12/FÉDÉRATION FRANÇAISE DE FOOTBALL DU 18AU 24 NOVEMBRE 2010
jours plus tard.
Comment travaillez-vous
avec Fernand Duchaus...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

20101118_10sport_FFF&EthiK

573 views

Published on

Interview de Frédéric Rey-Millet dans 10sport à propos de la Fédération Française de Football et de son président Fernand Duchaussoy.

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
573
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
71
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

20101118_10sport_FFF&EthiK

  1. 1. 12/FÉDÉRATION FRANÇAISE DE FOOTBALL DU 18AU 24 NOVEMBRE 2010 jours plus tard. Comment travaillez-vous avec Fernand Duchaussoy ? Nous travaillons avec lui sur la pos- ture du dirigeant. L’aider à acqué- rir des mécanismes de réflexion qui lui permettent de prendre des bonnes décisions et de les assumer. Le management c’est de l’acquis, pas de l’inné. Trop de gens mana- gent encore à l’intuition, sans prin- cipes clairs. Parfois cette intuition se révèle bonne, d’autres fois catas- trophique. Ce sont ces principes que nous partageons avec Fernand Duchaussoy, en fonction des diffi- cultés qu’il rencontre dans son quo- tidien. Si les premiers mois ont été assez soutenus notre mission s’est arrêtée il y a quelques jours. Quels sont les besoins de Fer- nand Duchaussoy ? Fernand Duchaussoy a évolué dans un environnement qui n’a rien à voir avec celui de l’entreprise. Or, il est aujourd’hui à la tête d’une entreprise pas comme les autres (200 M€) , extrêmement médiatique. C’est un homme lucide et prudent, totalement dévoué au football depuis 40 ans. Sa prise de fonction le 23 juillet s’est déroulée dans une ambiance chahutée . C’est la raison qui l’a incité à se faire accompa- gner par un coach, pratique déployée dans bon nombre d’entre- prises en France. Mais Il est aujourd’hui sur-sollicité et il n’était pas forcément préparé à ça. Un des axes de travail a été de l’amener à « lâcher prise » sur son emploi du temps et à déléguer une partie de son agenda , en fonction de direc- tives claires. Fernand Duchaussoy s’affirme dans son rôle. D’aucuns pensaient qu’il ne serait que le porte-parole de la réforme de la FFF. Il en est grandement l’initia- teur. Tout changement inquiète et génère donc de la résistance au «FERNAND N’ÉTAITPAS PRÉPARÉ» changement. C’est une réaction humaine naturelle . Vous avez participé à la rédaction d'un projet, "Les hommes du président", dans quel but ? Il me semble qu’il ne s’agit pas d’un projet mais d’une note de cadrage. C’est un document classique lors d’une prise de fonction. Je suis au courant de cette note . Mais, par déontologie, je n’ai pas pour habi- tude de commenter dans la Presse des notes de synthèse de mes clients. Avez-vous conseillé Fernand Duchaussoy sur la dernière polémique des primes de l'équipe de France ? Non, mais je remarque qu’en quelques jours, le Président a résolu rapidement le problème en établis- sant un dialogue avec les joueurs. Pas mal pour un « amateur »…. CO-FONDATEURD’ÉTHIKONSULTING,FRÉDÉRICREY-MILLETAACCOMPAGNÉ FERNANDDUCHAUSSOYÀSAPRISEDEFONCTION.ILNOUSRACONTE. ERRATUMDans notre édition du 14 novembre, nous évoquions la mise en relation d'Ethikonsulting et Fernand Duchaussoy via la compagne de l'un de ses collaborateurs, Jamel Sandjak. Cette information est inexacte. Nous présentons donc toutes nos excuses à Jamel Sandjak et son épouse.. C omment êtes- vous entré en contact avec la FFF ? A la suite des é v é n e m e n t s d ’ A f r i q u e d u sud, nous avons rédigé, sur le blog Ethi-konsul- ting, une série d’articles sur les 11 er reurs de management de l ’ é q u i p e d e France de football . Ce post repre- nait les grands principes du mana- gement et de la cohésion d’équipe et mettait en parallèle les mauvaises applications de ces principes au cours des 2 années précédentes. En résumé, la conclusion était qu’un fiasco était inévitable. J’ai adressé mon post à la FFF . A la suite de cet envoi, Fernand Duchaussoy a demandé à me rencontrer quelques

×