Journal de bussy numéro 96

1,354 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,354
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
4
Actions
Shares
0
Downloads
5
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Journal de bussy numéro 96

  1. 1. Le mariage vu par Arnaud HumbertLe mariage vu par Arnaud Humbert Une nouvelle asso pour venir en aide Une nouvelle asso pour venir en aide Barraca Suivre démasqué Barraca Suivre démasqué Les collégiens au rendez-vous des cross Les collégiens au rendez-vous des cross p. 5 p. 5 aux autistes p. 15 aux autistes p. 15 p. 18 p. 18 p. 22 p. 22 Buss y LE MAGAZINE MUNICIPAL D’’INFORMATIONS - JANVIER 2008 LE MAGAZINE MUNICIPAL D INFORMATIONS - JANVIER 2008 n° 96 Saint-Georges UN NOËL DES PLUS FESTIFS
  2. 2. Sommaire - Edito 34 Vie de la cité S i Noël semble déjà bien loin, ce n’est pas une raison pour ne pas jeter un dernier regard sur la fin d’année 2007. Dans ce premier numéro de l’année, nous vous proposons donc dans le dossier du 4. Le CCAS réunit les aînés 5. Mariage Jours J, première à Bussy mois une rétro de l’ensemble des festivités de Noël. Spec- 6. 3e Forum des métiers à Maurice-Rondeau tacles dans les écoles, distribution de chocolats, patinoire, 7. Encore beaucoup de monde à la cérémonie des voeux marché de Noël, illuminations… Les clichés vous rap- 8. Cambodge et Laos ont leurs Miss9Dossier pelleront sans doute d’excellents souvenirs et vous don- neront peut-être l’envie de remettre ça très vite! Autre tradition de la fin d’année, les animations proposées par le Centre Communal d’Action Sociale à destination des aînés. Une page leur est entièrement dédiée. Quant à ce début d’année 2008, il a été marqué comme à 9-10-11-12. Noël à Bussy l’accoutumée par la cérémonie des vœux aux Buxan- georgiens, qui a réuni plus de 2000 personnes au gym-13 Vie municipale 13. Séjour linguistique: l’Ecosse au menu nase Herzog le samedi 12 janvier. Dans les pages «vie municipale», nous vous présentons le séjour linguistique en Ecosse, destiné aux 13-18 ans, et zoomons sur deux nouvelles associations. L’une, bap- 14. Hôpital de Jossigny: où en est-on? tisée AIME 77, a déjà été créée. Elle a pour objet 15. AIME 77 vient en aide aux enfants autistes 16. Pourquoi ne pas donner votre sang? l’intégration et l’éducation des enfants autistes, et ambi- 17. Les jeunes veulent faire bouger Bussy! tionne de monter à Bussy une structure d’accueil pour une dizaine d’enfants atteints de ces troubles. L’autre18 Magazine association est actuellement en gestation: il s’agit du projet de jeunes Buxangeorgiens qui comptent bien à l’avenir faire entendre leurs voix et fédérer la jeunesse afin de faire bouger Bussy. 18. Barraca Suivre, ou l’art du jeu masqué Les amateurs de théâtre la connaissent peut-être déjà. 19. Deux Buxangeorgiennes exposent à Paris La compagnie de théâtre masqué Barraca Suivre nous 20. Découvrez les œuvres de Jiunn-Herr Hung présente son univers dans une page spéciale. Quant aux21Sports artistes buxangeorgiennes Véronique Latil et Magali Destobbeleir, elles exposent actuellement à Paris. Côté sports, découvrez Jean-Michel MBono, alias le Sor- cier, un footballeur vedette congolais résidant à Bussy, qui vient de sortir un livre retraçant l’histoire du foot- 21. « Dans le onze historique » de Jean-Michel Mbono ball africain. 22. Le collège Monet très présent aux cross 23. Bussy Gyms fête Noël Et comme c’est encore la période des vœux, nous vous souhaitons une excellente année 2008. ■24Pratique Bonne lecture La Rédaction 24. Courrier des lecteurs 25. Tribunes Ecrire au Maire : mairie@bussy-saint-georges.fr 26. Nouveaux commerces Consulter le site de la ville : www.ville-bussy-saint-georges.fr 27. Professions médicales Bussy Saint-Georges N° 96 - Janvier 2008
  3. 3. 4 Vie de la cité CCAS : retour sur une fin d’année remplie d’animations Chaque fin d’année est pour le Centre Communal d’Action Sociale l’occasion de réunir les aînés de la ville ainsi que les familles non imposables et/ou monoparentales au travers de différentes sorties qui sont toujours très attendues. La fin 2007 n’a pas failli à la tradition avec quelques rendez-vous qui ont permis à de nombreuses personnes de se retrouver dans des ambiances très conviviales. Voici quelques clichés de ces différentes manifestations. ❶ ❷ ❸ ❹ ❺ ❻ ❶ Une centaine de personnes se sont rendues au restaurant La Goulue de Joinville-le-Pont pour un déjeuner guinguette où certains se sont accordés une petite danse, histoire de se dégourdir les jambes… ❷ Avant dattaquer les choses sérieuses, les invités ont écouté et applaudi les discours des élus. ❸ C’est toujours un plaisir pour tous les élus (ici au centre, l’Adjointe à l’Action Sociale et au Logement), de rencontrer les aînés de la ville lors de la distribution des colis de Noël. Des colis remplis de produits gastronomiques de qualité. ❹ A la maison de retraite «Les Jardins de Bussy», on a sabré le champagne et dégusté de délicieux amuse-gueules. ❺ Rois et reines ont été couronnés le dimanche 6 janvier lors de la fameuse galette des rois. Réunis dans la salle du Conseil de la mairie, les Buxangeorgiens présents ont apprécié cet après-midi festif. ❻ Samedi 15 décembre, quarante-sept familles buxangeorgiennes se sont retrouvées dans l’univers féérique de Disneyland. Les enfants en ont pris plein la vue ! Inscrivez-vous au CCAS En 2008, le Centre Communal d’Action Sociale organisera, comme chaque année, des sorties en faveur des Buxangeorgiens. Ces sorties sont réservées exclusivement aux familles non imposables et/ou monoparentales. Nous vous invitons donc à vous ins- crire auprès de ce service afin de pouvoir y participer et d’être informés des dates des prochaines sorties. A titre d’exemple, un voyage en Italie, dans la région de Milan, est prévu dans le premier semestre. D’autre part, si vous avez plus de 65 ans et que vous désirez participer aux différentes activités proposées par le CCAS, n’hésitez pas non plus à vous inscrire. CCAS 40 bd Antoine-Giroust - 77 600 BUSSY SAINT-GEORGES Tél. : 01 64 66 61 92 - Fax : 01 64 66 68 98 - E-mail : ccas@bussy-saint-georges.fr Bussy Saint-Georges N° 96 - Janvier 2008
  4. 4. Vie de la cité 5« Mariage, Jours J » a fait tilt à Bussy suite. Arnaud Humbert reste ainsi en Paris, durant plusieurs soirées, rem- contact avec le Service culturel de la portant un joli succès auprès du ville pour remonter sa pièce très bien- public parisien. Deux dates supplé- tôt à Bussy, pourquoi pas en fin de mentaires ont d’ailleurs été ajoutées saison. Le jeune auteur buxangeor- au calendrier initial, et la dernière gien se félicite en tous les cas de s’est produite le 30 décembre. « Une l’accueil du public local. « Les specta- date où on a dû refuser des gens ! », teurs sont très vite rentrés dans la pièce s’enthousiasme Arnaud Humbert, année 2007 s’est terminée Koehl, devant un public très réceptifL’ en s’attachant aux personnages, se sou- qui va maintenant s’attacher à déni- en beauté pour Arnaud qui a apprécié le jeu des comédiens vient Arnaud. J’avais un peu cher d’autres lieux de représentation. Humbert et sa troupe de et le rythme enlevé de la mise en d’appréhension au départ au niveau de Il va pour ce faire envoyer très pro-théâtre, HS Compagnie, qui se sont scène. Les dialogues et les scènes l’acoustique de la salle Koehl, mais tout chainement à plusieurs productionsproduits pour la première fois à Bussy cocasses ont à plusieurs reprises pro- s’est finalement bien déroulé ». des vidéos de la pièce afin de trouverle samedi 15 décembre. « Mariage, voqué les rires des spectateurs. Cette Que de chemin parcouru pour des promoteurs et pourquoi pas deJours J », la pièce écrite par Arnaud première à Bussy a donc été une Arnaud Humbert et sa compagnie, partir en tournée pour défendreet son collègue Nicolas Van Beveren, totale réussite pour H.S. Compagnie, qui sont parvenus à monter leur « « Mariage, Jours J » sur d’autresa en effet été jouée à la salle Maurice- qui mériterait sans aucun doute une bébé » sur la scène du théâtre Tallia, à routes de France. ■Un Elastic de gala pour les centres de loisirs! es enfants fréquentant les centres de loisirs de la ville en ont pris lors duquel les enfants ont été tenus de participer.L plein les yeux lors du spectacle organisé par la Ligue de l’Enseignement le mercredi 12 décembre. Le dénomméElastic, qui a déjà eu les faveurs du petit écran, notamment dans A plusieurs reprises, Elastic a en effet invité sur scène quelques membres de son public, qui ne s’est pas dérobé, ou s’est promené dans les rangs pour faire par-l’émission de Patrick Sébastien, « Le plus grand cabaret du ticiper les enfants. De quoi ravir ces derniers.monde », et a foulé les scènes de Mélange de cirque et de music-hall,l’Olympia et du Casino de Paris, ce one man show d’Elastic met enentre autres, a en effet beaucoup scène un personnage burlesque quiamusé les petits Buxangeorgiens. se retrouve dans des situations par-Compte tenu du nombre important fois très cocasses, tout ceci avec pourd’enfants, il a d’ailleurs fallu mettre seuls instruments sa verve commu-en place deux séances pour satisfaire nicative et des ballons de baudruchetout le monde. Le moins que l’on qu’il manie de main de maître pourpuisse écrire est qu’Elastic n’a pas eu leur donner différentes formes.besoin de beaucoup de temps pour Durant une heure, ce clown n’ase mettre dans la poche son jeune donc pas ménagé sa peine afin depublic. Dès les premiers gags, les divertir son jeune public. Ses impro-rires ont fusé dans la salle. Il faut dire visations n’ont ainsi pas manqué deque le gagman n’a pas ménagé sa surprendre les enfants, déclenchantpeine tout au long de ce spectacle, de nombreux fous rires! ■ Bussy Saint-Georges N° 96 - Janvier 2008
  5. 5. 6 Vie de la cité De nombreux corps de métiers étaient représentés pour offrir aux élèves un large choix dorientations Troisième Forum des métiers à Maurice-Rondeau Un tremplin idéal pour choisir la bonne orientation our la troisième année consécutive, choix futurs: contenus des métiers, débouchés, for- oublier l’armée, la police et les pompiers qui ont P l’Association des Parents d’Elèves du col- lège-lycée Maurice-Rondeau, représentée par Mme Isabelle GOUDAL, a organisé le samedi mations, pièges à éviter… tous conseils utiles pour l’avenir, étant entendu qu’il faut en la matière faire preuve de beaucoup de réalisme pour éviter rencontré un franc succès, et le bureau d’orientation, qui tenait à disposition des jeunes des logiciels d’aide à la décision pour tous ceux qui 12 janvier, en étroite coopération avec l’équipe d’éventuelles désillusions. ne savaient pas encore vers quelle filière se tourner. pédagogique et la direction de l’établissement Une centaine de professionnels se sont déplacés Toutes ces rencontres se sont déroulées dans une (Mlle VERGUIN et M.THOMAS), un forum des pour l’occasion, répartis en de multiples salles ambiance très conviviale avec un stand hôtellerie très métiers ouvert à tous les jeunes du secteur, scolari- regroupant les différentes professions par corps de actif distribuant crêpes et cocktails (sans alcool) à de sés ou non dans l’établissement. Ce forum a permis métiers: Métiers du chiffre et du droit, métiers du nombreux visiteurs. à de nombreux élèves, accompagnés ou non de bâtiment, métiers du commerce et de l’industrie, Un grand moment pour les jeunes et une bonne leurs parents, de découvrir divers métiers et filières, métiers du tourisme et des loisirs, métiers de manière de commencer cette année 2008 grâce à une et surtout de pouvoir rencontrer des profession- l’hôtellerie, métiers de l’enseignement, métiers de équipe très motivée menée tambour battant par Flo- nels aptes à les renseigner et les guider dans leurs l’Information, métiers du social et de la santé. Sans rence MANGENOT et Christian GODARD. ■ Trois nouveaux Buxangeorgiens au Rotary Club de Val-de-Bussy ans le cadre d’une manifestation empreinte de solennité, en présence D du gouverneur du district Danielle Charvet, le président Jean-Pierre Solignac a intronisé trois nouveaux membres: Roxane Wenig, Jean Debailleul et Michel Renault. Tous habitent Bussy Saint-Georges et désirent participer activement aux actions tant professionnelles qu’humanitaires, réa- lisées sous l’égide du Rotary. Leurs qualités professionnelles et personnelles sont reconnues et le club se félicite de pouvoir s’attacher leur service. Le Rotary est une organisation humanitaire. Les Rotariens et leurs clubs participent, dans le monde, à de nombreuses actions caritatives, interculturelles et éducatives destinées à améliorer les conditions de vie. Ils offrent en particulier des soins de santé, de l’équipement médical, eau potable, nourriture, scolarisation et formation pro- fessionnelle. Le Rotary est à l’origine - et le principal pourvoyeur cerveau. Ils ont présenté au cinéma de Lagny en avant-première le de fonds - de l’opération Polio Plus visant à éradiquer la poliomyé- film de Gilles Legrand « La jeune fille et les loups ». La recette a été lite dans le monde. intégralement versée à la Fédération de la Recherche sur le cerveau. ■ Le 22 janvier 2008, lors de la journée nationale du Rotary, les membres du Rotary Club de Val-de-Bussy se sont mobilisés pour aider la recherche sur le Contact: Jacques CHANLON, Secrétaire, au 0616170475 Bussy Saint-Georges N° 96 - Janvier 2008
  6. 6. Vie de la cité 7 Cérémonie des vœux CME ET CDJ en première ligne ! ous êtes une nouvelle fois l’organisation de rencontres spor-V venus en nombre le samedi 12 janvier augymnase Herzog pour la tradi- tives entre jeunes et adultes, des échanges, par le biais de l’association Bussy Solidaritétionnelle cérémonie des vœux aux Cap’Sud, entre collégiens buxan-Buxangeorgiens. Dès 18 h 30, la georgiens et sénégalais, ou encorefoule se pressait déjà aux portes du l’accueil, à la fin du mois de mars,gymnase et à partir de 19h, c’est des musiciens de l’Orchestre de laun défilé ininterrompu de familles Croix-Rouge de Meiningen.qui a accédé à la grande salle. Après cette entrée en matière,Approche des élections munici- c’est le thème de Richard Strauss,pales oblige, il n’y a pas eu cette « Ainsi parlait Zarathoustra », quiannée de véritable discours du ❶ a retenti dans la salle, interprétémaire. A la place, les Buxangeor- par la Grande Harmonie dugiens ont pu écouter les membres Conservatoire, qui a tenu endu Conseil Municipal des Enfants haleine son auditoire pendantet du Conseil des Jeunes, qui ont une bonne demi-heure. Dirigéexposé leurs actions lors de l’année de main de maître par Joséécoulée, ainsi que leurs projets Vizinho, l’orchestre du Conser-pour 2008. Erika, Rafik, Sarah, ❷ ❸ vatoire, constitué d’élèves et deCharlotte, Ludivine et Clémence, quelques professeurs, a démon-du Conseil des Jeunes (CDJ), ont tré tout son savoir-faire, avant deainsi rappelé l’opération qu’ils laisser place aux danseusesavaient montée début 2007 buxangeorgiennes. Les associa-contre l’alcool au volant, avant de tions Cré’Artive, Vib’Animation,détailler le voyage effectué au Flac Floc et Teen’s Cie, très atten-printemps au Parlement européen ❹ ❺ dues par leurs fans, ont enchaînéde Strasbourg, qui leur a permis ❶ Comme chaque année, la foule se massait autour des buffets quelques unes de leurs plus bellesde mieux comprendre le fonction- ❷ Les membres du Conseil des Jeunes ont expliqué leurs actions et leurs projets chorégraphies, sur des thèmes de pour 2008 cabaret, de Massive Attack ounement des institutions euro- ❸ Sous la baguette de José Vizinho, la Grande Harmonie a ravi les mélomanespéennes. Les membres du CDJ ❹ Environ 300 enfants ont été accueillis à la garderie. Ils ont eu droit, eux aussi, encore Timbaland. La soirée s’estont ensuite exposé quelques-uns à leur spectacle. ensuite poursuivie jusqu’à une heurede leurs projets, parmi lesquels ❺ La partie danse de la soirée était très attendue par une bonne part du public. avancée aux rythmes du DJ. ■ Bussy Saint-Georges N° 96 - Janvier 2008
  7. 7. 8 Vie de la cité A près une année d’absence à Bussy, l’Association pour la Conservation de la Culture Khmère (ACACK) a de nouveau organisé une élection de Miss Cambodge en France. Cette élection s’est déroulée le samedi Neary KAING 5janvier au gymnase Maurice-Herzog, qui était presque trop petit pour accueil- lir tout ce joli monde. Pour le président de l’association ACACK, M. Korng élue Miss Cambodge 2008 Vann Chhy, cette soirée avait pour objet « de rendre honneur à la beauté des jeunes filles khmères, mais aussi de conserver et de transmettre les valeurs tradition- nelles de la culture khmère. » Vingt-deux candidates âgées de seize à vingt-cinq ans étaient en lice au cours de cette élection, durant laquelle elles ont défilé vêtues de différentes tenues: costumes traditionnels tout d’abord, puis maillot de bain et enfin tenue de soirée. Le nombreux public, parmi lequel on notait la présence de l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Royaume du Cambodge, a pu assister à un spectacle de qualité qui s’est déroulé comme suit. Avant le premier défilé des candidates en tenue traditionnelle (pantalon en soie brodée à la main), les jeunes membres de l’association ACACK ont réalisé la danse des souhaits. Pendant que les Miss se changeaient pour enfiler la tenue de bain traditionnelle, d’autres artistes ont accompli une danse populaire nommée « danse de coco ». Le public et les douze membres du jury ont ensuite pu découvrir les maillots de bain khmers, puis les tenues de soirée choisies par les candidates, qui ont dû affronter une dernière épreuve, et non la moindre. Chaque candidate a ainsi dû s’exprimer en français et en khmer afin de répon- dre aux questions des animateurs, ceci pour constater leur aisance d’expression devant un auditoire. Après avoir délibéré, le jury a finalement rendu son ver- dict, et c’est Mlle Neary KAING qui a été élue Miss de la soirée. Elle remporte un billet d’avion aller-retour à destination de son pays d’origine et des chèques cadeaux. Ses quatre dauphines, Sétanie TAING, Lyda SOK, Kang Rachana UCH et Soyannary ROTH sont également repartis avec plusieurs cadeaux. Cette soirée bien remplie s’est conclue sur la piste de danse en compagnie de l’orchestre "Reasmey Angkor DanTrey". ■ STYLE DANCE fait son show u gymnase Michel-Jazy, A le réveillon du 31 décembre était placé sous le signe de la danse grâce à l’association ACACK et sa section de danse, STYLE DANCE, qui propose chaque semaine des cours de danse de salon, de danse sportive, de Tai-chi et de country. La soirée était animée par le couple de professeurs Michel et Hélène Ung. Cette dernière, accompagnée de sa troupe, avait préparé une comédie musicale fort appré- ciée par le nombreux public. La soirée s’est poursuivie avec notamment la danse tradi- Une nouvelle Miss Laos tionnelle « Ram Vong », l’une des danses populaires du Cambodge. Toutes les personnes présentes se sont ensuite souhaité la bonne année, avant de se remet- tre à danser sans relâche, puisque tel était le thème de la soirée… ■ ne semaine avant a sacré Mlle Alison SAYSOURY U l’élection de Miss Cam- bodge, c’est le Laos qui était à l’honneur au gymnase Miss Laos. La jeune femme devance Mlle Phonethéva PHIM- PHAVONG et Leutyelay SAY- ERRATUM Deux erreurs se sont glissées dans le journal du mois de décembre concernant l’annonce Herzog. Lors du réveillon de la COCIE, élues deux premières de cette soirée du 31 décembre au gymnase Michel-Jazy. Elle était bien organisée à Saint-Sylvestre, l’association LAO dauphines. A minuit, il était temps l’initiative de l’association ACACK, et non, comme annoncé par l’association ABCK. HERITAGE organisait en effet pour le public de célébrer l’arrivée Par ailleurs, la compagnie SKYDANCE SHOW, qui était également annoncée dans la l’élection de Miss Laos, qui a réuni de 2008 dans une immense cla- présentation, n’était en aucun cas prévue. Il s’agissait en fait du groupe STYLE DANCE. dix candidates. Après avoir vu défi- meur. La soirée s’est ensuite pour- La Rédaction présente toutes ses excuses aux personnes concernées pour ces deux ler l’ensemble des candidates, le suivie jusqu’au bout de la nuit aux malencontreuses erreurs. jury, composé de quatre membres, rythmes de l’orchestre. ■ Bussy Saint-Georges N° 96 - Janvier 2008
  8. 8. Dossier 9Un Noël riche en couleurs et en émerveillementLa fin d’année 2007 a été comme de coutume marquée par les festivités deNoël à Bussy, qui se sont étalées durant tout le mois de décembre.L’attraction principale, qui a fait littéralement fureur, était bien entendula patinoire couverte, installée pour la deuxième année consécutive sur lesquare Vitlina. Nous vous proposons dans le dossier de ce mois un dernierregard sur 2007 avec une rétro, en textes et surtout en images, sur ce Noël,moment toujours aussi magique pour les petits comme pour les grands… Bussy Saint-Georges N°96 - Janvier 2008
  9. 9. 10 Dossier Violette, la petite sorcière s’est invitée à Violette, la petite sorcière s’est invitée à l’école Louis-Braille le 4 décembre. l’école Louis-Braille le 4 décembre. Ce spectacle interactif se déroulait au fil Ce spectacle interactif se déroulait au fil des saisons parmi quatre décors hauts des saisons parmi quatre décors hauts en couleurs peuplés de marionnettes et en couleurs peuplés de marionnettes et d’ombres chinoises. d’ombres chinoises. Le 14 décembre, les élèves de Le 14 décembre, les élèves de l’école Charles-Perrault ont assisté l’école Charles-Perrault ont assisté aux aventures de Badaboum, aux aventures de Badaboum, un petit robot plongé au cœur d’un un petit robot plongé au cœur d’un poulailler !! poulailler Noël tout en images Contes merveilleux, clown musicien, marionnettes, chants… Les animations dans les écoles et structures de petite enfance n’ont pas manqué tout au long du mois de décembre. Quant aux petits gourmands friands de chocolats, ils ont pu s’en donner à cœur joie grâce à la traditionnelle distribution organisée dans toutes les écoles et crèches. Retour, tout en images, sur ce mois de fêtes à Bussy. Le Relais Assistantes Maternelles Le Relais Assistantes Maternelles de la ville avait concocté un joli de la ville avait concocté un joli spectacle de marionnettes pour spectacle de marionnettes pour conclure l’année en beauté. conclure l’année en beauté. Les petits boutchous des Lutins ne se sont Les petits boutchous des Lutins ne se sontLes enfants de l’école Jules- Les enfants de l’école Jules- pas fait prier pour déguster la délicieuse pas fait prier pour déguster la délicieuseVerne ont été captivés par le Verne ont été captivés par le bûche en chocolat servie lors du goûter de bûche en chocolat servie lors du goûter despectacle de la compagnie spectacle de la compagnie Noël, le 20 décembre. Noël, le 20 décembre.des trois Chardons, « Pail- des trois Chardons, « Pail-lasse lasse l’Epouvantail l’Epouvantail », »,le 4 décembre, dans lequel le 4 décembre, dans lequelil était notamment question il était notamment questiondes notions de partage. des notions de partage. Bussy Saint-Georges N°96 - Janvier 2008
  10. 10. Dossier 11Comme chaque année, tous les écoliers de la ville ont eu droit à leurs sachetsComme chaque année, tous les écoliers de la ville ont eu droit à leurs sachetsremplis de chocolats. Ying He, Maire-Adjoint chargée des Affaires Scolaires, remplis de chocolats. Ying He, Maire-Adjoint chargée des Affaires Scolaires,s’est prêtée de bonne grâce à la tradition. s’est prêtée de bonne grâce à la tradition. De nombreux parents ont répondu présent à l’école De nombreux parents ont répondu présent à l’école des Violennes pour le marché de Noël préparé des Violennes pour le marché de Noël préparé conjointement par enseignants et élèves. conjointement par enseignants et élèves. La décoration du groupe scolaire Jules-Verne La décoration du groupe scolaire Jules-Verne était particulièrement réussie. était particulièrement réussie. A l’école du Clos-Saint-Georges, il était question de magie le 11 décembre A l’école du Clos-Saint-Georges, il était question de magie le 11 décembre avec Pasqual Romano, dont les tours de passe-passe ont impressionné avec Pasqual Romano, dont les tours de passe-passe ont impressionné tous les enfants. tous les enfants. Pierre Lozère, plus connu sous le Pierre Lozère, plus connu sous le sobriquet de Papa Clown, a fait sobriquet de Papa Clown, a fait swinguer les élèves de l’école swinguer les élèves de l’école Louis-Guibert. Certains se sont Louis-Guibert. Certains se sont même essayés au trombone !! même essayés au tromboneLe Père Noël s’est invité à la patinoire avecLe Père Noël s’est invité à la patinoire avec Le personnel de L’Ile aux Câlins avait mis les Le personnel de L’Ile aux Câlins avait mis lesune hotte remplie de friandises, pour le plusune hotte remplie de friandises, pour le plus petits plats dans les grands lors de la fête de petits plats dans les grands lors de la fête degrand bonheur des amateurs de glisse.grand bonheur des amateurs de glisse. fin d’année qui s’est déroulée le 14 décembre. fin d’année qui s’est déroulée le 14 décembre. Bussy Saint-Georges N°96 - Janvier 2008
  11. 11. 12 Dossier Suite de la page 9 ❄ Micro-Trottoir patinoire ❄ Un mercredi du mois de décembre, nous sommes allés faire un petit tour du côté du square Vitlina, où nous avons recueilli les avis de quelques patineurs enthousiastes. Voici leurs impressions : Julien, le papa, Clara, 12 ans et son fils Sébastien, 6 ans C’est déjà la C’est la neuvième fois première que je viens fois que cette année, et mon fils je ne m’en lasse ❄ Les plaisirs de la glisse monte sur pas. J’adore patiner, et la musique la glace, rythmée nous permet de danser sur Du 8 décembre au 6 janvier, les Buxangeorgiens ont pu s’adonner aux la glace. Vivement la prochaine ! plaisirs de la glisse sur la glace de la patinoire couverte, qui n’a pas beau- mais il se débrouille déjà assez coup désempli durant ce mois d’animations. En famille ou entre copains, bien. Je reste quand même à côté de lui pour éviter les chutes ! Laurence, maman ils ont été nombreux à venir se réchauffer le corps comme les zygoma- de Louna, 7 ans tiques sur une glace dont certains au départ ne semblaient pourtant pas familiers. Les premiers coups de patins ont ainsi été délicats pour beau- Heinz, Alison et Amélie Même si ce n’est coup, mais une fois l’équilibre trouvé, on a pu assister à un festival de La pati- plus trop belles glissades et de grands éclats de rire. Quelques jolies gamelles ont noire est de mon aussi pu être observées, mais tous ces téméraires patineurs se sont finale- géniale, âge, je ne ment relevés avec un grand sourire aux lèvres. Les animateurs de la Ligue elle est m’en sors de l’Enseignement présents en permanence ont assuré l’ambiance en assez pas trop mal. Et pour les enfants, organisant pour les plus chevronnés des enfants des centres de loisirs grande, c’est vraiment une belle animation et la glace est top ! Bref, il y a de quelques courses ou exercices de style entre des plots. Quant aux plus qu’il faut encourager. quoi s’éclater… petits, ils disposaient de luges qui leur ont permis de participer à la fête en compagnie de leurs parents ou de leurs frères et sœurs. Au total, sur Lucas-Marie, 12 ans le mois, ce sont plus de 5000 entrées qui ont été comptabilisées, ce qui J’ai l’impression qu’il y a plus de place que l’an dernier. représente une augmentation de plus de 500 entrées par rapport à 2006. L’organisation est super, le personnel présent est très sympa. Cela fait déjà plusieurs fois que j’en profite, et je ne compte ❄ Marché de Noël pas m’arrêter là. ■ A côté de la pati- noire, on trouvait ❄ Concerts de Noël du Conservatoire également pour la Comme chaque fin d’année, Domi- deuxième année nique Daucet, le directeur du Conserva- consécutive le toire de musique, a rassemblé ses troupes marché de Noël, musicales pour trois prestations qui ont qui s’est déroulé une nouvelle fois démontré le talent et du 8 au 24décem- l’éclectisme des trois départements du bre. Onze chalets Conservatoire (instruments anciens, étaient installés, musique actuelle et musique classique). trois de plus qu’en Ces trois concerts, programmés à l’église 2006. Compte de Ferrières et au gymnase Maurice- tenu du froid qui Herzog, ont fait salle comble. Dans le s’est abattu sur la public, beaucoup de parents ont pu région à la mi-décembre, les commerçants présents, tout comme d’ailleurs apprécier les progrès de leur progéniture. le personnel mobilisé à la patinoire, ont dû faire preuve de beaucoup Ce sont l’Orchestre symphonique, d’abnégation pour tenir le coup dans cette atmosphère glaciale! Le vin chaud l’Ensemble à cordes, le Quatuor à cordes et les pratiques vocales du Conser- préparé par les Terroirs d’Europe était donc le bienvenu pour réchauffer les vatoire (Chorales ados et « En Plain-Chant », Ensemble vocal) qui ont ouvert organismes. Quant aux pains d’épices artisanaux et autres produits savoureux le bal, le jeudi 13 décembre en l’église de Ferrières. La chorale enfants, proposés par la célèbre Marie-Jo, ils ont été nombreux à les déguster. Si, en les Harmonies Cadets et Juniors, ainsi que la Grande Harmonie, leur semaine, la fréquentation n’était pas toujours à la hauteur, on a pu constater ont succédé le 20 décembre dans la salle Patrick-Chéroux. Les classes un afflux de visiteurs les week-ends et les mercredis, notamment à l’approche de cuivre ont clôturé cette session 2 007 le 21 décembre. Toutes ces for- du réveillon de Noël. Les stands qui proposaient des coffrets cadeaux ont mations dirigées par leurs professeurs ont offert aux mélomanes et à ainsi fait des affaires, et les produits de qualité achalandés dans les chalets de leurs proches des auditions aux couleurs de Noël, avec quelques incur- restauration ont été très appréciés. sions dans un répertoire plus classique. ■ Bussy Saint-Georges N°96 - Janvier 2008
  12. 12. Vie municipale 13 Séjour linguistique Do you speak scottish ? Nous poursuivons ce mois-ci le tour d’horizon des séjours propo- sés durant cette année scolaire par le Service Jeunesse, Animations, Vacances et Loisirs, avec, pour les vacances de Pâques, un voyage linguistique ouvert aux jeunes de 13 à 18 ans. Destination Scotland pour un séjour qui promet quelques belles balades au cœur d’un environnement naturel et architectural très réputé. Quoi de mieux que d’être plongé dans cet environnement pour se perfectionner dans la langue de Shakespeare ? Découvrez en détail le programme de ces réjouissances écossaises. SÉJOUR LINGUISTIQUE OUVERTS AUX 13-18 ANS Situé à 12 miles TARIFICATION PAR TRANCHE (EN EUROS) d’Edimbourgh, 1 ENFANT 2 ENFANTS 3 ENFANTS 4 ENFANTS 5 ENFANTS l’hébergement se déroulera A 560 532 505 480 456 sur le site d’Oatridge Col- B 630 599 569 540 513 lege, un magnifique collège C 700 665 632 600 570 agricole qui bénéficie D 770 732 695 660 627 d’installations modernes, E 840 798 758 720 684 dont un gymnase, un ter- F 910 865 821 780 741 rain de golf, un bowling G 980 931 884 840 798 green, une salle Internet… H 1050 998 948 900 855ORGANISME: Club culturel et linguistique Hors Bussy 1400 1330 1264 1200 1140DATES: Du dimanche 20 avril au samedi 3 mai 2008PLACES DISPONIBLES: 25 POUR LES SÉJOURS EN EUROPETRANSPORT: Avion et car grand tourisme Commandez la Carte Européenne auprès de la Caisse d’Assurance Maladie de Seine-et-Marne. Elle vousCOURS: Test et certificat de fin de stage ainsi qu’une évaluation indivi- dispensera de faire l’avance de frais médicaux, dans les conditions prévues par la législation en vigueurduelle - 20 cours de 45 minutes par semaine par groupe de niveaux mul- dans le pays. N’oubliez pas d’obtenir l’autorisation de sortie de territoire de votre enfant auprès du ser-tinationaux dispensés par enseignants britanniques. vice de l’État Civil de la Mairie (sauf si votre enfant a un passeport à son nom) munis de votre livret deACTIVITÉS: Sports: tennis, piscine, minigolf, badminton - piscine à famille, de la carte nationale d’identité de l’enfant en cours de validité, celle du parent demandeur, d’un justificatif de domicile de moins de 3 mois et, en cas de divorce, du jugement de divorce.Edinburgh - football.SOIRÉES QUOTIDIENNES: « It’s a knock-out », quizz, disco, dansesécossaises, tournois, vidéo… MODALITÉS D’INSCRIPTIONS : En Mairie, au Service Jeunesse Animations Vacances & Loisirs (lundi, mercredi, jeudi, vendredi de 9hVisites dEdinburgh - excursions à Glasgow, au Royal Mile et au château à 12h et de 14h à 17h30)d’Alnwick, Doune Castle… Les inscriptions pour ce séjour linguistique en Ecosse seront ouvertes à partir du samedi 9 févrierL’encadrement des jeunes est assuré par l’équipe d’animation de l’organisme CCL. ■ jusqu’au vendredi 22 février 2008. - Renseignements au 0164662424 UN AMI S’EN EST ALLÉ Une triste nouvelle a endeuillé les services municipaux fin décembre. Le jeudi 27 décembre 2007, SÉBASTIEN DECURE, directeur du centre de loisirs Louis-Braille, nous a quittés, victime d’un accident de la route. Ce départ précipité a laissé un grand vide au sein du Service Jeunesse Animations Vacances & Loisirs, et en particulier au centre Louis-Braille, où Sébastien était arrivé en 2004. Tous ses collègues se souviennent avec émotion de sa joie, son humour et sa bonne humeur communicative. Ils se remémorent tous les bons moments partagés avec lui et toutes les joies que Sébastien leur a offertes. A sa famille, à ses collègues et amis, nous transmettons nos plus sincères condoléances. ■ Bussy Saint-Georges N°96 - Janvier 2008
  13. 13. 14 Vie municipale Hôpital de Jossigny : où en est-on ? année 2008 devrait voir la pose de la dans l’histoire de l’hôpital de Lagny ne dans une unité de lieu, mais également de per- L’ première pierre du centre hospitalier de Lagny-Marne-la-Vallée, dont l’implantation à Jossigny permettra d’étendre s’improvise pas et se prépare au contraire depuis de longs mois. « Aller à Jossigny, ce n’est pas seule- ment déménager des unités, c’est aussi penser et mettre des liens fonctionnels étroits avec les autres services de soins et la logistique, gages d’une meilleure prise en charge des patients et la capacité du Centre Hospitalier de Lagny- mettre en œuvre une structuration des activités très de conditions de travail des professionnels de Marne-La-Vallée. Un hôpital qui ne dispose différente en raison du regroupement au même l’hôpital optimales. Cette activité de psychiatrie actuellement que de 354 lits et places en méde- endroit de fonctions aujourd’hui éclatées sur quinze sera composée de 125 lits d’hébergement répar- cine chirurgie et obstétrique (M.C.O.). Avec pavillons », confie ainsi le directeur du Centre tis en cinq unités, d’un ensemble de consulta- 460 lits et places dans ces spécialités, le nouvel Hospitalier, Thomas Le Ludec. Des groupes de tions et d’activités thérapeutiques. La établissement de Jossigny permettra de mieux réflexion ont donc d’ores et déjà été mis en place construction du nouvel hôpital a été conçue couvrir un bassin de population de plus en plus afin de préparer au mieux ces évolutions. dans une démarche de haute qualité environne- important. Avec cet accroissement d’un tiers des Depuis la mise en œuvre du projet, quelques mentale, avec des préoccupations de confort et capacités actuelles, le nouveau centre hospitalier adaptations ont été effectuées. C’est ainsi que de santé pour les futurs usagers et des objectifs disposera d’un potentiel technique pour admet- les activités de psychiatrie adultes ont été ins- d’économie de ressources et de réduction des tre 16 000 entrées supplémentaires (44 000 crites dans le programme du Centre Hospitalier rejets dans l’environnement. Cette construction contre 28000 actuellement), ce qui représente- de Lagny-Marne-la-Vallée, aux côtés des bâti- s’étalera jusqu’en 2011, et l’hôpital de Jossigny rait une augmentation de plus de 50 % de son ments Médecine-Chirurgie-Obstétrique devrait, si les délais sont respectés, accueillir ses activité actuelle. Au total, ce sont 69000 m2 pour (MCO) et Logistiques. Le Conseil premiers patients en 2011. Le Centre Hospita- les activités M.C.O. qui seront construits, fai- d’Administration du Centre Hospitalier de lier de Lagny sera reconverti pour les activités de sant du site de Jossigny l’une des plus grandes Lagny a en effet décidé en février 2007 soins de suite (convalescence) et les activités opérations des Plans gouvernementaux Hôpital d’intégrer cette discipline afin d’apporter une médicosociales (hébergement des personnes 2007 et Hôpital 2012. Un tel bouleversement offre de soins complète au bassin de population âgées dépendantes par exemple). ■ Bussy Saint-Georges N°96 - Janvier 2008
  14. 14. Vie municipale 15 Une structure d’accueil pourenfants autistes en projet à BussyAIME 77: c’est le nom d’une nouvelle association qui vient de se créerpour venir en aide aux enfants autistes. Dans ses cartons, un grand projet:la mise en place d’un centre d’accueil dédié à ce trouble psychiatrique, que Ses parents ont en effet décidé de le confier à l’association « Les Amis dela municipalité compte bien voir aboutir dans les tous prochains mois. Pénélope », qui a ouvert il y a peu cette unité spécialisée à Paris. « Ce projet, initié également par les parents, a été financé en partie par la Mairie de Paris, mais nous devons débourser près de 1500 € par mois sans aucune aide de l’Etat », s’insurge Liora Crespin, qui compte donc bien voir aboutir leur grand projet: monter une unité pédagogique pour enfants autistes à Bussy. « Le manque de struc- tures éducatives pour enfants autistes en France nous pousse à créer cette micros- tructure flexible adaptée, avec des méthodes avancées, dont les résultats ont été vérifiés scientifiquement ». Dans ce cadre-là, sur le plan pédagogique, un programme individualisé est déterminé par les thérapeutes en fonction des dif- ficultés et compétences de l’enfant, et des objectifs de travail sont fixés et rééva- lués régulièrement. L’idée étant de des- siner un projet pédagogique personnalisé pour chaque enfant. L’unité qui serait créée à Bussy aurait une capacité d’accueil de dix enfants. « Même avec ce fonctionnement haute- ment professionnel, le coût annuel de prise en charge par enfant est beaucoup plus bas qu’une prise en charge dans un hôpital de jour vers lequel les enfants sont actuellement orientés. Par son action, l’association AIME cherche à donner aux enfants autistes toutes les chances iora et Michael Crespin sont les domaine. Elle a d’ailleurs été condam- explique Madame Abergel. Or, nous pour s’intégrer à la vie sociale, afinL parents du petit Tom, âgé de 6 ans, qui est atteint d’autisme.Avec Brigitte Abergel, la Présidente de née en 2004 par le Conseil de l’Europe pour discrimination à l’égard des autistes. Absence de diag- savons aujourd’hui que se développent depuis des années, aux Etats-Unis et dans quelques pays européens, des d’avoir une vie digne et sereine », conclut Brigitte Abergel, qui a déjà reçu l’assurance d’un soutien des ser-l’association AIME 77 (Autisme Inté- nostic, prises en charge inadaptées, méthodes cognito-comportementalistes vices municipaux pour l’implantationgration par Méthodes Educatives), absence d’accompagnement éduca- adaptées à ces troubles, qui ont prouvé de cette structure dans la ville. ■qui a pour objet l’intégration et tif: depuis quelques années, des rap- leur efficacité. » Tom, qui est intégré Si vous êtes les parents d’un enfant autiste oul’éducation d’enfants atteints ports successifs dénoncent la situation quelques heures par semaine àd’autisme ou autres troubles envahis- catastrophique des enfants autistes et l’école Louis-Braille, où il a été un professionnel concerné par ce handicap, voussants du développement, ils projet- de leurs familles. « Actuellement, la accueilli à bras ouverts par l’équipe pouvez vous adresser pour plus d’informationstent la création d’une structure majorité des autistes restent chez eux ou éducative, est donc également dés- à Mme CRESPIN au 06 63 09 20 35 ouéducative afin d’accueillir les enfants sont traités dans des instituts médico- ormais suivi dans une unité spécia- Mme ABERGEL au 0622908553 et par mail auxconcernés de la région. La France a un sociaux et des hôpitaux de jour, où ils lisée à Paris, qui applique ces adresses suivantes: crespin.michael@wanadoo.frretard très important dans ce reçoivent des traitements psychiatriques, méthodes éducatives adaptées. ou abergelbrigitte@wanadoo.fr Bussy Saint-Georges N°96 - Janvier 2008
  15. 15. 16 Vie municipale Le premier don du sang de l’année aura lieu le 27 février Osez le geste qui sauve ! Chaque jour, 8800 dons de sang sont nécessaires en France. Si la France est autosuffisante, certaines régions, dont l’Ile-de-France, doi- vent faire face à une pénurie quasi constante. Dans notre région, les besoins journaliers oscillent en effet entre 1500 et 1700 dons, alors que nous faisons figure de mauvais élèves en la matière : la moyenne française de dons par rapport à la population est denviron 4 %, mais en Ile-de-France, ce chiffre n’est que de 1,2%. Un chiffre qu’il convient d’augmenter, ce à quoi vous pouvez donc contribuer le mercredi 27 février 2008, date de la prochaine e don du sang est essentiel : cest un geste vital et nécessaire. Les acciden- collecte de sang, au gymnase Maurice-Herzog. Quelques conditions sont L tés de la route, les patients souffrant de maladies graves (leucémies, can- cers), les hémophiles, les nourrissons qui naissent avec un sang incompatible sont directement concernés par le don du sang et souvent, leur nécessaires : être âgé de 18 à 65 ans, être en bonne santé et peser plus de 50 kg. Le don du sang est complètement indolore et dure entre 10 et 15 minutes. A Bussy, selon Maurice Cadoret, le vice-président de vie en dépend. A titre dexemple, un accidenté de la route peut parfois avoir l’Association pour le don du sang bénévole de la région de Lagny, chaque besoin du sang de 10, 20 ou même 30 personnes pour sen sortir. Cest parce collecte attire entre 50 et 60 donneurs. Un chiffre, donc qu’il ne tient qu’à que le sang ne peut pas être "fabriqué" artificiellement quil est irremplaçable. vous d’améliorer. L’appel est lancé… ■ Le Syndicat Intercommunal Centre de Pédagogie et de Réadaptation pour Handicapés de Lagny fait appel au mécénat e Syndicat intercommunal des centres nisme reconnu d’utilité publique, le Syndi- L de pédagogie et de réadaptation pour handicapés, situé à Lagny-sur-Marne, fait appel à la générosité de tous pour ses cat intercommunal fait donc aujourd’hui appel au mécénat. « A chacun de vous d’apporter sa contribution, si modeste soit-elle, travaux de rénovation aujourd’hui indis- à ce projet », souligne Marie-France Griffon, pensables. Propriété depuis 1974 du Syn- la présidente du Syndicat intercommunal dicat, le domaine de la Grange au Bois C.P.R.H. Un syndicat qui regroupe 33 accueille actuellement 150 personnes han- communes sur un bassin de population de dicapées réparties dans deux établissements, 243 600 habitants. Syndicat Intercommu- l’ESAT pour la formation professionnelle, nal et Association de Gestion CPRH, dont et l’ETAPPH, lieu d’accueil pour des occu- les missions sont complémentaires, se sont pations créatives (informatique, artisanat, donnés pour objectif de faire accéder à une arts plastiques…). L’Etablissement Tempo- vie sociale professionnelle des personnes raire dAccueil pour Personnes Handica- donné pendant la Révolution, le château est handicapées. Leur collaboration a notam- pées, situé au rez-de-chaussée de la Grange au acheté en 1806 par un certain M. Bernard, fils ment permis la création dun IME à Chelles et Bois, prend en charge une vingtaine de personnes d’un marchand de draps. Aujourd’hui, malheu- dun foyer dhébergement à Dampmart. ■ en attente dune nouvelle orientation pour une reusement, cette belle bâtisse a vieilli et nécessite durée de deux à cinq ans. une restauration urgente (toiture et ravalement) Vous pouvez envoyer un don (déductible de l’impôt sur le revenu) Sur le site du CPRH, on trouve un château pour laquelle le Syndicat, l’Etat et le département à l’adresse Fondation du Patrimoine, Hôtel de Vigny-10 rue du construit en 1745, qui était dans un premier de Seine-et-Marne ne peuvent s’atteler seuls. En Parc-75003 Paris, en libellant votre chèque à l’ordre de « Fonda- temps le logis abbatial de l’abbé de Lagny. Aban- partenariat avec la Fondation du Patrimoine, orga- tion du Patrimoine-Château de la Grange au Bois ». Bussy Saint-Georges N°96 - Janvier 2008
  16. 16. Vie municipale 17 Bientôt une nouvelle association par et pour les jeunes Des jeunes Buxangeorgiens prennent leur destin en main ! ls s’appellent Rodrigues, Luc, Cap’ Sud, qui leur a gentiment pro- une vingtaine de personnes. Un chif- structure, confirme Rodrigues. CetteI Mehdi, Richard, Aziz, Samy ou Alexis. Ils ont entre 17 et 20 ans etse connaissent depuis leur plus tendre posé de les guider dans cette aventure. « Notre objectif est de réunir une majo- rité de jeunes pour faire entendre notre fre que Mehdi et ses amis espèrent bien à l’avenir dépasser. « Si beaucoup de monde s’implique, on pourra avoir maison des jeunes conçue et aménagée par nous-mêmes serait une excellente base de départ pour notre association.enfance. Lycéens à Martin-Luther- voix et travailler sur des projets, en un impact plus important et faire » Cette association, qui sera doncKing ou étudiants, ils n’ont pas perdu concertation avec les services munici- aboutir nos idées. » Des idées qui prochainement créée, s’est fixéecontact et sont à l’initiative d’un grand paux », explique Mehdi. Impliqués pourraient très rapidement se pour premier objectif l’organisationprojet pour fédérer la jeunesse à Bussy. dans la vie associative de la ville, à tra- concrétiser par la création d’une d’un voyage vers une destinationPartant du constat que la ville de vers notamment les activités sportives, Maison de la Jeunesse et de la Cul- encore inconnue, mais qui permet-Bussy manque de structures et de pro- les sept potes ont déjà fixé le nom de ture (MJC), un équipement qui fait trait sans aucun doute de réunir plusjets à destination des jeunes, nos sept leur future association : ce sera actuellement défaut, et qui pourrait de monde autour du projet etlascars ont décidé de prendre le tau- l’ASCJB, autrement dit, l’Association voir le jour du côté du gymnase d’apprendre à mieux se connaître.reau par les cornes en se lançant dans Sportive et Culturelle des Jeunes de Maurice-Herzog. « Avec l’aide du On dit souvent, d’ailleurs, que lesla création d’une association. Dans un Bussy. Depuis le lancement du projet, Service des Sports et de la Vie Associa- voyages forment la jeunesse. La ballepremier temps, ils vont bénéficier de en août 2007, trois réunions ont été tive de la municipalité, nous comptons est donc dans le camp des jeunesl’aide de l’association Bussy Solidarité organisées, réunissant à chaque fois bien aboutir à la création de cette Buxangeorgiens ! ■ Attention aux vols de GPS!La Direction Départementale de la Sécurité Publique de Seine-et-Marne a constaté depuis quelques mois une recrudescence des volsde GPS, qui sont aujourd’hui l’objet de convoitise de la part des malfaiteurs. L’expérience montre que lorsque le socle du GPS reste apparent sur le pare-brise, les voleurs pénètrent de force dans le véhicule, pensant que le GPS est caché, notamment dans la boîte à gants. Si votre véhicule est équipé d’un système GPS amovible, il est inutile de tenter les voleurs. Il est ainsifortement recommandé de retirer non seulement l’appareil GPS, maisaussi tout dispositif daccueil amovible qui suggérerait la présencedun système GPS à lintérieur de votre véhicule. ■ Bussy Saint-Georges N°96 - Janvier 2008
  17. 17. 18 Le magazine Barraca Suivre, ou l’art du jeu masqué Vous figuriez peut-être le 16 novembre dernier parmi le public venu assister à la représentation donnée à la médiathèque, dans le cadre de l’exposition organisée conjointement par le service culturel et le comité de jumelage italien. Vous avez alors découvert ce soir-là l’univers très particulier de la compa- gnie de théâtre masqué Barraca Suivre. Si ce n’est pas le cas, nous vous proposons une séance de rattra- page avec la fondatrice de la compagnie, Khadija El Mahdi, une artiste aux multiples facettes… hadija baigne dans l’univers du spectacle « de véritables lieux de réunion, de passage et de ren- novembre dernier, les acteurs de la compagnie vont K depuis sa plus tendre enfance. Ses parents tenaient en effet un restaurant à Montmar- tre, quartier ô combien célèbre pour ses cabarets et contres. A Bussy, je trouve qu’il y a un potentiel énorme, notamment dans le domaine du théâtre de rue, qui a cet avantage pour les acteurs d’être en ainsi se pencher sur l’Allemagne en avril, avec l’adaptation du « Joueur de flûte » de Hamelin, pour laquelle Khadija nous promet «une esthétique son côté bohème. Elle a donc été nourrie par ce contact étroit avec le public. » Un avantage que l’on gothique contemporaine ». Lors des prochaines milieu du spectacle et a vu défiler toutes les figures retrouve d’ailleurs également dans le théâtre Journées du Patrimoine, elle se verrait bien égale- du music-hall, ce qui n’a pas manqué de lui donner masqué. « Ce genre suscite toujours beaucoup de ment intervenir dans le lavoir, un lieu qui semble des idées! C’est donc tout naturellement qu’elle s’est réactions dans le public, confirme la fondatrice de fortement l’inspirer. inscrite à la faculté d’arts du spectacle de Nanterre, Barraca Suivre. C’est complètement différent du En ce début 2008, la compagnie ne manque donc puis à la Maison des Conservatoires de Paris, avant théâtre classique, où il y a assez peu d’échanges entre pas de projets, et les occasions de découvrir son d’intégrer finalement la classe libre de l’Ecole Flo- acteurs et spectateurs. Le masque implique au savoir-faire devraient être légion.Autour de Kha- rent. Khadija a également eu un long parcours de contraire un rapport privilégié avec le public. » dija El Mahdi gravitent une quinzaine d’artistes, pédagogue au sein de divers cours privés et publics, Depuis sa création, Barraca Suivre a noué de nom- chacun ayant un domaine spécifique: cinéma, notamment au Centre dramatique national de la breux partenariats avec d’autres compagnies (Pass’à montage, danse, chant, marionnettes… Comédie de Reims et au Conservatoire national l’Acte à Soissons, Div’Art à Lyon, La Calma…). Des compétences très diverses qui font tout le de Paris, où elle fut l’assistante de Christophe Patty, Elle est ainsi intervenue dans plusieurs spectacles, charme de la compagnie. A côté de la mise en maître du jeu masqué. comme La Rose de la Boca, une libre adaptation de scène et de l’écriture de spectacles, Barraca Suivre Un parcours jalonné de rencontres toutes plus « La Belle et la Bête », montée par la compagnie se propose également d’organiser des stages auprès riches les unes que les autres, qui a sans doute Pass’à l’Acte, qui a d’ailleurs été primée par le Minis- d’amateurs, de scolaires ou de professionnels en contribué à forger cet esprit créatif dont elle tère de la Culture. Khadija a également mis en scène entreprises, afin de faire découvrir au plus grand semble ne pas manquer, loin de là… Car Khadija « La Beauté de l’icône », de Fatima Gallaire, à la nombre cette forme théâtrale. Il ne reste donc plus fourmille de projets pour sa compagnie Barraca Maison diocésaine d’Arras, et des lectures au Théâ- qu’à embarquer dans cet univers masqué, mais Suivre, fondée en mai 2005, l’année de son arri- tre du Nord-Ouest de Paris autour des Mémoires néanmoins captivant! ■ vée à Bussy. Elle a d’ailleurs très vite été séduite par de Louise Michel. La compagnie Barraca Suivre ne les nombreux espaces verts en se baladant dans la se cantonne donc pas qu’à Bussy, même si plusieurs La compagnie Barraca Suivreest désormais sur le site My Space ville, et en particulier dans le vieux village et ses projets vont être montés en 2008 dans notre ville. à l’adresse suivante: http://myspace.com/compagniebarracasuivre cours de fermes, qui peuvent être, dit-elle, Après avoir travaillé sur le thème de l’Italie en Contact: 0633484393 - E-mail: barracasuivre@live.fr Bussy Saint-Georges N°96 - Janvier 2008

×