Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

BAUDELAIRE, Spleen de Paris, Enivrez Vous

11,976 views

Published on

Commentaire littéraire d'un court poème en prose extrait du Spleen de Paris de Charles Baudelaire.

Published in: Education
  • Be the first to comment

BAUDELAIRE, Spleen de Paris, Enivrez Vous

  1. 1. Enivrez-vous Spleen de Paris Te xt e p a ru da n s le Fig a ro, le 7 ju in 1864
  2. 2. Introduction Très court poème en prose, un des plus courts du recueil. Baudelaire y reprend une thématique à laquelle il a déjà consacré une section de 5 poèmes des Fleurs du mal (Le Vin) et surtout toute son étude intitulée Les Paradis artificiels (posth.1869) Poème à ca ractère a rg umen tati f q ui tra ite du te m ps q ui p a ss e et de la néc es si té de s’en iv re r p ou r l’o ublie r
  3. 3. Enivrez-vous Il faut être toujours ivre. Tout est là : c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre,il faut vous enivrer sans trêve. Mais de quoi? De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous. Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé , dans la solitude morne de votre chambre, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge, à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est; et le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau, l'horloge, vous répondront : "Il est l'heure de s'enivrer! Pour n'être pas les esclaves martyrisés du Temps, enivrez-vous ; enivrez-vous sans cesse ! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise."
  4. 4. Une invitation à l’ivresse 1. Poème à visée argumentative
  5. 5. Une invitation à l’ivresse 1. Poème à visée argumentative • Son titre : seuls 2 PPP ont un titre à l’impératif (Enivrez-vous et Assommons les pauvres) ➙ provocation du destinataire (=le lecteur)
  6. 6. Une invitation à l’ivresse 1. Poème à visée argumentative • Son titre : seuls 2 PPP ont un titre à l’impératif (Enivrez-vous et Assommons les pauvres) ➙ provocation du destinataire (=le lecteur) • Construction en 3 § :
  7. 7. Une invitation à l’ivresse 1. Poème à visée argumentative • Son titre : seuls 2 PPP ont un titre à l’impératif (Enivrez-vous et Assommons les pauvres) ➙ provocation du destinataire (=le lecteur) • Construction en 3 § : 1. Thèse (B. précise la finalité de l’ivresse)
  8. 8. Une invitation à l’ivresse 1. Poème à visée argumentative • Son titre : seuls 2 PPP ont un titre à l’impératif (Enivrez-vous et Assommons les pauvres) ➙ provocation du destinataire (=le lecteur) • Construction en 3 § : 1. Thèse (B. précise la finalité de l’ivresse) 2. Arg. : Tout est propice à l’ivresse
  9. 9. Une invitation à l’ivresse 1. Poème à visée argumentative • Son titre : seuls 2 PPP ont un titre à l’impératif (Enivrez-vous et Assommons les pauvres) ➙ provocation du destinataire (=le lecteur) • Construction en 3 § : 1. Thèse (B. précise la finalité de l’ivresse) 2. Arg. : Tout est propice à l’ivresse 3. Arg. l’ivresse évite la torture du Temps + Concl.
  10. 10. Une invitation à l’ivresse 1. Poème à visée argumentative • Son titre : seuls 2 PPP ont un titre à l’impératif (Enivrez-vous et Assommons les pauvres) ➙ provocation du destinataire (=le lecteur) • Construction en 3 § : 1. Thèse (B. précise la finalité de l’ivresse) 2. Arg. : Tout est propice à l’ivresse 3. Arg. l’ivresse évite la torture du Temps + Concl. cette constr. permet d’insister sur la nécessité de s’enivrer (cf. injonction provocante de la 1ère phrase qui énonce une règle de vie -triple recommandat° au présent + formule catégorique de renforcement ) - Baud. apporte ensuite une correction nuancée dans le 2ème § ➙ souci de l’efficacité argumentative Nature de l’ivresse : triple choix • Construction circulaire du poème : ivresse /dégrisement /ivresse
  11. 11. formule catégorique de renforcement ustification Il faut être toujours ivre. Tout est là : c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre,il faut vous enivrer sans trêve. Mais de quoi? De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous. VIN : ivresse au sens Vertu: terme inattendu propre Poésie: inspirat°vécue ➙ exaltat° vers le bien et (cf les 5 poèmes des Fleurs comme une évasion du le beau du mal) réel, une compensation aux malheurs de la vie
  12. 12. Une invitation à l’ivresse 2. Une injonction portée par la poésie
  13. 13. Une invitation à l’ivresse 2. Une injonction portée par la poésie • Effets de répétitions destinés à rendre l’argumentation plus percutante
  14. 14. Une invitation à l’ivresse 2. Une injonction portée par la poésie • Effets de répétitions destinés à rendre l’argumentation plus percutante 1. répétitions lexicales :
  15. 15. Une invitation à l’ivresse 2. Une injonction portée par la poésie • Effets de répétitions destinés à rendre l’argumentation plus percutante 1. répétitions lexicales : ivresse - ivre - enivrez-vous : 8 occurences
  16. 16. Une invitation à l’ivresse 2. Une injonction portée par la poésie • Effets de répétitions destinés à rendre l’argumentation plus percutante 1. répétitions lexicales : ivresse - ivre - enivrez-vous : 8 occurences «à tout ce qui» : 5 occurences
  17. 17. Une invitation à l’ivresse 2. Une injonction portée par la poésie • Effets de répétitions destinés à rendre l’argumentation plus percutante 1. répétitions lexicales : ivresse - ivre - enivrez-vous : 8 occurences «à tout ce qui» : 5 occurences 2. répétitions d’énumérations (x 3)
  18. 18. Une invitation à l’ivresse 2. Une injonction portée par la poésie • Effets de répétitions destinés à rendre l’argumentation plus percutante 1. répétitions lexicales : ivresse - ivre - enivrez-vous : 8 occurences «à tout ce qui» : 5 occurences 2. répétitions d’énumérations (x 3) 3. répétition de l’argument central (x2)
  19. 19. Une invitation à l’ivresse 2. Une injonction portée par la poésie • Effets de répétitions destinés à rendre l’argumentation plus percutante 1. répétitions lexicales : ivresse - ivre - enivrez-vous : 8 occurences «à tout ce qui» : 5 occurences 2. répétitions d’énumérations (x 3) 3. répétition de l’argument central (x2) Ces répétitions ont un effet poétique : elles transmettent une impression de vitesse, de vertige, de plénitude, qui accompagne la quête d’absolu
  20. 20. Une invitation à l’ivresse 2. Une injonction portée par la poésie • Effets de répétitions destinés à rendre l’argumentation plus percutante 1. répétitions lexicales : ivresse - ivre - enivrez-vous : 8 occurences «à tout ce qui» : 5 occurences 2. répétitions d’énumérations (x 3) 3. répétition de l’argument central (x2) Ces répétitions ont un effet poétique : elles transmettent une impression de vitesse, de vertige, de plénitude, qui accompagne la quête d’absolu • Rythme ternaire
  21. 21. Une invitation à l’ivresse 2. Une injonction portée par la poésie • Effets de répétitions destinés à rendre l’argumentation plus percutante 1. répétitions lexicales : ivresse - ivre - enivrez-vous : 8 occurences «à tout ce qui» : 5 occurences 2. répétitions d’énumérations (x 3) 3. répétition de l’argument central (x2) Ces répétitions ont un effet poétique : elles transmettent une impression de vitesse, de vertige, de plénitude, qui accompagne la quête d’absolu • Rythme ternaire 1. 3 sources d’ivresse
  22. 22. Une invitation à l’ivresse 2. Une injonction portée par la poésie • Effets de répétitions destinés à rendre l’argumentation plus percutante 1. répétitions lexicales : ivresse - ivre - enivrez-vous : 8 occurences «à tout ce qui» : 5 occurences 2. répétitions d’énumérations (x 3) 3. répétition de l’argument central (x2) Ces répétitions ont un effet poétique : elles transmettent une impression de vitesse, de vertige, de plénitude, qui accompagne la quête d’absolu • Rythme ternaire 1. 3 sources d’ivresse 2. 3 situations de dégrisement
  23. 23. Une invitation à l’ivresse 2. Une injonction portée par la poésie • Effets de répétitions destinés à rendre l’argumentation plus percutante 1. répétitions lexicales : ivresse - ivre - enivrez-vous : 8 occurences «à tout ce qui» : 5 occurences 2. répétitions d’énumérations (x 3) 3. répétition de l’argument central (x2) Ces répétitions ont un effet poétique : elles transmettent une impression de vitesse, de vertige, de plénitude, qui accompagne la quête d’absolu • Rythme ternaire 1. 3 sources d’ivresse 2. 3 situations de dégrisement 3. triple reprise de l’injonction du titre
  24. 24. Une invitation à l’ivresse 2. Une injonction portée par la poésie • Effets de répétitions destinés à rendre l’argumentation plus percutante 1. répétitions lexicales : ivresse - ivre - enivrez-vous : 8 occurences «à tout ce qui» : 5 occurences 2. répétitions d’énumérations (x 3) 3. répétition de l’argument central (x2) Ces répétitions ont un effet poétique : elles transmettent une impression de vitesse, de vertige, de plénitude, qui accompagne la quête d’absolu • Rythme ternaire 1. 3 sources d’ivresse 2. 3 situations de dégrisement 3. triple reprise de l’injonction du titre •Recours à la prosopopée : les éléments prennent la parole pour confirmer la thèse du poète.
  25. 25. Thématique de l’oppression du temps 1. Le temps ennemi et bourreau Source de l’Ennui qui est à l’origine du spleen, le temps est le principal ennemi que Baudelaire cherche à évincer par l’ivresse
  26. 26. Thématique de l’oppression du temps 1. Le temps ennemi et bourreau Source de l’Ennui qui est à l’origine du spleen, le temps est le principal ennemi que Baudelaire cherche à évincer par l’ivresse • Présenté de façon métaphorique :
  27. 27. Thématique de l’oppression du temps 1. Le temps ennemi et bourreau Source de l’Ennui qui est à l’origine du spleen, le temps est le principal ennemi que Baudelaire cherche à évincer par l’ivresse • Présenté de façon métaphorique : T majuscule
  28. 28. Thématique de l’oppression du temps 1. Le temps ennemi et bourreau Source de l’Ennui qui est à l’origine du spleen, le temps est le principal ennemi que Baudelaire cherche à évincer par l’ivresse • Présenté de façon métaphorique : T majuscule Actes de torture et d’asservissement
  29. 29. Thématique de l’oppression du temps 1. Le temps ennemi et bourreau Source de l’Ennui qui est à l’origine du spleen, le temps est le principal ennemi que Baudelaire cherche à évincer par l’ivresse • Présenté de façon métaphorique : T majuscule Actes de torture et d’asservissement blessure : brise, martyrisés
  30. 30. Thématique de l’oppression du temps 1. Le temps ennemi et bourreau Source de l’Ennui qui est à l’origine du spleen, le temps est le principal ennemi que Baudelaire cherche à évincer par l’ivresse • Présenté de façon métaphorique : T majuscule Actes de torture et d’asservissement blessure : brise, martyrisés anéantissement progressif : vous penche ; esclaves
  31. 31. Thématique de l’oppression du temps 1. Le temps ennemi et bourreau Source de l’Ennui qui est à l’origine du spleen, le temps est le principal ennemi que Baudelaire cherche à évincer par l’ivresse • Présenté de façon métaphorique : T majuscule Actes de torture et d’asservissement blessure : brise, martyrisés anéantissement progressif : vous penche ; esclaves • le temps, une préoccupation obsessionnelle :
  32. 32. Thématique de l’oppression du temps 1. Le temps ennemi et bourreau Source de l’Ennui qui est à l’origine du spleen, le temps est le principal ennemi que Baudelaire cherche à évincer par l’ivresse • Présenté de façon métaphorique : T majuscule Actes de torture et d’asservissement blessure : brise, martyrisés anéantissement progressif : vous penche ; esclaves • le temps, une préoccupation obsessionnelle : - importance des données relatives au temps
  33. 33. Thématique de l’oppression du temps 1. Le temps ennemi et bourreau Source de l’Ennui qui est à l’origine du spleen, le temps est le principal ennemi que Baudelaire cherche à évincer par l’ivresse • Présenté de façon métaphorique : T majuscule Actes de torture et d’asservissement blessure : brise, martyrisés anéantissement progressif : vous penche ; esclaves • le temps, une préoccupation obsessionnelle : - importance des données relatives au temps - même l’énumération des éléments naturels englobe un objet lié à l’obsession du temps (l’horloge)
  34. 34. Le temps ennemi et bourreau Il faut être toujours ivre. Tout est là : c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre,il faut vous enivrer sans trêve. Mais de quoi? De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous. Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé , dans la solitude morne de votre chambre, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge, à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est; et le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau, l'horloge, vous répondront : "Il est l'heure de s'enivrer! Pour n'être pas les esclaves martyrisés du Temps, enivrez-vous ; enivrez-vous sans cesse ! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise."
  35. 35. L’obsession du temps Il faut être toujours ivre. Tout est là : c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre,il faut vous enivrer sans trêve. Mais de quoi? De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous. Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé , dans la solitude morne de votre chambre, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge, à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est; et le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau, l'horloge, vous répondront : "Il est l'heure de s'enivrer! Pour n'être pas les esclaves martyrisés du Temps, enivrez-vous ; enivrez-vous sans cesse ! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise."
  36. 36. Thématique de l’oppression du temps 2. L’ivresse comme seule échappatoire au temps Sans l’ivresse, et quelle que soit sa situation, l’être est désemparé et à la merci du Temps
  37. 37. Thématique de l’oppression du temps 2. L’ivresse comme seule échappatoire au temps Sans l’ivresse, et quelle que soit sa situation, l’être est désemparé et à la merci du Temps • 3 situations hypothétiques :
  38. 38. Thématique de l’oppression du temps 2. L’ivresse comme seule échappatoire au temps Sans l’ivresse, et quelle que soit sa situation, l’être est désemparé et à la merci du Temps • 3 situations hypothétiques : - condition «royale» sur les marches d’un palais
  39. 39. Thématique de l’oppression du temps 2. L’ivresse comme seule échappatoire au temps Sans l’ivresse, et quelle que soit sa situation, l’être est désemparé et à la merci du Temps • 3 situations hypothétiques : - condition «royale» sur les marches d’un palais - situation du voyageur errant dans l’herbe verte d’un fossé
  40. 40. Thématique de l’oppression du temps 2. L’ivresse comme seule échappatoire au temps Sans l’ivresse, et quelle que soit sa situation, l’être est désemparé et à la merci du Temps • 3 situations hypothétiques : - condition «royale» sur les marches d’un palais - situation du voyageur errant dans l’herbe verte d’un fossé - situation d’isolement, d’enfermement dans la solitude morne de votre chambre
  41. 41. Thématique de l’oppression du temps 2. L’ivresse comme seule échappatoire au temps Sans l’ivresse, et quelle que soit sa situation, l’être est désemparé et à la merci du Temps • 3 situations hypothétiques : - condition «royale» sur les marches d’un palais - situation du voyageur errant dans l’herbe verte d’un fossé - situation d’isolement, d’enfermement dans la solitude morne de votre chambre • une seule réponse : l’ivresse
  42. 42. Thématique de l’oppression du temps 2. L’ivresse comme seule échappatoire au temps Sans l’ivresse, et quelle que soit sa situation, l’être est désemparé et à la merci du Temps • 3 situations hypothétiques : - condition «royale» sur les marches d’un palais - situation du voyageur errant dans l’herbe verte d’un fossé - situation d’isolement, d’enfermement dans la solitude morne de votre chambre • une seule réponse : l’ivresse - réponse sous forme d’un futur catégorique (répondront)
  43. 43. Thématique de l’oppression du temps 2. L’ivresse comme seule échappatoire au temps Sans l’ivresse, et quelle que soit sa situation, l’être est désemparé et à la merci du Temps • 3 situations hypothétiques : - condition «royale» sur les marches d’un palais - situation du voyageur errant dans l’herbe verte d’un fossé - situation d’isolement, d’enfermement dans la solitude morne de votre chambre • une seule réponse : l’ivresse - réponse sous forme d’un futur catégorique (répondront) - réponse multiple émanant d’éléments échappant au temps (répétition de tout + verbes au présent + Sing. de généralisation)
  44. 44. Thématique de l’oppression du temps 2. L’ivresse comme seule échappatoire au temps Sans l’ivresse, et quelle que soit sa situation, l’être est désemparé et à la merci du Temps • 3 situations hypothétiques : - condition «royale» sur les marches d’un palais - situation du voyageur errant dans l’herbe verte d’un fossé - situation d’isolement, d’enfermement dans la solitude morne de votre chambre • une seule réponse : l’ivresse - réponse sous forme d’un futur catégorique (répondront) - réponse multiple émanant d’éléments échappant au temps (répétition de tout + verbes au présent + Sing. de généralisation) - confirmation de ce que propose le poète
  45. 45. Conclusion Réponse à la problématique proposée + Cette invitation à l’ivresse est révélatrice d’une conception pessimiste de la nature humaine présentée comme condamnée à une fuite constante du présent.
  46. 46. Hélène SABBAH : Itinéraires littéraires - XIXèmé siècle, Livre du professeur, Hatier 1990 Claude PICHOIS : Baudelaire oeuvres complètes tome I - Collection La Pléiade, Gallimard 1975 © Caroline REYS - Lycée Ribeaupierre, décembre 2009

×