Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Les carnets de nocom - numero 2

10,325 views

Published on

Toutes les deux semaines, en partenariat avec le cabinet NoCom, Le Point analyse l'impact, la violence et la profondeur de la crise que nous traversons et qui secoue les économies, les démocraties et les peuples.

Published in: Business
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Les carnets de nocom - numero 2

  1. 1. 1 Les carnets de Ce que la crise va changer 24 Avril 2020
  2. 2. 2 La confiance dans les gouvernements face au Covid-19 Le décrochage français Déjà l’élection Trump/Biden sur fond de Covid-19 La gestion de crise du gouvernement coréen récompensé par les électeurs Une Afrique impuissante face au Covid-19 serait une menace pour le monde La parole du Président sénégalais Macky Sall IMPACT POUR LA SOCIÉTÉ DE DEMAIN IMPACT ECONOMIE ET ENTREPRISE Hyper protection La peur du Covid-19 mondialement partagée Les ressorts du vivre ensemble Entre méfiance et empathie Que garderons-nous du confinement ? Les 12 gestes de l’après Tous masqués: ça se confirme Les nouvelles formes de manifestation Réfléchir aux différents traitements de la crise et à la préparation de l’après L’analyse de François Jullien Récession mondiale Les revenus des foyers des pays les plus riches fortement impactés Des secteurs exposés et soupçonnés, en quête d’exemplarité Les compagnies d’assurance face à l’angoisse de baisse de revenus de leur clients Les compagnies de téléphonie mobile cherchent à capitaliser le besoin de lien CE QU’IL FAUT RETENIR IMPACT POLITIQUE
  3. 3. 3 IMPACT POUR LA SOCIÉTÉ DE DEMAIN IMPACT ECONOMIE ET ENTREPRISE IMPACT POLITIQUE
  4. 4. 4 Récession mondiale : Les revenus des foyers des pays les plus riches fortement impactés Malgré les nombreuses mesures économiques prises pour protéger les emplois et les revenus, la crise a déjà eu un impact direct sur le portefeuille des consommateurs, chez les Italiens parmi les premiers à subir l’ épidémie et les Américains où la violence du choc a été plus importante qu’en Europe. France, Royaume-Uni et Allemagne se situent à des niveaux équivalents et attendent l’impact à venir. Les Japonais, plus pessimistes ont peu ressenti la dégradation mais anticipent une baisse. Total G7 Le coronavirus a déjà eu un impact sur le revenu de mon foyer Le coronavirus aura sûrement un impact sur le revenu de mon foyer à l’avenir Total déjà impacté / attente d’impact 37% (+6) 45% (+7) 45% (+6) 44% (+8) 32% (+8) 32% (+3) 25% (+5) 20% (=) 34% 27% 37% 34% 35% 35% 33% 50% 71% 72% 82% 78% 67% 67% 58% 70% KANTAR COVID-19 : Perceptions et comportements dans les pays du G7 vague 1 & 2 Mars 2020 ; Avril 2020
  5. 5. 5 Des secteurs exposés et soupçonnés, en quête d’exemplarité : Les compagnies d’assurance face à l’angoisse de baisse de revenus de leur clients La nouvelle communication de crise concerne particulièrement les secteurs exposés au crash test de l’éthique de la réactivité. Les banques étaient les plus pointées du doigt en 2008 . Aujourd’hui ce sont les compagnies d’assurance. Dans plusieurs pays certaines se montrent offensives et en profitent pour mieux revendiquer leur raison d’être. La MAIF, première entité à devenir “entreprise à mission” au sens de la loi PACTE veut incarner sa raison d’être à travers ses actions pendant la crise. La MAIF redistribue 100 millions d’euros de cotisations de ses sociétaires provenant de la baisse des accidents de la route puisque les voitures restent désormais au garage. Les sociétaires peuvent également reverser ce montant à la Fondation Hôpitaux de Paris, au Secours Populaire ou encore l’Institut Pasteur. La raison d’être de la MAIF définie en juin 2019 : «Convaincus que seule une attention sincère portée à l’autre et au monde permet de garantir un réel mieux commun, nous la plaçons au cœur de chacun de nos engagements et de chacune de nos actions. » Admiral est devenu le premier grand assureur automobile britannique à offrir à ses clients le remboursement de leurs assurance auto car de nombreux conducteurs sont bloqués chez eux à cause de la pandémie de Covid-19. L’assureur espagnol Mapfre a décidé de ne pas faire payer aux auto-entrepreneurs et aux TPE-PME les cotisations pendant l’état d’urgence, soit plus d’un mois pour l’instant.
  6. 6. 6 Des secteurs exposés et soupçonnés, en quête d’exemplarité : Les compagnies de téléphonie mobile cherchent à capitaliser le besoin de lien Orange met sa technologie et ses espaces publicitaires au service du lien social et de la reconnexion En lien avec sa signature “vous rapprocher de l’essentiel”, Orange lance l’opération astucieuse #OnResteEnsemble ayant pour objectif de permettre aux seniors les moins connectés de voir leurs proches via ses espaces publicitaires. Ainsi, Orange a développé une plateforme qui permet à tous, client ou non, de passer un message à leurs parents, grands-parents ou amis pendant les publicités de leurs programmes favoris sur TF1 et France Télévisions. Cliquez sur l’image pour voir la campagne #OnResteEnsemble
  7. 7. 7 IMPACT POUR LA SOCIÉTÉ DE DEMAIN IMPACT ECONOMIE ET ENTREPRISE IMPACT POLITIQUE
  8. 8. 8 La confiance dans les gouvernements face au COVID-19 : le décrochage français Confiance dans votre gouvernement pour prendre les bonnes décisions à venir ? (% de confiance) -14 77% 78% 76% 68% 67% 71% 67% 61% 49% 63% 60% 52% 38% 30% -8-8-6+4+8+1 KANTAR COVID-19 : Perceptions et comportements dans les pays du G7 vague 1 & 2 Mars 2020 ; Avril 2020 Avril 2020Mars 2020 Deux pays sont sous la barre des 50% de confiance dans les gouvernements pour faire face au COVID-19 : le Japon et la France, pays dans lequel la baisse entre mars et avril est la plus accentuée (-14 pts). Les opinions américaine et française sont toujours très divisées sur la gestion de crise de leur exécutif. En France, l’impact plutôt positif de l’intervention présidentielle laisse place aujourd’hui à une forte montée d’inquiétude sur les conditions du déconfinement.
  9. 9. 9 Déjà l’élection Trump/Biden sur fond de COVID-19 79% 10% 69% 15% 22% 57% 21% 59% 6-9 avril 17-19 avril GALLUP, U.S. Adults Now Divided on Status of COVID-19 Situation, 22 avril 2020 46% 64% 67% 69% 38% 21% 16% 13% 6-9 avril 17-19 avril % empireVous avez le sentiment que la situation ... % s’améliore “Ca va mieux”. Les Américains ont, dans l’ensemble, l’impression que la situations s’améliore. Mais la perception est très contrastée selon que vous soyez démocrate ou républicain. Un clivage qui traduit déjà la dureté du duel Trump/Biden à venir. La campagne a commencé. RépublicainsDémocratesPopulation US 6-9 avril 17-19 avril 25% 34% 40% 41% 62% 48% 40% 39%
  10. 10. 10 La gestion de crise du gouvernement coréen récompensée par les électeurs Malgré la pandémie de Covid-19, la Corée du Sud a maintenu son scrutin législatif le 15 avril dernier. Avec un taux de participation très élevé (66 % soit 8 pts de plus qu’en 2016) et grâce à une gestion de la crise sanitaire exemplaire, le parti démocrate du Président Moon Jae-in sort vainqueur avec une majorité absolue. Ces élections ont consacré une très large victoire du Parti Démocratique de Corée du Président Moon. Personne n’aurait pu prévoir une telle victoire il y a encore deux mois. Le gouvernement était alors très critiqué pour sa politique économique notamment. Mais entre-temps, le coronavirus a tout bouleversé. Avec un peu de plus de 10.000 cas et environ 200 morts, la Corée s’est érigée en modèle de la lutte contre l’épidémie. La gestion de cette épidémie se traduit principalement par une remise en cause parfois violente des exécutifs. La Corée démontre, au contraire, que la crise peut être un renouvellement de la confiance. Pour garantir la bonne tenue des élections et permettre à tout le monde de voter, les pouvoirs publics ont organisé un vote à distance. Les 4 piliers de la méthode coréenne de gestion de la pandémie : 3T + P. Tester : miser sur un dépistage massif gratuit. Tracer : exploiter les données de géolocalisation des malades dans un cadre légal et démocratique. Traiter : un système hospitalier aguerri à la gestion des épidémies. Participer : mobiliser les acteurs étatiques, privés et la population dans cette lutte.
  11. 11. 11 Une Afrique impuissante face au Covid-19 serait une menace pour le monde Macky Sall, Président du Sénégal, le Figaro, 20 avril Le Sénégal est considéré d’après plusieurs experts comme un modèle dans la gestion de la crise du COVID-19 : réaction rapide, suivi des personnes infectées, décisions fortes sans recours pour l’instant au confinement. Le Président sénégalais explique la stratégie suivie par son pays ainsi que les conséquences économiques pour le continent africain qui plaident pour des coopérations renforcées...et plus seulement avec la Chine. Il faut se rendre à l’évidence: une Afrique économiquement vulnérable et qui n’arriverait pas à se défaire du Covid-19 restera une menace potentielle pour le monde. La leçon de cette pandémie, nous la connaissons déjà: notre extrême vulnérabilité, économies avancées ou émergentes. Reste à savoir si nous la retiendrons effectivement et si du pire nous saurons tirer le meilleur… “Le monde ne guérira entièrement que lorsque le virus disparaîtra de tous les pays.”
  12. 12. 12 IMPACT POUR LA SOCIÉTÉ DE DEMAIN IMPACT ECONOMIE ET ENTREPRISE IMPACT POLITIQUE
  13. 13. 13 % de la population dans chaque pays qui déclare avoir peur de contracter le Covid 19 Allemagne Espagne - Mexique Hyper protection : La peur du virus est mondialement partagée, indépendante de l’opinion sur la gestion des gouvernements et du nombre de décès 89% 87% 17 mars 26 mars 2 avril 9 avril 17 avril YouGov COVID-19 tracker: fear of catching 17 mars 2020 - 17 avril 2020 25% 50% 75% 100% 75% 72% 68% 64% 59% 45% 44% 53% 57% 56% Vietnam Japon Arabie Saoudite Italie Chine France USA Inde UK Suède Japon, Suède et Mexique en forte hausse Un niveau de peur modéré chez les Allemands, Espagnols et Indiens,
  14. 14. 14 des Français indiquent approuver la démarche des gens qui signalent aux forces de l’ordre les personnes qui ne respectent pas le confinement. 43% des Français seulement évaluent comme “bon” le comportement de leurs concitoyens dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus… loin derrière: Les ressorts du vivre ensemble, entre méfiance et empathie Enquête « Collectivité, civisme et libertés en période de confinement » réalisée par Harris Interactive pour RTL, auprès d’un échantillon représentatif de 1 237 Français âgés de 18 ans et plus. / Enquête Ipsos / Sopra Steria sur la fin du confinement, réalisée pour l'émission de France 2#EtAprès : la grande émission des Européens diffusée le 16 avril ; COVID-19 : Perceptions et comportements dans les pays du G7 vague 1 & 2 Mars 2020 ; Avril 2020 Une plus grande attention portée aux autres après la crise ? Quels réflexes garderons-nous ? Un jugement des autres voire la délation ou une plus grande attention envers eux ? Le jugement sévère envers les autres, une spécialité française 77% 73% 72% 67% 64% 43% 84% 53% 79% des Français seront plus attentifs aux soignants et à leur famille aux malades et aux caissières/caissiers 75% aux personnes seules
  15. 15. 15 Que garderons-nous du confinement ? 1. Plus de bises, ni de poignées de main. 2. Un masque en sortant de chez soi. 3. Du gel hydroalcoolique dans les lieux publics. 4. De la distance sociale. 5. Se laver les mains plusieurs fois par jour. 6. Des véhicules aussi propres à l’intérieur qu’à l’extérieur. 7. Des foyers plus propres 8. Laisser sacs, clés et chaussures à l’entrée de notre domicile. 9. Nettoyer régulièrement ses téléphones, tablettes et ordinateurs. 10. Prendre une douche et mettre ses vêtements à la machine dès le retour au domicile. 11. Davantage d’hygiène au bureau. 12. Rester chez soi en cas de fièvre ou de maladie. De nombreux médias s’interrogent sur les gestes d’après, compilation des 12 les plus souvent cités.
  16. 16. 16 Tous masqués: ça se confirme L’acceptation du port du masque continue de progresser dans les pays européens, notamment en France, en Espagne et aux Etats-Unis, aidés par une évolution de doctrine de ces gouvernements sur l’opportunité du port du masque et par le débat sur son caractère obligatoire dans les transports.
  17. 17. 17 Tel-Aviv, 19 avril 2020 Les nouvelles formes de manifestations Michigan, 16 avril 2020 Région parisienne, 23 avril 2020 à distance en voiture au balcon
  18. 18. 18 Réfléchir aux différents traitements de la crise et à la préparation de l’après Traité de l’efficacité, de François Jullien, paru en 1997. Le philosophe français interroge notre manière occidentale de penser. Qu'est-ce donc que l'efficacité ? Est-ce le mouvement volontariste qui porte au but recherché ? Ou au contraire, plutôt que de chercher à se pousser, selon la pensée occidentale, est-ce se laisser pousser selon la méthode chinoise ? Ici, deux visions s'opposent : ce que nous découvrons en Chine, c'est une conception de l'efficacité qui apprend à laisser advenir l'effet. Un traité qui questionne notre monde. Interview de François Jullien dans le Monde daté du 16 avril. “Selon sa racine grecque, la crise est ce qui « tranche ». Elle est le moment critique et dramatique qui tranche entre des possibles opposés. En médecine, entre la mort et la vie. Au théâtre, quand culmine la tension engendrée par l’action, avant l’acte du dénouement. Or on peut proposer une autre approche de la « crise », notamment à partir d’une autre tradition de langue et de pensée, telle la chinoise. En chinois, « crise » se traduit par wei-ji : « danger-opportunité ». La crise s’aborde comme un temps de danger à traverser en même temps qu’il peut s’y découvrir une opportunité favorable ; et c’est à déceler cet aspect favorable, qui d’abord peut passer inaperçu, qu’il faut s’attacher, de sorte qu’il puisse prospérer. Aussi le danger en vient-il à se renverser dans son contraire. De tragique, le concept se dialectise et devient stratégique.”
  19. 19. 19

×