Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.
Maman a les cheveux les plus
beaux du monde.
Ils sont tellement longs qu’on
n’en voit pas la fin.
Quand j’étais petite et ...
Maman a les cheveux
les plus beaux du
monde.
Ils sont tellement
longs qu’on n’en voit
pas la fin.
Quand j’étais petite et
...
Le dimanche, je
vais lui faire un
câlin dans son lit.
Lorsque ses
cheveux sont étalés
tout autour de sa
tête, j’ai
l’impre...
Hier après-midi, c’est Grand-
mère qui est venue me
chercher à l’école.
C’était pas prévu.
Grand-mère avait les yeux
tout ...
Papa est rentré tard. Il n’arrêtait
pas de manger ses ongles.
Quand il est venu me faire un
bisou dans mon lit, il m’a dit...
Après, j’ai demandé quand on
pourrait aller la voir. Il m’a dit
que c’était un peu compliqué,
qu’il fallait qu’elle se rep...
Le lendemain, Grand-mère m’a
emmenée à l’école.
On était en retard.
La maîtresse m’a râlée toute la
journée.
Selon elle, j...
Quatre heures et demie, enfin !
Papa vient me chercher et discute avec la maîtresse.
J’ai la trouille que Papa me dispute,...
Le lendemain, je me suis réveillée
avant Papa, je me suis habillée
toute seule, sans mettre de bazar
dans mon armoire.
Qua...
Quand on arrive à l’hôpital, Maman nous
attend à la cafétéria, dans un fauteuil à
roulettes. Grand-mère est avec elle, je ...
« Voilà, Margot.
Ce qui s’est passé, c’est qu’un tuyau qui
emmène le sang dans la tête de Maman
s’est bouché.
C’est normal...
Papa continue : « Mais elle est pas
bête, hein ! Elle comprend tout, c’est
juste les mots qui sortent plus, ou
alors dans ...
Je vais faire un gros bisou à Maman :
pas de chance, retourner à l’école à son
âge. J’espère que ça m’arrivera jamais
son ...
Je repars à la maison avec Grand-mère.
Papa reste encore un peu avec Maman.
Quand Papa rentre, on prépare ses
bagages. Dem...
Je refais plein de dessins, elle en aura
besoin aussi dans sa nouvelle chambre.
Je la dessine comme je l’ai vue à l’hôpita...
Six mois après...
Maman va mieux, elle a encore du mal à sortir les mots et à bouger son bras
mais elle marche seule et ar...
Dans l’AVC (accident
vasculaire cérébral), un
vaisseau sanguin du
cerveau se bouche ou laisse
échapper du sang.
Dans les d...
L’APHASIE, c’est quand une personne qui
savait bien parler a du mal à sortir des mots
ou à les comprendre.
Les personnes q...
Une blessure à l’intérieur du cerveau peut
entraîner des changements dans les
façons de se comporter ou de faire des
activ...
Sauras-tu retrouver les détails dans l’histoire ?
(note le numéro de la page dans la case correspondante)
Sauras-tu retrouver les détails dans l’histoire ?
(note le numéro de la page dans la case correspondante)
Sauras-tu retrouver les détails dans l’histoire ?
(note le numéro de la page dans la case correspondante)
Aide Minette à retrouver son joujou préféré !
Toi aussi, tu as quelqu’un que tu aimes qui a fait un AVC ?
Et si tu lui faisais un dessin pour lui faire plaisir ?
Julie :
" J'ai été tout de suite emballée par ce
beau projet! Etant art-thérapeute, je
propose l'Art au service du bien-êt...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Livre avc 2

3,102 views

Published on

Un livre illustré pour faciliter la communication avec les enfants au sujet de l'AVC des adultes.
Age recommandé : 5-7 ans
Illustratrice : Julie Boon
Texte : Catherine Le Bras

Published in: Health & Medicine

Livre avc 2

  1. 1. Maman a les cheveux les plus beaux du monde. Ils sont tellement longs qu’on n’en voit pas la fin. Quand j’étais petite et qu’elle me rhabillait après le bain, elle me chatouillait avec la pointe de ses cheveux. Illustrations JulieBOON Texte CatherineLEBRAS
  2. 2. Maman a les cheveux les plus beaux du monde. Ils sont tellement longs qu’on n’en voit pas la fin. Quand j’étais petite et qu’elle me rhabillait après le bain, elle me chatouillait avec la pointe de ses cheveux. 1
  3. 3. Le dimanche, je vais lui faire un câlin dans son lit. Lorsque ses cheveux sont étalés tout autour de sa tête, j’ai l’impression qu’ils sont plus longs que les rayons du soleil. Elle est MON soleil. Je suis pressée d’être grande et que mes cheveux deviennent aussi longs que les siens. 2
  4. 4. Hier après-midi, c’est Grand- mère qui est venue me chercher à l’école. C’était pas prévu. Grand-mère avait les yeux tout rouges et elle m’a emmenée manger des crêpes. Trois crêpes. Elle m’a dit : “Le diner, on s’en fiche, Margot. Tu mangeras mieux demain.” J’ai bien compris qu’il se passait quelque chose de pas terrible. 3
  5. 5. Papa est rentré tard. Il n’arrêtait pas de manger ses ongles. Quand il est venu me faire un bisou dans mon lit, il m’a dit que Maman avait besoin de passer du temps à l’hôpital, que quelque chose s’était coincé dans sa tête et que du coup elle avait du mal à parler. Il m’a dit aussi qu’elle n’arrivait plus à bouger son bras. Il m’a fait un long câlin, bien plus long que d’habitude. 4
  6. 6. Après, j’ai demandé quand on pourrait aller la voir. Il m’a dit que c’était un peu compliqué, qu’il fallait qu’elle se repose. J’ai pleuré, j’ai râlé, j’ai répété que JE VOULAIS aller la voir… et puis j’ai vu qu’il était vraiment triste et inquiet. Alors, j’ai été me coucher sans faire d’histoires. J’ai mis longtemps à m’endormir. 5
  7. 7. Le lendemain, Grand-mère m’a emmenée à l’école. On était en retard. La maîtresse m’a râlée toute la journée. Selon elle, j’étais dans la lune. J’étais pas dans la lune, je pensais à mon Soleil. Elle n’a rien compris, mais je ne pouvais pas lui expliquer. C’était comme une grosse boule dans ma gorge qui ne voulait pas sortir, comme quand Minette essaie de vomir. 6
  8. 8. Quatre heures et demie, enfin ! Papa vient me chercher et discute avec la maîtresse. J’ai la trouille que Papa me dispute, mais en fait pas du tout. La maîtresse me donne un bonbon de la boîte des enfants sages. Je le mets dans ma poche, des fois qu’elle se soit trompée. Papa me dit qu’on pourra aller voir Maman demain, qu’elle sera assez reposée. 7
  9. 9. Le lendemain, je me suis réveillée avant Papa, je me suis habillée toute seule, sans mettre de bazar dans mon armoire. Quand Papa se réveille, ça lui fait une belle surprise. Mais il me dit qu’il faut attendre le début de l’après-midi pour aller voir Maman. J’en peux plus d’attendre. Je fais plein de dessins pour décorer la chambre de Maman : si elle en a trop, elle en donnera au docteur pour qu’il la soigne bien. 8
  10. 10. Quand on arrive à l’hôpital, Maman nous attend à la cafétéria, dans un fauteuil à roulettes. Grand-mère est avec elle, je leur fais plein de bisous. Maman a un sourire un peu bizarre. On dirait qu’elle sourit qu’à moitié. Grand-mère me demande si je veux une glace ou autre chose. Je vais choisir avec elle. Je vois de loin Papa caresser la joue de Maman. Je demande : « Qu’est-ce qu’elle a, Maman ? » Papa sort de sa poche un carnet et un crayon à papier. 9
  11. 11. « Voilà, Margot. Ce qui s’est passé, c’est qu’un tuyau qui emmène le sang dans la tête de Maman s’est bouché. C’est normal d’avoir du sang dans la tête, on a besoin de sang pour faire marcher la machine à idées. Du coup, il y a un coin de la tête de Maman qui fonctionne moins bien. Elle a du mal à bouger son bras et sa jambe et elle a du mal à parler. » Je regarde Maman, elle me fait son drôle de demi-sourire et un clin d’œil. 1 0
  12. 12. Papa continue : « Mais elle est pas bête, hein ! Elle comprend tout, c’est juste les mots qui sortent plus, ou alors dans le désordre. Là, c’est encore un peu compliqué, ça va mieux que le premier jour, mais elle va devoir retourner dans une école spéciale pour réapprendre à bien parler, à bien marcher… ça s’appelle un centre de rééducation. Il y aura des gens pour l’aider à récupérer, des docteurs pour le langage, des docteurs pour la marche… » 1 1
  13. 13. Je vais faire un gros bisou à Maman : pas de chance, retourner à l’école à son âge. J’espère que ça m’arrivera jamais son truc. Je lui donne le bonbon de la maîtresse pour l’encourager, elle le mérite plus que moi. Je n’ose pas trop la toucher ou la serrer dans mes bras, j’ai peur de lui faire mal. Maman m’attire vers elle et m’assied sur ses genoux. Elle me serre sur son cœur et elle me fait un bisou papillon. Ça, c’est notre truc à nous, depuis que je suis assez grande pour pouvoir les faire. Je lui montre tous mes dessins, elle est trop contente. Je vois bien qu’elle est fière de moi, ses yeux sont tout brillants 1 2
  14. 14. Je repars à la maison avec Grand-mère. Papa reste encore un peu avec Maman. Quand Papa rentre, on prépare ses bagages. Demain, elle doit partir dans sa nouvelle école, il faut tout préparer. Papa a dit qu’elle devrait y rester au moins un mois, peut-être deux mais que c’était important pour qu’elle aille mieux. J’étais pas super d’accord mais c’est obligé. J’ai demandé s’il y avait aussi une cafétéria avec des glaces. Papa m’a dit que s’il n’y en avait pas, on ferait des courses à chaque fois qu’on irait la voir et qu’on ferait des pique-niques dans sa chambre. 1 3
  15. 15. Je refais plein de dessins, elle en aura besoin aussi dans sa nouvelle chambre. Je la dessine comme je l’ai vue à l’hôpital. Je la dessine aussi les cheveux dans le vent, devant la mer de sable où l’on avait été en vacances l’année dernière. Je marque à côté, en grand « nos prochaines vacances ». Même avec son demi-sourire, ses cheveux sont toujours plus longs que les rayons du soleil. Elle est MON soleil. 1 4
  16. 16. Six mois après... Maman va mieux, elle a encore du mal à sortir les mots et à bouger son bras mais elle marche seule et arrive même à me faire des chatouilles. Et vous ne savez pas la meilleure ? Cette coquine de Minette en a profité pour nous préparer des bébés ! Je leur ai fait un dessin pour leur expliquer comment c’était, avant qu’ils arrivent… 1 5
  17. 17. Dans l’AVC (accident vasculaire cérébral), un vaisseau sanguin du cerveau se bouche ou laisse échapper du sang. Dans les deux cas, le cerveau peut être abimé, surtout si on ne fait rien. Il faut tout de suite appeler les secours (le 15 par téléphone)
  18. 18. L’APHASIE, c’est quand une personne qui savait bien parler a du mal à sortir des mots ou à les comprendre. Les personnes qui sont APHASIQUES peuvent être aidées pour réapprendre à parler ou à comprendre le langage par un orthophoniste, un spécialiste du langage. L’HEMIPLEGIE, c’est quand quelqu’un qui pouvait jusque-là bien utiliser ses bras et ses jambes pour ses mouvements perd la capacité à les bouger d’un côté. Les personnes hémiplégiques réapprennent à marcher et à faire des gestes de la vie de tous les jours avec des kinésithérapeutes, des ergothérapeutes, des psychomotriciens… Une personne qui fait un AVC a souvent une BAISSE DE MORAL et du mal à exprimer ses sentiments ou sa souffrance ; elle a besoin de l’attention et de l’affection de sa famille et de ses amis pour profiter au mieux de la rééducation et reprendre le cours de sa vie. Pour cela, elle peut aussi être soutenue par un psychologue qui pourra l’aider à retrouver le moral ou à s’adapter à ses difficultés.
  19. 19. Une blessure à l’intérieur du cerveau peut entraîner des changements dans les façons de se comporter ou de faire des activités : parfois la personne avec une blessure cérébrale a du mal à parler, à voir, à bouger... La personne avec une blessure cérébrale peut généralement continuer de donner son avis sur l’aide qu’elle souhaite obtenir. Il faut le lui demander avant d’intervenir… et savoir être patient pour lui permettre d’y arriver seule (une blessure dans le cerveau, ça fatigue beaucoup et il faut plus de temps pour faire les choses). De nombreux professionnels de santé peuvent aider la personne avec une blessure cérébrale à retrouver ses capacités ou des solutions pour mieux vivre. Ils peuvent orienter, conseiller les familles pour mieux aider leur proche malade. Il ne faut pas hésiter à les solliciter : médecin, kinésithérapeute, orthophoniste, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue et neuropsychologue…
  20. 20. Sauras-tu retrouver les détails dans l’histoire ? (note le numéro de la page dans la case correspondante)
  21. 21. Sauras-tu retrouver les détails dans l’histoire ? (note le numéro de la page dans la case correspondante)
  22. 22. Sauras-tu retrouver les détails dans l’histoire ? (note le numéro de la page dans la case correspondante)
  23. 23. Aide Minette à retrouver son joujou préféré !
  24. 24. Toi aussi, tu as quelqu’un que tu aimes qui a fait un AVC ? Et si tu lui faisais un dessin pour lui faire plaisir ?
  25. 25. Julie : " J'ai été tout de suite emballée par ce beau projet! Etant art-thérapeute, je propose l'Art au service du bien-être des personnes en souffrance, c'est donc tout naturellement que ce travail s'inscrit dans mon parcours professionnel. C'est une belle idée de vouloir aider l'entourage des personnes victime d'un AVC en particulier les enfants. Mon travail d'artiste est très différent des illustrations que j'ai produites pour cette magnifique histoire. J'ai cherché à trouver un juste milieu entre le monde enfantin et la réalité. J'espère que vous aurez plaisir à lire et à regarder ce joli livre." Catherine : « J’aime les enfants et les belles lisses poires. J’ai cherché pendant quelques temps un album pouvant permettre à un adulte touché par un accident vasculaire cérébral ou à ses proches d’expliquer la situation à un enfant. Je ne l’ai pas trouvé. Le plus simple était de le créer. Le travail avec Julie a été l’occasion d’une belle rencontre humaine : elle a immédiatement cru au projet, l’a enrichi de son univers coloré, a dépassé toutes mes attentes graphiques… J’espère que cette histoire permettra à des parents de traverser cette expérience de l’AVC avec un peu plus de douceur et de soutien… » Pour plus de renseignements, retrouvez-nous sur avcoiseouest.over-blog.com

×