Fra rusiñol - 230109

610 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
610
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Fra rusiñol - 230109

  1. 1. jusquau dernier vaudeville ou la dernière saynète. Ses pièces – qui obéissent elles aussi à une volonté de renouveler la scène - - catalane et sont influencées par Maeterlinck ou Ibsen – contiennent les germes de lironie et de lhumour qui permettent décarter la solennité et de se rapprocher du grand public. Cest ce regard ironique que porte, au début duRUSINOL RUSINOL Français XXe siècle, « Xarau », lalter ego que Rusiñol construit afin de parodier, dans lhebdomadaire humoristique LEsquella de la Torratxa (1907-1925), le discours noucentista (fin XIXe) tenu par Eugeni dOrs, « Xènius », dans La Veu de Catalunya. De cette longue collaboration vont naître certains des livres les plus LAuca del senyor Esteve (Ramon Casas-Gabriel Alomar) connus de Rusiñol : Del Born al Plata, Lilla de la calma et Màximes i mals pensaments. Cest aussi ce regard qui lui permet de créer lun des personnages littéraires les plus importants de la littérature catalane moderne, le Senyor Esteve, « Monsieur Esteve », le bourgeois gris et prosaïque qui construit la Barcelone et la Catalogne modernes, avec toutes ses contradictions, avec tous ses défauts, mais aussi avec quelques qualités... Ce personnage littéraire, mis en images par les caricatures de Picarol, vivra de sa propre vie et son nom passera dans le langage courant. Gloriette en fin daprès-midi (Aranjuez, 1913, collection privée) Santiago Rusiñol Sitges. Le monument au Greco Adresses utiles Autres musées et institutions possédant des œuvres de Santiago Rusiñol : Museu Comarcal del Museu Cau Ferrat Maresme, Mataró ; Museu de les Arts Fonollar, 8 - 08870 Sitges Escèniques de lInstitut del Teatre, Tél. (+ 34) 938 940 364 Barcelone ; Museu Comarcal de la www.diba.es/museuslocals/ Garrotxa, Olot ; Casa Museu Pau webmuseus/29.html Casals, El Vendrell. Museu Nacional dArt de Catalunya En dehors de la Catalogne : Es (MNAC) Baluard, Hôtel de Ville de Palma de Palau Nacional - Parc de Montjuïc Majorque ; Museu del Santuari de Lluc, 08038 Barcelona Majorque ; Casa Museu Benlliure, Tél. information : (+ 34) 936 220 376 Valence ; Cercle de Belles Arts, Valence ; www.mnac.es Museu Municipal de lAlmodí, Xàtiva ; Musée dOrsay, Paris ; Musée Goya, Museu de Montserrat Castres ; Centro de Arte Reina Sofía, Monestir de Montserrat Madrid ; Círculo de Bellas Artes, 08199 Monistrol de Montserrat Madrid ; Palacio Real, Madrid ; Museo Tél. (+ 34) 938 777 701 Desde El Molino El prestidigitador (Barcelone, 1903) Zuloaga, Zumaia (Guipuzkoa) ; Museo www.abadiamontserrat.net/cat/ (Barcelone, 1894) de Bellas Artes, Bilbao ; Museo Casa museu.htm de los Tiros, Grenade ; Museo Provincial, Saragosse ; Museo de Museu dArt de Girona Bellas Artes, Cordoue ; Museo Pujada de la Catedral, 12 Nacional de Bellas Artes, Argentine ; 17004 Girona Museo Nacional de Bellas Artes, Cuba. Tél. (+ 34) 972 203 834 www.museuart.com Offices de tourisme Biblioteca Santiago Rusiñol Pl. de lAjuntament, s/n - 08870 Sitges Centre dInformació de Catalunya Tél. (+ 34) 938 941 149 Palau Robert www.diba.es/agda/biblioteques Passeig de Gràcia 107 Jardin abandonné (Grenade, 1898, collection privée) 08008 Barcelona Biblioteca de Catalunya Tél. (+ 34) 932 388 091 Arxiu Joan Maragall dgdifusio_turisme.presidencia@gencat.net Alfons XII, 79 bis - 08006 Barcelona www.gencat.net/probert Tél. (+ 34) 932 001 416 www.gencat.es/bc Oficina de Turisme de Sitges C/ Sínia Morera, 1 Biblioteca Museu Víctor Balaguer Tél. (+ 34) 938 945 004 Avinguda Víctor Balaguer, s/n info@sitgestur.com Barcelone. Els Quatre Gats (Ramon Casas, 1897) 08800 Vilanova i la Geltrú www.sitges.org Tél. (+ 34) 938 154 202 www.victorbalaguer-bmb.org © Generalitat de Catalunya Turisme de Catalunya Departament dEconomia i Finances Réalisation : Servei dInformació i Difusió Turística Texte : Margarida Casacuberta Conception graphique : Francesc Guitart – EIX Comunicació Photographies : © Banque dimages de VEGAP (photographie prise par Martí Gasull) © MNAC-Museu Nacional dArt de Catalunya. Barcelone, 2006, Calveras/Mérida/Sagristà © Museu de Montserrat - Abadia i Santuari de Montserrat © Museu Cau Ferrat. Sitges © Biblioteca de Catalunya - Arxiu Joan Maragall © Collections privées (Martí Gasull) Impression : Grupgràfic, S.A. Dépôt légal : B-28.776/2006 Imprimé en UE LEmbarcadère (Aranjuez, 1911, MNAC) Le Labyrinthe dHorta, II (Barcelone, 1900-1901, collection privée) Sitges. Cau Ferrat Couverture - Jardin noble. Raixa II (Majorque, 1902, collection privée)
  2. 2. SANTIAGO RUSIÑOL le nom éloquent de Cau Ferrat (lantre du fer). Construit Lalegria que passa et Cigales i formigues, ou provocantes, contact des faubourgs et des rebuts de la métropole moderne. symboliquement comme un temple de lArt, le Cau Ferrat de telles que El místic et La mare ; il est la voix du narrateur Son Montmartre est celui du Moulin de la Galette, de la (Barcelone, 1861 - Aranjuez, 1931) Sitges se transforme en musée imaginaire de lartiste. dans Anant pel món, Fulls de la vida, El poble gris et Lilla de bohème sombre des apprentis artistes qui sont venus du la calma, et la voix qui prie dans Oracions a la natura ; il est monde entier dans la ville lumière prêts à conquérir le monde À lemplacement du Cau Ferrat, à côté de léglise et le peintre des Jardins dEspanya et le poète du Jardí et à exercer le sacerdoce de lart et qui se retrouvent, pour Le chef de file du Modernisme surplombant la mer, dans le quartier du Baluard de Sitges, il y abandonat. Ce jardin abandonné, cest la charnière entre les beaucoup dentre eux, à létat de déchets humains sous les avait deux maisons de pêcheurs. Larchitecte Francesc deux grandes étapes de la vie et de lœuvre de Santiago ailes du moulin symbolique. Les tons gris et mats de ces toiles Héritier dune famille dindustriels textiles qui possédait une Rogent, chargé de la rénovation, imagine un édifice éclectique, Rusiñol, entre le Rusiñol qui entreprend le voyage de lart parisiennes, le choix dune réalité observée depuis le côté usine à Manlleu et un bureau dans le Carrer de la Princesa, à à mi-chemin entre le néogothique et larchitecture populaire comme un voyage sans retour qui aboutira à la maladie et à sombre de lexistence humaine, Rusiñol va les transposer dans Barcelone, Santiago Rusiñol décide, à lâge de vingt-huit méditerranéenne. À létage, on installe les collections de fer la morphinomanie et celui qui, après avoir été au bord de les paysages naturels et artificiels, extérieurs et intérieurs, de la ans, marié et père dune fille, de rompre avec la vie forgé, de céramique et de verre ; le rez-de-chaussée, avec sa labîme, revient à la vie en ne voyant plus en lart une Catalogne et de Majorque au début des années 1890, dans les bourgeoise et de faire de la peinture son métier. grande cheminée et une baie gothique qui ne laisse voir que la exploration, une recherche constante. Malgré tout, son image patios bleus et blancs de Sitges comme dans les ruines et les mer et le ciel, constitue le logement de lartiste. perdure avec la même force, quasiment autonome, comme cimetières de Tarragone, dans les faubourgs barcelonais En 1889, stimulé par les retombées de lexposition universelle va le devenir le personnage littéraire quil a créé, ce Senyor comme dans les jardins abandonnés de Majorque. organisée à Barcelone lannée précédente, il part pour Paris, Son inauguration, pendant lété 1894, est loccasion dune Esteve, prototype du bourgeois de Barcelone ou de nimporte prêt à mener une vie de bohème. Dabord à Montmartre, spectaculaire procession dans les rues de Sitges où défilent quelle autre ville catalane, le héros de Lauca del senyor Plus tard viendront la découverte du Greco, le voyage à puis, à partir de 1895, sur lîle Saint-Louis, Rusiñol fréquente deux toiles du peintre baroque Domenikos Teotokopoulos, dit Esteve, un roman qui raconte la construction de la Barcelone Madrid et en Andalousie, la découverte du jardin des jardins, les milieux intellectuels et artistiques parisiens, devenant le le Greco, que Rusiñol a achetées à Paris. Puis on organise un moderne par une bourgeoisie quEsteve symbolise, une le jardin de lAlhambra et du Generalife de Grenade, et enfin principal importateur en Catalogne et en Espagne des concours littéraire qui doit sentendre comme une alternative bourgeoisie montrée sous un jour peu flatteur et pas toujours la construction de lespace symbolique par excellence de la courants alors en vogue dans le Paris davant-garde. Au Erik Satie, bohème « Grand Bal » moderne à la sclérose des Jeux floraux de Barcelone et à la conforme à la réalité, comme dans un miroir de foire. peinture de Rusiñol : le jardin abandonné. Ce jardin cours des dernières années du siècle, il se rend souvent à (Paris, 1891, Arxiu Joan Maragall) (Paris, 1891, collection privée) tradition littéraire quils représentent. Cette manifestation abandonné est à interpréter dans sa double signification, de lAcadémie de la Palette, où travaille Pierre Puvis de recevra le nom de Troisième Fête moderniste. En effet, bien Le discours sur lart pour lart quincarne limage publique du décadence et de régénération. Car, si dun côté il représente Chavannes, il rencontre le compositeur Erik Satie, il fréquente quelle soit la première à être numérotée, cette fête sinscrit chef de file du Modernisme est indissociable de son discours lespace intime de lartiste, lexploration de son moi intérieur Le Chat Noir et Le Mirliton à la même époque que Toulouse- dans la lignée de deux manifestations précédentes : en 1892, sur lart total, quil personnifie à différents niveaux, ne serait- affrontant la destruction et la mort, il est aussi un miroir Lautrec, il assiste à des représentations de pièces de théâtre Rusiñol et les peintres luministes de Sitges avaient organisé ce que parce quil est un artiste polymorphe. Rusiñol reflétant la société de lépoque, arriérée et décadente, qui de Maeterlinck, il fréquente le Théâtre de lŒuvre et le dans les locaux de lhôtel de ville de Sitges une exposition de maîtrise les différents langages artistiques : il est tout à la La Morphine (Paris, 1894, Cau Ferrat) néglige son patrimoine culturel. Et cette société compose Théâtre-Libre dAndré Antoine, il sintéresse aux nouvelles peinture de paysages destinée à montrer le choc émotionnel fois peintre, dessinateur, affichiste, homme de théâtre, poète, une Espagne noire, celle de Darío de Regoyos et dÉmilePortraits croisés (Santiago Rusiñol et Ramon Casas) (vers 1890, Cau Ferrat) techniques de la publicité (sur les affiches, dans les cafés, que ressent un artiste – raffiné, sensible, décadent – lorsquil prosateur, romancier, journaliste, traducteur, collectionneur. Verhaeren, celle que peint Zuloaga et que décrivent Azorín, dans les journaux...). Rusiñol simprègne ainsi des nouveaux contemple tel ou tel paysage ; en 1893, le même groupe Et il théorise cette pratique en revendiquant une conception Machado, Unamuno, Baroja et Valle Inclán. Dans sa peinture courants esthétiques qui naissent en Europe de la crise du avait soutenu la création de LIntruse, un drame symboliste globale du fait artistique qui supprime les frontières entre les des jardins abandonnés, Rusiñol atteint le paroxysme entre positivisme et du réalisme. Il sintéresse au symbolisme, en sur la mort écrit par lécrivain belge Maurice Maeterlinck et différents genres et les différents arts. Rusiñol est 1897 et 1899, époque de sa maladie et de sa dépendance à particulier sous sa facette décadente, et fait une lecture traduit en catalan par Pompeu Fabra. La mise en scène, avec lintroducteur en Catalogne du poème en prose, il prend une la morphine. Cest aussi la période où il peint les moines de personnelle du naturalisme à la Zola. De Paris, il envoie des les lumières du parterre éteintes et la scène à peine éclairée, part active au Teatre Íntim dAdrià Gual, au projet de création Montserrat, influencé par le « réalisme paradoxal » du Greco. articles au quotidien La Vanguardia et une série de offre au public catalan un premier contact avec le théâtre du Teatre Líric Català avec Ignasi Iglésies et Enric Morera, et chroniques intitulées « Cartas desde El Molino » (éditées sous moderne et, même, avec la création théâtrale davant-garde. il contribue à la réintroduction de la chanson populaire Après une cure de désintoxication et lablation dun rein, forme de livre sous le titre Desde El Molino en 1894), La Quatrième Fête moderniste est centrée sur la création de traditionnelle catalane dans la sphère du chant choral. Rusiñol entreprend une nouvelle étape féconde, eu égard au contribuant ainsi à la création de limage de lartiste moderne. La Fada, un opéra catalan sur un livret de Jaume Massó i nombre de ses œuvres mais surtout à la reconnaissance Torrents mis en musique par Enric Morera. En 1899, la Par ailleurs, Rusiñol conçoit le livre comme un objet dart. publique dont il bénéficie. Le point culminant en est sans doute La décision que prend Rusiñol de devenir artiste sinscrit Cinquième Fête moderniste, qui sera la dernière, est Ses ouvrages – les premiers, notamment, tirés sur les lexposition de 1900 à la galerie parisienne LArt nouveau de dans le mouvement de régénérescence culturelle et consacrée au théâtre catalan le plus novateur. Toutes ces presses de LAvenç et de La Vanguardia ou à la Casa Siegfried Bing, où il présente la collection Jardins dEspagne. intellectuelle connu sous le nom de Modernisme : en cette manifestations saccompagnent de nombreuses initiatives Thomàs – sont de véritables pièces de collection : Desde El Cest lépoque où il fait de longs séjours à Majorque, en Jumelles. « Les Vicentetes » Lalegria que passa fin du XIXe siècle se fait jour la nécessité de transformer la culturelles aussi variées quaudacieuses – concerts de Molino (illustrations de Ramon Casas), Anant pel món (récits, compagnie de Joaquim Mir et du Belge Degouve de (Sitges, 1895, collection privée) (vers 1898, Biblioteca Popular culture catalane, taxée par les jeunes intellectuels de musique symboliste franco-belge, danse serpentine de Loïe articles nécrologiques et monologues), Oracions (poèmes en Nuncques, à la recherche de jardins abandonnés quils Santiago Rusiñol, Sitges) provinciale, dépassée et régionale, pour en faire une culture Fuller, construction du monument en hommage au Greco prose, illustrations de Miquel Utrillo et illustrations musicales pourraient peindre. Cest là aussi que commence la série de européenne, moderne et nationale. Dans un premier temps, grâce à une souscription populaire... Il sagit de susciter le dEnric Morera), Impresiones de arte (chroniques ses voyages annuels à Aranjuez, Valence, Xàtiva, Cuenca, ce mouvement se rassemble autour de la revue LAvenç renouveau et surtout la reconnaissance de limportance de journalistiques, illustrations dIgnacio Zuloaga, de Pablo Sóller, Pollença, Valldemossa et Gérone, ainsi que dans tant (Jaume Massó i Torrents, Joaquim Casas-Carbó, Alexandre léducation et de la culture dans le processus de régénération Uranga et de Rusiñol lui-même), Fulls de la vida (récits et dautres endroits de Catalogne et dEspagne. Plus tard, il fera Cortada, Jaume Brossa, Joan Maragall, Pompeu Fabra, dun pays, lEspagne, qui, entre 1894 et 1898, voit la grave proses poétiques, illustrations de Ramon Pichot), El jardí des séjours en Italie, près de Rome. Il peint jusquau 13 juin Raimon Casellas, Ramon Casas), mais, très tôt, Santiago crise qui laffecte aboutir à une guerre dévastatrice et à la abandonat (tableau poétique, illustrations musicales de Joan 1931, date de sa mort à Aranjuez. Le catalogue des toiles de Rusiñol en devient le chef de file, aidé par son affabilité, sa perte de ses colonies doutre-mer. Gay), Jardins dEspanya (gravures de Rusiñol, textes de Rusiñol recense, à ce jour, 695 tableaux. capacité à tirer parti des nouvelles stratégies de la Joan Alcover, Joan Maragall, Miquel dels Sants Oliver, communication de masse (publicité, marketing, relations Les intellectuels modernistes catalans et les grands noms du Gabriel Alomar, Emili Guanyavents, Apel·les Mestres etCafé de Montmartre (Paris, 1890, Museu de Montserrat) publiques) et sa propension à faire de sa personne même renouveau intellectuel espagnol se rendront en pèlerinage au Francesc Matheu pour lédition catalane de 1903, et textes La popularité du créateur du Senyor Esteve limage visible du Modernisme. Cau Ferrat pendant ces années. Parmi eux figurent Emilia de G. Martínez Sierra, E. Marquina, Azorín, Díez Canedo, Le Jardin du pirate, I (Majorque, 1902, collection privée) Pardo Bazán, Ángel Ganivet, Rubén Darío, Benito Pérez Manuel Machado, Pérez Ayala et Juan Ramón Jiménez pour Pendant longtemps, Santiago Rusiñol a été moins connu pour À partir du moment où il part pour Paris, Santiago Rusiñol et Galdós, Ignacio Zuloaga, Manuel de Falla, Francisco de P. lédition espagnole de 1914) et enfin Lauca del senyor son œuvre que pour sa forte personnalité, ou plutôt pour sa son œuvre vont susciter des réactions de rejet. Ses Valladar. Tous partagent avec le maître des lieux lidée, Esteve (roman, vignettes de Ramon Casas et vers rimés de façon dêtre qui ne pouvait quenchanter les tenants du expositions à la Sala Parés de Barcelone, individuelles ou maintes fois reprise dans les discours et les articles vers 1898, Gabriel Alomar). Ce ne sont que des exemples. costumisme, ce mouvement axé sur la peinture des mœurs et collectives avec le peintre Ramon Casas et le sculpteur Enric que le peuple qui fait commerce de son histoire en bradant coutumes du XIXe siècle, ceux de Barcelone dans le cas Clarasó, sont perçues comme une provocation par le public son patrimoine culturel mérite dêtre considéré comme « une présent. Car lavocat de lart pour lart est aussi le compagnon bourgeois et bien-pensant, qui laccuse dextravagance, de nation à conquérir, un peuple arriéré, une nation agonisante, Linterprète artistique du paysage fin de siècle de route de Ramon Casas dans le célèbre voyage quils font préférer ce qui vient dailleurs, de peindre « mat » et de que doivent se répartir les nations supérieures ». en charrette à travers la Catalogne et que Rusiñol raconte sous subvertir les canons de beauté établis. Mais ce qui va être Lartiste total pose un regard personnel sur la réalité qui forme de chroniques dans La Vanguardia : une série encore plus mal perçu, cest ce que lon a appelé les Fêtes lentoure, un regard venu de lombre et à ras de terre, un danecdotes, dont beaucoup sont apocryphes, mais qui modernistes de Sitges, à cause de leur dimension Lart pour lart et lart total regard lyrique mais aussi critique qui aura, dès le départ, un alimentent sa légende. Il fera également un voyage à vélo de programmatique et de leur récurrence (de 1892 à 1897). impact esthétique et culturel salutaire, indissociable du Vic à Barcelone, un voyage à Majorque en 1893 en compagnie Santiago Rusiñol sérige en défenseur de lart et forge, sur la mouvement moderniste. Rusiñol entame son parcours de Raimon Casellas et un voyage en Andalousie dont il fera le base de sa propre personnalité, limage de lartiste moderne, artistique en adhérant à lécole paysagiste dOlot, où il va compte-rendu à lAteneu Barcelonès (« LAndalousie vue par Le Cau Ferrat de Sitges : le temple de lArt qui vit de lart et pour lart, qui se construit lui-même en peindre en 1888, avant son départ pour Paris. La démarche un Catalan »). Laudace de sa peinture remplit la Sala Parés, œuvre dart. Homme à lesprit nomade, affable et capable de est cohérente avec le projet, théorisé par le critique Raimon où il expose, et sert de déclic au lancement de la mode des Santiago Rusiñol se rend pour la première fois à Sitges en rassembler autour de lui les gens les plus divers, il sappuie Casellas, de soutenir la tradition picturale catalane contre vernissages, quil importe de Paris. Et les Fêtes modernistes 1891. Demblée, il est séduit par la blancheur des murs et le sur la littérature pour mieux bâtir son mythe. Dun bout à Fleurs. La Petite Fille aux œillets lacadémisme de lart officiel espagnol. Toutefois, séloignant de Sitges, tout comme les autres manifestations artistiques de badigeon bleu des patios des maisons de cette charmante lautre de sa production littéraire intense, les tensions entre (Sitges, 1893, Cau Ferrat) de lharmonie cosmique de la peinture dOlot, Rusiñol y fait lavant-garde catalane, resteront empreintes de son humour station balnéaire, mais surtout par laccueil que lui réservent lartiste et la société bourgeoise seront le fil rouge de son entrer les taches sombres de langoisse de lindividu parfois à la limite du potache, tout comme cette bohème qui les peintres de lécole luministe de Sitges, Arcadi Mas i œuvre. Lartiste y est décrit comme un « voyageur sur la terre », moderne et la réalité crue et dure de la pauvreté des se retrouve aux Quatre Gats, la brasserie de Pere Romeu que Fontdevila, Antoni Almirall, Josep Roig i Soler et Joaquim de comme le « juif errant », « loiseau dargile », le Pierrot ou le habitants de ce paysage idéalisé. va fréquenter le jeune Picasso à son arrivée à Barcelone, attiré Miró. Il décide alors dy aménager son atelier et un endroit où fils sculpteur du « Senyor Esteve ». Il est le défenseur de la précisément par leffervescence du Modernisme. installer sa riche collection dobjets anciens en fer forgé poésie dans un monde moderne dominé par la prose ; il est Lorsque Rusiñol commence à peindre à Paris, ses toiles sont catalan qui, jusque-là, se trouvait dans latelier dEnric Clarasó le protagoniste dœuvres programmatiques telles que lexpression plastique du choc émotionnel de lartiste au Le Patio bleu. Sitges Patio bleu aux iris. Sitges Lhumour et lironie sont en effet des constantes de lœuvreLe Sculpteur Carles Maní (Paris, 1895, Cau Ferrat) à Barcelone (au n° 38 du Carrer Muntaner). Cet endroit porte (1891, Museu de Montserrat) (1891-1892, collection privée) Personnage féminin (avec autoportrait) (Paris, 1894, MNAC) dramatique de Santiago Rusiñol, depuis Lalegria que passa

×