Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

L’évaluation des interventions pour réduire les suicides en série des jeunes dans une région rurale du Québec

70 views

Published on

Situation
D’après les observations de la communauté et d’un rapport (Gallagher, 2011), il y aurait eu une grappe de suicides localisée chez des jeunes dans la région de Lotbinière et ses régions
avoisinantes entre 2010 et 2011 (11 suicides).
Ces suicides ont été médiatisés et ont provoqué beaucoup de réaction dans la communauté.
Il n’y a pas eu de suicides de jeunes pendant 2 ans (2012 et 2013), mais un nombre important de suicides avait été observé depuis 2011 dans la population adultes de Lotbinière (19).
Cette situation aurait entraîné un épuisement et une hyper vigilance chez les intervenants locaux, qui auraient pour effet de :
diminuer l’efficacité des interventions menées par les intervenants
et amoindrir leur capacité à innover (selon eux) en prévention.
Le mandat de l’équipe dirigée par Brian Mishara
Mieux comprendre la problématique de suicides en série à Lotbinière. Innover en matière de prévention du suicide en identifiant de nouvelles pistes d’intervention. Faire des recommandations pour contrer le sentiment d’isolement, d’épuisement et d’impuissance des intervenants locaux.

Published in: Health & Medicine
  • Be the first to comment

L’évaluation des interventions pour réduire les suicides en série des jeunes dans une région rurale du Québec

  1. 1. L’évaluation des interventions pour réduire les suicides en série dans une région rurale du Québec Institut d’été du CRISE – 2018 Louis-Philippe Côté, Carl Mörch, Brian Mishara
  2. 2. Notre mandat u Situation u D’après les observations de la communauté et d’un rapport (Gallagher, 2011), il y aurait eu une grappe de suicides localisée chez des jeunes dans la région de Lotbinière et ses régions avoisinantes entre 2010 et 2011 (11 suicides) u Ces suicides ont été médiatisés et ont provoqué beaucoup de réaction dans la communauté. u Il n’y a pas eu de suicides de jeunes pendant 2 ans (2012 et 2013), mais un nombre important de suicides avait été observé depuis 2011 dans la population adultes de Lotbinière (19). u Cette situation aurait entrainé un épuisement et une hyper vigilance chez les intervenants locaux, qui auraient pour effet de : u diminuer l’efficacité des interventions menées par les intervenants u amoindrir leur capacité à innover (selon eux) en prévention
  3. 3. Quelques chiffres (source: coroner/police = suicide 2002-2013 & tentatives 2008/2013) Localité Population Suicides Tentatives Total SAINT-APOLLINAIRE 5,458 13 21 34 SAINT-AGAPIT 4,001 12 13 25 LAURIER-STATION 2,703 8 10 18 SAINTE-CROIX 2,479 5 16 21 VAL-ALAIN 965 5 1 6 SAINT-GILLES 2,328 4 5 9 N-D-S-C D'ISSOUDUN 888 3 2 5 SAINT-FLAVIEN 1609 3 2 5 S-N-DE-BEAURIVAGE 1147 3 3 6 SAINT-PATRICE 1096 1 7 8 DOSQUET 920 2 5 7
  4. 4. Le mandat u Le mandat de l’équipe dirigée par Brian Mishara u Mieux comprendre la problématique de suicides en série à Lotbinière u Innover en matière de prévention du suicide en identifiant de nouvelles pistes d’intervention. u Faire des recommandations pour contrer le sentiment d’isolement, d’épuisement et d’impuissance des intervenants locaux.
  5. 5. Nos questions de recherche u Comment les acteurs de la communauté perçoivent-ils la situation? u Au-delà des perceptions, les données empiriques nous permettent-elles d’affirmer la présence d’un phénomène de suicides en série en Lotbinière? u Au-delà des interventions effectuées et du plan d’action implanté, existent-ils d’autres pratiques éprouvées susceptibles d’être efficaces et transférables au contexte de Lotbinière? u Quelles sont les forces de la communauté? Comment faire en sorte qu’elles soient reconnues, valorisées et utilisées à leur plein potentiel?
  6. 6. Méthode de recherche et sources documentaires u 2 focus groups sur place u Compréhension de la problématique u Identification des besoins u Données disponibles u Documents d’un CSSS (Alphonse Desjardins) : historique des événements, informations sur les suicidés, les interventions dispensées par les intervenants du CLSC u Le rapport de 2011 portant sur la vague de suicides jeunesse u Les dossiers du coroner sur l’ensemble des décès par suicide dans la région de Lotbinière entre les années 2002 et 2013 u Données provenant du service de police de la région concernant les interventions effectuées depuis 2003 auprès de personnes en état de crise ou présentant des comportements suicidaires. u Données provenant de l’évaluation du protocole “Réagir au phénomène du suicide, Mobiliser et intervenir en continuité” (RÉMI) u Recension des écrits scientifiques en fonction des différents besoins identifiés.
  7. 7. Mieux comprendre la problématique de suicides en série à Lotbinière Vague de suicides jeunesse 2010- 2011 Décès par suicide - adultes 2012- 2013
  8. 8. Grappe de suicide localisée et grappe de suicide de masse. Deux phénomènes à distinguer u Grappe de suicides localisée u Vague de suicides survenant généralement dans de petites communautés u S’observe généralement dans des groupes possédant des caractéristiques communes u Ex: proximité sociale et affective entre les membres, proximité géographique, culture commune, isolement géographique, culturel ou social. u Pour affirmer la présence d’une grappe localisée, il faut être en mesure d’identifier ces caractéristiques communes et de lier ces suicides. u Exemple: un suicide en motive un autre, qui en motive un autre, qui en motive un autre, et ainsi de suite…
  9. 9. Grappe de suicide localisée et grappe de suicide de masse. Deux phénomènes à distinguer u Grappe de suicides de masse u Hausse de l’incidence de suicides dans une population généralement observée suite à la médiatisation d’un suicide u Pour affirmer la présence d’une grappe de suicides de masse, il faut: u être en mesure d’identifier la médiatisation d’un suicide, u observer une hausse de l’incidence de suicides dans la population où a eu lieu ce suicide.
  10. 10. Mieux comprendre la problématique de suicides en série u Hypothèses: 1. La grappe de suicide localisée s’est déplacée de la population jeunesse vers la population adulte u Les suicides que nous avons observé en Lotbinière font donc partie de la même grappe de suicide localisée. 2. La médiatisation de la grappe de suicide localisée à provoqué une grappe de suicide de masse dans la région de Lotbinière.
  11. 11. La grappe de suicide localisée s’est-elle déplacé de la population jeunesse à la population adulte habitant la région de Lotbinière? u Stratégies de recherche employées pour vérifier cette hypothèse: u Investiguer l’existence de relations et de caractéristiques communes chez les jeunes s’étant suicidés en 2010-2011 et les adultes s’étant suicidés en 2012-2013. u Voir si le profil des suicidés adultes 2012-2013 est différent du profil des suicidés adultes de Lotbinière des 10 dernières années.
  12. 12. Résultats des analyses u Il n’y a pas d’indication que le suicide des jeunes ait influencé les suicides des adultes survenus depuis 2012. u Les adultes n’utilisent pas les mêmes méthodes que les jeunes u Ils n’ont pas un profil sociodémographique comparable à celui des jeunes u Pas de lien de parenté entre le suicide des adultes et le suicide des jeunes u De manière générale, les adultes qui se sont suicidés ne vivaient pas dans les même villages que les jeunes suicidés u De plus, le profil des suicidés adultes de 2012-2013 ne se distingue pas du profil des suicidés de 2003-2011 u Il ne s’agit donc pas d’un phénomène différent au niveau qualitatif
  13. 13. La grappe de suicide localisée s’est-elle déplacé de la population jeunesse à la population adulte habitant la région de Lotbinière? u Considérant qu’il n’y a pas eu de suicides de jeunes depuis 2 ans… u Nous concluons que les intervenants ont réussi à mettre fin à la vague de suicides chez les jeunes u S’il y a eu un risque de « contagion », cela a été évité par les bonnes interventions et les programmes préventifs mis en place dans la région. u Il n’y a donc pas d’indications qu’il faille mettre en place davantage de moyens pour soutenir les jeunes en détresse; il semble que tout ce qui a été mis en place depuis la vague de suicides jeunesse aie été efficace et suffisant à prévenir de nouveaux suicides chez les jeunes.
  14. 14. Mieux comprendre la problématique de suicides en série u Hypothèse 2: u La médiatisation de la grappe de suicide localisée à provoqué une grappe de suicide de masse dans la région de Lotbinière. u Stratégie de recherche employée pour vérifier cette hypothèse: u Vérifier s’il y a une hausse du taux de suicides dans la région de Lotbinière u Analyse de tendance effectuée à partir de 2003
  15. 15. Existe-t-il une augmentation de l’incidence de suicides dans la région de Lotbinière? Quelques analyses présentées : - Données Coroner - Données Police - Tendances par groupe d’âge
  16. 16. Taux du suicide par année selon données du coroner 6 14 7 2 6 8 10 7 1 4 4 9 0 2 4 6 8 10 12 14 16 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 Suicides Hommes Femmes Suicide (Roulement sur 3 ans)
  17. 17. EVOLUTION DU SUICIDE PAR TRANCHES D’AGES (DONNEES DU CORONER) – Données brutes 0 5 3 0 3 2 1 2 1 2 1 0 0 5 8 4 2 2 5 8 5 0 2 3 8 11 1 0 0 1 1 1 0 0 0 0 1 00 1 2 3 4 5 6 7 8 9 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 15-29 30-64 65 et +
  18. 18. EVOLUTION DU SUICIDE PAR TRANCHES D’AGES (DONNEES DU CORONER) – 3 year rolling averages / Moyenne glissante 2.7 2.7 2.0 1.7 2.0 1.7 1.3 1.7 1.3 1.0 5.7 4.7 2.7 3.0 5.0 6.0 4.3 2.3 1.7 4.3 0.7 0.3 0.3 0.7 1.0 0.7 0.3 0.0 0.0 0.3 0.0 1.0 2.0 3.0 4.0 5.0 6.0 7.0 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 15-29 30-64 65 et +
  19. 19. DONNEES ISSUES DES RAPPORTS DE POLICE : TENTATIVES EN LOTBINIERE 14 15 29 8 18 13 19.3 17.3 18.3 13.0 0 5 10 15 20 25 30 35 2008 2009 2010 2011 2012 2013
  20. 20. DONNEES ISSUES DES RAPPORTS DE POLICE : PERSONNES EN CRISE 36 49 27 24 41 13 0 10 20 30 40 50 60 2008 2009 2010 2011 2012 2013 Personnes en Crise
  21. 21. CROISEMENT DONNEES DU CORONER + CHIFFRES DE LA POLICE + HISTORIQUE DU CLSC 0 5 3 0 3 2 1 2 1 2 8 3 2 5 8 4 2 2 5 8 5 0 2 3 14 4 1 1 0 0 1 1 1 0 0 0 0 1 00 2 4 6 8 10 12 14 16 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 15-29 30-64 65 et +
  22. 22. MOYENNE GLISSANTE DES SUICIDES PAR TRANCHE D’AGE EN LOTBINIERE 2.7 2.7 2.0 1.7 2.0 1.7 1.3 1.7 3.7 4.3 5.7 4.7 2.7 3.0 5.0 6.0 4.3 2.3 1.7 6.3 0.7 0.3 0.3 0.7 1.0 0.7 0.3 0.0 0.0 0.3 0.0 1.0 2.0 3.0 4.0 5.0 6.0 7.0 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 15-29 30-64 65 et +
  23. 23. Des tendances? u Pour les 15-29 ans? u Pour les 35-49 ans? u En général?
  24. 24. Tendance jeunes 15-29 ans 2002-2013 Parameter Parameter Estimate Standard Error Z Prob > |t| Slope 1 -0.069672 0.368636 -0.189000 0.855456 Slope 2 - Slope 1 1.274590 1.729056 0.737160 0.484994
  25. 25. Tendance 35-49 ans 2002-2013 Parameter Parameter Estimate Standard Error Z Prob > |t| Slope 1 -0.558503 0.188562 -2.961912 0.021048 Slope 2 - Slope 1 4.507483 2.074180 2.173140 0.066309
  26. 26. Tendance jeunes + adultes 2002-2013 Parameter Parameter Estimate Standard Error Z Prob > |t| Slope 1 -0.505442 0.506009 -0.998880 0.351122 Slope 2 - Slope 1 7.372789 5.566098 1.324589 0.226913
  27. 27. Il y a-t-il une augmentation de l’incidence de suicides dans la région de Lotbinière? u Selon les données du coroner et des sources policières,… u il n’y a aucune indication qu’il y ait une augmentation significative des décès par suicide, tentatives de suicide ou situations de crise suicidaire, à Lotbinière, depuis 2002. u En conclusion, il est peu probable que la médiatisation de la vague de suicides jeunesse ait provoqué l’apparition d’une grappe de suicides de masse dans la région de Lotbinière. u Cependant, cela prendra encore quelques années pour déterminer s’il y a une augmentation récente (à partir de 2013) des suicides. u Mais il faut noter que jusqu’à maintenant, il semble que le taux élevé en 2013 ne soit pas plus élevé que les taux de plusieurs années précédentes.
  28. 28. Quelques perceptions à nuancer… u Les conditions de vie des agriculteurs sont associées au risque suicidaire… u Selon nos sources, il y a eu seulement 6 suicides d’agriculteurs depuis 1986 u 1986,1998, 2001, 2007, 2008, + 1 avec année indéterminée u Les individus qui se sont suicidés en Lotbinière ne demandaient pas d’aide, ne consultaient pas… u Au moins ¼ des suicidés avaient un suivi en santé mentale (n= 21) u Les individus qui se sont suicidés en Lotbinière étaient socialement isolés… u Au moins ¼ des suicidés étaient mariés (n= 20) u Infos sur statut d’emploi de 17 suicidés u 7 en emploi, 1 à la retraite, 9 sans emploi u Information sur l’isolement social pour 18 suicidés u Isolement social = 10, Pas d’isolement social = 8
  29. 29. Quelques perceptions à nuancer… u Les individus qui se sont suicidés en Lotbinière étaient géographiquement isolés u Les suicides et les tentatives se produisent habituellement dans les municipalités du centre de la région et ils se distribuent proportionnellement à la densité de la population u Habiter en périphérie ne semble pas associé au risque suicidaire Modalité Observé Théorique Th. Éch. Pourcentage Partiel Cote Z Z ajusté Khi-carré d.l. p À rapporter SAINT-APOLLINAIRE 34 5,458 33.3 24% 0.01 0.12 0.14 7.49 10 0.6782 n.s. SAINT-AGAPIT 25 4,001 24.4 17% 0.01 0.12 0.13 LAURIER-STATION 18 2,703 16.5 13% 0.14 0.37 0.39 SAINTE-CROIX 21 2,479 15.1 15% 2.28 1.51 1.60 VAL-ALAIN 6 965 5.9 4% 0.00 0.05 0.05 Postulat des SAINT-GILLES 9 2,328 14.2 6% 1.91 -1.38 -1.46 fréquences théoriques N-D-S-C D'ISSOUDUN 5 888 5.4 3% 0.03 -0.18 -0.18 OK SAINT-FLAVIEN 5 1609 9.8 3% 2.37 -1.54 -1.59 S-N-DE-BEAURIVAGE 6 1147 7.0 4% 0.14 -0.38 -0.39 Nombre total SAINT-PATRICE 8 1096 6.7 6% 0.26 0.51 0.52 144 DOSQUET 7 920 5.6 5% 0.34 0.58 0.60
  30. 30. Les événements suicidaires sont distribués proportionnellement à la densité de la population (source: coroner/police = suicide 2002-2013 & tentatives 2008/2013) Localité Population Suicides Tentatives Total X² SAINT-APOLLINAIRE 5,458 13 21 34 N. S. SAINT-AGAPIT 4,001 12 13 25 Khi² 7.49 LAURIER-STATION 2,703 8 10 18 D.L. 10 SAINTE-CROIX 2,479 5 16 21 P. 0.6782 VAL-ALAIN 965 5 1 6 SAINT-GILLES 2,328 4 5 9 N-D-S-C D'ISSOUDUN 888 3 2 5 SAINT-FLAVIEN 1609 3 2 5 S-N-DE-BEAURIVAGE 1147 3 3 6 SAINT-PATRICE 1096 1 7 8 DOSQUET 920 2 5 7
  31. 31. En conclusion u Deux démarches complémentaires peuvent être engagées : u Formuler des recommandations au niveau de la communauté et pour les intervenants u Innover en prévention du Suicide à l’aide des nouvelles technologies
  32. 32. Faire des recommandations pour contrer le sentiment d’isolement, d’épuisement et d’impuissance des intervenants locaux. u Valoriser les actions, les stratégies et les programmes de prévention du suicide implantés au cours des dernières années et les travaux, l’expertise et l’engagement des intervenants. u L’absence de suicides chez le jeunes depuis 2 ans indique le succès des interventions auprès des jeunes. u Le dévouement des intervenants est manifeste et exemplaire u Les bonnes pratiques en prévention du suicide sembles tous avoir été appliquées u De nombreux programmes et activités ont été implantés et ils sont grandement appréciés par les acteurs de la communauté u De nombreux mécanismes de concertation et de partenariat ont été implantés et ils sont grandement appréciés par les acteurs de la communauté
  33. 33. Innover en matière de prévention du suicide en identifiant de nouvelles pistes d’intervention u Continuer la surveillance des médias et publiciser les bons coups des intervenants et acteurs de la communauté. u Promouvoir la santé des hommes et normaliser la demande d’aide. u Développer des stratégies favorisant l’observance des suivis en santé mentale. u Renforcer le filet de sécurité de la personne suicidaire. u Accroître l’accessibilité et l’offre de services aux endeuillés par suicide. u Promouvoir le développement d’activités et d’événements communautaires favorisant la cohésion sociale.
  34. 34. Conclusion u Des données qui ont été accueillies avec circonspection par la communauté u Données chiffrées issues de nos analyses semblaient infirmer l’hypothèse d’une situation problématique en Lotbinière u Mais la souffrance perçue était importante u Notre devis et notre mandat ne nous avait pas permis d’avoir le temps (et les moyens) d’investiguer ces aspects u Quand on intervient dans ces situations pour évaluer et analyser une situation il est important de mesurer l’impact que notre travail pourrait avoir

×