Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Les réseaux d’acteurs de la REDD+ en RDC

52 views

Published on

Presented by CIFOR at "Knowledge Sharing Workshop: REDD+ Policy and Politics in DRC" on 16-17 Oct 2019

Published in: Environment
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Les réseaux d’acteurs de la REDD+ en RDC

  1. 1. Les réseaux d’acteurs de la REDD+ en RDC 16 et 17 Octobre 2019 Hôtel Royal Kinshasa
  2. 2. INTRODUCTION - Nature de l’exercice : o Une Analyse des réseaux d’acteurs du processus REDD+ en RDC - Objectif de l’étude : o Saisir les perceptions des acteurs au sujet de l’influence des acteurs dans le réseau o Saisir les flux de ressources (Information et Argent) entre les acteurs o Saisir les coalitions entre les acteurs - Questions : o Quelles sont les positions des acteurs relativement aux options REDD+ en RDC ? o Qui sont les acteurs qui occupent des positions centrales dans l’arène des acteurs ? o Quels groupes acteurs partagent les mêmes caractéristiques ? o Quelles interactions existent entre ces groupes ?
  3. 3. Contexte : Le domaine de la REDD+ en RDC • Une multiplicité d’acteurs et une pluralité de catégories : • Gouvernementales Vs Non Gouvernementales • Nationales Vs Internationales • Une multiplicité d’interventions • Appui technique • Appui financier • Un contexte influencé par l’instabilité • Politique : négociation de la transition au sommet de l’Etat • Sécuritaire : Conflits réguliers entre différentes parties aux intérêts politiques divergents
  4. 4. Contexte : Le domaine de la REDD+ en RDC • Une instabilité qui influence la politique de présence des acteurs en RDC • La présence plein temps : L’organisation est installée dans le pays avec des bureaux connus • La présence via les consultants (nationaux ou internationaux) : L’organisation est basée ailleurs, mais dispose d’un consultant court terme pour une intervention ponctuelle dans le pays. Aucun bureau n’est ouvert en RDC. Ou L’organisation est installée en RDC et ne recrute des experts ponctuels pour des mission spécialisées. • La présence sporadique : Deux options : • L’organisation travaille sur la RDC mais s’appuie sur leurs experts qui séjournent pour de très courtes périodes pour des réunions ou la collecte des données • L’organisation dispose d’un personnel basé en RDC le temps d’un processus de politique publique spécifique. Bureaux loués, mais une le processus terminé il est fermé et le personnel retourne au siège.
  5. 5. METHODOLOGIE • Elaboration de la liste des acteurs : le « policy domain » • A partir de la littérature sur REDD+ • A partir des listes de présence de 12 réunions sur REDD+ en RDC • A partir de l’avis d’un panel de 4 acteurs qui ont revu puis validé la liste de 118 acteurs (dont 104 présumées encore en activité à Kinshasa) classés en 17 catégories • 28 acteurs n’ont pas pu être interviewés pour les raisons suivantes : • 12 travaillent sans bureaux à Kinhsasa • 5 ont quitté la RDC • 2 ont été créé mais n’ont jamais fonctionné • 9 n’avaient pas de bureaux identifiables • Des 90 acteurs restants 61 ont été contactés : • 9 ont refusé de remplir le questionnaire • 14 ont déclarés être trop occupés • 8 n’avaient plus d’experts REDD+ pour répondre au questionnaire • Au total 30 acteurs ont participé à l’étude
  6. 6. • Identification d’événements clés du processus REDD+ en RDC • Le décret de 2009 sur l’architecture de la REDD+ en RDC • La validation du R-PP • La validation de la stratégie cadre nationale REDD+ • La validation de l’ER-PD Mai-Ndombe • Collecte des données : • 16 acteurs entre Juin-Août 2017, puis retrait pour questions de sécurité • 14 acteurs entre Novembre-Décembre 2018 • Questionnaire à 6 sections. Les principales sont : • Activités sur REDD+ • Positions sur les options REDD+ • Le réseautage entre les organisations • La participation aux événements clés de la REDD+ • Interviews semi-structurés • Raisons de l’engagement dans REDD+ • Perceptions sur l’évolution du processus et résultats attendus • Données collectées transcrites. METHODOLOGIE
  7. 7. • Traitement des données • Saisies dans une base de données Access dédiée • Extraites vers un fichier Excel et apurées • Exportées vers UCINET pour analyse et visualisation • Analyse des données • Analyse structurelle des acteurs du domaine de la REDD+ en RDC • Données de structure sociale cognitive (Borgatti et al. 2013) • Mesure utilisée : la Centralité • La centralité est la propriété de la position d’un acteur à l’intérieur d’un réseau • Deux mesures de centralité : • « In-Degree centrality » pour mesurer la perception de l’influence par les acteurs (Knoke and Yang 2008 ; Freeman 1978-1979 ; Hanneman and Riddle 2005 ; Prell 2011) • « Betweeness centrality » pour mesurer l’influence des acteurs dans les échanges de ressources (Information et argent) METHODOLOGIE
  8. 8. • Confidentialité • Le choix de l’anonymat approuvée par les répondants • Les données sont codées et agrégées par groupes d’acteurs • Données manquantes • Quelques acteurs influents n’ont pas participé à l’étude sur l’argumentaire de l’absence, pendant la collecte des données, d’une personne appropriée pour répondre au questionnaire • D’autres acteurs n’étaient pas joignables (Voir la politique de présence décrite plus haut) • Pas d’impact sur l’analyse des perceptions d’influence • Un impact léger sur l’analyse de la circulation des ressources METHODOLOGIE
  9. 9. RESULTATS Les acteurs dans le domaine REDD+ en RDC Org. Category Code Total in the Policy domain Participated in the study Governmental organization GOV 24 9 NGO/ non-membership based NGO 0 0 NGOs membership based (Individual or organizations) Nb 34 11 National business B 4 0 International IN 54 10 Others O 2 0 TOTAL 118 30
  10. 10. RESULTATS Les activités des acteurs sur REDD+ en RDC
  11. 11. RESULTATS Les positions des acteurs sur REDD+ en RDC
  12. 12. RESULTATS Sur le partage des bénéfices
  13. 13. RESULTATS Les principaux défis de la REDD+
  14. 14. RESULTATS Les réseaux d’acteurs de la REDD+ 1- Pouvoir et influence - The national REDD+ coordination remains in the global perception as an influential actor in the REDD+ process in DRC. Actors in the policy domain still expect it resume its work to complete the non-achieved studies needed to draft the final national REDD+ strategy. - Only few national NGOs are influential in the policy domain, mainly because of the need to have a specific interlocutor for civil society and or indigenous peoples. And because of the anteriority and the influence of certain networks that existed far before REDD+ started in DRC. - - The centrality of international actors are manly related to their position as donor, or as having the expertise needed in the early and current phase of the process.
  15. 15. RESULTATS Les réseaux d’acteurs de la REDD+ 2- Communication and ressource exchange - Echange d’informations entre acteurs - The national REDD+ coordination remains central in information sharing as it is the memory of what have been done since the early stage of the process in DRC. - The OSFAC who designed and updated the maps and charts on deforestation hotspots and is also seen as central in information. - - The NGO Codelt is also central in this network as it has the expertise and participated to many reference studies and overseen the legal aspect of the process on behalf of the civil societies and indigenous communities’ organizations. International actors are central as far as providing scientific information is concerned.
  16. 16. RESULTATS Les réseaux d’acteurs de la REDD+ 2- Communication and ressource exchange - Donner de l’argent • International actors are central in providing financial resources, and national actors acting on behalf of specific organizations groups also appear as central in sharing financial resources. • Governmental actors, mainly the ministry in charge of environment, has received the most finance resource among national actors. • The UN agencies in DRC have benefited the totality of the CAFI funding to support the REDD+ implementation. However, none among national organizations manages the cash. International actors play as fiduciary agencies.
  17. 17. RESULTATS Les réseaux d’acteurs de la REDD+ 2- Communication and ressource exchange - Recevoir de l’argent
  18. 18. Strategic collaboration among actors is mainly built on their institutional belonging. The leading organizations of NGOs group are densely connected to governmental agencies in charge for coordinating and managing REDD+ projects, and to UN agencies managing the CAFI funds. 2- Collaboration stratégique RESULTATS Les réseaux d’acteurs de la REDD+
  19. 19. RESULTATS Les réseaux d’acteurs de la REDD+ 2- Participation aux processus de décisions o Le décret de 2009 sur l’architecture de la REDD+ en RDC o La validation du R-PP o La validation de la stratégie cadre nationale REDD+ o La validation de l’ER-PD Mai-Ndombe Org. Category Participated in the study Event 1 2009 Event 2 2010 Event 3 2012 Event 4 2016 Governmental organization 9 2 3 4 3 NGO/ non-membership based 0 0 0 0 0 NGOs membership based (Individual or organizations) 11 5 11 11 4 National business 0 0 0 0 0 International 10 3 3 5 3 Others 0 0 0 0 0 TOTAL 30 10 17 20 10
  20. 20. RESULTATS Les réseaux d’acteurs de la REDD+ 2- Participation aux processus de décisions o Le décret de 2009 sur l’architecture de la REDD+ en RDC o La validation du R-PP o La validation de la stratégie cadre nationale REDD+ o La validation de l’ER-PD Mai-Ndombe
  21. 21. RESULTATS Les réseaux d’acteurs de la REDD+ 2- Participation aux processus de décisions o Le décret de 2009 sur l’architecture de la REDD+ en RDC o La validation du R-PP o La validation de la stratégie cadre nationale REDD+ o La validation de l’ER-PD Mai-Ndombe
  22. 22. RESULTATS Les réseaux d’acteurs de la REDD+ 2- Participation aux processus de décisions o Le décret de 2009 sur l’architecture de la REDD+ en RDC o La validation du R-PP o La validation de la stratégie cadre nationale REDD+ o La validation de l’ER-PD Mai-Ndombe
  23. 23. RESULTATS Les réseaux d’acteurs de la REDD+ 2- Participation aux processus de décisions o Le décret de 2009 sur l’architecture de la REDD+ en RDC o La validation du R-PP o La validation de la stratégie cadre nationale REDD+ o La validation de l’ER-PD Mai-Ndombe
  24. 24. RESULTATS Les réseaux d’acteurs de la REDD+ 2- Participation aux processus de décisions o Le décret de 2009 sur l’architecture de la REDD+ en RDC o La validation du R-PP o La validation de la stratégie cadre nationale REDD+ o La validation de l’ER-PD Mai-Ndombe
  25. 25. 1. Le gouvernement national doit démontrer son appropriation du processus de la REDD+ en incluant le mécanisme dans le budget national, ce qui n’est pas encore le cas 2. Compléter les études inachevées est indispensable pour finaliser la phase 1 compte tenu de ce que la stratégie nationale définitive reste attendue 3. L’arrangement institutionnel de la REDD+ doit être clair, notamment entre la CN-REDD+ et le FONAREDD. Ceci incut une integration intersectorielle et des synergies entre les ministères sectoriels don’t le role dans la REDD+ est attendu et particulièrement important. 4. Les droits coutumiers des populations locales et les populations indigènes doivent être sauvegardées. Ceci passe par la clarification des droits de tenure sur les ressources et les terres. 5. L’appropriation de REDD+ au niveau provincial et local ddoit être renforcé grace à une communication et un plan d’information robustes RESULTATS Les Recommandations pour une REDD+ effective
  26. 26. Je vous remercie

×