Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.
Upcoming SlideShare
Tareamodulo10
Next
Download to read offline and view in fullscreen.

Share

Mastocytose2

Download to read offline

Related Books

Free with a 30 day trial from Scribd

See all

Mastocytose2

  1. 1. Mastocytoses Cécile Chabbert 20 octobre 2010
  2. 2. Le mastocyte <ul><li>Cellule ronde mononuclée </li></ul><ul><li>Réaction immunitaire à IgE médiée (souvent) : dégranulation de médiateurs pré et néoformés </li></ul><ul><li>Mastocytes muqueux et séreux </li></ul><ul><li>Derme : organe le plus riche, nombre variable selon la zone : surtout scrotum et extrémités </li></ul><ul><li>Autres tissus conjonctifs </li></ul><ul><li>En périphérie des nerfs et vaisseaux </li></ul>
  3. 3. Le mastocyte (2) <ul><li>CD 45, CD 117 (C-kit), CD 43 et 68 </li></ul><ul><li>SCF stem cell factor : cytokine </li></ul><ul><li>Récepteur transmembranaire c-kit (tyrosine kinase) (proto-oncogène c-kit sur chromosome 4) </li></ul><ul><ul><li>Phosphorylation et prolifération des mastocytes </li></ul></ul>
  4. 4. Mastocytose : introduction <ul><li>Maladie liée à la prolifération anormale de mastocytes et à la libération de médiateurs par dégranulation des mastocytes dans les tissus </li></ul><ul><li>Peau </li></ul><ul><li>Mastocytose systémique : moelle osseuse, foie, rate, tractus gastro-intestinal, ganglions. </li></ul>
  5. 5. Introduction (2) <ul><li>Maladie rare, sporadique (1300 cas / an en France) </li></ul><ul><li>Rarement familiale (autosomique dominant dans 1/3 des cas) </li></ul><ul><li>Enfant dans 2/3 cas, formes cutanées pures souvent </li></ul><ul><li>Adulte : formes systémiques surtout </li></ul><ul><li>Pic à la petite enfance et chez adulte jeune (30 ans) </li></ul><ul><li>Régression de la maladie dans 50% des cas chez enfants à la puberté </li></ul><ul><li>10 à 30% de maladies systémiques avec évolution chronique </li></ul><ul><li>Chez les plus âgés (> 60 ans), + agressif, atteinte hémato (lignée myéloide) </li></ul>
  6. 6. Physiopathologie <ul><li>Mutation du c-kit (D816V dans 70% des adultes avec mastocytose systémique) </li></ul><ul><li>Même en l’absence de SCF </li></ul><ul><li>Facteurs environnementaux ou génétiques? </li></ul>
  7. 8. Manifestations cliniques <ul><li>Variées </li></ul><ul><li>Manifestations systémiques (paroxystique, facteurs déclenchants ou non) liées à la libération de médiateurs </li></ul><ul><li>Infiltration tumorale sans forcément de symptômes généraux. </li></ul>
  8. 9. Manifestations générales <ul><li>Dégranulation mastocytaire </li></ul><ul><li>Flush </li></ul><ul><li>Cardio-vasculaire </li></ul><ul><li>Réaction anaphylactoide </li></ul><ul><li>Choc anaphylactique </li></ul><ul><li>Prurit généralisé </li></ul>
  9. 10. préformés néoformés
  10. 11. Manifestations cutanées <ul><li>Enfant ++ </li></ul><ul><li>Poussées congestives : plaques urticariennes fixes </li></ul><ul><li>Signe de Darier : pathognonomique </li></ul>
  11. 12. Manifestations cutanées (2) <ul><li>Urticaire pigmentaire ou mastocytose maculeuse éruptive </li></ul><ul><ul><li>Le plus fréquent, surtout chez adultes </li></ul></ul><ul><ul><li>Macules ou papules pigmentées, rouge brun ou beige qui confluent en plaques parfois </li></ul></ul><ul><ul><li>Atteinte symétrique : tronc++, membres, visage, muqueuses </li></ul></ul><ul><ul><li>Formes bulleuses parfois </li></ul></ul>
  12. 13. Urticaire pigmentaire
  13. 14. Urticaire pigmentaire (UP)
  14. 15. Manifestations cutanées (3) <ul><li>Associée à mastocytose d’évolution agressive dan 50% des cas </li></ul><ul><li>Signe de Darier + </li></ul><ul><li>50% des enfants atteints de UP guérissent à l’âge adulte </li></ul><ul><li>Adultes : passage vers formes systémiques </li></ul>
  15. 16. Manifestations cutanées (4) <ul><li>Forme télangiectasique ou telangiectasia eruptive persistans </li></ul><ul><li>+ rare, adulte surtout, lésions télangiectasiques, discrète pigmentation, Darier – </li></ul>
  16. 17. Mastocytose telangiectasique
  17. 18. Manifestations cutanées (5) <ul><li>Forme papulo-nodulaire (1 ère enfance++) </li></ul><ul><ul><li>Xanthelasmatoide </li></ul></ul><ul><ul><li>Multinodulaire globuleuse </li></ul></ul><ul><ul><li>Mastocytome (éviter de rechercher le signe de Darier) </li></ul></ul><ul><li>Lésions cutanées de leucémie à mastocyte </li></ul><ul><li>Mastocytose cutanée diffuse (rare, nourrissons) </li></ul>
  18. 19. Mastocytome
  19. 20. Manifesations osseuses <ul><li>Douleurs osseuses ou fractures pathologiques </li></ul><ul><li>70 à 90% des mastocytoses systémiques </li></ul><ul><li>Ostéolyse ostéoporotique ou géodique, osteocondensation </li></ul><ul><li>Localisées (os longs, vertèbres dorso- lombaires, côtes) ou diffuses </li></ul>
  20. 21. Manifestations hématologiques <ul><li>Infiltrat médullaire (dans 90% des mastocytoses systémiques) </li></ul><ul><li>Anémie , hyperéosinophilie </li></ul><ul><li>Splénomégalie, adénopathies </li></ul><ul><li>Leucémie à mastocyte : augmentation du nombre de mastocytes leucémiques dans sang et/ou frottis médullaire. Lésions cutanées généralement absentes </li></ul>
  21. 22. Manifestations digestives <ul><li>Dans 80% des cas de mastocytoses systémiques, enfants ++ </li></ul><ul><li>Douleurs abdo </li></ul><ul><li>Ulcères gastro-duodénaux </li></ul><ul><li>Œsophagite, hémorragie digestive </li></ul><ul><li>Diarrhées, nausées, vomissements </li></ul><ul><li>Perturbations du bilan hépatique : HPM, HTP, ascite </li></ul><ul><li>Malabsorption </li></ul>
  22. 23. Autres <ul><li>SNC : anxiété, dépression, démence </li></ul><ul><li>Pulmonaire : fibrose interstitielle </li></ul><ul><li>Urinaire : Cystite interstitielle </li></ul><ul><li>FATIGUE </li></ul>
  23. 24. Diagnostic <ul><li>Examen clinique et interrogatoire </li></ul><ul><li>Mastocytose cutanée : difficile </li></ul><ul><li>Biospie cutanée en peau saine, non traumatisée, lésion non urticarienne, xylocaine non adrénalinée, pot au formol </li></ul><ul><li>Aide au diagnostic surtout quand moelle pas atteinte </li></ul>
  24. 25. <ul><li>Coloration spéciale Giemsa ou bleu de toluidine + ou – immunohistochimie </li></ul><ul><li>CD2 ou CD25 (mastocytes anormaux) </li></ul><ul><li>Risque de diagnostic par excès ( de 77 à 108 mastocytes /mm2) mais attention aux proliférations secondaires </li></ul><ul><li>Nombre relatif par rapport à l’infiltrat </li></ul><ul><li>Diagnostic anatomo-clinique </li></ul>
  25. 26. Critères diagnostiques
  26. 27. Diagnostic <ul><li>Enfant : </li></ul><ul><ul><li>Biopsie cutanée pas systématique </li></ul></ul><ul><ul><li>NFS BH tryptase (< 20 mg/mL) </li></ul></ul><ul><ul><li>+ ou – BOM si anomalie </li></ul></ul><ul><ul><li>Evolution presque tjrs favorable </li></ul></ul><ul><ul><li>Urticaire pigmenté régresse dans ½ cas à la puberté </li></ul></ul>
  27. 28. Diagnostic <ul><li>Adulte </li></ul><ul><ul><li>NFS BH </li></ul></ul><ul><ul><li>Tryptase sérique </li></ul></ul><ul><ul><li>Endoscopie, echo abdo, TDM, densitométrie, radio, scinti </li></ul></ul><ul><ul><li>BOM (cytopénie, doute diagnostic) </li></ul></ul><ul><ul><li>Myélogramme (< 5% : mastocytose souvent indolente, > 20% : leucémie à mastocyte) </li></ul></ul><ul><ul><li>Frottis sanguin </li></ul></ul><ul><ul><li>Acide méthyl 4 imidazole acétique urinaire (formes systémiques) </li></ul></ul>
  28. 29. Diagnostic <ul><li>Recherche mutation c-kit (D816V ++) fortement associée à une résistance thérapeutique à imanitib </li></ul><ul><li>Dépistage intéressant quand ce traitement est envisagé </li></ul>
  29. 31. Classification OMS
  30. 32. Traitement <ul><li>Eviction des facteurs déclenchants (cf tableau) </li></ul><ul><li>Très différents d’un sujet à l’autre mais tjrs les même pour un patient donné </li></ul>
  31. 33. Facteurs déclenchants
  32. 34. Traitements <ul><li>Formes indolentes : ttt symptomatique </li></ul><ul><ul><ul><li>Anti H1 Atarax©, Aerius© </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Anti H2 ranitidine© voire IPP </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Cromoglycate disodique Nalcron© </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Corticosteroides locaux ou généraux </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Antagonistes des récepteurs des leucotriènes (Monteluskat©) </li></ul></ul></ul>
  33. 35. Traitements <ul><li>Adrenaline </li></ul><ul><li>Bisphosphonate, calcium vit D </li></ul><ul><li>Aspirine </li></ul>
  34. 36. Traitements <ul><li>Formes agressives ou symptomatiques </li></ul><ul><ul><li>Imanitib (Glivec©) inhibe la tyrosine kinase mais résistance quand mutation D816V </li></ul></ul><ul><ul><li>( mastocytose avec hyperéosinophilie) </li></ul></ul><ul><ul><li>IFN alpha </li></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>3 à 5 MU/j + corticoïdes souvent </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><li>Cladribine Leustatine© </li></ul></ul><ul><li>Ttt de l’ hémopathie associée </li></ul>
  35. 37. Pronostic <ul><ul><li>Association à maladie hématologique : pronostic conditionné par la maladie hémato </li></ul></ul><ul><ul><li>Forme systémique agressive : qq années </li></ul></ul><ul><ul><li>Leucémie mastocytaire : 6 -12 mois </li></ul></ul><ul><ul><li>Forme systémique indolente : meilleur pronostic </li></ul></ul>
  36. 38. Conclusion <ul><li>Maladie rare </li></ul><ul><li>Manifestations variées, handicap </li></ul><ul><li>Mutation c-kit : cible thérapeutique </li></ul><ul><li>Suivi régulier nécessaire </li></ul><ul><li>Nouvelles perspectives thérapeutiques </li></ul><ul><li>Association AFIRMM </li></ul>
  • oussfaith

    Apr. 28, 2017

Views

Total views

4,140

On Slideshare

0

From embeds

0

Number of embeds

5

Actions

Downloads

21

Shares

0

Comments

0

Likes

1

×