Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Suicide et darknet_affiche_26042018

110 views

Published on

Les contenus liés au suicide trouvés sur Internet ont largement été documentés. Cependant, les recherches se sont souvent limitées aux contenus accessibles via les moteurs de recherche traditionnels. L’ensemble des contenus non-indexés par ces moteurs de recherche - le Deep Web - n’a pas été étudié par le domaine de la suicidologie. Le Deep Web comprend, entre autres, des réseaux fermés appelés Darknets permettant aux internautes de naviguer en ligne de façon anonyme et d’accéder à des sites exclusifs au réseau. Certains logiciels tel The Onion Router (TOR) permettent d’accéder aux Darknets. Gratuit et populaire, TOR est constitué de plusieurs relais entre l’internaute et les sites visités et permet d’accéder à des contenus Deep Web et Surface Web.

Affiche présentée dans le cadre de la journée scientifique de l’Unité de Psychologie de la Santé de l’Université de Liège, l’Association Francophone de Psychologie de la Santé et la Clinique Psychologique et Logopédique Universitaire portant sur l’utilisation des outils numériques en psychologie de la santé

Published in: Science
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Suicide et darknet_affiche_26042018

  1. 1. Plourde-Léveillé, L.; Corthésy-Blondin, L.; Côté L.P.; Dargis, L.; Mishara, B.L. & Mörch, C.M.* *Pour correspondre, contacter morch.carl-maria@uqam.ca Contexte Les contenus liés au suicide trouvés sur Internet ont largement été documentés. Cependant, les recherches se sont souvent limitées aux contenus accessibles via les moteurs de recherche traditionnels. L’ensemble des contenus non-indexés par ces moteurs de recherche - le Deep Web - n’a pas été étudié par le domaine de la suicidologie. Le Deep Web comprend, entre autres, des réseaux fermés appelés Darknets permettant aux internautes de naviguer en ligne de façon anonyme et d’accéder à des sites exclusifs au réseau. Certains logiciels tel The Onion Router (TOR) permettent d’accéder aux Darknets. Gratuit et populaire, TOR est constitué de plusieurs relais entre l’internaute et les sites visités et permet d’accéder à des contenus Deep Web et Surface Web. Objectif Décrire les contenus liés au suicide auxquels les utilisateurs de TOR pourraient accéder. Méthode Cette recherche a répliqué et adapté une étude de Biddle et al. (2016) visant à répertorier les contenus suicidaires de 480 sites du Surface web. Le protocole utilisé par Biddle et al. a été appliqué au Darknet TOR en utilisant 8 moteurs de recherche alternatifs populaires. Parmi ceux-ci, 5 sont exclusifs à TOR, 1 est un moteur surface qui permet d’accéder aux contenus sur TOR sans télécharger le logiciel, 1 autre moteur surface web est intégré au fureteur TOR et donne accès aux contenus du Surface Web, tandis qu’un dernier réfère aux Darkmarkets. 2 requêtes de recherche (« Suicide » et « Suicide methods ») ont été sélectionnées parmi les 12 combinaisons utilisées par Biddle et al. Elles ont été appliquées à chacun des moteur de recherche. Le contenu des 30 premiers liens (lorsque disponibles) pour chaque requête a été analysé par deux codeurs. Chaque page web fournie par les requêtes a été classifiée dans une seule des 12 catégories de la grille de codage développée par Biddle et al. Les classifications ont été effectuées l’atteinte d’un consensus entre les deux codeur. Résultats 476 sites ont été répertoriés puis catégorisés. 52.9% (252) des résultats n’étaient pas exploitables: 149 sites étaient non-pertinents par rapport aux termes clés (hors sujet) et 103 sites étaient non- accessibles. 4.3% (n = 25) des sites comportaient des informations reliées au suicide sans toutefois y être spécifiquement dédiés. 4% (n = 19) des sites étaient spécifiquement liés au suicide et décrivaient les méthodes de suicide sans les encourager. 70% des sites étaient des chat rooms, blogs, imageboards et forums anonymes de discussion dont la moitié était spécifiquement dédiés au suicide et 11 d’entre eux abordaient le sujet avec un angle pro-suicide. Seulement 13 sites (2.7%) étaient dédiés à la prévention du suicide. Parmi les 25 sites (5.3%) comportant des informations sur le suicide, certains donnaient de l’information factuelle sur le suicide en général (13) et d’autres sur les méthodes de suicide plus spécifiquement (10). Discussion On relève des différences entre nos résultats et ceux de Biddle et al. D’abord, pour les mêmes recherches, moins d’information pro- et anti-suicide, moins d’information factuelle et de sites de prévention du suicide sont accessibles par TOR que par le Surface Web. Ensuite, TOR donne plus fréquemment accès à des sites interactifs traitant du suicide. Notamment, des pages de discussion pro-suicide ont souvent été suggérées. Enfin, les recherches sur TOR fournissent des sites non-exploitables nettement plus souvent que les recherches sur le web de surface. Références Biddle, L., Derges, J., Mars, B., Heron, J., Donovan, J. L., Potokar, J., ... & Gunnell, D. (2016). Suicide and the Internet: Changes in the accessibility of suicide-related information between 2007 and 2014. Journal of affective disorders, 190, 370-375. Moteurs de recherche Mots clés Total « Suicide » « Suicide methods » EXCLUSIF À TOR (n=5) 296 (62.18%) Ahmia 5 12 17 Candle 20 19 39 Torch 30 30 60 Hidden Wiki 30 30 60 TORCH: Tor Search Engine 30 30 60 Notevil 30 30 60 PASSERELLE (n=1) 60 (12.61%) Onion.link 30 30 60 PRIVÉ (n=1) 60 (12.61%) Duckduckgo 30 30 60 DARKMARKET (n=1) 60 (12.61%) Grams 30 30 60 TOTAL 235 241 476 Type de site: N (%) Sites dédiés au suicide 19 (4) Information sur le suicide 25 (5.3) Sites anti-suicide 3 (0.6) Sites de prévention du suicide 13 (2.7) Sites académique ou de politiques 10 (2.1) Site non pertinent aux requêtes 149 (31.3) Nouvelles sur les suicide d’individus 5 (1.1) Sites interactifs généraux 35 (7.4) Sites interactifs traitant du suicide 35 (7.4) Référence anecdotique au suicide 79 (16.6) Page non-accessible 103 (21.6) Collection d’images 0 (0) TOTAL 476 (100) Résultats (suite) Tableau 2. Fréquence des sites par catégorie Tableau 1. Nombre de sites analysés par moteur de recherche et par requête Conclusion La recherche d’information sur le suicide via les moteurs de recherche sur TOR s’avère moins fructueuse que celle sur le Surface Web. Toutefois, ces résultats ne permettent pas d’affirmer qu’il existe moins de contenus liés au suicide accessibles via TOR. L’imprécision des algorithmes des moteurs de recherche utilisés dans cette étude pourrait être en cause. La présence de contenus liés au suicide accessibles via TOR et l’utilisation croissante de ce Darknet justifient l’importance de s’intéresser à ce phénomène dans une perspective de prévention du suicide.

×