l'assurance, leur "curation" se diversifiera, depuis le partage de contenus externes jusqu'à la production de contenus personnels, voire d'articles de fond. A ce stade, même si les partages de contenus corporate ne représentent plus qu'une petite partie de leurs publications, ils seront du moins plus réguliers et toucheront une cible plus vaste. A travers cette phase d'apprentissage des réseaux sociaux professionnels, les bénéfices sont donc toujours équilibrés entre l'employeur et les collaborateurs. C'est un principe de base de l'employee advocacy. QU’EST-CE QUI FAIT COURIR LES AMBASSADEURS ? Découverte Montée en compétence sur les Réseaux Sociaux Assurance Expertise 20
  21. 21. Les cycles de l’engagement Nous commençons aussi à mieux comprendre les cycles d’engagement de nos populations d’ambassadeurs. Comme pour toute communauté, il est nécessaire de maintenir une animation active sur une plateforme de partage (zoom sur les fonctionnalités de la plateforme, performance des posts, classement des ambassadeurs, état des récompenses distribuées, etc.). Il s'agit de développer et de soutenir les niveaux de contribution dans la durée. Il faut cependant intégrer la nécessité de renouveler nos populations d'ambassadeurs régulièrement ; nous ne pouvons pas espérer, même de nos profils les plus ardents, une contribution soutenue sur le long terme. L’enthousiasme peut retomber ou d'autres priorités s’imposer dans un quotidien professionnel. Et c’est bien compréhensible. Les phases de ciblage et d’engagement de nouveaux ambassadeurs potentiels ne s'arrêtent donc jamais vraiment. Notre programme d'ambassadeurs VIP est même entièrement renouvelé chaque année. La contribution à un programme d'ambassadeur peut ainsi se vivre comme une expérience enrichissante et non comme un engagement sur le long terme. C'est un bon argument de recrutement. NEWSLETTER TRUSTED N°4 -Interview- L'engagement par l'employee advocacy La plus belle surprise de nos programmes d'ambassadeurs est qu'ils constituent, en eux-mêmes, des dispositifs d'engagement.Ils fédèrent les collaborateurs autour de la cause collective de l'entreprise et contribuent à mieux en faire partager la culture et les actualités en interne. Ils témoignent aussi de la confiance d'un employeur envers ses salariés. Partager avec eux la responsabilité de la communication d'entreprise et encourager leur expression sur des médias où rien n'est vraiment sous contrôle, est un véritable acte de foi. Si vous en avez pas déjà fait l'expérience par vous-mêmes, ces enseignements vous aideront peut-être à construire vos programmes d’ambassadeurs sur les meilleures bases. Toutes les entreprises ont intérêt à se lancer ; et pas uniquement pour briller sur les réseaux sociaux. Car l'employee advocacy ne se contente pas de surfer sur l'engagement, elle le révèle, aide à mieux le comprendre et contribue à le développer. Pour autant, n'attendez pas de l’employee advocacy qu'elle révèle le "non-engagement". Les collaborateurs qui ne souhaitent pas y participer ou auxquels la formule, pour diverses raisons, ne convient pas, peuvent démontrer leur engagement de bien d’autres manières, qui méritent d’être tout autant reconnues et valorisées.  QU’EST-CE QUI FAIT COURIR LES AMBASSADEURS ? 21
  22. 22. Zoom QUELS OUTILS POUR METTRE EN PLACE UNE STRATÉGIE COHÉRENTE ?
  23. 23. NEWSLETTER TRUSTED N°4 - - QUELS OUTILS POUR METTRE EN PLACE UNE STRATÉGIE COHÉRENTE ? QUELS OUTILS POUR METTRE EN PLACE UNE STRATÉGIE COHÉRENTE ? Un large choix d’outils existe sur le marché pour vous aider dans la construction d’une démarche « employee advocacy » consciencieuse et efficace. En se basant sur notre expérience ainsi que celle de nos clients et rencontres, nous distinguons aujourd’hui cinq principales solutions. Nous ne prétendons pas ici faire un état des lieux exhaustif des outils disponibles mais nous souhaitons donner une bonne indication des offres sur le marché. Sociabble offre non seulement une technologie pour votre programme « employee advocacy » mais aussi un accompagnement personnalisé avec ateliers, conseils et supports pour vous aider à définir vos enjeux et objectifs, à évaluer vos KPIs et à optimiser votre stratégie au long-terme. La solution encourage vos employés à générer leur propre contenu qu’ils peuvent soumettre sur la plateforme pour validation Zoom « La plateforme d’employee advocacy la plus complète du marché. Avec en bonus, le savoir-faire de Microsoft. » Consultant en communication d'influence chez JIN Fabien Fichet Les plus : La solution ne se focalise pas seulement sur l’accroissement de la visibilité de contenu marketing mais aussi sur l’amélioration de votre communication en interne. La solution offre des options de gamification pour engager et motiver vos employés 23
  24. 24. NEWSLETTER TRUSTED N°4 - - QUELS OUTILS POUR METTRE EN PLACE UNE STRATÉGIE COHÉRENTE ?Zoom La solution est adaptée aux équipes travaillant sur une variété de plateformes à travers différents marchés. Les plus : Si vous êtes une équipe internationale, votre stratégie « employee advocacy » sera supervisée et mesurée à l’échelle mondiale, mais le contenu sera géré localement. La solution offre des statistiques corporate et personnelles − les administrateurs peuvent identifier les collaborateurs les plus influents tout en permettant à ceux-ci de suivre leur propre niveau d’influence sur les réseaux sociaux. Smarp a créé le premier indicateur au monde mesurant le niveau d’influence des collaborateurs sur les réseaux sociaux (« Professional Influencer Index »), le SmarpScore.  SmarpScore rend facile pour les utilisateurs de voir comment leur influence professionnelle progresse au fil du temps et les aide à créer plus de valeur pour eux-mêmes, leurs réseaux et leurs employeurs. « Un système de gamification original, extrêmement intuitif qui embarquera facilement vos collaborateurs dans l’aventure. » La solution offre un coaching régulier, rapport de performance et accès aux « LinkedIn insights » (données clés sur les entreprises qui vous intéressent). Les plus : Même si adaptée à tout type d’entreprises, cette solution est fort recommandée pour les larges entreprises de plus de 2000 employés. Cette solution favorise la croissance de votre réseau professionnel en engageant vos collaborateurs sur LinkedIn. LinkedIn Elevate a capitalisé sur la puissance de leur plateforme sociale déjà existante. Les utilisateurs peuvent y identifier les thèmes spécifiques à suivre qui matchent ceux l’entreprise. « L’interface LinkedIn permet de créer facilement des synergies entre employee advocacy et social selling en capitalisant sur un écosystème riche. » 24
  25. 25. NEWSLETTER TRUSTED N°4 - - QUELS OUTILS POUR METTRE EN PLACE UNE STRATÉGIE COHÉRENTE ?Zoom Les plus : Beaucoup de vos collaborateurs sont peut-être déjà des utilisateurs Hootsuite, ce qui rendra la phase d’on-boarding bien plus rapide et facile. Solution permettant d’envoyer des newsletters internes pour engager vos collaborateurs lors de vos campagnes clés. Elle ne permet cependant pas à vos employés de générer du contenu personnalisé ! Hootsuite est une des plus grandes plateformes de gestion des médias sociaux au monde – et leur module complémentaire, Hootsuite Amplify, rend cette dernière encore plus attractive et complète. « D’une rare exhaustivité, elle ravira vos équipes, du communicant au commercial en passant par le responsable des ressources humaines. » Une plateforme d’une grande flexibilité et simplicité pour agréger tous les points de contact digitaux avec votre marque et cible. Les plus : Un accompagnement sur mesure, avec une méthode bien définie – de la diffusion d’une culture d’entreprise digitale à l’accompagnement éditorial et définition des KPIs pour mesurer le succès de votre dispositif. So-Buzz, qui a pour mission de simplifier l’intégration des réseaux sociaux dans les programmes relationnels, a récemment intégré dans sa plateforme la solution « employee advocacy » Sharee. « La simplicité faite partage. Une nouvelle solution agile et directement opérationnelle pour l’ensemble de vos collaborateurs. »
  26. 26. RETROUVEZ LES AUTRES Sur notre site internet jin.fr PUBLICATIONS DE JIN Nos numéros Trusted, où nous faisons le point sur des sujets essentiels du marketing et de l’influence digitale. Nos baromètres annuels de la confiance des internautes dans les grandes familles d’usages numériques. Inbound Marketing Marketing d’Influence Digital Trust Index 2016 Digital Trust Index 2017 - «FAKE NEWS»
  27. 27. Une analyse des récents séismes électoraux et des nouvelles méthodes de campagne, profondément imprégnées par le digital. Et enfin, pour aller plus loin et en savoir davantage sur le marketing sur Youtube, la réputation et l’influence sur Internet, rendez-vous dans les points de vente habituels ou sur notre sites internet. Ils ont hacké la politique Youtube Marketing E-réputation
  28. 28. @JIN_liveFR Jin 33 (0)1 84 16 15 75 13 rue d’uzès - 75002 Parisjin.fr contact@jin.fr

×